Skip to main content

Full text of "Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, comprenant les noms de lieu anciens et modernes"

See other formats


Um?v.df 

'Fûi^CNTO 
I.JBRARY 



DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQIJE 

DE 

LA FRANCE 

C (I \1 P II E N A N T 

LES NOMS DE LIEU ANCIENS ET MODERNES 

P L' n L I É 
l'AH OlIDHl': DU MIMSTIIK DK l/INSTHUCTION l'Uil.Kjl K 

KT SOUS H DIIIKC.TION 

DU COMITÉ DES TRWAUV HISTOlilQI ES 



Par arrêté en date du -î-i l'évriiT i<jo4, le Miuislre de i'iustiuclioii puljlicuir el des 
beaux-arts a ordonm'' la publi(;atioa du Dirtiomnirp topo/riapkiquc du déiMirtoinent du Pas-de- 
Calais, par le G'° Auguste dk Loisne. 

M. Élie Bkrukk, mciubre du (loinilé des travaux liistori(|ues el si'ientiliiiues, a été 
cluirjjé de surveiller celle publiialiua eu (jualité de Couiiuissaire responsable. 

SK TROUVE À PARIS 

À LA LIBRAlUIli ERiNEST LEROUX, 

liUf. BONAPAItTK, 28. 



-.- - Tv. _ 



^ l<ir. ) 



DICTIONNAIKK TOPOGHA IMMOLE 



DEPAHTEMENÏ DU PAS-DE-CALAIS 



C M P l\ !•; \ A > T 



LES NOMS l)K Lll'l WCII'NS KT VIODEKXES 



PAR LE COMTE DE LOIS NE 

DocTKtii i;n' droit 

MKMBBË NOS HÉSIDAMT DU COMITK DICS TIIWAI X HISTORIQUES ET SCIEVTIKIQlEf 

MKMBUi: DK I.A COMMISSION 

DES MOM MKNTS lIIsrOUlyiKS Dli PAS -DK-CAI. VIS 




0^'^ '^ 



PARTS 
IMPRIMi:Uli: \ATIO>\LK 



1^1 



MDCC.CCN II 



k:> \ 



9:^S^fWv 



INTRODLCTION. 



GÉoGHviMin; iiiSTOHiori": nii département". 



I. — PKiiioDK (ari.oisr, kt gm.i.o-homaim:. 

Avant rai-rivée do César dans les Gaules (58 ans avant J.-C). on ne sait rien di- 
précis sur le territoire qui forma, en 1790. le département du l'as-de-Calais. i-.-s 
Morins. (lue Virjfile, Pline et Pomponius Mêla re;;ar(laient connue le <|i'rnier d.- 
peuples de la Gaule, vicxlremiquc Itominuni Muriniv {^Enéide, liv. Mil. v. 727). occu- 
paient la réj;ion septentrionale au nord de la Canclie. Leur pays était couvert <!'■ 
bois et de marais : deserla silvnnun terra Morinonnn, écrivait saint Victriii', el Slraboii 
disait que, les jours où le ciel était le plus serein, le soleil ne s'y laissait apercevoir que 
pendant quel(pies heures (liv. IV). De celte étendue de bois, nous avons conservé l-s 
forêts de Gaines, de Tournehem, de Clairinarais, d'Kperlecqu.-s. de .\ieppes (partie d.- 
Wastelau), d'Ilesdin, plus celles du Boulonnais. 

Près des Morins habitaient les Alrelmtcs qui avaient pour voisins : au nord, l- 
Ncrvii (Cambrai et Bavai) el. sur quehjues points, les Mcntipii (Flandre maritnne et 
Tonrnaisis); au sud, les Veromandui (Noyon et Saint-Quentin) et les Ambinni (Amiens 
et Abbeviih-'), dont nue pelib- parti.- du territoire est entrée dans l'arrondissemenl <\<- 
Montreuil. 

Entre les Morini et les Ambinni habitait un petit peuple que Pline, au 1" siècle d.' 
notre ère, désigne sous le nom d';rOromansa(iuesii : Oromaiisuci jiitirti pnjro qui Gvsxo- 
riacus vocatur. Il est dillicile de dire ce qu"(Mai.'ut ces Orouiansaques. dont César w 
prononce même pas le nom, et d'indiquer evaclenient lein- territon-e. 

Ces divers i)eu|)les étaient au nombre de ceux de la licliriqne . province or|janisir pai- 
Aujjuste, î>7 ans avant J.-C. (Strabon. liv. I\'. cbap. 1 1. 

Les Morini, les Alrchnks et les i\<:ri'ii lij;ui-eiit à tilre dr dinUitcs dès la conqui-t.' m- 

'■1 Nous avons, pour cett.' iiitnxiu.'liou, ulili-c; >.iwuit. CV.4 c' il.'niier ouvr.n(;c qui nou> a >''ni d- 

l'.t(/<i» hixiorique lie In France, dp M. Lonpnon , <-l lo m iH.'le pour nos divisions. 

Dictinnnaire t'ipnirraphiqiir île la Marne, di DiC'im; 



„ IMRODLCTION. 

uiiiiiii'. H iTi fut lie iiK'nii' pourlanV/^js Ainlniineimum ; in ciritos Bononwnsiuni fui formée. 
plus tard, d'uu démeiubrement delà cité des Morins. Quoi qu'il en soit, on \oil liifiu'er 
vers l'an 'ioo, dans la Nolitia provincianim el civitatum Galliœ. les cinq civiltitrs entre 
lesquelles se rénaitissaient les anciennes poj)ulations du Pas-de-Calais et qui étaient 
coniprises dans la seconde Belgique. Leur chef-lieu était désigné par le nom même du 
piniple, qui avait remplacé le vocable primitif d'origine gauloise ou gallo-romaine, itir- 
Imtum, Arras, était devenu le nom de Nemplacum, Morini celui de Tarueiinti. Boulogne, 
Boivmla, avait remiilacé Gesxoriacum , et Amiens, Samarohnva. Le nom di' C<imariirus 
seul était resté à la civilns des Nrrvn. 

Les diocèses d'Ai'ras, d'Amiens et de Cambrai correspondaient cbacun de leur côté à 
une des cilé's préci'dentes dont ils avaient conservé les limites. (Juant à la civilas l/on- 
num et à la cwitan Bononicnsium. elles formèrent un diocèse unique, le diocèse de Thé- 
rouanne, qui subsista jusqu'en i o.");). 

Un grand tiomi)i'e de voies sdionnaient notre contrée à l'épocpie i-oniaine. l'allés 
avaient g(;niTalemenl Tln'rouatuie ou Arras pour centre commun. \ous commencerons 
par indiquer celles ([iii sont mentionnées dans les itinéraires ou dans la Tahie de Peu- 
tlnger : 

i" La voi(M'()maine de liillebonne, /u/fo/w/;^/, à Boiilogne-sur-Mer, Gcs.wrwcM.'i, par 
(Iraïuville, Gvanntim (Table de l'eulin/jer). suivant la côte et passant à Tubersent. 
Frenc(|. Aeiifclialel . Condetle et Pont-de-Bri([ues, d'après D. (irenier, opinion lout(>- 
fois très discutée. 

9" La voie romame de Boulogne, (îessori/irux , à ilewns. Diirncortiintm , par Amiens 
et Soissons ( Itinéraire (r\iitoniii, Talde de Peutinger). partie de la route d'Italie à la 
Manclie et de la jjrande i-oule d(^ Lvon à la mer construite par Agiippa. Llle passait à 
Amu-ix^ , Snmarnlirirn , Doniiueur, Durocoreirum , Penches, Ponces, le Moulinet. <id Lulha. 
Brimeux, LmtoinKirus, l'istn'-e (de sirala, indi(juant rem|)lacenwnt du village sur une 
voie romaine), lieccpies, Longvillers. Lacres, Tingry, Carly, Ifesdigneul et Condette. 
franchissant h\ Liane à Pont-de-Briques, puis la rivière d'Echingben , pour ([uilter la 
route nationale de Vhuitreuil à Boulogne, traverser la falaisi- de Malhret et entrer à 
Bouloffue. 

3" La voie i-omaine de Tongres. Aduntnca , à Boulogne, par Tournai, Tunuirmn. 
Bavai, Biicacum Nerriorum. et Cassel , CnsloUum Menap'wnim. Elle traversait I.; (]auchie- 
d'Kcques (de ra/cm. cbaussée romaine), Licques, Eclémy, Alembon . le \\ as! , (ionte- 
ville, la foret de Boulogne, \\ imille et entrait à Boulogne, près de la tour d'Ordre. Un 
tronçon de voie venant de Walten se raccordait à cette route à Tournehem. 

k" La voie romaine d' Arras, NnucUicum. à Bavai, par (Jambrai . Cnnwninim (Table 



INTIloDlCTKtN. "» 

,1.. P.'iilinijer. Itin.'iain- d'Anloiiin). Elle passait à Boiry-Nolre-Damo, Vis-.-.i-Artois. 
HMialle ,.|'MMni.iioii. Les noms d." SMillv-rKstr.'.., Saurhv-rKstn'-e .'l SaucliN-Ca.irl.y 

i-a|ipcllciit cette voie. 

b° La voie romaine d'Arras àEstaires. Miiuiriarus . mentionnée dansrilinriaire d'An- 
tonin et passiuit i". Uodincourt, Lens, la Bassée et l'ont-du-llem, Fitus. 

(i" Ui voir romain.' d'Arras à Amiens (Itin. d'\nt.. Table de IViil.), passant à Dain- 
viUe. Berneville, Simencourt, Bailleulmont, la Caucliie, Pas et Thièvres, Terer». 

-° La voie d'Arras à Tliéiouanne, Taruennn, dite clwum'e Bruneliaut (Itin. d'Ant.), 
pa^Acq, Lstréelles, Eslrée-en-Cauchie. Caucliy-à-la-Tour. Estrée-Blanclie, vo.al.l.-^ 
appropriés à la position de ces villaifes sur la voie romaine. C'était m. Ironrr.n de la 
voie di' (iassel à Tournai. 

S" La voie de Théronanne a Bonloî;n'' (Hi". «l'A»!-). P"-ti« ^^ relie d- Boulogne 
à Cassel. Elle traversai! BemiUy-Wir.iuin, Maisnil, Thir-ndjronne, Senleequ-'s. suivait 
la rue dite - de la Chaussée, .pïi sépare Desvres de Longfossé, se dirigr-ait à trav-rs la 
forêt de Desvres, W irwijjnes et la foret de Boulogne, vers Bainctl.nn, le Monl-Laml.ert. 
Saint-Martin, et entrait à Boulogne, dans la haute ville, aux environs du château. 

()■• La voie il' Boulogne à Beauvais. Cmsaronwipi.s , par I'm.u.mi. //otomfl/,ru*- (Table de 

ivùt.). 

A ces voies il \ a lieu d'ajouter d'autres chemins dont l'existence, bi.-n ipn- non 
mentionnée par les itinéraires, est néanmoins prouvée : 

,» La voie de Thérouanne à Sani;atle ou fA-ulène. (jui passe au Mont-Saint-Jean. 
llerbelles. Bient(p.es, Es.p.erdes, Wisques, Etrehem (de ./ra/a), Zudausques, Leulu.e. 
Cormettes, Nort-Leulinghem. Tournehem. Zouafques, Louches. Autingues, Ferhn- 
jjhetn. (iuînes, Boucres, Saint-Tricat . Haute et Basse-Leulingue. Fréthun, Co.,uelles -l 
Peuplingues. C'était la voie des saints, via sanctontm ou Itwna. 

\ parlir de Guines, le chemin paraît avoir eu deux embranchements : l'un vei-s 
Calais, l'autre vers Wissant, par Saint-Biaise, Pihen, Saint-Inglevert. llervelinghem 

et Sombres. 

9" La voie de Cambrai à Amiens, par Bapaume. \\arlencourt et Albert. 

.V Le che.uin de (luiues a Wissant. par llerbelles. Bemilly. AiVringues. Seuingh-n.. 
C.uhuuln. lianl-L.H,uln. Lic,,ues. Ib-rlnngh.'u, . Membon. Ib-m.elingben, . iMcnm.s. 
CalHers, LandrelbMn-le-^ord ri Wl-aiil. 

A» Lechennn de Boulogne a Man k par Terbncthuu . la Pot.r... \uvrmghcn. 
Wimille, Sombres, Peuplingues. Sangatle. la Chaussée. Sanil-Pionc Marck.(»^.■. 
Gravelinrn et Mardych. 



,v j>thodi(;tio\. 

ô" Le chemin fie Tliérouanne à Veicliin. 

6° Celui enfin de Thérouanne à Saint-Pol, p;ir Eiujuin et Felnin. 

H. — PÉRIODE FRANQUB. 

Nous résumerons en quelques juots les vicissitudes qu'eut à subir, au point de vue 
politique, après la chute de l'empire romain, le pays (|ui est devenu le département 
du Pas-de-Calais. 

Dès Tannée /i(Si, la majeiu'e ^Jartie delà Belgique était au pouvoir des Francs. A la 
mort de Clovis (51 i), noire département lit partie des Etats de Clotaire, dont Soissons 
était la capitale, et, dans le partajje qui suivit la mort de ce dernier (.">(ji). il fut 
attribué au royaume de (Jhilpéric, qui s'étendait à Thérouanne, Arras et Cambrai. Par 
le traité d'Andelot (SS^j, il lit intégralement partie des Ktats de (ihtlaire 11; mais 
celui-ci ayant été battu à Dormellt-s, en l'an Goo, le roi d'Austrasie Théodcbert H se lit 
céder le duché de Denteliri, rpii, suivant M. Longnon. correspondait aux rhês de Bou- 
logne, Thérouanne, Arras, Novon, Cambrai et Tournai, il dépendait de la Neustrie 
dans l'empire de Charlemagne, et, au j)artage qui suivit le traité de ^erdun (8/4,"5 ), 
il fut compris dans le loi de Charles le (ihauve, sauf la partie cambraisicune qui fut 
attribuée à l,othaire. Enfin, dans h; parlagtî de S8o entre les lils de Loins le Bèjfue, 
rancieiine part de (iliarles le (ihauve constitua le roxaumc; de Louis 111. 

Dès l'époque des premiers Méro\iiigiens , les cités dArras, de Thérouanne. d'Amiens 
et de (Jambrai furent démembrées au point de vue administratif, et constituèrent des 
circonscriptions qualihéesyw/^f, qui, (ilant sous la juridiction d'un fonctionnaire désigné 
du nom de roines. furent [)lus tard appelées conatalus, comtés, si bien (|ue les deux 
termes piipu.s et comilntus sont devenus synonymes à l'époque carolingienne. Le comté 
comprit d'al)ord le territoire de la cité, coiTespundanl au dioci'-sc. puis un ili>ti'ict de la 
cité, enfin une subdivision de ce district. 

La civitns Alrobntum , ])lacée depuis le vi'' siècle jusqu'à i 0(j."5 sous l'auloritf' spirituelle 
d'un évêque qui gouvernait en même temps l'église de Cambrai et \ avait sa résidence, 
resta indépendante au point de vue <ivil et comprenait deux pap .- le pagiin Alrehateiitiix 
et i'AuDtrcbanlum ou pagus Auslrebanlmsis. Elle était limifé'e iiar les diocèses de (iambrai 
à l'est, (le Nojon au sud. d'Amiens au sud -ouest, de Th(''rouanne à l'ouest, et de 
Tournai au nord. 

La ciriUis Manimni comprenait primiti\ement le territoire siliK- entre la (ianclii-, 
r^ser, la Clarence et la Lys. Elle était limitée, au sud, par la cîV^des Ainlilinii. au sud- 
fsl par celle des itrehiitcx . au nord-est par les i\crrli. et vers le nord et le nord-est 



1> ri'.iiDI (.1 |n\. ^ 

parles Meiwpii du clioci'sc d.- Tournai. TluTouaniii', sou rli.'l'-litMi. lut. d.Vs r.-|)<j.ju.' 
iiuuaiui". Il- si.\;e d'un évikhé ([ui s'accrut, vers le vi' sièdi-, d'une partie de la av,ia> 
Turnnceiisium , privée de |)a.sleur par suite des invasions barbares, et vers le même tenip> 
de la civitas Boiwnicnsium , qui originairement eut peut-être un év^^que indépendant. 

Le diocèse de Thérouanne, ainsi constitué, était divisé en trois parties correspon- 
dant à sa triple origine : \>i pa(pis Taruanensis . tirant son nom de la cité épi^copaie. le 
ji/igiis Mempiscus, de l'ancienne cité de Tournai, et \c. jKifjUS Bononinisis, ancien t.-iri- 
loire de la cité de ce nom. 

La ciritas Àmhiiinen.sluni comprenait \e pafftis Ambiaiiensis ou Aiuiénois, l' pagtis l'oii- 
livus, ou région maritime, cl le ;w^us Vivinaiis ou mieux Viminaus, le Vimeu. Les d<-u\ 
premiers ont contribué pour une petite partie à la formation de notre département. 
Quant à la cii'i/rt« Cumaracensium . elle forma trois districts : \c pnfrm Cawaiacensis ou 
Cambrésis. le /»«/;».« Ilainaus et le BrucbaiiUivi. Quelques communes de l'arrondisse- 
ment d'Arras l'aisaienl orlj;iiiaLn'iii(Til partie du |)n'niii'r. 

i" Le pai;us Alrehatcimis ou Artois primilif. ([uil ne faut confondre ni avec le comté, 
ni avec la province de ce nom, était limité, du côté de l'Arrouaise, par une lign-- 
passant jjnr Tbiévres, Pas, Coffneux'^^\ Souaslre, Foncquevillers, Hébulernes, Saillj- 
au-Bois. Puisieux, M'mnmont, Acbiet. Bébagnies, Kavreuil, Beugnàlre, Mordues, 
l'ronville, Licbv, Buissy. Barallc et Bourlon: du côté de la Pevèle et du Cambrésis, par 
Sains-lez-Marquion, Saucb\ -Lestrée, Saucby-Caucin, Oisy, Saudemont. Hécourt .-t 
Torlefoulaine; du côté de l'Kscrebieu, par Bacbes, (iavrdle. Tbélus, \ilry. Soudiez 
et Ablain; du côté du Ternois, enfin, par une ligne passant par Villers-au-Bnis, Frévin- 
Capelb", llaute-Avesnes,Habarcq, Tilloy, ^o\dlette. Wanquetin, Fosseux, Barlv , Sus- 
Saint-Léger, Sombrin. Bavincourt, Saulty, I]und)erc(iurt, Mondicourt, Ponmiier, Orville 
et Sarton. Il était compris entre la Gacbe, le Cojeul, le Crincbon. la Scarpe, les monts 
de Tbélus et de \'imv, la Clarence et la Soudiez. Son dief-lieu était Arias rt il corres- 
pondait à l'ardiidiaconé de ce nom, avec les doyennés d'Arras. Aubign\. Bapaume, In 
Bassée, Bétbune, Croisilles, Mondain , Lens et Pas. Les territoires (jui ont formé b's 
bailliages d'Arras, de Bapaume, de Bétbune et de Lens en dépendaient au point d-' 
vue civil. 

a" Le pnima .[imlirluintritsis ou ()stre\ent correspondait à la seconde divisi(Mi du dio- 
cèse, l'archidiaconé d'Ostrevent. formé-, comme le nom l'indique, de la portion orien- 
tale de l'ancienne cité des Atrebates. 11 s'é-tendail surtout sur des territoires compri> 

') l,o> liM-alilrs siliii-i's i-n ((.•li..c> du l';u--(li'-('.nliilj scinl ilisi(;ni'.'s |,ni- il.'s l''Uros ilaliii<ir> iliin- !.• M.nrMl.- 
cetl'' inlroiliii'timi 



V, INTRODUCTION. 

:H-tuelleiiieiU dans le déparlenient du Nord et forma les doyennés de Douai, de Valm- 
ckimcs et d'He^nin-Liétard, ce dernier entré presque entièrement dans noire dépar- 
tement. 

Cet ancien ywg«s devint le comté féodal d'Ostrevent, composé de la cluUellonie de 
Bouchain, dans les derniers temps du moyen âge. On en retrouve le souvenir dans le 
surnom d'une de nos communes : Sailly-en-Ostrevent. 

A ces deux pagi principaux il y a lieu de joindre trois autres pn^ secondaires et de 
mentionner plusieurs ancieimes ri'{;ions naturelles qui dépendaient primitivement de la 
cité des Airébates. 

(I. Le pamis Cnrihanl, pagus Kiiniliantensis . Car/ibanlum . comilalus ùirenhnm ou (]arcni- 
baut, vocable de forme i;errnanique, dont il est fait mention dans des diplômes Ak C^'jh 
et 877, comprenait (juelques communes du canton actuel de Carvin et Eslevelles dans 
le canton de Lens. Il correspondait au doyenné de Seclin , bien (|ue le cbef-li(!u de 
celui-ci appartînt au Mélentois, et était limité par la Deùle, \e ptigtis Mempiscus et la 
PevMe. 

/*. Le pairus Scirhiii, qualifié romitalus en loBfi, l'Escrebieu, s'étendait entre la 
Sondiez, la haute Dénie, la Gobelle et la source de l'Escrebieu. Il était limité du côté' 
(le la Pevèle par Vitrj, Corbeliem, Quiéry-la-Molte, Beaumont, (lourcelles, VIeurclun, 
la Udssh. Violaines, Eorgicf, ^euve-Chapelle, Sailly. (ialonne-sm'-la-Ljs, Saint-Floris, 
Saint-VCnanl et E.slaiic.i. 

r. \jP pagihs leticus, qualifié comiUilus en ^']'], <-'t (jue certains ont cru être le pays 
de la [jVs parce (ju'il s'étendait sur une partie du bassin de la rivière de ce nom, depuis 
Aire jus(ju'au-dessus d'Armrntières . défini avec plus de raison l'ancien pays des Lèles 
ou terre létiquc;, com|)renait en même temps une partie du territoire qui devint, au 
xn" siècle, la cliàlellenie de Lens et qui est en dehors du bassin de la L\s"'. A ce pays 
confinait un autre petit pagus, le pajs de l'Alleu ou de Lalleu, aUoihnm Snnch Vcdnsli. 
ancien domaine de TabbaNc de Saint-Vaast, dont il di'peiulait depuis le vu' siècle et 
(|ui avait une conslilulion parliculière. Il comprenait les cpiatre paroisses de la \'entie, 
Sailly-sur-la-Lys, Fleurbaix et la Gorfpxc en partie. 

d. L'Arrouaise, Arida Gamanlia, Arroa.iia, ancienne n'gion forestière, s'i'tendait a 
la limite de la arilas des Nerrii, des Veromandui et des Atrebates, et comprenait le terri- 
toire situé entre les villages de Fitis el Metz-en-Coulure, \e pagun Amhinnvm'is et l<^ 
pngm AlrchaU'rms. La ligne de séparation avec l'Amiénois passait par (,'oiiin, Sailiv- 
au-Bois, (irévillers, Martiiipuich, Beaulcncourt. Morval, le Translov, \ illeis-au-Flos, 

''> Cf. IliDdiiAiiT, lUiidrs sur les noms île lii'ii.r . y. (iai ol siiiv. 



iNir.iiDi crioN. ''" 

Molz-cn-Coiitiir.', Tn-sr,uil, Haviiiirimit cl l'.o.nlon. Un.- |):irli.' <lu .aiiloi. i.cl.iM .1- 
Bapaiiinf ('lait comprise dans i'Aiioiiaisc 

,.. La Golicllc, GnulK-ria. (I/Miominalidii |.liH'a i)liysH[u- .|ii" iM)lili(|Uf, om-spun- 
,l;,il a la pailic or.l.lcntalc <lu (loyenrn- (le L«ns. (iony et. .'■tait la localilc prinripale. .-1 
c'.'sl le nom d.- sps habitants, GmànrU. qui a sorvi à (l.'-si|;nor l.« Icrriloirc pnvironnanl. 
La Gohelle était limité.' du .;.M.' du /w/;«.v .Urchatnm, i^av X.'uvireuil. l/.d, Fresnoy. 
llouvroy, Méricoiirt, Lens, Mcrsin-Coupi-ny, Barlin. Béllium-, All..ua,;m>. Saint - 
llilalre et Witcrnessc, et du eût.'- du /w^'-».s Tm-wnnetisu par Knijuin.'tjatte . Lietln-s. 
Aucliel. Caml)lai.i-rAl)b.'', Ourton, la Tliieuloyc . Magnicourt-en-Comlé. Il.-nmn . 
II.Tsin. Sains-en-(iolielle. Bouvigny-Boyollles. VilWs-au-Bois. Haule-Av.-snes .•! 

Ilabarcq. 

/. La Pev.Me,Pai«/", réi;ion naturolli- qualifi.'-e pagm Pnhuknm dans des dipl.'.nin< 
de 8/17 et 871 et comitalus Fabula dans un autre d." 877 [Hislor. de Fraim- . t. \ III. 
p. (ili7), n'a contribu.'à la Ibrmalion d.' n..lr.' d.'parl.'m.'nl .pi.' par la .onmiun.' d-- 
Pelves, qui en dépendait. 

"•. Le pa^^us Monnacensis. enfin, dont la situation est douteuse, et qui parall .l.-voir 
être placée à Mon.'liy-au-Bois .'t au\ environs. 

.T- Le pairus Taruancnsis ou Ternois répondait à la plus j;rande partie de l'arclndia- 
coné d'Artois, du dioc'-s.Mle Tliérouanne. et comprenait les doy.'um-s d'Aire. Abpun.-s. 
Bomy, Fauquembergu.'s. Ilelfaul. U.'sdin. Lillers. Saint-Oni.T. Saint-l>ol et Tl...-- 
rouanne. Une petite fraction de ce territoir.> constitua la régale de Tb.'rouanne. et. dès 
le M' siècle, le nom de Ternois d.'signa seulement un territoire beaucoup plus restr.'ml . 
la partie sud-est de l'ancien pairns. le comté f.''odal dont Saint-Pol était le chef-lieu. 
11 V sert encor." aujourd'hui de détermi natif à plusi.'urs noms de communes. 

(hianl au /w/;«i Mrinpitcus , qui comprenait le territoire situé entre l'I'.s.'aut .'lIAa. 
c'est-à-dire la partie ménapieime du diocèse de Thérouanne. il constitua rarcludiacon.' 
de Flandre. i\ous n'avons pas ù nous en occuper, puisqu'il .'st resté en dehors d-- 
limites île iiotr.' (Ii'|iartem.'nt. 

k" Le/;a//«.s Iknoninisis. le Bouloimais. répond à la civilas Bononien.sium d.-s bas 
temps de rEuq)ir.' romain. On le trouve mentionné pom- la première fois, en 77(1. .1 
il il. 'vint phis lard le coml.' féodal d.' Boulogne, correspondant, au point de vii.> 
ecch'siastique, 'a la parti.' ocidentale de l'archiiliaconé d'Artois du diocès.' de rie- 
rouanne. avec les doyennés d.' Boulogne-sur-Mer, Frencq. Guînes. Wlssanl. phi^ 
.pi.'I.pies paroisses du doyenné d'Alquiii.s et la moitié de cell.-s du di.\.'nn.' .h" lau- 
quembergues. 



M„ INTIIODUCTION. 

{](' nûgiis yliiit borné : au midi, par la Canclie. qui le séparait «lu Pontliicu; ;i lOiiesl. 
par le détroit du Pas-de-(lalais et la Manche; au nord, par l'ancien cours d'eau aujour- 
d'hui canalisé cjui le séparait de la terre de Merck et du pays de Brédenarde; à l'est, par 
l'Artois. 

Aux quatre pagi principaux qui précèdent et qui ont été formés par la civila.i Mon- 
iinm se rattachent plusieurs petits territoires dont la constitution particulière, qui csl 
d'origine ancienne, a persisté pendant tout le cours du moven âge jus(|u'à la Révo- 
lution : 

<i. Le Mercanlinm , Icrra de Merc, la terre de Merck, fraction du pagit.s Bniionicn.iis 
correspondant à l'un des doyennés du diocèse de Thérouanne, paraît être désignée au 
iv° siècle par la phrase : Marcis in littore Saxonico, de la Notilin (lijpiitaluiii . et est appelée 
Mcrinsa en 877, dans un diplôme de Cliarles le Chauve. Son chef-lieu était Merck, 
aujoui-d'liui Marck ; elle comprenait le territoire des communes actuelles de (Jalais, 
les \tta(jues. Neuve-Eglise. Offekerque. 0\e, Saiut-Omer-dapelle et Vieillc-Kglise. 

/'. La Jh-i'dennrdn , njrcr Brcdeniivdcnxis ou pays de Brédenarde, district du prifriis 
TarumiciiHiii qui com|)r('nail le liîrritoire occupé par les communes d'Audruici]. INoit- 
ker(|ue. Pûliiicov(M^t Zutkercpie. C'était un |iays de pâturages (lui eut. au nioNcn àg'c, 
une organisation administrative particulière. 

r. MArdriists pagua . également petit district du pnirus TitriKinrnxts (pii forma plus 
lard 1(^ gonvrrnemenl ou bailliage souverain d'Ardres. désijjné vulgairement sous le 
nom d' Ardr(''sis. 

d. \iH pays de fjangle, terra de Anguln , petite partie tlii même pa/rtis comprenant 
le territoire» attenant au Brédenarde qu'occupent aujourd'hui les communes de Saiiit- 
l'Ohlum. Sainle-Marie-Kerque. Saint-Nicolas et Sainl-()iiier-(]apelle. 

e. La lerre d'Oye, prnmicm de Ilom, (|ui correspondra plus tard à la vicomb' ou 
baillie de c(> nom. dépeiulance de la haillie de Merck. 

5" \iC pni>nK Ponlirus ou comli' de Poiilliieii. un des ti'ois paip de la civilas \mliHi- 
nensium, lirait probablement son nom de sa proximité! de la mer et comprenait la 
partie septentrionale du littoral amie-nois. 11 faisait partie, en "(jT), du sixième mi.sxn- 
!inim; un CDinli' liîodal et 1111 arcliidiaconé portaient son nom. Toutefois ce pnmis était 
moins étentlii cpie l'an'liidiaconé' de Ponthieu . dont il ne comi)renait que ciii(| des huit 
doyennés. Deux d'entre eux. ceux de Monireuil et de Labroye, sont entrés en font ou 
en partie dans le Pas-de-Calais. 

6° Le pnous Cnmaritcemis ou Cainhrésis, avec la ville épiscopale de Cambrai pour 
chef-lieu, correspondait, au point de vue civil, à i'archidiaconé de Cambrésis. Une de 



INTIIODI CÏKiN. i\ 

ses pailifs coriiiinsc iliiiis li: dovi'iiiu' di; Br.iiiiiii'l/-|i /-(i.iriihiMi .1 i'oiili'il)iii-. en it'id. 
M la f(iiTiialli)ii (II' nolrr- (li'|),irteMi('iil pour les cantons di; |{iTliiici)iirl. ili- Mari|iiiiiii <■( 
lie Bapaiinie. 

III. — i>i';i!i(»i)K FiioDAi.i:. 

I)("'s le (li'-I)iit (le la pi'Tioch» finxlali', (•'l'sl-à-diri' à la lin du i\' si^rli'. la iiiaji-iin- 
partie du Pas-de-Calais faisait partie du comti' de l'Iaiidn', comfiH' roniprisr dans les 
territoires donnés par (^liarles le (iliauve à sa lillc Judith, l'i-niiue di' Baudouin Hras- 
de-Fcr. En <)8y, à ravènenieni de llu|jues (iapel, ee romli' conipriMiail non seidcnii'nt 
l'Artois, ou du moins ce cpii plus tard en porta le nom, mais font le [lays com|)ris 
entre l'einljouchure de l'Escaut et la Gancbe, c'esl-à-dire l'ancienne cité des Morins. 
d'où la qualilicalion de princeps Moriiioruni donniîc par l'historien Miclii'r au maripiis 
de Flandre Arnoul le Vieux. Au \i° siècle, le roi de France, seijjneur suzerain di- la 
l'Iaiidri' cl du l'iinlhii'ii {|mi. depuis le v'' siècle, avait des comtes particuliers, ne pos- 
sédait dans son domaine du'ect cpie Montreuil, ville qui, sous iïujfues Capet, avait été 
assignée comme douaire à Suzanne di' Flandre, première femme du roi l'ioherl. Du 
coml('' de Mandre relevaient trois comtés sccondain's : 

1" Le comté de Boulo<;ne, Boloniensis comitalux, dont li's limites étaient iidles du 
liiiipiK Douomcnisis, avec la terre de Merck, moins la pai-lii' distraite pour former le 
comté de Guînes. Arnoul le Vieux avait recueilli ce comt('' dans la succi'ssion de son 
frère Allou (y33), (ïl, en i)l)i, il passa d'Arnoul le Jeune aux mains d'un seigneur 
nommé aussi Arnoul. qui fut l'ancètri^ des Euslaihes. 

2" Le comté de Gm'nes, cmmUilus Gtsnemix, détaché vers 1)26 de celui de Boulojjne 
par Siegfried le Danois. 11 avait pour limites : à l'ouest, le comté de Boulogne: au 
sud, les châlellenies de Saint-Omer et d'Eperlec(jues: à l'est, la terre de Humingliem 
et le pays de Lat)gle; au nonl. la vicomte de Merck. 

.">" Le comli' de .Sainl-l'ol ou de Ternois, conslilué dès la lin du ix' siècle, conqire- 
nait la partie sud-est de l'iincien pt/ijus Tanianeiisis. I^a partie septentrionale forma deux 
cliàtellenies. dont l'une eul Thérouanne pour chef-lieu et l'autre Saint-Omer. 

Le premier acte important du règne de Philippe Auguste fut le mariage qu'il con- 
tracta le 28 avril 1 nSo avec Isabelle de Hainaut, acte qui préparait l'annexion de l'Ai- 
tois, terra de Atrcbatexio, à la couronne;. Philippe d'Alsace donnait, en elTel, en dot à sa 
nièce, en s'en réservant la possession viagère et avec clause de retour en cas d'absence 
d'enfants, toute la partie occidentale de la Flandre située au sud du Neuf-Fossé', 
c'est-à-dire Arras, Bapaume, Saint-Omer. Bibout. \ire. Ib'sdin. Bicbebourg. l'avoue- 
rie de Béthuiie. plus la suzeraineli' de Boidogne, Leus. (iuînes. \rdres. Saint-P(d et 



s INTP,OD[ GTION. 

f.illcrs. \j,\ mort di' Philippe d'Alsace étant survenue le i" juin i nj i • l'Artois fut, eu 
fait, annexé à cette date au domaine royal. Par le traité de Péronne [a janvier 1200). 
Philippe Auguste dut toutefois rendre au comte de Flandre, Baudouin IX, Saint-Omer. 
Aire, le comté de Gm'nes, Ardres, Richebourg, et aliam terram qiiam advocalus Bcthii- 
/lien.v's IftiH ultra Fossatum, c'est-à-dire le pays de Lalleu que les seigneurs de B(''thun(' 
tenaient en fief comme avoués de Saint-Vaast; mais, en i ai a , par le traité de Pont- 
à-Vendin, le roi recouvra les chàtellenies de Saint-Omer et d'Aire, et, bien que dans 
ce traité il ne fût plus question de la clause de révei'sibilité, la réunion en droit n'eut 
lieu qu'en 1226, à la mort de Louis VIII "'. Ce prince légua à Robert, le second de 
ses fils, la terre d'Artois, que Louis IX érigea en comté au mois de juin i a.'iy. Cet acte 
important eut pour effet d'enlever à la couronne l'bommage direct des comtés de 
Boulogne, de Guines et dr. Saint-Pol, qui mouvaient de 1 Artois. 

Le territoire qui forme aujourd'hui le déj)arlemenl du Pas-de-Calais était, à celte 
('poquc, divisé en un certain nt)nd)re de circonscriptions féodales portant le nom de 
clintellenies, qui tiraient leur nom du château comtal qui en était le chef-lieu. LUes 
comprenaient tous les fiefs mouvant di; ce château; au nombre de ces derniers, ceuv 
ipii occupaient une place particulièrement é'ievée dans la hiérarchie féodale et avaient 
à leur tour une j)lace forte, un château pour chef-lieu et des arrière-fiefs dans leur 
mouvance formaient des circonscriptions secondaires (lui perlaient également le nom 
de diùtellvmcs. Ces cir<ons(i iptions ('laient les suivantes . 

I. La { hàtelleme coinlale d'Arras, ca.s/c//rtnm /hrci«/c/(.sj«, dont relevaient celles de 
Rnc(|uoy, Houdain et Béiny. La cbâiellenie d'Oisy, qui faisait primitivement j)ar(ie du 
(iamhrésis, fut rattachée, à la lin du xni" siècle [Àrcli. du P.-de-C, B. «^77, n" 3), 
à !a chàtellenie d'Arras. Klle comprenait /lî<i(?nc/(e((/, Baralle, Bourlon, Biiissy, Kcourt- 
Sainl -(jiii'nlm, l']pinoy, EscarpeUes, Ecotrre-lcz-Arleu.v , Lnml>re.i-le: - Ihiimi , llauconrt. 
Manjuion, iXoyelles-sous-Bellonne, Oisy, Palluel, Bécourt, Biencourt-lez-Cagnicouri, 
Uumaucourt, Siullij-kz-Cmnhrni, Sains-lez-AIarquion, Saint-Marlin-sur-Cojenl, Sauchy- 
Cauchy, Sauchy-l'Estrée, Saudemont. Thnn-Sahtt-Mirt'm , Trescaut et Villers-lez-Cagni- 
courl. 

'1. La chàtellenie conitale dAubigny, Mùiniiiroi.iis caslellalura , avait dans sa mou- 
vance les châteaux de Bailleulniont, Bailleulval, HermaviUe, Ouiéry, Sapigny, Tincques, 
\illers-Brûiin, Villers-Châtel, avec les pairies du Grand et du Petil-Berletle, Béthen- 

" Voir C'° Maximi' de GtnsiiNT, lin\ dis tjiiesl. La réuniim des proriiwrs si'plfitlrioiialcs à la couruiinf 

liixi. . t. XXIII, p. ^l'iô, >■[ Ciilonrl tfonELi.1 de Sehhes. par l'hilippe Aiii;iiste; Pari-;, iSSi), in-8". 



INTIiODrc.TION. XI 

coiirl, [<]tr,iv<'lli's, Kn-viii, iliiriil)inMiii|i. Miii;;i)Viil, Tiii((|iii's cl \ illiTS-Chfitcl. CclU' 
i-liàlflliiiic lui ilivisc'c :"i la lin du xiii" siccle, par suilc du |iarta[jc' (|ui en fui fait en 
1 -jyn l'iilrc le coiiile d' \rlois et Guy de- (iliàlilloii. 

'.\. I>a iliàli'llcnio (rAvcsnes-le-Comle coinproiiait, (oiiiiiif lencs [irincipalcs : Harl\- 
Fosseiix, Beaufort, CoiiUenioiit, Coiilurelle, Fosseux, Givencliy-if-Nobli', la Haye-lez- 
Hébuterne, ({jiiaiicoiirt, Ivergny-lcz-Souicli, Lallre-Saiiil-niiçnlin, le (iahiiT de Mai- 
zières et Fronienlel, Noyelle-Vioii, le Sars, Saulty. Sombriii, Waiiquelin. 

/i. La cliàlcllenii' de 15a|)aiinie, le cn.slclerir de Ihijmumrs. dont les sel{jtieiirs di- 
Beaumetz-lez-Gambrai étaient cliàlelaiiis héréditaires, avec les châteaux de Beauinelz- 
lez-Ganibrai, Bus, Ghérizv, Haïuelineonrt, Happlaincourl, Melz-en-Coiilin-e. 

5. La chàlelleni(! de Bétlmne, mouvante du comté d'Artois, avec les pairies 
d'AHouagne, Carency, la Fosse, le Pacaul, le Baut, le Brûle, Auchel, Drouvin, Cou- 
pigny, le Marais-l'Avoué, Hesdigneul. Ilinjjettes. la Beuvrière, Bobecq. Sallau. 

6. Les cliàtellenies d(! Beuvry et de Clioccpies. 

7. Les cbàtellenie et comté de Lens, comilalus Lemcnsis, fcoihim Lenzii, qui. après la 
mort de Lambert (io5/i), frère d'Fuslache aux Grenons, comte de Boulogne, passa 
dans la maison de Boulogne, dont l'ini des membres l'aliéna antérieurement à i i8o, 
au profil du comte de Flandre. Elle comptait douze pairies: Aix-en-(iolielle, Avion. 
Billy-Monligny, la Cauchielte, Hulluch, Montigny, Aeuletli', liœux-en-Avion. Snin<jliw- 
en-Weppes, Souchez, Vendin-le- Vieil et Violaines. 

Le comté' de liâmes formait enclave dans cette chàtellenie. Désignée primitivement 
sous le nom de -lise", cette terre avait été donnée en ç^HA à l'abbaye de Saint-Pierre- 
de-Gand |)ar le comte de Flandre Arnoul le Vieux, libéralité confirmée en ()G6 et g'j'-! 
par le nil Lolliaire. Telles furent les origines de ce comté qui comprenait Harnes. 
Annay et Loison, et (pii, pendant huit cent trente-six ans, dépendit du monastère 
gantois. 

<S. La chàtellenie de Lillers, In-ra Lilericiisis, de lacpielle étaient tenus les châteaux 
de Lières et de Liettres, et ipii comprenait quatorze terres à clocher et deux cents 
fiefs vicomtiers^''. 

'.). La chàtellenie d'Aire, Arini.iis rii.itcllnluni, ayant dans sa mouvance la chàtellenie 

'') l.c liof vlooiiilicr, (Ml Vrlois, est un M iuiqiii'l le- loiii-s d'eau el lli>(;.ir(ls; il .'st ilisliiict «les viconi- 

smil al lacliés certains droils ^|M■tianx, nolainniciit sur le-, inoonniie.s dans la réjjion à ré|ioi|iie léodale. 



v„ INTHdDlCTION. 

irî*]|)erlec(|iies (dont relovait à son leur celle de Uumingliem ) et celle de Saint-\ enuni . 
avec les châteaux de lUessel, (loheni, Créminil, Estrée-Blaiiclie, Flécliin. 

I 0. La cliAlellenie de Saint-Omer, réunie plus tard comme fief au domaine royal 
(i3()(S), comprenait les chàtellenies secondaires de Fauquembergues, SeningLcm el 
IJienl(uic, et, plus bas dans l'ordre li'odal, celles de Renty, Elnes et Esquerdes, ainsi 
(pie les châteaux d'Arqués, Blandecques, Cléty, Dilques, Ac([uembrone, Embry e( 
Warnecque. Sa mouvance s'étendait à Coupelle, Verchocq, Uimboval, Rumilly, etc.; en 
h'iaudre. à IStu/sclirure et à la haronnie (ïEs(juelhec(j, qui était tenue immédiatement du 
château de Fauquembergues. (Jiiant an pays de Langle, il dépendait, au xin° si^cle, 
de la chàtellenie de Bourbourg. 

11. La chàtelleni(^ ou comti' A'odal d'Hesdln, mmiUitus llcsdimi, (pii compreiiail. à 
l'origine, la chàtellenie de Beaurain, avec les chàleaux d'Averdoinjjt, (iauniont, (Jorites, 
(Juesnoy, Douriez, Fontaines, I{('gnauville. Mouriez, yVuchy-les-Moines et Fillièvres. 

15. La chàtellenie d'Auxy-ic-tihâleau, tenue en deux pairies. L'une, située vers 
\hheville, relevait directement du roi; Taulre. vers Ilesdin, é'iait lenne du conile 
d'Arlois. (]es deux pairies furent vendues, en loJih, à Robert d'Artois par Malhieii de 
Montmorency et Marie, sa femme, pour se libérer de leurs dettes. 

1.'). Le comté de Sainl-Pol, leini en fief du comte dWrIois, comprenait sept chàlel- 
lenies principales : 

1° lja chàtellenie de Saint-Pol, qui avait dans sa mouvance les chàlelleiiies secon- 
daires d(^ (jamblain et de Moncdiy-dayeu, avec la haronnie de Rarlin. 

2° La chàtellenie de Frévent. avec Gouy-en-Ternois, Magnicenrt-en-doiiitt', Moiils- 
en-Ternois et de nombreux fiefs. 

.5" La chàtellenie de Lishourg, a\ec Amhricourt. Crépy, Radinghem el la pairie de 
\ erchin. 

A" La chàtellenie d Orville, avec Amplier, Halloy, (iaumesnil, Sarlon, Tci-rinnesiiil el 
Thièvres. 

5" La chàlcllciue de Pas, avec Famechon, Gaiidiem[iré, Grimourf, llénn, Hiinibir- 
camp, Moadicoiirt, PomuK'ra et Grena, Sailly-au-Bois, Saint-Amand, Soiiaslre (^t 
W'arlincourt. 

6" La chàtellenie d'Frny-Saini-Jiilien. 

■y" La châlellenie de Pernes, avec Aumerval, Floriiigli(>m, (iaucln, Sachiii, la Ferti' 
et Taugry. 



INÏIKIDI CTKi.N. MU 

A ri'S cliàlcllciiics il huit a|c)ulor : i ci'llc de Hciiuriiiii , i|iii lui r;ilUirli('i', ;iii 
xm" siùcli', au conilc de Sainl-l'ol, cl <|ui st-leiidait t'iitri- l'Aiilliie et la (>aii(li<', lom- 
preiiant dans sa mouvance les sei|;ii('Ui-i('s de Bcrck, lUirciiil, (iampajjne. lù^iiieiiii- 
coiirt. (loin -Saint- \ridri'', llesmotid, Mcrliniout, Olliii, \(;itoii, clc.; elle forma 
plus lard If liadliaijc de Wabeii; 2" la cliàlellenie d'Iùiiiiov, cnii. jiis(iu"eii 170T. 
lui teiiiic du coiiili'' de Saiiil-l*ol l't (|iii coiiipi'eiiait , comme memhres , les terres ilr 
Beanssart, Belloiiiie (^ea partie), /icr^t'e, (jarvin. l"]pinoy,Garguetelle, Libercourt. Meur- 
diin, Neuvireuil, Oignies, 7'o((rmi/^«iVs. Warrccliin cl W illerval. Mrijjcc en comté en 
1 .) 1 '1 et eu princi])aiilc eu 1 y '1 1 , elle releva (le la tour du Louvre lorscprellc fut 
di'Iacliée du comté de Saint-Pol. (Juant aux cliàlellcnies de Frévenl, d'Orville, de I'a>. 
do Pernes et de F^isbourg, elles furent également, dans la suite (1627), démembrées du 
comté de Saint-Pol pour être tenues imm(''diali'ment du cliàleau d'Arras. 

Il y a lieu également de signaler, dans le comté de Saint-Pol. les cliàleaux de 
(Jréquy, Fressin, Lianne, le Biez, Pilc(piel)oiirg. Sains, lleiicliin. l''riiges. \ziii(oiir( d 
HoUeiicourt, avec les trente-deux pairies d'Anvin, Bailleul-lez-Pernes, Hailleul-aiix- 
Cornailles, IJomy, Bouret-sur-danclie, Bryas, (iamblain-Chàtelain, (lanteraiiie. 
Caucliy-à-la-Tour, Clielers, Gonteville, (Jrécpiv, Fressin, F([uires, Gaiicbin, la Motte, 
Merdinclion, Moncliy-Gayeux, Moreaucourt, Ococlie, Oignles, Orville. Pas, Pernes, 
Pierremont, Sains- lez- liaiitecloc(|ue. Saint -Martin. Siracoiul, Sus-Saiiit-Lé-gcr, 
Tliièvres et \ alliuoii. 

I '1. Le comié de (îiiîiiesse composail de; i|ualie cliàtellemes importantes : Guîiies, 
Touriieliem, Ardres et Audruicip 

La première comprenait Alembon, Autingues, Viidres. Baliiijjliem, lïoiicres, Boii- 
(piebaut, Gampagne, (]olembert, Gotpielles, (ioulogne, Escalles. l'^spellectpies, Fiennes. 
Fontaines, Frélliun,Guines, Saint-Martin, Heriiielingliem, Ilervelingliem,llocquingliem 
(en partie), Landrethun-le-Nord, Liccpics, Loquin, Louclies, Markènes. Aielles-lez- 
Ardres, Nielles-lez-Galais, Nort-Leulingbcni, Peuplingues. l'ilien. Saint-Biaise, Sainl- 
Martin-de-Sclives, Sanghen et Surques (en partie). 

La cbâtellenie de Tourneliem, yM^ms <k Tornehrm , comprenait Aiideidort, Audrebeni 
et Fou([uesolles, Bonningues-lez-Ardres (en partie), Brugnobois, (iaucliy i^t le Bien. 
Glerques, Glinspin, Gormettc, Goliem, Difques (l'ii [)artie), Fclémy, Giièiiu, Herbin- 
gliem, Uecques et le Vrolant, .Sanglien et .Snrques (en partie), Hocquinglieni (en 
partie), Joiirny, Landrelliun et ^cuse, Moringliem (_en partie), .Nortbérourt. .Norlleii- 
lingbem, Roilelingliem, W esibécourt. 

La cliàtellenii' d'Ardres, /é«/'<w. de Ardca, avait pour liels principaux Boiininguc-,- 



Mv INTRODUCTION. 

If'z-Ardrns (en parlie), Bivmes, Capelhove, Coiwède, Gnudenove, Honcat, Loste- 
banie, la Motte-d'Ausfiue, Norlliout, Sept-Fontaines et Zouafipies. 

La châtelicnie d'Aiidruicq comprenait les terres féodales du pays de Brédeiiarde. 

Quant aux douze baronnies ou pairies du comté, elles paraissent avoir été les sui- 
vantes : Alenibon, Ardres, Balingliem, Bouvelingbem, Campagne, Crezecques. Fré- 
ihun, Fouquesoiles, Hermelinghem, le Poirier. Lic([ues et Zeltbun. 

15. Le comté de Boulogne avait aussi quatre cbàlellenies princqjales : Fiennes, 
Tingry, Longvillers, Belle; et comme cbàteaux secondaires: Bellefonlaine, Brunembert, 
(llenk'u, Ftaples, Frencq, Hardelol, Montcavrel, Preures, Bebretingucs, Selles, Sempy, 
Souverain-Moulin, Tbiembronne, Verchoc(|. Il comprenait douze baronnies: Odre ou 
Ordre, Engoudsent, Lianue, Doudeauville, Tbiembronne, Bainclbun, Bellcbrune, 
(iolembert, Courset, IIesdi{;neul, Disacre et BernieuUes, ainsi que quatre pairies : la 
counélablie d'AusIruy, la (jonfalonnerie, la Man'cballerie cl la Bouteillerie. 

1(1. La cbâlellenie de Montrcuil enfin se composait du cbàleau de Montreuil et des 
iiels (pii en relevaient. Quant à la ville, elle avait l'ié n'unie au domaine royal vers 
()(!5, et formait une enclave dans le comté de Pontbieu. 

La formation du comté d'Artois, d'autre part, n'avail |)as enlevé toute importances 
au temporel des évêques d'Arras et de Tliérouanne. La cili' d'Arras, Vitry, la Buissière, 
Buitz et Gosnay étaient restés au premier, et le second, ipii était seigneur d'une pai-(ie 
de l'ancien iMiifus Taruaneimn, avait obtenu en ii.itj, du roi de France, Louis le 
Jeune, ramortissement de ses possessions. Celles-ci écbappèrent ainsi à la va^salilé, 
assez indécise d'ailleurs, (pii les latlacbail au comté de Flandre, ])our relever immé- 
diatement du roi. Telle est l'origine de la régale de Thérowmne, qui comprenait dans sa 
mouvance féodale les cliâteaux d'Lpen, Melles-lez-Thérouanne, Vlquines, l'I^lscouart . 
Malringbem et le iief de l'Avouerie. 

IV. — PKIÎIODE 150\ ALE. 



1. Lr 



IIOMAINE ROYAL. 



Nous avons à dire comment furent successivement réunis à la couronne les divers 
('léments qui, en 1790, formèrent le département du Pas-de-('alais. 

V Artois, érigé en comt(' et donné en apanage en taS^j par saint Lmiis à son frère 
Boberl, en vertu du testament de Louis VIll, érigé en pairie en septembi'e ia97, 



l\Tli()|)l (. Il(i\. w 

anivs avoir a|)|)arliMiii successivcnicnl à Maliiuil (r\il()is. à JfMiiiic. sa tillf» (i.Saij). 
à Jeanne de Kranec (i."5."5o), à IMiilippe de Houvre (i.'J/iy), Marguerite do France 
(i3Gi), Louis de Mâle (t 38a), Marguerite de Flandre, femme du duc de Bourgogm- 
Pliilippe le Hardi ( i 38.'i), puis aux descendants de ce dernier, entra dans les domaines 
de la maison d'Autriche par le mariage de Marie de Bourgogne, fille de Charles le 
T(5m('Taire, avec Maximilien, et passa de celui-ci à Philippe le Beau, devenu roi de 
(iastillc, puis à Gharles-Ouint (i5o(j), rpii ahandonna à son (ils Philippe II (i55n) 
la souveraineté des Pays-Bas, dont l'Artois faisait partie à celte époque. Cette pro- 
vince, en elFet, qui, quoique possédi'e par la maison d'Autriche, était restée jusqu'au 
traitt" de Madrid (i5'jG) un lief de la courorme de France, passa à cette date sous 
la pleitie souveraineté du i-oi d'I^spagne, et ce n'i^st qu'en i65() qu'elle fut réintégrée 
(Ml partie à la France par le traité des Pyrénées. C'était VArlois cédi'. Aire et Saint- 
Oiuer, les deux seules villes restées à l'Espagne et qui formaient VArtots réservé, ne 
lurent réunies au domaine royal cpje par le trail('' de Nimègue (17 sept. l'iyS), (jui 
assura aussi di'finitivenient à la France la possession du Cambrésis. 

f^a province d'Artois était horm;e, au nord, par la Flandre wallonne el jiar l,i Flandn^ 
maritime: au sud, par le Vermandois, le Santerre, l'Amiénois et le Ponthieu; à l'est, 
par le Hainaut français et le Cambrésis; à l'ouest, par le Ponthieu, le Boulonnais et le 
Pays-Conquis. 

Le comté (le Saint-Pol . qui relevait du comté d'Artois, après avoir appai'Ienu aux 
Chandavène (ou Canqidavène) et aux Cliàlillon, passa à une branche de la maison di* 
Luxembourg ( 1 3(')o) et an\ Bourbon-Vendôme ii'iSy). Il fut compris dans la cession 
de 1 (IBg. 

Le coudé de Hoidoipic , possi'dé d'abord par diverses maisons féodales, était passé en 
i/i3.") de la maison d'Auvergne dans celle de Bourgogne (traiti; d'ArrasV lleslitué à 
Berti-and H d'Auvergne en 1^477 P'"' ''^^"'^ ^t- '-'^ ''O' ^^ recouvra en i /178 en échange 
du Lauragals, et le n'unit à sou domaine. Il en fit toutefois donation à la \ierge, en 
abandonnant la mouvance à l'abbé de Notre-Dame de Boidogne, entre les mains de qui 
ses successeurs durent rendre hommage pour leur nouveau comté. Depuis lors, malgn'' 
l'occupaticm de Boulogme par les Anglais, de 1 ôZi \ à 1 .").')o, le Boulonnais ne cessa pas 
d'appartenir à la couronne de France et fut raltaclK;. au point de vue administratif, à la 
province de Picardie. Il (Hait borut' au nord et à l'ouest par le détroit du Pas-de-Calais, 
au midi par la (Manche, à l'est et au sud-est par le Pavs-Hcconquis et par l'Ardrésis. 

Le roinlé de Crûmes, qui, en 1289, avait (Hé vendu par Arnoul III au roi de France 
Philippe le Hardi, puis restitué en partie par Philippe le Bel à Jeanne de (iuînes. petite- 
fille d'Arnoul et femme de Jean de Brienne. comte d'Fu . bit nHmi au domaine mval 



XVI l.MT.ODUCTION. 

en I .'irio |);ir \(tii' ili' cdiiriscation, après rexi'cutioii du coiinétnljli' Raoul II de Guiiies: 
mais il fut cédé aux Anglais eu i36o. La partie restituée à la couroiiue de France 
en i558, avec adjonction de la terre de Merck, prit ie nom de k Pays-Reconquisjj 
ou Calaisis. Celui-ci était borné, au nord, par l'Aa, qui le séparait de la Flandre; à 
l'est, par l'Ardrésis; à l'ouest, ])ar le détroit du Pas-de-Calais, et, au sud, par le Bou- 
lonnais. 

\j \i-drésis , conflua en iSyG sLir les Anglais qui le possédaient depuis la prise de 
Calais (18/17), P''' ''" ""™ ^'^ Pays-Coiujuis ou gouvernement d'Ardres. Il dépendait 
de la province de Picardu', comme le Pavs-Reconquis et le Boulonnais. 

C>uant an Pimthieii . donl ({('pendait la partie de la Basse-Picardie com|)rise entre la 
Candie et r\iithie, inc(irp()r(''e (mi 17(10 à noire département. apr(\s avoir appartenu à 
diverses maisons féodales et èli'C jiassé, en 1 279, au roi d'Angleterre l'Edouard I", par 
son mariage avec Kléonore de (iastille, comtesse de i^onlliieu, il fui con(is(pié en 
io3() par Phili])pi' \l. rm de Fiance, puis rendu aux Anglais par le lrait('' de Brétignv 
(i.'iGo). Cliailcs V l(! r(''iinil à la couronne en loOi), mais il en lui délacln'' de nouveau 
par (Jliarles \'l. comme apanage de Jean de France, son fils. Charles VII recouvra de 
nouveau ce coinl(''. Par le (ralf('' d'Arras (i/i35), il fut cédé au duc de Bourgogne, et, 
apn''s la iiioi'l de (iliarles le Téméraire, il revint à la France (1/177). En io83, il fut 
(Ioiuk' en a|ianaj;e à Oianc so'ur nalurclle de Henri III, et en 1 G 1 (j à Charles de 
Valois, lils nalnrel de Charles l\. La petite-lille de celni-(i. Marie-l''raii(;oise, veuve 
de Louis de Lorrain(>. le laissa à la couronne en 1 G()0. 

Plusieurs parties du domaine royal, en Arlois, furent successivement engoirécu. Comme 
ali(''Malion, nous n'avons à noter que {'(''cliange l'ait par le roi, par coniral du 19 seji- 
h'inhre 1778, de la seigneurie (l(> I5(''lhuiie en faveur du duc de B('lliii!ie-Siillv. conire 
la priiicipaul(' de Boishelle el (rilenrichemoiil. La mouvance lu( c()nserv(''e au roi cl le 
ressort attribué à la jmuvernance d'Arras. 



S Z. (jIRCONSCIUI'TIONS .h DIC.IAUIKS. 

a. Précùics roi/dlcs. 

Au commencement du xm" si(''cle. le tiM-ritoire (pii a formi' le Pas-de (lalais ressor- 
tissalt presque en entier aux j)ri''V('ités de Benitijnesne, de Doullcns, de Sninl-Huinirr et de 
Montreuil. Cette division judiciaire fut allirmée en 1.^)07, lors de la r(''daction des cou- 
lumes, dont quatr(> principales, celles d' Artois, de Boulonnais, d'Amiens el d'Abbeville 
ou de Ponthieu, régirent les diverses parties du département jusqu'à la Révolution. 



1\TI!IU)I CThiN. vMi 

I.a priHôli' (II' llfiiiiijucsne, (|iii doit son oi'i^iiic ;'i r;iri|iiisiliiiri iiiir lit l'liili|)|ir- \tijjusti- 
• lu chàtc.iti (le l]c;iii(|U('siic ( Somme j, était le sièjje de la plus iriiuortaiilL' des liiiil juri- 
dictions foraines du bailliage d'Amiens et comprenait, dans le comté de Sainl-1'ol, les 
châteilenies de Pas, l'ernes et Saint-Pol . et, dans l'Artois, celles d'Arras, Aubifjin, 
Avesnes-le-tiomte, Béthune, Beuvry, Buc(pioj,Cliocques. Houdain, Lens, Liliers, Sainl- 
Venant et Kpinoy, plus le pays de Lallcu et Hichebourjj-Saint-Vast. Le traité de Madrid 
(lôaG) auuit enlevé l'Artois à la France, Wirtois roi/al passa sous la juridiction rlu 
conseil provincial d'Artois, dont nous parlerons plus loin, et la pré-vôlé de Beauipiesne 
ne s'étendit plus au delà de 1' \nlliie. 

La prévôté de /)o«//e«s, dont le clief-lieu est (^(jalement aujourd'liui dans le dé-parte- 
ment de la Somme, doit son orijjine à la conliscation du comté de Pontliieu sur Simon 
de Dammartin et au traité de i:>95 par le(|uel Marie, femme de Simon, ci'da au roi 
pour -i.ooo livres les châteilenies de Doullens et de Saiiit-Hupiier avec toutes leurs 
dr-pendanccs. Cette prévôté s'accrut, en i:>.li'i, des liomnia|ji's (pie le comte (r\rtois 
ac(|uit du comte de Pontliieu, et comprit les cliàtelleni(!s d'Auxy-le-(Jliàteau. d'Ilesdiii 
et d'Orville. Son ressort s'étendait notamm(!nt sur Blaiijfy-sur-Ternoise, Boniii('Tes. 
Boubers-sur-Canche, Bourel-sur-Canche, (]aumont, Kr(pii('res, Tollent, Cercamp. 
(;onchy-sur-(janche, Croisettes, Fillièvres, Fortel, Frévent, Fn-villers. (ialametz. 
Ligny-sur-C.anche, Moncheaux, Nibux, OFuf-eii-Ternois. (ju(j'ii\, Hebreuve. le Souidi. 
\ac(jueri(!-le-Bouc([, Villers-I'llôpital, VVamin. Wavans et le temporel de l'abbaye de 
Willencourt. Par suite d(^ la donation (pie fil Louis le Hutiii, en j3i6.de la cbàtellenie 
de Doullens à Gu\ d(! (Ihàtillon , comte de Saint-Pol. la prévôté fut su|)primée mo- 
mentanément et son ressort [)arla{jé entre les prévôtés de Beauqiiesiie, SatiU-liiijuier 
et Montreuil: mais, par lettres patentes de juin i3()5, (Jiarles V la riHablit dans ses 
anciennes limites. 

La prévôté de iSVn»/-/?/Vy'/(Vr, dont l'origine est la même (pie celle de la précé'dente. 
ciinipreiiail seulement dans noire déparlemeiil Haravesnes, Raye et la pairu' de W ilien- 
court. 

La pr(''vôt('' de Montreuil l'Iail, après c(dle de BeaiKpiesiie, la plus (•tendue du bail- 
liage d'Amiens. I*]lle se composait de diverses parties détachées de la Flandre, de 
l'Artois et du Pontliieu (pii avaient été r(''unies à l'ancien château de Montreuil lorsijne 
Philippe \iiguste. par riiisliliition des baillis royaux, chercha à ('tablir riiiiili' de gou- 
vernement. 

Cette prévôté a\ail pour limites : au sud. la rivière de r\ulliie: à l'est, suivant 
M.Tierny, "une ligne partant de Labroye, traversant la (ianclie à l'est d'ilesdin, la I ei- 
noise à l'est de Blangy, remontant la rivière d'ileiichin, coupant la Lys à l'est de Saint- 

PAS-I)K-c:\LllS. c. 



xviii INTIiODUCTION. 

Augiistin-lez-Tliéroiiiiiine en rejoignant i'Aa, sans doute en aval de Blandec(|ut's^: et, à 
l'ouest, la mer, depuis remliouchure de la (Manche justju'à cell(> de I'Aa. Le cours de 
cette dernière rivière formait la limite nord-est. 

Elle comprenait'" les cliâtellenies de Dompierre, Erny- Saint- Julien, Beaurain, 
Hesdin, Aire, Saint-Omer, Eperlecques, Fauquembergues, Elnes; dans le comté de 
Saint-Pol, les abbayes d'Aucliy, Ruisseauville et Blangy, le prieuré de Sains avec les 
châteaux de Fressin, Sains, Grécpiy, Lianne, Ricquebourg, le Biez, Heuchin, BoUen- 
court, Frufjes et Azincourt; le comté de Guînes, le pays de Brédenarde et le pays de 
Langle; les villes de loi de Boulogne, Etaples, Desvres, Wissant et Ambleleuse et les 
huit anciens bailliages du Boulonnais. 

Nous donnons ci-dessous la composition'-' de ces bailliages, qui ressorlissaienl en 
appel à la prévôté de Montreuil : 

i" Les bailliage et prévôté royale de Boulogne, créés au xii" siècle el réunis vers i '177 
au bailliage d'Outreau, comprenaient Boulogne el sa banlieue, Baincthun et Maccpiin- 
ghen, l']cliinghen et Tournes, Questinghen, Saint -Léonard, Isques, Hesdiii-l'Abbc', 
Carly et VVimille. en deçà de la rivière; plus Mont-jjambert et les hameaux di; la Loe 
et de Bertenlain;: 

■!° Les bailliajje et prévôté royale d(! Desvi-es, créés à la mèmi! épocpie. avaient dans 
leur ressoi't : 

Aix-im-Ergny, Aix-en-lssart, Alette. Avesnes, Bainghen, Bécourt. Beussent. Bezin- 
ghen, Bimont, Bournonville, Bourllies, Brunembert, (llenleu, Coursel, firémarest 
(^eii partie), Desvres, Doudeauville, lÙKjuin. Ilerly, Ilucqueliers. Longfossi', Longue- 
ville, Lotliujfhen, iManinifhen, \Ienne\ille, l'arenty, Preures, (Ju(;s(|ues, Questrecques 
(en partie), (Julien, Melles-lez-Bléquin. Salnl-Martiu-Cho(|uel, Selles, Senlecques, 
\erchoc(|, V'iell-Moùti(>r, Wictpiinghen, Zoleux, plus le hameau de Lianne et les en- 
claves du Boidonnais en Artois : Ligny-lez-Aire et la Tirmande, .^édonchel et Tatlndou, 
Westrehem el iM'ly (en partie); 

.")", Il" el 5" Les bailliages d'Klaples, (Jbo(|uel el Bellelontainr, lous trois dislimis à 
roriglue, mais dont on ignore la composition individuelle, furent réunis au \m' siècle 
(avant ir)5oj. Ils compreiiai(!nt dans leur ressort : Atlin, Bellefontaine. Bcriiieuiles, 
Beutiii, Boubers, Bi<'xent, (damiers, (]arly, (Rondelle, (iormont. (iourtevHle. Dalles, 
Dannes, Engoudsent, Enguineliaut, Escamme. Enocq, Estn/es, l<]slréelles. I^taples. 
Floriiiillmu, l''renc(|, Fromessent, Halinghen, Hesdigneul. Huberscnt, Huinberl, 

'" Nous indiquons le ressort (!■■ la |in''voté fie Mon- '•' D'après Cousin , pour le liailliajje il'lîtaples, el 

treuit d'après sa routume (jénérale, (■dllion de 1512 llaigneré, pour les autres. 

(Bibt. nal., FgSô). 



INTIiODLCTlO.N. xix 

Inxent, Fiacres, le (>lio([iiel, le Faux. l,oison, l.ongvillers, M;irenla. Maresvilli', Maries, 
Mi'iitv. Moiitcavrel, Nesles, iNeiifciiàlel, Neuville. ner(]ues-siir-(;oiir.se, llonil)l\. Saiiit- 
l)eii(eii\. Saint-Etienne, Saint-Micliol, Sempy, Tinjry, Tubersenl, leTurne, Widelieni, 
\\ ierre-au-Bois, Zérahle, Zéluccj. 

()° Les l)ailliajj(; et pri'vôté royale de LondeforI : 

Allnctliun, Belle, Bellebrnne, Heuvre<|iien , Boursiii. (idleiiibcrl , (iontevilie, (jeiiia- 
rest (la |)arlic en ilccà de la Liane), llardinglien , Hernievenx, Hesdres, Honllefort. 
Maninjfhen, iNaiiringlien. OITretliiin, l'ernes, Pitlefaux. Réty, Rinxenf, Souverain- 
Moulin [la partie en deçà de la rivière). W irwijjnes i4 le hameau de la (Japellc 

1° Les bailliage et prévôté rovale d'Outreau ne comprenaient que cette paroisse et 
le bameau d'Haffreingue: 

8° Les bailliage et prévôté royale de Wissant, avec Ambleteuse, Andcnd)erl. \u- 
dingben. Audresselles, Bazingben, Calliers, Elinghen. Ferfpies, Fiennes. Hydrequent, 
Ini;lien. Landri'tbun-le-Nord. Leubringhen, Leulingben. Marquise. Saint-lnglevert i-t 
Tardingliim. 

Les bailliages de Boulogne, de Londefort et de Wissanl furent réunis en l'i-S au 
bailliage d'OuIreau, (pii à son tour l'ut supprimé par l'édil de juin i-'i.). 

(,)uant à la prévôté de Montreuil, elle perdit de son ressort, au traitt' de Brétign\ 
(i36o), Calais et le comté de Ciuines. De plus, Doullens étant redevenu le sièg'e d'une 
pré\ôté rovale en iSGf), comme nous l'avons dit plus haut, les comtc's de Saint-Pol 
et d'ilesdin. cpii faisaient partie de la prévôté de Montreuil. en furent distraits. Celle-ci 
fut elle-nuMue supprimée en i.'iC» i et anne.\(''e an bailliag(> d'Amiens. 

11. ('.(iimt'il proriiwidl cl buillui/fcs d'iilon. 

Après la cession de l'Artois à la couronne d'Fspagne ipii suivit les traitées de Madrid 
(1696) et de Cambrai (toaç)), le parlement de Paris cessa de connaître des appels 
relatifs aux sentences rendues par les justices de notre province, et. pour renqilacer 
cette juridiction supérieure, Cliarles-Ouint, par ordonnance du 1 2 mai 1 ô.'io, institua 
le conseil provincial d'Artois, en le rallacbant, en dernier ressort, au grand conseil 
de Malines. Ce conseil provincial, en ili/io, fut divisé en conseil de Y Artois n'di''. 
siégeant à \rras et ressortissant, au civil, au parlement de Paris, et conseil de l'/lr- 
tois réseirv, siégeant à Saint-Omer et ressortissant au grand conseil de Malines. Mais, 
en ifi'yy, il fut reconstitué dans son intégrité primitive. Supprimé en i--\ et rem- 
placé par le conseil supérieur d'Artois, il l'ut ré-tabli par l'édil du mois d'odolire. fie 
conseil avait dans son ressort • 



XX INÏP.ODUCTION. 

r L'élocliou nnivinciiiie d'Artois, juridiction de i" instance connaissant des questions d'aides, 
impositions, fermes, octrois, distinctions nobiliaires et armoiries, si(5geaat à Arras. 

2" Les maîtrises des eaux et forêts d'Hesdin, Tournehem, Saint-Omer, Arras et Bajiaunie. Ces 
juridictions connaissaient en i" instance de tout ce qui avait trait aux bois, aux rivières et à la pêche, 
tant au civil qu'au criminel, dans les limites de leurs ciixonscriplions respectives. — Les maîtrises de 
Boulog-ne et de Calais ressortissaient h Amiens. 

3° La maréchaussée d'Artois. 

U° La gouvernance d'Airas. 

n° Le bailliage d'Autie, sié,geant à Arras. 

6" La salle épiscopale d'Arras ou siège de la régale et temporalité de l'évêclié. 

7° La jtu-idictiou du chapitre de la caihédi'ale d'Arras. 

8° La .salle abbatiale de Saint- VaasI. 

((" Le bailliage d'Aubigny-le-Conitc 

10°. Le bailliage d'Avesnes-le-Comle. 

11° Le bailliage de Bapaume. 

1 h" L'Avouerie, gouvernance ou iiailliage de Béthune. 

1 .'5° Le bailliage de Beuvry. 

1 k° La salle abbatiale de Blangy-sur-Ternoise. 

1.5° La châlellonie de liomhourg avec Dunlcerqiie el Gravelinex , eu vertu de la décianitimi royale 
du 1 1 lévrier itifil. 

I 6° (.nnliinprê, en tianibrésis. 

1 y" Le bailliage de Carviu-Lpinoy. 

i8" La justice du chapitre de Saint-Ame de Douai. 

1 ()° L'échevinage d'Ilénin-Liélard. 

2o" Le bailliage d'Hesdin. 

tii" Le bailliajfe de Lcns. 

9'j" L(; bailliage de Saint-Dmer, ainsi que la salle épiscopale et le siège temporel du chapitre. 

a3" La réîîide de Thérouainie. 



JNou.s dontici'oiis la coinnosilidn de celles de ces divisions judlciacs mtéressaiil iioirr 
département que nous n'avons pas (encore indiquées, apiès avoir dit quehjues mois de 
l'origine des bailliages de l'Arlois et de leur transformation. 

Dès les premières années du gouvernement des comtes d'Artois, on troii\e le comté 
divisé en un (certain iiondjre de circonscriptions à la lois judiciaires, administratives, 
financières et militaires appelées IhuIIIcs ou baillia{;es, haillime, à la tète des(juelles est 
préposé un ollicier, représentant direct du comte. 

(]es bailliages ne sont autres que les anciennes cbàtellenies conitales : Aire, Arras, 
Avesnes-ie-Comte, Aiibigiiy, Bapaume, Béthune, 15euvry (administré généralement par 
le titulaire d'un autre bailliage). Calais, Kperlecques (souvent réuni à Saint-Omer), 
llesdin, Lens, IMerck (le plus souvent joint à (Valais), Bémy, Saint-Omer et Tournehem. 



IMIIOKI (. IhiN. v\i 

Miiis. (les le \i\' sii'cli', CCS hailliiijji'S (Icviiin'iil di-s sièjjfs r(n;iii\ .suhiillcrm-s. comiiif 
juridictions ordinaires, sans ressort direct an Parlement de Paris, tout en restant des 
cours li-odales, en ce sens que leurs oiliciers contiuui'reul à jujji'r comme liomnies di- fiefs. 

Après la conquête de l'Artois, les finances furent remises aux intendants, les alTain-s 
militaires aux gouverneurs, et les olfices de baillis furent réunis au domaine, de telle 
sorte que les bailliages et gouvernances ne constituèrent plus dorénavant que des cir- 
conscriptions exclusivement judiciaires. 

[.a gouvernance d'Arras s'étendait sur toutes les terres tenues du château d'Arras. en 
lii'l et arrière-fief, et en conséipience avait dans son ressort, rommr jurulictwn ri' appel : 
le bailliage d'Aubiguy-la-Marche, dont la cri'ation remoule au partage de la seigneurie 
d'Aubigny, en xit-ja (l'une de ses parties lut attribuée à la maison de Chàlillon, puis 
à celle de Bourbon-la-Marcbe, l'autre resta au comte d'Artois; ce l'ut le bailliage d'Au- 
bigin-le-domte); — la gouvi'rnance de Bi'tbuiK', car l'avonerie était un fief mouvant du 
château d'Arras; n<''anmoins cette gouvernance ('lait compti'e parmi les grands iiailliages 
de l'Artois et était, sous le rapport de la juridiction, au même rang que le bailliage de 
Saint-Omer et la gouvernance d'Arras elle-même; — le bailliag'e de Buc(|uo\ ; — 
les l)aronni(!s de Barly-Fosseux, d'Ilavrincourt et d'incby; — les chàtellenies d'Hoii- 
dain et d'Oisv; — le bailliage de Liliers; — la sénéchaussée de Saint-Pol: — les pou- 
voirs (le (iliaulnes et de Si-chelles, à Arras. 

Le bailliage de Saint-Omer avait dans son ressort : la chàtellenie d'Eperleccpes, (|ui 
lui fut annexée <lès io3q avec la baronnie de Humiiijjhem; ■ — le bailliajfe de Tour- 
iiebem, réuni au milieu du xiv" siècle; — le pays de Hrédenarde, séparé vers i3'i8 de 
la chàtellenie de Hourbourg; — le marquisat (\v Heiit\ : — les comtés d'Arqués. Fau- 
quembergucs et Sainte-Aldegonde; — la barounie de .^(lil•cal•mes. 

Les bailliages d'Aire, Avesnes-le-domte, Bapaume et Lens étaient également des 
bailliages royaux du ressort du conseil provincial d'Artois. Nous donnons ci-dessous " 
la liste des liiuix compris dans cliaciiiie de ces circoiisciiptions : 

1. lUfLLiAiN; h'Aini:, lessorlissaiit en appel au conseil provincial il' \rliiis. 

Aire, Aiidiel, BeaiinipIz-lez-Airc. l'cilcfoiilaiiie, iJlessy (partie ré{fale). Boiicourl, Calonnc-sur- 
la-fiys, Cancliy-à-la-Tour, (lliocqucl (Ici, Clarqiies, (^ohcm. Grecques, l"lnqiiiii-lez-rU>cliiiiel (partie 
régale), Eslrco-Blanclie (partie régale), Giiaiiinglieni et fijoniinghem. ishergnes. LaiiTS, I^mlti-es, 
Lieras (partie régale), liietU-es, Lingliern, Mariielz, Marlhes (partie régale). Maziiigheni (partie ré- 
gale"), Molinghem ([)arlie régale), Norrent (partie Liliers), Pont-à-iLinies , Ouoi'nes (partie rt'gale^, 
Qiiiest(Vle-le-(!rand, Iiebec(pies, Bély (partie Mouionnais), Riiicq i écheviiiage d'Aire). Ilombly (partie 

<'" D'npiès Mailbrl et i'.'lal iml.li.' en 1787, par oiilre 'le rinleiulaiii t';siiiaii);nrl. 



WII 



INTRODUCTION. 



Arnisj, Romu'toirc (()artie régiiie). Saint- Martin-iez-Aire, Saint-Quentin (ëchevinage d'Aire), Saint- 
Venant, SeruY> (pai'lip Saint-Omer), Upen-d'Amont, Upen-d'Aval (partie régale), Wiltes et Witter- 



nesse. 



II. GoivEHNANci: d'Arras, ressortissant en appel au conseil provincial dWrtois. — Ablainzeveilc, 
Acliicoiut, Acq, Adinfer, Agnères (en partie), Agnez-lez-Duisans (en partie), Agny, Anibrincs (en 
partie), Amplier (en partie), Anzin-Saint-Aubin, Ar]eux-en-(iohelle, Athies, Aubencheul, Auby, 
Ayette, Baillescourt, Bailleulmont, Bailleidval, Bailleul-Sire-15erlhoult, Bajus, BaralTle, Baralle, Bar- 
iin, Barly, Basseux, Bavincourt (partie Aubigny et Avesnes-le-Comte), Beaufort, Beaumetz-les-Logrs, 
Beaurains, Bellonne (pailie Lons), Berlencourt, Berles-lez- Aubigny, Berles-au-Rois, Berles-^loulier. 
Berlelte, Beineville (en partie), Béthonsart (en partie), Reugin, Biache- Saint -Vaast, Bienvillcrs- 
au-Bois, Blairvillc, Blangy et b'osse, Blavincourt. Boiry-Sainte-Rictiude, Bourlon. Buccpioy, Buissy, 
Cagnieourt, Gamblain-i'Abbé, Cambligneul (partie Aubigny). Gaucourl (en partie), Gaurroy (le) 
feu partie], Comté (la), Gorbebem, Gouin, Coullemont, C.ourcltckltes-Iez-Lambrcs, Gourrières, 
Oiulureile, Cuiiwij-liamhmii et Cuinaj-Privôt , Dainville, Diéval, Divion, Douchy-lez-Ayelte, Diii- 
sans, Écoivrcs, Éconrt-Saint-Qiientin, Écurie. Kleu- dit -[.cauw elle. Kliniont, Kpiiioy- lez -Cambrai, 
Esquevchm, Éterpigny, Estrée-Cauchy, Etrun , Fampoux , Fe])vin-l'airart , Feucli\ , Fieheux . FIcMiiiicrcs , 
Fonc(picvillers, Fosseux (partie Avesnes-le-Gonile), Fréniiqpurl (partie Ba])aunie), Fresnes-iez- 
Montauban, Fresnicourt, a\ec Olbain et Verdrel, Frévillers (partie Aubigny), Frévin-Gapelle 
(pai-lie Aubigny). Garguetel, Gaudiempré, Gavrelle, Givenchy-le-Noble (partie Avesnes-le-Couite), 
Goeiilziii, Goinbreinetz. (îommecourt, Gouzeaucourt , Couves, Gouy-en-Artois, Gouy-sons-Belloiine, 
(iouy-Servin, (iraincourt. Grand -RuUecourt, Grincourl-lez-Pas, Grosville- en -Rivière, (inémappe, 
llabarcq, Haillicoiut, Ilamblain-les-Frés, Hameau, llannescanips, liâmes, llaucourl. Haute- Avesnes. 
Hauleville, llavrincourt, Ilébuternes, llénin-Liétard, Héninel, H('nin-sur-Gojeul ( partie Rapauinc), 
lierlière (la), llermaville, llermiu, Houchin, lloudain, Hiimhcrcoiirt (en partie), Ilumbercamp, 
liidiy, Izel-lez-llanieau (partie Aubigny-la-Marclie et A\esnes-le-Comle), Izei-lez-Esquercliin . Lmn- 
hrcs-lez-Doviii, Lattre- Saint -[Ouentin, Lnnnin, Libercourl, Lignerenil (partie Aubigny el Avesnes- 
Ic-Conite), Ligny-lez-i;ierpigny, Lnos, Maisnil-lez-Ruitz. Manin (partie Aubigny), Maroeuil. Mar- 
quion, Mauville, Mercatel, Mingoval (partie Aul)ignyl, Monchiet. MoncUy-au-Bois, Moucliy-le-Preux , 
Montauban, Monti-nesconrl ^partie Aidîigny), .Neuville -Vilasse, \oyelle-sous-Beilonne, Muyeltf'- 
Hur-l'Esmut, Noyclie-\ion, Oisy, Orville, Ourlon, PaUuel, Pelves, Plouvain, Pommier, Puisieux. 
Quiéry-ia-Motte (partie Aubigny), Ranchicourt, Ransart, Rebrcuves, Récourt, Rémy, Roclincouit. 
Roëliecourl, Rœux, Hoo<il , Riiitz, Rumaucourt, Sailiy-au-Bois, Sailly-en-Ostrevent, Siiillij-hi-Ciiiii- 
hrai, Sains-lez-Marquion, Saint-Amand, Saint-Aubin. Saint-Laui-ent, Saint-Marlin-sur-(]ojeuI, Saint- 
Pol (la sénéchaussée de) [en appel], Sars-le-Bois , Sarlon, Sauclvy-Cauchy, Sancby-PEstrée, Saudc- 
mont, Saulty, Serre, Servin (le Grand et le Petit), Simencourl, Sonibrin, Souastre, Souciiez, 
Temimcisml , Thélus, Thièvres, Tilloy-lez-Hermaville, Tilloy-Iez-Molflaine.s, Tréhout, Trcscault, Vil- 
lers-au-l)()is , Villcrs-Brûlin, Villers-Châtel, Villers-lez-Cagnicourt, VUlcrs-Phiticli , Villers-Sire-Simon, 
Vis-eu-Arlois, Vitry, Wailly, Wareiidin, Wariiis (partie Aubigny), Warluzel (|)arlie Avesnes-le- 
Conile), Waucourl. 

III. liAiLi.noE D'AiiiKiNv-iA-MARCHE. ressortissant en appel à la gouvernance d'Arras. — Andl^llll■^ 



I\ ïli'ini i.TKiN. xMii 

(partie Arras"), Hailleulmonl et Hiiillculval , liarly-FossPux (en partie), Ik'llicacourt. Itéthonsart l'eii 
partie), Copclle, Dofliues (en partie), Esiriîe-Ulanclie (en partie), Febvin-l'alfart (en partie). 
Givi'iichy-hvNoble, (îouy-en-Artois (en partie), Ilabareq (en partie), Herinavilie, Ilunibercarnp (en 
partie), Izel-lez-Ilameau (en partie), Lignerenil (partie Ai ras et Avcsncs-le-Comto), Manin (en 
partie). Pommier, Ponl-dii-Gy (le), Savy, Tincipiclle (en partiej, Tiiloy-lez-llerniaville, Nandr- 
lirourt, Villi'is-I!ri;liii. \ illers-Sire-Si mon (^i-ii partie), Villcrel (en partie). 

IV. Bailliage d'Auiiigny-le-I1omïk, ressortissant en appel à la (foiivernance d'Arras. — Agnèi-es 
(partie Arras), Agnez-iez-Duisans (partie Arras), Aiibijfny (en partie). Havincoiirt (partie Arras). 
Beauinont(le IV'lit), Berlettes (le Petit), (llamblignenl (partie Arrasl, Coiircelles-le-Comte, Ktravelles. 
Krévillers (partie Arras), Frévin-Gapelle (partie Arras). Gauehiii-le-(jal (partie Saint-I'olj. Maffni- 
coui't-en-Comtd (partie Saint-Pol). Manin (partie Arras), Mingoval (partie Arras). Montene«'oiirl 
(partie Arras). Quii<ry-la-Motte, Tincques et Tincipiettes (en partie), Villers-Châtel , V'illeiel i en 
|)arlie), \Vaj;nonlieii (en partie). Warlus (en partie). 

V. Bailliage i)'Avesnes-le-(jomte, re.ssortissant en appel à la jfouvernance d'Arras. — .\vesnes-le- 
Comte, Bavincourt (en partie), Ueiiier. Dollines (en partie), Estrée-sur-Ganclie (]iartie Saint-Pol i. 
Fosseux (partie Arras), Givenchy-le-Noble (partie Arras), Gouy-en-Artois (en partie), Izel-lez- 
Hameau (partie Arras), Iverguy-lez-Soiiich. LienconrI (en partie), Liffiiereiiil (partie Aubiffnv-la- 
Marche). iNoyellette-en-rEau, Sart (le), Sanlty, Sonibrin. Sns- Saint -Léger (partie Saint-Pol), 
Tançfi-y (partie Saint-Pol), Villers- Sire -Simon (partie Aubigny- la -Marche), Wamin (^partie Saint- 
Pol). Warluzcl (partie Arras). 

VI. Bailliage de Iîamume, ressorlissaul en appel an conseil j)i'ovinciaI d'Artois. — Acliiet-le-Grand , 
Avesnes-lez-Bapanme, Baiiconrl, Bapaume, Baraslro. Birqiie (le), Beaulenconi'l. Beaumelz-lez- 
Gambrai, Bt^hagnies, Bertincourt, lieiignàtrc, Benjpiy, I5iefvil!ei-s, lîihncourl, Hœufs-ks-ynct/iies 
(/rs). Boiry-Becquerelie, Boiry-Saiut-Marlin, Boiirsie-i, lîoyelles, lîncqtiière de), Bnllecourt. Bus. 
(ibérizN, ('ombles, Coiircelles-le-Gomte, Croisilles, Krvillers, Fscoiit-Saint-Mein, Favreuil, Fontaine- 
lez-Croisilles, Gomieconrt. Grévillers, Haraeliiieourt, Haplincourt, Ileadeconrt-lez-Gagnicourt. 
lli'ndecourt-lez-Uansart, Héninel (partie Arras), Ilcrmies, Lagniconrl. Léchelle, Uéifi'scoiirt , Lign\- 
Tilloy, Loiwerval, Marlinpuicii, Metz-en-Ci)utiire, Morehies, Mory. Morval . Moyenneville, Neuville- 
en-Boiujonval, Norenii, Posières (partie Péruiiw), Proiiville, Onéant, Hiencourl-lez-Cagnicourt. 
Bieneourt-lez-Bapaume, Rocqiiigny, Piiiyauicourt. Saint-Anbin-lez-Bapauine. Saint-Léjfcr. Sapignies, 
Sars-le-Bois, Tilloy-lez-Ba])aunie, Transloy (le), Vacquerie-le- Boncq. Vacqiierietle. V aul\-\ ran- 
roiirt, \é]n. Villers-au-Flos (p.irtie Picardie), Wanqueliii, W arleiicoiirl-Faucouit. Willcman. 

VU. Gouvernance et avoleiue de IJétiune, ressortissant en ,q)pel à la gouvernance d'Vrras. — 
.\cliiet- le -Petit. .Ailoiiagne, Annezin. Bélhune. Benvrière (la). Benvry, Bruay. Bnissière (la). 
Gliocqnes, C.oupigny. Guinchy-lez-la-Bassce, Drouvin, Fcques-Pugnoy, Fssars, Festubert, Fosse (la i . 
Foiiqiiereiiil, FoiKpiières-lez-Béthune. Gonneliein, Gorre, (îosnay. Ilersin. Ilesdigneiil, Ilinges e( 
Hingettes, I^strem, Locon(le), Lozinghem. VIont-Bernancbon. Nœiix-les-Mincs, Oblingliein. Biclie- 
liourg-Saint-V aast , Vendiii-lez-Biilbune, Veiquigneul. Verquin, V'ieille-Ghapelle (_ partie l.eiis). 



xMv i\TP,oi)i'r/noN. 

VIII. |{mi,i,i\(;e n'HFsruN. ressortissant pu appel au conseil |)rovincial fl'Ailois. — Aiiluonielz, 
AucliY-les-Moines, Anxy-le-Chàteau (parlic Picardie), lîeauvoir-Rivière, liiez (le), l5langy-sur-Ter- 
iioise, Boffles, Boiinières, Boiibers-lez-Hesmond , Houbers-sur-Canche, Bouin, Brévillrrs , Buire-au- 
Bois, Capeile, Caumont, (Javron-Saint-Vlartin, Cbériennes, Coûtes, Conchy-siir-Cancbe. (loiipelle- 
iSeiive, Dommartin, Fillièvres, Flamermont, Fiers, Fontaine-rÉUilon , Fortel, Fruges, (iaiamolz. 
(iennes-lvergny, (îouv-Saint-Andrt^, Grigny, Guigny, Giiisy. Haravesnes, Hautecôte, Haul-Mesnil. 
Hesmond, Huby-Saint-Leu , Humbert. Hiimières, Labroyo, Lt'[)inoy, Ligny-sur-Cancbe, Loge (la). 
Loison, Maisnil, Maraiit. Marconne, Marconnelle, Marenla, .Wéccî-o/fe (partie Saint-Pol et partie Pon- 
ihieii), Moncbeaux, Mouriez, Noeux. No\ elles- lez -Hesdin (partie Sainl-Pol), Oflîii, Parcq (le), 
Plumoison, Poncliel (le), (Jnesnoy (le), (iufîvaussart (partie Sainl-Pol), Ouœux, Riraboval, Ré- 
gnauville, Rollencourt, Roiigefaix, Saint-André-au-Bois, Saint-Denreux, Saint-Rémy-au-Bois, Saintc- 
Aiistreberthe, Sainl-(!eorges-lez-Hesdin. Saint-Vaast, Saulchov, Tollrnt, Torlefontaine, Vacquerie- 
lez-Hesdin (la), Vallières. Vaux, Vicil-Hesdin , Villers-l'llôpit^d, Wail, Waniin, Wavans. Willen- 
cniirl, 

ÏX. Biii.i.iAdF, ov, Lens, i-essortissant on a|)pel au conseil provincial d'Artois. — Ablain-Sainl-Nazaii'c, 
Aix-en-Gohelle, Angles. Annay. Annequin, Ancliy-lez-la-Bassée, Avion, Beaiimont, Bellonne (partie 
.AiTas), B(!nifonlainf', Billy-Berclan. lîilly-Montigny, Bois-Bernard, Bonrcbeuil, Bourse (la), Bou- 
vigny-BovelTles. Brcbièrcs , liulh-cn-Gobelle, (lalonne-Riconart, Ganibrin. Carency, Courcelles-lez- 
Lens, Dourges, Douvrin, Drocourt, Évin-Malmaison. F/c/'.f-fn-Jîsori/rM.r, Korest (le), Fouquicïres- 
lez-Lens , l"'resnov, Givencliv-loz-la-Bassée , Gou v-en-(!ohelle , (îrenav, (îreiia-Pommc^ra , Haisnes , llerlies , 
Hidlu(', Illies (en ])arlie), Fiigny-le-Petit , F^oison , Lorgies, Maisnil -Boutry, Maries, Marquellles, 
Mazingarbe, M('riconrt, Meiircbin, Mondiconrt, Montigny-en-(!obclk', INeuve-Gbapelle, ^euvill(>- 
Saint-Vaast, Nenvireuii, Noidcltc, Noyelles-Godanlt, Noyelles-sous-Lens, Noyell('s-sous-Vernicllp>, 
Oignies, 0])py, O.ilricourl , Rultoires, Sailly- la -Bourse, Sninffhiii-en-W'eppes, Sains-en-(!obelle, 
Sallan , Servin (le Grand et le Petit), Vaudriconrt, \ endin-le-\ ieil , Verineiles, Vieille -Gba])plle 
(parlic lÎL'lbuiie'l, \\m\. Aiolaines, Wicrca, Willerval. \\ ingles. 

X. Bailmace de I.illers, ressortissant en appel à la gouvernance d'Arras. — Ames (|)arlie régale). 
Ainettes (partie Sainl-Pol), lîerguellles. Bourecq (partie régale), Burbures, Busnes, Cottes (partie 
régale), Ecqiiodocques (partie régale), Ferfay, Fontaiiir-les-llerman, Guarbecque, Ilarn-lez-Lillcrs. 
Lespesse, Liilers, Nédon (parlic l'égale), Norrent (partie régale), Bobecc], Saint-Floris (partie 
Flandre). 

XI, Bailliage de Saint-Omer, ressortissant en appel au conseil provincial d'Artois. — Acquin, 
Mniiigues, Arques, Assonval, AudenforI, Audenlliun, Audinctbun, liarbingbeni, Barlingbeiii, liau- 
driiigliein, Bayengbeni-lez-Fperlecques, Bayengbeni-lez-Seninglicni , Beaussarl-à-l'fiau et Bcaussarl- 
au-Bois, Bientques, Bilques, Blandeeques, /i/«r!H^'-/i(.m (partie Flandre), Bléquin, Boisdingbein, Cam- 
pagne-lez-Boulonnais, Carapagne-lez-Wardrecques, Campagnetle, Capelle-sur-la-Ljs (partie régale), 
Glairiuarais, Clerques. Clély, Cormettes, Coulomby, Coupelle-Vieille, Coyecques, Culliera, Delettes 
(partie régale), Dennebrœucq, Diliques, Dohem, Ecques, Elnes (partie régale), Embry, Kper- 
lecques, Escœuilles, Escpierdes, Etrelieui, Fauquemi)ergues, Floyecques. Guéiny, Gournay, Hal- 



I\TI!(I|>I CTKiN. wv 

liiics, Ilollpliuit. Ili'il>i'll"s, Horliiii|fli('iii , llciii-iiijfliiMii. Il lulli'. Iiij^Ikmii ( |i;irlio ri'jpili' i, Joiiinv. 
l.o(liii|r|i('tn, I,pulin<jliein-I('z-Hli'elicni , Loiijjnoiitîsse, l.iiriiln-cs, Mciit(|iic. Mprck-Saint-LiiMii. Mo- 
l'iiifjlictn (pai'lio régale), Moiille, Miincq-Meurli.'l, Mi'iles-li'z-Hl^qiiin, Niolles-lc7,-Thdrnu;inne (pnriic 
régale), North'courl, Ncirlkerque, Otive, i'ihem, Poliiicove, Queltnes, (Jiiercainps, nar(|iiinfrheiii, 
Rehergues, Heclinglieni, l'ec(|iics, llemilly, llcrily, Uirnboval (partie Sainl-l'oll, Sainte-Marie- 
Kercuie, Saiiil-F(>l(juiii, Sairit-Marlin-aii-Ijaërl, Saiiit-Martin-iriIardiiiifliPtii (|)arlie régale), Sniiil- 
Momcliii , Sainl-Mcolas-en-I^angle, Saiiil-Oiner-<^.app|lc. Saiiil-l'ierrc-à-Sainl, Salperwick, Sclinii 
hrouciv (partie Flandre), Seniriglieiii, Serny (en partie), Ser(|iie.s, Selijnes, Tnlinglieiii . Tilqiies, 
Toiirnelieni (la ciuUellcnic de), \andriiigliem, Verchoc(|, Wardreapies, Wavraiis (partie régale). 
WestbécoïKt, Wesl-Ei'([ues, Winiiiiii, Wisines (partie régale), Wisipies, W i/.erti'S, Zouafipies. 
Xii(laiis(jues , Zutkerqiie. 

XII. Skm'ciiai ssi;e de Saint-Poi., ressortissant cii appel îi la goiiveriianee cl'Arras. — Agne/.-f!ran<l- 
(^.amp, Amliricoiirt, Anibrincs (partie Arras), Antin et Antigneid, Anvin (iefJrandet le Petit). 
Aueliy-au-liois, Aurnerval, Averdoingt, Avondance, Azincourt, Baillc(d-aiix-C(irnailles. Ikiiileul-lez- 
l'ernes, liaiidricourt, )5éalenco(irt, Beaiujuesne, Heanrain-Cbàteau, Meaurainville, Ikauvois, Belv;{|, 
Mergiteneiise, Bermicourt, Bétlionval, Blangermont, Blangerval, Blingel, Bomy, Bouret-sur-Canelie, 
Bours, Boyaval, Broullly, Brvas, Biiis-lez-l'ernes, Buneville, (jamblain-CliAtolain, Canipagne-Iez- 
Sainl-,\ndré, (îanetlrnionl , CaidiM's, Cercanip, Cbélcrs, ("Jiérienncs, (loiiteville, Crépieul, Crépy. 
I'.ré([iiy, Ooiselles, Croix, Ctdiern, Donriez, Friinieiix, Fcoivres, Enjiieniicourt, Eps, Ergny-Saint- 
.lulien , lîrin, Erquières, Estrée-sur-Gaiicbe, Eaiiierlion, Farbiis, Fiefs, Fldrliin, Flécliiiielle. Floriti- 
jj-hem, Flenry, Foiitaiiie-les-Boulan , Fra(nePourt, Fressia, Frévent, Ciaiicbiti-le-Gal (partie .Vrrasi, 
Gouy-en-Ternois, GrirourI, (îueriionval, Guinecourt, Hautecloccpie, Hénn. Ilerbeval, llériconrt, 
IlerlineourI, Ilerlin-le-Sec, Herlin-lc-Vert (partie .Vrras), Ilerniroiirl, Ilestrus, Ileucbiii, IFézernues, 
llonvinnetil, Honvin, Fluclier, Huinerœuille, Incourt, Ivergny-lez-Lurlieiix , Libersart, Ligny-Sainl- 
Fiocbel, Linzeux, Lisbourg, I^ngy, Magnicourt- en -Comté, Magnicoiirt-sur-Caiiclip, Maizièrcs, 
\Uzernllis (partie Hesdin et |)arlie Ponlhieii), Marcsqiiel . Marest , Mnrqiiay, Malringlieni, Mazin- 
gbem (ham.), Mesnil-lez-Saint-Pol, Maisoncelle, Monebeaux, Moncby- Breton, .Monchy-Cayeu. 
Mont,«-en-Ternois, Mortagne, Nenlelte, Neuvill(vaii-(>ornet, Neuville-Planqnptte, Nnj elle^-lez-Pernes , 
Nnncq, Ocoehe-iez-RoêlIecourt, OEuf-en-Ternois, Oppy-en-Ternois, Orlencourt, Ostreville, Pas-en- 
Artois, Pénin, Pernes, Pierro[noiit, Plan(]ues, Prédelin, Pressy, Proiiay, (Juatrevaiix, Quévaussarl 
(partie Hesdin), Iladinghem, Bainecourl, Bebrcuve-siir-Cancbe, Bebrenviellc, liicanietz. Rirque- 
bourg, Rimbovai (en partie), Rocourt-à-rEan , Roëlleponrt, Royon. Ruisseaiiville, Sarbin. Sains-lez- 
Fressiii, Sains- lez -Ilautcciocque. Sains -lez -Pernes, Saint- Marti n-Glise, Saint-.\licbel-lez-Saint-Pol, 
Sautricourt, Senlis, Séricourt, Sibiville, Siraronrt, Souicli (le), Sus-Sainl-Léger (partie .\vesnrsi, 
Tangry (partie Avosnes), Teneur, Ternas, Tbieulloye (la), Tilly-Capelle, Torcy, Traïuecourt, Trois- 
Vaux, \aiii(ion, Verloingl, Viiich, Waibid. \\ aiid)errourl , Wariiio , Wercbiii, Waiulnnne. 

XIII. S.\LLE AiiiiATiAi.i: UE Saixt-Vavst, ressortissant en a|)|)pl au ponseil provincial d' \rtois. — 
Achicnurt, Anneulin, Anzin, Alhies, Bailleiil-Sire-Berthonlt, liniirin, Bénifontaine, Beruevlllr. 
Bétiicourt, Biacbe-Saint-VaasI , Bibupo(u't, Billy-Berclau (prévAté), lilangy-Iez-Arras, Beuvrii're i la i 
[prév(Mé]. Bouvigoy, Court-aii-Bois, Daiuville (en partie), Deiucncourt, Don, Douvriii (en partie "i. 



PlS-DK-CM.lh 



XXVI IN T p. OD UCT ION. 

Éterpipnv (en partio), Estiée-siu-Canche, Falecqiie (la), Feiichy. Ficheux , Fleurbaix, Fonqiiières- 
lez-Lcus (en partie), Fresnes, Gavrelle, Givenchiel, Gosnay (en partie), Hamblain-les-Prés, //flM(«7 
(en partie), Hées (les), Hen(leconrt,Héninel(en partie), Hervin, Mies (en partie), Izel-lez-Esqiierchin. 
Lattre-Saint-Quentin (en partie), MarquilUes (en partie). Mercatel, Mérignies (en partie), Meur- 
chin, Mons-en-Pei'èle , Montauhan, Moyenneville , Neuville-Saint- Vaast, Neuvireuil (en partie). Ou- 
vert, Pnlluel, Plouvain, Proiivy, Ransart, Richebourg-Saint-Vaast, Riencourt-lez-Bapaumi> , Roclin- 
courl, Rouvroy (en partie), Sailly-la-Bourse, Sailly-sur-la-Lys , Saint-Aubin, Sainte-Catherine, Saint- 
!Nicolas-lez-Arras ou Méaulens, Saint-Laurent, Saint-Michel, Saint-Sauveur-lez-Arras. Sapignies (en 
partie), Servin (le Grand et le Petit), Tilloy-lez-Mofflaines, Thélus, Vendin-lez-liéthnne (en partie). 
Petit-Villers, Viniy (en partie), Venlie (la), Vis-en-Artois. Waudrifontaine. 

XIV. Rkg\le de Théroi anni:''', ressortissant en appel au conseil provincial d'Artois. — Dlessy 
(partie Aire), Bourecq (partie Lillers), Capelle-sur-la-Lys (partie Saint-Onier) , Cottes (partie Lil- 
1ers), Croisettes (partie Sainl-Pol), Belettes (partie Saint-Omer), Ecquedecques (partie Lillers), Elnes 
(partie Saint-Omer), Enquin, Enguinegalte, Eslrée-Hlanche ( partie .Vire), Fleury, Fontes, Inghem 
(partie rëgale), Liletle, Matringhem (jusqu'en i()64). Mazinghem (partie .Vire), Mencas, Molin- 
j'hera (partie Aire), Moringhein (partie Saint-Omer), Nédon (partie Lillers), Nielles-lez-ïh(^rouanne , 
Norrent (partie Aire), Quernes (partie Aire), Quiestède-le-Petit, Radometz, Roquetoirc (partie Aire), 
S.iint-Marlin-d'IIai'dinghein (partie Saint-Omer), Upen (partie .4ire), Wavrans (partie Saint-Omer), 
\\ ismes (partie Saint-Omer). 



c. Hnillia/fe d'Ardrex cl justice ruijale de C.alain. 

IjC hailliage royal d'Ardres, cré<; l'ii i ^yli , maigri' If titre de bailliage souverain 
dont il iHait décoré, rcssortissait au bailliage de Montrcuil, doiil nous parloron.s plus 
loin, cl comprenait au xviii" siècle les vingt paroisses suivantes'-" : 

Andres, Ralingheni, Bonningues-lez-Calais, Houcres, Campagne, Coqnelles, (^oulogni', Kscalles, 
Fr(^thun, Guenips. liâmes, llervelinghcni. Marck, Nielles-lcz-Caiais, Nouvelle- Eghse, Offekerque, 
Oye, Peuplingurs. IMlien, .Sainl-Tricat, Saint-Pierre-lez-Calais, Sangatte, Vieille-Église. 

Oiiant au Calaim, le roi (Charles IX y institua, en i568, une justice ro\ale dont le 
ressort s'étendait, en dehors de Calais, sur une vingtiane de villages : 

Alembon, Al([uines, Ardres, Autlrehem, Aulingues, Bonningues-lez-Ardres, Rouqtiehaut, Bouve- 
linghem. Brèmes, Ferlinghem, Hermelinghen, Hocquinghi'n , r,andrelhun,Licque8, Louches, Nielles- 
lez- Ardres, Rodelinghem , Sanghen, Surques, Zouafqucs. 

'" L'évéqiie de Tliciouaniie ét:iil sei;;nour spi- de la régale qualifiée quelquefois tfl)ailliaj;e de Thé- 
rituel et temporel de la ville de Thérouanne ainsi rouanne». 

que de tous les (iel's ([ui en mouvaient, à charge '^' Nous en donnons la liste d'après l'abbé Hai» 

d'hommage direrl au roi de France. Telle est l'origine gneré, Dicl.. p. i.xwin. 



IiNTKODUCTIU.N. 



d. SriiiTliau-isée de Itotilugne. 

léchaussée de Bc 

les appels étaient déférés au parlement de Paris. Son ressort s'élendait sur tout le Bou- 
lonnais et les cinq encliives d'Artois : Li{jn\ -lez-Aire et la Tirmande, son hameau, 
Nédonchel avec la censé de Tatinclou, Westrelicm et une partie du village de Bélv ; le 
tout comprenant, en 1789, cent trente-deux communautés civiles, qui représentent 
cent vingt-cinq communes de notre département actuel. On y comptait cinq villes, trois 
bourgs, cent seize villages, paroisses ou secours et six hameaux in(l('|)CM(liinN. Kii voirj 
le dénond)renieMt, d'après l'ahhé Haigneré : 

Ai\-Pit-Krgny, Aix-en-lssart, AIpKo. Alini-tliiiii, Amliloloiise. Altiii. \ii<leml)erl , AiidiiiffliPii , 
Aiidresseilps, Avesiies, lîainrlhiin, l{ain{[lion, Maziiifflien . Bccnurt, Belle, Bellebnine, Bcrnieulles, 
Beussent, Beiitin, Beuvrcqiien. Beziiijjlii'ni, IJininiil, BotirnoiiviUc, Boiir-sin, Bimi-llies. Bi-excnt. 
Brunembert, Calllers, Cainieis, Cai'ly, (Jleideu, Coleiiibeit, Coiidetle, (iOnleville, Cornionl, Corirse. 
Coiirset, Crémaresl, Dannes, Desvres, Doiideauville, Kcliinjjhon, Hii}piinehaut, Enoeq, Enquiii. 
Ergny, Estrée, Eslréelles, Étaplos. Ferquos, Eiennes, Frencij, llalinjj-lipn, Flanlinjjlien, llpiiiievpux, 
Hpi'Iv, llpsdigncid, Hpsdin-rAbbt', llpsdres, HouHefort, Iluborspiil, IIiic(]neliprs, Hydn'qupiit. Ftixpnt, 
Isques, Lacres, Landrp|hun-le-N(ird, !p Faux, le Tihup. Lenbrinohpn, Leulinifben, Liffiiv-lez-Aire, 
Lonjjrossé, Longucville, Longvillers, LoUiiigliem, Manitiglieni, Maiiinglien-W imillo, .Marosvillp. Maries, 
Marquise, Mpiiupville, Montcavrel, Naljiinjfhen, N('donchel, Nesles, iNeufchàlel, iNeuville, Niembourg, 
Offi-ethu», Outreau, l'arenly, Pcrues, l'itlefaux, l'roures, Ques(|ues, (Juestiugbcn, fjueslrecqnps, 
Quileii, Rccques-sur-Course , Bt-'ly, Runiilly, Saint-Etleaue, Saiut-Inglevprt, Saiiil-Léouanl, Sjiiiit- 
Martin- Boulogne. Saiut-Marlin-Cboquei, Saint-Michel, Sanier, Suiles, Sempy, SeuJecqups, Tar- 
dinghen, Tbiend>ronne, Tingry, Trois -Marqiiels, Tubei-sput, Vprcborq, Verliuctiiun, Verval (le(, 
Vipil-MoutiL'i-, W'acquingbou, Wast (le), Westrelieiii, \\ ic(|uingbem, Widehem, Wierre-au-Bois, 
\A iorre-J'-IVroy, Wiinillp, Wirwigiies, Wissanl, Zoleux. 

p. Bailtiaifes de Monireuil et de Wahen. 

A[)rrs la suppression de la prévi'dé de Monireuil ol son annexion au bailliage 
d'Amiens, un lieutenant spécial du hailli résida à Montreuil et le ressort sur le(juel 
s'exerça sa juridiction prit le nom de r bailliage d'Amiens établi à Montreuil j^, ou im- 
proprement (T bailliage de Monireuil''. H se composait ainsi, d'après Maillart, vers la lin 
de l'ancien régime : 

Ar/[oule, lialnnce (ia) , Mésoulre el Maurepiis . Beainncrie-Saint-Marlin, Berck-sur-\ler, Boisjean. Bri- 
nipux (oi'iginairpmpnl Saint-Omer't, Buire-b'-Spc, Busnlc-Marlps (le), Calollprie (la), GanipigTieuJIps- 
les-(jrandps pt Ips l'plites, Cappllc-sous-Saint-Jossp, Doniinnix . Eciiii-es, l.('|)ine. I-i'pinov (parlip 



xxMH INTRODUCTION. 

PdiilLieii), GioHiors, Madeleine (ia), Mainlenay, Merlimonl, JNoyeHo-sur-Aulhie (en pailie), Ray et 
Rapechij, Roussetit, Saiiit-Auliin, Sainl-Josse-siir-Mer (partie Ponlhieu), Saint- Maitin-d'Esquincouit. 
Sorrus. Temple (le) [en partie], Véroii (partie Pontliieu), Verlon, Wailly (partie Pontliieu). 

Quant au bailliage de \^'abcll, ijui eA entré pour la [jIus grande partie dans notre 
département, c'était une justice royale de première instance dont les appels étaient dé- 
férés, au civil, à la sénéchaussée de Pontliieu et, au criminel, au parlement de Paris. 
On sait que la sénéchaussée de Ponthieu était une justice royale qui fut instituée à 
Al)heville en iSGy. 

Transféré à Monti'euil en i (170, le bailliage di- \\'aben comprenait dans son ressort, 
d'après Madlarl : 

Aiion-Notie-Dame, Airon-Saint-Vaast, Au.\y-le-Cliàteau (la partie de Picardie), Cuumont. ('.iillin(( 
et lieaiiniont , Goncliil-leTeniple, Cucij, UahroNe (en partie), Nempont-Saint-Firinin , Ponclic, Poiil- 
lléiiii/, Tii'pied, Wulien, Wavans. 

S ."5. Cnii;oMS(;iiii'Tio.\s Mu.iTAniKs i;t FiNANcn'.iiKS. 

L'Artois, d(!puis sa réunion dé(initi\e à la France, forma avec la Picardie un seul gou- 
vernement général militaire, qui conqirenait, en ce qui concerne notre département, les 
gouvernements d'Aire, d'Arras, Bapaume, Hétbune, llesdin, jjillers, Saint-Onier, Saint- 
Pol, Saint-Venant, Ardres, (ialais e| Monircnii. dont les titulaires étaient des lieutiMwnils 
j;éiiéraiix des armées du lloi. I.i' l'xtiiloiinais Ibrmait un autre gouvernement g/'m'ral 
([ui comprenait Bouiogin', i'^laples et le cliàleaii d'ilardelol, a\ant cliacim un gouver- 
neur particulier. 

Au point de vue financier, lArtois, libre dans les privilèges cpie lui avaient assurés 
les traités et les capitulations, était administré par des étals comjiosés des trois Ordres 
et (pu votaient un don gratuit. Après son annexion, il lit partie de ia gi'iit'ralité ou 
intendanci^ d'Amiens'", et. en vertu d'un arrêt du Conseil d'Etat du h août ly.Vi. 
passa dans le ressort de l'intendance de Flandre. Noire province était d"ai)or(l divisée 
en huit siibdélégalions : celles d'Aire, Arras, Bapaume, Bélhune, llesdin, Lens, Lil- 
1ers, Saint-Omer, Saint-Pol et Saint-Venant; mais, en i^oa, la subdélégation de Lens 
lut supprimée pour être adjointe à celle d'Arras et, en 1765, la siibdélégation de 
Lillers fut réunie à celle de Bélhune. 

Les gouvernements du Boulonnais, d'Ardres, de Calais et de Monlreiiil lirent partie. 

''■ I.c premier inlrinJaiil ilc Pic-iinlii^ cl d'Artois fui noinnié on i (>:(.">. 



IMUdDI CTKiN. xMv 

jiisciUM l;i Hi'M)liiliiiii , iIp la j;i'ii('r;ilili' (II' l'iciirdii'. Us coiisliliiaii'tit (jualri- Miljdi'lt'ijalioiis 
correspondant aux limites de la sénéchaussée ou des l)aillia);es, et formèrent, à la 
lin de l'ancien ré^jime, un des huit départements créés par l'édit de juin 17^7- 
Une admimslration provinciale du Boulonnais avait en outre été instituée par lettres 
patentes du 6 mai 1 70(1, pour la réfjie des octrois et des autres allaires comnuines du 
comté. Nous indiquons ci-dessous les communautés qui dépendaient de chaque suh- 
délégation à la lin dr lancii'ii n''|;Mne'". 

1. SitbdélégiitioH d'Aire \i ville, 't 1 vill;ijje>, 7 iiMiiicaiiv 1. ■ — Aire, itcllprontuiric, Blessy, Hoiiiv, 
C.larques, Coliem, Grecques, (Julicai [h.), Ucletles, Eiigiiiucgutli', linquin, l']rn\ -Saiiil-Julieii. 
Estréc-lJlanche, Flccliin, l''lt'chiucl , (lloininghem (h.), Ham (h.), Ingbeni, Isbergues. Lanihres- 
iez-Aire, Liellrcs, Linghcni, Maniet/., Marllies, Matringlieiii, Maziiiglieni, Molinglicrii, .Miisseiii. 
ÎSorrent, Nielles-lcz-Tlicroiianne, (juernes, Quicsièdo, Radoniel/. (h.), Kel)(;c{)iics, Uély, liiricq. 
Roijueloire, Rombly, Saiiit-Murtin-le/.-Aii'c, Sainl-Qiienlin, Seniy, Tlu'rollaIlnl^ Tirnuiiido (la) (li.J, 
IJpeu-d'Aiiioiil, Upen-d'Aval, Vincly, Weslrebem (b.), NViltes, \\ iltcmessc 

a. Subdélcgdtion d'Arras [i ville, 217 villages, 5 bamoaux). — Ablain-Sainl-Na/.aire, Ablaiii- 
zevcUe, Acbeville, Achicourt, Acq.Adinfer, Agriez-lez-Duisans, Agnères, Agiiy, Ami)riiies, Aniplier. 
Aiigres, Aniiay, Anzin -Saint- Aubin, Arleux-en-GobelIe, Arras, Atbies, Aubciiclieul , Aubignv, 
/1h6^, Aucliy-lez-la-lîass('e, Avesnes-le-(^omle, Avion, Ayelle, Bailleulmont, Bailleuhal, Railloul-Sire- 
Bcrlboult, Baralle, Barly, Basseux, Baviiicourt, Bcaiifort, Bi>aiinietz-les-Loges, Beaumont, iieaurains, 
Belionue, Bénifontaine, Bcrleiicourl et Liencourt, Borles-lez-Aubigny, Berles-Moulier, Berles-Vilasse. 
Berlette, Bëlbencourt, Biacbe-Sainl-Vaast, Bienvillers-au-Bois, Billy-Beiclau, Billy-.Mouligiiy. Blair- 
ville, Blaviiicourt, Boiry-Sainle-Bicirude, Bois- lîenianl, Bourclieui, Brebières, Biicquov, Biiissy, 
Caiiiblaiii-rAbbé, Cambligiieul, Carency, Garvin-l'^|)inoy, Caucoui-t, Gouin, Corbebem, Goullemout, 
Cotirclielcltes , Gourrières, Gouturelle, Cu'mcij - Baudoin , Cuincy - Prévôt , Daiiiviiie, Doucby, Dourges. 
Dciuvrin, Drocourl, Duisans, l'Ipinoy-lez-Gambrai, Kcoivres, Ixoiii-t-Saint-Quentia, Écurie, Kleu-dil- 
Lauwetle, Esquercbin, Estréc^Gaueby, Eterpiguy, l'^liuii, Evin-Abilnuii^on. Eanipoux.Farbus, Eeucliv, 
Fielleux. l"'ilescanips(h.),F/crs-CH-£'sc)TAic«,r, Foiicqueviliers , Fo.sse»x, Fouquières-Iez-Lciis, Frcsnes- 
lez-Moulaiiban, Fresnoy, Frévillers, Frdvin-Gapelle , (iarguetel ( b.), (jaiidieiiijiré, Gavrelle, (iiveuebv- 
ie-Nobie, (Joeiihin, Gouves, Gouy-en-Arlois, Gouy-sous-Bellonne, Gouy-Servin, Graiid-lîullccourl, 
(iieua-Poiiiméra, Grincourl-lez-Pas, (!i-osviile,Guéniappe, Habarcq, Ilainblaiii-les-Prés, ilaiwiescannis, 
llariics, Ilaucourt, liaule-Avesnes, Ilauleville, Heiidecouit-lcz-Raiisail , Iléiiin-Lielaid. Ilénin-sur- 
Gojeul, Héiiinel, Hdnu, IJeclière (la), Hermaville, IJuliue, lluiiibercanip, hicliy, Izel-lez-Iianieau, 
Izcl-lez-Esipieichiu, Lamlires, Latlre-Saint-Queiilin , Lnunin , Lens, Libercoiirl, I.iéviu, FJez(b.l, 
Lignereuii. Logtis (les) |b.], Lnisoii. Loos, Maiiin. Manruil , Maripiion. Mauville, iMercalel, Mori- 
coiu-l, Meiuciiin, Miogoval, Moncbiet, Moncby-au-Bois, Moiicliy-lc-l'reiix, Moiulicourt , .Muiilaiiban . 
Moutencscourl, Monligiiy, Neuve-Ciliapelle, INcuvilli'-Saint-Vaast, Ncuvilie-Vilasse. iWuviienil. 
Noyciles-Godaull , Noyelles-sous-Belloiiiie, Noyeiles-sous-Leris, Noyelles-\ ion, Noyeilolle-eii-rEaii, 

" D'uprùs I l'Iul (Ip'ssii (Il fjXç) [lar orilce (le l'iiili'iiil.int Ksiitaiijjnil. Qnolques noms, loiilefoi^, oui il» clri' 
rec-liliJs. 



XXX INTRODUCTION. 

Oignies, Oisy, Oppy, Orville, Palluel, Pelves, Planques, Plonvain, Pommier, Prez (le'^ [h.], Quiéry- 
la-VIolli', Ransart, Récourt, Rémy, Roclincoiirt, RoëUecourt. Rœiix, Roosi . Rumaucourt. Sailly-au- 
Bois, Saiilv-eii-Oslrftvent, Sailly -lez- Cambrai , Sainghin-m-Weppes, Saiot-Aubin-iez-Anzin, Sainl- 
Aniand, Sainl-Laurent, Saint-Martin-sur-Cojeul, Sallau, Sars-le-Bois, Sarloii, Sauchy-Caiichy, Saucliy- 
l'Estréc, Saudemoiit, Saully, Servin (Grand et Petit), Stmeiicourt, Sombrin, Souastre, Soucbez, Ter- 
ramcsnil, ThdJns, Tliièvres, TiUoy-lez-Hermaville , Tilloy-Iez-Mofflaines, Tréhout, Vandelicourt, \eii- 
din-Ie-Vieil, Villers-au-Bois, Villers-Brùlin , Villers-Iez-Cagnicourt , Villers-Châtel , Villers-Sire-Sinidii, 
Virny, Violaines, Vis-en-Artois, Vitry. 

'.]. Siilidélf'galion de llapaïune (i ville, 85 villages). — Aoliiet-le-Cn-and, Acliiet-le-Pelit. Avesnes- 
lez-liapaiime, Baillesrourt , Bancourt, Bapaiinie. Barastre, Barqiic (le), Beaiilenrouil, Beaiimetz-Iez- 
Canibrai, Btiliagnies, Bertincourt, Biefvillers, Bibiirourt, Roislenx-au-Monl, Boisleux -Saint- Marc, 
Boiry-Becquerelle, Boiry-Saint-Marlin, BouHoti, Boursies, Boyelles, Beugnâlre, Beugiiy, Bœnfi-lrs- 
Vaeques (les), Bucqiiière (le), Biillecourt, Bus, Cagnicourt, Gliérizy, Combles, Courcelles-le-CiOnile, 
Croisilles , Escoul-Saint-Mein , Klimonl, Emllers, Favreuil, Flesquièies . Fontaine-lez-Croisilles , Vré- 
niicourt, Goniiecouit, Gommecourt, Gouzeaiicourt, Graincoiirl-lez-Havi-Jncourt, Grévillei-s, Haine- 
lincoiirt, Haplincoiirt, Havrincourl, IIébiit/>rnes, Ilendecourl-lez-Cagniconit, Hcrniies, Lagnicowrt, 
Léchelle, Liégescourl, Lignj-Tilloy, Lomerval, Martinpuicb, Me)z-en-('.ouliire, \lorchies, Mory, Mur- 
val, Moyennevillc, Neuville-eu-Bourjonval, Nnreuil, ISoyelles-sur-Escaul , Pronvilie, Puisieux, QuAint. 
Riencourl-lez-Bapaiinie, Riencniu't-lez-Ca{piicoiirl, Rocquigny, Rnyaiilcoiirl, Sains-lez-Maripiioii . 
Sai's (le), Sainl-Aiibin-lez-Bapaunie, Saint-Léger, Sapignies, Serre, Tilloy, Transloy (le), Trescaut, 
Vaiilx, Velu, Villers-au-Flos, Villers-Plomch , Vraucourt, W'arlencourt-Eaucourl. 

'l. Siihilélégatiuii de Iléihuiie (•:> villes, io3 villages, 3 bameaux). — Aix-eri-Gobelle, Alloiiagne 
Ames, Aniettes, Aimequin, Annezin, Aurhel, Bajus, Baradles (li.), Barlin, Reaumetz- lez -Aire 
Bétbune, Bougin, Reuvrière (la), Beuvry, Boncoiirt, Bourecq, Bouvigny, Bourse (la), Boyeffles 
Bruay, Biilly-eii-Gobelle, Burbures, Buissière (la), Bnsnes, Calonne-Ricouarl, Gambiain-CbAtelaiii 
Cambriii, Gaurln-à-la-Tour, dhocques, Comté (la). Cottes, Couture (la), Cuincby-lez-la-Ba.ssée 
Divion, Diéval, Drouvin. Erques-Pugnoy, Ecquedecqnes , Essars , Ferfay, Festulierl, Flenibaix, Fou 
laine-les-llermans. Fosse (la), Fouquereuil, Fouquii'res-lez-Rétbuue, Fresuicourt, Gaucliin-Ie-Gal 
GivencliY-lez-la-Rassée, (ionnebem, Gorre (h.), Gosuay, Gouy-<'n-(!obeile, Grenay, Ilaillirourt, llaisries 
llam-lez-Lillers, llermiii, Hersin-Coupigny, llesdigiieul, Hinges, Hingetles, lloucbin, lloudain 
Eaires, Lesjjesses, Lestrem, Lières, Liérette ib.>, Ligny-lez-Aire. Lillers, Locon (le), Lorgies, Lo- 
zinghem, Maisnil-lez-Ruitz, Maricboiis (les) [b.], Mazingarbe. Monl-Bernanchon, Nédon, Neuve- 
Cbapclle, Nd'ux, Nouielte(b.), Noyclles-lcz-Vermelles , Oblingheni, Olbain (h.), Ourtoii, Pugnny (la i, 
Rancbicourt, Rebreuve, Richebourg-rAvoué, Riebebourg-Saint-VaasI, Ruilz, Ruttoires, Sailly-la- 
Bouise, Sailly-sur-la-Lys, Sains-en-Gohelle, Saiul-Hilairc, Vaudricourt, Vendin-lez-Béthune , Veulie 
(la), Verdrel, Verinelles, Vieille-Chapelle, Verquigneul, Verquin. 

5. Siibdélé/ration d'Hesdiii (i ville, 3 bourgs, io4 villages, ii bameaux). — Aubin-Saii)t-\'aasl, 
Aubrometz, A ucby- les -Moines, Aiixy-Ie-Cbàleau, Avondance, Azincourt, Béaleucourt, Beauraiii- 
Ghâteau, Beauraiuville, Biez (le), Blangerval. Blingel, Blangy, Boffles, lionnières, Boubers-lez- 
Ilesinoiid, B(iidiers-sm- C.anclie, liouiu, Bn'villers, Brimenx. Buire-au-l'xiis, Caïupagiie-lez-Hesdiii , 



l\ïi;ii|U i,T|(i\. vvM 

Canlois. Capelie, Caumoiit, Cavron, ClK-rit-nues, (Joiicliy-sur-Caiiclie, Coiile.s, (lou|)rl|i'-.\riive, 
Cr.'quy, Donimui'liil, Uompierre, Douiie/. , Ec(|uciiiicuiirt, Filliùvri's, Flaiiii'niioiil , l'Icrs, Fonlaim-- 
l'Elalon, Forti'l, Fosse (h.), Fressin, Frii(;i's, (ialaiiii;l/. , (icniics-heqfiiy, (îouy-Saiut-Aiidii;, (îrigiiy. 
(!ui(fiiy, Guisy, Haravesnes, Haiil-Maisail, llosdin, llesmoiul, lluby-Sainl-l.t'u, lluinlxTl, Huiuières. 
Incoiirt, Labi'oyu, Lépiiioy, Li{fiiy-siir-Caiiclie, Loge (la), Loisoii, Maisoiicelle, Marant, Marconiie. 
M.irconnelle, Marenla, Maresquel, M(!iKi;fe (le) |li.], Mesnil, Mé:erolles, Monciiaiix, Mourie/. , Neu- 
letle, Nœux, Ollio (Grand et Petit), Pai-ci[ (le), Planques, Plumoison, Poncliel (le), Qui»uoy, 
Qoeux, Hapechy (h.), Haye, Régnauvilie, Ricqueiioui-g, Roliencourt, Rollepot (h.), RoyoQ, Ruis- 
seanville, Saius-lez-Fressiu, Saint-André-aii-Rois, Saiiit-Denœux, Sainte- A ustreberllie, Sainl-<jiîorges. 
Saint-Rdniy-au-Bois, Saint-Vaast, Saulclioy, Seni-coville (h.), Tollent, Toicy, Tortefonlainc . Trarae- 
court, Vacquerie-le-Iioucq, Vaci|uerictlP, Valenlin [le] (b.), Vallières ( b.). Vaux. Vieil-Hesdin, Vil- 
lers-i'llôpital , Wail. Wainbeirourt , Wainin, Wavans, WiJlonian, Willenconrl. 

6. Sitbdélégaùon de SaiiilOmcr (i ville, 3 bourgs, ifi villages. i-.>5 banieaux i. — Mt^uic compo- 
sition que celle du bailliage). 

7. Sub(lilr;jfitlon dp Siiiiil-Pnl ( ■_> villes, 3 bnurgs. iii \ilioi;os. .")■.'. li;Énieaiix . — Mi'me conipn- 
sition que celle du bailliage. 

8. Suhdi'lrffaliuii de Saint -Vemiut (i vdle, (i villages). — Rergiiettes , Rusnes, (Jalonne-sur-la-Lys, 
(inai'beciine, Robectj, Sainl-Floris. Saint-Venant. 

;). SiilHlétéffation de Hoiilo;riu' , d'Ardre^ et de Calnis. — Mt^me composition que pour la s<5ndcbauss(fe 
(le Rdulogne, le bailliage d'Ardres et le ressort de la justice royale de Calais. 

10. Suhdrlégntion de Montreiiil [t ville, •?.■] villages). — Airon-.Notre-Dame, Airon-Saiut-\ aasi, 
Aubin -Saint-Vaast, lîeauinerie -Saint- Martin . Rerck, Roisjean. Ruire-le-Sec, Campigneulles-les- 
Grandes, Campigaeulles-les-Peliles, Colline, Concbil-le-Temple. Cucq. Écuires, Groflliers, Cilol- 
terie (la), Lcpine, Madeleine (la), Mainlenay. Mei-limont , Montreuil, Nenipont-Sainl-Firniin. Roiis- 
senl. Saint-Josse-sur-Mer. Sorrus. Tigny-Noyelle. Verlon, Waben. Wailly. 

11. Stdiiléb'gntinn (le Lille. — I,a lîmilcillerie (11.), Estevelles, Faiiquissart (li.l. Poul-à-Vendin . 
RoMvroy. 

1 2. SulidélégutioH de Douai. — l']taing. 

13. Suhdétégalion de Cassel. — Le banieau du VViddebroucq. 



S* h. (ilRCONSCRll'TlO.NS KC.CLKSIASTIQUES. 

i\ous avons dit, l'ii narhiiit ijc rt''|)i)(|iie rraïKjUf. ipir no.s (liiic(*'>e!i, daiis leur consti- 
tution primitive, correspoiulaient aux anciennes nnUiles et que leurs circonscriptions 
clivisioiiiiuiros. les archidiacoiiés, di'rivaienl de» pa<ri de IV'poipie caroliii|;ionne. 



xxM, IMnoDUCTFON. 

(Iliaque archi(1i;icon6 comprenait un certain nombre de chrétientés, chnstimiitalat . 
administrées par un curé que l'on qualifiait dccanus christianilalis; d'oîi ie nom de 
doyennés, deeannlus. donné à ces divisions secondaires qui comprenaient un certain 
nombre de paroisses. Le doyen toutefois n'était pas toujours le curé de la paroisse la 
plus importante de la chrétienté; ce titre était souvent porté par un curé quelconque du 
doyenné, ce (|ui peut être une source d'erreurs pour la reconslilution de nos anciennes 
circonscriptions ecclésiastiques. 

Les paroisses et secours (lui. en lyjo, sont entrés dans la composilion du dépar- 
tement du Pas-de-Calais se réparlissaient, jusqu'au partajje du dioci'-se de Tbérouanne, 
entre quatre diocèses dépendant de la provnicc ecclésiasti(|ue de Reims : ceux d'Arras. 
de Tbérouanne, d'Amiens e| de (iambrai'". Après la partition-, la partie du diocèse de 
Tbérouanne (pii nous intéresse forma les diocèses de Sainl-Omer et de Boulogne. 



\. — DIOCESK DARRAS. 

Ijc diocèse d'Arras (|ui, depuis loq.S, avait recouvré son indi'pendance, avait les 
MK'Uii's limites (pie rariciciiiii' rite des Alrébates et était divisi' en deux arcbidiaconés : 
l'arcbidiaconé d'Arras. d'Artois ou grand archidiaconé, comprenant les neuf doyenm's 
d'Arras, Aubigny, Bapaume. In Bassée , Bétbune, (jroisilles. Mondain, Lens et Pas: 
larcbidiaconé d'Oslrevent, divisé en trois dovennés : Douai, llénin-Liétard et \'alc/i- 
rlcnncs, dont le si'cond est seul entré, avec (|uel([ues paroisses du |)reniier. dans la 
composition de iiotr»' (li''j)arl('iii<'iil. .Nous doniKuis ci-dessous la n'-parlilion prniiilive des 
paroisses entre ces douze do\ enni's '-' : 

(I. AiiCuiniACOM': u Amns or d Ahtois. 

Ihi/niiK' (k rlirclioilé d' irnix. — Vcliiiouii , la Cjipolelle ou Nolrc-Danii'-ail-Jardilit'l , Saiiil- 
Auboil, Saint-Aiihin , Saiiiti>-Catiioi'iiie, Sainlc-Ci-oix, Saiiile-Maiic-Mailclcinc, Saiiil-Ktieiiiu', Sainl- 
<!('ry, Saiiil-Jean-eii-lîonville, Sainl-Maurice, Saiiit-Nicaisi;, Saiiil-Nicolas-(!n-I/atre, Saint-Nicolas-dc- 
Mi^aiilciis. Saiiit-Micolas-sar-lcs-Foss('s. Saint-Sauveur. 

D<n/rimr d'Aiihiffiiy. — Acq , Agn(>res , Anibrines, Aubigny et Cainblijjnetii , Avpsnes-Ie-Comlc, 
\vor(loiiijr|, Baill(>ul-au\-r,()i-iiailles, Bi-anfort (d Manin, Berlcs, Hlavini'ourl , Caniblain-i'Abb;''. 

'" Nous (iincUons les diocpsis Ho Toiirnai et de I-' D'iiprès le poiiilli' piililié par l'iililx" Kxpill), 

Nnjnii, Pli ('jjar.l à leur pou d'iiiiporlaiire rolalive- i\3i\s sini Ihclionimirc jrriijirnphiijin' ties daiili's, \.\\', 

nioiil à Jiiilre déparlomoiit. p. qhfi. 



INTltODlCTIO.N. xvxiii 

Ciirency, Cliélei-s, Duisans et Affiiez, lîcoivrcs, Eli-iin, Fosseox et Barly, Frëviii l'I C;i|)cll<', (Jiveii- 
cliy-le-Noble, (jraïul-lUillecourt et Li([iu'rciiil, Habarcq, Haut(!-Avesn<;s, ilautcville, Hcrm:i>illc rt 
Tilloy, llumhercourt , Ivergny, l/.el-lcz-llanieaii, r^altre-Saint-Qiienlin, Liichcux al Urdvillers, Manjeuil, 
Minffoval, Moiiteiiescourt et (loiivos, Noyelle-Vioii, Ppiiin, Sonil)iiii, Sus-Saint -L<'(jpr, Tinrcjiie-i, 
Villers-au-Bois, Viilers-Brùlin , Villi.Ts-Sire-Siraou , Wailiizel. 

Doijcmic de liapamne. — Ahlainzevelle, Acliiet-Ie-Graiid, Acliiel-lc-1'elil, Avesnos-les-Nonaiiis, 
Bapauino, lieaiiloncourt, Beugnàln;, Biliucourt, Bucquoy, Courciilles-le-Conilc, (^om-clielelles , Enil- 
Ici's et Béliaffuies, Fiers, (Jueiidecourl et les Bœufs, Gomiecourt, Grévillei-s et Biefvillci-s, Irltt, 
Liégescourl, Lijjny et Tilloy, Martinpuich, Miraumont, ,Mory, l'is, Puisieiix, Rncqnignv, Sapif^nies, 
Transloy (le). Viliers-au-Flos et Rieiicourl, Warleacourt et le Sars. 

Doyenné île la Dnxsée. — Aiithay, Annenùères, Aiiliers , Aucliy-lez-la-Bassée, la Rassie, Billv- 
Berclaii, Douvrin, Enjulnghcm , Fleurbaix, Foiinies, Fromelles, nivenchy-li'/.-la-Basb6>, Haisiics, 
llerlies, ///l'es, Lor/jies, Marijuillics, Neu\ft-Clia[H'lle, Sailh -siii-l;i-L\s, Sain/rhin-cn-W rjipes, 
Salomé, Veiitie (la), Violaines, ll'icrc.v. 

Doyenné de liélliune. — Aiine(|uiii. Anneziti, Barlv. Boiimn, la Bourse, la Buissière, Calonne-sur- 
la-Lys, la Couture, Drouvin, Fesluhei't, Fou(|nières, Fouquei'uuillcs, Heisiii, Ilesdiifueu], Houcliiii. 
I,estreui, Locon, N'œux, ()blinj|hi'ni. Hicbebouiff-l'Avoué, Sailly-la-l!ouise. Sainte-Croix delielbuiip. 
Saint-Vaast lie Bétbiuie et Essars, Vaudrjcourt et \erquiijneul, \ endin el Iliuifie?, Verquin. \ieille- 
Ghapelle. 

Doyenné de (h-oixillcs. — Agnv. Avelte et Doueliv, Biacbe-Sainl-Vaast. Boiry-Bi'cquerelle, Boiry- 
^otre-l)a^le, lîoiry-Saiiit-Martin . Boiry-Sainle-Bictrude, Boyelles, BullecourI, Gliérizy. Croisilles. 
Dury, Escout-Saint-Mein, Etei-pijfuy, Fainpoux, Feucliy, Ficlieux, Fontaine -lez -Croisilles. Gué- 
uiaj)pe, llamblain-les-Pn's, Hainelinconrt , Ih'ndecourt-lez-Cajjiiicourt. Héiiin-sui-Cnjeul. lléninel. 
Mercatel, Monrliy-lc-Preux. Vloveiuieville. l'elves. Plouvaiu, Neuville -Vilassc, Pn-my,. RienconrI. 
Rœux. Saint-L(*ger, Sainl-Martin-sur-Cojeul, Tillov-lcz-MotTlaincs el lieanrains. Rienrourt, Vis-en- 
Artois, Wancourt. 

Doyenné de llomlain. — Beugin, lîouis, Bruav, Candjjain-Clu'ilelain cl Marcsl , la Comté et Bajus. 
Diéval, Divion, Estrée-Gaucby, Fresnieourt, Gaucliin-le-Gal et Caucourl, llaillicouil, lleriiiin, 
Houdaiii, Ma{[uicourt-en-Comté, .Moncby-Bretou et la Tliietdloye, Ourtou. Rauchicourt, Rebreu\e 
et Maisnil, Ruitz, Tanjfry. 

Doyenné de Lens. — Ablain-Saint-Nazaire, Aix-en-Gohelle, .Vngres. Annay, Bouvignx-Boyelfles. 
Bidly-en-Golielle, Cambrin, Cuincby-lez-ia-Bassi-e, Gouy el Servin, (îrena\. Ilullucli. Lens (Saint- 
Léger), Loison, Loos, Mazingarbe, .\oyelles-sous-\'ernielles, Sains-en-Golielle. Saint-Laurenl de l.eus, 
.Souriiez. Vendin-le-Vieil, Vennelles, \\ ingles et Bt-nifonlaine. 

Doyenné de Pas. — Adinfer, Agny, Bailleiilniont , lîancourl, Basseux, Beauinelz-les-Loges, Berne- 
ville et Warlus, Bienvillers-au-Bois, Blairville, Coulleniont, Couturelle, Uainville, Faniecbon. 
Fieheux, Foiicquevillors avce Gonirnecourt (ann.). (iaudieiupré el (îiincouit-lez-Pas. Gony-en- \rlois. 



v«iv INTRODlCTlo.N. 

(îrosville- en -Rivière, Hannescamps. Humbprcara|), Heudecourt-lez-Ransart, Monchy-au-Bois eî 
Berles-au-Bois , Mnndicourt et Pomnié-a, avec Grena (aun.), Siineucoiirt , Saint-Amaïul, Souastre. 
Wanquetiii , Warlincouil-lez-Pas. 



h. AncHiDiACONÉ d'Ostrevent. 

Dotjmué de Douai. — Aiiichc, Arleux-en-Palluel , Aiilierchicoiirl , Aulii/fiiy-uu-Bac , Bclioiine el Tor- 
tequesne (anii.), Bouvign'us , Brebières, Bnille, Briinclmont , Bngnicourl, Cantin , Goibeliom, Cour- 
chelettes, Décliy, Douni {m'pl paroisses : Notre-Dame, Sainl-Albin, Sainte-Anne, Saint-Jacques, Saiiil- 
INicolas, Saint-Pierre, GhampFleuri uni à la cin-e de Saiiit-AIbin), Emerchicourt , Erch'm , Escnîlloii , 
Estrées-sous-Belloime, Fêchntn, Fériii , Flesquihves, Fressain, Gtsw/zm , Gouy-sous-Bellonne , Guesiiaiii, 
Hamage , Ilamel, Lollniiig-, Lambres, Leivarde, Marcliicnncs , Mnrcq-en-Ostrcveut , Masny, Moncltecourt . 
Montigiiy, Noyelles-sous-Bellonne, Pesqueiicoiirt , Quincij-Prévnl ot Quincy-Baudouin , Hocourt, Saiiiy- 
en-Ostrevcnt , î'/H-Ze-iVoWi; . Vilkis-Campan, Vitlers-ttu-Terire, Vrcd , W ttsiies-tni-Bac , Wavrechaiii-sur- 
Fau.r . Wdtms. 

Ihymuic de Uèinn-ljétmd. — Vrieux-en-GohelIc, Atliies, Aiiùy, Avion, Railleul-Siro-Betlhoull. 
Bcauiiiont, Biliy-Monlijfnv, Bois-Bernard, l5ourrlieuii, ('.oitrcelles-le:-Lambros, Gourrières, Conliches, 
Bourges, Drocouil, Keurie et Roclinconrt, Kleu-dit-liCauwellc, Esquerchia, Evia-Maimaison elFIers- 
en-Escrcbieux , Farbus, Flines, Fouquières-ie/.-Lens, Fi-csnes-lcz-Monlaubau, Fresnoy el Acbeville, le 
Forest , Gavrclle , (!ivencby-en-Gohclle , llénin-LiéUn-d , Izel-Iez-Esqiiercliin , Lnuwin et Plniuiues (ann. 1 . 
Fiiévin, Manville, Méricourt, !\Ionlijjny-en-(Johelk', Neuvillc-Saint-\aasl, Noyelles-Godauit, iMoyelles- 
sous-i^ens, Oignies, Oppy, 0«/r;co«r/, Quiérv- la -Motte, Bâches, Buimheaucourl , Boo.sl-Wareiidiu . 
Uonvroy, Sallau, Tht'lus, Trélionl. \ iniy. Vilry, Wilierval. 

Doyenné de Valencicnnes. — Abscon, An:in, Aubry , Bouclmin , Bruuy , Bruille-sur-Escuul , CJiâtean- 
r Abbaye, Denain, Erre, Encaudain, Fenaiii, Fresnes-sur-Escaiil , llamaifes, Hasnon, llaveliiy, Ilellémes , 
Hérin et Bellning , llornain, Mnrqiielles , Mnstaing . Oisy et Wavrcchain-sous-Denain , Prouvy , Raismcs, 
Biridx ei Lmirches , Som/tin , Trilli et Vcrcheneul, Yalenciennes ([)aroisses de Notre-Dame, Sainl-Jacqucs. 
Saint -Vaast et Saint-Vaast-au-Faubourg), Vicogm el Wallers. 

Le diocèse d'Arras n'a pas ronservi'' jiiscju'à la Itévolution son organisation pri- 
mitive. Vax ir)5(). par suite de la cn'-ation de l'arclievéché de Cambrai, au<piel il fui 
rattaché, il n(! fit plus partie de la province ecclésiastique de Reims, et, après l'érec- 
tion des trois nouveaux diocèses formés des débris de celui de Thérouanne, il eut pour 
limites : au nord, les diocèses de Saint-Omer, (r\ près et de Tournai; à l'est, ceux de 
Cambrai, de Tournai el de Saint-Omer; au sud. les diocèses d'Amiens et de Noyon; à 
l'ouest, le diocèse de Boulogne, qui venait d'être rétabli. 

Au commencement du wn'' siècle, par suite de la création de doyennés nouveaux, 
l'archidiaconé d'Artois se composa de seize doyennés : Armentières (détaché de la 



i\tk(i1)L(;ti(i.\. 

Bassée), Arras, Auhigny, Avosncs-lo-Comlf (di'taclié ilr I5:i|):iiitiic'), Ha|)Miiiiii'-villcj, 
Hanatimo-ruriil, la Bassée, licaiinielz- les -Loges (délailii' de Pas), Bi-tliiinu-vill»,-, 
nétliune-rural, (Iroisilles, Kaiii|)0ux (d(5laehé do Groisilk-sj, Houdain, Lciis, Marœiiil 
(détaché d'Auhiyny), Ncuvillt'-Vilassc (détaché do Croisilles) cl Pas. De son côté, 
l'archidiaconé d'Ostrcveiit en comprit huit : Arloiix-en-Gohelle (détaché du dnyi-nné 
de Héniii), ,4r/e(/.i--c«-Pi'///«i'/ (détaché de Douai), Boucliain (détaché de Viileiiciciine.i), 
Douai, Hasnoii (détaché (h; Valenciennes') , Marcliiennes (détaché (h- Douai), l'iarhes [Ai- 
taclié de Iléniii) et Valencicniics. I,c tahleau ci-dessoiis rend compte de ces nouvelles 
divisions : 

(1. AnciiiDivcoNÉ dAuhas. 

DoYSNNÉ u'.\i\i;.\s : I. Airas-iille. Mêmes i)an)isses que ci-dessus, moins Achicourl. 
2. Doyenné rural. -^ AchicDUi't. 

DovENMÎ d'Al'ricnv : 1. Doyenne d'Avcsnc^-le-Comlc. — Amhriues, Avi'idtiinjft, Avcsiics-le-Conile, 
BlaviiKourt, lîaillfiiil-aux-dornaillcs, Bcaufort et Maniii, Fosseux et Barly, Givencliy-le-Noljle et 
Lijfriereuil, Hauteville, Uumhercourl, Iverjfiiy, l/el- lez -Hameau, [.altre-Sainl-Qneiitiii, Luclieu.r H 
Brévillers, Montenescoiii-t olGouves, Noyelles-Vion , Peuin, (ïrand-Rullecourt , Sonibiiii, Siis-Sainl- 
l.éger, ViHers-Sire-Siraon, Warluzel. 

2. Doyenné de Marœml. — Ac(|, Ajjnères, Aiibigny el ("amhligneiil, lîeiles-an-Bois. Béllionsarl, 
C-amltlaiii-l'Abbé, (larenoy, Chclers. Duisaus et Ajfiiez, hlcoivres, Étrun, Frévin elCapelle, Hal)arc(]. 
Ilautc-Avesncs, Hermavillc et ïilloy, ManiMiil, Nhngoval, Mont-Saint- Kioi, Tincques, Villers-au- 
Bois, Villers-Bnilin. 

DoYKXNÉ DE l$APAi ME : 1. BapHume-vUle. — Saint-Nicolas de Dapaumc. 

2. Bapaume-riirnl. — Mêmes paroisses que ci-dessus, moins Saint-Nicolas de Bapaume. 

DoïexmI de h BassÉe : 1. Doijciiiié d'AnnentIcrcs. — Armenlièrrs , Aiibcrs, Enimnghem-siir-ln-Ly^ , 
l'ieiu-balx, Friiirncs. Fromellcx , Ilcrlics , Neuve-("iiapei!e. Saillysur-la-Lys et la \eiitie. 

2. Doyenné de la liasséc. — Anlliay, Auchy-lez-la-Bassêe, la Bas.sée, Billy-lierclau, Givenchy-lez- 
ia-Bassée, Ilaisnes, Illirs, Lorries, MarquiUles , Sdinffliin-en-Wcppe.^ , Snlonn- , Violaines, IJ icirs. 

DovKNXÉ DE Bétiiu.ne : 1. llclhiine-vHle. — Sainti'-Croix, Sainl-\a3st et Kssars. 

2. lii'tliuiie-rnral. — l'aiiiisscs de l'aucien dovenné, moins les deux du doyenné urbain. 

DoYENxÉ DE Croisilles: 1. Doyenné de Fmnjum.r. — Biacbe-Saint-Vaast, Boiry- Noire -Dame, 
(lhéi-iz\, l)ur\, l'^lerpigny, l'ampoiix, Fenchy, Ciuémappe, Ilamblain-les-Pri's, Hendecouit. Saint- 



xxwi INTRODICTIOV 

Laiirent-BlatifjV, Moiicliy-le-l'reux. Peives, Ploiivaiu, fiéiny, Riencourt. lio'ux, Tilloy et lieaiirains, 
Vis-en-Artois , W.iiicouii. 

2. l)oi/eiiiic de Neuvllle-Vilassp. — Ayetlc el Douchy, l5oisleux-au-Mont, Boisloiix-Saint-Marliii , 
Boirv-Becqnerelle, Boiry-Saint-^Farlin, Boiry-Sainte-Rictrudi', Boyeiles.Bulii'coiirt, Croisilles, Ecousl- 
Saiot-Mein , Fontaiae-lez-Croisilles, Hameliiieourt, Héuin-siir-Cojeul, Héiiiuei, Mercatel, Moyenns- 
ville, Neuville-Vitasse, Saint-Léger, Sainl-Martin-siir-dojeul. 

DoYENxÉ i>F. HoiDUN. — Sans changeracnls. 

Doyenné de Lens. — Sans changements. 

Doyenné DE Pas: 1. Doyenné de lîeaumetv-ks-Loges. — Atlinfer. Agny, Bniileulmont, Bassenx, 
liavincourt, Beaiimelz-les-Loges, Berneville et Warlus, BlairvHIe, Dainxille, Ficheiix, Gouy-cn- 
Ailois, Grosville-en-Bivière. llendecourt-lez-Ransart, Bansart, Siniencotnt. \\ailly. Wanqiietin. 

2. Doyenné de Pas. — Bancourl, Bienviilers-au-Bois, Conlleinont. Coutureile, Faineclion. 
FoncqucvilliTs, Gau(liem|)ré et Grincoiirt, Hannescamps, Hébiiternes, Hënu, Uumbercainp, iMoncliy- 
aii-Bois et Berles-aii-Bois, Mondicourt et Pommera, Pas, Pommiei', Saillv-an-Bois, Saint-Amand, 
Saiilly, Soiiastre. Warlincourt-iez-Pas. 

h. Archidiaco.vk d'Osthkvent. 

Doyenné de Dooai : 1. Doyenné de Domti. — Les sept pannsscs de la ville (comme ci-dessus). 

'2. Doyenné d'Arlevx-en-Pulliiel. — Arleux, Aubiffny-au-Iinc , Bellonne et Tortequcsne, Brebières. 
liriinelmoiil , ISiiffnicourt . Cantin, (iorbeliem , Courcheteltes , Déchy, Ercliin, Estrécs-sous- llrHonur , 
Fcrin, Flesquil'rex , (lœiihin. Gouy-sous-Belloiine, Giicsnain, Haniel, Lnmhrm . Noyelles-sous-Belionni'. 
(Juincy-l'irvûl et Quiiicy-lî/iudoiiin, liocourl , Sailly-en-Ostrevent, Sin-le- Noble. \\ aziers. 

^i. Doyenné de Miirchiennes. — Iniches, AuherchicourI , AzincourI, lioui<i<jnics , Uruille-lez-Miir- 
chiennes, KmerchicouH . Escuillon, Fécliain, Fressain , Ihimaffe, Lallaing, I.ewardc, Marchienma . 
Marcq , Mnsny, Moncliecourt , Montigny, Pesqiiincnurl . ] ilkrs-t'.nmpiin , ] illers-ini-Tertrr . I red, Il rt.viic.s , 
Wav)-ecliiiin. 

DovKNNK DK Hémn-Liétard : 1. Doyemié d' ArIru.r-en-Gohelle. — Arleiix-en-tjohelle. Alliies, Avion. 
liaillenl-Sire-BerlIioidt, Beanmont, Billy-Montigny, Bois-Bernard, Droconrt, l'xurie et Boclinconrl , 
Kleu-dit-Leauwetle, Farbus, Whcs, Fouquières-iez-lx;ns, Fresnes-lez-Monlauban, Fresuoy et Achevdii'. 
Gaverelle, Givcncliy-en-Gohclle, Izel-lez-Ksquercliin, Lievin, Méricourt, Monligny-en-Goindle, 
Neuville- Saint -Vaasl, Neuvireuil, Novelles-sous-)-ens. Oppy, ()uiéry- la -Motte, liouvroy, Sallau . 
Thélus, Virny, ^ ilry, Willerval. 

2. Doyenné de Hénin-Liélard. - Aiiby, Beaamoal, Gourcelles- lez -Lens, Courrières, Dourges. 
Drocourt. Fleis-en-Escrebieu.r , Hénin-Liëtard . Noyelles-Godaidt. 



iNTi;(iiii (;tI(»\ xvivK 

'■). Doyenné de /incites. — Boiirclioiiil , (j)urcvllex-le:-l.iimbres, Gourrières . Cuulielirs, Dourpes, 
Enquerchin , Kvin-Malni;iison. le Foixîst, Lauirin et Ptanijiies , Mauvillc, Oijjnii-s. Ostncoiirl, Haches. 
Ruimheaucntirl , lloosl-W arendin . Tréliout. 

DovENNK i)K \ Ai.E\ciKNSEs : 1. Ddijcmw uiliain. — Les qiiiitre |i:ir(>isses ilc la Mlle. 

2. Doyenne rural. — (loiniiie cinli'ssus, moins les quatre paroisses rJii (juvénile' iiiliain. 

De 1778 à i7()i) l'iiliii. |)iir suilu de l;i .sub(li\isi()ii di/s dovciiiu's di- iliri'-lii'iiti' 
l'ii districts, le diocèse d'Arras se composa de deux arcliidiacom's. douze doyennés et 
vin}jt-([ualre districts, comme il suit : 

(I. AnCIIIDIACONK oAliRAS. 

D0ÏI-.NNÉ DE cimt'TiKNTK h'AiiRAs ^un district) : 

Arraa-ville. — iNotre-Daine-au-Jardinel ou la Ca[)eletle. Sainl-Aubert, Sainte-Croix. Sainte-Marii'- 
^Iade^ein(^ Saint-Htieniie, Saint-GiTy, Saint-Jean-en-Honville, Saint-Maurice, Saint-Nicaise, Saint- 
Nicolas-en-Latro , Saint-Nicolas-sur-les-P'ossés. 

District d'Arras, banlieue. — Achicourt, Saint-Aubin-Iez-Anzin, Sainte-Catlieriiir, Saint-Nirolas- 
(le-Méaulens , Saint-Sauveur. 

DOVKNNK DE CHRÉTIENTÉ D'.VlBKiNV ^llcUX (iistricls) : 

Aubiffni/. — .Vmbrines, Aubigny et Cainbliffnenl, Averdoinjjt, Bailleul-aux-dornailles, Berles- 
Moncliel, liëthonsart, Gbi^Iers, Izel-lez-Hanieau, Mingoval et Villers-Gbàtel (ann.), Pénin, Savy et 
Berleltes (ann.), Tincques, Villers-Brulin, Villei-s-Sire-Simon. 

District d'Avesncs-k-Comte. — Avcsnes-le-Gomle, Bavincourt, Beaufort et Manin, Fosseux et Bariy, 
Givencliy-Ie-.Xoble et l-ijfiieri'uil , Grand-Rullecoiirl, Haulevilli-, Iverjjny, Lattre-Saiiit-fJuenlin et 
Noyeil»'tle-en-ri']au , Noyelles-Vioii . Soinbrin. Siis-Siiiii(-I.é|;i'r, Warliizel. 

District de Marœuil. — Ac([, Agnères, (Jaiubiain-fAbbé, Duisans et Agny, Écoivres, Etrun, Fiv- 
vin et Gapello, Habarccj, Hante- Avesnes, Herniaville et Tilloy, Marœuil. Mont-Saint-Eloi, \ illei's- 
aii-Bois. 

Doyenné de chrétienté de Bapacmë (deux districts) : 

Bupaume. — Saint-.Nicolas de Bapaume. 

District d'Arrnunise. — Beaulencourt , Courcelles, Vlem-lei-Uapaiinie , (rueudrcnurl ri les liiriifs. 
Irles, Lii-ffcscoiirl , Martimpuicli , Pin, Ror(]nignv. If Transluy. Villers-au-Flos. Warli'ncourl-Eaufourl 
et le Sars (aau.). 



\xxviii INTRODUCTION. 

Dktiict de Bncqmy. — Ablainzevelle, Acliiet-le-firaorl, Achiet- le -Petit, Beugnâtre. BihucourI . 
Bncquoy. Courcelles-lc-Gomte, Gomiecourt , Grëviliers et Bienvillers, Erviiiers et Béhagnies, Mirau- 
moiil , Moiy, Puisienx. Sapigiiies. 

DOVENNÉ DE CBRÉTIBNTÉ DE LA BaSSÉE (deUX (listricls) : 

La ridusée. — Gomme ci-dessus. 

District dWnnmlïnes. — Comme le doyenné d'Armenlières, ci-dessiis. 

DovENNÉ DE ciiBÉTiENTK DE Béthune (deux districls) : 

Bétkune-villc. — Sainte-Croix de Bétimne, Sainl-\'aasl de Béthune et Kssars. 

District (le llnivri/. — Amiczin-lez-Béthune, Beuvi y, la Bourse, Douvrin, Foiiquereuil . Fouquières- 
lez-Béthune, llesdijjiieul et (iosnay, Houchin, Nd'iix-les-Mines, NoyelIcs-soiis-Vernielies, Sailly-l;i- 
Boiirse, Vaudrirourt, Verquin et Verquigncul. 

District de Lcslrcm. — Caloniie-sui-la-Lys, Fcstubcrl, la Couture. Lestrem, le Loccm, Ohlin- 
;;liem, Bichehouqf, Vendiu et Hinges, Vieille-Chapelle. 

DOYKNNK DE ClIRlirlEMK DK CllOISH.I.ES (deUX distHcts) : 

Croisillcs. — Boiiy-Becquerelle, liidlecoui-t. Cliérizy, Croisilies, Kcoust-Saint-Mein. Fonlaine-lcz- 
Crnisilies, Ilendccourl-Iez-Cagnicourl, Ih'iiin-sur-Cojeid. Ili^iiiiicl. Biencourt, Saint-Léger, Sainl- 
Martiii-sur-Cojeul . V\ aucourl. 

District de lùimpuii.r. — Biacli('-.S:iiiil-\'aasl , l!oiry-Notr<^l)a!ne. l']ler|)igny, Fampoux. Fouchy. 
Ilandjlain-les-i'rés, Saiul - Laurent . Moncliy -le- Preux, Pelves. Plouvain , l'éniy, Bœux, \is-en- 
Artois. 

District de ^clwille-Villlsse. — Agnez, Ayette et Douchy, Boii-y-Sainte-Rictrude, Boiry-Saint- 
Martin, Buisleux-Saint-Marc, Boyelles, Ficheux, Hamclincoiu-t, Hendecoui't-iez-Ransarl, Mercatel, 
Moyeniie\iile, Nenville-Vilasse, Tilloy-Iez-Molllaincs et Beaurains. 

DoiENNB DK ciihi'tienté I)E llonDAlN (un district) : 

lloiidaiii. — Barlin, Bruay. Buissière (la), Estrée-Caucliy, Fresnicourt, Gauchin-le-Gal el Cau- 
court. llailiicourt, llermin, Iloudain, BauchicourI . Bobreuve et Maisnil, Ruitz. 

District de lu Comte. — lîi'iigin, Bours, Candjlain-Châtelain et Marest, la Comté el Bajus, Diéval, 
Divioii, Ourton, Magnicourl-en-Comlé, Monchy-Brcton. Tangry. 

DoVENNÉ DK i;llRKTIENTK DK LeNS (uM district I : 

Leils. — Aunay, Annetiuin. Canihrin, Douvrin, llarnes, Hulluch, Lens (partie de Saint-Laurent 
rl de Saint-Léger). Loison , Loos, Vendiiiic-\ ieil, Vernielles, Wingles et Bénifont<iine. 



IMIÎODICTION. \Miv 

DisIncI d'Ablidn-Saint-Naiaiie. — Ablaiii-Saint-\o/.aii-e, Ainjics, Hoiivijfiiy-Boyclllcs, Biill\-on- 
(iolielle, Garency, Goiiy etServin, (livn.u, llersiii, Ligay-Tilloy, Mazingarlx- S.iins-.n -(;,.li,-|le, 
Souciiez. 

DoYENNK DK ciirétientk [)E I'as ((leiix clislricls) : 

l'as. — Bii^fvilli'rs, C.oiillcmoiit, ('oiilurclle, Fatneclion, (!auilii'm|irc' l'I Griiicouil, lli'iiii. Iliitn- 
bercamps, Luchnui. , Moudicoui-t et l'oninu^ra-Greiia , Pas, Saiilty, Warliiicourt-lfi/.-l'as. 

District (k Ikaiimeti-les-Loifcs. — BailleulmonI avnc Baillculval, Bassi'iix, Beaiiiiii'l/.-los-rjO(^e8. 
lîfrneville ni \\ arlu/.el , Blairvillc, Dairivillr, Gmiv-fm-Arlois, (îrosvllle-f'n-RiviiMi'. Moiili'iiesroinl l'I 
(îouves, Bansarl, Simnncourl . Wailly, WaïKjiicliii. 

DisIricI (Ir Mi)iickij-nii-l>nix. — Ailiiitci', Bailli'scourt, l)ii;iivillcTs-aii-Bois, Haiiiii.'scamps, lli'hii- 
tenios, la Horlièry , Humberaiinp , Moneliy-au-Bois avf'c Berli's-au-Bois (aan. ), l'oruinif.'r. Smlly-aii- 
Bois, Saiut-Amand, Souaslre. 



b. Akciiiduconé d'Ostrevent. 

Dovenm; i>e ciiRKTiENTÉ DE DoCAi ( tfols (lislricts) : 

Douai- ville. — Nolre-Danio, Sainl-Amr. SainUAiibiii , Sainl-Jacqup»;, Saint -Nicolas, Sainl- 
Vipvve. 

District d'Arleux-en-Pnlluel. — Arlcux-euPtilluel , .[uhi^mi-an-Bac , Bellonne et Tort<niU('sii(:'(ann.). 
lirunelmont, Ihtijnicourl , (pantin, Estrces-smiti- Bellonne, Firin, Fles'jiiicres , (iœuhiii, Goiiy-sous- 
Bellonne. llamel. 

District de Murchicnncs. — liouriffntes, Hruill('-lcz.-Marcliienncs , Déchi/, Escnillim, Gne.snuin, Ltil- 
laing, Lcwurdc, Marchienmx , Mnsnt/, Monti/fui/, l'esijiiencourl , Hocoiirl, Vdkrs-I.ontpdiis , I red. 

Doyenné de ciiuétientk di: IIkmn-Likt.uid ( troi'i districts) ; 

llénin-Liéturd. — Beaumoiil, Bouiclieiiil, Courrières. Dourges, Drocourt, Esqucrchin. Flers-i'ii- 
Escrebieux, Ilcrin el Bellainfj , Hdniii-Lidiai'd, Lamvin et Planques, Noyclles-Godaiill, Quincy-PréFOl 
et Quincy-Daudouin. 

District d' Arlcu.v-cn-Gohelle. — Arleux-en-GohcHo, .Atbies, B;iilleiil-Sir<^Borllioult , Kcurie et Rocliii 
court, Ercliin, Farbus, Gavrelle, («ivenchy-cn-Gobelle, Neuville-Saiiit-Vaast, Oppy. Tlu'Ius, Vini\ 
Willwval. 

Districi de Méricourl. — Aviou , Bnlly-en-Golielle, Bois-Beruard , Éleu-dit-Leauwolli'. Frosnoy el 
Aciievillo, Liéviu, Méricourt, Montigny-eii-Gohclle, NoycIles-sous-Leiis , Rouvroy. Sallau. 



XL INTRODUCTION. 

District de Rriches. — Coiiliches, Evin-Malmaison, Finies, le Forest, Moncheuux, Oignies et Gar- 
ffuetel, Ostricourt, Roches, Raimbeaucourt , Roost-Warendin, Siii-le-^oble, Wazieis. 

District de Vitrt/. — Brebières , Gorbehem , Courchelettes , Fresnes-lez-Montauban , Izel-lcs-Esquer- 
chin, Lmnhres, Mauvilie, Neuvifeuil , NoyeHes-sous-Bellonno, Quiéry -la-Motte , Sailiy-en-Ostrevent , 
Tréhout, Vitry. 

DovENVK DE CHRKTiENTÉ DE Valenciennes ( trois tUstricls) : 

V(dencieniies-rille. — Saint-Jacques, Saint- Vaast-en-Bas, Saint- Vaast-eu-Haut. 

District de Rouclutin. — Abscotis, Rouchain, Denain, Erre, Eseaudain, Fenain, llninage, Hct- 
tesmes, Horiiain (Saint-Callixle et Saint-Julien), Promy, RœuLv et Lourches, Somaiii. 

District d'Hasnon. — Amin-lez-Vaknciennes , Aubry, Rnuiy-sur-V Escaut , Rruillc-sur-Escaut , Chà- 
teaii-V Abbaye , Fresiies-sur-l' Escaut , llasiton, Haveluy, Uêriii et lielluing, Oisy et \\ aorecliain , Raisinés, 
Trith et Soint-Léger, Vicogne, Wallers. 

District de Monchecourt. — Anichcs. Aubcrchicourl , Emerchicourt , Fcchain , Fressaiii , Marcq , Mar- 
(jucttes, Mastaiiig. Monchecourt, \ illers-au-Tertrc , Wannes-nu-Rac , Warrechain-sur-Faux. 



II. - DIOCESK DE THEKOL ANNE. 

l,e (liocrsi; de Tliéroiiannc, distinct dans les premiers It^nips du cliristianisnie de celui 
de l5ouln<jue, comprit du mi" siècle au milieu du wi" toute l'ancienne cirilas Monntim. 
c'est-à-dire à la fois lo pajfiis Tanianensis primitif et \c pagits liononieims. C't'tait le plus 
vaste de la seconde Bel^ncjue ou province ecclésiasticpie de Heinis; il s'étendait entre 
les diocèses d'Amiens, d'Arras, de Tournai et la mer (\o la Manclie, et était divisé en 
deux vastes arcliidiaconés : l'archidiaconé d'Artois, ou jjrand arcliidiaconé. et l'ardii- 
diaconé de Finudre. 

Le premier comprenait quinze doyennés : les doyennés de chrétienté de Tln'- 
rouanne, Aire. Altpiines, Arques, Bomy, Boulojjne, Fauquembergues, Frenci], Gutnes. 
Helfaut, Hesdin, Liliers, Sainl-Omer, Saint-Pol, Wissant. 

li'arcliidiaconé de l''landre en avait onze : Baillrul , licrirucs, Rnnrhourg, Cnsscl, Dir- 
miide. Fumes, Marck, Merrille, iMeuporI, Popcringlie, Ypres. 

Nous donnons ci-après la répartition des 5 i 8 paroisses et des i 3 i secours du dio- 
cèse de Tlii'rouatine entre ces divers dovennés''' : 

'" D'après ](■ pouillé «le Tassart et les étals |>u- rond, de Doulognc-sur-Mcr, p. xcï) et M. l'abbé Bled 
bliés par Tablié Haijjnerc {Dicliiinii. lupoin: de l'nr— {Les érèquex de Saint-Omer, pièce jnstil., ii" i ). 



iNiriODi i:ti()\. 



(I. \n(;iiii)i\(:OM-; i)'\iiTOis. 

1. Doijeiiné d'Aire. — Aire (jiaroisses de Nolie-Damo ot do Saint -i'iorrcl, Aucliy-aii-Boi<, 
lilessy, Isbcijjucs, Lainbrcs, Licllres, l-inglicm, Muinetz, Maziiifjlieiii, iMoiinjjliciii , .Norrcnt, Quemcs, 

iii'l\ , Saiiil-llihiiie ul (-otits, W itlenipsse. 

2. Doijcimé d'Alquhics. — Ac(|iiiii, Alombon et San/jlion . Alqiiines pl le Loqnin, Aiidreliem «-t 
(torques. 15ain(fhen, Jîayen{fliem-lez-K|)crli'C(|ues et Noi'l-J,ouliiijflieni, Bayeiiglieiii-lez-Sciiiiijflimi . 
IJoisdiiijjliL'iii , Bouveliiijfhoni et \\ estbdniiirt , Goulomby et Affriiijfues, K|ierlec(|ues, (iuéniv, Hoc- 
quinfjlien et llerbingben, Jouniy et Hel)crjfues. Licquos. Loiijfueville, Mentqiie et Nortbt'cnuil . 
Morinjjheni et Difqiies, l\ordaus(jues et U elles, Polincove el Hecqnes, Qiieliiies, Quesques et I^ot- 
tiiigbea, Ruiiiingbcm, Selles et IJnincmberl , Seiiiiigbeni, Siirqiics et Escteiiilles, Tmirnebem. 

3. Doyenné d'Ariiiies. — Arques, Blandecques, Cobem, Esqiienles. llalliiies. Bacqiiingliem. Be- 
h'cques, Kcni'xcnrc ; liiiic(| . Roqueloire, Saiul-M;iiliii-lez-Aiie, Wardieajnes, Wittes. Wizernes. 

'1. Doijcniié de Bomij. — Boiny, ('.n])elle-sui--la-Lys, Grecques, Knguiiiegatle, Knquin et S<'niy, 
Erny-Saiiit-Jidien, Estréc-Blancbc et Flécliiiiel, Febviu-Palfart. Flëciiiri etGuhem, llézec(jues et Seidis. 
I^aires elBoncourl, Ligny-lez-Aiie , Lisboiug, Lugy. Maliiiiglieiii et Meucas, Iteclingbeni et Deuue- 
brœucq, Vercbia, Viucly. 

5. Doyenné de Boulojjne. — Aliiu'tliuu et Bellebiuiie, liainctbun et (lueslingben. Belle t;l 
Iloullefoit, Beuvrequeii el Wac(juinglicm . Boulogiie-liauli' \ille (Notre-Dame), Boulogne-basse 
\ille (Saint-Nicolas), Bournonviile et llennevenx, Carly et Verlinctliun, Coleinbcrt et Nabringbeii. 
Ilondette el lltsdigneul, Créniai'est, Ecliinglien, Hesdia-l'Abbé, Isques, Maninglien et Pitti-fau\. 
OITrethun , Oulreau, Pernes et Conleville, liéty, Rin\ent et Ilydrequent, Saint-Etieinie, Saint Martin . 
Samer, \\'ierre-au-l!ois et Sainte -fierlruiie. \\ ieric-EllVoy et llosdres. Wiinillo, Wirwignes i-t 
Questrecques. 

(i. Diiijennc de Faïujueniberffiies. — Aix-en-lssart et Marant, Alelte, Beaurainville et Beauraiii-Clià- 
leau, Bécnurt, le Biez (Saint-West) et Royoïi, liourthcs, Brimcux et Lépinoy, Glenleu et Biniont. 
Gréquy et Torey, Embry et Rimboval, Ergny et Aix-en Ergny, l'"auqnembergues et Saint- Martin- 
d'Haidinghem, Heriy, Hesniond et Boubers-lez-FIesmond . Humberl et Saint-Michel. Loison et OlHii, 
Marck, Merck - Saint -Lie'vin, Neiiville-sur-Montreuil, Preures et Hucqueliers, Bent\, Ruinilly el 
Avesiies, Senipy, Senlewjues, TliiemhrDiine. Vercbocq et Assoinal. \Vandonne et \udinrtluin, Wir- 
quingbeni, Zoli^iix. 

7. Doyenné de Frcncti. — Attin <'l Beutin. Bernieidles, Béassent. Bezinglieiu el Enquin, BrexenI 
et Enocq, Camiers et le Faux, Goiinoul et Hubersenl, Coursel, Dannes el Widebeni, Desvres. Don- 
deauville, Eliipies (deux cures), Eslréelies, Frencq, InxenI , Longf()ss(!, Longvillers et Maresville. 
Marenia, Menneville avec Sainl-Marlin-Glioqtiel et Vi'-il-Monliei- (ann.), Montcavrel. Neufciiàl'l . 
Pai'euly, Tiiigry et [,acres, Tiiiiersent. 

IMS-DK-(:lI.\IS. •' 



xiii INTRODUCTION. 

8. Dotjftnip fli> (lûmes. — Andrfis. ArHros, Balinjfliem, Bonninjjuos-lpz-Cahiis, Boncres, Bouquo- 
liaut, Brènips, Campagne, Coqiielles, Coulogne, Escalles, Fréthuii, Guines, Hames, LoucIips. Niellos- 
lez-Ardics, Nielles -lez -Calais, Peuplingues, Pihen, Rodelinghem . Saint-Biaise (Melleke). Sainl- 
Martin-de-Sclives et Sangafte, Saint-Tiicat (Maïki^nes). 

9. Doyenné d'IIil faut. — Bilqiies, Blé(juin et Lediiighem, Cojecqiies et Nielles-lez-Tliéiiniaiiiie, 
Dohem et Cléty, Helfaut, Herbclles avec Upeii-d'Ainont et Upen-d'Aval . Heuringliem , Lumbres el 
Setques, Nielles- lez -Biéquin el Vaudringhem, Piliem, Quiestède, Radiugliem, RemilU -^^i^•qui^ 
et Ouve, Wavians el Klnes. W cstecques, Wismes et Saint-Pierre. 

10. Doyeiinc d'Uesdin. — Aubiometz et Haut-Maisnil, Aucliy-lez-Hesdin et Wamin, Azincouit avec 
Anibricoml et Maisoiicelle (sec), Blangy-sur-Teriioise, Ganlers et Trainecourt , Contes et Saint- 
Vaast, Coupelle, Eclinieux et Neulette, Kiin, Fillièvres, Fressin et Planques, Fniges, Grigiiy, Guisy 
et Huby-Saint-Leii. Ilesdin, Humereuil et Bciniicoiut, llumit':res avec Noyelles-lez-Humières el 
Blingel (sec), liicouil. Liiizeux et Blangermonl , Marconiie, OFuf et Beauvois (ann.), HollenconrI 
el B&lcncourl, Riiisseauville, Sains-lez-Fressin et Avondances, Saint-Georges, Saint-Martin-de-Ca- 
vron et Waiiiberconrl, Tilly et Teneur, Wail et G.il.iMiel/., W illernan et Fi-esnoy. 

11. Doijetuié de IMlerx. — Alloiiagne. Ames, Anielles, Anchel el (jaucliy-à-la-Tour, Baillenl-li'z- 
i'erncs et Annieival. Boniccq el Ecqnedecques , Biirbiues, Bnsnes. Galonné- Riconait el Mailes. 
Chocqnes, Ecijues-en-Pngnoy el la Beuvrière, Gounelieni. Guarbccqnes, Ham-Icz-Lilleis, Lespesse, 
Lières, Lillers, Lozingliem, Monf-Bernanclion, .NAlon el Fontaine-les-llei-man, Nédonciiel, Peines et 
Floringliem . RobeiMjues , Sacliin et Pressy, Saint-Venant. 

12. Diii/enné de Saint-Omei: — Sainl-Denis, Sainte-Aldegonde, Sainle-Croix, Sainte-Marguerile. 
Saint-.le;Mi-Bapliste, Saint-Martin-cn-rîlc, Saint-Marlin-hors-lcs-Miirs ou an Laërl, Saint-Micliel, Saint- 
Sdpulclire ([)aroisses de la ville de Saint-Oniei- el de sa banlieue), Iloulle, Longnenesse, Moulli', 
Salpervvlck, Sen|Mes, Taliii<;liern, Tihpies. 

l;!. Diitjriiiic de Saint-Pol. — Agnez-Gran(l-(iamp et Ostieville, Anviu el Mazinglieni, Bergue- 
neuse el Equire, Berlencourt et Sars-le-Bois , Boyaval, Bryas et Huclier, Groisulles el lléricouil. 
Croix et Siiacourt, l'^ps el lleslrns, Esli(5e-sur-Canclie et Wamin, Fiefs, Frévent el Rouret-sui- 
Canclie, Gony-en-Ternois. Groiiches , Hauteclocqiie el Buneville, Merlin -le- Sec el Herlincoinl. 
Herniconrl el Sainl-Mailin-Glise. Heiicliin et Fonlaine-les-Bonlan, llouvin el Houvigneul, Ligny- 
Saint-Flocliel et Mar<|iiay, Maisnil , Maizières et Magnicourl-sur-Canche, Moncliy-Cayenx, Monts-en- 
Ternois et Monciieanx. Nnnc(j el Séricourl, Pierremonl, liebreuve-sur-Canclie, Belneuvielte (^l 
Brouilly. l'ucanielz el Ternas, Roëllecourl, Sains-lez-Pernes, Saint-Pol (deux cures) el Verloingl 
avec UaineiHurt ^aun.), Siliisille el Ganeltemonl, Troisvaux el lîelval , Valliiuin. Wavrans et Conle- 
\ille. 

14. Doyenné de chrélienlé <le Tliéroiinnne. — Saint-Martin-oulre-Eau. Saint-Mailin-au-.\lonl, Saint- 
Nicolas. 



iMllODLCTlO.N. 



15. Dnyeiiiié de Wiisanl. — Anihifli'iisi', Audenibert, Aucliii|jlii'ii ri Audressi-llcs, Baziiif^licii . 
Boursiu t'I 11! Wast, Ferques cl Elingliiiii, tiennes, Harilin;;lit'n . Lanilrfitliuii-lc-Ni«r>l i-t Caffir-n*. 
Leubiiiifflioii , Leulin([lieii , Mar(jtiis(!, Saiiit-Iii);levcrt, SombifS ot Wissanl, Taidingliiii et Iiijflien. 



h. \nciiii)iu;o>K ni: Fi,\ndiu:. 

1. Doijcnnéde BaUleiil. — Ihtilleul, lîon-e, Cacstre, Flèlres, Erke, Umebrouck , Hondefjhem , .Vcrrix. 
Méleven, Nieppe-Eglisc , Pvmlellcs, Sa'ml-Jean-C.apeUe , Slrazeelc, WaUon-Caiicllf. 

2. Diiijeiwc de Herbues. — .licmlioull-l''iflisc , Biimhckc , llerifiies (Sainl-Marliii et Saiiil-Piprir ), 
niiriic, Bissctcek, (loudckerque , Clirnechte, Dunkertiuc, Ghijveldr , Hcrzeclr, Unmhehonte , Killem, 
Liihiuijhnu , Lejj'r'uickhouckc , Oost-Capclle , Quadrypres , Rexpoede, Savit-Nicolas-<'.apille , Soc.r . 
Sicciir, Tclcifliem, Uxein, Wnritrm, Wrsl-Cnprllr , Wildcir . Wormlioiit, Zuyd-Onik. 

;$. Doyenné de chrétienté de Boiirboiirg: — Bourbourg (deux euros), Broukerque , Ciipellebroiick . 
('niytrkk, Drinckam, Evinghem , fliniide-Syn/he , Cinvelines, Holkc, IJnrke , I.oobcighe, Loon , .U«i- 
dick, Merkinghem , Millnm, Menirerlcl , Pelitr-Syntlie , Pilgam , Saint-Georges . Suinl-Pierre-Broitck . 
Spickcr, Watlen, Wulverdingue. 

h. Doyenné de Casse!. — Arnèke, Bailnchoie , Bokzcelc, Bro.reele, Biiyscbeiire , ('assel (Nnln- 
Danic ol Saint-Nicolas), llnrdifort. Lederzeele, Noordpeenc, Ochtezeele, Omlezeek, Oxelarre. Bn- 
brouck, Sdinte-Marie-Capelle , Suint-Sylveslrc-Ciipelle , Staples, Steenwoorde, Tcrdeghem, \ olkrinckbove , 
Wimarseapclte , Wimiezeele, Zermczeele. Zegherscapclle , Ziiylpeene. 

."). Doyenné de Dixmude. — V.neskerque, Clerken , Dixmnde, Eessen, Laniperncxse , Merckem . 
Meuœcapelle , •Soordachoote , Oosikcrque , Oudciipeik yPcnyse , Beningues , Sainl-Jitcque.s-Capelle , Wonmen , 
Znlrlioote. 

0. Doyenné de Fumes. — Adinkerqiie , .ileeringhem, .[eeseapelle , Bn'.scamp, C.o.vyde . Fgerscapelb . 
Fvrnes (Saint-Denis, Saint-Nicolas ot Sainte-Walburge), Ghyverinchovc , Iloogstade, lloullieni, Oeren . 
Pollinclioee, Saint- Bicliaire , Sieenkerke , Vincliem, IVtilpen, W'ulreringhem. ] .■iemberglie. 

7. Doyenné de Marck. — Aiidriiicq, Calais, Giiemps. Marck(^dou\ euies), Noiivelle-%liso ( Hor- 
«ejr),Norlkonnie, Offekerque (Hove), Oye, Sainte-Maiie-Korqiie, Saint-Folqiiiii, Saint-Nicolas-cn- 
Langle, Saiiil -Oriioi-CapoUe, Saint-Picn-e-lez-Galais (l'ûtrosso), Vieiilo-Kj;liso [Snncii .Udomari 

ecclesiii), Ziilkorqiic. 

8. Doyenné de Merrille. — Blaringhcm, Boesegliem , Eblingliem , Esluires, Gorgue [la),Haie.<- 
kerque, Lynde (Tille), Merville , Morhecques, Nenf-Berquin, Serais, Slvcnbecqiic , Thiennes, I iVi/.r- 
Berquin. 

9. Doyenné de Nieuporl. — Boitshoucke , Meiiport , ')ostduiJ:crke , Raniscapelle, Sninlc-'Mlhenne- 
(^apcllc, Saint-Georges , Saint-Gmllaume-ùipelle , Zoutenay. 



3LIV INTRODUCTION. 

10. Doyenné de Poper'wghe. — ISerteii, Boesclieppe, Cromheke , Dranoutre , Godervaersvelde , 
Hariughe, Oostvteleren , Outkei-ke, Poperinghe (Kolre-Dame, Saint-Berlin et Saint-Jean), Provcn , 
Reninghdst , Slavek , Watou, Westoiitre, Wextvleteren , Woestene. 

11. Doyenné d'ïpves. — Bas-Warnêton , Birschoote , Boeainghc, Dichehusch, Elverdvighe , Kemmele , 
Langemeirch , Lncre, Messines, Saint-Jean, Vlamerlinghe , Warnéton, Wutverghein , Wytschaele, 
Ypres ( Notre-Dame-de-Brilen , Saint-Jacques, Saint-Martin. Saint-Nicolas, Saint-Pierre). Zandrvoorde . 
Zillebeke. 



III. — DIOCKSE DE SAINT-OMER. 

La prise et la dcstrurtion de Tlii'rouaiiric par (iliarles-Oiiint. en 15.')."!, eut pour 
consijquence le partage de l'aiirien diocèse eu trois |)arties ipii <oiistituèreiit les dio- 
cèses de Saint-Oiner, d'Ivre.? et de Boulogne, suivant les propositions arn'tées par les 
commissaires du roi Henri H et de Philippe II, dans les conférences tenues à Aire du 
i" au oA) juin i 55(). 

Le diocèse de Saiut-Omcr, l'-rigé par la i)ulle De .slutit errlc.siunuii du pape I*ie l\ . 
en date du i i mars iSOi. et rattaché au nouvel archevêché de Cambrai, comprenait 
un(! partie notable de l'ancien archiiliaconé d'Artois du diocèse de Thérouannc, soit : 
le doyenné de Saint-Omer, à l'exception d'une seule paroisse, dix paroisses du doyenné 
de Lillers, onze du dovenné d'Arcpies, huit de celui d'Aire, trois du doyenné- d'Ilel- 
laul et deux de celui d'Ilesdin. De l'ancien archidiaconé de Flandre, on attribuait au 
nouveau diocèse les doyennés de lîourboitrir et de Merrille tout entiers, sept paroisses 
du doyenné de Marck et six de celui de Cassel. 

Le diocèse de Saint-Omer avait deux archidiaconés, l'un comprenant un arcliipnMré> 
et quatre dovennés. l'autre divisé en <|uatre doyennés. Nous donnons ci-dessous la 
distribution des ()() paroisses, telle qu'elle résulte de la bulle précitée. Quarante et 
une d'entre elles, (•onq)rises dans l'archidiaconé de Flandre, sont ('traugères à notre 
déparlement. 

(I. AhCIIIDIACONK n AllTOIS. 

1. Arclùpfi'tré de Snlni-Omer. — S;iiul-Dc>nis, Sainle-Al(leg;on(lc, Sainle-MargiK'iilc, Saint-Jean, 
Saiut-Martiii-en-i'lie, Saiiil-Miclifl, S:iiiil-Si'[)nicln('. 

2. Doyenné d'Aire. — Aire (N()he-I)ame et Saint -l'ii'rre). Bifssy, Isberyues, Lainbre.'i, .Molin- 
giieni, Norrent, Saint-Hilaire et Cottes, Wilernesse. 



i\Ti;i)i)i (;ti(i\. xlï 

."i. Doyenné d'Aniues. — Ar(HH's, (liilieiii, lilnnilecques. Ihilliiios. Itac<|iiin(;licni . Uenescure . 
Iiinr<[, Sainl-M,irliii-lc/-Aii'i', \\arili'L'C(]iirs, Witlfs, \\ izerni-s. 

/i. Doijennr d'ileljiiui. — BiUjues, Ec([ues , llolfaiit. H<Mirin(jlieni, iloiille, L#on/fiient»ss<' . Moiillr. 
Sainte-Croix (faubourg- lic Sainl-Omor ), Sainl-Martiii-au-Lai-rt. Salpoiwicli, St'iijues, Tatinfjlieiii, 
Til(ju«'s; paroisses auX(|ui'lios la hulio raltaclu-, par luie mi'nlioii spéciale, (u-i<[nv, Marconiie et Saiiil- 
Martin-dllesdin. 



/(. AltClllDIACUM; l)K l'I.ANDllE. 

1. Doyenné de Bouilmurg. — Arnehe , llnllezeele , Ihutbourjj , Dvouckerque , CapeUe-flrnuch , ^.rnij- 
wick, Drinckam, Er'mghem, Grande -Syiilhe, Gravelines , Looberghe , Loon, Mardyck , Merchem . 
Milliim, Pelile-Synthe , Pilfrnm , Sninl-Georgex , Sainl-Pierre-Broiick , Spijcker, Wallen cl llolke, \) ul- 
verdiitffue. 

2. Doyenné de ('asHel. — lircroelle, Bitysclieure , G(.s.sf/ ( Notre-Dame et Saiul-Nicolas). Lederzeele, 
Rubroiick , Volchrinckove. 

3. Doyenné de Minck. — Audruicij, iNorli^enfue, Saiut-Ful(|iiiii, Sainte-Marie-Kerque, Saiul- 
Nicolas, Saiiit-Oiner-dapollc, Zulkenjue. 

li. Doyenné de Merville. — Rlaringhem , llneseglicm , tblinffliem , Estaires, llaveskerque , In Gorgue , 
Lynde, Merville, Morbecque, Nciif-Bcrquin, Sercus , Steenbecque , Thiennes, ] kujc-Berquin. 



(les rc^nartitioiis furent inodilii'es clans le svnodo de i5-o'", qui iV'fluisit à sept le 
nombre des doyennés, en en nioditiant ainsi qu'il suit la composition : 

a. AliClllDlACONÉ l)'\ltT()IS. 

Arcliiprelré de Sninl-Omer. — Longuenesse, Saint-Denis. Sainle-Alilegonfle, Sainte-Croix, Sainte- 
Marguerite, Saint-Jcan-lia])tiste, Saint-Maitin-eii-riie, Saiut-Martiu-hors-les-Murs, Saint-.Micliel , 
Saint-Sdpulchrc, Salpervvick, Tatinglieni. 

Doyenné d'Aire. — Aire (Notre-Dame et Saint-Pierre), Blessy, Ishergues, I. ambres. Molinghem. 
Norreut, Rinaj, Saint-llilaire et Cottes, Saint-Martin-iez-Aire, Saint -tjuenlin, Witles, \\ itter- 
nesse. 

Doyenné d'Arqués. - Arnèke, Arques, l5lanilec(juos, Bro.ree/c, Biiyscheure , Coliem, h'-derfele, 
Racquingbern, Benescure, Volchrinckove, Wariirecques , \] ulvcrdinghe. 

'" Alilié lii.Ei», hic. cit.. p. v\in. 



\i.vi INTRODUCTION. 

Doyenné d'Helfaul. — Bihjues. Ecqiies, Hallines, Helfaul, Heiu-iiighem. Hoiille, Moulle , Serques , 
Tilmies, Wizernes. 

Doyenné de Lillers. — Sans cliang;ements. 



II. Archidiaconé de Flvndrk. 

Doyenné de lionrbour/f. — Bollezecle, Bourboitrff , Urouckerqm , (lapellebrouck , Craymch, Drinckam , 
Evinghem, Grande -Synthe, Graielines , llolke, Loobcrghe, Loon, Mardick, Millam, Merckegheni , 
Pi'tile-Syiilhc , Pilgam, Sainl-Piei-re-Brouck , Spickei; Walten. 

Doyenné de Mitrck. — Sans cliangeinents. 

Doyenné de Mciville. — Comme |)i'éc('(lftmment , moins la paroisse A'Eslaires. 

Vers le milieu du wii' siècle, ciilin, par suite du rétablisseineut d'un doyenné 
d'Hesdin, du iluuijjenient de nom du doyenné de Miurk, qui, (h'rapilé, ne justiliait 
jiius son ancien vorabie, el de la création des doyennés de Ijonguenesse, UoUezcUe. 
Wattm et Morlicajtie démembrés des anciens doyennés d'Helfaul, Qixsel, Bourhourg 
et Merville, on arriva à la division du diocèse de Saint-Omer en vin archiprèlré el douze 
iloyennés, comprenant i 02 paroisses et 9 secours, telle qu'elle subsista juscju'en 1790 : 

/i. \nciiii)Uf:oNK dAptois. 

Aichiiin'tré de Sainl-Omcr. — Saiiil-Denis, Saintc-Alflc(fon(le. Sainle-Margueritft, Saint-Joan-Ba|i- 
tisle, Saint-Mar(in-en-i"lle, Sainl-Sépulcluo. 

1. Doyenné d'Aire. — Aiiv (^Notie-Dainc el Saint-Pieri-e). lik'ssy et Marllies, Isl)er{fues, Lamlires- 
lez-Aire, Molinjfliem el Maziiijfliem, Nonenl et Fontes. \V\m-t\ et Gloniinjfliem. Saiiit-Mailin-iez- 
Airc, Saiiit-()iientin. Willeriiesse. 

:2. Doyenné (/' Iiv/kcs-. — Aiqiics. Blminghem , Campajfne-iez-Waidiecques, Coiiem, I'ar,(|uin- 
jjliem , Benesrure, Wardrecqiies, \\ iltes. 

'\. Doyenné d'Uelfonl. — Bil(|iies, Clarques, Blandecqucs, Epines, llalliniîs, Ilelfant, lleuriii- 
j;iiem, Iiigliem, Tliéi-ouaiine. Wizerncs. 

/j. Doyenné d'Ilcsdin. — llesdin. la Loge, le Paicq, Maiconne et Grigny. 

5. Doyenné de Lillers. — Biisiies, Cliocques, fionneliciii, (luarheeqiie et Hergiiettes, llam-lez- 
Lillers, Lillers, Mont-Bernanelion, Rohecq. Saint-ililaire et Cottes. 



INTIiiiDl (;t1(i\. x,.m, 

6. Doyenné de f.onguene.fsc. — lldiilli'. I.niiipii'iii'-.sc, Mmillr. S.iiiil-.Miiilin-aii-L.'ir'rl , SaljKiwiik . 
S(!rt[ues, Talinghem. 

b. Arciiidiaconk de Ki.wdhe. 

1. Doyenné d'AitdruicIc. — Aiidi'uick., Noilki'n[iii', Sainte-.Marii;-Ki;n|uc, Saint-Folcinin . Saiiil- 
Nirolas, Saint-Omcr-Capellc, Znlkcrfuif. 

2. Doyenné de Bollezeele. — Arnèkc, llollczeelv , liruxeelc, Biiysclienie , Lcderzieir cl Mieurlel . 
Merckein, Volkrinchove , Wulverdinjfhe . 

15. Doyenné de Bourboiirir. — liouibour/r , (Irayivick , Grande-Syntlie , Gnuetincs, Liion, MnrdirI; . 
Petite-Synilie , Sainl-Grnrires. 

'i. Doyenné de Merville. — Eslaires, la Gor/pie, llnvesLeriine . Menille, Xnif-lierijuin . Sainl- 
Floris, Saint- Venant, ]ien.x-lkrquw. 

ô. Doyenné de Murbecqiie. — Bneseffhem , Ehlinffliem, Lynde, Morheci/nt' , Sercut . Steenhecque . 
riiiennes. 

(). Diii/i'iuié de Wallen. — llrotihirqne . dapeltelirnucL- , DrincLum , Erinjjheiii , Looberfjhe , Millain . 
Pilfffiiii , Sdint-l'ierre-lliiiiirL , SpicLer, W nKen et I laïque. 



IV. DIOCÈSE l)K hol'i.ocm:. 

IjC (liocèst! de Boulogne, Ibrnu', coinine celui do Saiiil-Unier, d'un déini-mbri-ment du 
dioci^se de Tluîrouannc, mais liien plus important, a été érigé |iar la bulle Ihnniv hki- 
jestatis arhitrio du pape Pie V, en date du .'5 mars i hCt-j. D'après la partition de lôôi). 
il devait romprendre ranrien arcliidiaconé d'Artois, niouis les (juaranli'-trois paroisses 
entrées dans le dioeèse de Saint-Omer, et, dans ranrien an-ludiaconé de Flandre, neul 
paroisses du doyenné' de Marck. Dans ces c-onditions. le démembremenl de l'airliidia- 
coné d'Artois s'imjiosail, eu égard à son importance trop exclusive. Un archidiacom' 
de Boulogne, ou du aUé droit, comprit, en tout ou eu partie, les anciens doyennés de 
Bomy, Boulogne, rauquemhcrgues, Frencq, Vieil- Ilesdin cl Wissant, et le nouvel 
archidiaconé de Flandre, ou du coté gauche, les doyennés nouveaux d'Audiy-au-Bois el 
de Blt'ipiin, avec les anciens doyeniK's, plus ou moins dé-mendnvis. d'Ali[uines. de Gnines 
et de Saint-Pol. Cette organisation, toutefois, ne fut dénnitivemenl établie, d'après 
Haigneré, que vers lOoS. 

Le doyiiiiné d'Aletti- était formé' d'un (Ic'mendiremi>nt des anciens doyennés di' 1 ;ni- 
{|uembergues et de l'rencij: celui d'Alcpiines se vil ajouter ileux paroisses de l'anciiMi 



xiAiir INTRODUCTION. 

iloyi'iiné de Boulogne et une de celui de Frenci]. Le doyenné d'Auchy-au-Bois était 
un démembrement des anciens doyennés d'Aire et de Lillers. De même, le doyenné 
de Bléquin se composa d'anciennes paroisses du doyenné d'Helfaut avec adjonction de 
Ouelmes, de l'ancien doyenné d'Alquines, et d'Esquerdes, Rebecques et Roquetoire, 
(le l'ancien doyenné d'Arqués, plus Deimebroeucq, du doyenné de Bomy. Le doyenné de 
ce nom fut conservé avec adjonction de Fruges et de Goupelle-\icille. de l'ancien 
doyenné d'Hesdin. On conserva sous leurs anciens noms les débris des doyennés de 
Boulogne et Fauquembergues. Le dovenné de Fillièyres fut constitué avec une partie 
(le l'ancien doyenné d'Hesdin. Frencq vit ajouter aux anciennes paroisses qu'il conserva 
six paroisses de, l'ancien doyenné dv Fauquembergues. Le doyenné de l'^v'vent fut créé 
aux dépens de l'ancien doyenné de Saint-Pol; celui de Guînes comprit un démembre- 
ment de l'ancien doyenné de ce nom, avec adjonction de deux paroisses de l'ancien 
doyenné de Wissanl et une de celui d'Alquines. Marck conserva neuf de ses ancienn(^s 
paroisses et se compléta j)ai- l'adjonction de sept paroisses de l'ancien doyenné de 
(îuînes; on y joignit, en i().")S, Hervelingliem, précédemment secours d'Audcmberl, 
au doyenné de Wissant. Le doyenné de Saint-Pol se forma d'une partie de l'ancien 
doyenné de ce nom, avec adjonction de Ramccourt. Sept paroisses détacbées de l'an- 
cien doyenné de Boulogne avec quatre autres du doyenné de Frencq constitu(^'rent 
le d()Yenn(' nouveau de Samer. (Jelui de Tournehem fui formé d'un démembrement du 
(lo\(Miné (r\l(|uines et d'une paroisse de celui de Saint-Omer. Le dovenné de Vieil- 
Ifisdui ciinipril une partie de l'ancien doyenné d'Hesdin: celui de Wissaut, enlin, 
resta ce (pi'il était dans le dioc(''sc de Tlii-rouanne, en perdant toutefois les paroisses de 
Fiennes, Hardinglien et Hervelingliem. On arriva ainsi à la distribution suivante'" des 
•>.H 1 paroisses et i i h secours du diocèse de Boulogne en deux archidiaconés et dix-sept 
doyeniK's. telle qu'elle subsista jusqu'en i7<)0. Toutes ces paroisses sont entrées dans 
notre département. 

(I. AncHiniACONÉ de Bou.ogne. 

1. Doyeiutc d'Mcitc. — Alelle, niToiiii, liezinjjlicni et l'jKinin, Bourtlms. (;|pi)](>ii cl Biniont, 
(Idiiisi'l cl DcsM-cs, Doiidcaiiville, Ki'î^'iv el Aix-cn-Iîrgny. llerly el Qiiilcii, Hiimljcrl cl S;iiii(-Michei, 
Maiiiuglicm. MoiiU'avrel cl Kecqiics, l'areiily, i'reiircs cl iliic([iielicis, Wicijiiiiijfliem , Znlciix. 

2. Doijeviié (If Boiiiij. — Bomy, Caj)clie-sm-la-Lys. (jiiii|)cilc-Vicille, (]r(>C(jiics. Knjjiiiiicgatte, 
Eni|iiiii cl Scrii\, iMiiy-Saiiil-Jiilicii . Eslr('(>-Bianclic et l'iccliiiicl, Fct)vi;i-Palfarl . riccliiii et (jiilicm, 

'" Nuus a\(iiis siii\i l'élal puMii' pnr l'ahlié Ila'jpn'n', hn: cit., y. \cv. 



INTIKiDlCTKtN. XLU 

Fni{jes, Ilé/.eajues (H Sonlis, Laires !■! lioMcniiil. l,ijfiiy-|pz-Airc, l,isl)oiir(f , Lu|fy, Matrinjflipni pI 
Mpiicas, Ueclinghem et Ucmii'lir(i'iir(|, Viidiiii, \iiirly. 

3. Doyenné de ISoiiloffnc. — Aliiictlniu i-l liclli'hruiiP, Itaiiictliun rl(Juc»tin|jlieil, UpUpl'I lldiilliïm-l , 
Itouvrcqupii et \Vac(iiiin(;lifii, |{i)iili)jjiic-hauti'Villi', IJoulofjncItassi'-Mllf, EcliinjjliPii , Maiiin(fliPii el 
rittefaux, Offrethuii, Oiilreaii, Periics et Coiitevillc, ]\éh\ lUiixpul pI lly(lrpi|npiil, Saiiit-Klientip. 
Saint-Lëonanl, Saiiil-Mailiii, Wipne-EITroy el Hesdies, Wimille. 

/i. Doyenné (le FaïKiHCmhcrgitcs. - Ikaiiraiiiville et Bpaurain-(^liàleaii, le Biez et iloyou, Caiii- 
|iafjm;-le/-15oiiIonnais, CiiMjuy et Torcy, Enibry ol Rinil)0\al, l''aiujupinber(;iics e( Sainl-Marliii-d'lIai- 
dinghein, Hesnioud et Roiihers-lez-Hcsniond, Loisoii et Olliii, MeickSnint-Licviii, Reuly, Uumilly et 
Avesnes, Setdccques, Tliieiuljioano, Vercliocq et Assouval, Wandonne et Aiidinctliun. 

5. Doyenné de Fillièires. — Aiiljioinetz cl Ilaiit-Maisnil, Eclimeiix et NpiiIpHp. Eiin , rillii'-vivs, 
Ilumpi-œiiillp et Hoirnioourl , llumim's et No\flles-lez-lliimitVps, Incouit et Jîliiijjel. fJiiznix .'t lilaii- 
jrpnnont. OEiif, Tilly l'I Teneur, Wail et (lalanietz, Willeinan pt Fresaoy. 

t). Doyenné de Frencrj. — Aix-enlssail cl Maraiit, Attin <'t Beiilin, Beinieiilles, Bciisseiit, BiPxenl 
et Énncq, Hrimoiix l't Lepinoy, Coniiont et Hubersent. Elaples, Estrëelles, Frenrq et Halinijheni, 
Inxenl, Loiijjvilirrs et Maresville, Marenia et Saint-Denœux, Maries, Neuville et Eslrée, S<.'ni|>y, 
Tubtiseiit. 

7. Doyenné de Smnei: — Camieis et Le Faux, Carly et Verlincthun , Gondelle et Hesdifjnenl, Cré- 
maresl, Dannes et Wideheni, Ilesdiii-l'AblK-, Isques, Loiifjfossé, Neufcliàtel et Nesles, Samer, Tinjjry 
et Lacres, Wiene-aii-Hois et Sainte-dnliuile, Wirwij^jues et Uuestrec(|iips. 

8. Doi/rnné de Vieil-IIesdin. — Aucliy-iez-llesdin et Waniiti, Azincourt aver Aniliiiconrl et Maison- 
celle, Blan{jy-sur-Tpiii()ise , Ganlers et Trainecouil, Contes el Saint-Vaasl, Fiessin et Planque:!. Guisy 
et Huby-Sainl-Leu , Itolleiiconrl et Béaleniourt . Riiisseauville, Saiiis-lez-Fressin et Avniidanre>:. Sjiinl- 
Marlin et Wandjeirourl, \ ieil-IIesdin. 

9. Doijcnnêde WUsant. — Anil)leleiise. Aiidciubert, Aadin{|lieii, Audresselles. Bazingiien, Boui-siii 
elle Wast, Ferques et Élinjflien, l-andrelhun-ie-Nord et Calliers, Leubringlien, Lpulin;Tiieii . Mar- 
quise, Saint-inglevert, Sondties et WissanI, ïardinghen et Inglien. 

I). \r(:iiii)hc()Nk dk Flandre. 

1 . Doyenné d'A hitiinex ''. — Acqiiin . Alqiiines et Liiquin , Baiii|;lien . Bayengliem-lcz-Seningheni et 
Allringiies, Boin-nonvillp et Hennevenx, Bouvelinjjlieni et Westbecourt . Colembert et Nabringhen. 
Goulnndiy. lloc(iiiiM;fbem rt llerliin;;lipm, Jouriiyel Rel.ergues, Lir.ines. F.ongueville, Mennevilleavec 

(" Les paroisses de liournonville, de Col.'intiort .1 do Mi^nneville coiiliniuTcnl à faire parti.' il.> l'anlu- 
diaconé d'Artois. 

ri5-[iK-CAms. '• 



t INTRODL'GTION. 

Saint-Martin-Choquel «M Vieil-Miiulier. Qucsques et Lottinghen . Seiles et Brunembert, Sening-heni . 
Surqiies et Escœuilles. 

2. Doyenné d'Auchif-au-Bois. — Allouagne, Ames, Ameltes, Auchel et Cauchy-à-la-Tour, Aiicliy- 
au-Bois, Bailleiil-iez-Pernes et Aumerval, Bourocq et Ecquedecques , Burbures, Galonne-Bicouart et 
Maries, Ecques-en-Pugnoy et la Beuvrière, Lespesse, Lières, Liettres, Linghem et Bombly, Lozin- 
giiem, MaiTielz, Nédon et Foalaine-les-Herman , Nédonchel, Pernes et Floringheni, Qiiernes, Rely, 
Sachin et Pressy. 

3. Doi/ciinr de Blvqiiin. — Rlé([iiin et Ledingiieni, Goyecqiies, Belettes et Nielles-lez-Tliéi'ouaiine. 
Dolieiii l'I Clety, Esquerdes et Leidinglieiii, Herbi'llcs avec Upeii-d'Aniont et Upen-d'Aval, Liimbi'es ol 
Setques, Nic]les-lez-RI('(iiiiii cl \ atidriiigiieni, l'ilinin. Qnehnes. Quieslèdc, Radinghem, Rebecqiios, 
Remilly avec Wirquiii et Oinc Rixjucloire, \\a\rans el Elues. Wcslecqiies , Wisnies et Saint- 
Pierre. 

h. Doyenné de Frcveiit. — Aiivln et Mazinjflicm, Bi'ileiicourt et Sais-le-Bois, Croisettes et lldricouii , 
Croix et Siracoiirt, Estrée et Wamiii, Fleiiry. Fro'vent et Bouret-sur-Canclie, Goiiy-eii-Teriiois , 
(h-ouchcx, lIantPcloc(|iie et Bnneville, Herlin-le-Sec el IlerlincourI , Ilouvin et llouvigneiil, Maisnil , 
MonIs-eii-Tcrnois el Moncheaux, iNuncq et Séricourl, PierronioiU, Rcbrenve-siir-Ganclie, R(îi)reii- 
viette et Bronilly, Sii)ivillc ol Gani'llcmoiit. 

5. Doyenné de (iiiliif.s"'. — .Mciiihon cl Sanglieii, .Viidrcs, Ardrcs, Balirighem, Boucres, Boii(|iii>- 
liaut. Brèmes et Fcrlingliem , Campagne, Fiennes, Gaines. Hames, Uardinghcu et llennclinglicin , 
Lonciies, NiclIcs-lcz-Ardres cl Autingues, Nielles-lez-(jalais, Piiion. Hodcliiiglicni el Laiidroliiiin- 
iez-Ardres, Saiiit-Tricat. 

C. Doyenné de Mairh '•'''. — Roiiiiingiiçs-lez-Galais, Calais, Coquelles, Goidoguc, Escajles, Frdthiin ,. 
Giicni|is, llcrvclinghem , Marrk, Noiivelie-Eglisi', Oirekerqiie, Oye, Peupliugues, Saiiil-Pierre, San- 
gallc. Vicilic-Kglisc. 

7. Doyenné de Sainl-Pol. — Bcrgiienciise el Eqiiirrc , Boyaval , Brvas et 1 lu('lier, E|)s et Heslrus , Fiefs . 
llernicourt el Saint-Martin-Giise, llcuchin el Fonlainc-les-Boulan , Ligny-Saint-Flocliel et M;u-quay, 
Maizières et Magnicourl-sur-Canclie. Monchy-Gayeux, Osircville el Saint-Michel, Raniecourt et Ver- 
Idingl. Ricaniclz, Ternas. Boëlieconrl , Sains-lez-Perncs, Saint-Pol, Troisvaiix et Belval. Valiiuon. 
Wavtans cl Contcville. 

8. Doyenné de Toninehem. — Audreiiem el Cierques. Bayenghem-lez-Eperlecques et Nort-Leuliii- 
gliem, Boisdinghem, Bonningiics-lez-Vrdres, E|)erlcc<jucs, Gnéniv et Zouafques. Mentque el Norl- 
bécourt, Moringbeni et Diiipies, ISordansques el Weiies, Poliiicove el Recques, Riimiiigbeni . Tourne- 
liem, Zuilaiisipics el ('oriiictlcs. 

') Moins l'^iennos ol llanllnjjlieii, rcslés dans l'ni- '-■ Moins Horvelinjjliem, rcslc dans rarcliidiaconc 

cliidiaconé d'Ailois. (l'ArlDls. 



INTIIODLCTIO.N. 



Y. — DiOCESi; M VMIKNS. 



lui 17S1J, le diocèse (rAniiciis l'-liilt divisé en di-iix iurliidi.icom's, ndiii iïAmicnn «■( 
celui de Ponlhieu. Des (juatorze (loyennés (|ui' comprenait li- premier, iiti seul, ci-jui di- 
Dotilleiis, a fourni ([uelipes paroisses à noire (li'partfmenl. Au contraire, deux doye^n|■•^ 
de l'archidiaconé de Ponliiieu, ceu\ de Monlreuil, decnmtus rhrinlianilalis de Moiulerolin , 
et de Labrove, denmalus di' Arboren, sont entrés, avec leur chef-lieu, en tout ou en 
partie, dans le Pas-de-Calais (le dernier, démend)ré au commencement du wnf si<''r|c- 
pour former le doyenm- d' \u\y-l<'-<;hateau). Nous donnerons, à o- litre, leur compo- 
sition'" : 

(i. Ahciiidiaconé d'Amiens. 

Doijeiiiw de IhuUens. — Coiiin, Orvillc .■! Ariiiilier, S;iitoii, le Souicli, Tliièvres. 

h. AllCIllDnCOMÎ DE PONTIIIKI . 

Doijcnnc d'Aii.rji-lc-Clidlem,. Auxy-le-Chàleau , lioniiièns et Canloli'iix, Buire-au-Bois. (>rcani|.. 
Conchy et BlanjfiM-val, Fiei-s et Écoivros, l'rohen-lc-Gnmd et Bmlcourt, l'vohm-k-Petit , Uan e\. Har- 
ditwal, lJ{;iiy-siir-Gandie. Mczerotles, Miiizicoiirl , Moiicliel, Montiffiiy-lcK-Joiiffleuix, Seuvilellr. 
^(.■axcl linlll's, (hitnbois, llnmesnil . \ jKMiiiciie-li'-Boiicti , \ illorsfllùpital. Wavans. 

Doyenné de Lahroije. — Aul)in et Boiiiii, Capell.; cl BiéNillers. Caunioiit et Ch(<rieunes. Coiite\illr, 
Ihmpicnc, Doni'iez.Ecquemicourl, Fonlaine-fKlalon, Gennes et Ivei-gny, r.miy-Saint .\n<lr(«. Cui- 
chai-l, Ilaravesnes et Vaux, Iliermont, Lal)roye et le Boislc, Makon-kz-Ponlhieu , Marconnelle, Moux- 
trclet, NcuUly-lc-Dicn, Pluinnison, Ponchcl, Qnesiioy-lez-Hesdin, Quœux et llaul-Maisnii, Uay. 
Bqruauville . i'.icquehourg- et Cainpajriio . Saiute-Ausireherlli.' , Tollenl , T.Mtefontai.ie et Mouri.-z . Villc- 
roy, Yis-sur-Aiilhie. 

Dmimi.rde Moiilmiil. — Aiio.iNotre-Danio, Airon-SainI -Vaast, Berck-sur-Mer. Biiii-e-le-S.-.-. 
la Calolteiie, Cainpijrri.'ulies-li's-Grandes, Colline, Conchil-lr-T.'inple, Ci.cq .4 M,Tlini..nt, Esniin-s ri 
lieauiiioiie-Saint-Martin, Groffliers, Lépine et Boisjean, Maiulcnay, Muntr.'uil-sur-Mer y sept paroisses : 
\..lie-I)an.o-.Mi-l)aiii.Mal , Saint-Finiiiii , Sainl-Jac(iiies-flu-Marlroy, Saint-Pierre, Sail-Jeaii-en-Saiiito- 
Auslieherthc '^ Sainte-Josse-au-Val, Saii.t-Walloy), Ncinpnt-Saiiil-Firmiu, .\o\elles-siir-Aiillii.-, 

;" D'apn'S W poiiillc puMid jinr Dviicv {lié,wfi-e> ,hi ,lwcr„- d'.lm.enx, I. Il) cl iiu autr-' IH)i.illu d.i 
xvui' siècle de la l.ibllolli.'qu,^ de NiolIcs-lM-BI.'qnin [cothcl. Ile„„c,;,ncr). - ''l l'aroiss.- n;,.nic en i;..:! au 
petit séminaire <lc Monlreuil. 



Lii INTRODUCTION. 

Roiissenl, Saint-Josse-sur-Mer, Saint- Martin -d'Esquincourt, Sanlehoy avec Saint-Riimy-au-Bois 
(ann.), Sonus, Tigny-Noyeile, Verton et le Raiig-du-Fiiez (anu.), Wahen, Wailiy. 



VI. — DIOCESE DE CAMBRAI. 

Le diocèse de Camln-ai élail partagé, avant la Révolution, en (juatre archidiaconés : 
ceux de Cmnbrésis, de Brahanl, de Hninaul et de Valenciennes. Le premier comprenait 
les doyennés de Cambrai, du Caleau-Cambrésis et de Beaumetz-lez-Gambrai. Ce dernier 
est entré pour la plus grande partie, avec son chef-lieu, dans notre département. Kn 
voici la çonijjûsition : 

AlUMlIDnCOMi l)K CvjHîIlKSIS. 

Doyenné de lleaumet:-lez-('iinihrni. — Anneii.r, RaiicDUil et l'"a\ipiiil , Baiaili", liaiaslio, Ri'aiiniel/.- 
iez-Gaml)rai, Rerlincourl , Beufynv, Boudoii , lioiirsies, le Buc(|iiit;re, Buissy, Bus, Cnntin , Doifftiies, 
l'jConrt-Saiiil-Oiieiilin, Kpinov. Fleii/iiière-i , Fontaine - ?^ olrc - Dnmr , douzeaucourt, Griucoiirt-lez- 
llavrinconrt, llavrincouit, Herniies, Incliy, lires et Léchelle, Lagniconrt, Lécluse, Marcoing, Mai- 
qnion, Metz-en-Coutnre, Mœiarcs, Morchies, .Nonuiil, iVo(/e//c.s-, Oisy, Palluel, Pronviile, QuiSanl, 
Itihécouri, Ruinaiicourt , Ruyaulcourt et Neuvilie-on-Bourjonvai , Sains-lez-Marquion, Sauchy-Gaucliy, 
Sauchy-l'Estréc , Tresaiult et Velu, Vaulx. Villcrs-Plotiich. 



VII. — DIOCESE Di: T()M;\U. 

Oiialre paroisses de l'ancien diocèse de Tournai sont entrées, l'ii i 71)0, dans le Pas- 
de-Calais; ce sont celles de (]arvin-Iîlpinoy, Libercourl, Meunliin et l'ont-à-\ endiii 
avec Eslevelles, son annexe. Klles faisaient partie du doyenné de Seclin. 



Vlil. - DIOCESE DE i\OV()\. 

Le diocèse de Noyon, enfin, comptait la seule paroisse de Morval. 



i\TKii|il CTION. 



V. — PKiuoDK modkhm:. 



§ 1". FoilMATION 1)1 DKI'MITEMENT 1)1, PAP-DK-(iALAIS '''. 

l'iir le (irVret du i i novcnibrc lyS;), l'Assemblée nationale, voulant rompre .ivec l.- 
passé et di'sireuse d'établir l'unité administrative et judiciaire, décida cpie la France 
serait partagée en un certain nombre de départements avant une moyenne de 3_!0 lieues 
carrées. Les dé|)u((''s de ch;i([U(î région formèrent une commission à cet elTiît, et il fut 
décidé que l'Artois (il a fourni yaô communes sur les ()3o du (b'partement ) formerait 
un département, avec adjonclion du lîoulonnais (117 communes), de i'Ardrésis 
( 1 <) communes), du (lalaisis [^a'S communes) et du {jouvernemcnt de Montreuil 
(îi3 communes), aux dépens de la Picardie, de façon à arriver à l'étendue réglemen- 
taire. 

L"\it()is enipnuilail en outre au (iambri'.sis les coniinuiics de Heaumel/-lez-(!aml)ral . 
Berlincourt, Dury, l'^strée, (iouy-sous-Btdlonne, Havrincourt, Herinies, Incliv, Mar- 
quioM. Morcliies, Oisy, Palluel, Pronvilli', l'uiyaulcourt, Sains-lez-[\Iar(|uion, Saucliv- 
rKslii'i', Trescault (soit 1 7 communes), et à la Flandre, Hoirv-Notrc-Dame, Ktaing 
(en partie), Fterpigny (en partie), Pont-à-Vendin, lîouvroy, Torlequesne et U idde- 
broiiccj. F]ii revanclie, il cédait à la Picardie, qui allait devenir le dt'partement de la 
Sonniie, \alloires, Mézerolle.s , Mommmt, Mésoutre, Tcrnimrsnil . Posièrcs, Gufiideanirl . 
les Bd'uJs-lcs-Vacques, Lirffescourt et Combles, et au futur d(''partement du Nord les 
communes des environs de (Cambrai et de Douai : Aithmchcul-au-Bac , Auhy, Boursies, 
Courclielettes , Cumcy-Prérol et (Juincy-Baiidoum, Esqucrclnn , Flers-cn-Escrebicux , Gœuhin. 
Gouzeaucourl , Lambrcs, Lauivin, Monchcnu.v . iSotjelli's- sur -l'Escaut, Planques, Hoosl . 
Sailhj-lrz-Cambrni, Sninghin-en-Wcppes , Villers-Plouicli , Wierre-en-OresmieuLr . ainsi que 
Schoubvoiick et Sninl-Momclin , de l'ancien diocèse de Saini-Omer. 

Les compétitions se tirent jour pour les cbefs-lieux de district et même pour celui du 
département, auquel 011 fut d'accord de donner le nom de Pas-de-(ialais. Les villes 
de Saint-Omer, Aire et Béthune prétendaient tour à tour réunir seules les avantages qui 
devaient mériter la préséance. La première disait que des dix-neuf villes du départe- 

'" I.os renscifjnomiMils f|ui' nous ilonnoti'i irl sont tiré< A>'< arrliivi-s ilii lioinih' do divlsiiin { trrh. nat., 
D IV bi.i). 



uv INTRODUCTION. 

mi-nt treize élaienl plus à sa portée que fie i'amienne capitale de l'Artois: qu'elle était 
un centre de communications et qu'un chef-lieu trouverait dans ses murs spacieux tous 
les établissements publics nécessaires. 

Aire invoquait sa position centrale, faisant remarquer qu'Arras était à quinze lieues 
de Saint-Omer, dix-neuf d'Ardres et de Montreml, vingt-quatre de Boulogne et vingt- 
trois de (ialais, (|uand la loi nouvelle voulait que le siège du directoire ne fût pas 
éloigné de plus de neuf lieues des points importants du département. 

Bélhune faisait valoir sa position entre les deux villes principales, ses comuniiuCa- 
lions par terre et par eau. Ce fut néanmoins .Arras ([ui, choisi provisoirement par le 
décret du h mars 1790, se vit, malgré sa situation à l'extrémité du département, con- 
férer définitivement le titre de chef-lieu par le décret du q8 juillet 1790. Sa quahté 
d'ancienne capitale l'emportait. 

De son côté, le département fut divisé en huit districts : ceux d' Arras, Bapaunic. 
Béthune. Boulogne, Calais, .Alontreuil, Saint-Omer et Saint-Pol; en quatre-vingt-cim| 
cantons et en neuf cent quatre-vingt-six municipalités. Nous donnons ci-dessous cette 
division, telle qu'elle résulte des décrets de l'Assemblée nationale des 1 5 janvier, 16 el 
;!() février 1 7<)<)- 

DlSiniCTS. — CHEFS-LIEI \ DE CANTON. 

1. DiSTBICT d'ArRAS. 

(:!8 lieups cariées, 1 i cantons, H !,,So8 lialiitanis.) 

Canton (l'.\inis{^'.\ iiiiinici|i. . a;}, 107 liiil).). — Ai'ras, Sainlc-dalliciiiie, Saint-Nicolas. 

C.iinhin (le Ileuiimctz-le.i-Loffc.t {ifi niunicip., 6,3Ci liai).). — Achiconrl, Agny, Baillouliiioni, Bail- 
lciil\al, Rasseiix, Bftimiietz-les-Loges, Berles-au-Bois, BlairviUe, la Caucliie, Fichcux, Heiulecourl- 
lez-Ransart, Ransart, Rivières, Wailly. 

Canton de Bcvuemtlc (i4 municip. , â,\hli liai).). — Agnez, Bciiie\ille, Dainville. Duisans, Fos- 
seiix. (iouves, Gouy, Habarcq, Haute-Avesnes , Monchiet, Monlenescourt, Simencourl, Waiiquetiii, 
Warlus. 

Clinton lie Frcsni's-le:-Monlaithiin {i!i iiiniiici|)., 'i,(').'i7 liab.). — Acliexille, Ariciix-eii-rioliclie, 
Re;uinionl, Rois-Rernard, Drocourt, Fresncs-lez-Monlaubau, Fresnoy, Gavrelle, lzel-iez-Ks(juercliin, 
Mau\ille, !\eii\ireuil,0|)|iy. Oiii('r\-la-.M(ittc. RouMoy. 

Canton lie Uinin-Liétard {() municip., 8./i.')i liab.). — Boiircheuil. Courcelles-lez-Lens , (louiTièrcs, 
Douiges, Evin, le Forest, llénin-Liétanl Monligny-en-Gobelle, Noyelles-Ciodaull. 



I\T!i()l)l CTION. LV 

Canton de Leiis (7 niuiiici|i., ï>,-ilji) liab.). — Rilly-Monli(jiiy, l'"i)iii|iiii'"i-os-li'z-Ixiis. Ilnriies, b>ii». 
Loison , Noyelles-sous-Leus , Leiis, Siillau. 

Canton de Pns (iG miinicip. , 6,oi() liai).). — Amplici-, Caiiriii-siiil ft ()r\illi', (^oiiiii. Kaim-rlioii . 
(iaiidiemprd, Graincourt-lez-Pas, Ilalloy, Hi'riii, IIiinilMicaiii(), la Hi'iliiTf». l'as, l'i.nifriier. .'\iinl- 
\iiiand, Sai-ton, Thièvri's. Warlincmn-l-lez-Pas. 

CanUm dt' lloeux [\() iiuiiiici|). , 7.171) liah.j. — Atliics, lieaiirains, l!iacli<'-Saiiil-\aasl, ltlaii|;v- 
lez-Arras, Boiry-Notiv-Danic, Faiii[)(iux, Feucliy, Ilamblaiiilos-Pids, .Mcrcali'l . Mcmi-li_\li-l'ri-iiv, 
Nenville-Vitasse, Pelves, Ploiivaiii, lidnix, Saiiit-LaiirfinI , Tilloy-lc/.-MoIllaim.'s. 

Canton de Saint-FAoi (12 iiiiiuicq). , 0,359 hai».). — \l)laiii-Saitll-\azaii'(', Aci|, Can'in-v. KrniM'cs. 
Ixiirie, Kli'iiii, Marœiiil. Neiivillo-Sainl-\aast, Saiiit-Aui)iii i>t An/.iii. Saiiit-Kloi. Soiiclipz. \illci-s- 
aii-Bois. 

Canton de Viiny (it niunicip. , 5,87 A hab.). — Avion, Bailleul-Siie-Bertlioiilt, Kleii-dit-LpaiiwoUi", 
l''ai'lms, Givcnchy-eri-riolicilo, Givencliicl, Méricouii,, Roclincourt, Tliéliis, Vimy, Willerval. 

Canton de Vitry (9 immicip., /i,8ti8 liai).). — Bellonne, Brebii'T&s , Corbeliem . Gouy-soiis-Bellonno . 
Noyelles-sons-Bellone, Sailly-eii-Oslrcvciil , TorliMjuosiie, Tiohoiit. 

i. DiSTUICT l)K livl'ALMK. 
('11 iiciios carrées ii '1. 9 caillons. 6li,S.i8 liabilanis.) 

Canton de lia paume {■>. iimnicip.. ."),!.')') hab. |. — A\Psnes-l('/.-IJa|)aumc, Ba|)aunie. 

Canton de Ca(rnicourl ( 1 ."> imiiiicip., •),7()() hab.). — Buissy -Baiallc. Catjnicourl . Glii'rizy. 
liliinont-Bourion, Epiiioy, Mtaiiijf, Kli'i-piifn\, Giiéniappi", ll.Miomii't, ileiKiecoiiil-li'z-Cajjnirourl. 
liicliy. Rôiiiv, l'ilcuiourt. Villers-lez-Cajfiiicoui-l, Vis-fiii-.Vitois. 

Canton de Coiirccllea-k-Cnmte (lo iniinicip. . r>.o83 hab.). — Ablaiiizinelli". Viliiiler. Ayetle. 
Boiry -Sainte -Hictriide. I)iic([iii)y, GoiiiriJles-If -Giinite, Douchy-lcz- AyolU% Ervillci-s, Goiuii-cmiit , 
Moyenneville. 

Canton de Croisiticx (i3 inunioip., :i,'i-'] liai).). — Boii-y-Bi'cipifrello, Boi<|piix-aii-\|i)nl. linislnix- 
Saint-Marc. BovoUes, Groisilli's, Kcoiist-SaiiU-MiMn , FonUiino-lez-Groisilips. Ilanvliiicoiirl, lli-iiiii- 
siir-Gojeul , Ht'nini'l. Saiiit-Léjier, Saiiit-Martin-siir-Gojcul, Wam-ourt. 

Canton de Foncquevillerx 1 1 1 miiiiicip., t),a(k) hab.). — Baillcscniii-t, Bii'iivilli'r--an-Bois. Fouctjue- 
villers. Goiiiiiiocouil . llaiiiu'S(arii|)S, lli'biidTiies, Mimchy-aiiBois. Piiisii'iix. Sailly-aii -Bois. Serre, 
Sniiastif. 

Canton de Crévilln-s (i3 iiiiinicip., 5,.T.ï.') bab. ), — Achicl-le-Giand . Achiel-li'-Pi'dt . Ri'ha(fnies, 
liiefvillers, Bihiicourt, Gaiicom-l, Fa\ieuil, Givvillfis. I,i{fiiy cl le Banjue. Martiiipiiich. Sapi|;iiies, 
le Sars, Tilloy-lez-l5apaninc. 



Lv, INTRODUCTION. 

C«H(oK (i'//«p/('«coMr< (i3 munici))., 6,588 hab.). — Bancouit, Barastre, Beaulencourt, Beuguy, 
Bus, Frëmicourt, Haplincouit, LécLelle, Morval, Biencourt, Rocqnigny, le Transloy, \ ilIers-au-Flos. 

(Innlon de Meti-eii-Couture (la miinicip. , 9,886 hab.). — Beaumelz-loz-Gambrai . Bertincourl, le 
Buccpiière, Graincourt-lez-Havrincmut, Hermies et Demirourl, Havrinconrl, Metz-en-Couliire. Neu- 
vilie-en-Bourjonval , Oflemont, Riiyaiilcouit. Trescault, Vélii. 

Canton il'Ohy (-22 miinici|)., 8.3o8 hab.). — Baralle, Beugnâtre, Bullecourt, Dury, Ecoiirt-Siiint- 
Qiieiitin, Lagnicourt, Marqiiion. Moichies, Mory, Oisy et le Verger, Palluel. Pronville, Quéaiit, 
Recourt, Bumaiifoiirt, Sains-lez-Marqiiion , Saucliicoiirt,Saucby-Caucby, Sauchy-I^strée. Saudemont, 
Vatilx el Proyûtre, Viaucoinl. 

;i. IdsTRII.T DK lÎKTHlNE. 

(4.') lieiifs fanées '1 ."), 9 cantons, 88,3oG lial)ilanl.«.) 

CmiUm de lUlImnc (6 inniiici|i. . 8.7()'i liai).). — Anncziii, Bt'lliiiiic, Essais, F()Ui[uières-lcz- 
Bélhuue, Vciquigueiil , Vi'ri|uiii. 

Cmitm de lieiiny (lA niiiiii(i|). . 9.866 liai».). — Aniiecjuiii. Aiicliy-lez-la-Bassée. Bou\ry, la 
Bourse, Cambriu, (Juinchy, Fcsiuboil. (ii\oiicliy-lez-ia-I!assée. Ilaisiics. I-orgiss, Noyelles-Icz-Vcr- 
iiieiies, Sailly, \erniclles, Violaincs. 

Canhm de (lanin [\ \ n)Uiii<i|). . ii,a53 hab.). — Amiay, Bdiiifonlaine, Billy-Berclaii , Carxiii. 
DoMMiii, Eslovollcs, Ihilluch, Mciirchin, Oigiiies, Pont-h-Vi'ndin. Vciidni-le-Vioil, Wingles. 

CdiiUin de la Coulure (^6 niiiiiici|)., 9,8'i7 hab.). — La (foulure, Lestreiii , Locon , Bichebourg- 
l'Avoiié, liicliolp(inij;-Sainl-V aast , Vieille-Chapelle. 

CanloH d'Ilersin (a3 nmiiicip.. 8.8-uS hab.). — Aix-en-Cîohelle, Angrcs, Barlin. Bouvigiiy, 
B((\ellles, Ikiily, Drouvin, I']strée-Caucby, Fresnicnurl, Couy, Grcnay, Iler.sin, Ihmchin, Liévin, 
Loos, Maziiijjarbc, NouIpIIi!, NdMix-les-Mincs, Olliaiii, Sains, Siirviii, Xaiidricoiirl, Xordii'j. 

('aiiloii de Ihiudiiin {■>■}. iiiunicip., 8, ait) hab.l — Bcugiii . Bruay, la Bciivrioro, la Buissière, 
Cidonnc-Ricoiiarl , (Janiblaiii-Cliàlelain. Catiroiirt, Divioii, Foiuiucreiiil , (!aupliin-le-(!al , Cosnay, 
llaillicoiul. Hennin, llesdigncnl. Iloudain. Maries, Mesnil, Onrion, la Pugnoy, lianchicouil, 
Itebiciivc. Bnilz. 

Canloii de l.illcrs (ih niiinicip. , 9.398 liab.V — Allouagne, Ames et Amelles, ALichel , Bourecq, 
Burbures, Canchy-ii-la-Tonr, Fcrfay, Hani-lcz-Lillers, Ecqnedecques, Lespessu, LiiMcs, Eillers. 
Lnzingheiii. 

('aiitoH de Suint-] enaiil { i ■?. niimicip.. i9,'i.">i hab.). — Biisnes, Calonne-snr-Ia-Lvs, Chocqncs, 
Gonnehetn, Gnariiecqiic, lliii'n's. MonI -liernaiiciion, Oldingliein, liobecq, Saint-Floris, Sainl- 
Veiiant, Vendin. 



INTRoDI CTl'iN. I-»" 

tt. DisTiiicT iir; IJoilogm:. 
(j3 licMcs carri'i'sH 5, i j cantons, 1:57 miiniripalili's, iïÀfi'n liabilanl<.) 

Cmitoti de Bouln/riie (1 numicip., io/i3'i liai).). — Boiilognc-siir-MiT. 

■ Cnninude lioiirlhcs {i-?. niunicip.. û,io5 liab.j. — Aix-en-Ei(,niy, IV'Courl, IV/in;fli.'ni, Boiuthcs. 
Eniiiiin, Erjny. Paicnty, Rumilly, Tliieml)ionn(>, Zoteiix. 

Canton de Comlelle (10 nnini.i|)., 'i,:5'ui liai).). — Gomlette, Daniips. Ilesdi^iieiil , llesdiii rAM).!, 
Isqiies, Nesles, NeiircliàU'l . OnlrtMii. Saiiil-Hli(Miiie, Sainl-Li'onard. 

Canton de Désires (10 municii).. .'i.'it^i liai).). — La Galicqiie, Coursel. Dpsmps, I.oiifjfoss*:. 
SaiiUe-Gertruilfi, Lotlinglien , Monneville, Sainl-Mmlin-Clioiiuel, Scnloniues, Vieil-Moulier. 

Canton d'i'jajiks (i-i niiinici|i., hJu):] liai).). — Caniicrs, Cornionl. Coiirlevillo cl Z.4uc<|, Ktaples. 
Fieucq. Miilicrsciit, f.e Faux, [.cTiirii)', l.))n;nill('rs, Maivs\illo. Tulier.son(, Wlilclieni. 

Canton d'Ilardin/jlien (i4 inuiiici|)., ô.gd'i Lab.). — 15i)iireiti, CalEois, Fcliiiifrli.'ii. F.'njiu-. 
Fionnes, Hosdies, llydienuenl, Landietliiin-le-Nord, Réty, Uiiixont, leWast. Wierre-Elîioy. 

Canton d'Uennevenx ( 1 '1 municii)., 'i.oO->. liai).). — Alinclhiin et Lianiie. liaiiigheii. Belle, B.>11.>- 
liniiK!, Bouiiionville, Briinembort . Goleinbeit , Givmaiest , lleime\eux, Houllelbrl, Lon/;iieville. 
Nabriiijjlien, (Jiies<jiu;s cl le Versai, Selles. 

Canton d-lluajueiicrs{\i numicii)., ."i-iioi, liab.). — .Alette, Avesnes, Beussent et Kn{;uin.-haut . 
Biui.inl.Clenieii.lbMK. Iliir.]urli)Ms, ^la^in{fll.'Tll-au-^^lnt. Pnnii-es, Ouilon, Saiiil-Mirliel, Voirhooi . 
\Vic(iiiiiijjlioni. 

Canton de Mar<imsc (i3 mmiicii).. ."),:îSo liab.). — Aniblpleiise, Aiideinberl. Aiidin{[lietii. \u- 
dressellcs. Bazi.iglicn, lnj-liPii, Lpiibiinr.lMMi. Leuliujflien . Maniuiso, Saint-Inglevert, Sombres, 
Tardinglien , VVissant. 

Canton de NeucUle [l'i nnuw\\,..-^.-:\x liab.). — Attin. lÎPinioiilles, li.Mitin, Brexcnl . i;noc.|, 
Estrde, Estréi-Ues, luxent, Maries. MonlcaMel, Neuville, liecquo^. Soiiipy. 

Canton de Sainl-Martiu-lloulo/rne [f? municip., /i.f).")'! liab.). — Bainclliuu, Beuvrequeu, Gonle- 
ville, Édiinjrben, MauiugluMi , Ollivtliun . IVnies. Piltefaiix, (Jn.slinglien, Saint-Martin, Wac.piin- 
;dien . \\ iiiiilie. 

Canton de Samer (10 municip., '1.8Ô., liah.l — Garly. Dmuleauviile et Coin-so, llalin|;li.ii. 
Lacres, Qnesirecques, Sanier, Tanjjry, \erlincllniii, \Vi.'rre-au-Bi)is. Wirwifjnes. 



PlS-BF.-Ctl.AIS 



um INTRODUCTION. 

5. District de Calais. 
(3i lieues 4 5, <) cantons, 03 municipalités, 38..3o8 iiabitants. ) 

Canlon d' Ardres {[) miiiiici|i., /i,f)i2 hab. ). — Ardres, Autingues, Balingliem, Brèmes, Lnn- 
(lrelliiiii-l(!Z-\i(lrcs, J,nurlit's. Melles-lpz-Ardres. RodRlingliPm , Zouafijues. 

Clinton d'Àiidruini (Ji nuinici|)., ô-iSa lia!).). — AuJriiicq, Nortkerque, Polincovr. Riiniinghom. 
Zntkfrqiie. 

Caiiloii de Cidiiis (1 niiinicip.. ti.S'ifj li;il).). — Calais. 

Citiilimde (liiîiws (.'> niuiiiiip. . lî.dtio liali. ). — Aiidres, Houcres. Cam[)a{T|ic , (iiiiiies, liâmes. 

(liiiiiim de Lirijiipa (d iiiiiiiici|i. , :î..'ii.") liali. I. — Ali'mboii, I!oiininj[iir8-lez-Ardres, I5oii(jueliaul. 
Iloiiiiiliiighcii, llorijuinglicii, Saiijjlien. 

Cfiiitim de Noiwdk-E(rUsc. [h municip., 3,H/i() liajj.;. — Ciiemps, Nouvclle-Kglise, Otl'ckcnpic. 
Oye, Vicillc-Kglise. 

(kntim de l'euijHiiyne!! (9 muilicip. . 2,8()8 liai).). — Bonningnes-lez-Calais. Coqiiellos. Rscalles, 
i''r(?lliuii . Ilerveliiighen , Nielles-le/.-Calais, Pcupliiigiics, Saint-Trical , Sangalfe. 

C.iinton de Siilnl-Mcidiia fdevpiiu. i-n i7<)i . le catilon de Maniieqiicbeiirre et, en 1798, le canton 
i\e Siiint-l'oli/iiin . h nuinirip.. •>.(i'if) liai). 1. — Saiiil-Folijiiin , Saiiite-\larie-Ker(]iie, Saint-Mrolas el 
Sainl-Onior-Ca])c'lli'. 

(]iintim de Siilni-I'iene ('.\ nuinicip.. 5. 097 ha!).). — Coulojjiie, Marck et Saint-I'ierre-lez-Calais. 

G. District de MiiNTiihM 11,. 
(.39 lieues carrées, 'j 5, 11 canlous, G'i,-">3.") habitants.) 

diinioii d' Auxii-le-CÂiiteaii (1)? municip., 6.629 hab.). — .\uxy-le-Chàteau, Hachimont, Bnirc- 
aii-Bois. Ei(piières, Fontaine -rKtainn. Haravesnes, Haiit-Mesnil, Ivergny, N(bux . le Ponchel. 
(Jiiiiux. Tollcnl . \aii\. Wavaiis. 

('union de Ulan/fy-siii-Tet-noisc { i •?. municip., (i.daa hab.). — Aucby-ies-Moines, Azincoiirt, Bda- 
Icncoiirl, Blangy-sur-Ternoise, Blingel, Incoiirt, Maisoncelle, Noulette, Noyelles-lez-l lumières, Uolleii- 
coiirt, Tramecourt, VVaniin. 

Cnnlon de (',iiiiipiigiie-le:-lle.idin (18 niunici])., 7,i587 hab.^. — Beauraiiiville, Bcaurain-Ghàleau , 
Boisjeaii, Brimeuv, Buire-le-Sec , Campagne-lez-llesdin , Douriez, Ecquemicourt , Gony-iez-Saint- 
André, Lépiuoy, Mainteiiay, Maresqiiel, Bicqiieboiirg. liomoiit, Houssent . Saint-Andié-aii-Bois, 
Saint-B('my-an-Bois , Snulclioy. 



INTIiODLCTKiN. i.u 

('antoH de (lupelle (k) nuiiii('i|)., y.lî'ia \\i\h.y — Aiiliiii-S;iiiit-V;i;ist, Roiiiii, lîiiMllcrs, C-iptilli-, 
Caiimoiit, (;ii(?riennes, Dommartin, (iii(jii\ , (jiiisy, Laliroyn, Marcoiinp, Mairniiin'llc, Mouriez . 
l'iuiiioisoii, IJayc, Uégnauville, Saintiï-Aiislreherllie, Saiiil-Loii, Torlofoiitaiiii-. 

(lanlun de Fressin (a/i Miiiiiici|i. , <),ioG halj.j. — Aix-cii-lssart, Avoinlaiicns, Diezil-ei, Hmilxîo- 
lez-Hesmoii(l, Cavron-SaiiU-Mailin, ('.diiIcs, (irrqiiv, l'iiiltrv, Frcssiii. Ilrsniiiiiil , lliinil)crt. la lx)jfc. 
Fioison, Maranl, Marcnla, Ollin, IMan(|iic>. liliiilioval , l'uiyoïi, Saiiis-li/- l'"res>iiii, Saifif-llonanix . 
Torcy, Wamborcourt. 

Cuiiloii de Fitiges ( lô miinici[). , 0,897 '''''j-}- — Vjiiliricoiiil, Caiilers, (Ioiiim-IIc-Nimim'. Hdiiiicllf- 
Vicillo. Ci'cj)y, l'"iM{[es, IL'zecques, Lu{jy, Malriiigliem. Mi'iicas, Railiiijfliem. Ruissi-auvilln, Si;nli>, 
\ erchin , Vincly. 

Canton d'ilesdiii 11 iiiunicip. , '1,879 liab.j. — Hesdiii. 

Canton de Monlieml ( 1 muniri|).. /i,3-j8 liai). ). — Montmiil. 

Canlou (le Sciinl-Joase (i3 iniiiiici(). , '1,1 '16 liab.). — Airon-Nnlre-Dainc, Airon-Sainl-Vaasl. 
IknuiMierie-Saiiit-Mai-tiii, la Caloltei-ie, Caiii|)ijrneiilles-les-(ïrandes, Cani|)i{;ii('iiiic>-les-Pi'lili's. Guc<|. 
Escuires, la MadolciiiP, Merlimoiit, Saint-Aubin, Sorrns. 

Caiilmi de Wtilicii ( 1 û miiniciii., 'i.^jô bab.). — lierck-sui-Mcr. ('(lijiiic-lieaumoiil , ('.oncbij-j.- 
Tt'iil[ili', (ii-olllicrs. Li'|)in(', Nciiiponl-Sainl-Finiiiil, ri{[n\-\i>yi'lle, XitIihi, Waln'ii. Wailly. 

Cantim de Wail (12 municip., 't,\o?j bab.). — Aubrometz, Fillièvirs, l''resno\ , Cialamet/, (îri- 
îjiu , 1(.' Pai'C(|, le Ouesnoy, Sainl-'.icorgcs, Vacqiiei'iftti', \ teil-Hesdiii. Wail, \\ illetiiaii. 

7. District dk Saint-Omer. 
('la lieues carrtM's .'1 .'), iH cantons, l'io municipalités, SU, 857 lialiil.ints.) 

Canlon d'Airr ( I iiiiinicip. , 8,8'i8 bab.). — Vire-sur-ia-l-ys. 

Caiitun d' {rqiirs ( 1 ;'. iimnicip., (j.-iaa bab.). — Anpies, Hlaiidec(|n.'S. Caiiipajjno, f.lainnarais, 
Cloqurtle, (".obeni . Ldiijfuoncssr, Otiicsiède, Riicipiiii[fbi'in, lioipielniiv, ScliiMibioiick, Tatiiijjb.-ni . 
Wardrecqiios. 

Ciiiilim de Ihmij { \ 'i municip., '1,01 '1 bab.). — Beaiunotz-lez-Airo, Roniy. Roncoiirt, Enpuin.- 
(;altc, Hiupiin, Ern\ -Saint-Julien, l'^bvin-PallMi'l, Fli'cbiii. Flécliim-lb-, ln|;li.Mn, I.aircs. I.ivossarl . 
Pipeinonl, Scrny. 

Canton d'i'.'peilecfiws (i'.', innnicip., (1. 1 1 '1 bab.l. — Rayeaj^bora-iez-Eperlccipics, Cornielles, 
Difqnes, Éperlecques , Houlle, Moiinjflieni, Mouil.?, Miincq-Ni.nirlel, Saint-Mailinau-lj«Tl , Salp.-r- 
wick, Serques, Tilquos, Zudaiiscpjcs. 



Lx 1MP.0])UCT1()\. 

C.iinUin d'Esqueidcs i\'i municip., i.ôii Lab.). — BiJques, Esqueitles, Hallines, Helfnul. Heii- 
lingliein, Ijeiilingliera, Luiiibres, Pihem, Quelmes, Remilly, Selijues, \Msqiies. \\izernes. 

(miiIoh de Fauquemhergues (i3 niiinici|)., 5.()32 hab.). — Assonval, Audiiulhun, Avroult, Gaiii- 
pagne-lez-Doulomiais, Capelle, Coyeeques, Denuebrœucq, Fauquembergues , Merck-Saiut-Liévin . 
Keclingfbom , Fioiily, Saint-Martin-d'Hardingheni, Wandonno. 

Canton lie. Liimhns [i) iininici|).. 3.35i liab. |. — Bergiiettes, Isbeigues, Lambres, Mazingbciii. 
Molinghfiin, Iiinc(|, Sainl-Mailiii-lcz-Aiii', Saiiil-Queuliii, Willes. 

(liintiiH de Jjirtiics { i '.'> municip., 0,1 81 bab. !. — Auchy-au-Bois. Blessy, Estix'e-Blaiiche , Lietlres, 
Ligny -lez- Aire, Linglii'iii, Norrent , Qncrnos, Ri'ly. Koml)iy, Saint -Hibnire. (lottes, Weslreheni, 
VVitteniesse. 

Clinton de Seniiiirliem ( 1 1 iiiuiiici[)., 'i/icScj bali. 1. — Anjnin. A(iVin};ii(>s, Alcpiines. Bavengbeni- 
lez-Seningbfiiii , Huisiliiighoni . BmiM'Iinjjhpin . (.indninb\ , Ibiiil-l.iKpiiii , Sciiinglii'in . Snrqni's. 
Westb<?C(mil. 

Clinton de ThiiOKiinnr ( lO niiiiiicip., h.t\hh liab. 1. — (Ibinpics, (lldlv , Cr('C(|U('s. Delelles, Dobeiu. 
Ecqucs, (ik)[ninghcin, llcibt'lli's. Manietz. Maithi's, Nielles- lez -Tbdroiiaiine, Bebercjues, IJpeii- 
d'Amont, Lipen-d'Aval. Weslecqiies. 

Caiilim de Tomnelicm ( f municip.. 'i,oa8 liab.). — Aiidieiiem, Cleripies, Gut'iny, llerbingheni , 
Journy, Menl([ue. iNordauscpies, ÎVorl-Bécourt, .\orl-Luulingliem, Bel)ergnes, Hocques, Tournchem. 

Canton de W isims (8 municip. , V07H iiab.^. — lîh'qiiin. I',lnes. Lediiiidieni . Nielles-lez-lliéipiiii . 
Ouve-Wirqnin, Vaudiingbeni. \\aMan>. Wisnies. 



8. District uk Su\t-I*oi.. 
('.Vi lieiii's caiTi't'S. 11 iniilon>, i.'>ô iiiiiiiici])alili's. r)-,.'}()a lialiilanU.) 

Canton d'Aiil)iffni/(i-j mnnicip., .'j.^ioS liab. I. — Agnères, .\ubigny, Belles, Berlettes, Bélbonval. 
Ganiblain-rAbbé, (lariiiiligneid . ( lapelle , l'Vév in , ilennavillc , Mingoval , Pénin , Savy, Tillov, Tinc(jiies , 
Villeis-Binlin. Villers-Cliàlel. 

Canton d' Aveanes-lc-Comtc ( 1 •.> niunici|)., h.'Mih bab.). — Avesnes-le-Gomte, Baily, Beaiifoil, 
Blavincduit, Giveucliy-le-Noble, Hauleville, izel-lez-Hanieau. Lattre-Sainl-Qiienlin , Maiiin, INoycllcs- 
Vion, Ndyelletle, Villers-Sire-Bertlioull. 

Canton de Fleuri/ [i{> niniiicip.. .xoSi) bab.). — Bi'anvois. lîermicdurl, Gonlucelle, Croix, 
Éclimenx, Erin, Flenry, Hernicunii, iliimerieuille. Iluniières, Moncby-Gayenx, Siracourl, Teneur. 
Tilly, Troisvanx, Wavrans. 



INTIIODI CTIoN. LU 

Cunton de Friimecoiiit (17 inuriici|i. . ô.oSo liai).). — Bluiigt-rnioiil, iilan|;i.M'\:il. diiilteri-Mir 
(laiicliy, (^(nicliy, Grnisoltes, Hcoivres, Fiers, Fraiiiecoiu-t, (iiiinccoiirl, llautccluc<|iii', lli-ricoiiii, 
lli rliiHiiiii (. I,iii/ru\, Moiu'Im'I, Niiuc(j. SiMicourl, Sil)i\illr. 

Caillou de Frétciil (lii munii'i|). , 5,8 1 a liab.). — Ik'lle\ille, lioUlcs. IJoniiièrcs, Iîijuret-sur-Cancli<-. 
(lei'camj), Forlel, Frévent, (îrand-Canleleiix, Liffny-sur-Ganclie, Uollcpol, \acquerii>le-Boiia|, \ il- 
lers-1'Hôpital. 

Canloii iHeucInii (11 iiiui)ici|>. , /i.tjijj liai).). — Aiiviii, Hergueiicust' , ituvaval. Kp-i. K<jiiire8, 
Fiels, Fontaiiu'-lt's-lîoulan , llrslius, lleucliiii, Lisi)oiirj|, l'redelin. 

Canton de Mtigmcoiirt-sur-(Jiiiiclic (ai miinicip., (),7flO bal).). — Ambriiies, Avpriloinjft, iiaiuiri- 
courl et Oppy-eu-Ternois, IJuiicviilc, Canelleinont, Denier, RstriSe-Waiiiin, (louy-eii-Teriiois-, 
Houvigneul, Ilouvin, Limcotirt, I.iijnereuil , Maizii-rcs, Mi'snil, Moncliejiux, .Monls-cii-Ternois. 
Rehreiive-sur-Caiichc , ncbreuviotte , Sars-le-Bois , Ternas. 

Clinton de Moncluj-lirrlon (16 miiiiiri[)., .'),i)'jii liali.). — liailii'iil-ati\-(Jornailles. Itajus. Hryas, 
Ghelcrs, Diéval , FoiiITliii, Frévillers, lludier, la Gomli', Ligiiy-Saiiit-Flochel, .Magiiicniirl-eii-Comli', 
Marqnay, Moncliy-Brcloii, Ncuville-an-Coruet, Oslreviile, Iticanietz, Roi'lleroiirt. 

Clinton de Periies ( 1 '1 niiinicip. , 'i,-.'.-2H ha!).). — Aunieival, liailleul-li'z-Pcrnes. Boiirs, Floriii- 
jfhera, Fontaine-les-lli'rnian . Marcel, N(!(i()ii , Nrdoncliel, l'oriios, l'iossy, Sacbiii, Saiiis-li-z-l'i-rnes, 
Tangry, Valliuon. 

Canton de Siiint-I'ol ('1 muiiicip. . i.-jaS bab. 1. — (iaiitiiiii, liaiuecourt, Saiiit-Miclu-I . Saint - 
Pol. 

Canton de Saiilttj (11 municip., r),878 bab.). — BavincDurt, Couilemont, (^outurfllp, (!rand- 
IJuliecourt, Ivergny, iMondicourl, l'omniéra, Saulty, Sombrin, le Soiiich, Siis-Saint-Ix'jfer. Warluzel. 



? 2. Remaniements. 
Division' Di dépaktement en six aiirondissement.s communaux. 

L'organisation qui prémic l'ut a[)pli(jué(' dans tout h^ (lépartcmcnt; mais li's protes- 
tations ne {iront pas défaut. Saint-Onicr continuait à n'claïucr la qualiti- di- dief-lieu 
du Pas-de-Calais avec adjonction des districts de /Je/y'i/e.s et iVUn:cl>rourh . en aban- 
donnant, en échange, au département du \ord ceux d'Arras et de Bapamne. Ain' 
prétendait au moins être dief-lieu di' district; Bapaume ne voulait pas déchoir et Hesdiii 
aspirait à remplacer Monireuil. Le mécontentement no lut pas moins grand dans Ic-^ 
municipalités (pii avaient échoué comme chefs-lieux de canton. Ce ([ui n'est pas douteuv , 



,x„ IMHODl CTION. 

c'est que ies répiutitious laissaient à désirer ". La multiplicité exagérée des cantons 
entraînait une véritable gène pour la marche des all'aires, et la constitution de l'an m 
agprava encore cet état de choses, en supprimant les districts pour leur substituer des 
administrations centrales. 

La loi du :i8 pluviôse an vni (i^ février 1800) chercha à remédier à ces inconvé- 
nients en réorganisant ladministration déparlementale. Placé désormais sous l'autorili' 
d'un préi'ef , le département fut divisé en six arrondissements communaux ayant chacun 
à leur tète un sous-préfet. Les cantons des arrondissements de lîélhune, Montreuil. 
Sainl-Omer et Saint-Pol furent (|uel([ue peu remaniés. Arras, comme chef-lieu d'ar- 
rondissement, se vit adjoindre l'ancien district de Bapaume; Boulogne, celui de Calais. 
On arriva ainsi à la répartition en quatre-vingt-six cantons que nous indiquons dans 
le tai)leau qui suit - : 

I. \Rli()JiUISSEMENT COMMI NAl, DK Hdl I.OliNE-SI R-MkR. 



1» Pcupiingues (10 «•omimiiies). 

'2. Calais (1 comiiiuiir). 

."5. Saint-Pierre-lez-Calais (15 conimuiies > 

'1. Giiînes (h coiiiiiiiincs). 

5. Fiicques (7 coninniiu'sV 

T). Ilpiinmeiix ( 1 1 coiiitiiiiiies). 

7. l)csvn's(<S ciiininiiiH'si. 



8. Samer (10 coiniiiunes). 

9. (londelle (1 o communes). 

10. li()iil()jjne-siir--Mf>r (i conuniiiic). 
n. Sainl-Marlin-Boulofjnc (1 1 communes). 
\'2. Mar(|uisc (10 communes). 
I."$. llardinjylien (11 nimmnnes). 



II. \l\RnM)l>SEME\T I.OMMDN.M. IIK SaINT-OmKR. 



l'i. Noiivollo-Kjflisc ( .") communes). 

15. Saint-Foliinin ( /i comnmni's). 

17. Auiliuio] (,'j commiiMcs 1. 

I (). \iiln'S ( Il i-oinmniii'sV 



18. Tournrlicm 11 ■> communes). 

19. Monll(! (i."? communes). 

20. Sainl-Omor (i '1 comnuuies). 
:21. Anpcsfii communes). 



' (Juelqiit'S iiioililic.Tticins de di'l.iil se piodui- 
-ii-onl siiccessi\ ornent. (Test ainsi ([u'IIerbinglicn 
niissa du ranloii do Toiirneliom dans coltii de Lic(nies 
(an iv), Tliieiiilironiie, du canton de Bourthes dans 
celui de Kauiiueiiilii'rjjues (au v, -a'i brumaire). Par 
décret du 18 ventôse de la nièuie année, le chef-lieu 
(lu canton de Beuvry fut transféré à Cambrin. Un 
mitre du 11 fructidor Iransféia à IMoulle le siège de 
l'administration raunicipnle d'Kperlecijues. — Anvii: 
l'administration du canton de Kressin est transférée 



à la couiniune du liiez {01 ui\('ise|; celle Hu canlen 
d'(Jisv est transférée à Saucliy-t^aurliy (9 \endé- 
niiaire). Coulletnont remplace Saulty connue chef- 
lieu do canton (ly floréal); Oppy, I-'rosnos-lez- 
Montauban (un prairial); le Transloy. H.iplincourl 
(an Tiii). 

'■' Nous n'indiquons que les cantons; on trouvera 
la composition de ceux-ci dans YAhnanach du Paf- 
<li'-('alaix, (le PicintNAnT. 



IMIÎUDI CrioN. 



:22. Aire (i commune). 

23. Thérouanne (i3 eoramuiics). 

2.'i. Boiny (la cuinMiiiiu'j). 

25. Faïujiicnibf'rjiiii^s (lo. coniinuni': 



26. Wisriu's (M coiiimuiics). 

27. Seninfjlii'tii l'i.'i coninitines). 

28. Ksqiierdi's ( I 'i roiiiiiiiliK'.-i). 



Al(llO\DISSK)IKNT i:(J«MI Nil. UK ISkTIIINK. 



2i). Laiiibros (6 commiines). 

30. Saint-Venant (i 9 communes). 

31 . La Couture ( n communes). 

32. La Ventie ('i comnuines). 

33. Canihrin (tA coiiuuunes). 
3'i. (Marvin ( I •! coninuiiies). 

35. Iléniii-Lii't;iril ( () coiiunuiies). 



36. Lens (j communes). 

37. Hersin (i8 communes j. 

38. Hoiidain (aa communes). 

39. Liilers (i 'i conimtini'sj. 
'lO. Béthune (6 conunnui's). 
U I . LietliTs (l 'i communes ). 



I\ . \HI10NDISSKMK\T COMMINU. I) AltllAS. 



'i2. Moiit-la-Liberté (i 3 comnuines). 

'|3. \ imy (la communes). 

/l'i. Oppy (l'i communes). 

'l5. Vilry (8 coniimiiies). 

/(6. Oisy (i 3 communes). 

'i7. Caffuicourt (lô communes). 

/l8. Vaulx (10 comnuMiesK 

49. Metz-en-Conture ( 1 1 communes i. 

.">0. IIa|ilincourt (ta cominnnes). 

.')1. Baj)aumc (a communes). 



52. r;i(\iilors ( ta connnunes). 

53. Courcelles (i 1 connnunes). 
5'i. Foiie(juevillers (^(j coiiwninies). 

55. Pas (iG connnunes I. 

56. Beaumetz-les-Loges 1 1 'i coninnuK"^ 

57. Birni'ville i l 'i comnume^). 

58. Arras ( 1 comuume). 

59. Rii'ux (i6 comnnmes I. 

60. r.roisilles (i3 connnunes). 



\'. A 



nnONDISSKMENT C.OMUDNAI. DK SAlNT-lOI. 



;Sa 



(il. Ilencliin(ii comnuuirs i. 

62. l'ernes (l'i conmiunes). 

63. Blangy-snr-Tenioise (la conmiunes i. 
fi'i. Wall (i9 communes). 

()5. Monchy-Breton (iG communes). 

6f). Aubifjny (i G communes). 

67. Avesnes-i'Kgalité ( I a communes). 



68. Conllemonl i^ia c(innnnni'>i. 

69. FrévenI (i i communes). 

70. Auxy-la-Bt'union (i^i communes). 

71. Franiecourt (iij communes i. 

72. Fleui'v (17 communes l 

73. Saiut-Pol ('i communes). 

là. Magniconrl-sur-Ganclie ( ao commune: 



\l. AllliONDISSEME\T COMMl'.NAl. UK MoNTREl IL-.--M1-MkH. 



75. Ktapli's ( 10 communes). 

76. Boiu'thes (^1 communes). 



77. I!nc(juoIiers (^t 3 communes). 

78. Fruges (^iG communes). 



79. Capolle (19 communes). 

80. Campagne {là commîmes). 

81. Waben (9 communes). 

82. S;iint-.losse (12 communes). 



IMRODI CTION. 



83. Montreuii (1 commune). 

au. Le Biez (aS communes). 

85. Neuville (12 communes). 

86. Hesdin (1 commune). 



^ 3. Divisions actuelles. 

Les ciiiitoiis (|iie nous venons cl'ënuniérer lurent n-duits de moitié par l'iirrêté du 
Premier (ionsul du 9 brumaire an x (3o octobre 1801), et (juebjues changements de 
détad fni-(;nt apportés à bi composition des arrondissements. Telle est la division qui 
subsiste encore aujourd'hui, avec quelques légères modilicalions apportées par le pas- 
sage dune commune d'un canton dans un autre, par le dédoublement des can- 
tons d'Arras, de Boulogne, de Lens, de Saint-Omer et de (iabiis ou par l'érection 
(le (pieKpies liameaux en communes. Il sera facile de s'en rendre cornpie j)ar l'exa- 
men de la n()nii'n<hiliir(' suivante, oii la popidation est iiidiipii'e d'après li' recensement 
de 1901. 



I. AiilîONDISSEMENT DAlill.VS. 

(m raiilDns, -mi ninimuni's, 1 S <i, (').")••. I)al)ilanls. ) 

Canton d'Aiiiias-Noiu). 
( 1 '.! i-inniininos, i(j,'iG.') lialiit/inls. ) 

Aiizin- Saint- Aui)in , Arras (.Nord), Alliies, Dainville, Duisans, Kciiiic, Elnin, M;iniuil. Hoclin- 
oourl, Sainle-Catlierine, Sainl-Laui-ent-HIangy, Saint-Nicolas. 

Canton d'Ahiias-.Sui). 
(9 coiiiniuiit's , a3,'ia5 liabiUmts. ) 

AchirourI , Ajjnv, Arras (Sud), lieauraiiis. Faiii|)oii\, remliv, Nenville-Vilasse, Tilloy-Iez -Mof- 
llaines, Waiily. 

Canton iif. Bai'al me. 
(•.!2 communes, 11, •'îo.') Iialiilniils. ) 

Achiol-lc-Giand, Acliiet-lo-I'elil. Avesnes-lez-Bapaumc , Bancourl, Bapaume, Beanlencourt, Bélia- 
gnies, Beugnâtre, lîiervillers-lcz-Bapaume, Biliucourt, Favreiiil. Fn'micourl , Gri'viliors, le Sar.s, 
le Tiansloy, Ligny-Tilloy. Mailinpuicli, Morval. Hieîicoiirl-le/,-lîa[iaumi'. Sapignies, \ ill(>rs-au-Flos. 
Warleucourt-Eaucou ri . 



INTIioDl (.TlO.N. 



Tamon uk Bkaimrtz-les-Loces. 
(ai) fommuni's, i-j,'>H'A lialiiUnls. 

Adinfor, A(fiiez-le/.-Duisans. nuilliMilnionl . I{.iill('iil\iil . I!;ismii\ . l'M'aiirnclz-Irs-l.ofjcs, B<>i-ti>!i-aii- 
Bois, Berneville, Bliiirvilli", Boiry-Siiiiile-llictrudo. lJoir\-Siiint-Miii(iii, la Caucliie. Fielleux, Ko-;- 
scux, Gouvps, Gouy-fii-Artois, llal>ar('(|, Haule-Avpsnes , Hpiulecoiirl-li'z-lianîiart, la Herlii'-re. Mer- 
catel, Moncliiot, Moncliy-aii-Bois. Mmitencscniirl, Rancart, liivière, Siincncoiirt. \\.iiii|iifliii . 
Warliis. 

Gaston hk lÎKnriNcoiRT. 
{ 17 communes, i'3,-]li'i habitaiils.) 

Ablaiii/i'vi'lic, Am'IIc. l!i)ii-y-Bec(|uei'i'llc. Boisleux-aii-.Mont, Boislpiix-Saiiil-Maïc Boyelles. lîur- 
«jiioy, Biillficdiirt, (]lii'ii/y, (louicclli's-le-donite. (Iroisilies. Dniichy-lcz-AveltP, Kcoust-Saint-Meiii, 
Krvillors. r(mlaiiip-lez-(Jn)isilles, (îomiecourt, Gnémaj)pe. llamelincoiirt, Héiiinel, Ht'ninsiir-Cnjeiil, 
Vaiil\-\ raiii'DMi't , Waiicdiiii. 

Canti)\ ke Marquion. 
(17 communes, 1 5,9!!7 luibilanis.) 

Baralle, Bourlou. Biiissy, Mcourt-Saint-Quentin, Epinoy, Giaiiu-oinllez-llavrinrdurl, Inchv-iTi- 
Artois, Lagiiicourl, Marquion. Oisy-Jp-Verjfor, Palliiol. Pri>n\illi', Onp.-iiit, liuinaucoiirl, Sains-loz- 
Marquion, Sauchy-Gaucliy , Saiichy-l/lvslrf'p. 

Canton de I'as. 
(aScoramnnos, lo,^");) hahilaiits.) 

Aniplicr, Bienvillpi-s-aii-Bois, (louiii, Fanipchon, FoncqiieviUers, Gaiidicnipri', Gommpcoiirt . 
<ii'iiK-oiirl-l('z-Pas, Halloy, llaiiiiescainps, Hébutprnes, Hénu, Huniberranip, Orvillp. Pas, l'onuiiipr. 
F'iiisipiiN, Sailly-au-Bois, Saiiil- Aiiiarid . Sarlon. Souaslro, ïliièvrcs, \\ arliinonil-livd'as. 

Canton dk \ nn. 
I iS coiiimiMus, .'i7,,3()(i lialjilants.) 

\lilaiii-Saiiit-Nazaii'e, Aclipvillp, Acq, Arlpiix-Pii-Goliellp. Avion, Bailloul-Sire-Beithoult. Beau- 
mont, Bois-Bernard, Cai'Piu'y, Droronil. hllfiu-ditd.pauwcllp, Faihus, Fresnoy, Gavrplle, Givpncln- 
iMi-(!ohpllp, Izpl-Ipz-Esquercliin, Mpricourt, Moiil-Saint-I'^loi. Npuville-Saiiil-Vaast, Neuvireuil, Oppv, 
<Juipry-Ia-\loUc. BniiMiiy , Souciiez, TIipIiis. VilJpis-au-Bois, Viniy, Willi'rval. 

(]\NTON i)i; ViTiiY-KN- Artois. 
I aS coinninncs, •.■0,5'iH lialiitanis,) 

Bollonne, liiaciie-Saint-Vaast, Boiry-.Notiv-Dame, Brebièrcs, CaffnicourI, Goihelipiu, Diuy. Flaiiif;, 
pas-bk-i;alais. i 



Lxvi IMRODUCTIO-\. 

Eterpigiiy, Fresues-lez-Moiitauban , Gouy-soiis-Bellonne . Haniblaiu-les-Prés, HaucoiuM , Hcndecourl- 
lez-Cagnicoiirt, Moncby-le-Preiix, A'oyelles-sous-Bellonue , Peives, Flou vain. Recourt, Rémy, Rien- 
court -lez-Gagaicourt, R(t;Lix, SaiUy-ea-Ostrevent, Saudemout, Tortequesne, Viliers-lez-CagnicouiH . 
Vis-en-Aitois . Vilry-en-Artois. 

2. ARRONDISSEMENT DE BÉTHUNE. 

(g cantons, i?ia communes, 3i9,858 habitant-. ) 

(jAmox de Bkthone. 
{17 rnnmnini>s, 3o,95a habitants.) 

Allnuagiie, Aiini'ziii . Réthune, Ghocques, Essars, Fou(jue,i'euil, roiujiiièies-lez-Ri'thuiie, lliiigi'.>i, 
la Bnuvrière, la Coulure, Locoa, Oblinghem, la Pugaoy, Vcndin-iez-Béthune, Verquigneui, Yer- 
qiiin , Vieille-Chapelle. 

Canton dk Casiiikin. 
(17 comninnes, «9,007 habilanls.l 

Anue(|uiii , Aacliy-ic/-lii-Bassé<3 , Beiivrv. Biilv-ISerclau . la Houisi'. Camiuin, (luincliv, Douvrin . 
Festubert, (iivenchy-iez-la-Bassi-e, Haisnes, \oyelles-iez-\'ernielies, Riclieboiirg-l'Avom'. Richelinurg 
Saint-Vaa.st, Sailly-la-Boorse, Vermelles, Violaines. 

Canton he C.arvin. 
(10 comninnes, 'iS.âoi! habitants.) 

Carv'iri, Courc<;lle,s-lez-l>ins. Couri'ières, Dourges. Evin-Mabuainon . H<'uin-l/i(>larfl . le Foresl. 
Mouligny-en-Gohelle. Noyclie-Godaull, Oignies. 

(Canton »e IIoidain. 
(H\ communes, 5o,i().i hahitanis. I 

Barbu, Beujfiu, BouviguN-Boyellles, Bruay, la Buissière. Galoiuie-Ricouart, Cauiblaiu-Gbâtelaiii . 
Caucoiu't, Diviou, Drouviii , Eslnîe-Caucby, Fre.suicourt . (iaucbiu-le-Gal, Gosuay, Gouy-Servin. 
Hailbcdurl, Herraiu, Ib'rsiu-Coupigiiy, Hesdigueul-lez-Bdlhune, lloucbin, Houdaiu, Maisnil-lez- 
Ruitz, Maries, Nœux-les-Mines, Ourtou, Rancbicourt. Rebreuve, Ruitz, Sains-en-Gobclle , Servi u , 
VaudricDurl. 

Canton de Eens-Est '*'. 
( 1 T) communes. g.'f.'iîSS liabitants, pour les (leiix cantons.) 

Auuay, Beuifoiiliiitie, Hillj -Moutiguy. Estevelles, Fonquièivs-iez-l,ens. Harnes. Hulbicb. Lens 

'" Une loi promiiijjnéi' le 5 mars i<)o4 a divisé le canton de Leus en dein cantons : le canton VM el le 
canton Ouest. 



l\ iitohi r.TioN. LïMi 

(^(•iintoii Est), Loisoii . Mi'iircliiii, N(ivi'll(s->oiis-[.eris, l'(iiil-à-\ iMidiii , S.ill.iu-Minfi, ViMidin-ir'-Vipil , 
Wiiigles. 

(Canton uk Lens-Oibst. 
(8 communes.) 

Aix-Nniiiette, Aiijjres, Hully, (ii'cnay, [,eiis (canton Oiiesl), Liôvin, Ijoos, Mozingarbc 
Canton de Lillers. 

(9 cmiimuiios, Kj.yno lialiilaiil;;.) 

Hiisaes. Caloiine-siir-la-ljys, Gniiiirlicm, (iiKirl)r(([u(', Lillers, Moiit-lîoinanilioii. Hul)ec(j, Saiiil- 
Floiis, Saint-\ l'iiaiil. 

Canton de Norbest-Fontes. 
(Su roinmunes, 3o,63o liabitants.) 

Ames, Amettes, Auchel, \iicliy-au-Bois, Bci{]^ieltes , Blessy, Bonrccq, lUirhiires, Cauchy-à-ia- 
ïour. Kcfpipdecques , Kslnte-BIanclie, Fcifay, Ilain-cii-Artois, Isbergucs, Limbres, L^ppsse, l.ières, 
Liettips, Ligny-lez-Airc. r-iiijflmra, I.oziiijflicm , Mazinjjliem, .Mulin^fhem, Norrent-Kontes , Quernes, 
R('lv, Hombly, Saiiit-Hilain'-(^ottos. Wi>slrehpni . \\ illPriiPssp, 

(jAxton de i.a Ventie. 
(() roimnuni's, i3.55'i haliitnnts.) 

Flpiirbalx. Lpstreni, I.orfjies, Nciive-Cbapcllp, Saill)-siir-la-I,ys. la Voiitie. 
:5. ARRONDISSEMENT DE BOUI.O(!NE-SLU-MER. 

(S cantons, 101 coiniimiics, i()'.i,'fih liabilaiits.) 

Canton de Boulogne-.^oiid. 
(() communes, 29,716 liabitaiils. ) 

Hnnlogne (Nord). Contevillp, Periies, l'ittpfaiix, Wimereux. Winiiile. 

Canton de Boiii.ogse-Sid. 
('1 communes, 31,177 liaMlaiils. ) 

Baiiicthuu, Boulogne (Sml), lùhingben, Saint-Mailiii-Boiilojjne. 



LXMii INTRODUCTION. 

Canton ul CAL.vis-NoRD-OttST. 
(() commîmes, ;5o,'io9 habitants.) 

Boiining-ucs-lez-Galais. Calais (Noid-Ouesl), Coquelles, Kscalles. Frétlmn. NieUes-lez-Calais. 
Pciiplingiips, Saint-Trifa(, Sangfatle. 

CwTON DE CaLAIS-SoD-Oi KST. 
( 'i lommiirips, 3^,ofSa liahilanls. ; 

Les Attaques. Calais i Sud-Ouest) avec Saiiit-l'iiTiv. Cmilo{i;tie, Marck. 

Canton de Desvres. 
(;>.'i communes, i;i,i.o(i haljitaiils.) 

Alinctluiu, Bainglien . Bellebrunc, Belle-ct-Houllerorl, Boui-nonville, Bninenihert, Coleiubert . 
Coiirsel. Créinarest, Desvres. Ileniieveux, le Wast, Longrossé, Longuevilio. Loltinglien, Meiiiievilie. 
Naln'iiijjhen, Oiiesqiies. Saint- Mailiu-Clioquel . Selles, Senlecques, Vieil-Montier, Wirwigiies. 

Canton de (Ji i'nes. 
(i(i comniimos, i:m7j lialiilanls.) 

Aleniiion. .\iifli-es , Boiu|iieliaul . Boui'siti, Calliei-s, Cimpagiie. Fieanes, (iiiiiies, Hames-Boucies. 
Ilaidiiijjlien, Herbinglieii , llermelii)glien, llocquinglieii, Licqiies, Piheii, Sangheii. 

Canton de Marquise. 

(■JI conmiiiiies, 13.7:111 lialiltnnis.) 

Anibleteuse, Aiulemlierl. Aiiiliiigiicii. Aiidrossellos, Baziiigben, BoiiMequeu, l'Vr(|ues. Herveliri- 
glieii, Landreliiiiii-le-\oi'd, i.euln'ingiieii, f>euliiigbcn, Maninghen-Wiinille, Mai(|iiise, (Mli-eibiiii . 
BAy, Riiixeiil. Sainl-lngleverl. Tardiiiglien, Waajuiiiglien , Wierre-Kfîroy, Wissant. 

Canton de Samer. 

{•^^> communes, ;>.'S,i iS lialiilanls. ) 

Caii\. Cciiulelte, Daniics. Domleiuiville, llallii;;lie 1 , llcsdijjiii'ul - lez- Bniilogue, llesdiii-rAi)l)('. 
Isques, Larres, Nesies, NeulHiàtel, Oiilrean, le Poilel, Questivcques. Saiiil-Klienne, Saint-Lénnard, 
Samer, Tingry. \erlinclliun, Wienc-au-Bois. 



INiliuDI (,ri()N. lAU 

.'i. ARRONDISSEMENT DE MONTREUIL-SUR-MER. 

(C cantons, i4i roninniin's, 7H,:i(ir) li.ilùlanU. ) 

C.ANTOJi IIK (JAMPAliNK. 
(•j/i communes, io,")/i7 lialiitanb.) 

Aix-eti-Issai'l, lii^auraitivillo, lioisjeaii, Bonljoi-s-lcz-licsnirinil. Itiiiiiuiix, Biiiie-loST, CainpafjiK'- 
l(>/. - ilesdin , Douriez, Ecqueniicoiirt, Goiiv-Saint-Amlrii, ilcsinoïKi, l-iipinov, I.nisoii . Maintenay, 
-Maranl, Maienla, Mart'S(jii('l. Marli-s, Olliii, Uousseiil. Saiiil-DciKuux, Saiiit-llc;iiiy-aii-15iiis, Saiilchoy, 
Scmpy. 

Canton u I']tapi.es. 
(i(| comniniiPS, ii,.'!33 liaUlanls.) 

Attiii, Beraieullcs , Henliii. lirexcnt-Eiiocq , Camiers. (Jormorit, ICstrée, Estréelies, Etaples, Freiic(| . 
Hubei-sent, Iiixcnl, Lu Faux, Loiijjvillers , Maics'vilie, Monlcavi-el, Heajues-sur-Coiirsc, Tuberï^eril . 
WidolM'in. 

Canton dk I'"kui;es. 
(aô commnni'S, ii,/ioa lialiilanls.) 

Anihricourt, Avoudaiices, (Paniers. Coupellc-Nouvc, Coupelli'-Vieillc, Crépy, Cmjay, Eml)ry, Fres- 
sin. Friigps, Hézecqui-s, \.o IVm. I.iigv. .\Iatriu{[lieni, Meiiras, Planqups, Hadiag^liein , Himboval . 
Riivdii, liiiissoauvilli', Saiiis-lcz-Fiessin, Scnlis, Torcy, Ncrcliiii, Vincly. 

Canton d'IIesdin. 
(28 communos, i'.!,i)97 lialiilanLs.) 

Auhin-Saint-Vaast, liouiu, ISrévillcrs, Lahroyc, Capello, CaiimoiU. CaMDU-Saiiit-Maitin , Cli é- 
riennes. Coules, Guigny, Guisy, Ilesdin, liuby-Saiiil-Leu, la Lojfe, Marconnc, Marcoiimdlc Mou- 
riez, Piiinioison, Raye, Héguauvilie, Sainle-Auslreborte. Tortefontaiiie, VVambercourt. 

Canton d'H dci.il kliers. 
(a'i commiinos, io,o()f) lialiilanls.) 

Aix-en-Ergny, Aletle, Avesnes. Bécourl, Itousseiil, lieziiiîfliciii. IJiiiioiit, liourlbes. Cain|KiffQe - 
lcz-Rndonnais,Cienlcu, Eiuiuin. Ergny, Ilerly, llurquciiers, llumbcit, Maiiiiiglieii, l'ai-only, Preures, 
'Jiiiii'M. lUimilly, Saiiil-Miclicl , ViTcIiocq. Wicquinfjlioin , Zoleux. 

Canton i>k Montreiil. 
(aG communes, ^«,917 liabilanls.) 

Airoa-Notfi'-Daïue, Airoii-Saint-Vaasl, lioauinerie-Sainl-Marliii , Rerck-siii-Mer, Campigiieidles-lrs- 



lAx INTRODUCTION. 

Grandes, Gampignenlies-les-Petites, Colline- Beauiuoiit. la Calotlerie, Concbil -le -Temple, Gucq. 
Kcuires, Grolllier.s, Lépine, la Madeleine, Mei-limont, Montreuil-siir-Mer, Nempont-Sainl-Firniin , 
Neuville-siir-MouIreiiil, Rang-du-Fliers . Saint-Aubin, Saint-Josse, Sorrus, Tiguy-Noyelle, \erton. 
Waben , Wailly-Heancamp. 

5. ARRONDISSEMENT DE SAINT-OMER. 

(7 cantoDS, itS communes, ii.'),835 hiibilanls.) 

Canton d'Aiiie. 
(lit cominunes, i6,r)6.'i lialiilanls. ) 

.\ire, Giarques, Ecques, Herbelles, Henri n gheni , Inglieui, Maraelz, Qnieslè<le, Racqningheni , 
l!ebrc(jueB, Roqneloire, Thërouanne, Wardrerque? , Willes. 

Canton d'Ardiies. 
(«3 communes, 1 .'i,i65 habllanl^.) 

Ardrcs, Audrebem, Antingues, Ralingheni, Rayengliem-lez-Epeiiecques, Boimingues-les-.A.nb-es . 
Rrèines, Gierques, Épei'lecques , Guéniy, Journy, i,andretbiin-lez-.\rdros. Louches. Mentqne-Norl- 
bL'court, Munc(|-Nieurlet, N'ielles-k'z-Ai'dres, .Nordans<jues, Norl-I^eulingbem , Rebergiies, Recqucs. 
Itodelinghein , Tourneheni, Zouafques. 

Canton d" \Lii)nuir.n. 
(i3 communes, I7,i46 habilanls.) 

Audinir(i, Gui'm|is, Norikerque, Nouvelle -Eglise, 01Teker([ue, Oye, l'oliiieovc, Runiinglieni, 
Sainte-Marie-K('i<iiie. Sainl-Foiquin, Saint -Oiner-Gapelle, Vieille-Eglise, Zulkerque. 

Canton de 1' ai oiiEAiBKiiGrEs. 
(iH communes, ii,2.")3 habitants.) 

Vudinclbnn, Avionit, Iteaiiinelz-lez-Aire. Boniv, Coverques, Donnebr<rii((|, Engninegalte, Eii- 
(juin, Erny-Saint-Juiien, Fauquenibergues, Febvin-Palfart, FIc'chin, Laires, Merck-Sainl-liicMn. 
Reelingbcm, Renty, Sainl-Martin-dllardingbeni, Thiendironne. 

(jANton i)e Lui bues. 
(3l'i communes, i'j,o3'4 liabilanls.) 

A(xjnin, Affiingues, Al(|nines, Raycnghem-le/.-Seniiigbem, RIAjuin, lîoisdinjfhcm, Rniivelingbeni, 
Gléty, Conlondiy, Dclettes, Dohem, EInes, Esaeuilles, Esqucides, Halliiies, Haut-Loquin, Ledin- 
,i;beni, Lenlingbeni, Lundires, Niolles-lez-Bléquin, Ouve-Winjuin, Pibcm, Quelmes, Quercanq)s, 
Rcniilly-Wirquin. Seninghera, Setques, Surques, Vaudringboin, Wavrans-sur-l'Aa, Westbécouil , 
Wisnies, Wisques, Zudausques. 



IMIKtIil (.iluN. LUI 

(IaXTIJN de SAnT-OwEH-NoBl). 

(<l rummunes, iti,93Jl lialiilaiiLs.) 

(llairmaiviis, llniilli', \I(inii};lii'iii . Moiill.'. S,iiijl-Mariiii-iiu-l<ii!il, Saiiit-Oini'r ( Nord i , Sal[ier»itk. 
Si'i(|ii(>s, Ti](ju<'s. 

Canton de Saint-Omer-Sod. 
(8 coinimines, ai,o38 liabiUiiils.) 

ArquBs, I5lanilf)c<iiic!s, (lani[)ajpie-liv.-\\aiiliï'((|iios, lli'Haut, Loiiguonesse. Saint -(tiiier (Sud i. 
Talirighom, \\ iziTiics. 

f). ARRONDISSEMENT DE SAIM-POL. 

(I> raillons, ir)i roinimiiies, 74,307 bafnlarilï.) 

Canton d'Abbignv. 
(3i) oonmiuiips, 1 1,01 (j liabilaiils.) 

Ayiièii's, Ambriiii's, Aul)i,<;riy, AM'.nloiny, Uailloul-au.x-Coinailles, Bajiis, ReHes. Rt-lbonsail . 
Camhligiieul, Caiiil)lin-rAl)li(', Gaprllp-Fenuont, Chelers, la Cimité. Fri^villers, Kr«i\iii-(;apelli> . 
(îouy-eii-Tt'rmiis, Honiiaville, Izel-lpz-llanieau, Ma{jiiicourl-pii-Conité, Maizièces, Min(yo\al. Moiicb_\- 
iiroloii, Pénin, Savy-ISorlcltis. la Tliifiiiloye, Tilloy-lez-HerinaviHe, Tincquos. \'ill<Ts-Rriilin. Villers- 
Ghâlel, Villers-Sirc-Simon. 

, Canton d'Auxv-lk-(^iiàteai . 

(•> 8 communes, li/iCi,') lialiil.nnts.) 

Aubromelz, Auxy-le-Cliàt(\iii, liolllrs, lionnioics, Roubers-sur-Cancho, Bourol-sur-Canrhe . 
Ruire-au-Rois, Canteloux, Coiichy-suM'.anchi', Er((uièrcs. Fontaine l'Etalon, Fortel , Fripent, Gi'iim— 
Ivergny, Haiavesnes, Haiit-Maisnil , Mjjny-siir-CancliP, Monchel, Nœux, le Ponchi'l. Oiin-iu, R<m- 
{jefay, ToUcnt, Vacquerio-l('-Rouc(|, VauK, Villers-i"llôpital, Wavans, Willencoiirt. 

Canton u"AvESNEs-i.E-(in>iTK. 
(33 comimiiies, ii,[)u8 liabilanLs.) 

Avesnes-ie-Comtc, Rarly, liavincoinl . liainlricnuil , lii-aiiroil-Rlavinconrt, Ri>rl<'iuoiiit, Cant'llc- 
monl, Goulleni()nt,(;outiuelii', DciiiiT, Estrée-Waiiiio. Civeiicliy-lc-Nobli'. Crand-RullecoMrt, llaiile- 
ville, Houvin-llouvijjncul, Iveipiy. Lattrp-Saiiil-Qiiciilin, l.icncoiirt, Lifjiiprenil , MafynicDurl-siii- 
Canciie, Manin, Mondicourt, Noyollelte, Noyclli'-Vion. Poramcia. Rebreuve-sni-Caiicbe. R.-bifu- 
vielte, Sars-le-Rois, Saiilty, Sombrin, le Souicli, Sus-Saint-lA'gpr. Wariiizel. 



LXKi INTRODUCTION. 

Canton dHei cbin. 
('i'i communes, i 2,9(13 habilanls. 1 

Anvin, Aumervai, B;iilleui-iez-Pernes, Berg-iieneuse , Bouts, Boyaval, Coiileville, Diévai, Eps, 
lùjuirrc, Erin, Fiefs, Fleury, Fioringheni, Fontaine-ies-Boulari, Fonlaine-les-Ilermau , Hestrus, 
Heuchin, Huelier, l^isbnurg, Marest, Monchy-Cayeux, Nédon. NAlonchel. Pornes. Prf'defin, Pressy, 
Sachin, Sains-iez-Pcrnes, Tangry, Teneiii', TiHy-Ca|)elie, Valhuon. 

Canton di Parcq. 
(s^ rommiines, g.aSo liabiUtnts. ) 

Aucliy-lez-Hesdiii , Azincourt, Bëalencoiirt, Blaiigy-sur-Ternoise, Blingel, Èdimeux, FiUièvres, 
l''rcsnoy, Gaiametz, Grigny, Incourt, le Parcq, le Quesnoy, .Maisonccllc, Neuleltc, Moyelles-lcz- 
Huiiiièii's, Roiiencourl, Saint-Georgfis, Tramecouii, Vacquerielle, \ ipii-IIesdiu, Wail, Wamiii, 
VVilIcnian. 

Canton de Saint-Pol. 
( li3 communes, 1 ^i,C35 liabitints.) 

Mi'auvois, It('imic()ui-t, BlangermonI, Biangerval, Bryas, limiiiville, Croisctles, Croix, Ecoivrcs, 
l'Iers, FouHlin-Bicaiiipt/., Framocourt, (iauchin-Verloingl, Giiiuecouit, Haulpcli>c<juc, Ilautca'ili'. 
lldricouH, Herlincourl. llcriin-le-Spc, Ilprnicourt. Ilumpi-d'ulllo, lluniièrps, Ligny-Saiiit-FIoclipI , 
liinzeux, Maisnii, Marquay, Monrlipaux, Monts-en-Terrinis, NeuviHe-au-Cornet, Nuncq, OEuf-pn- 
Tprnois, OslreviUp, Pierreniont . Baniecourt. liopileconrl, Saint-Michel, Sainl-Pol, Sw-icourl, Siiii- 
viilc, Sii-aconrl, Tpinas, Troisvaux, VVavians-siir-Ternoisp. 



I.NÏlioniCTlD.N. t 

i)i:s i>iuN(;ii'\i.i;s soijkcks 

OL' l.'dN A l'LISÉ I,F,S IlE.NSI-ICMvMKNTS CONTEMJS DA.NS LK DK/rKiNNAini-. 



1. - Mamscrits. 



Aides d'Arlois (le i. '176, iniô. lôili 
et i5;!0, aux Archives natio- 
nales, sério J, n°' 807, ioo3 et 
ioo5. 

Ailles ilucs au comte do Boulo(;ne. 
à l'occasion du inariai;e de sa 
fille, la duchesse de Berry ( '1 jan- 
vier 1393), aux Archives natio- 
nales, carton J. 7<)-i 

Anchin. — Chartes et titres de cette 
ahhaye. aux arihives du dépar- 
tement du Nord , série H. 

Archives coininiinales d'Arras, à 
rbùtel de vilh' d'Arras. 

Archives communales de Béthune, à 
la bihlialhèque municipale de 
Béthnne, et inventaire socpiiiiaire 
dressA en 1878, par \l. K. Tra 
vers (iii-'r). 

Archives de la Chambre des comptes 
de Lille, aux archives du \ord . 
série B. 

.Arcliives de l'évéché de Boulo|;iie , 
aux archives communales do 
Bo)do(jne , série (i. 

Archives de l'IMtel-Dien de Monlreuil 
sur-Mer, audit llùtel-Dieu. 

Archives nationales , â Paris. — Les 
documents cotisullés appartien- 
nent principalement aux sections 
historique (J, KK et S) et ad- 
miuistrativo (1* et Q). 

.Aubi|;{)y. — Charles et titres de ce 
prieure . aux archives du Pas- 
de-Calais, série H. 

Aurhyles-Moines. — Chartes et litres 
de celte alibayo, aux archives du 
Pas-de-Calais, série H. 

i'is-nE-c.ii,Ais. 



Aocusiins d'Arras. — Tilre, de ce 
couvent, iiii/l. 

.\veu de l.-i seigneurie de Bournon- 
ville (17Ô0); onx .\rchives na- 
tionales, série Q', n" Sg'i. 

Aveu lie la terre el rhàlellenie de 
l'ieniies 11709), ibid., série P, 
n° 861". 

A\eu de la terre et sei(;neurio do 
Merliniont rendu por Yolande de 
l.iixembnuri; à Adrien de Croy 
^l'l7li), à la hibliollièque d>- 
Niellis-lez-BIcipiiii, copie de 
M. Ilennepiier. 

.Aveux de la soi||neurie de Mainlenay 
(i3ii). à la hihiiolbéipie des 
.Aniiipiaires de Picardie; à celle 
du rhàleau de llomiiiit ( 137a )et 
aux Archives iialionales, série P, 
n° 137, a" partie, fol. ai et suiv. 

Aveux el dénombrements des liefs 
leims des êvêipies d'.Amiens et 
d'Air.is. de l'abbaye de Sainl- 
VaasI . du cbàleau de Beau- 
rain. etc.. aux .Archives iialio- 
iiaies. reijislre P, n" 137. 

Ban el arriére-ban de i337 ( l.e I , a 
la Bibliolhéipie nationale , Nou- 
velles acipiisilioiis , ms. fr. 
n" 1949. 

Beaulieu. — Tiiies do celle abbay. 
a la bibliolbèipie nuinicipab' de 
Sainl-Oraer. ms. n" 878. 

Beauraiu. — Titres de ce prieuré, 
auv archives du Pas-de-Calais, 
série H. 

Beuvriére (I.a). — Titres de celle 
prévoie , ibiii. 



Bibliolbèipie de Beaulieu. — Nous 
a\ons fait figurer sous re tilro 
les pièces manuscrites de noln* 
bibliolliéi|ue. 

Bibliolliéi|uedu rhàl.de Nielies-lex-Ble- 
i|uin. — Titres divers relatifs a 
l'arrondissement de Monlreuil et 
noies de M. Charles llnineguier 
sur les communes d- cet orron- 
dis.sement. 

Bti^nnn. — Mémoire sur la provinco 
d'Arlois. de 1698. a la Bibtio- 
lhci|ue nalionalo, mss. fr. 1^399 
ot aiai I. 

Blanj^'. — Titres el cueilloir de celle 
abbaye, aux archives du Pas^le- 
Calais, série II. 

Bourboui-|;. — Charli-s de celle ablhiye ; 
à la Bibliothèipie nationale, col- 
lection Colbert, Flandre, I. 19a. 
193 el tçfti. 

Cadastre. — Extraits de la matrio' 
cadastrale, h la direction des 
contributions directes d'.Arro». 

Cailulaire d'Artois, aux archive» du 
Nonl. série 1!, n' \â[)3. pelil 
in-fol. parch.. \in' -iéclp, 

Carlulaires d'Arlois. aux arcbin- 
dii Po>- do -Calai-, -éric A. 
u" 1 et J . petits in-fol. |Kirch . 
xn- -iécle. 

Carlulaire de l'abbaye d'Anchy. aux 
arcbivesdu Pas-de-Calais, senc II. 
petit in-fol. parcheui.. xiii' el 
xiï' siotl s. 

Caiiulaire de l'abbaye ilo l« Brayelle 
d'Anmiy, n la bddiolhii|U<- d'.Vr- 
ras. ms. n* t>7'i . iii-f<"ii". 



ixxnr 



INTIiODLCTlO.X. 



xvni* siècle. (Kdité défectiieuse- 
raent par Dumarquetle. ) 

Carlulaire de i'abbaye de CiTcamp, 
aux archives du Pas-de-Calais, 
série H, in-ia parcb., xit" siècle. 

Cartulaire de l'abbaye de Duinmartin 
ou fie Sain t-.Iosse-au-Bois, ibid., 
petit in-l'ol. pareil., xvii' siècle. 

Carlulaire (petit) de la même abbaye, 
xii" et xii[" siècles, ibid. 

(iai-tulaire de rabiiaje de .Marcliien- 
nes, aux archivi's du Nord. 
série H, in-fol. parch. à minia- 
tures, XII', XIII' et xviii' siècles. 

Cartulaire de l'abbaye de Marœuil. 
aux archives du Pas-de-Calais, 
série H, in-fol. parcb., Xï° siècle. 

Cartulaire de l'abbaye de Saiiit-.\ndré- 
au-Bnis. ibid., a vol. petit in-l'ol. , 
xvn' et xviii" siècles. 

Cartulaire de l'abbaye de Sainl-Au- 
(;uslin-lez-Tbérouanne , à la bi- 
bliothèque du séminaire do 
Nancy, inanuscrif intitulé : .Wo- 
miwciittt uiM. ordinÏJt Vrœnnin- 
xtrnrcnsix , t. II A . fol. 1 () i et sui\ . , 
in-l'ol. pap.. ivin siècle. 

Cartulaire do l'abbaye de Saint-Josse- 
8ur-Mer, aux archives du Pas- 
de-Calais, scrio H. pelil in-fol. 
parcb.. XIII' siècle. 

Cartulaire de l'abbaye do Saint Saulve 
de Montreuil. — Analyse el 
extraits faits par un reli|;ieii\ 
de ce monastère, vers 1770. 
Copie de M. Ileniie{;uier. a la 
bibliothè.pie de Nielles-lez-Blc- 
quin. Autre copie .i la Biblio- 
llièipie nationale. ins. lai. 
n° 19(195. 

Cartulaire do l'abbaye de Valloires; 
aux archives de la Soinuie, 
série 11, (;raiid in-4" parrliem.. 
xiu° siècle. 

Cartulaire de la ville de Sainl-Omer: 
à la bibliotbèi|ue do Saint-Omer. 
lus. n* 839, in-ia parcbem. , 
xiii' siècle. 

Cartulaire A de ré|;lise de Cambrai, 
à la Bibliotbètpie nationale, nis. 
lat. n' ioi|G8, in-M" parch.. 
MM" siècle. 

Cartulaire de Noire-Dame de Wallon , 
il la bibliolhèquo de Saiiil-Omer 
ms.n'SSa ,in-4° pap., xvi* siècle. 

Cartulaire des chapelains de la cathé- 
drale d'Arias, dit lin-e rlimlè , 
à la bibliothècpie de l'évèclié 



d'Arras. in-fol. parch. . xiv' siècle , 
et adjonctions postérieures. 

(îartulaire des chapellenies de Notre- 
Dame d'Arras, à la Bibliothèque 
nationale, ms. lat. 11° 17787. 
in-fol. parcb., .xiii' siècle. 

Cartulaire des charitables de Saint- 
Nicolas de Bétbune, aux archives 
du Pas-de-Calais, série G, petit 
in-fol. pareil.. xv"-x?ii* si<ïcles. 

Cartulaire des chartreuses du Mont- 
Sainte-Marie de tiosnay, ibid. . 
•i vol. in-fol. parcb. et pap.. xvi 
et xvii' siècles. 

Cartulaire des chartreux du Val-Sainte 
Aldej'onde, à la bibliothè(|UC de 
.Saint-Omer. lUs. n" 901, in-fol. 
pap. , xv" siicle. 

Cartulaires des chartreux du Val- 
Saint- Ksprit de Cosiiay, à la 
bililiolhèipie communale de Bé- 
tbune. mss. n-'Sij, 3iâ el 3i6, 
3 vol. in-fol. parch. et pap.. xv', 
xvi' el xviii' siècles. 

(Cartulaire «les rentes dues an comte 
d' Ai-lois, aux archives du Nord, 
série A, n' (>o. in-fol. parch., 
xiii' siècle. 

Cartulaire du chapitre de Notii'-Dame 
d'Arra.s, à In Bibliothèque natio- 
nale, Nouv. acq. fr. , n' (1970. 
iu-fol. pap.. xV siècle. 

Cartulaire du chapitre de Nolre-Doiue 
de Saint-Omer, aux archives 
municipales de Saint - Oojer. 
série G, n* 53, in-fol. parch.. 
w' et xvr siècles. 

Cartulaire ilii prieuré d'Aiilii];ny, 
aux archives du Pas-de-(;alais, 
série 11, petit in-fol. jiarcliem.. 
XIV* siècle. 

(Cartulaire du prieuré de Saint- 
Georpes-lez-llesdin, ai.x archives 
du Nord, série II, in-i" parch.. 
xiii* siècle. 

Cartulaire - terrier de l'abbaye de 
Saiiit-Au(justiu-le7.-Théroiiaime, à 
la bibliothèque de Saint-Omer. 
ms. 11° 57 il . in-fol. pap., xvi° siècle. 

Calalo|;iie alphabéliipie des villes, 
bom'ffs. hameaux... du {gou- 
vernement général de Picardie, 
Artois et Pay.s-Reeonquis (1774), 
à la Bibliothèque nationab'. col- 
lection 1). Grenier. 

Catalo(;ue et déclaration de tons les 
liefs tenus du Boi ... à cause de 
son château et bailliage d'Ayre 



(1659 et 1660), ibid.. collection 
Colbert, Flandre, t. LXXXVIII. 

Ceusier de Notre-Dame d'Arras, ibid.. 
ms. lat., 11° 1261, iii-ia iiairh., 
xiii' siècle. 

Cercam|i. — Chartes et titres de cette 
abbaye , aux archives du Pas-de- 
Calais, série H. 

Charitables de Saint-Nicolas de Bé- 
tbune. — Chartes et litres de 
cette confrérie, aux archives du 
Pas-de-Calais, série G. 

t'.hartes de Pontbieu. — Ori|jinaiix, à 
la Bibliothèque nationale, uis. 
lat. 11° 9071. 

Chartreuse de la Boutilleric. — Titres 
de ce monastère, aux archives 
du Pas-de-Calais, série H. 

Chartreuse du Val -Saint -Esprit de 
Gosnay. — Chartes de ce cou- 
vent , ibid. 

Château de Toumeheni . — Comptes 
de son entretien; aux archives 
du Nord, fonds do la Chambre 
des comptes de Lille. I. 187. 

Chocques. — Charles et litres de 
cette abbaye; aux archives du 
Pas-<le Calais, série H. 

Collection de 1). Grenier. — H.Tiieil 
do documents sur la Picardie, à 
la Bibliothèque nationale. 

Collection de Flandre, dite des ci'iif 
ifiuare - riiii;t - di-iu- de Colbert , 
à la Bililiothèi|ue nationale. 

Collection (Jaiipières ; à la Bibliothèque 
nationale, ins. lat. n" .'l'i'ii. t. I 
et II. Chartes des prieurés dé 
Maiutenay, OF.ufK'ii-Arlois. Bien- 
court, Renty et Beaurain. 

Collection Morean. — Chartes et di- 
plômes, à la Bibliothèque natio- 
nale, mss. 

Coiumonderie de llaute-Avcsnes. — 
Titres de cette maison , dans la 
collection de Flandre, I. CXI'.V, 
ibid. 

Coiuiuanderie de 1. oison. - Titres 
de celle maison, aux archives du 
Pas-de-Calais, série 11. 

Compte de Jehan du Bour|;uol, rece- 
veur de Bninembercq en Boule- 
noix... a la Sailli -Réniy 
M. ctix. ,\LVi; à la Bibliothèque 
nationale, ms. fr. 1 1(101. 

Comptes d'Artois; à la Cibliolhèqiie 
nationale, ms. fr. 11° ih-;3. 

Coinples de. la baillie de Leiis ; aux 
archives du Nord, foiifls de la 



inti!()I)1,(;ti().\. 



Cluiiiihrp (Im coiiipl,'- lier I.illc 
cl aux archives (lu l'iis-dn-Oalnis, 
série A. 

Comptes île la liaillie de Tour- 
oekem (i35()), nux ,ii'c-lil\i>s ilii 
Nord. 

Comptes de In terre et seij;nourie de 
Beiivrcipieri ( iZigi-tôiu), aux 
archives du Pas-deCnlais , fonds 
de Snint-Bertin , rej;. 11. ii° umo. 

liiimpto de la trésorerie de l'abbaye 
- 'de Saint- Vaast . do rannéoi565, 
à la Ribiinlhèqiie nationale, nis. 
fr. n° 864.'i , in-fol. 

Compte des recettes des aides deues 
à Monsei);nour le conte de Ron- 
loifjDO, à cause du mariage de 
sa lille, la duchesse de lîerry, 
oui à Mauloi(;ne le iiii' jour de 
j.Tnvier, l'an mil ccciiii" et xii. 
aux Archives [latiuuales, série J, 
n° 79». 

t'onipte des seenes, non résidants et 
autres droits dépcndans de l'évê- 
ché et siè(je épiscopal de Thé- 
rouanne, aux archives commu- 
nales de Boulogne, série G. 
n°' .'188 et 489 , in-.'i°. 

Comptes des anniversaires de Notre- 
Dame de Saint-Onier, aux ar- 
chives municipale." de Saint- 
Omer, série G. 

Comptes du domaine d llesdiu de 
ir>:{7 à i<)38. à la Bibliothèque 
nationale, collection Colbert, 
Flandre, t. CXI.. 

Comptes relatifs à l'aide de 1370; 
aux Archives nationales, série J 
790, n" a8. 

Cueilloirs de l'Hôtel-Dien de Mon- 
treuil do i.'iSi et i'i77; aux 
orcbives de cet li'''pital, in-fol., 
le premier, en papier, le second 
en parchemin. Voir notre notice 
sur ce dernier (Arras, 1903, 
in-8°). 

Cueilloir de Saint-Barthéicniy de Bé- 
thane; aux archives du Pas-de- 
Calais, série G. 

Cueilloir rlu collège des jésuites de 
Salul-Omer (iliiG); aux ar- 
chives du Pas-de-Calais, série H. 

Cueilloirs de la manse abbatiale de 
Samer, de 1090 et 17G3; aux 
aicliives de Boulogne-sur-Mcr, 
série H , n" 5 et fi , in-4°. 

Cueilloirs de Notre-Dame de Bou- 
logne, de lôa.'i. i5.">o, i56i 



et i5tjfi; aux archives ctimmu- 
nales de Boulogne -sur -Mer, 
série G, n" ai, !i3 , 7.'i et -jCt. 

Déclaration des liefs il arriere-Dofs 
du comté de Boulonnois, en fin 
du a5 d'aoust i5f)3. — Copie 
collationnée sur l'original des 
archives municipales do Bou- 
logne (fonds do la sénéchaussée ) -, 
à laBibliothè(pie nationale. Nou\ . 
ac(|uis. fr. . Il' 1791. 

Déclaration et cartulaire particulier 
des terres soumises au droit île 
disme (|iic lo Roy N. S" a ac 
coustiimé prendre et lever au 
terroir et disinaige de Bollevor- 
durc et à l'environ (tô8C), aux 
archives du Nord, reg. T. 'l'i. 

Dénombrement des boilliagesd'Amiens 
et de Doullens; aux Archives 
nationales, reg. P. 137. 

Dominicains d'Arras. — Titres re- 
latifs à co couvent, aux archives 
du Pas-de-Calais, série II. 

Doiiriei. — Titres de ce chapitre, 
aux archives du Pas-de-Calais, 
série <!. 

Eaucourt. — Chartes et litres de 
cette flbbaye, aux archives du 
Pas-de-Calais, série H. 

Establies pour le pays de Picardie: à 
la Bibliuthèipie nationale, col- 
lection D. Grenier, t. CCXXX. 
p. aïo. 

Klat alphabétique des liefs relevant 
ilu l'ointé de Béthnno et du mar- 
quisat de l.ens: aux Archives 
nationales, série P, n" ao'i'i. 

rtat de la consistance des domaines 
de Flandres, Artois et Cam- 
brésis. dressé por M. Noël-.4lberl 
Pali.sot, s'irAtbics;iftW. .série P, 
n° ioo3, in-fol. 

Ktat des fiefs tenus du châlean de 
l-ens; aux Aicliives nationales, 
série P, n" ao47 et ao63. 

Étrun. — Charles et litres de celte 
abbaye, aux archives du Pas- 
de-Calais, série H. 

Évaluation du comté de Boulogne, eu 
vue de l'échange fait, en i'i77. 
par Bertrand de la Tour; aux 
.archives nationales, série J. 79a, 
n" a6. 

Extrait des comptes des baillis do Bc- 
thune; à la Bibliothèque natio- 
nal<- , collerlioii Colberl , Flandre, 
I. CI.XXWIII. 



Extrait et decliiratiun de« maison*. 
t*rn-«, reiiti'j, etc., iip|uirlenaii( 
n 1.1 religiiin de l'ordn- de .Sainrl 
Jrlinu de Jlyéru'-alem; nui Ar- 
chives natiiina|p>, ng. S. igtu. 

Famille le Ilicque. — Dooiien ayant 
trait a relie faïudle, aux ar- 
clines du Pa»-de-Calai<. 

Fiefs du ciiinic de Pontliieu; h I.1 
Bibliothiquo nolionale, rolli-ct. 
D. Ilreniei, I. I.MI et XCIII. 

Fiefs mouvants de» châteaux d'Arras 
et d'AvesiievIe-Oimle; aux ar- 
chives du NonI , a' rartnlairo 
d'Artois, fui. a-j et suîv. 

Fiefs mouvanls du château de Tour- 
iiebem; aux archives du Nord 
fonds do la Chambre des comptes, 
rcg.T. 'i3. 

Fiefs mouvants des châteaux du Bui 
en .\rtiiis; ibid., reg. A. 9 et 
A. ao. 

Fiefs tenus du i-bÂteau de .Saint -Pnl 
en 147't; à la Bibliothèque 
nationale, collection Colberl. 
Flandre, t. XCII. 

Fiefs tenus du Roi, à cause de Sa 
Seigneurie de Langlc et de >oii 
(ihiselhus; aux archives du .Nord , 
fonds de l.i Chambre des compte>. 

»■ '.i9- 

(iorre. — - Titres do celle prévole, 
aux archives du Pas-de-Calnis , 
série H. 

Grenier iDom). — Collection de 
documents relatifs à la Picordif; 
.i la Bibliothèque nationale. 

Gros d'.\rtois; aux archives du Pas- 
de-i^nlais. série E. /ni*«i"i . et 
étal sommaire. 

Ilain-Iez-Lillers. — Charles et litres 
de cette abbaye , ibid. . série II. 

Hénin-Liétard. — Chartes et titres 
de celte abbaye, ihil. 

lIApitaux do Saint Jean et de .Saint- 
Louis de Saint Oiiier:arcbives de 
CCS biipitaux a Sainl-Omer et in- 
ventaire dn'ssé por M. 11. I.oriquet 
(iii-V'l. 

IlitelDicu d'Arrus. —Titres de cette 
inai.>.on hospitalière, nux archives 
du Pas-de-Calois, série II. 

Informations d'Arloisjiour les guerre.», 
de l'an ii3li: aux Archive» na- 
tionales, s«'ric J , n" loii' 

Inslriictions pour la ron;»n du roi 
Jean, en i3(>o; aux archives du 
Pas-de-Calais, série K. n'Cyi. 



INTRODUCTION. 



Inventaire des litres de l'abbaje de 
Licques de 177^3; à la biblio- 
thèque communale de Calais. 

Lieux habités de France, Pas-de-Ca- 
lais. — Enquête postale de i8'i7, 
à la Bibliulhèqne nationale, mss. 
l'r. n°' 10025 à ioo;ii. 

Maintenay. — Titres de ce prieuré, aux 
archivesdu Pas-de-Calais, série H. 

Marœuil. — Titres do cotte abba\e, 
ibiU. 

Matrelo(;e de la ville d llesdin; aux 
archives munii'ipales de cette 
ville, manuscrit de i3'i5, iji-rnl. 
parchemin. 

Mont-Saint-Élui. — Charles et litres 
de cette abbaye, aux archivesdu 
l'as-de-Calais, série H. 

Notice sur rélat ancien et moderne 
du comté de Sainl-Pol. dressée 
sur les titres dudil comté, en 
1761: a la Itihiiothéque natio- 
nale, suppl. fr. â30(>; in-fol. 

Notre-Dame d'Arras. — Chartes de 
ce chapitre, aux archives du 
Pa.s-do-(',alais, série C. 

Notre-Dame de Lens. — Chartes de 
ce chapitre, ibiU. 

Notre-Dame de Saint-Omor. — Chartes 
de ce chapitre, d'abord collé- 
f;ial, puis catliédral, aux archives 
municipales de la vdio de Sainl- 
Omer, série (J. 

Obiliiaires .le la cathédrale rl'Arras; a 
la bibliothèque (l'Arras. mss. 390 
et .'ioô ; xui', XV' et xvi" siècles, 
petits iri-lol. parch. 

Petit cartulairu do Notre-Dame de 
Sainl-Omcr; aux archives <ie 
Saint- Omer, série (i, ii" :.'i; 
in-ia parch. 

Plan anjjlais du Calaisis. dressé vers 
iSoli, communiqué par .\l.ie bi- 
bliothécaire de Calais. 

Pouiilé du diocèse d'.Vrras, de 177S; 
aux archives du l'as-de-Calais, 

Pouiilé du diocèse de Tliérouauue, 
dressé, vers lôi'Ji, par .Alard 
Tassart; à la bibliothèque de 
Sairit-Omer, ms. ~'i2 , t. III, 
fol. 30 1 et suiv. 

Privilégia romitis (iisncnsis; ibid., 
ms. 58i. 

Procè.s-vorbal de rédaction des cou- 
tumes de Calais de IÔ83; aux 
Archives nationales, série X". 
n" ijSo'i. 



Procès-verbal de rédaction des cou- 
tumes des. bailliages et vdies 
de Tournehem, Audruicques, 
Pays de Brédenarde, en 1731); 
Arch. nat. , .\", n° 9806. 

Procès-verbal de rédaction des cou- 
tumes d'Aire, .Arras, Lens et 
liapaume; ibùl., X", n°' 9807. 
9310 et 93i3. 

Rebreuve. — Titres de ce prieuré, 
aux ai-chives du Pas-de-Calais, 
série II. 

Recettes des villai|;e$ du Plal-Pays, 
villes et contés; ibùl., série J, 
u° 1003. n° i. 

Recueil des arrérages des aides d'Ar- 
tois; aux Archives nationales. 
série J, n" 787. 

Registre aux liefz, seigneuries, ho- 
maiges et nobles tènements tenus 
du roi d'Espagne, mouvans de 
son château et motte châtelaine 
de Saint-Omer ( i63i ); aux ar- 
chives du département du Nord 
(original), à la Ribliotbèque 
nationale (Colbert, Flandr.'. 
t. LXXXVII ; copie certifiée de 
1G73) et aux archives munici- 
pales de Saint-Omer (copie 
cotée ARxii, n" ô, dont nous 
nous sommes servi). 

Ilegislre tle la confrérie des jongleurs 
d'.\ri'as ; à la Bibliothèque nalio- 
n.'de. ms. fr. n" 85'ii, lu* et 
xiif siècles, in fol. parvo, parch. 

Registre des sommes payées aux offi- 
ciers de la comté d'Artois, t'J97- 
H98; aux archives du Pas-de- 
Calais, série A, n° 1 ?i3. 

Registres de l'élection d'Artois ; aux ar 
rhives du Pas-<le-Calais, série 1]. 

Registres paroissiaux do Sainte-Croix 
et de Saint-Vaast de Béthuiie: 
aux archives de Béthunc, série 
GG. 

Registrum kart;irum e|)iscoporuin 
Attreliatensium ; h la bibliothèque 
de l'évèché d'Arras, in-l'ol. par- 
chem., x[ir et xiv" siècles, avec 
additions des xV ot xvi" siècles 
(analysé par M. Gucsnon daus 
le tome XXXIl des Mémoire» de 
tWciuiéniie d\U'ru3). 

Reliefs des liefs tenus du château de 
Lens; aux Archives du NortI , 
foixls fie la Chambre des comptes. 
L. 10, et aux Archives natio- 
nales, série P, n° aofiî. 



Religieuses d'Eu-Haut de Bélhuiie. — 
Tilres de ce couvent; aux ar- 
chives du Pas-de-Calais, série H. 
Renty. — Chartes et titres de ce 

prieuré, ibid. 
Rôles des vingtièmes et des centièmes 
de la province d'Artois; ibid., 
série C. 
Ruisseauville. — Titres de cette ab- 
baye; aux archives du Pas-de- 
Calais, série H. 
Sainl-Amé de Douai. — Chartes de 
cette collégiale ; aux archives ilu 
Nord, série G. 
Saint-André-au-l!ois. — Chartes ot 
titres de cette abbaye; aux ar- 
chives (lu Pas-de-Calais et du 
Nord, série II. 

.Sainle-.iustreberthe. — Titres et cueil- 
loir de celle abbaye , aux archives 
du Pas-de-t^alais, .série II. 

Saint- Rartliélomy île Béthune. — 
Chartes et tilres de cette collé- 
giale; ibid., série G. 

Saint Kinnin de Montrcuil. — Charles 
et cueilloir do cette collégiale, 
iiW. 

Saint-Josse-au-Rois ou Donimartin. — 
Titres de celte abbaye, ibid., 
série 11 , et aux archives du dé- 
partement du Nord. 

Saint-Omer de l,illei-s. — Charte-, 
tilres, registres et cueilloirs de 
cette collégiale, aux archives du 
Pas-de-Calais, série G. 

Saint-Pierre d'.Airo. — Titres do celle 
collégiale ot registres dits CoUic- 
tnnen, aux mêmes archive», 
série G. 

Saint-Pierre de Bapauini'. — Titres 
de ce couvent, ibid., série H. 

Saint-Pierre de liand. — Tilres ilo 
celte abbaye , ibid. 

Saint-Saulvo de Montreuil. — Tilres 
de cette abbaye, ibid. 

Sainl-Vaast d'Arras. — Titres do celle 
abb.'iye, ibiil. 

Saint-Wulmer do lioulogue. — Tilres 
de cette abbaye; aux archives 
nuinicipales de Boulogne, sériel!. 

Samer. — Titres de cette abbave, 
ibid. 

Sœurs grises de Lillers. — Tilres ilo 
ce couvent . aux archives du Pas- 
de-Calais, série U. 

Svnopsis chroiiologicus et alphahe- 
licus archivi Sancii Bertini; à 
la bibliothèque de Saint-Omer, 



l\Ti;()|)l CTKiN. 



lus. 80 'i, wiii' sièric. a vol. 

inful. 
Tassarl. — Chroiiit-M o|iis>'0|>oruin cl 

al)b<itiim; à la bilil. dn Soiiil- 

Oiiier, nis. "{Ja, ,\vr siècio, iii-fol. 
Tcmor (l'Aiidros do l'iSo; ù la bi- 

l>liullièi|UO i\« ("alais, 111:1. 11° â8 . 

Terrier dWrqucs; aux aivbîves du 
l'as-dc-Calais, série II, fonda 
do Saint -Berlin, n' lyS, 
ivi' siècle. 

Terrier d'Audenforl; ibùl.. reg. 
n° ai'i. 

Terrier d'.Vudruicq de ijln; aux 
Areliives nalionales, série P, 
n° i4.Ha. 

Terrier de Oayenjliein : aux arrhives 
du >ord ; fonds de la ClKunbre 
des eoiuptes. 

Terrier de Dommarlin. de laôa; à 
la Bibliotlièi^ue nationale, .Nouv. 
ar(iuis. lat. , n" 373; in-8°. — 
Autre terrier de la même ab- 
baye, dressé au xv° siècle, copie 
du xviT siècle, aux archives du 
Pas-de (Valais, série II, in-fol. 

Terrier do Fillièvres, de 1787; ibid. . 
in-fol. 

Terrier d'Ham- lez- l.illeis, de 17-.5: 
ibid., in-l'ol. 

Terrier de lloulle, ïiï° siècle; ibid.. 
fonds de Saint-Kertin , n° 190 . 
in-/i". 

Terrier de Rebreuve, de t.'t-.ni; ibid., 



r.'rrier de Sainl-JSartlielemy ili- lii- 
thiine; i6ii/., infol. 

Terrier de Sainle-Ausireberthe; ibid., 
in-fol. 

Terrier de Samer, de 17O3; aux ar- 
chives mur)ici|)alos de Uoiilo|pie , 
série II, n° 111, in-fol. 

Terrier de Tournehcm; aux archives 
du Nord, fonds de In Chainhn- 
des coniptes. 

TciTier de Turbinglieii , du xv* siècle ; 
aux archives municipales de 
Rouloj^ne, série M. 

Terrier du ('alaidis, sous la domi- 
nation aiiffloise, dressé en loôtj. 
— ' Copie de la bibliothè(|uo de 
(>alais, d'apK'S l'oriipual de la 
Tour do Londres. 

Terrier et caitulaire du ilomaine 
d'Arr.is, de iBi3; ii la Bihlio- 
tliènue nationale, fonds Colhert. 
Flandre, t. LVXXIV. 

Terrier du domaine du lioy en la 
ville do Calais et Pays-Hecon- 
<|uis, dressé par Pierre do Mi- 
raulmunt, en i583: aux archives 
du Pas-de-Calais, série A. 

Terrier du Haut-Pays-lteconi|uis, do 
i55l) et i."il)7; aux Archives na- 
tionales, .série KK. n" ic(ô. 

Terrier du pays do Bredenarde. 
xviii* siicle; aux archives du 
Nord, série A, n" i3 et 57. 

Terriers île la couimandorie de Loi- 
son, de l'iijâ et 1670; aux ar- 
chives du Pas-de-Calais, série II. 



Torriem do (;ii;cr<(uis, Culiem. I.on 
guone^so, IJutduies, Haque- 
loire, etc.; nul artliireu du P«»- 
de-Calais, foud^ de Saiullterlin. 
rei;. II. ')i>3, a&'i, 3ih, 3io. 
3uli et 3lii. 

Terriers du clinpilm de Thérounnne, 
XV' siècle; à la bihliotb(-<|ue ilu 
séniinnirede Bnige<i,m*s. n**a^-'i 
et a88 . in-f<jl. papier. 

Thieuloye (l.a). — Titres de ce cou- 
vent; aux archives du Pas-de- 
Calais, série II. 

Titres et comptes d'Artois: à la Bi- 
bliothèque notioualo, rolleclion 
(Jolbert. Flandre, t. CI.XXWII. 
CI.XXXVIll et i;LXXXIX, xiii 
siècle, in-fol. 

Trésor des chartes dWrtois: aux ar- 
chives du Pas^leCnlais, série A. 

Trinitaires d'Arraa. — Chartes et 
titres de ce couvent, ibid.. 
série II. 

Val de Monlreuil (l.e). -- Chartes de 
celte maladrcrio aux archives 
de rildtel-Oieu do Montreuil. 
série B. 3'i. 

Vci-|;er ( Le ), — Titres de cette ab- 
baye, aux archives du Pas-di'- 
Calais, série M; et copie A'- 
chartes à la Bibliothèque natio- 
nale, m», fr. aaSOG, fol. la.'i 
et suiv. 

Vivier (Le). — Chartes cl titres de 
cille abbaye, aux .-irrhivcs du 
Pasdo-Calais. s.ne II. 



II. 



Ibbuye de 1(1 Capclle. Chartes publiées 
comme pièces justificatives, par 
A. I)esplan({ues, dans le tome IX 
des .Iniuiles du Comité /ianuiwt , 
p. 3ti7 et suiv. 

.Icta StinclorHm. — loir Bollandisles. 

Acta SttiictoruiH ordiitis Sttncli BciW' 
Uicli. — Voir Mabillon. 

.Utbiciis htricus , cosmo'^raphia , édil. 
VVutlke. i854, iii-8\ 

Alliot. — PottUte i^ênértd <lc l'archc' 
vvrliô de Reims, ili&8, petit 
in-4". 

Mmatiaclix d' Artoii , 17ÔÔ-1790, in- 18. 

Atmumiclis du l*us-de~Cnlai» , de Pic- 
quenart, an ix, x et .xi, in-iS. 



Almanaclisdo Cului» , i»i3-i8(i6,in-ia. 

Umunachs de Picardie, 17G9 et an- 
nées suivantes, in-18. 

Ajinate» hotdtmnuises , i85i et années 
suivantes, a vol. in-8°. 

Annales de Huinl-lkitin el de Siiinl- 
Vaital, publiées par la Société 
de l'histoire de Fr.inco, édit. 
Debaisnes, 1871, in-8*. 

Annuuire adminUtratif ri slutigtique du 
Put-de-Culuis. i85i-i89a et 
190a, in-8°, 

Baldéric. Chronique dWrras el de Cam- 
brai, édit. le Glay, i83'i, iu-8". 

Barthélémy (Anatole de). Liste de 
noms de lictir inscrits sur les 



monnaies mêi'OvinrrieiiHes. ( liibti')' 
tlwiiue de l'École dcn Chart<'t . 
t. XXVI). 

Baudot do nichebour);. \niircau cm- 
luiiiier fiênertU . t'-i'i, in-fol. 

Iteauvillé. Ileciui! dr documcnu in- 
édits cnn-crnani la Pirardi,- . 
i8t)0, 3 vol. iii-i*. 

Bergier. Histoire des fjranils chemins 
de Vempire romain , iliaa, in-'i". 

Ilibliothètiue de l'Eride des chartes. 
revue d'érudition depuis i83<i. 
in-8". 

Biguou. Cenéahiiie des familles de /'i- 
caiitie ayant obtenn des main- 
tetines de noblesse, it'uili-i'iG. 



INTRODUCTION. 



in-fol., roctipil faclicc de In Bi- 
bliothèque nalioiialc. 

liled (Alihé). EjH/fraijliie aiicienne de 
la ville de Suint-Omer, 4896, 
in-8°. 

liollaiidistos. Aria Sanctomin, (juot- 
quot loto orbe coluntur. Notam- 
ment i'ilœ Sanetœ Amlrebertœ , 
Sancti Ikilidfi , Sanctœ ClirUlime , 
Sanrli .lidloniari. Sandi Berlini , 
Siinrl'' Folquini, Siurti Germani 
AiitoxsiodomvtU , Saitcti lîernardt 
pœniUmlix, Smclœ Idœ, Sancli 
Jtuloci, SancU Euxlasii, Saticti 
ErkemhoUi, Saiicli Bkliarii, Sancli 
Vulmari, Saiirli WUJridi, Sancli 
Wawlrej;i.sili , Simrti Vvdasti. — 
Mintruln Sttrtclœ Ikrtœ , mirarula 
Sancli Wandrcfflxili , olc. 

lioiilbnrs, Cnulmncs du bailliage 
d'Aoïicm, i845, a vol. in-4°. 

Bréqui(;ny et Pai'dessus. Diplomalu, 
CharUp iS'iS. -i vol. in-fol. 

lUdlctin de la Commission des antiifnitcs 
déparleinentalcs dit I*as-d€-€idaix , 
iH'ig et années suivantes. ]|rand 
in-8r 

linllctin de la Siciélé acadèmiiine de 
Uoulo/rm-sur-Urr. i8li.'i et anno.'s 
suivantes , in-S". 

Hnllclin trsl'tri'jite de la Socii'lc des 
ajdijUiiires de la Marinie , i85a 
et années suivantes, in-S". 

lîuUcl. Notice de ta province cl comte 
d'Artois, I7'i8, in-ia. 

l'.av'ai* (.1.1. Commentaires, édition 
Nippei-dée, 1S47. in-8', el /(<•- 
cncil des liistorivns de France ,1. I. 
p. aoG el suiv. 

Cnlonne ( Haron de 1. Histoire des ab- 
bai/is de Dnmmartin et de Saint- 
Andrê-nn-llois . dorurncnls , 1 87 5 , 
in-8-. 

t^arpenlier ( Le). llUtoirc eeelésiustùpic 
de la noblesse des Patjs-lias ou 
llisloiee de Cambrai el du Cam- 
brésis, pièces justificatives; 1668 , 
2 vol. petit in-'i°. 

Caries de l'Élat-major. I\pe 1881). 
in-fol. 

f'arte ilf la France, dressée par ordre 
du Ministère de l'intérieur, tirage 
de iSg'i, in-fol. 

Carlulaire de Crémarest, publié par 
l'abbé Hai[jniré dans les Mé- 
moires de la Société acadëmitpic 
de IlotUofrne-sur-Mcr. 

Cartidaire de l'abbaye d'Auehy, publié 



par D. Bétencourl. in-i% sans 
date. 
Cartnlaire de Vubbaije de Flines, pu- 
blié par l'abbé Haulcœur, 1873, 
•2 vol. in-8°. 
Cartidaire de Pabbaye de Saint-Vaast , 
rédigé par le moine Guiman , et 
publié par l'abbé Van Drivai. 
1875, in-8°. 
Carlulaire de l'Iiotel de vUle de Bou- 
logne, publié par l'abbé Hai- 
{jneré, Mémoires de la Société aca- 
démitjtte de Boidoffnc-sur-Mer, 
1. XIH.p. i-3oo;i886, in-8°. 
Carlulaire de Notre-Dame de Bou- 
loffne, publié par le mfmc, dans 
ie volume précité, p. i(5 et suiv. 
Carlulaire de SainlBarthélemij de Bc- 
ttiune, publié par le comte de 
Loisne, i8()5. in-'i''. 
Cartidaire de Saitit-Jean-en-rEsIrce , 
publié par J.-M. Bichard, dans 
les Mémoires de VAcadémie fV \r- 
ras, a" série, t. XVI, p. .'iai 
et suiv. 
Cartidaire de Sainl-Pierrc de Lille . 
public par l'abbé llaulco'ur; 
189'!, a vol. in-8". 
Carlulaire du élut pitre d'Arras, publié 
par le comte de Loisne, Arras, 
1897, in-lt'. 
Carlidaires de l'église de Tttèrouannc , 
publiés par Ducliet et Giry, 
1881, in-4°. 
Cassini. Carte topographique de 
France , dressée de 1 7 "jli à 1 793 . 
iu-fol. 
Davrois. Cartidaire de Notre-Dame des 

Ardents, 1876, in-8". 
f^liansons el dits artésiens du xiti' s. , 
publiés par Jeanroy el Guy; 
i8y8, in-8". 
Charles de Cabbaije de Hcaidieu, pu- 
bliées par l'abbé llaijjneré, dans 
le lome XllI des Mémoires de la 
Société académique de Boidognc- 
sur-Mer, p. 383 et suiv.; 188G, 
iu-8°. 
Charles de l'abhatjc de Noire-Dame de 
Lie pies, publiées par le même, 
dans le lome XV desdits .1/e- 
moires, p. 3'i-i7Ô; 1890, in-8". 
Charles de Vabbaije de Sainl-Widmer 
de Boidogne, publiées par le 
même dans le tome I, p. 37a et 
suiv. , du Bulletin de la Société 
académi/pie de Boidogne; 1873. 
in-8". 



Chartes de Vabbaije de Samer, publiées 
par le mémo, dans le tome XII 
des Mémoires de la Société aca- 
démique de Boulogne, p. 89 et 
suiv., 1880, in-8"; t. Xlll. 
p. 369-376, 1886, et t. XVI, 
p. 109-141 , 1894, in-8°. 

Chartes de Saint-Berlin {Les), pu- 
bliées par l'abbé Hai(,nieré cl par 
l'abbé lilcd, 1886-1899, 4 vol. 
in-4°. 

(Chartes de Théronanne , publiées par 
le mémo dans le tome XII 
des Mémoires de la Société ara- 
lUmique de lioidognc-sur-Mei , 
p. 49 et suiv.; 1880. in-8°. 

Chartes du prieuré de Bentij ( Les ) . 
publiées par Félix de Monnecove 
et l'abbé Haij^neré dons le Bul- 
letin de la Société des antiquaires 
de ta Moriiiie, t. VI. p. 66 '1 
et suiv.. cl t. VIII. p. ao5 el 
suiv. 

Chartidarium Sithiense, carlulaire de 
l'abbaye de Soint-Bertin, publié 
par Guérard dans la Collecliou 
des documents inédits, )84i, in-4". 
— Appendice, publié par Mo- 
rand, 1867, in-4". 

Cbavanon (J.|. Étiules et documenis 
sur Calais arant la domination 
unglaiie, 1901, in-8°. 

Chronicon Andrcivsis monasterii, ap. 
d'Acliery, Soicilegium, t. 11. 
p. 781-871; I7a3, in-fcd. 

t^hronicon Watinensis monasterii, ait. 
I). .Martcne, Thésaurus noms 
anecdoloriim , I. 11, p. 798 et 
suiv. 

Cochcris (llipp.). Notiees et ertrait-t 
des documents manuscrits des dé- 
pôts publics de t'aris relatifs à 
l'iiistoi-c de la Picardie: |854, 
2 vol. in-8". 

Compotus prœpositorum et halliroruin 
Francue, dans le Bectuil des hi.i- 
loriens de France . t. \M, p. a6o 
et suiv. 

Compte de Marguerite d'E'reiu: , com- 
tesse de Boulogne. . ., publiés par 
Deseille dans le tome IX des 
Mémoires de la Société académvpie 
de Boidoone-sur- Mer, p. 3o3 et 
suiv.; Boulo|[nc, 1878-1879, 
in-8". 

Compte de la conté de llnidoi/pie. . . 
<ln par Madame la contesse de 
Buuloigne et d'Auvergne et de 



INTliODI CTKtN. 



i.\\i\ 



|iar Philippe de Boui'i;oi),Mip ; 
ihii., p. 3a7 el suiv. 
Comjili! de recolla cl i/ti/icNsv de» che- 
ridier» baillis de Calait, 1846, 

Muni-Lois. Dictioniuiii'e jrèofrraphiqiie de 
t'avfondùdtement de Stiint-thner ; 
tStio, in-8". 

Cousin. Le moitaxtèrc de Steitetlaud: 
dans les Mctitoires de la Socictc 
dimkeiqiioùie , I. XV, p. ^77 et 
suiv. 

Ooiis^cmakci- ( Do ). Curtuluiie de l'uh 
baye de BoHiboitii; ; i88a-i8<ji, 
iri-8°. 

Coitstuiiies gèmrales de la prévosté de 
Monslroiwl ; i5i3, ici-iJ i;i>tb. 

Cniixtamci f^cnèraleit de la scnécliamxèf 
et conté de lioaUeiwijx ; 1 5 't 1 . 
in-ia. 

Coiottanies ffénéntUis du comté d'.ir- 
tois. . ., 1679, in- la. 

CoiiMitmex (rénéi-alcs du comté de Saint- 
l'ol. 1699. in-iîi. 

Dois), lî'wjirex du diocèse dWmiem, 
t. II: publicalion de la Société 
des aiitiquoircs de l'ic.iniic-, 
i8fi9, iii-'.". 

Ddpcirto et Henry. Description lopo- 
•rraphique du ci-deeant dùtrict de 
lîoutofrne-sur-Ver; 1798, in-8". 

Demaniuelt''. Curtulaire et ahbcsses de 
la tiraijelle </' Innaij ; 1 885 , in-8°. 

Demay. lucentaire des sreaus d'Ar- 
tois; 1877, in-li". 

— Inventaire des sceaur de Flandre, 
1873, in-4°. 

Dénombrement constitutionnel de In 
France; 1791, in-8". 

Denifle (H. P.). La désolation des 
églises de France au xv' siècle; 
1S97, 2 vol. in-8°. 

Desciiamps do Pas (I.uiii.s). Les fiefs 
et arrière-fiefs tenus ilu chastcl 
de Sainct-Omer qui doivent le ser- 
lice militaire au duc de llour- 
l^ofrne, en iSj/j, dans le tiidletin 
des :\ntiiiuaires de la Ithrinie, 
t. III, p. it)8 et suiv.; i8.'i6, 
in-8". 

Deseille. Chartes et documents relatifs 
à la rille île lioidonne, dans les 
Mémoires de la Société acade- 
vwjue de Bouhfrne, t. IX , p. a i '1 
el suiv.; 1879, in-8". 

Desjardins (Ernest), (iéographie de 
la Gaide romaine .1876-1878, 
i vol. in-8°. 



DesiiMyors. Topn[rrapliie ecclésiastique 
de la France; dans VAnnuaitv 
bistori'pte de lu Société de l'his- 
toire de France , 18G1 et iKO.1, 
in-iQ. 

Devienne (Dum). Histoire d'ArInis: 
178/1, 2 vol. in-8". 

Dictionnaire des Postes, édit. do 1876, 
in-fol. 

Dictionnaire historique et archéologique 
du l'as -de -Calais. 1873-1884, 
i;> vol. in-»". 

Dinuux (Arthur). Les trourcres arté- 
siens, i843, in-8'. 

Doisy. Ia; lioyaume de France ; 1753, 
in-'r. 

Douay ( 1,'abbé). Histoire généalojjique 
des branches de la maison de Bé- 
thune, preuves; 1788, iii-fnl. 

Du Chesne (.\ndro). Histoire généa- 
logique de la maison de ISéthune. 
preures; iGSg, in-fol. 

— Histoire généalogique de la maison 

de Guines, d'Ardres, de OuntI et 
de Coucij, preures; i(>3i, in-fol. 

- - Historifp Fran^orum scriptores; 

ifiSG-ifiig, 5 vol. in-fol. 

Epigraphie du Pas-de-Calais; i883 
et années suiv., in-4". 

Etat général des départements, dis- 
tricts. catUons et communes de la 
République française , an 11, in-fol. 

État par ordre alphabétUjUC des cilles, 
bourgs . lUIages et hauteau-c de la 
généralité de Flanilre et Artois. . . , 
formé par ordre do .M. Esinau- 
Cart; 1787, in-fol. 

E.réculiou testamentaire de Jehan Ta- 
bari, éresque de Tlicrouenne, ap. 
Mémoires de la Société des Anti- 
quaires de lu Morinie, 1. XXVll, 
p. 3ô et suiv. 

Évéché do Boulogne. Inccntaire som- 
maire des archives de cet évéché, 
par l'abbé HaiRneré, t. I, et 
premières feuilles du tome II. 
1891, in-4". 

Expilly (L'abbé). Dictiounaire géogra- 
phique des (îaides; 1766, 7 vol. 
in-fol. 

Kroissai't. Chroniques, édit. .Siméon 
Luce, de la Colleclion de la So- 
ciété de i histoire do France; 
1869 et .innées suiv., in-8°. 

Galametz (Comte de |. Histoire généa- 
logique de la maison île Trame- 
court, pièces justificatives; 1881. 
grand iii-S". 



Ilalamotx | Comte de). Le prieurs dr 
Saint -Amire- le: -Airt («trail 
des Mémoires tlo la Socirtr iten 
antiquaires de la Morinie). 

liiUlia Chrisliann. I. III et X, instru- 
menta; i7'i.'i et 1751 , in-fol. 

(icnealogia comituin Flawlria- , dans le 
tome XIII du Reciied des histo- 
riens de France. 

tjénéalogie des comtes dr Itoidogiir . 
dans P. Paris, txi manuscrit» 
français de la lliblinthéque da 
Roi, I. III, p. aoi ; in-8*. 

Gérard Robert ( Dom I. Journal, édit. 
de r.\cadéniie d'Arras; |853. 
in-8". 

Giry (A.). Analyse d'un registre des 
Archives municipales de SaiiU- 
Onier. dans le tome \V des Mé- 
moires de la Société des anti- 
quaires de la Morinie. 

— Histoire de la ville de Saint-Oiner, 

pièces justificatives, 1877, in-8'. 

Gislebcrti Montensis Hannoniie cbro- 
nicon, dans le tome XIII du Re- 
cueil des historiens de France. 

Gorguc-Rosny (De la). L'état ancien 
du Boulonnais; 1873, iii-8'. 

— Recherches gvnéidogiqurs sur les 

comtés de Pontbieu . dr Boulogne . 

de Guines et pays circonvoisins , 

187.4. 4 vol. in-8". 
Guérard (B.). F^sai sur le système des 

divisions teri-itoriidvs île la Gaule : 

i83a, in-8". 
Gucsiion. Inventaire chronologique des 

chartes de ta ville d'Arras; sans 

date, in-4°. 

— Vu cartidaire de l'abbaye de SrtîiU- 

ril,i.t( (/',l;-;-(M, ap. lliuletin his- 
torique et philologipu^ du Miais- 
tère de l'instruction publitpie , 
année 1896, p. a4o-3o.">. 

— te Cartidaire de l'cvérhc il' \rrnt . 

appendice contenant les pièces 
éditées (extrait du tome .WXIII. 
a° série, des .Mémoires de t' Aca- 
démie d'Arras. 190J, in-H'). 

GuUlaumo d'.\rmoriqnc. Gcsta l'hi- 
tippi iugiisti. dans le Recueil des 
histnriensde France. {. XVII. p. In 
et suiv. 

Ilai|;nen< ( l.'abbc). Chartes inetlifs lis 
l'ancien Boulonnais . publiées dans 
le tome XIII des ilviiioii-cs de la 
Société académique de Itoulognv- 
sttr-Mer. p. 4i3-490; iSsil. 
in-8°. 



IXXX 



INTRODUCTION. 



Ilai(;iieré (L'abbé). Difliomiaiie lo/io- 
jirajihiqiw de l'arrondissement tir 
Boublpte-mr-Mer; 1881, in-8" 
il. XI (les Mémoire» île la Sociélr 
aeadé.mUjue). 

— lieriteil historique du Boulonnais ^ 
publié par A. de Rosiiy, 1900, 
•î vol. in-8° Jésus. 

Mariulf. Chronique de Vabhaye de 
Saint- Jïiquier, étlit. Ferdinand 
l.oth; i8<|4, in-8°. 

Mennebort. Histoire /fcnéralc de la pro- 
rinre d'Artois; 1786, .3 vol. in-S". 

Henry. Esxai histoi-irjue , topofrraphitjue 
rt stutisti'jue sur l'arrondissement 
communal de Houlo-jne: 1810, 
in-'i°. 

Hermand. Histoire monétaire d'Artois; 
iS/iS, in-8°. 

Ilinrm.ir. Opéra, édil. Siiniond, 
t84ô, a vol. in-fol. 

Ilirlius Pansa. De belto Gallico , dans 
1b tome 1 du Recueil des histoi-iens 
de France, p. .38o et suiv. 

Histoire gèncalo/^que de la maison de 
yetifrille, preuves; 1869, in-V. 

Inrenlaire de ISeurrequcn . publié par 
l'abbé llaigncré el A. de Hosn>. 
dans le tome XVII (p. i.5'i el 
suiv.) lies Mémoires de la Socirle 
académique de Houlofinc-snr-Mer : 
)8<|.')-i8<)r). in-8°. 

Iperins (Jean le l.onf;, ilit |. C.hronicon 
Sancti llertini, dans le ioiiie III 
(p. .'l'l.").77(')) ilu thésaurus ancr- 
dotorum de dom Martêne, 

Itinéraire d'Anlonin , édit. Parthev et 
Pinder; 18/18, in-8". 

I.anibert d'Ardres. Chronùpie de dai- 
nes et d'Ardres, édit. (iodefi*oy- 
Ménil(;lai8o; i8f)5, in-8". 

Lambert de Waterloo. Chrnuicon ('.a 
meracense, dans le llecueil dr.i 
hUtoriens de France, t. XIII. 
p. 497 cl suiv. 

Laplane ( Henri de). Histoire de Val 
baije lie Ciairmarais ; pièces justi- 
ficatives; 1853, in-S°. 

I.edrn (L'abbé). Histoire de la maison 
de Maillt/: iXg'i, a vol. in-S". 

Le Glay. Berne des «Opéra diploma- 
lica~ de Mirœus; |85C. in-8''. 

Le Sueur. Antvptités de Houlonne-sur- 
Mer, manuscrit do 1096, publié 
dans le tome I\ des Mémoires 
de la Société académitjue de Hou- 
logne-sur-Mer ; 1879, in-S". 

Licre des nsaines et anciennes coa,i' 



tuotes de la conté de Guijnes {Le), 
publié par Tailliar: 1807, in-8°. 

Locrius (Ferreolus). Chronicon lîet- 
gicum ; itji6. in-8'. 

l.oisne (Comte de). Les baillis, gou- 
rerneurg et graruls baillis de lié- 
thune, piècesjustiBcatives; 1900. 
in-8°. 

— Anciennes chartes en langue vul- 

gaire: 1899, in -8° (extrait du 

Hidletin historique du Ministère de 

l'instruction publique ). 
La maltulrerie du Val-de- Mon- 

ti-eail, pièces justificatives ; 1908 . 

in-8*. 
I.nkeren (Van). Chartes de l'abbaije 

de Siinl-I'ierre de Garni; 1868, 

a vol. in-8°. 
l.nngnon i.\.). Atlas historique de la 

France; 1885-1889, (;rand in-8" 

et atlas in-fol. 
Etutles sur les rrpagi-^ de la Gaule : 

dans la bihliotiièque de l'Kcole 

desbautes éludes, fasc. a, i86ij. 

in-8'. 

— Géographie de la Gaule au vi' siè- 

cle, 1878, grand in-8'. 
Loriquet. Cahiers de doléances de 
178g. dans le département du 
Pas-de-Calais; i89y, a vol. in-8". 

— Inventaire sommaire des Archives 

hospitalières de Sainl-Omer ; sans 
date, in-'i". 
Mabillon. Irfa Sanrtorum ordinis 
Sancti Bcnedicti; 1668-1701, 
9 vol. in-fol. 

— Annales ordinis Sancti lienedicti; 

1703-17.19, 6 Vol. in-fol. 

— De re diplomatica, 168G et 170'!. 

1 vol. avec supplément, in-fol. 

.Vlaillart. Coutumes générales d'Artois ; 
1739, in-fol. 

.Malbratici| (.lacques). De Moiinis et 
Movinorum rébus; 1639-1 634, 
3 vol. in.4". 

Martène et Durand (Doms). loijage 
littéraire de detur religieu.c bé- 
nédictins de la congrégation de 
Saint-Maur; 1717, iu-4*'. 

Mémoires de la Commission dépar- 
tementale des monuments histo- 
riques du Pas de-Calais ; iS>^\) 
et années suiv., in-8°. 

Mémoires de la Société aciutémiquc de 
l'arrondissement de liordogne-sur- 
Mer; 1866-1899, in-8°. 

Meyer (Jacobus). Flandricarum re- 
rum Annales; 1 j6i. petit in-4°. 



Mirœus et Foppens. Opéra diplo- 
matica; 1733, 4 vol. in-fol. 

Monstreict, édit. Doiiet d'-\rcq, de la 
Société de l'histoire de France ; 
1875 , in-8°, 

Xécrologe de Saint-Vaiut , publié par 
le chanoine Van Drivai; 1878, 
in-8". 

Nomina regionuni , poptUorum . . . quo" 
reperiuntur in inseriplionihns . a 
Jano Gunlerio collectû; dans le 
tome 1 (p. ia9 et suiv.) du 
Bccueil des historiens de France. 

Notice sur les voies navigables du 
Nord et du Pas-de-Calais; 1900. 
in-fol, 

yotxHa dignitatum tam cirilimn quant 
militariam, dans le Becttcil de< 
historiens de France, t. I, p. i*j5 
et suiv. 

\otitia provineiarum ; dans le même 
recueil, t, I, p. ia3 et suiv. 

Notitiœvetcres provineiarum et civitatuni 
Galliœ; môme recueil, t. II. 
p. 1 et suiv. 

P. |;art d'Hormaiisart. Histoire du bail 
liage de Saint-Onwr; 1898-1899, 
■i vol. in-8". 

Pardessus. Diplomnta, chartw; i84.'l 
1849, a vol. in fol. 

Partition du diocèse de Théroaanne 
en i''iôi) , dans les Mémoires de 
la Sicieté académique de Bou- 
logne, t. VI, p. 3ll et suiv.; 
1886, in-8". 

Pertx. MonumetUa Gcrmaniee histo- 
rica ; 1 8a6 et années suiv. , in-fol. 

Pline le Naturaliste. Naturalis his- 
toria; édit. Detlefsen, 1866- 
i88'i, 6 vol. in-i-!. 

Pomponius Mêla. De (iallia, dans le 
Becueil des historiens de France, 
t. 1, p. 49 et .sicii. 

Ptolémée. Orographie, edit. Wilberf;; 
i838, in-fol. 

Recueil de chartes et fie titres concer- 
nant les droits et Jonctions des 
grands baillis de la province d'Ar- 
tois; sans date, in-4". 

Becueil des Imtoriens des Gaules et de 
la France , commencé par D. Bou- 
quet; 1788 cl aun. suiv., in-fol. 

Registre des recettes et dépenses de la 
ville de Iloidogne-sur-Mer, publié 
par Edm. Dupont, dans le 
lomo VII des Mémoires de la So- 
ciété académùpte t/t UotUogne- 
sur-Mer, 188a, in-8'. 



INilKihl CTKiN. 



Rei;i»lie mémorial ik la rUle U'inan, 
de iS5fi à i383, |iul)lié (liinn 
les .Ueiiioi/'tu de t'Académio il' Ir 
rat, 1' gi'rin. I. IH, p. lo.'i et 
siiiv. 

Kicoiiart ( Louis ). Len himu de l'abbaye 
lie Saint- Vaatl : 1888, in-8°. 

— Eliulen sur Icx nom» de lieiu- du 

itepartement du Pau ■ de - Ciilaia ; 
i8yi-i9o3, '1 fasciciilis in-ful. 
Rodièic (lio|;ei-). Les corp» saints de 
.)lonliviiilsur-.\ler: 1901, iii-8°. 

— Le prieuré de lleawuin, docii- 

ments. njoS. iii-H". 

— U^ prieuré de A'.-D. lie Mainlenay, 

(locumenls, igot. in-S". 
Roman d'Eiulache-le-Moine , édit. Fraii- 

cismin Micbel: i834. iii-8°. 
Houycr. Recherches historiques sur le 

chapitre et l'é/^tise collégiale de 

&iint-l'ierre d'\ire, (lociiinonl$. 

iSBo, in-8". 
Rymcr. Fwdera, comeulus; 1718, 

in-fol. 
.Sau([raiii. youreuu dénombrement du 

royaume; 17M0, iri-4". 
Slatistiijue monumentale du Pas-tle- 



nia,. 



"'.!" 



•j vol. «I I faKirulc in'i". 

Slr.ibon. Hen/fraphia , wlil. Krainer: 
i«ii'i-i85!i, iii-8". 

Table de l'eulinj;er, odil. Dsajarrfinf ; 
18119. In-rol. 

Tailliar. Rechrrrhes pour senir â 
l'histoire de Saint- Vaast d'Arras ; 
1809, in-8*. 

— Recueil d'actes en langue romane: 
i8.'i9, iii-8'. 

TcriiincL (.\ii|;usto). L'Artois souter- 
rain, 1878-1880; ft vol. in-8'. 

Terrier de l'abbaye de Saint-Wulmer 
de Ihidojrne : publ. par Kujjrne df 
lliisiiy. dans le toinc X des Mé- 
moires de la Société arattêmiiiui 
de tioidoffne, 1879. iii-8'. 

Terrier de l'abhaye de lieaidieu de 1 9S6 , 
piililié. depuis la runreclion du 
dictionnaire, par M. Ro|>er llo- 
diètT , d'après le rouleau en 
parchemin do la liibliolhèi|ur' 
lie Sainl-Omor (extrait des l/e- 
moires de la Société acailemi/pie 
de Houloffne - sur - Mer ; 1 90U , 
in-8*). 



I.IWI 

Tnulel et JoMpb de Leliord». hl^rllrt 

du tr for lia Charles : 1863-1806. 

3 vol. Ml-'l*. 
Tieni). La pméle dt Uonlreuil et U 

traité de llretigny ; 1899, in-8*. 
Thoboii ( 1,'abbe 1. it chdteau et 1rs 

Meijineur» de Montrai rr! . pi^e* 

juitiflcotiie- : lyoi, in 8*. 
Titre, de la cminanderu' de Itaiilr 
\resnes , anterirutt n t 3 1 j , pu- 

lilié» par le cunile (Jliariet d ll"^ 

ricourl dans In Vémoim de 

r Aeatlémie d' ir, 

p. 8-77. 
Turjuii. ComitOfii Tri 

Sancii l'aidi ad Tri 

1731, in-»*'. 
\ale.sius f iindnnnu.s 

riim: i(i7i. in fui. 
Vitassi' (L'abbel. Histoire il'imyU- 

l.hi'iteau, pièros justiOratm» ; 

189^1. in.8". 
Willelmus >falm''sburi>-n»i'i. De i;esiis 

reijum Ut^lornm , dans le 



•)' ««rip, t. X. 



tiale* . 



\otitia tiallia- 



toiue XIII, p. I 
riieU des histori 



et suiv.. du Ite- 
•.« ./.■ Frann. 



IMS-DI!-C\I.\r 



EXPLICATION 



VTMU:VI\TIO>S EMl'LOVKKS DAÎNS U: DirTFOXWIRE. 



a. 


acta, acte. 


ahli. 


abbayi-. 


acail. 


.icadiiiiie, acadéoiiiiiie. 


act. 


aclum. 


affl. 


amiidil. 


al|>h:>b. 


alpliabiUi(|Up. 


ano. 


ancien , ancienne. 


Andr. 


Andrense. 


ann. 


annale*. annuain>. 


aiini». 


aiinivi-rsairps. 


antiii. 


aiili(|iiaii-es. 


ap. 


a|,nd. 


,ir,-h. 


archives. 


Arch. liai. 


Archi\es nationales. 


Aiil. 


.\rdensis. 


Air. 


Uras. 


an-niid. 


arrondissement. 


Ai-I. 


Artois. 


ai-t. 


article. 


Altrol). 


\tlrebalpnsis, Attrebatenso. 


Au|;ust. 


Augustin. Augustinus. 


auj. 


aujourd'hui. 


aulrof. 


autrefois. 


av. 


aveu. 


Iiar. 


baronnie. 


liaithrl. 


l'artlii'loiny. 


licrt. 


Berlin, Bertinus. 


Bol. 


Bélencourt (Dom). 


Bélli. 


Bélhnne. 


hihl. 


bibliolliii(ue. 


lilhl. liai. 


Bibliothèque iiiitioiiale. 


lîniil. 


Boido|;ne. Bouionnai.s. 


bniiii. 


brumaire. 


biiM. 


bulletin. 


c. 


rartc', carton. 


cab. 


cabinet. 


Cad. 


ladastre. 


Calais. 


Calaiuis. 


caii 


canal. 


Car,,. 


le Carpenlier. 


cari. 


cjirtulaire, cnrlulariuin. 



Cass. 


Cassini. 


catal. 


catalogue. 


calb. 


cathédrale. 


cens. 


censier. 


cent. 


centièmes. 


cf. 


conferte. compai'ez. 


cb. 


chartes. 


ch.ins. 


chansons. 


cliap. 


chapitre, rhapelle. 


cbapell. 


chapellenie. 


cbarlr. 


rhartreui. 


cbarlr". 


chartreuses. 


chat. 


château. 


cbiUell. 


chàlellonie. 


ch.-l. 


chef-lieu. 


christ. * 


rhristiaiia. 


cbronic. 


chronicon. 


cit. 


citato, cité. 


c°'. 


commune. 


c°". 


canton. 


col. 


colonne. 


Colb. 


Colberl (fonds). 


coinpt. 


compte, comptes. 


cop. 


copie. 


roui. 


coutume, coutumes. 


couv. 


couvent. 


c". 


comte. 


c''. 


comté. 


cuoill. 


cueilloir. 


D. . 


Dom. 


d. 


dossier. 


d'. 


doyenné. 


décl. 


déclaration. 


dénombr. 


dénombrement. 


dctr. 


détruit. 


diclionii. 


dictionnaire. 


flioc. 


diocèse. 


dipl. 


diploinatuni . dipbun 


dom. 


domaine. 


Dommarl. 


Dominarlin. 


égl. 


église. 



L\MV^- 



A CREMATIONS. 



rnqu. 
é|)ii;r. 
••stabl. 
(l.-m. 

f'V. 

1. 

r.im. 

fascic. 

Kl. 

f. 

r. 

Fr. 

I'r,nj;m. 

(iall. 

);.>n. 

ircogr. 

S'- 

Guill. 

II. 

hab. 

Iiaut. 

Iiist. 

Iiislor. 

Iiosp. 

il)id. 

i(l. 

iiupi'. 

inslr. 

invent. 

Iper. 

1. 

Laiol). 

Int. 

lay. 

I. cil. 

mail. 

Mai-. 

marqu. 

luatrel. 



min. 
Mir. 

mii'ac. 
m°". 

Monslrel. 
VI or. 
mouv. 



enqu^'le. 

éiiijjniphie. 

establies. 

étal-major. 

évéché. 

ferme. 

famille. 

l'.'isciciiie. 

Flandre. 

fonlaine. 

folio. 

France. 

fraifiiienls. 

(iallia. 

(;énéalo(,'ie. 

(;éoj;rapliique. 

grand. 

(iiiillaume. 

hameau. 

liabilant, habitants. 

Iiaul^nir. 

hi.stoire, hisluria. 

historiens, historique. 

hospice, hospitiilier, hospitalières. 

ihidein. 

idem. 

imprimé, 

instrumenta. 

inventaire. 

isolée. 

Iporiiis. 

joiifjleur:». 

ligne, liasse, livre. 

I.nmbertii.«. 

latin. 

layettes. 

icirii citalo. 

manoir. 

Maroîiiil. 

marquisat. 

iiiatreloge. 

mémoires. 

moulin. 

mlniites. 

MiraMis. 

miraciila. 

maison. 

Monsirelel. 

MoriiMo. 

mnuianl. 



ms. 


manuscrit. 


inss. 


manuscrits. 


m'. 


municipal , municipales 
mont. 


IKlI. 

N.-O. 


nationales. 
Noire-Dame. 


nerr. 


nécrologe. 


n". 

obil. 

Om. 


numéro. 

obiluai'ium. obituaire. 

Orner. 


0. ,S. B. 


ordinis Sancti Benedicti 


l'.-<le-C. 

par. 

partit. 


page. 

PaSKie-Calais. 
pai'oisse. 
partition. ' 


post. 
piiuil. 
pr. 
pr.-verb. 


poslali'. 
pouillé. 
preuves, 
procés-verbal. 


, rec. 


recueil. 


rech. 


recherches. 


rog. 


registre, registrum 


nv. 


rivière. 


'"■ 


recto. 


ruiss. 


ruisseau. 


se. 


sceaux. 


8. 


siècle. 


sér. 


série. 


s". 
Silh. 


seigneurie. 
Sitbicnse. 


.-s. 


saiiclorum. 


soc. 


société. 


s'". 


section. 


suppl. 


supplément. 


syn.ips. 
t. 


synojisis. 
tome. 


lerr. 


terrier. 


leirit. 
Thér. 


territoire. 
Tbéroiianne. 


lop. 
Tourneh. 


I"l«'l,v.qiliique. 
Toiiniehem. 


1res. 


irésnr. 


uiiiv. 


universel. 


1 rsul. 


( reulines. 


V. 


vei-s. 


vill. 


village. 


vingt. 


vingtièmes. 


vit. 


viUi. 


\Vul,„. 


verliii, verso. 
«Minier. 



IHC.TIOW \lliK TOIMXil! \l'lll(ll I- 



LA FRANCE. 



i>i:i'AiiTi:>ii;\ï 
DU PAS-DE-CALAIS. 



\\ (L'), riv. (|iii prend sa sourie à lioiirllies, au 
lianieaii de Trois-Marqiiets, cl qui, caualUée à 
partir de Saiiit-Omer, se jette dans la mer du 
Nord près de (iraveliiies (Konl). — Agnniia, G'iS 
(rart. Sitli., p. 18). — Knneno, vu' s. (Acta SS. 
0. S. B., sa;f. m, pars 1, p. 'i5; vitn sancti Ber- 
lulli). — Ai;niona, 728 (cart. Silli., p. 69). — 
Agnio, 8G6 (cb. de Saint-Berl., n° 'la). — Aipio, 
1107 (cart. Sitli., p. 319). — Afriiitio, 1151) 
(cil. de Saiiit-Bert., 11° aa3). — .1, i-.sSa (l'AiV/., 
a" la/io). — Agiiioiia, alio iiominc Routera, i5()i 
(Meyer, aunales, p. 97 v°). — An, iSGO (mém. 
Mor., I. XIV, p. a38). — Aas, x\ru* s. (Cassini). 

Abb.vïe (L'), lieu dit, c"° d'AuI)i(;ny. 

AuBAïE (!-'), f. ot m'" à papier, c"' de Blandecqucs, 
sur remplaeeiiieiit d'une ancienne abliaye de feiii- 
mes de l'ordre de (liteaux, dite des dames de llUiii- 
decqiies, fondée en 1 18a ou 1 18O sous le vocable 
lie sainte Colombe, supprimée en 171)0. 

Voir linNDECQUliS. 

Abbaye (V), anc. 1'., c"° de Campi(;iieulles-le9- 
tirandes. — Im maison et censé noinée Vabatje de 
Cnmpignoeulles- 1rs- Grandes, l't-^t} (Arrli. nal., 
J. 807, n° 4i). 

Ancienne ferme de l'abbaye de Saiut-\aasl. 
Abbaïk (L'), anc. m°°, c"' de Coyecqucs. — Lne 
mai»on nnmmée l'Abiiie, 1587 (abb. de Sainl-Bcrt., 
H. 3G1!). 

i'AS-i)E-(:»nis. 



AcBAïE (L'), f . . r"' di' (ilairuiarais; emplareuieul 
d'une ancienne abbaye bénédictine d'bomines de 
l'ordre de Citcaiix fondée en 1 1 '10 ou i l 'i-j. 
loir CLtinvABAis. 

Abdaïe (L'i, 11., c'"' de Divion. 

AiiBAiE (1^'), t., c"' de Doudeauville. Aiirienni- abbave 
de clianoines réguliers de Saint- Augustin de la 
rongré);ation d'Arrouaise, fundée en ioi)r) sou~ 
le vocable de saint Jean rEvan;i;élisle, ruinée au 
moyen âge et mise en commende jusqu'.i sa sup- 
pression en 1790. 

I oir DoCDEAlVILLt. 

Abbaïe (L'), sucrerie, c"' de (iouy-sous-Bellonne. 
Ancienne ferme de l'abl.aye de Marcliiennes. 
AuBAïE (L'i, anc. f. , c°' d'ilumières. — /^c rcim.r 
de Vahljiiije de Ilnulugne à llumières, i.")i8 (Arcli. 
nat., J. 795, n° '17, f i3 v"). 

Ferme de l'abbaye de Notre-Dame <le Boulogm'. 
Abbaïe (L'), 11. et m'", c"' de l.onj;»illers. sur rem- 
placement d'une ancienne abliaye cistercienne 
fondée, en 1 i;f."), sens b' vocable lie Notre-Panie. 
tombée en coniinende avi c prieuré régulier il 
supprimée en 1790. 
Foir l,0>GTlLLEns. 

ViioAiE (L'), f.. c"' de Lorgics. 

Ancienne ferme de l'abbaye de Marchiennes. 
\iiBvvE {V), anc. f., c"* do l.umbres. — Lalilieye, 
xviii" s. (Cassini). 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



Abbaih (L'), écart, c"' de ^lorv. 
Abuavk (L'), r., (■"" de; Qiiéaul. 
AoBAïK (L'), h., c"° de Saiiit-Iuglevort. Emplarenienl 
du Tancicn prieuré-liôpilal fondé en iioi, détruit 
en 1367, airilié à la congrégation d'Arrouaise, et 
dont les biens fureut réunis en ifigS à l'Iiopilal 
de Boulogne -sur -Mer. • — L'hospitaul de Saint- 
inglit'veit, xiii° s. (di. d'Art., A. ]8a, n" a). — 
Abbatia Saitcti Inirheveld, v. i38o (terr. de Thér. 
cité par Haigneré, p. 293). ■ — Dnmus do Xnnten- 
ivett , V. l'iia (Tassart, pouillé). — SnyiU Engvelt 
hospitall , i,")ôG (plan angl. du Calaisis). — Domus 
hospiUilia quw campi dicilur ureiinsi in litlnre Ghis- 
ncHsi, i.'jOi (Meyer, annales, I. \). 
Abbaïe (L'). Vdir I.ADIE cl Labv. 
ABBAïE-Biiiii.Kii (L'), lieu dit, c°' d'hel-lez-llanicau. 
ABBAïE-DE-CiioconEs (L'),sucrene et f. ,c°'do Choc- 
ques. Ancienne abbaye de chanoines réguliers de la 
congrégation d'Arrouaise, fondée, en 1120, sous 
le vocable de saint Jean-des-Prés, resiée régulière 
jusqu'à sa suppression, en 1790. 
l'oîV (JiiocyiES. 
Abbaïe-bk-Neiville (L'), f. , c'" de Bryas. — Neu- 
i'ille-le.i-Conven , Xïlil' s. (Cass.). 

Ancienne ferme de l'abbaye (le Clairinarais. 
Auuaïe-du-Vergeh (L'). lorr Vergeb (Le). 
Abbaïette (L'), lieu dit, c"' d'Aiizin-Saint-Aubin. — 

Abhiclle, xïiii" s. {(/ass.). 
AniiAïETTE (L'), f., c"' d'Atbies. 

Ancienne ferme de l'abbaye ib' Saint-\'aas(. 
Abbatktie (L") nu AiiniETTE (L'), II.. c°* de Ooi- 
silles. 

Ancienne ferme de l'alibaye de Cercarap. 
Abîme, f.. c"° de Caniblnin-l'Abbé. 

Ancienne ferme de l'abbaye du \(onl-.Saint-Kloi. 
Abbiette (L'), anc. f. , c" d'Acquiii. — L'AbuU,, 
1789 (Maillart, p. 29). 

Ancienne ferme de l'abbaye de Saint-Bertin. 
Abbiette (L'), anc. f. et lief, c'" d'Anzin-Saint-Aubin. 
— l)ou.i: jiefs nomiiu's l'Abielle, it533-i634 (abb. 
de Saint-Vaast, reg. II. saT)). — Im Bictle, xïiii s. 
(arcli. du P.-de-C, plan). 
Abbiette (b'), f. , c"" d'Allin. 
Abbiette (L'), b., c"" de Baingben. 

Vliir liABIETTE. 

Abbiette (L'), anc. iiiau. . c°" de Blessy. 

Keirae de l'abbaye de Saint-Augustin. 
Abbiette (L'), f., c"° de lioisleux-Saint-.Maic. — Censé 

ik l'Abhielle in teiriturio de Baisteiuc-Saiucl- 

Mnrl.-, iir^fi (cbaiiitre d'Arc, c. B). 
Ancienne ferme de fabbaye d'Ktrun. 
Abbiette (L'), !.. c"' de Dixicm. — Le manoir de» 



Ahbyes, 1667 (Arcb. uat., Q'. 908). — La Biette, 
xnii° s. (Cass.). — Ln Bielte, i8'i7 (enquête 
postale, Béthune, p. 533). 
Abbiette (L'j, f. , c" de Dourges. 
Abbiette (L') 011 Labiette, f. , c°' de Ficbcux. 
Abbiette (!.'), m'°, c°* d'Izel-lez-Hamcau. 
Abbiette (L'), anc. f. , c°° d'Outieau. — U Abbiette 
d'Enquinghen, i5a5 (cueill. de N.-l). de Boni., 
G. ai). 

AnciemiB ferme de l'abbaye de ISotrc-Danie. 
Abbiette (L') 011 Biette (La), f.. c°' de Robecq. — • 
Labielte, xviii' s. (Cass.). 

Ancienne ferme de l'abbaye de Chocques. 
Abbi (L'), anc. f. , c°* de Bonnières. — Lal'lnj. 
XTiii* s. (Cass.). 

Ferme de l'abbaye de Cercamp. 
Abbt (L'), anc. f. , c'" d'Haisnes. 

Ferme de l'abbaye de Marcbiennes. 
Abbt (L'), f. , c°' de Neuville-Saint-Vaast. 

Ancienne ferme de l'abbaye de Saint-Vaast. 
Abbt (L'), f , c" de Tbélus. 

Ancienne ferme de l'abbaye de Sainl-Vaasl. 
Abeae. lief, c°' de Wierre-aii-Bois, tenu de la sei- 
gneurie dudit lieu. 
Abéette (L'), lieu dit, c"' de Cormont. 
Abia, lieu dit, c°' d'Avion. Des fondations gallo-ro- 
maines ont été découvertes en cet endroit. 
Abiiien, b. , c'" de Lcpine. — Alleiam quœ Ah'in- 
tisham vocatur, xii' s. (Ilariulf, p. 110). — 
Aheinm quœ Ahhntixlia riicatur [ibid. , p. ii5). — 
Abeham, ii'ii (petit cart. dcDommarlin, f° 49 r"). 

— Abbeham, 1 19C (cart. de Saint-Josse, T la r"). 

— Abelien,\. i38o (Rosny, recbercbes, p. i3i). 

— Abihem, i ^79 (aveu de Merlimont). — • Abiban, 
i7-.>o (Saugrain, p. .'18). — Abihcn, 1780 (Bull. 
Soc. acjid. de Boni., t. Il, p. /lo'i). — llabien, 
i8'i7 (enqu. posl.). 

Abîme (L'), ruiss.,c°°dc Conchy-siir-Cancbe. 
Abisie (L'), ruiss., c°° de Calais, s"" de Saint-Piecro 

lez-Calais. — Sort du canal de Saint-Oiiier à 

Calais et se dévci-se dans le c^irial du (înirilix. 
Abîmes (Les), ruiss., qui prend sa source au Parcq 

et se jette dans la Ternoise à Grigny. 
Ablain-Saint-Nazaibe, c"° de Vimy. — Ableng, lols") 

(Le Carp., pr.,p. 9). — Ableing, lotig (ibid., p. i-")). 

— Ablcn, iio4 (abb. du \lont-Salnt-Eloi). — 
Ablem, 1 1 10-1 1 27 (cart. de Saint-Vaast, p. 20S). 

— Abtttin, ii'i^i-iiSfl (cart. du cbapitrc d'Arc, 
n" s8). — Ablaig, 1171 {ibid.yU" 37). — Ablaii/;, 
iiS5 (abb. de Saint-Vaast). — Abloaing, 1192 
(Le Carp., pc, p. aa). ■ — Abtenz, xii' s. (cart. de 
Saint-Vaast, [i. 39'i). — Abelain, 1200 (cart. des 



I)i; l'A HT KM KM 1)1. l'AS-DK-CAKUS. 



3 



rliapollcnios d'Arr. , f i") r°). — Ablaijjii, jai8 
(carl. du cliap. d'Air., ii° i5()). — .l/i/umg-, ia5a 
(cliap. d'An. , c.Vili'y). — Abelain/r, i33i (lilrcs 
l't comptes d'Arl., I. II, f 44, ii" li). — .S'aiiit- 
Mazare, iliSÔ (abb. de Marwuil, c. i). - — Amblain- 
Sttint-Nazane , 1720 (Saugrain, p. 'i'if)). 

Ablain-Saint-i\azairc, pairie du château de 
l.ens, faisait partie du bailliage de Lens, en 1781), 
et suivait la coutume d'Arlois modifiée par une 
coulumc locale vérifiée en 1507. Son église pa- 
roissiale, diocèse d'Arras, doyenné do I.eus, était 
consacrée à saint Nazaire ou saint Lazare; li' rlia- 
pilro d'Arras présentait à la cure. — Ancienne 
nialadrerie de Sainl-Nazoire. 
Abl.unzevelle, c°" de Ooisilles. — Albani silvula, 
1 1 '13 (abb. d'Kirun , d. 1 ). — Aubainscviele , 1 a 1 '.! 
(cart.dcs cbapellenies d'Arr., I* 99 r°). — lubaiii- 
sevele, 1 aaS (cliap. d'Arr. , c. P). — Ainbainsevclc, 
124*' (cart. des chapelains d'Arr., T GG r"). — 
Aubaiiiselve, 1379 (cli. d'Art.). — Aitblaitisevelle , 
xiii* s. (Chans. et dits, IX, 21). — Amblainzse- 
velle, i4i7 (arch. du ^'ord, chambre des comptes). 

— Blaitisetellc, 1 46g ( Arch. nat. , J. 1 oo3 , P 6 r°). 

— Amblainsevelle, 1 5 1 5 ( ibid. , J. i oo5 , n° 2 ). — 
Ablainselle , i.")i7 {ibid., J. ioo5, n" 3). — .Iwi- 
blinserellc, i.tG5 (abb. d'F.lrun, comptes). — Iwi- 
blinsvelle, xmi' s. (Cass. ). — Ablninsevillf ou 
Ablaiiiavelle , 17G2 ( Kxpilly, t. I , p. 11). 

Ablainzevclle, en 1789, faisait partie de la 
gouvernance d'Arras et suivait la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyotnié de 
liapaume, était consacrée à !a Nativili- de la Vierge; 
l'abbé d'Arrouaise présentait à la cure. 

Ablaiszevblle (I.e bois d'), bois, c°° d'.\yetto. 

Aboval, fief, c" (le Caumont. 

Abovai., h., c"' de Cbériennes. — Atboval, ti57 
(petit cart. de Dominartin, f° Gi r"). — Allolvnl, 
Atbiidi vallis, su' s. (cart. île Saint -Georges, 
f ,7 %■>). — Ahoval, 1681 (Arch. nat., S. .'1816). 

— Abeauval, xvm' s. (Cass.). 

Abotal, fief, c"° de Nuncq (arch. du Nord, B. iG'io). 

— Abouval, xvi' s. (Gros d'Art.). 

AciiEViiLE, c"" de Viiny. — Axseeille, 1070 (Mirœus, 
I. 1, p. 160). — AlciovUla, iiay (abb. d'Ilénin, 
d. i). — ,li»ciiDi7/n, I i43 (petit cart. de Doniinar- 
lin, r 79).— Issc/uirti', 1 198 (abb. d'Ilénin, d. i). 

— .•Iiji»ci)i7/f, 1907 (carl. des rliapellenies d'Arr., 
C ai r"). — Ascciilitt, 1221 (abb. d'Hénin). — 
.Itceri/e, 1337 (cart. do Saint-Jossc, f 1 '1 \''). — 
Aissevilla, 1937 (abb. du Vivier). — .liscieri'iV/c, 
I2'i6 (cart. de Saint-Pierre de Lille, p. 3oo). — 
Acheiilla , laSi (reg. karlanim, 1*272 v"). — 



.ImctJiV/f-en-.Irtiii/i, i3a8 (cbap. de L"n»). — 
Aêieville, i4o7 (arcli.du Nord, P. aoCo). — Daii- 
aeiitle, 1 43o ( Arcli. nat. . JJ. 998, n' 3, fiSr"). — 
Haichevdif, 1 .")C9 ( Cinliénie», rcg. A, f iC). 

Acheùlle, en 1789, fai.s.iit partie du bailliage 
de Lens et snitait la coutume d'Artoia. Sun égits*', 
diocèse il'Arrn-., ilotcnné d'Iléiiiii-Liélard, »<.'Cour-. 
de l'ri'snoy, était coii»acr>-e à siiint Martin. 

AciiEviLLE, fief, c'" de Piiisiciii-au-Mont. 

AciiiconDEL, anc. h. cl fief, c" d'.Acbirourt. — //ur- 
chicordel, lagC (abb. de SainiVaasI). — tiachx- 
cvmdrl, iG3o (Bibl. nat., fr. h.'i:i8, C i.i). 

Acuicouht, c'" d'Arras-Sud. — llarcicurtit, io'i7 
(Le Carp., pr., p. 7). — llarchicurl , xii' >. (cart. 
de Salnl-\aast, p. a4i). — llarcicurl m parvi- 
chia IJadit, xii* s. {ibid., p.a.'i3). — Hnrchrcourt , 
ia38 (cb. d'Art., A. 7, n" 4). — Harchicnurl . 
12 46 (carl. des cbapellenies d'Arr. , P 116 v"). — 
Ilarcicort, i2.t6 (sceau, .Moreau, t. (;L\XV1I, 
f° 91). — llachicourt, 1908 (cart. de Mard'iiil, 
P 29 r°) — llacecourt, 12G1 (rensier d'.\rr.. 
1° 18 r"). — Ilttrchyciirt, 12G7 (rli. d'Art., Ri- 
couart, p. jH). — llacycourt, t'io- (cb. d'Art., 
A. gag). — llacicourt, x»* s. (abb. d'Hain, I. 3). 
— llachi-cuur, 1739 (Maillart, p. i4). 

Acbicoiirt, en 1789, faisait partie de la (;ou- 
vemaiice d'Arras et suivait la coutume d'Arlois. 
Son église paroissiale, diocèse et doyenné d'Arcis, 
était consacrée à saint VaasI ; l'abbé de Sainl-Vaad 
présentait à la cure. 

C'est par erreur qu'on a dit qu'.Acbicourl portait 
anciennement le nom d'/Ze'/'s. Les deux >ocables 
toponyniiques se roiicontreut [larallèlemcnl aux 
mêmes dates. Acbicourt était un écart d'Hces, qui 
était la localité principale. ( Vnir ce mot.) 

.\ciiiet-le-Grand, c°° de Bapaume. — .itceel, 1081 
(cliap. de Saint-.\iné, c i). — Ascebel, log.** 
(cart. de Saint-Vaast, p. 66). — Ilasceel, iiiti'i 
(reg. karlarum, f 78 r"). — .l»rfi, i i54 (cart. du 
chap. d'Arr., n° a 3). — .'ii»»ic/, 1 136(1»°° de Neuf- 
ville, pr. , p. 69). — .■lisieri. 1134-11.S9 (carl. 
du chapitre d'Arr., n° a8). — Hatteel, 1170 
(reg. karlarum, f 74 v°). — - yl»i>, ''7' (carl. 
du chap. d'Arr., 11° 37). — Haisci, 1177 {ibid., 
n" 4'i j. — • Altiel, 1 187 (Bibl. nal., ms. lat. aogG, 
n° 7). — .ii$cie, 1216 (carU du cbap. d'.\rr. , 
n" i4.")). — Aitteie, laiG {ibid._ n° i46). — 
.limv, 1917 {ibid., n" i.")i ). — Aistie . laôa (cart. 
des cbapellenies d'Arr., f io4 r°). — Aychiel, 
12G6 (cb. d'Art., A. iT.). — .■lui*/, laSi (lAiW., A. 
12a). — Ayitciel. i-n-j'i (méinnire Itrioi». pièces. 
3' part., p. 9). — .ImiV. 1992 (carl. de .Maro-iiil, 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



1» iiç, v"j. — Ascnt, i3oi (ch. li'Ai-t., A. 917). 
— Aschyé, Aisciet, xiv" s. (cart. des chapelains 
d'Arr., P" 1 v" cl 7 v°). — Aitssiit-le-Grant, i43'i 
(m°° d« iMailjy, I. II, pr., p. 198). — As$iet-le- 
Grand, i5oo (arch. du Nord, chambre des 
comptes). — Auielte-le-Grand , 1585 {ibid. , liefs 
du cl)àt. de Bapaumc). — Acliiez-Ie-Grand , 176:1 
(Kxpilly, t. Il, p. fi'r.i). 

Achict-le-Grand, en 17S9, faisait partie du bail- 
liage (le Bapaume et suivait la coutume d'Artois. 
Si>n é(;lise paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné 
de lîapaume, était cousacrée à saint Jean; le cha- 
pitre d'Arras présentait à la cure. 

Ai;iiiet-i,b-Petit, c"° de Bapaume. — Aineel, \i\° s. 
(cart. de Saint-Vaast, p. a43). — Aischel, laO.'i 
(chap. d'Arr. ,c.(i-F). — .'l»sci/, xiii's. (Arch.nat., 
Q'. 920). — Assiet-le-Chastellain , 1/107 {>bid.. 
l\ aoOo). — Azict-le-Petil , itiSi ( Bilil. nal., Ir. 
(iiîi8, P 7 r°). — \chu-s-tc-Prltt dit le Petit- 
ISergam, xvii° s. (Arch. nat. , P. 2o5i ). — Acliel- 
le-Cha»U'lttin , 1779 {iliid., P. ao'i 1 ). — Achiola- 
Petil, 17()2 (Kxpiily, l. I, p. /i.'i3^ 

Achiet-le-Petit, Itien qu'enrlavé- dans le bail- 
lia;;e de Bapaume, faisait partie de l'avouerie ou 
gouvernance de Béthune en 1 7H9 et suivait l.i 
coutume d'Artois. Son église paroissiale, diocèse 
d'Arras, doyenné de Bapaume, était consacrée à 
saint Martin; l'abbé di; Sainl-Vaast présentait à la 
cure. 

AinnBT-LK-pETiT, liof, c" de Mercatel (Vingtièmes 1. 

Aciiï, lief, c" d'Auxy-le-Cihàteau. 

AciÉniEs (Lks"), us., c"" d'Isbergues, delà Société des 
aciéries de France. 

Acg,c"°de Vimy. — Aesc, 1 i5/i(cart. du cliap. d'Arr. , 
n° aS). — .lc«c/i, 1154-1109 [ilnd., 11" a8). — 
Asch, 1220 (TitresdeH'°-Avesnes,p. 36). — Aasc. 
ia58 (cart. des cliapelains d'Arr., 1" 83 r°). — 
Ach, xm° s. (cbap. de Sainl-Barlhélciny, c. i). — 
Aasch, 1 2()i (cens. d'Arr., 1" A 7 r°). — Asck, i3o5 
(ch. d'Art.). — Asij, i/t3o (.\rch. nat., JJ. 99S, 
n" 3). — Asqun, 1570 (abb. de Saint-Vaast). 

Acq, en 1789, faisait partie de la gouvernance 
d'Arras et suivait la coutume d'Artois modiliéc par 
une coutume locale rédigé' en 1507. Son église 
paroissiale, diocèse d'Arr.as, doyenné d'Aubigny, 
district de Marauiil, était consarrre à saint Géry; 
l'abbé du Monl-Saint-Kloi présentait à la cure. 

AcQUEMBnoNNE, bois et fief, c" d'Aliouagne. — /.c 
buii d'OJfay nmmné d'Acijuembrniine, lôg'i (ch. de 
Sainl-Bert., n" /laSa). 

AcgCEMcnoNNE, lief, c"° de Cainlil.iin-Cljàlelain (Ving- 
tièmes, t. CLXVIl). 



AcQCEMBRossE, Gef, c°" de Belettes, Upen et Cléty. 

AcQDEMBROssE, anc. f. , c"' de Fouquereuil. — 
Aquembronne , i4i8 (cart. des Chartreuses de 
Gosnay, t. 1,1" 109 r"). — Acquembroyne , iô33 
(cueill. de Saint- Barthélémy). 

AcQOEMBBoxXE, cliàt. , bois et lief, c"° de Lumbres. — 
Aquemerone , laio (ch. d'Art., A. 8, n° 3). — 
Acquenxei-imne , 1 aie ( i"cart. d'Art., f" 27 r°). — 
Ahenbrone , 1829 (hospices de Saint-Umer, B. 3l>, 
11° h). — Eskembronne, i333 (ch. d'Art., A. 76). 

— Ahembronne, i36a [ibid., .\. 70a). — Aqueni- 
bromie, 1875 (ch. de Saint-Bert., n° 1860). — 

I Akenhronne , i38o (sc.d'Art.,n" 176'!). — Enquem- 

beronne, iSgô (Arch. nat., K. 54, n° 3i). — 
Ackebronne, 1781 (épigr. anc. de Saint-Omer, 
n" i3). — Arquemhronne , 1789 (procès-verlial 
coutume de Saint-Omer). — • Acquemhrouck , 1789 
( Maillart, p. 28). — Ch'" d' Arqaembimme (c. État- 
maj.). 

Fief tenu du château de Seninghem. 

Acques-des-Allecx (Les), écart, c" de Fréthun. 

.\ci)iETTEs (Les), bois, c°' d'Alembon. 

Acgois , c°" de Lumbres. — Alcoiin swe Acquiiiius , \' s. 
(cart. Sith., p. 368). — Aquino , 1 098 ( ibid., p. 2 1 5). 

— Aquin, iiaô (ch. do Saint-Bert., 11° i5S). 

— icqiiin, 1 166-1 178 (tbid., 11° 26a). — Aquiiie, 
1 170 (chronicon Andrense, éd. iii-4°, p. 4o8). — 
Acqniiie , v. 1178 (chronic. .\ndr., p. 8i5a). — 
Acquinu. 1175 (ch. de Saint-Bert., n° a64). — 
Aqutnum, xiT s. (Lambertus Ardensis, p. 21). — 

IcMiH, 180a (cb. d".\rt., .\. 182). — Acuinji, 
i'io8 (ch. de Saint-Bert., n" a3i3). — Acquvts, 
i4i8 (bnll. Moriii., t. Il, p.3iK). — Acquijn, i45o 
( cart. des Charte, du Val-Sainle-Aldegonde , f° 2 2 r"). 

— Acqmin, i5o6 (ch. de Saint-Bert., 11° 8781). 

— .Ucum, 1559 (partit, de Thér., p. 343). — 
Accuvcin, 1567 (ch. de Saint-Bert., n° 4i2o). 

Seigneurie de l'abbaye de Saint-Berlin é/igée 
en vicomte , Ac(|uin faisait partie du bailliage de 
Saint-Omer en 1789 et suivait la coulume d'Ar- 
tois. Son église paroissiale, d'abord diocèse de 
Thérouanne, puis de Boulogne, doyenné d'Al- 
(luines, était coasanée à sainte Pélronille; l'abijé 
de Saint-Berlin [irésenlait à la cure. — H y avait 
à Acquin nn prieuré de l'abbaye de Saint-Berlin, 
consistant en un manoir. 

AcïiiE, f. , c"" de Vieille-Eglise. 

.\mNEEii, c°" de Beaunictz-les-Loges. — De Anilifcr 
pavtfiii dédit Desiderius. . . nominaii$ ra[m]deiit 
villaiii UerevUlarc , quo nomiiie anliquilii» voca- 
hatiir, \i' et xii' s. (cart. de Saint-Vaast, p. 395 et 
296). — Ikrerdtarimii, 1068-1 io4 (iii</., p. agti). 



DKI'MlTKMr.NT Dl' i'VS-KK-C A I. \ IS. 



— Candifer, 1170 (cari, du rli:i|i. il'Arr., n° 3'i). 

— Antifrr, 1177 (Morcaii, l. l.\X\l, PO.')). — 
Andifeir, m'A-] (iv(j. kartarum.T 117 r°). — .'In- 
difier, lalii (cens. d'Air., f" MJ v°). — Andenfe}!. 
1 3 a I ( ch . d' A rt. , A . ;î 9 4 ). — /l lu/ijer, i 3 fi o ( ihid. . 
A. 608). — Dandifa; i5i8 (Aixli. nal., J. 7«|5, 
n°li-;).— AndinJ'ei; iSag (liiii., J..59MO, f 1 '1 r"). 

— Adin/crt, l'jvo (Saugrain, p. 3i 1 ). 
Adinfcr, en 1789, faisait partie de la gouvci- 

nancc d'Arras pl avait une conlume locale rëdipci- 
en i5o7 suivant la contume d'Artois. Son égliso 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyenne de l'as, dis- 
trict de Beamnetz-les-Loge.s, était consacrée à saint 
Nicolas. Pcrsonnat à la collation de l'é\é(p)e 
d'Arras. 
AnsoiT, 11., c"' de Zndausquos. —Ilatesiol, laai (rli. 
de .Sainl-Beii., n° G09). — Dant In paroisse cl 
dimnf^e de Quelmes, au lieu nommé la ten-e Hatsnt, 
1293 (Synopsis Sancti Bert., t. I , f 138 \°). — 
Httutsnil, i336 (arcli. de Saint-Onier, G. la e). 

— Ilaulsot, i'io7 (ch. de Sainl-Bert., n°-j3oa). 

— Ilimnil, i'i33 (iAi(/., n" ■i-i'ii). — llaissml. 
I 433 ('*"'•. "° 27''3) — Hai'ii'"''' '''7" (''"''■■ 
n° 3378). — Harsnit, i!i-;'i {ihid., n° 33')o). -- 
llardesoil, iSoS (l'iiVi., n" 37/16). — Le Ual»i«j. 
1739 (Maillart, p. sg). — Halzoit, 1776 (abh. de 
Sainl-lîert., rej;. /loti). — Adroit, 190-! (ann. du 
P.-do-C, p. âo8). 

AFI'Rl^Gl^;s, c°° de Lumhies. — Hafferdinget , 118-! 
(ch.de Sainl-iiert., 11° 32,")). — Arfrcnires, i i8(i 
(cari. Silli., p. 369). — Alverdinira , 1191 (cli. 
de Sainl-B.rl., n° 37(1). — Harfredingei , 1197 
(hosp. de Saiiil-Omer, Il[, B»)- — Ihfrengfs . Iler- 
/ereiigfs, lhrferon;;hes , lai-J et 1919 (D. Bel., 
cart. d'Aiirliy, p. laa et la'i). — lla/redenfrlies , 
1337 (rh. de .Sainl-Bert., n° 71a). — Unjrengrs. 
laSg (cil. d'Arl., A. 7, n° i.î bis). — Affren/thcs . 
l36/i (cil. de Saint-Bert., n° 1730).— l\afriitj;Ue , 
1869 (cart. dos cliartr., f" aa r°). — ll(ifreni;bes, 
ift'iô {ihid., i° 5 v°). — Haffrenfrtiet , ir)33-i.53'i 
( Giry, reg. municip. , n° 3o6). — . \JI'raii(;lies , 1 .ï.'i 9 
(part. deTliér., p. 343). 

AfI'ringues qui, comme terre féodale, relevait du 
château de Seninghem, faisait partie du bailliage de 
Sainl-Oiner en 1789 et suivait la coutunii' d'Ar- 
tois. Son église, d'abord diocèse de Tlionnianiic, 
doyenné d'AUpiines, secours de Couloinby, ensuite 
diocèse de Boulogne, secours de Bayeiighem-lez - 
Seninghem depuis 1787, élait consacrée à saint 
Léger. 

AciCUE (L') ou (;*(;hf. (ni, riv. ipii prend sa source 
à Inrhy et se jette dans la Sensi'e après avoir 



pénétré dans le département du Nord à la limite 
di's communes d'<Jisy-le-Verger el d'Auie'nchenl- 
au-liac ( Nord ). — /1(/ii(i Marchium , 111' s' | cirt. de 
Sainl-Vaasl , p. 1 7 1 ). — Im nvifre tiominée l'Hiron- 
delle ou La/jache , 17(1') ( terr. de l'-ibb. du Verj^i- . 

Agi!vi:i.inui!. loir .Most-KveMÉ (it). 

AnscoiiRT, f. , c"' de Tilly-t^apclle. 

AGNr.nKs, c"" d'Aubigny. — Enier, ii3i (cart. d'Au- 
bignv, f° ior°). — .liiAio-i, 1187 (cari, de» cha- 
pellenics d'Arr. , f lia r°). — Anier, latig (cari. 
d'Aubigny, f° 3o v°). — Ani/er, 1373 (cli. d'Arl.. 
A. 30, II" 17). — Anyrriœ, \iii' s. (obit. Aircbal.'. 
— Aijjner-lez-Auliijpty, i â 1 7 ( Arrli. nat. , J. 1 oii."> . 
n" 3). — ,ly;^ni>r, |.')|8 {ihid., J.795, II* 47). — 
/lig-nitTM, iCi3 (Colberl, Flandre, I. lAWIV. 
P i3H r°).— .l;;micr, i759(Vingtiémes. I. Xlllj. 
— .'l^niers, 1769 (ibid., l. CCLVllI). — .Ij'/nVrej- 
lez-Auhijpiij, I7a4 (Bichebourg, t. I, p. 47a). 

Apnères, en 1789, faisait parlie du bailliage 
d'Aubignv-le-Conile el suivait la coutume d'Artoi». 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenU'' 
d'Aubigny, district de Marœuil, était consacrée .i 
saint Léger; le prieur d'Aubigny présenlail à la 
cure. 

AcNKRES, fief, c'" de No nx- les Mines. - 1/) Jirf 
Daigner, 1779 (Arcli. nal.. 1*. no'i8|. 
Fief tenu du cli.ileau de Bi'tbune. 

AoBz-GnisD-CiMP, h., c°" de Saint-Michel, arrond. 
de Saint-Pol. — .'liic», 1190 (cari, de Thér.. 
p. Cl). — Ai;net, MT* s. (Arcli. naU, P. 1371. — 
/Ig-nc», i4aa (cart. de Thér., p. 34i ). — ArjTiiri. 
1507 (Boulhors, 1. H, p. a3a). — A/piet-drand- 
Camp-Iez-Saint-Pul . i5a8 (Arrli. nat., J. nuti, 
r l)04 r°). — Agitcê-Grand-Champ , 176a (Expill). 
t.l,p. a8). 

Agne/.-Grand-Camp, en 1789, faisait parlie de 
la sénérhau.ssée de Saint-Pol et suivait la ceulnni- 
d'Artois. C'était originaircnienl, au diocèse de The- 
rouanne, le rbef-licu d'une paroisse ilnnt (tstrciille 
clail le secours; mais dès i4aa Osirevillc était d- 
venu le lieu paroissial. 

Agskz-lez-Diisixs, r"" <le Beaumelz-les. Loges. — 
.lue:. Hf)9 (cart. de S.Vml-Vaast. p. aS). ■ f"':. 
890 (llistor. de Fr. , 1. IX , p. 45a e: di[iloma (Mu- 
nis). — Anes, iaK9 (ch. d'Arl., A. l'io). — Anièt. 
ia9l>-i397 (D. Bel., cart. d'Aucliy, p. 394). 
.Idiièj, i3'ia (chap. d'Arr., r. C-F). — Aignez-lr:- 
Puisans, 14G9 (Arrli. nat.. J. ioo3. f .') v"). — 
Affilez, suce., xviii' s. ((^ass.). 

Agnez-lez-Duisans, eu 1789. faisait parlie (!•• I.\ 
gon\eriiaiiie d'Arras cl suivait la nmliime d'Ar- 
tois. Son église, dioci'-se d'Arra-, rloyenue d'An- 



6 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



bigny, dislricl de Marœuil, secours de Duisans, 
était consaoréi? à saint Martin. 

AoNicocRT, aiic. I. et fief, c" de Tilly-Capelle, tenu, 
partie du chat. d'Avesnes-le-Comte, partie de celui 
d'Aubigny. — Agnicurl, xii' s. (cart. de .Saint- 
Georges, 1° 25 r°). — Aisnicort, laaô (cart. des 
chapellenies d'Arc, f° \ (i% f' ). ^ Agnicourl , lAciO 
(arcb. (lu Nord, B. 1869). — Aignicourt, i5i6 
( Arih. nal., J. 100.5, n" ?i). 

Agnv, c°° d'Arras-Sud. — -^g'", 1 ' 54 (cart. du chap. 
d'Arr., n° 23). — Aigni, 117] (ibid., n° 87). — 
Aiiigni, i?,6i (lens. d'Arras, f° .'16 v°). — yiignis, 
1800 (cart. des chapellenios d'Arr., f" i33 v°). — 
Aiiigny , i36'i (cb. de Sainl-Jean-on-l'Estrce). 

— Aigntjyiioçi (invent, dos ch. d'Arr., n°373). — 
Agny, 1730 (Saugrain, p. 33 1). 

Aguy, PI) 1789, taisait partie de la gouvernance 
d'Arras et suivait la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné de Pas, dis- 
trict de l!eaumetz-les-Loges, était consacrée à 
saint Laurent; le chapitre d'Arras présentait à la 
cure. 
AiGi.E (L'), lieu dit ol lie!', c°° du Portel. — Ikghi , 
1275 (mém. Soc. acad. de lîoul., t. XIII, p. /i38l. 

— Le lléguc, i5o5 (lerr. de Saint-Wulmer, 
p. .")7). — Lp Uiquc, l.")o5 (ihiiL, p. yo). — Ln 
cote (le lUgle, 1777 (abh. de Suint-VVulmcr). 

Aiguille (L'). loir Lalolim,!:. 

AiMEiiKM, lieu dit, c"' d'Acquin. — La leire tl'Ai- 

mehcm, i3?i() (ch. de Saiiit-Iicrl., n" 1687). 
AiMEZKuncs (LKs),\ill.disparucirief,c°' de Bienvillers. 

— Ameseh, ifiyH (cart. de Sainl-Vaast, p. 65). 

— Il/niiexch, 1 10a (lAiW. , p. 71). ■ — llamesac:, 
11G9 {ibiil., p. y5). — Ilainexem, 1170 (reg. 
karlarum, 1° 75 r"). — llamrsnis, \a'fj (cart. des 
cbapellenies d'Arr. , f° iGv°). — Les Ilami>zeu.r-en- 
Arlnis, 1559 (I). Grenier, t. CLXXXIV, f a3o r"). 

AiNuiiEs, lieu dit et fiel, ("'' du Portel. — Aiiigties, 

1889 (Arcb. nal., ,1. 1 ij'i, n" l'i). — Aynghes, 

i5o6 (terr. de Saint-Wulmer, p. 8s). — Le mont 

d'Ainghes, i5o(J(i6»/. . p. 97). 
AioL, fief,c"''deBergueneuse,arr.-fiefduchàt. deSaint- 

Pol. — I/o/, 1322 (cb. de Saint-Bert., n" O17). 
AiRMNES, anc. h., c"° de Rivière. — Araunes, iSaS 

(Arcb. liât., J. 791, n" 3). -— Arraincs, 1789 

(Xlnillarl, p. 12). — Enniies , f^-ig ( Vingl iémes , 

t.CCLVlIl). 
AiBE-sun-LA-Lïs , ch.-l. de c°", arrond. de Sainl-Omer. 
- .Irin »io)iastiTittm, 85(} (cart. Sith. , p. i ()2 ). — 

Ana, 1098 (î(<i(i. ,p. 2o5). — Arie, 1 198 (Ilistor. 

de Fr., t". XXI, p. 20 J). — Ayre, 1887 (abh. 

d'IIam, I. 2). — - Aijrn , iSôô (cb. de Saint-Berl., 



n' l'ijô). — Adres, 1492 (cart. de Bourbourg, 
11° 299). — Arien, xvii° s. (carte allemande). 

Aire, ville de loi de l'Artois et vicomte, était, 
en 1789, le cbcf-lieu d'un bailliage ressortissant 
à la gouvernance d'Arras, d'ime subdclégation de 
l'intendance de Flandre et Artois et d'un gouver- 
nement militaire; sa coutume locale a\ait été ré- 
digée en 1^07. Au ])oint de vue spirituel la ville 
était di>isée en deux paroi.sses : Saint-Pierre l't 
Notre-Dame , capclla Sanctie Mariœ, i aoo (Rouyer. 
cbap. d'Aire, p. 2o5), dont les cures étaient à la 
présentation des chanoines de la collégiale. Cetti' 
dernière portait le \ocable de saint Pierre, ecclesia 
Arienxis in honore snncti l'etri , 1 075 (méin. .Morin. , 
t. XI, 1" part., p. 3it) et avait trente-neuf pré- 
bendes canoniales. 

La baniieuc d'Aire, teiTitorium Arieme, iioo 
(abh. d'Anchin, c. 1). — l'agiis Arienxis, 1128 
(ch. de Saint-Bert. , n° i5i), coiiiprenail Glomin- 
ghem, Moulin-le-Comte, Saiiit-nuentiii, le Foit- 
Saint-François, Guarlingbeni, Iloulleioii, la Ju- 
melle, la Lacque, Mississipi, Neiifpré, Pecqueur, 
Saint- Martin, la Tête -de -Flandre et le Widde- 
brouck. 

Aire était le chef-lieu d'un des doyoïuiés du 
diocèse de Tbcrouanne, puis de Saint-Oiner. 

Voir VLiIroduclion. 
AinE (Le canal d"), voie canalisée qui prolonge le 
canal de Neuf-Fossé depuis Aire jusqu'à la Bassée 
(Nord). 
AinoN- Notre -Dame, c"" de Montreuil-siir-Mer. - - 
Prcedium in pago Ponlivo rociibido Agrona. . . iid 
mnnaxlerium Sancii Jodoci , w' S. (Acta SS. Jul. V, 
p. 289; mirac. sancti Wandrcgisili ). — Arionn , 
lolf. (Gall. christ., I. X, instr. ,col. 2 85). — Arona , 
) 110 (Acia SS. 0. S. li., s.i'c. iv, p. ili'ô; mirac. 
sancti Angilb.) — Sancla Mann d'Airoii, 11 54 
(Gall. christ., t. \, instr., col. 3i 4). — .IiVo, 1210 
(cart. de Saint-Josse, f 2 v°). — Ayron, 1288 
(ibid., f " 1(1 r"). — Nostre-Damc doit bns d'Arion, 
xiiT s. (Ilenneguier, notes). — Ayron-Nosire-Dame , 
\\\' s. (Arcb. nal., P. 187, C g'i r"). — Airon- 
î\'osbe-Duine-le:^Saint-Josse, 1477 (cueilloir de 
l'IuH.-Dieu de Montreuil, C Gôr"). — Nostre-Dame- 
d'Avot, iG4() (Alliol, pouillé. p. 44). — Airon- 
Itt-Lni , 1793 (loi de brumaire an 11). 

Airon-Notre-Dame (érection en vicomte) faisait 
partie du bailliage de Waben, élection d'Abbe- 
ville, en 1789, et suivait la coutume de Ponlbieii. 
Son église paroissiale, diocèse d'Amiens, doyenné 
de Montreuil, était consacrée à Notre-Dame; l'abbé 
de Saint-Saulve présentait à la cure. 



liKI'M'iïKMHM 1)1 l'\S-I)i;-(;\l. \1S. 



AliioN-S;ii\T-\ A\ST, (""de Monirciiil. — Ayron-Stiim 
r«n»(, i3i I (a\eii (leMaliiti'HDy). — Esion, \lt-'i 
(av. (le Merliinonl). — lluii-on-Saitict-VaasI , 1377 
(dicl. histor., Monlrcuil, p. 3jo). — /liVo;i-/ii- 
llépubliiiue , 179)^ (loi de l>rurii. an 11). 

Aiion-Sainl-Vuasl faisait parti'! du bailliage de 
Wabcn, élection d'Alibevillo, eu 1 789, et suivait la 
couliune de l'imthieii. Son ('([lise paroissiale, diocèse 
d'Amiens, doyenné de Montreuil, était consacrée 
à saint Vaast et avait Saint-Aidiiii pour secours; 
l'abhé de Saint-Josse-sur-Mer ])résentail à la cure. 

Atseville, lief, c"° de Coiirrièrcs. 

AiTTnE (L'), II-, c°'' de Neidclultel. — Emplacement 
de l'ancien cimetière qui entourait l'église. 

Aix-bn-Ebgnï, c°° d'Hucquelicrs. — Aqua, 1200 
(clironic. Andr., p. H3o b). — Aijs, 1^176 (Arcli. 
nat., J.807, n° ag). — Ac:., i5i5 {ibid.,i. loou, 
n° a). — Exs, 1557 (seenes de Tliér., G. /188). 
— • Auc-Dergnij, 1773 (inscripl. de la cloche). — 
Aix-l'Evéque. xviii" s. (Cass.). — Aix-Bologiiois , 
1773 (alib. de Ruisscauville). — Aix-en-Ergnij, 
1798 (loi de brum. an 11). 

Aix-cn-Erjjnv, en 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de 13oulo(;ne, ancien ressort judiciaire du 
bailliage de Desvres. Son église, d'abord diocèse 
deTliéronaniie, doyenné de Fau(|iienibor(jues, puis 
diocèse de Boulogne, doyenné d" Mette, secours 
d'Ergny, était consacrée à saint Léger. 

Aix-en-Fampoux. l'oiV Petit-Fami'Oix (Le). 

Ai\-EN-IssART, c°° de Campagne- lez -ilesdin. - 
Ascium, Gis (cart Sitli., p. 19). — .Isciiim super 
Jluvium H i</n/flci, 800 {ibid., p. G.">), alias HidOiin 
(cil. de Saint-Bert.. n° a'i). — Ascia, to'ia 
(Gall. cbrisl., t. X, coL 286). — Ays, ii43(carl. 
de Saint-Saulve, F" 5). — Aiz, 1170 (Cabin. 
bistor., I. Vil, p. 28). — Aqiiœ, xu° s. (Histor. 
de Fr., l. .KVII, p. 101; Guill. le Breton). — 
Aqitosis (/Je), xii° s. (cart. de Saint- (îeorges, 
(° 2?i r"). — .11», i23o (I>. lî''t., cart. d'Aurhy, 
p. 167). — Aijse, xiii" s. (cart. de Montr., p. 73). 

— Ays-en-Lildiit, i337 (litres et comptes d'Art., 
I. III, f- 5i, n° 1). — Aij.i-en-Lyhart, i3'ii (ch. 
d'Art., A. 89a). — Ais-en-lssart , 1 /i99(ch. d'Art., 
Ricouarl,p. Aa3). — Ais-en-Hisliavt , i4()9(Arcli. 
nat., J. ioo3, f 16 r°). — Ayant- ïhart, 1^77 
(cueilloir de l'bot.-Dieu de Montr., f° 99 r°). — 
Ays-on-Hyhart, lAgr) (bullet. Moriii., p. ai('i). 

— Ayx, 1Û07 (cueilloir de Sainte-Austreberllu', 
f° 6 t"). — Ayx-en-liiiart, v. i5t2 (Tassarl, 
pouillé, f 200 v°). — Aix-on-llissmt , l'uS (Anb. 
nat., J. 795, n" /17). — lluyx-en-llishart, i5.')i 
(cueill. de l'Iiôl.-Dieu de Montr.). — Ays-en-lsharl , 



\.)it3 (diK:lar. des fieft du Boni., p. aoa). — Ais- 
en-Y\anr(, lôSg (seenes de Tbér. , G. liHg). — 
.li/n-CH-A'unil, iTi^y (porlil. de Tbér.. p. 3'ir>j. 

— .Iij-, iti.")i (abb. de Saiiile-.\u»treberUie;. 
Ai«-«'n-lssort, en 17H9, faisait partie de la sé- 

nécbausséi' de Boulogne', nncii'n ressort judiciaire 
des bailliages réunis du Cliuipiel, Ktaples 'I 
Bellefonlaine. Son église paroissiale, d'abord dio- 
cèse deThérouaime, doyenné île Faui|uemb<'r(pie-, 
puis de Boulogne, doyenné de Frenri|, l'Iail con- 
sacrée à saint l'ierre et avait Marant pour secours; 
l'abbesse do Sainle-Au.slrcl»'rlbe prés<'iilait à li 
cure. 
Aix-NouLETTE, c'" de LeiLs-Oui'-t. — -lu».', 1121 
(cari. deMaroiiiil, f* 89 r"). — • Huii. 1 180 ibull-l. 
histnr. du Coni., 1896, p. 29a). — Woi», lao- 
(i4i</.,f' 118 v").— Il», 1217 (cb.de Saint-lt.rl.. 
n' 553 ). — Ez, i 205 (Jongleurs d'Arr. , f" a3 v" 1. 

— Eix, xMi' s. {ibifl., (° 39 r'). — Ayn, 127:' 
(chap. de Leiis). — Ays-en-le-Gohelle, i3.'i3 titres 
et comptes d'Art. , t. 111 , f 5> , n" i 9 '/i'ji). — Ays 
rersus Belhuniiim , xiv' s. (cart. des cliapellenii's 
d'Arr., f° 3 r"). — Aiz, i'i95 (cbap.d'Ai-r. . c. B ). 

— .-li/s-en-Go/ie/Zcs, i5o7 (Boutbors, t.ll ,p. 3'ii). 

— Aix, iliOS (anb. du Nord, cbanibn- d'S 
comptes, L. 10). — Ex, 1C79 (arcb. de Béth., 
GG. (il). — ,lix-(;n-/Voii/er(e, 1759 (Vingliènie>. 
t. \VI). — Aix-en-GobcUe , xviii's. (Cass.). 

La pairie d'Aix-Noulctte faisait partie du bail- 
liaj;e de Lens, en 1789, et suivait la coutuni'' 
d'.\rlois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras. 
doyenné de Lens, était consacré" à saint GiTmain: 
l'abbé de Saint-Denis présentait à la cure. 

.\ncienne nialadreiic fondée en ia3'i et roniui'' 
sons le nom d'hôpital Sainl-I'ierre. 

Albuitiiox, fief, c"' de Wierre-EITroy. — Alhiiillnn, 
ou /i/iinc(nn, 1769 (Arcb. de BouL, domaine, 
reg. 56 bis. 

ALnnï, lîcf, c"" d'Audruicq, tenu du roi à causi' du 
rht'iteaii dudit lieu. 

Ai.èr.BEs (Les), fief, c" de Bours. 

.VtEUBOS, c'" de Guines. — Eleinhom. loK'i (rhronic. 
Andr., p. 780 b). — Eiemban. 1109 (cli. d" 
Saint-Bert., n" 1 la). — Ebim'mn , 1 1 19 (niém. 
Soc. acad. de Boni., I. XII, p. 55). — EHcmhom . 
iiây {ibid., p. 60). — Eremboii . iillo (chronic. 
\mlr., p. 811 b). — Uellrnhm, 1173 (rh. de 
Snmer, p. 4a ). — llfllen'foun , 1 1 99 (ibid., p. ô'i i. 
— ■ Ekiibnnia , xii's. (privil.comil.Gisn., f ° '1 r').— 
Elhboem, liiçf (cb. de Saint-Bert., n' i^S;).— 
Ellemlioem , iStii (litres l't comptes d'Vrl.. I. III. 
f Co, n" 1). — .ilemboii, 1^35 (cart. des cliarir. 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



.lu Val -Sainte -Aide;;., P aSa r"). — Allcmhon , 
V. i5i2 (Tassart. pouillé deThér.). 

Alpuibon, pairie ilu comté de Guiiies et une do 
ses douze baronnies érifjée en marquisat en i65i. 
Taisait partie du Pays- Conquis ou bailliajje sou- 
verain d'Ardres, en 178g, et suivait ia coutunn' 
d'Amiens. Son église paroissiale, d'abord dioccsi' 
de Tliorouanne, doyenné d'Alquines, puis de Bou- 
logne, doyermé do Guiues, était consacrée à saint 
i'ierre et avait Sanglien pour secours; le chapitre 
de Boulogne présentait à la cure. 

Aleiibon, fiel, c"' de Nortkerque (Vingtièmes). 

Alkni:olbt, lii'f, c"' de Croiseltcs (anii. du Nonl , 
B. iG4o). 

Ai.EMiiiK, h. et cbàt., c"' de Piben. — ElUngalnm , 
108/i (clironic. Andr. p. 78.') d). — Mlinfralmi , 
lo84 (<bid.,\t. 793 b). — Attii>gntum,Elliiigatu»i, 
EUingclum, 1 1 19 (lAiW. , p. 788 h, -,V<(f a et 798 a). 

— Etingatun, 1 i 20 (ibùl., p. 797 n). — Etin/r- 
tiiune, EUuglmi , Dalinglmine , Darliiigtounc , Ar- 
Ungtiiitne , i.")56 (lerr. angl. du Calaisis, 1°' 9/1 , 
1 lO et pnss.). — Alliinliin, win' s. (Cass.). 

Fief mouvant du château de Giiines. 
Alettk, r"" d'IIiicqueliers. — Atestei, 1127 ( D. Bel. , 
ciut. d'Aucliy, p. .')o). — Alesln, 1 1 '10 (cari, de 
Tliér. ,n" ai). — Alestes, 1 i56-i i57(i4i</. ,n° 3«). 

— Aleflo (ilo), 1171 {ifjid., n" /19). — Ale$tc , 
1 ig'i-i 195 (ibid.,n° çib).- — Aleslh, llatista ,\ii' i^. 
(larl. (le Saint-Geor;;es, {"' 'l'i r° et 46 v"). — 
lldllelrs. Mil' s. (cb. d'Art., A. It-j). — Ahslez, 
i:i7.') (Arrb. nat., J. 790, n° 38). — Alesque, 
\\\' s. {ibtd., P. 11(7,1° 93 r°). — .'l/c((c-<;n-/lr/oi.'î , 
i.")07 (proc. -vorb. coût.). — Alcste, v. 1.Î12 
(Tassart, pouillé deThér.). — Allestet, i5i 5 (Tho- 
bois, clii'it. de Montcavrel, p. STia). — Alellcs, 
xviiT s. (Cass.). 

Alettc, en 17X9, taisait partie d(! la sénéchaussée 
di' Bonlojpie, ancien ressort judiciaire des bail- 
liages réunis du Clioquel, Klaples et Bellefontaiiie, 
et sui\nit la couliiuie de Boulonnais. Son église 
paroissiale, d'abord diocèse de Thérouanne, 
doyeniii' de Fauquembergues, puis diocèse de 
Boulogne, doyenné d'Aletle, était consacrée à 
saint Laurent; l'abbesse de Sainte -Austreberthe 
présentait à la cure. 

Le doyenné d'Alelte, un des din-sept doyennés 
du diocèse de Boulogne, lui formé en 1070 aux dé- 
pens des anciens doyennés de Fauquembergues et 
(le Frenc(|; il se coinjiosait de dix-sept paroisses 
et de sept secours. 

Voir {'Introduction. 
AuNCTHiJN, c°° de Desvres. — Alinthun, 1173 (rii. 



de Samer, p. Iti). — Alinglielim, 1199 {iittd., 
p. 53). — AlingHuna, 120b (cart. de N.-D. de 
BouL, p. 118). — Helingetima, 1208 (ibid., 
\t. 119). — Etinglietun, fin xiii' s. (cb. d'ArL, 
A. 118, n° .'>). — Alinguetun, lôoi (comptes de 
Beuvrequeii). — AUvuinelun, i5â3 (déclar. des 
fiefs du BouL, p. 36). — AUingthun, i566 (eueiil. 
de N.-D. de Boni.). — AUinthun , 1610 (.Arch. 
nat., P. 773, n" 3). 

Alincthun, en 1789. faisait partie de la séné- 
chaussée de Boulogne, ancien ressort judiciaire 
(lu bailliage de I.ondeforl et suivait la coutume de 
Boulonnais. Son église, d'abord diocèse de Thé- 
rouanne, puis de Boulogne, doyenné de Boulogne, 
élait consacrée à saint Biquier et avait Bellebruuc 
pour secours. L'év('>quc de Boulogne conférait la 
cure. 

ALLiiN>KS, fief, c"' d'Auneipiiii. — Alesne, 172.') (arch. 
dcBétli..GG. ^). — HaUennp, 1 789! i4i<i.,GG.93). 
Seigneurie vicomtière tenue du château d'An- 
nequin. 

Alennes, fief, c'" de Saint-Laurent-Blangy. — Alen- 
ites, 1073 (m°° de Neufville, cb. citée p. Sa). — 
Halpsnes, xin' s. (Jongleui-s d'Arr. , f° 3o r°). — 
Ijg fi(f d'Ilnlti'itnes, 1725-1736 (abb. de Sainl- 
Vaast, reg. 11. 235). 

Fief tenu du chàleau de la ifrayclle. 

Ai,Lt()LiM;s, lief, c"' d'Aire-sur-la-Lys, s°° de Moulin- 
IcComte. — Atlequiucs piè» les moulins le comte, 
i6.'i9-i66o (Colbert, Flandre, t. LXXWlll, 
1" 229 r°). 

Fief mouvant du château d'Aire. 

ALLEnï, fief, c" de Ficnnes. — Le fief des Atlerii, 
1553 (déclar. des fiefs du BouL, p. 118). — 
Allier, iGô'i (acte cité [lar llargiieré, p. i). 
Fief tenu du château de Fienm>s. 

Ai,i.Etx (Les), fief, c" de BeaurainvUle. — Lu 
seigneuiie de» Alleux - en - Heanmimille , 17')9 
(Vingtièmes, t. LX.KIX). 

Ali.ecx, 11., c" de Frétliun. — /.is Aleii.r , xuiT s. 
(Cass.). 

,\i.i,ECX (Les), bois, c" du Mont-Saint-Kloi. — Hois 
lUguu, xviii" s. (Cass.). 

A1.1.IQCETS (Les), fief , c"' de Bonis; arr.-lief du cli/il. 
de Saint-Pol. — LesAUighés, 1391 (arch. duNoid, 
chambre des comptes, A. ao). — Le fief , terre et 
s" de» Alliguetz, séant et enclnvé en la seigneurie 
dudil Bûurs-lez~Pernes, 161 3 (Colbert, Flandre, 
t. LXXXIV, f liH r°). — Les AlUquets, xm' s. 
(aicli. du Nord, cliambre des comptes, A. 30). 

Allongeville, lieu dit, c"' de La Thieuloje. 

ALLOiiiiiNE, c"° de Béthune. - — Silva quœ Aslonias 



liKI'MIÏKMKNT Dl l'AS-l)i;-(. \l. VIS. 



ilicebiilui; v. looo (Mirjns, t. Il, |i. gAô). — l'u- 
i'«/in, lo'ja (m'" (!<' Nœurvillo, cli. citée p. ôa). — 
Aloaniti, 1 1^5 (l)iillel. liistor. (lu Comité, p. 3or)). 

— Atewanire , i tgO (cli. de Saiiil-Rerl., n" Aotl). 

— itouaigne, 1307 (rarl. de Sainl-lîarlliélemy, 
n" 18). — Atlouainne, iai4 (itiid., a" :\'A). — 
Alewaigne , laiT) (ibid., n° 25). — Alouaif;iii<i , 
1 « 1 5 ( ihid, , n° 2 6 ). — A Inaviigne , 1 a 1 5 ( iliid. , 
n" ■•.■j). — Aloni>iiin , 1317 (Moreaii, I. CKXII, 
1" 17). — Aloœagne, laaa (cari, de Saiiil- 
liaiiliel., n" 4'i). — Alnwnifritiii , laal) (i//iV/. , 
11" Go). — Ahiugne, 1 aa() (i4i(/., n" Gi). — 
Atoaiiijçiii' , t'ito (cil. d'Ail., Hiccmart. p. .t.'ii). 

— Aleauinfic. i'i'6'i (titres ol comptes d'Art., t. II. 
f° 47, n° 3). — Alloiifai;iie , j'i'i'i (cli. d'Arl., 
A. 533, 11° a). — Alleu vaigim, i34o (cari, des 
cliarlr" de (josnay, t. I, f°3i r"). — Allevaifrnv , 
i38i (ibid., f a7 r°). — Allouengne , liai) (cli. 
d'Art.). — Atlouaige, i'i3o (Arcli. nat., .1. ()()>i, 
II" 3 , f" i() r°). — Allouwaigiie , l'iOi) (ibid.. 
J. ioo3,f° j3 r"). — .'l/d'iBn^/ie, 1/173 (se. d'Art., 
n" 109). — .Alewiiingiie , 1 4()8 (cli. de Saint-Iîerl.. 
Il" 3C38). — Allewaiiie, i5ai (larl. des cliartr" 
de Gosiuiy, I. Il, 1° ya v°). — .Wnvnifriie, i5aK 
( Arr.li. nal., J. loiG, f" 35i v"). — .l/uiini/ics, 
i54o (épij;r. aiir. de Saint - Onier, n° 100). — 
Atteuvogiic . i5'iti (liicliel)Oiir<;, I. I, p. aoc)). — 
Alluaijjne, iGi3 (épigr.ane.dc.Sainl-Omer, p. i()3). 
• — Atloigiie, 17^5 (arcli. de Boni., év., (i. Sa, 
1° 5). — Atliiuenne» , 1761 (Arcli. iiat., P. i3i5). 

— Altiiuagnes , xviii' s. (Cass.). 

Ailouagiie, en 1781}, faisait partie du liiilliapc 
de Bctliunc et suivait la coutunie il'Arlois. .Sun 
église paioissiale, d'abord diocèse de Tliérnnanne, 
doyeimi' de Lillcrs, puis de Hoido(;ne, doyenné 
d'Aucliy-aii-Bois, était consacrée à saint Léjjer; 
le prieur de la Bcuvrière présentait à la cure. 
Alloiiai.nk, (ief, c"'dc Roipietoireel de Wardrer(]iies. 

— AUnijrue-cii-HKjiu'tnire , 173(| (pr.-verli. conl. 
de Saint-Onier ). — Allniiane. f~'jÇ) ( Viniftiénios, 
t. LWX). 

Seijjneurie viconitière tenue du rliàteau d'Aire. 
Aloi ETTE (L), 11., c"° d'Alcpiincs. 
ALorETTr. (V), lief, c"" d'Avion; arr.-lief du cliàt. 

de Leus. — Le fwf de la Lmtetle. itiao (arcli. do 

Nord, ciiainlire des comptes. L. 1 ). 
Ai.oiKTTE (L'), II., c"' de Dondeauville. — />« 

Limetle , xviii" s. (Cass.). 
Ai.oi:r.TTK (I.'), II., c"' de .Marconiie. 
Alolette (Le mouun db l'), écart, c'" de Wideliein. 
Alouettes (Les), faub. et lief, c"" d'Arras et d'\clii- 

couit ( \ injîlièmes, I. CCCLXX et DCXLVIII ). 



Alliin iL'), f. , c"' de l'olinciivi'. 

Ali'Iikcii ou Ai.riie<:K, cap, m'" cl phare, r ' du l'orteL 

— Uiuv ixpov. 11' s. ( l'iolénié- , p. 1 39 ). — Hut 
leperellf, 1 5o0 (lerr. de Saint -Wulnier, p. 71). 

— f.Vi/) (/<■ Ihltrjirec, iti4» ( llnif^iien-, p. 4). — 
llnpimc, 1779 (alili. de Soiiil-Wuliner). 

Aujints, c"° de l.uiiilires. — Alekinn, 1101 (c-»rl. 
de Walleii, f° l'io r" }. — AIrl.iii , iio5 icarl. 
Silli., p. a4a). — AteUne, 1 139 (carL de .Saiiil- 
Oiner, f" i r"). — Alecitiiia, i i77(carl. de Tliér. . 
p. 47). — Ww/iiinc», iay7 (cli. d'Arl. , A. i43, 
[" i5 v"). — .l//''/.i(iM, I a<)9 (cil. d'ArU, A. liy, 
n" 3. — .l/(/iiine, i3(iG (arcli. du Niml, B. 3-jâ6i. 

— ,1/piyiimc, 137a (cil. de Sainl-Bi'it., n" |8|3|. 

— //u/f/Minc, 1 'io3 ( méiii. Xlor., t. XX\ 11, p. 1 1 '1. 

— /K/ci/Ki/ie», 1 48o Iterr. d'Andres, (" 110 v"). 

— AUiiiiet, V. i5i2 (Tassart, pouillédeTliér. ). — 
/l/fiiisiics, 1037-1639 ((;oll>ert. Flandre, t. CI.X\ , 
f"a v"). — Alquine, 17311 ( Maillarl). 

Alcpiiiies, en 1789, faisait partie de l'Anlri'si», 
ressort judiciaire du liailliajje sou»eraiii d'Ardres, 
et suivait la coutunie d'Amiens. Son éjjlise parois- 
siale, d'abord diocèse de Tbérouaniie, puis de 
Boulo(;ne, doyenné d'Alqiiines, était consacn-e à 
saint .Nicolas et précédeimneiil à Noire-Daine; 
l'evèipie de Boiilojjne conférait la nirc. 

Pour la composition du doyenné, voir l'/ndo- 
dttclton. 

Ai.s.iix, lief. c"' de VVierre- Kll'roy. s" d'Ilesdres, 
leiiu du roi, a cause du cliàteaii de Boulo(jne 
I \icli. nat., IJ. 900). 

A-5ia-Caiii'Acxe, écart, c"' d'Aubi|;iiy-eii-Artois. 

AuALixE, baul., c"' d'Ingbem. 

Aiiui.ETEtsE, c°° de .Man|ui$e. — Ullcrior purtux, 
ôa av. J.-C. (César, connu., I. IV, cbap. txiiii. 

— Sinus mûris qui cnciilur .Imjlrnl . un' s. ntède, 
liist. ecclés. , I. I, p. 33 |. — ■ Ambleloure, liai 
(Arcli. liai., J. 793, n" 3o). — Ambhlue, laos 
(cari, de .N.-I). de Boni., p. 1 mj]. — Amblelbeuva . 
120() (bullel. Soc. acad. de lîoul., t. I, p. 1 '10 . 

— Ambtelove. iai4 (cb. de Saint-Berl., n" 53i 1. 

— Ainbleteuive, ia47 (cart. de Tliir.. p. iGai. 

— .lHiA/e(oirc, ia85 ^rli. d'Art.. A. 371, n' M. 

— Amptetcu , i3oô (m^'iii. Soc. acad. de Boni., 
t. XVII, p. iGSl. — Emmellim. i3il". (cb. d- 
Saiiil-lîerl., n' 1470I. — .liii''/<'/(iii, i3a7 [ibid.. 
n' i5-.'.o). — Amblfloc, 1 335 (cb. d'Art., A. 5.')o . 
n" a ). — Ambleleue. i 48o ( terr. d'Andres). — Im 
blelbue . \!nyi (^coiiiples de BeuMeijneii, f 13 \ ,. 
— Aiiibtellietre , i5oi (ibid.. (° \i'.i r* 1. — Am- 
blctliuiie [lire : 1 ih4/c/4 «uc |, i5ia (cou>t. île Mnn 
treuil). — Amblelhene , i53i (arcb. ,],. Boni.. 



PAS-l)t-eVI.AlS 



10 



DEPARTEMK.NT DU PAS-DK-CALAIS. 



Joursanvaull, ii" iSgô). — Amhletheue, i55i 
(cart. de N.-D. de Boni., p. a86). — Ambletmte, 
i55t) (partition de ïhér., p. 344). — Amhlp- 
theuve, lâSg (seencs de Thér. , (i. 489). — Am- 
hletheue, i5C6 (Anli. nat., S. 4gaa). — AmUetus, 
Hirven-Eteue , Haven-Elue , x\i' s. (Britisli Muséum, 
plans). — Ambleteiize , \\\' s. (cueill. de N.-D. de 
Boui. , 'j. 7.5, f" 81 r"). — ■ AuMeloliitm , 167.^; 
Valois, Notitia Galliarum, art. Amlloat. — Am- 
hleteut. wii'' s. (le Miroir de la mer). — Amble- 
teiiso, wiir (Cass.). 

Anibleleuise, ville de loi avec charte communal!' 
de l'^Jog, faisait partie, eu 17S9, de la séné- 
chaussée de Boulo(jue, ancien re.ssort judiciaire du 
hailliage de Wissant, et suivait la coutume de 
Boulonnais. Son église paroissiale, d'ahord diocèse 
de Thérouanne, puis de Boulogne, doyenné de 
Wissant, était consacrée à saint Micolas; l'abhé 
d'Aiidres, successeur à ce sujet, depuis ia'17, de 
l'évêque de Thérouanne, présentait à la cure. 

Ambkicouht, c"" de Fruges. — Amhierouri , ia7<) 
(cart. d'Aubigny, fSS r°). — Almencicurlis , i3'i() 
(acte cit<'! par Bicouarl, p. 46i). — AmbriiwourI . 
i4i9 (ch. d'Art., A. ii3). — Awnericourl . i43(i 
(Bicouarl, loc. cil.). 

Ambricourt, en 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de Sainl-l'ol et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église, d'abord diocèse de Thérouanne, 
puis de Boulogne, doyenné de Vieil-Hesdin, se- 
cours d'Azincourl, était consncrée à sainte Mar- 
gnerile. 

Amiiiiixes, c"" d'Aubigny. — Anihn.inium, i lo'i (abb. 
du iMont-Saint-Kloi, c. 1). — .linhnxna , 1111 
( Mira-us, t. III, p. a 8). — Aml)risma,v. 1 136 (cart. 
d'AuLigny, f" a v"). . — • Ambrinifne , ni-] (ihiiL, 
f° 3 v"). — Aml/riiige, iilig (.Moreau, t. lAIV, 
abbaye du Mont-Saint-Éloi). — Amln-inij, 1188 
(reg. kartaruni, f 48 v°). — Anliriiie, it(.)li (Jon- 
gleurs d'Arras, f " 4 r"). — Ambnne, 1237 (cart. des 
chapeilenios d'Arr. , 1^04 r"). — Ambrisue, xin" s. 
(cart. d'Aubigny, f" 38 v°). — Ambraine, 1399 
(Bicouarl, p. a48). — Ambryite, 1899 (^^ch. du 
Nord, chambre des comptes, reg. .\.ao). — Aiiibviu(s- 
cn-Arlois, i5a,') (x\rch. nat., J. 791, u" 3). 

Ambrinos, seigneurie \iconilière tenue en ti-ois 
liefs (lu château de Saint -Pol, dépendail, pour 
partie, en 171^9, de la gouvernance d'Arras, de la 
sénéchaussée de Saint-Pol et du bailliage d'Au- 
bigny-la-Marche. Sa coutume iHail c.'llc d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyeuni' 
d'Auliigny, district d'Avesnes-le-Cointe, était con- 
sacrée à saint Léger; l'abbi- du Mont-Saint-Eloi 



présentait à la cure. Un prieuré de la Trinité de 
Rouen, eccletia iiomine Amln-isiie. 1111 (Mirapus. 
t. m, p. a7), avait été fondé en 1111 dans les 
limites de la commune actuelle. 

Ambbines, fief, c" de Barlin (Vingtièmes). 

Ambbosis, fief, c"" de Buneville. 

Ambbodcq, fief, c" d'Audinghen, tenu du chàleau de 
Tiennes (Arch. nal. P. 8fii'; dénombr. de 1709). 

Amé-Billet, h., c" de Saiut-Venant. — Le hmncl- 
Ci7/cr, 659- 1660 (Colbcrl, Flandre, t. LXXXVllI. 
f 38.-) v°).— flamé-Bi7/«(, \vin's.(Cassini). — .W- 
biltel, 18 '17 (enquête postale, Bélb., p. 07(1). — 
Hemel-ltillet , 190a (ann. du P.-de-C, p. 5 16). 

AiiELtT (Le), lieu dit, c"' de Merck-Sainl-Liévin. 

Américoubt, lieu diUc" de Lisbourg. — Auiii(h-icnmt , 
xiï" s. (Arch. nat., P. 187, P 91 v"). 

AsiEs, c°° de Norrent-Fonlcs. — Aumes , 1187 (ch. 
de Saint-Bert. , n" 353). — Aimes, 1309 (chap. 
de Lillers, c. 1). — Hnumeis, ia44 (cart. de 
Bourhourg, n°i45). — llnmes, 1398 (ch. d'Art., 
Bicouarl, p. ()4()). — Amfx, i4oo (Arch. nat., 
P. i4oo). — Amez-les-Ametles , 171)0 (Saugi-ain. 
p. 335). — Haïmes, i7Ca (Expilly, t. 1, p. 49). 
Ames, en 1 789, faisait partie du bailliage d'Aire 
et suivait la coulunie d'Artois. Son église parois- 
siale, (l'abord diocèse de Thérouanne, doyenné de 
Lillers, puis de Boulogne, doyenné d'Auchy-au- 
Bois, était consacrée .i saint Pierre; la personne 
du lieu présentait à la cure. 

Amettes, c"" de Norrcnt- Fontes. — Amet, 11 04 
(cart. de Saint -Georges, T 3 r"). — Anmeiea, 
1179 (cart. de Thér., p. 5i). — Hameles , ia43 
(ibuL, p. i48). — /liiwicMcs, Mil" s. (Galamelz, 
prieuré de Saint-André, p. 388). — Ammoelez, 
xiv' s. (Arch. nat.. P. 187, f" 80 r"). — Ammelles, 
1 43c (cart. des charte" de Gosnay, 1. 1 , f 3 1 C v°). 
— Ilamestes, 1070 (abb. de Saint-Vaast). — 
llitmelellet , I7()a (Expilly, l. I, p. 49). 

Amettes, en 1789, faisait partie du bailliage 
de Lillers el suivait la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, d'abord diocèse de Thérouanne, 
doyenné de Lillers, puis de Boulogne, doyenné 
d'Auchy-au-Bois, était consacrée à saint Sulpice; 
le grand pénitencier do Boulof^ne présentait à la 
cure. 

AsivuME-nii-llACT-PoNT (L), lief, c"' de Saint-Omer. 
tenu du roi à cause ilu ch.-ileau de celle ville. — 
l'Ammmvc ,h, llniih-t'nni , ik'j', (bull. Morin. . 
t. 111, |i. 17'r). 

Ammonnevii.i.e, h., c"' de Bours. 

Ampuéuas, lief, c"' de Zouafqui^s. tenu du cliàt. de 
Tournebem (Arch. nal.,Q'. 90G; aveu de 1785). 



DKl'AltTKMI.NT IH I' \S-1)|;-(:a l,A IS. 



il 



Ami'LIEii,c " (lo Pns. — • .Im/i/iKH (Iii villa AiDpIcins), 
!S77 (ciirt. lie Marcliieiinfs, p. 37). -- Amjiltrs , 
ii38 (C.all. rlirisl., I. \, inslr.,col. 307). — 
Amptiiex , i i5'i (rart. de Sainl-Gcorpos, f lia r°). 
— Ami>lciis (de), xil" s. (i4iV/., P 3i r'). — Am- 
jAierx, isoa (alib. de CeiTamp). — Amplièreu , 
177'! (D. Grenier, rnlal. alpliab., PO). 

Amplicr, (pii faisait partie de l'ancienne rhà- 
lelienie d'Orville, dépendait, moitié de l'élection 
de Donllens, moilié de la ([ouvemance d'\rras, 
et suivait, d'aprùs celte allriliution, la coutume 
d'Amiens ou celle d'Artois. Son éjjjise, diocès.- 
d'Auiieii-i, dovcnné de Doullens, secours d'Orville, 
était consacrée h s.iint Hilaire. 

AMUsonu:s (Les), II, c"" de lioliecq et do Saint-Ve- 
nant. — Les Am)Z4»a, 1733 (arcli. du P.-de-C^. 
H. 9). • — Les Amuzoiret, 1788 (liôp. Saint-Jean 
de .Saint-Om., I!. 8). — Ij!s Zamisoiret, 1867 
(enqu. post. , Bétliunc, p. 67a). — Les Amizoires, 
18A7 (ibid., p, 076). — lies Annisoires , 190a 
(ami. du I'.-de-(i., p. ,")o8). 

AxcHiN. 1 oiV Feh!ie-d"Am:iiin. 

Ancuin , lief, c"' d'Ourton. 

Ancien-Aa (L'). Voir Grand-Lvuge (Le). 

Anoien-Gouvext (L'), lieu dit, c" de Lebiez. 

A:«ciEN>E-Lïà (L'). Voir ViEai.E-Lïs (La). 

ANcnEiii., fiel avec m°° s"'", c" de VVailly. — Iai sei- 
Ipicurie iicoDiticre d'Ancrpiiitte , 1709 (Vingtièmes, 
t. DCCLXXIV). 

Ambres, c"" de Guines. — Andreiisis jxi/mx, Aii- 
ileriies, 1 o84 (cbronic. Andr. , p. 783 />). — Ander- 
iiense monasteritim , 1 1 14 (iliiiL, p. 79/1 4). — • Ec- 
• Ifsiii Saiictee It'jirudis Andreniiensis , iiSq-iiCx) 
(cari, de Tliér., p. 3o). — Anderiiti, iiG'i (cli. 
de Licques, p. 'la). — Andreiœ, 1 178 (Giry, hist. 
de Saint-()m., pr., p. 3g5). — Andrciis, ii(),'i 
(cbronic. Andr., p. 856 a). — Andrin , xiii' s. 
(Lambert. Ard., p. 63). — Andrenes, i53a (ch. 
de Saint-Bert., n° 799). — Anders, i339-i3'io 
(ihid., n" lôgi). — Andarne, i556 (pi. anfjl. du 
Calaisis). — Andreuelz, i557 (scènes de Tliér., 
G. /188). — Andenie, lôâg (Arcb. nat., J. 787, 
n° 8). — Andres, 1697 (arch. de Boni., évèclié). 
.\ndres, une des douze baronnies du comté de 
Guines, faisait partie, en 1789, du Pavs-Hecon- 
ipiis, ressort de Injustice royale de Calais, et sui- 
vait la coutume d'Amiens. Son église paroissiale, 
d'abord diociVe deThérouanne, puis de Boulogne, 
doyenné de Guines, était consacrée à saint Jeaii- 
Baplistc; l'abbé d'Andres présentait h la cure. — 
Une abbaye bénédictine d'hommes avait été Cnnilée 
en io8'i dans celte paroisse, sous le vocable du 



saint-Sauveur il do «ainti' Ricinide. Délruili; en 
\:>!ilt, elle resta en comui.Mide, nver refu(;e à Ar- 
dies, jusi|u'ii sa suppression ib-fiiiilive, en 179". 

ANGE-GinDiKt (L'), lieu dit. anc. rlinjiolle, c"* de la 
Buissière ((]nsj.). 

Axcis ( I'ats nu C). Vnir Linr,i.r.. 

Asiii-ÉK iL"), lieu dil, anc. lief, t" de Winglcs. — 
//.-Ih/;/«i» (cadastre'). 

AscHES, c°° de Lens-duest. — Anrrn, ii* li. (r«rt. de 
Sainl-Vaast, p. 170). — • Hnii;;ra, ii3.1 (ctrt. 
diichap. d'Arr. , n' ift). — An/pit, tan.') (Moreau. 
I. CLXKVI, r 1). — Angle, i'a6a (cliap. de L«?n.. 
1. i). — An/rree, 1387 ( i" cari. d'Art., C" 78 r'). 
— Dan/p-e, i.'i3o (Arcb. nat., JJ. 998, n' 3. 
P 1 .'1 v"). — Aiiip-e-le:-Anns , 1 '173 (cb.ip. d'Arr. . 
e. A). 

Auprès, qui comme fief mouvait du chilleau d^' 
Beuvry, dépendait, en 1789, partie du bailliage 
de Lens, partie de celui de Bétbune, et suivait la 
coutume d'Arlois. Son église paroissiale, diocès.' 
d'Arms, doyenné de Lens, élail consacrée à saini 
Cyr; le cliapiire d'Arras présenlail à la cure. 

Angdit.i.es ( Les), ruiss. , c°" de VVissaiit cl de Tardin- 
gben, se déversant directement dans la Manche. 
— • Ru des Aiiiriiilli": , ATiii' s. (Gass.). 

AvNAï, c°° de I.ens-Rsl. — AIdnnit, gSâ-gKi (ch. de 
.Saint -Pierre de Gand, 11° i>,"ii. — AIdnai, 966 
(annales .Sancii Pétri Blandin. . p. 9"). — Adiinii, 
97a (Mir., t. Il, p. 9<ii). — Uliml. 1087 (ch. 
de Saint-Pierre de Gand, n^ 1 19). — Aldnoidis. 
xi' s. (annales S. Peiri Bl.indin., p. aâ). — 
AInui, 119K (abb. d'Héuin. d. 1). — Alneium, 
loo'i (Mir.Tus, I. III, p. 31)7).- — Aiisuay, lai'i 
(cart. de la Brayelle, P 07'!). — Iriimy, iai8 
(rh.de Saint-Pierre de Gand. n" fi'i'). — .■Imini, 
ia.")/i (cart. de Marnpuil , f" m i y"). — .-Iimfkm, 
1261 (censier d'Arr., f° '16). — .'liijifl, nGg 
(chap. de Sainl-Barlhél. de BétlumeV -- lu^ii-i, 
ia8a (cart. d'Art., A. 1, P 9 r"). - Oijnai/, iSag 
(cart. des rhartr"' de Gosnay. t. II. f 7 r"). — 
Aimoii, 1899 (arcb. du Nord . B. 1 399). — Aliiny, 
lAlîo (ch. de Sainl-l*ierre de Gand, n° i83'i). 

Annay, en 1789, élail une des Irois pamisses 
du coniti- d'> Marnes, dont elle suivait la roulnme, 
et dépendait, comme terre f'-odale, de l'abbaye 
de Saint-Pierre de Gand. Son église paroissiale, 
diocèse d'Arras, doyenné de Lens, l'Iait con5acr''e 
.n saint Amé; l'abbé de Saint- Pi>'rre de Gand pré- 
sentait à la cure. 

FoiVBnui!i.Lg(LO. 

ANNEU-IlOn nu A(i>'l!Ali-D"f)n (L'), li^'f. r" de S.iiul- 
Oiner, li'nii du roi, à cause du cli.lt. ibidil lieu. 



12 



DEPARTEMKNÏ DU PAS-DK -CAI- VIS. 



An>ec\mp, fief, c™ <]>' liétliune, tpmi du i-liàtoau 
diulit Vh^u (Arili, nal., P. 20/16; aveu de 1779). 

Annelles (Les), h., c'" de lîilly-lierrlau. 

Anvemois, fiel, c.°° de lîéthune. — Dnnrmois, i33o 
(cil. d'AH., A. 5io, 11" ■?.). — Ammois, i536 
(prév. de la Beuvrière, rej».). — Annemoii, iviii' s. 
(Arch. nat. , P. 2o'i6). 

A>\Eni;i\, (■"" de Camhrin. — Amiekiiix, iiS'i (le 
(^aifientier, pr., p. 21). — Aiielciii , 1217 (cli. de 
Saint-Berl. , 11" 5.5a). — Anehins, 1261 (censior 
d'\rr., (" a6 v"). — Anechin , 121)7 (rart. de la 
Brayelle, r 385). — Emekiiis, iSôg (Froissarl. 
t. V, p. 202). — Aneqniu , 1^25 (<liap. d'Arr., 
c. B). — Aniieqiiins , i/iiO (cart. dos rliarlr"" de 
(josnav, 1. 1 , r l 'ifi v"). — \rneqmti , v»' s. (compte- 
d'Art., P 71 v"). — Ilnjienqiiniii , idoo (Bibl. nat.. 
Col beit, Flandre, I. LXXX, r 206 r").— Haime- 
quin, i(Uio (Alliot, pouillé, p. i). — Eniieqiiin. 
1(172 (Kpij;r., BiHli., p.82). — Annerquin, f;'A\t 
(Maillarl, p. a'i). 

\niie(|niii, en 178g, faisait parlie du bailliajje 
de Leiis et suivait la coiittiine d'Artois. Son éfjlise, 
diocèse d'Arras, doyenne' de Bélliune, était consa- 
crée à saint Marlin; rarrliev(^(|ue de (lainlirai pré- 
sentait à la cure. 

.Annebon, fief, c'" de Bajus. 

An>ettes (Les), f., c'" d'llardin(;lien. 

ANNf.ziN, r"" (le Bélliiine. — .liiaviii. 1119 (cb. de 
.Saint-Bert, n" i.'iS). - W'ihnrmii'x,,) ,' Ihdium,- 
iii'xin, iiâfl (Bull. Morinie, I. K, p. aool. — 
Ihnesin, \. ii53 (m"" de Bctbune,pr., p. 3i). 
— .IniMji llelilmtis, v. 1 iTi'i (cari, du rlinp. d'Arr.. 
n" a3). — Anesiit Hi'ililonis . ii5/i-iiô() (iliul., 
ir28). — lleibm Anmn, 1 1 C.'i (cb. de Sainl- 
Berl. , 11" a'iH). — • I/imih , 1 a l 'i (cari, de Saiiil- 
Barlbél., 11° a'i). — th^lnnmm . 12-/1 (l)u- 
cbesne, m " de Bélli., pr. , p. loK). — \imezin . 
)3i8 (cart. des rliarilahles de liétb., f a v"). — 
Anesins, xit° s. (Arch. nal., P. 187, f° 89 v°). — 
Eniiezin-dchz-llélhunr , xiv" s. (ihid., f° 70 r"). — 
Annezaiii, i72<) (Sau|;r'ain, p. 33'! ). 

Annezln, en 1789, faisait partie de la jroiivpr- 
nance de Bélbune et suivait la coutume d' \rloi-i 
modifiée par une coutume locale vérifiée en 1507. 
Son éj;lise paroissi.de , diocèse d'Arras, doyenné 
<le Bélluine, était consacrée à saint Marlin, après 
l'avoir été ji saint Vaasl: le cba|)ilre d'Arras pré- 
sentait à la cure. 

A>\E7.ifi, lief, c'" de Maj;iiicoiirl-eii-Conilé. 



\\\E2iN, lief,c"'di' Violaines ( Vinjjliéiiies, 

\rrière-fief du chàl. de Lens. 
\>sf.-\-i;AvuiNK (L'), sables, c" de Cucp 



t.CLMX). 



Anse-ic-Becbue (L'), sables, c'" de Cncq. — Lit 
liaiisr lUi beurre, sviii" s. (arrb. du P.-de-C. 
plan). 

Amifer (Li COTE d"), partie de la cote comprise 
entre la Courte-Dune et Audresseiles. 

Ahticneoi., h., c"' de Bours. — Anlinuele , xiii" s. 
(Jon(;Ieurs d'An-., r 38 v°). — Aniignoeitl, 1/1/18 
(cart. des charlr"" de Gosnay, t. I , f ° 66 v"). — 
Anlijriincl, 1/175 (iW.. I. 11, P 16 v°). — Anli- 
imeiil , wiii's. (Cass.). 

.4sTi\, b., c'" de Valbuon. — •Indu. ii5/i (cari. 
d'Aul>i(;ny, 1" U r"). — .1h(/ii», i6i3 (Colberl. 
Flandr-, t. LXXXIV, T 1 1 '1 v"). 

Avïiv, c°"d'lleurbin. — Amrin , 1 1 20 (1). Bel., cari. 
d'Auchy, p. 33). — Am-inj; . xu" s. (cart. de Saint- 
Geor{;es. r 60 r°). — .Inrm,i226 (cart. dcscba- 
pellenics d'Arr., f° 55 r"). — Dnnevino (De), 1281 
(cb. d'Art., A. 27, n" 9). — .liirirHMiii, 1296 
(l)oinay, se. d'Art., a" 117). — Anvym, 1398 
(cari. d'Art., A. a, I* 61°). — Aviiiijum, i3oo 
(cb. (l'Arl.. \. i58). — .Ihitih, 1897 (cb. de 
,Sainl-l!erl., n" 20()o). — Aiivotiiq, i5/ii (arcli. 
du Nord, B. 1752). — .ImiiMi, i559 (partit. 
de Tlicr. ,p. 3/18). — Granit- liir.ii, 1759 (Vini;- 
liériies, t. XXVll). 

La pairie d'\nvin faisait partie de la séné- 
rbaupsée de Saint-Pol en 1789 et suivait la cou- 
tume d'Vrlois. Son éfjlisc paroissiale, d'abord 
diocèse de Tbérouanne, douMiné de Saint-Pol, 
puis iliocèse de Boulogne, doyenné de Frévent, 
était consacrée à saint Lépcr et avait Mazinghem 
pour secours; l'abbé de B!aii(jy présentait à la 
cure. 

Ancienne maladrerie fondée au xiiT s. etrcimic 
en 1 696 à riiopital de Pernes. 

Amzi>-Sai>t-Aibis, c°" d'.Arras-Nord. • — • Anziniiiii 
Slili (rarl. de Saint-Vaast, p. /ia). — Aminiiim, 
869 (iAi(/., p. 28). — Aiizen);, 1088 (abh. d'Elrun, 
c. 1). — Aiizen, 1 10/i (abh. du Alonl-Sainf-Éloi). 
— Aminir, 1119 (abh. d'Ktnm, I. a). — Anxain , 
Ansein, 1 lô/i-i 169 (cart. du cliap. d'Arr., n°' 23 
et 28). — InipHiKMi, xii' s. (cart. de Sainl-Vaasl, 
p. 3i6). — .liiirim, 1186 (rarl. d'Aiibiji^ny, 
1" 17 1"). — .licdiHg', 1207 (cart. des chapelienies 
d"\rr., r C2 1°). — • Aiirain, i9,'.U) (invent, des 
cb. d'\rr. , n" lô). — Anzeiiii, 12'iâ (cb. d'Art., 
Bicoiiart , p. 3'i). — Attsainir, i25i (le Cari, 
de l'év. d'Vrr., p. 111). — Aiizein, laâa (abb. 
d'Ktrun). — Anesins, 1253 (chap. d'Arr., c. A). 
-— Aniisaiiiif, ia7'i (abb. de Saint- Vaasl. 
c. DIH 3). — Aimiij;, 1275 (Moreau, I. CXCIX. 
f i3.")). — Ainziiin', l'M'iU (abli. de Saint- Vaa-l, 



i»ki'\I!ïi;\ii;nt di i-vs-dk-cvi. \is. 



1:1 



oomples, S° (>7 \°). — Cumiiiune-dfx-Frèies-Umn, 
1793 (loi de bnimairc an 11). 

D'abord ^!lll|ll(' liamoaii de la |iaroisse de Saiiit- 
Aiil)iii, an laubouii; d'Arras, Anzin devint lom- 
iniine en iS5.'i, avec Saint- \iihin pour niinevc. 

API'KCIIIBE. loir llAI'PKnAIIIIK. 

Ai'i'tscoKnT, lii'l', c'" de Le Fort'st, tenn du chat, de 

ce lien. 
AppnE, fief, c" de Campa(;ne-lez-Bonlonnais. 

Al'PBESAÏ, ApPF.CntSKK. I «11- HAPPKCnKNKK. 

AnMiKcouiiT. licl', c"° de Beaumelz-lez-Canibrai. 

AniioviL, lief, c"° de VVaben. 

AnnntT (L), li., c"° de IJavimourt. -- Arlnr , xii' s. 

(IIistor.deFr..t. WII.p. 10a lî; Gnill. leRreton). 

\m° s. (alib. du Verger). — ,IW«.r, Abré, xiii' s. 

— L'.Uhre (Jongleurs d'Arr.. f Sa cl 3'i v"). 

— iMrbret , poste , iviii" s. (Cass.). 
AannET (L'), anc. 1'., c"' de Sains-eii-Goliclle. 
Ani; (L'), f., c'" de Bonvi(;n\-lioyellles. 

AiicBt (L'), niiss. qui preml sa source à Airon-Nolre- 
Damc et se jette dans i'AnlIiie à Grollliers. 

AnciiiDucnE ( L'), lie!', r"''de Fonlaine-les-Iioulan. 

AnciiivALjlief, c"" de Quiéry-la-Motteel de Beaumonl. 

AncoNviL, liel', c'" de SimenronrI. 

Abuents (Lks). 11., c"' de Seningliem. 

Abdival, lieu dll, c"" d'Arras. — Anteevallis , laiiS 
(cari, du cliap. d'\rr., n" i63). 

Ardosxes. liel, c"' de Beaumerie-Sainl-iMarlin. 

Abdbes 011 AniinES-EN-CAi.Aisis, cli.-l. de c"", arrond. 
de Saint-Onier. ^ Anla , io8'i (clironic. Andr. , 
p. 783 a). — Aille, II 19 (cil. de Saiiit-Berl., 
n° ^SI>). — Ardea, 1337 (ihiiL, n° 70g). — lUe 
tocnt, cil qiioil paxeuiit erat, a pntliira dieitur 
Arda.... iitta Ardiia , xiii" s. ( Lamb. Ard.. 
p. aag). — .Irrfrc, l'iia (iMonstrelet, I. Il, 
p. 339). — Ardea propr (lahsimn, i.'i7a (abb. 
de La (^apelle, y. 38 1). 

Ardrcs, \ille de loi, avec cbarle communale 
confirmée en n!73 , élail, en 1789, le siège du 
bailliage souverain du l'aj'S-Kecon(piis ou gouver- 
nement d'Ardrcs, d'une subdélogalioii de t'inten 
dance de Picardie ainsi (pie d'un gonverneincnl 
militaire et suivait la coutume du coniti' de Guincs. 
Son église paroissiale, d'abord diocèse de ïlii'- 
rouanne, puis de Boulogne, dovcnné de (îuiiies, 
était consacrée à Sainl-Omer; le prieur d'Ardres 
présentait à la cure. 

Du cliàleaii d'Ardres, fondé \ers 10 '16, rele- 
vaient neuf baroniiies et huit pairies : Alembon, 
Andres, Baliiigheni. lioucpieliault, Courleboume, 
(.'rcsec(|ues. Ilcrinelingheii, Le Val et Licques, ba- 
ronnies; Aniiiigues, Bouvelinghem, Campagne, 



Kclémy, La Haye, Le l'errier, l^oslebarne el Sur- 
ipies (alm. de Picanlie, année 1780). 

Quant à la banlieue d'Ardres, rinonsrrlption 
lerriloriale soumise à la juridiction éclicvinile, ellr 
comprenait Aiitinjpiea, en partie, Loslcbarne. {•• 
laubour(;de Itrèmi's el Itavincmirl, Bois-on-Ardn-s. 
la Grande et la l'etile-l.'auihoise, le l'Iat-d'Dr el 
Leauelte, 

Le prieuré d'Ardres, di'pendanre de l'abliavede 
La (lapelle, avait été fondé comme rolb'jpale, en 
iofu),si>u8 le vocable de .Notre-Dame île la (Com- 
passion. Mis en commende simple, il fut n'uui, en 
1 787, au petit séminaire de BnulogiH". 

.\nDnf:3 ((ïinai. d'), canal qui a son point de départ 
au bas de la ville d'Ardres et .se déverse dans \- 
canal de Marck. 

Abdbésis (L'), portion de l'ancien diocès»' di' Thé- 
rouanne qui a formé le gouvernement ou bailliage 
souverain d'Ardres, démembré du comté dr 
liiiiues lorsque Gin'nes fut délinitivemenl cédé aux 
Anglais. — .lr(/pinu. . . dominalio, xiii' s. (Lam- 
bert. Ard., Hislor. de France, t. XI, p. 3o3 c). — 
L'Ardrésis, 1698 (Bignon, mémoire). 

AncENCK, lief, c'" de Beaumonl. 

Abcp.ncoiîbt, lief, c"' de Fenpies, s"" d'Klingben. 

Abcosse (L'), lief, c" d'IIaillicourl. 

Abcoival, lief, c™ de Wauqneliu. 

Ablei\(Les), lief, c"'d'Aiivin( Vingtièmes,!. WVIII ). 

Ableex-en-Gouei.i.e, r" de \ imy. — llnlulli, llas- 
liiis, Hatiil, 1119 (abb. d'Kirun). — D/./iii, 
ii3l) (cari, du chap. d'Arr., n" i4). — Hnliid. 
iilf?. (abb. d'Kirun). — .I(/i'<'h», i 1 'i5 icart. du 
chap. d'Arr., f° 5'i r"). — Alhtiil. ii")'! (iliid.. 
\\° a'i). — Italux, 1105 (abb. d'Kirun). — .!«- 
lues, 1 i56 (Hislor. de Fr., 1. XV, p. G7.') i>; epi- 
stola Adriani IV). — Alto: , xn' s. (cari, de Saiul- 
Vaast, p. l'ii). ^ Atlei. iaoa(carl. de Sainl- 
Pierre de Lille, p. 71). — Is/nv» [lire: Axluiiet], 
i-iù']{i(iid., p. 193). — Aline», laû^tiiivent. de- 
ch. d'Arr., n" xxx). — .l/(ciis, ia(i3 (cart. de 
Saint-Pierre de Lille, p. Sg '1).— Alloue,, 1271 (./.■</.. 
|i. Mi'i). — Alues, lagG (arcli. du Nord, A. 60). — 
Allodium w Cohelln, xiii' s. (..bit. B du chap. 
d'Arr., 1" alî r°). — /l/<ic», v. iSo'i (cliron. artés.. 
p. (j3). — Alloex, i3ja (abb. de Sainl-Vaasl). 
— Alliieus, i33-.. (ch. d'Art.). — Alexis, i3'if. 
(cari, de Sainl -Pierre de Lille, p. 711). — 
Arluex, i38o (iiii/. , p. 8o5). — Arloeu.r-eiide- 
(UiheUe, iSgo (i/<ii/.,p. S-ig). — Arlcujc . l'i.'i-' 
(chap. d'Arr., c. L-.M ). -■ I//11, i(it')3 (arch. du 
Nord, lihainbre des comptes, L. 10). 

Arleux-eu-liohelle, en 178g, faisiiil partie du 



u 



DIÎPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



bailiiaf;e de l.eiis cl avait iiiie coutume locale ré- 
(iif't'e eu 1 ôoy fui\aiit la coutume générale d'Ar- 
tois. Son éjjlise paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné 
d'Hénin-Liilard, district d'Arleux, était consacrée 
à saint Ahirlin; l'évèque d'Arras conférait la cure. 
Voir dans Vlntroiluclinn la composition du 
doyenné de district dont Arleux-en-Goliellc devint 
le clief-licu en i ■j'jo. 

AnNosvAi. ou FoND-n'AnNOTAi, (Le), lieu dit, anc. I". 
et fiet, c"' d'Knguinegalte. — Arnulji vallis , xii's. 
(cart. (loThér., p. 68). — Arnnldi valtii, laaS 
(cari, de Saint- Augustin). — ICrnotial-le-Vile, 
i!ii'i (cueill. de Saint-Augustin, f° 8 r°). — Er- 
nonriil, i'i."<) (i/iiW. , f " 7 r"). — Arimuval. 1789 
(Maillart, p. '11). 

\i\o.\DEL, anc . ni", c" d'.Angres. — Le uinlinAroiiiiel , 
itfji (cliap. d'An'., c. A). 

Arondel, anc. m'°, c'" d'Athies. 

AngDES, c"" de Saint-Omcr-.Sud. — Aihie, v. (JliH 
(car-t. Sitb.,p. ^17). — Arncn. 828(iAi(/.,p. toi)). 

— Aracum, 867 (ch. de Saint-Bert. , n° .'i3). — 
Ai-ectE, 9.53 (gesia al)li. Sancii lierl., Monum. 
Germania', t. Mil, p. G3o). — Arakee, 96a (cli. 
de Saint-liert., n' C:î). — ,lrc/iœ, loUo {ihitl. . 
n" 7»). — .li-i-rt', logl) {ihid..n° 98). — Arclies, 
1 i.'iK (pel. ciirt. du cliap. de Sainl-Om., P i5 r°). 

— Ai-ka, tty.'. (cil. de Saint-BiTt., n" a57). — 
Arcnvs, 1 1 78 (i4i(/. , n° 2.^)9). — /Irc, i9iG(iAiV/. , 
n" .545). — Arrhea, 121S (iV/îV/., n'bèb). — Arket, 
1227 (iliid., n'S.'i.')). — Arqs, ilisS (Girv, liisl. 
de Sainl-Oni., p. /iX'i). — Arques, 1^109 (méni. 
Mor. , t. XIV, p. 329). — Arques-lez-Sainl-Omer, 
i4;{i (lart. descliarlr'" de Gosnay. t. I, f" 98 v"). 

— Arcqui's, i.')ô;i (|]ull. iMor., t. I, p. 128). 
Anpies, seigneurie de l'abbaye de Sainl-ISertiii, 

(|ui y avait uni? prévoie, fai.sail partie du bailliage 
de Sainl-Omer, en 1789, et avait une coutume 
locale rédigée en 1 507 suivant la coutume d'Ar- 
tois. .Son ('■glise paroissiale, d'abord diocèse di' 
Thérouanne, puis de Saint-Omer, doyenné d'Ar- 
qués, cHait coiisacM'e à saint .Martin; l'abbé d.' 
.Saint-Iîertin présentait à la cure. 

Le doyenné d'Anpies existait dès 1 13.5: pour sa 

composition, se reporter à Vltitrmliirtioii. 

AnniincorT, auc. iliàl. et liel', 1"° de Leulinglicm-lez- 

Ktrelieni. — Erkiiij^nul , 181a ( ch. de Saint-Bert. , 

n° 1 'lit)). — Eiquin/foiid, l'i'io (ihid., 11° 2819). 

— Le fief d'Arkingniid. . . , ijisans entre Eslrehem 
el Tadinghem, i/i85 (cart. des cliartr. du Val- 
Sainle-Aldegoiide, f 288 r"). — Ark-inguehout , 
l'iia {ihid., f 28') v°). — Arqningnud , . . es 
mettes de la banUeuwe de Saint-Omer, iA5o (ibid., 



f° 20 v°). — Arquinghont, tôCfi (raém. Mor., 
t. XIV, plan). — Arqiiingoult, i63i (reg. aux 
fiefs du chat, de Saint-Om.). — Racquingotilt , 
i()5i-i652 (bopit. Saint-Jean de Saint-Oni., 
reg. E. \!\o). — Arquingkoidt , wii' s. (arch. du 
P.-de-C, plan). — Harquengnu.it, 172.Ï (arch. 
de Boni., évécbé, G. 82, f° (18). — ■ Arquniugnnt . 
\\m' s. (Cass.). — F' d'Arquingerl, (C. El.-maj.). 
Arquingoiil, jiairie du comté de Gnines, était, 
en 1789, une hante justice tenu" du roi à cause 
du château de Saint-Omer. 

AnnAciiv, bois, c" de Verchin. 

AnnAODES (Les), ruiss., c"' d'AniblHc use, alll. de la 
Slack. 

Annis, ch.-l. du dép' du Pas-de-t.'alais. — Nenielu- 
reiina, v. bo av. J.-C. (Hirtius Pansa, VIll. 'iti, 
llistor.de Kr.,t.l. p. 29OA). — ^emelac, v. -.'7 
av. J.-G. (niilliaire de Tongres). — Ùpiyiaxor. 
11' s. (Ptolémée, II, ix, S ^1 — !\emelacum , 
II* s. (itin. d'Antonin, p. 18). — i\einelaco, 111° s. 
(table de Peutingcr). — Atrnlmlin, v. 3oo (Fla- 
vius Vopiscus, Ilist. Aug., XXX, 20,6). — Citilas 
Airnbatuiii , fin iv°s. (iiotif. proviuc). — Atrebata;, 
iv' s. (1*. Orose, Histor. de Fr. , I. I, p. r)97 c). 

— Attrrbatum, v' s. (S. Jérôme, Migne, ))atrol. 
lat., t. XXIII, c. 8i5). — Atlrebnlis civitas, 6'jli 
(cari, de .Saint -Vaast, p. 19). — Arrai, vin' s. 
(monnaie, Dewisines, p. 55). — /IfreAcd», viii" s. 
(A. de Baithéleniy, inonn. inéroving.). — Alrebas, 
87Ô (cart. de Saint -Vaast, p. 8.")). — Atrebalis, 
881 (Histor. de Fr., t. VIII, p. 81 e. Annales 
Vedaslini). — Allireba.i, Alrehotn, Airahas , ix' s. 
( Annal. S" Vedasli , p. .')6, 8 1 6 et 878 ). — Adradt^, 
iv' s. (den. de (;liarlem,ngnc). — Airebait, Atre- 
4n(.s,H/io-875(Prou, denier de'ibarles le Chauve). 

— Airnsuin , ix's. ( Dewismos , p. 69 ; den. de Charles 
le Chauve). — Alrebalum urbs, i\° s. (vila .Sanrti 
Vedasli, Histor. dcFr. , 1. Ili, p.37ao). - Alrarn- 
lum, i\" s. (Acta SS., Febr. I,p. 792; vila S" Ve- 
dasti). — Airabateiise casiriim , 898 (Flodoard, 
Histor. de Fr., I. Vlll, p. 161). -— ,l/ra/.n(is, 905 
(Monum. Germaii., I. 1. p. (iioV — Airiipis caf- 
tnim , gr'o (cart. du chap. d'.Arc. n" i ). — Atre- 
liatiim , 977 (Histor.de Fr. , t. I\,p. 6/n n, Lolli. 
diplom.) — Atrebale, 1119 (ibid., t. XII, p. 73/111). 

— Attrebntis, il 19 (reg. kailarum, f 28 v"). — 
Arns, xii' s. (Hennaiid, liist. monét., p. ifii). — 
Ari-as. xii' s. (ibid., p. 186). — Arars, 1270 (ch. 
d'Art., A. iS.n'i'i)- — .Ira:, 1 297 (caii. d'Art., 
A. 2 , f° 2 v°). — Aira:, 1829 (Arch. nat., JJ. 20 , 
f° 1 '1 r"). — Aarras, i/12'i (Arch. nat., S. 5207). 

— Franchise nagairrs dicte AiroD, 1682 (cart. des 



iii:i'\HTi:Mr.\T di i'\s-i)i: (:\i.\is. 



15 



cliaiU"' do Gi)>nay, t. Il, f° 37 r°). — Civilat Li- 
herlineiisis , 1 '1S3 («rrêl du parlcin., E\pilly, t. I, 
]). 37/4''). — .lirai», i63(> (K|ii(;rapli., Arra-;, 
p. 178). — .Irr/irt», i670(tcrr.de Loison, p. 1371. 
— Atrechi, xui' s. (carie alleiiiaii(liî de l'Arl.). 

Arras, »ille di> loi, avec rliai-le comimiiiale (!.• 
iKj'i, clail,cu 1789, le clief-lieu do la provinco 
d'Artois et le sii'-jje d'un cvèclié, d'un linilliaBC ou 
(;ouvernanco, d'un gouvernement militaire, d'uui' 
subdélé;;ation de l'inlondanco do l''landre ot 
Artois, ainsi que d'une maîtrise des eaux et foriîLs, 
et avait une coutume locale vérifioo en 1607 sui- 
vant celle d'Artois. Son église calliodralo, eeclesui 
Dei i;emlncis in Atiebati» dritale, 873 (llistor. 
de Fr., t. VIII, p. 83 a, annales Vedastini). — 
Véglùe Notre-Dame de Franchise, 1 '18a (cliap. 
d'Arc), était consacrée à Notre-Dame, et la vill' 
l'Iait divisoo en mue paroisses : 

1° Saint-Mcolas-sur-les-Fossés, aujourd'hui 
Saint-Jean-Baptisto, capella heali Nicvlai ad pnr- 
tam Sancli SnlnUaris, i iGi (cart. du cliap.d'Arr., 
n" So); le cliapitro d'Arras présentait à la euro. 

9° Saint-Nicolas-en-la-Cité oit en-l'Alre, à la 
présentation du même chapitre. 

3" Sainl-Nicaise, dans la cité (id.). 

Il" Saint-Géiy, ccctesia Sancti Gnufferici , ii.')/i- 
ii5() (carlul. du chap. d'Arr.. 11° sH) [id.\, dans 
la villo. 

T)" Saint-Anhert, ecclesia Saiicti Aubcrti, iiîyli- 
1 iHg (i/)iW.). Morne présentateur. 

I)" Saint- Klienne, ecclesia iSaiicli Stepliam , 
I i5'i-i i5ç) (iliid.); mémo présentateur. 

7° Sainl-Maurice, crtyie/Za beati Mauritii , iiCu 
(ibid., n° 3o); même pré.seulatenr à la cure. 

8° Saint-.loaii-en-Ronville,ccc/«ti'a Sancti Jnhan- 
nis in Villii Ilntnnda, 1171 (ihid., n' 37); mémo 
présenta Ipur. 

9' Sainte-Croix, ecc/csia &a((; Crucis , ii5'i- 
1 1.Ô9 {ibid., n° aS); l'abbé de Saint-Vaast prési'U- 
tait à la cure. 

10° Sainte-.Marie-Madeleino, pairocliin Ileatc 
Marie Ma[^dalene, 1057 (abb. de Saint-Vaast, 
11.89); même présentateur. 

11° Sainte-.Maritvdu-.lardinet 011 la Capelolto, 
Snncta Maria in l'omerio , iiGi (cari, du cliap. 
d'Arr.. n" 3o). — Sostre-Damc de la Cnpilletir , 
i635 (invont, des ch. d'Arr., n" i83).Méino pio- 
sonlateur. 

Les anciennes paroisses de Saint-Vincent, ecclc- 
sKi 5anc(i Mnceniii, 1171 (cart. du chap. d'Arr.. 
n" 37) et Saint-iMaclou , ecclesia Snnrii Maculi. 
1 161 (ibid., n'i>(j) avaient été supprimées. — L'un- 



tionno egli.se collégialo de Saint -Pierre, errlmn 
Sancti l'etri de (^aslelhi Sancti Vedasti, 1 1 03 (cart. 
de Saiiil-Vii;ut, p. i/i/i),a»ail qiiel<|uiK pn-bendi'- 
à la collation de l'abbé de .Saint-Vaast. \a célèbr<- 
abbayo bénédictine d'bomiiios, mnnattfrium qvtd 
vocatur .\iibUiacnt, 806 (cart. do Saiiil-Vaasi. 
p. .'10). — Atrebatenie caslntm , 8K7 ( Hiilor. île 
l'r., t. VIII, p. iGi, Fludoard). — 5mir(iij IV- 
</(i»/iij de yobUiaco, 111.") (cart. du rbap. d'Arr.. 
n' 11). — L'éj;lise i'am/-l nui* de FranehtMe , 
i/i8a (cart. des cbartr"' de Go--na>, I. Il , f° 37 r'), 
fondée à Arras, en 685. sous le voc;ilile do Saint- 
Vaast, tombée ou commendo a>ec priour ro(;ulier ■■! 
alliliée à la congrégation des exempts de Klandro. 
a été supprimée délinitivcment en 1790. 

La Cité était la partie de la ville soumise à 
la juridiction teniporello do l'évéque, cicitat Attr<- 
liatensis, 897 (llistor. do Fr., I. I\,p. 78 n, 
rhronicon Sitbiense). — La rille de Cité- lez - 
Arras, itiCçf (Arcb. nal., J. ioo3, f a r"). Elle 
avait une coutume propre rédigée on 1307. 

Quant à la banlieue d'Arras, ntburbium Attn- 
batense, ioo4 (llistor. de Fr., I. X, p. 3081:. 
chronicon Virdunensi"), elle comprenait Sainl- 
Nicolas-lez-Arras, .Sainto-Gatlierine, .Saint-San- 
vour, Achicourt et Saint-Aubin. 

l'ourla composition du diocèse, de l'arcbidia- 
coné, du doyenné, du bailliage, de la subdologa- 
tiim ot delà chàlollenio d'Arras. se n^porlor à I'/m- 
trndiictwn. 

Annis, lief ot anc. man., c"' d'Auchv-lez-Hosdin. — 
Feodum diclum sartum de Atrebatn. i-i~3 (cart. 
ms. d'Auchy, f° lOl ). — • Le manoir d'Arras, 1375 
(ibid., (° 1O9). 

AnRor.4isK (L'), ancienne région forestière s'élondajit 
aux limites de la civitas des Acitii, des lïroiiiflii- 
tlui et des Atrebates. — Silva (yiiœ dicilur Ariiln 
Gamantui, vi" s. (Acta SS., Januar. , I. 1, p. 83 1 ; 
vita boati lloldomari). — .Id-cimji'n jifrn, xT s. 
(Baldoric. p. 3'i0). — /lron.Tia, lon'i (Tailliar. 
roch. , p. '11 5). — /ljToira.si<i . ii4o (rarlul. >lu 
chap. d'Arr. , n^ 1 0). — Ai-idn Oamanlia rel humide, 
1 186 (llistor. de Fr., I. .Wlll, p. .'1390; annalos 
Aquicinrt.). — /lrroii'nr.»i(i, 1193 (cart. de Wat- 
len, f lOi v"). — AnrasKi . laoa (cart. de .M.i- 
raniil, P '1 r"). ^ Le Aoji/'/Irroirurjc, laoa (cart. 
doSaint-Oni.,!* '10 r°). — Arowse . ia/18 (compol. 
pi-a-posit., p. 36.") d). — Arouaijse. taSi (cli. 
d'Art-, A. laa), — Arr<iua:e. ibliâ (arcb. coinin. 
d'Arr., reg. méinor.). 

.VanoijAisK, 11., c"' du Translny-, omplaconn'nl d'un.' 
abbayo do chan. rog. do Snint-.\iigu<liii fondée en 



Ift 



DKPMÎTE.MENT DU PAS-DIvCAL \1S. 



1 090 , sous le vocable de Saint-Nicolas et de la 
Trinité, au lie» dit le Tronc-Bérenger et restée 
régulière jusqu'à sa suppression, en 1790. — 
Ecctesia Arroaneims apud Altrehates, 1 106 (m''°de 
Neufville, p. Ci). — Sanctus Kicolaus de Arto- 
wasia, ii'io (cart. du cliap. d'Arr., n° 16). — 
liiV/n Gamancia, 11 '15 ( Gall. rlirist. , t. X,instr. , 
11)1. 117). — ■ SiinclUf Nicoluus Je Arida Gamantiii , 
V. ii44(c^rt. (lu rliap. d'Arras, n" 17). — Ar- 
ronsiii , 1170 (iAi(/. , n" 34). — Aroeis, 1181 
(llislor.deFr. ,t. XVII, p. 6620: ficrvasiiclironic). 

— Snnrta Trinitas in Aroatia , xiT s. (Acla SS., 
Januar., l.I, p. 8i/i ,u" 1 7 ; \ila lirali Heldemari). 

~ Arrnuaise, 1286 (cart. des cliapellcnies d'Arr., 
f isS v°). — /liva-ariV, 1 3 'l'i (litres et comptes 
d'An., I. 111, f :>H, n' 8). — Ainiiasia, xiv' s. 
(carUil. de l'évéclié, p. i38). — Le couvent de 
Roua)i;e, \\i' s. (arcli. du Nord, B. 1788). 
AnRoiAisK (L'), bois, c'" de Zulkerquc. — Im Im- 
rewiiine, 1273 ( l safjeï duc" de Guines, p. i3()). 

— /;'( Anuaine, 12S1 (cli. d'Art., A. 27, n° aô). 

— Li bas de l'Arouttise, 1 3 10-1 837 (cb. d'Art., 
A. ii()j. — l.avewiiise, t'i-iâ {ibid.. A. 4'ia). 

Aiiiiouvii.i.i! (L'), riiiss. (|ui prend sa source à lliui- 
Iioval el se jette dans la (Jarquenoisi' à Hesuiond. 

AiistNUL, lieu dit, c" de Manirijjlien. — Ai-ssenral , 
1893 (Arcb. nat. , J. ii34,n" ili). 

AnsENviLLK, manoir, c'" de Beaumcrie-Sl-Martin. — 
Hntsennlle. 1 373 ( Bibl. nat. , lat. i 7 1 A6 , f° 2 ). ~ 
llesseville, 1A77 (cucill. de l'hôl.-Dicu de Mon- 
treuil, f 07 v"). — ArrhenviUe , xniT s. (Cass.). 

AiiTOis (L'), (eriitoire restreint tout d'abord à la 
plus grande partie du diocèse d'Arras. Plus lard, à 
la lin du xii' siècle, ce nom fui étendu à la partie 
du diocè.se de Tbérouanne détachée, en mèuie 
temps (]ue l'Artois proprement dit, du marquisat 
de Flandre, (l'est là l'origine du comté féodal 
d'Artois, qui eut eu i!'.37 connue premier titu- 
laire liobi'rt, frère de saiiil Louis. — Pa/rus Alra- 
xatensis, G(ii (Uislor. de l'"r., t. IV, p. 0/ia n; 
dipl. CIdotarii). - — Atrebatu.i piigtis, v. (')8o (Par- 
dessus, t. Il, p. 186). — Pa/pis Adarteitsis , tus. 
(Hislor.dc Fr., t. Ill,p.523 a; clirouic. Marcian.). 
— /'«;;»« Adydpateinis , '^i)C){tbid., t. V, p. 761 n; 
dipl. Car. Magni). — l'agus Adialinsis, 799 {ibid. , 
p. 7G0 c). — Adertensis pai;us, 83.") {ibid., t. \ I , 
p.'ii/iA). — Aderlisus paiins , 8.">3 (Mirieus, I. I, 
p. 31o). — Atracinsii piijjus , 811-S70 (ch. de 
Saint-Pierre de Gand,n'G). — Comilittus Attre- 
ba(ensis, 877 (Uislor. de Fr., t. Vlll, p. OGa k; 
dipl. Car. (lalvi). — Pagus Alrabiilmsis, ()33 {ibid., 
I. VIII, p. 1 8û a; chronic. Frodoardi). — Terra 



Artesii, 987 {ibid., t.X,3oi d). — Artensis par- 
rnchia, ii63 (cb. de Saint-Bert., n^ 288). — 
Attrebatesin , 1200 (Ampliss. collect., t. I, col. 
1031, lœdus paris inter Ph. regem et Bald. comi- 
lem Flandr.). — Atrebatesium , Altrebalesium , 
1226 (Uislor. de Fr., t. XVII, p. 3 10 
teslam. Ludov. VIII). — Comilntus Arligieiisis , 
1237 (cbap. d'Arr., c. 1). — Arlais, i2'i 
(Histor. de Fr. , l. .XXI, p. 7G.5 c; cbronic. Le- 
movic). — Le complet d'Arlhoes, 1255 (Le Carp., 
pr., p. 38). — Arlesium, ia46 (1" cart. d'Art., 
f 39 v"). — Artues, 1980 (ch. d'Art., A. a G, 
n'SG). — L'Artoys, I 285 ( titres el comptes d'Art., 
t. I). — La coûtée d'Artliois , i338 (mém. Morin.. 
t. X, a' parL, p. 30o). — Arthoijs, \',Mx<^ (cbap. 
de Lens). — Arloi», i366 (cb. de Saint-Ifert., 
il" 1782). — Areloix, i38o (ch. d'ArL, A. 780). 
Arlbesiiim , i4i3 (cari, de Marœuil, 1*65 r"). 
Pour la composition des divisions ecclésiastiques 
portant le nom d'arcbidiacoué d'Arlois.se reporler 
a ['Inlroduclinii. 

.\btois (Lk fikf d'), lief, c"" d'Aucliy-lez-la Bassée, 
mouv. du cbàt. de Lens. 

.Anrois ( Lt moulin d'), m'", c"' de Zouafi|ues. 

AsALintt, lief, c'" de Iteaurains. 

A.sciiAiT, bois, c"' de Warluzel. 

AssEMBoijRd, lief, c'^de liours. — AsseMliourctj , 1701) 
(Vingtièmes, t CXLIII). 

AssKiXits, (ief, c"' d'Hénin-Liélard (Vingtièmes). 

AssiNGiiKM, écart., anc. f., c° " de Houlle cl d'Eper- 
lecqnes. — llrsaini;eliem jiixia Sprrinca, 11 89 
(cart. du cliap. de SainlOmer, f" a r" 1. — Hol- 
stnfrhem jturta Spnriiicn , 1 iSg (p' cart. du cbap. de 
Sainl-Omer, f''8v°). — llasnnfrre, 1207 (.Mirieus, 
t. m , p. 37 1 ). — Hesni/ifein , i 396 (arcb. du Nord , 
A.Go,r i78v°). — Hesseiighem , Esseiighem, Asueii- 
i;bein, 1807 (cart. des cbarlr. du V.iI..Sainle-Aldeg. , 
r 191 v°). — Essighen, i344 {ibid.,t 211 v").— 
llessifrhem , \i\' s. (terr. de Uonlle, f 38 V). — 
llessinijliem , xiv' s. {ibid. , fol. 35 r"). — Essiiigbem , 
i4ii (cart. des cliartr. , f" 910 v"). — llingeii- 
ghem, 1769 (Vingtièmes, t. CCCXtllX). 

AssiXGiiKM, h.,r."' de Wavrans. — Aissengehei» , xi' s. 
(chronic. Walin. , col. 80/1). — Assinglwm en ht 
paroisse de Rnmilly, xiv" s. (Arch. nat. . P. 137. 
f° 89 r"). — Assinguehem, 1/1/17 (cart. du chap. 
de Saint-Om., f i58 r"). — Uassinghvn, 1307 
(Boulbors, t. 11, p. (i/i'i). 

A.ssoMiTioN (L'), 11., r'" de Clairmarais. 

AssoNVAi., lieu dit el lief, c"' d'Hesdin-l'Abhé. 

AssoNVAL, h., c" de Renty. — Aziinvn} , \\f s. (cart. 
de Saint-Georges, f° 64 v"). — Assnnval, 1177 



I)i;i'\i;ti;mi;nt di i'\s-|)i;-(.u.\i.> 



17 



(ch. de Renly, bull. Mor.. I. Vlll, p. aïO). 
— Asuval, A$ouvat, laaJi (i4i(/.,p. ■•■•S). — Ai- 
çonvttt, i4o3 (inéiii. Mor., t. XWll, |). ()<i). 

Assonvai, qui, en 17S<J, (-tait um; dépciidaiiro 
du pricuni de Rumilly, a élé annexé à Renly en 
iHùi. Son (i|;lise, diocfee de Tliérouanne, puis 
de Ronlo(;iic, doyenné de Fauquemberfjues, ?e- 
rours de Verclio(i|, était consacrée à saint Rcrtulfe. 
AssoNviLLE, licl", c"' d'Ham-cn-Arlois. — As$iimitlc, 
jaSo (cari, de Tbér. , p. 171). 

AssosviLLK, inaïals, c"' du p'ainpoux. — Aiisoiicillf . 
i3oi (cil. d'Art., A. iGô). 

Athies, c"" d'Arras-nord. — Atheie, v. 680 (Par- 
dessus, t. 11, p. 186, n" 395). — /l//it'iVe. lïi-j- 
7.57 (c;irl. de Saint-Vaasl, p. /i3). — • Ateiœ, 8(jo 
(Hislor. de Fr., t. lï, p. 45a i>; Odonis dipl.).— 
Ateiœ, 1 136 (reg. karlaruni, f 78 r"). — Alhiœ . 
1 170 (il/iil., f° 74 v°). — .4 (Aie;, xii" s. (cari, de 
.Sainl-Vaasl, p. 28a). — Alliies. Allii/es, xii' s. 
(iV-»/.,p. 261 et 343). — .\lye,. laiie (cli. d'Art., 
Rirouarl, p. 3;)). — .Idc», ia3f) (iuveiit. des cli. 
d'AiT., n" Xï). — Atiez, t3a() (ch. d'Art., A. .')o'i , 
n' a). — Auji-s, i'ilx'j (inveut, des ch. d'Arr., 
11° 90). — Aihyci emprès .-lira:, i373 (cliap. 
d'Arr., c. V). — Hulhies, \hn-j (Richehour<;, t. 1, 
p. A 16). — .l»/i.i/, 1720 (Sauf[raiii, p. 33 1). 

.\thies, haronnie de Saint-Vaast, faisait partie 
de la îfouvernancc d'Arras, en 1789, et avait une 
loutume locale vérifiée en 1607 suivant la cou- 
tume générale d'Artois, Son église paroissiale, 
ilioccse d'Arras, doyenné d'Héniii-Liétard, était 
consacrée à saint Christophe; l'abbé de Saint-Vaast 
présentait à la cure. 

Att.untille, lieu dit, c"" de Vennelles. — Ataiigm- 
rillc, Al(tti(n)einUi' , xiv' s. (obit. de Lens, arcii. 
du Nord, 3'' série, t. VI, p. a3o). 

.\ttaqies (Lks), c°" de Calais. — OijieUa , 1173 (ch. 
de Samer, p. 'la). — Eslarhirs. iSu) (cart. des 
cbarir. dii Val-.Sainte- Ahleg., f (18). — Copie 
parixh , i5.")G (terr. augl. du (^alaisin). — Coiisnaile 
and Ciipeel , ii).ô6 (i4i</.). 

Les Attaques, on 1789. étaient un simple ha- 
meau de la paroisse de Marck , avec chapelle \ i- 
cariale. Cebii-ci a clé érigé en commune par une 
ordonnance du 18 mars i83.'). 

ArinioxT (Li ville d'), lieu dit, c"' de Willerval. De< 
constructions romaines ont été découvertes en cet 
endroit. 

Atiin, C" d'Ktaplcs. — Mmim Aliiiiaceiitc, (iSa 
(Pardessus, t. Il, p. 190). — Alliniiim, 877 (.Ma- 
billon, de re diploiiiat., p. 4o'i). — Atiniacuin . 
10 '12 ((iall. christ., t. \, col. 284). — Alin . 1171 



. i5.'.3 



Au,,,- 



I BK-CtI.llS. 



tcarl. de Saiiit-JuSAO, f .'1 r'). — Aliiig, u8o. 
irb.du \al, It. 34, n° 19). — Alim, iiv" ». (Arch. 
nal., P. 137, f 93 r-). — ;<l/ii/i. >583 (bibl. de 
Nielies-lc'z-Rli'qiiiii, pr.-verb.). -- Alt!im, irn' «. 
(carL de Saint-Jossc. Iliroiiarl, p. 44K|. 

Allin.en 1789. ^ai^ait partie de la !iénécbauits<-<' 
de lloiilogne, ancien ressort judiciaire des Iwiil- 
liages réunis du (Jioqiiel, Ktaples el RelleronUine. 
cl suivait la roiitiinie d'' lloiiloiinais. .Sun égli^^ 
paroissiale, d'abord diocès'' di^ Tberouaniic, pui- 
de Boulogne, doyenné de Fn'iicq, élail consacn-' 
à sailli .Martin el avait Iti'Uliii pour xfour-: 
révw]iie de iioiilogne conférait la cure. 

Attingiien, (ief, c" d'Aiidingben. — Attin/^i 
(déclarât, «les fiefs du Roui., p. l 'l'i |. 
.\rrièrc-lief du cbàloaii di; Boulogne. 

Attixgues, f. cl fief, c"' de Tardiiighen. 

f;liem, laSg (mém. Soc. acadéni., l. XV, p. 1 4 ). 

— Alii>irhem , i48o (lerr. d'Aiidres, f 3o r";. — 
AlUinj;ueliem , 1 4h- (abh. de Sainl-Wulnier ). — 
Atliiij'Jicit , lôoG (terr. de Saint-Wulini-r, p. nij ). 

Fief tenu do la seigneurii' de Raziiighen. 
AuiiANiK ( L'), fief, c'" de Coulogne. 
AcDEGOinr, fief, c" d'AgiH'Z-lez-Uuisans 1 abb. de 

Saint-Vaast, H. oS.')i. 
AunEL (I."), licf, c" d'Arras. — Anhclr, xii' s. (cari. 

de Sainl-Vaast, p. a39). 
AuDÉPiNE (L'), fief, c"' de (^hocqiies. 
AinEniiE-PiÉRox ^L"), m"" is., c" de Ravincourl. 
AinEiisios (Les), lieu dit, c'" «le (Jueslrecqiies. — 

Liiliesmri , i.")o8 (lerr. île .Sainl-\\ iilmer 1. 
Al 111 Eli (L'), fief, c" de .Moncby-Rreton. 
.\l»icnv, ch.-l. de c°°, arrond. de Sainl-Pol. — AHn- 

miiciim, loix'j (m°" de Neufville, ch. citée p. 51 1. 

— Alhiniense liTi-iloniim , 107I) (rbap. de Sainl- 
Anié. c. I). — .l/Ainiii, 1092 (1" cart. d'Arl.. 
f 99 r"). — Atlieiiii;m, 109(1 (Mir.TU9, l. Il, 
p. M 4(1. — Allinifri. II lit) (Uuchesne, m"d'' 
Rélli., pr., p. l'i). — .W/mii. 116.. (carl. d.- 
Marcliienncs, p. 5'i). — .4u/'ci;,'ni, 1170 ( liln's 
de H"-Avesnes, p. 8t.— .Iiiicm, 117.') (i4i</.).— 
Albetini, 1197 (abh. de Cercampl. — AWfitin- 
ctim, I 198 (titres «le H"-Avesiie>, p. ••8.).— IMi- 
iiiuiii , xii' s. ( carl. de Saint-Georges, f' 33 »°). - - 
Aulien/nii , laoo (carl. de Sainl-Om., C i4 r" 1. 

— Aulieigniacum, 1020 (ch. do Saint-Bert., 
Il" ;>8(J). — Alltiiriiiacum , ia46 (cart. d'Aubignv, 
f" a5 v"). — .IMi(r„. 1270 (ch. d'Arl., A. |N, 
II" aH). — .•UAin/,'ni(iciiiH , 1273 (ch. d'Art.. A. 
••i,n" .">). — Albringniiicum , 1271 (ch. d'Arl., 
Rirouarl, p. 2*19 V — .liiicinjrni, 1272 (lAiW.). — 

\nliei;ni, 1276 (l'/ii/. ). — liiiiiin /,'«;, xin's.t i4i./. V 
3 



18 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



— Aubignix. \\i\° s. (abb. de Cercanip). — .1»- 
hingni, i3io (comples des baillis d'Arl.). — Au- 
liingnij, iS'i'i (rh. d'Art., A. ôSg). — Aubignij, 
iS.'iH (cliap. d'An-., c. Mi-Pa). — Obigny, lU'i'i 
(cart. des cbarilables de Béth.). — Oubinie-eii- 
Arlois, l 'iGg (Arch. nat., J. lOO-'S, f 3 v"). 

Aubljjny, ancienne baronnie du comté d'Artois, 
faisait parlio, en 17^9, des bailliages d'Aiii)ij»ny- 
la-Maixlio et d'Aubigny-le-Comte et suivait la cou- 
tume d'Artois, sauf dérojjations apportées par la 
coutume locale rédigée en 1007. Son église parois- 
siale, diocèse d'Arras, doyenné d'Aubigny, district 
de Mamiiil, était consacrée à Saint-Kilien: l'abbé 
du Moût- Saint -Eloi présentait à la cure. C'était 
un prieuré qui avait été créé en i iHi. lue ma- 
ladrerie, avec clinpeile, avait été fondée à la lin 
du xiii' siècle. Quant à la division des bailliages 
d'Aul>igny-la-MarcIie et d'Aubigny-ie-Comte, elle 
remonte au partage de la seigneurie d'Aubigny. 
eu 1272. L'ime des parties fut attribuée à la 
maison de Cliàlillon, puis à celle de Bourbon- 
la-Marche; l'autre, an comte d'\rtois. Pour la 
composition de ces rcsorts judiciaires et admi- 
nistratifs et pour celle du doyenné- d'Aubigny, se 
reporter à Vlnlmiliu-limi. 

AiiiucNv, lief, c"' de liély. 

AiJuiN, fief, c"' de VVierrc-au-Rois, leini de la s" 
dudit lieu. 

AiBnr.i'F.,h. , a. cliàt. et fief, c°'de Wimille. — Ihiil- 
hiiighes, I 'i»o (terr. d'Audrcs, f .")7 v"). — //««- 
beiigufs, 1/191 (cueilloir de Benvrequen). — Uo- 
benghe, 1/192 (comptes de Benvrequen, {" 19 r°). 

— Ilohengiie. !5o() (terr. de Saint -VVulmer, 
p. ii.'f). — Ihbenghes, iÔ9V> (cueill. de N.-D. 
de Boul.). - llaidiengitc, 177'! (D. Grenier, 
catal. alphabet., p. lai). — Ihbangnc, v. 17'!;? 
(Arrb. nat., I'. iiSH, f .■54 v"). 

Fief tenu <lu roi, à cause de son château île 
Boulogne. 
Aibin-Saint-Vaast, c"" d'flesdin. — • Albin, 1128 
(cart. de Saint-Josse, f" 11 r"). — Alhim, it.")9 
(cart. de Domniartin, f° 56 ur"). — Auhing , 12H9 
(D. Bét., cart. d'Anchy, p. ir)7). — Obin, 12(19 
(cart. de Saiut-Saulve, t. 1 . f" an5). — Aubtn , 
1271-1273 (cart. d'Aubigny. f" 5a v°). — Oben. 
xiv" s. (Arch. nat., 1'. i;i7, T 9/1 v"). — ,Iu//»ih, 
i'i79 (terr. de Dommartin). — ()bin-m-Artois, 
i()38 (comptes du dom. d'Hesdiu, f 3o3 v"j. — 
Anbin-Maral, 1798 (loi de bruni, an 11). 

Aubiu-Saint-Vaast, en 1789, faisait partie du 
bailliage d'Hesdin et suivait la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Amiens, était con- 



sacrée à saint Aubin et avait Bouin pour secours; 
l'abbé de Saiut-Josse-sur-Mer présentait à la cure. 

AuBLois (Les), flef, c"' de .Saint-Venant, arrièn- 
fief du cliàt. d'Aire. 

AtBORNE OH Adbonne (L'), Hom que prend la petite 
rivière de la Melde, dans la traversée d'Ecques et 
d'Heuringhem. 

AoBREMONT, anc. écart, c"" de Plancques (Gass.). 

Adbbometz, c"" d'Auxy-lo-Cbàteau. — Auboiiranés, 
isliS (ch. de Saint- Sauive; Moreau, t. GLXII, 
r 3() r"). — Aubi-omés, laSg (cart. de Cercamp, 
p. 69). — Aubourmés, 1369 (abb. de Cercamp, 
c. a). — Aubroumés, 1396 (arch. du Nord, A. 60, 
r 7/1 v"). — Aubremés, i3o8 (cb. d'Art.. A. 389). 

— /liitroiimcfr, 1:575 (Arch. nat. .J. 790, n" 98). 

— Aubt-umés, i4i5 (lilbl. nat., snppl. fr.,n° 98, 
f° a'ii v"). — Auhenne-, i43o (Arch. nat., 
JJ. 998, n° 3, TiS r°). — A/nhremez, i5i5 (ibiiL, 
J. ioo5,n°2). — Abromez, i58/i (élection d'Art., 
reg. I, f 1Ô3 r"). — Obvomel , 16/10 (Golbert, 
Flandre, t. CXL, T 102 r°). — Obrometz, iGSi 
(arch. de Boul., évéché.G. 1). — Aubromel , iC'19 
(arch. dn Nord, B. 18). — Le llrmnet, 1789 
(Maillart, p. aS. — Aiibromal , 1753 (arch. de 
Boul. (GG. 07). 

Aubroinetz, en 1789, faisait partie du bailli.nge 
d'Hesdin et suivait la coutume d'Artois. Son 
église paroissiale, d'abord diocèse de Thérouaniie, 
doyenné d'Hesdin , puis diocèse de Boulogne , 
doyenné de Fillièvrcs, était consacrée à saiut 
Thomas de Cantorbéry et avait llaut-Mesuil pmir 
secours; l'abbé d'Anchin présentait à la cure. 

AuBRoucK, h., c°' de Wiscjues. 

AuciiEi,, c"" «le Norrcnt-Fontcs. — Atcivl, 1081 (Le 
Glay, Bcvue des itopera-^ de Mineus, p. 127). — 
Alcrhcl , iio'i (ibid.). — Anceel , 1219 (cart. de 
Maneidl.f" 86 r°). — Aiichiel , 1222 (cart.de Saint- 
Barthél.. n° 'li). — Auchfl , 1262 (chap. d'Air., 
r. Cité). — Aucet, 1 368, (ch. d'Art., A. 16. n" 28). 

— Aiichocl, 1 270 ( i"cart. d'Art., P 8() v"). — Au- 
cheel , 1278 (cart. de Gosnay). — Anchrul , i3io 
(ch. d'Art., Bicouart, p. 6/17). — AucicI, i3ii 
(cart. (les cliaril. de Béth.). — Auchel-lvz~Pcriirs , 
1/113 (lart. de Gosuay , 1° 35 v°). 

Aucliel , eu 1 7S9 , dépendait du bailliage d'Aire, 
sauf une petite partie tenue de la seigneurie d'.Au- 
biguy, et suivait la coutume d'Artois. Son église, 
d'abord diocè.se de Thérouanne, doyenné de Lil- 
lers, puis de Boulogne, doyenné d'Auchy-au-Bois, 
était consacrée à saint Martin et avait Cauchy-à-la- 
Tour pour secours; l'abbé de Saiut-Jeau-au-.Mont- 
iez-Théroiiaïuie présentait ,i la riire. 



i)i:i'\i!Ti:\ii:\T du i'as-dk-calais. 



ly 



AiciiiNEL, fief, c"" lie Fouqiiières-lez-Botlmiio (arcb. 
hosp. do Saiiil-Oiii., IV, B. «). 

AccHï, licl', c"' (le Sallaii (Anli. nat., 1'. ^07!!). 

Aii;uv-.i-l'Eai , ano. f. , c"' (le Lillcrs. I.'ne mai'nn 
il court que ou ilist Aucij-en-l'Eauf, lôoi) (carl. <lo 
(îosn.iy, f io5 v"). 

Manoir des cliarireux de (îosnny. 

Alcuï-au-Bois, ('"" d,' Norrcnl-Foiiles. — In coniildlii 
Tttidtmeusi eillii Awiacus sitn super Jluviuin \\ il- 
tula, 877 (Mineus, 1. 1, p. 33). — yliic/imcMi/i sii^)Pi- 
Vellulam, io58 (Hislor. de Fr. , l. XI, p. 5i)Q l; 
dipl. Henrici I). — Auci, 1191) (cli. de Saiiior, 
p. 53). — Auchi in Bosco, 1354 (cail. de Tliéi'., 
p. 1 7 '1 ). — A iicli i ou //<>» , I Ti (5G ( Galamctz , prieuré 
de Sainl-André, p. 'i5()). — Auelnj-delit-Anclid , 
xiv' s. (Arcli. nal., P. 137, P 76 v"). — .liiic/ii m 
Botco, \v' s. (mëm. Soc. acad. de Boiil., l. VI, 
p. IÔ8). — Aucliy in Ihisco, v. i5i) (Tassint, 
poiiillé, r ao8 v°). — lIau»sij-aii-lloii, 1 5a8 ( Anli. 
nat., J. 1016). — Auxi-au-Hoi», iSSg (partit, de 
Tiiérouaiine, p. 381). 

.\iicliy-aii-liois , en J 789 , faisait partie de la sé- 
nécliaiissée ou bailliage de Saint-Pol et suivait la 
coutume dWrlois. Sou église paroissiale, d'abord 
diocèse de Tliéroiianne, doyenné de Lillers, |(uis 
de Boulogne, doyenné d'Aiicliy-au-Bois, était con- 
sacrée à saint (îilles; les clianoines gradués d'Vpres 
présentaient à la cure. 

Aucby-au-Bois, après la partition du diocèse do 
Théifluann", devint le chef- lieu d"nn doyenné 
ili' l'arcbidiacoiii' de Flandre qui comprenait vingt- 
deux paroisses cl neuf secours. 

l'oir ri.MRODl'CTIOS. 

Alchv-iez-Hesdis, (•'" du Parcq. — Ati'iacus, (iiS 
(carl. Silb., p. t8). — .l/:i, 1079 (abb. d'Au- 
chy). — ,l/:i«c«m, 1079 (idid.). — Alchi, 1 1 1 a 
(D. Bët.,cart.d'Auchy,p. 38). — Alchiticum , ii-.\.'i 
(carl. ms. d'Auciiy, C la). — Alci, ii'io (rb.de 
Sainl-Berl. ,n° 1811). — .1110/11,1170 (titres di- 11"- 
Avesnes, p. 8). — Aceiacum, 1 183 (D. Bel., carl. 
d'Aucby,p.77). — Auci, 1 i8(i(cart.descliapellenies 
d"Arr.,P'i8 v"). — Aldieium, Aucheiuin, 1 197 (abb. 
d'Aucby). — Auchi d'enprés Ilcsdin, 1 3(19 (D. liét., 
carl. d'Aucby, p. 219). — Aussi, iùi)(i (arcb. 
du Nord, A. Go, f° 70 r"). — Autcluj, 1375-1270 
(D. Bel., rart. d'Aucby, p. a/1'1). — Auxii-tez-lles- 
din, i53'i (arcb. du Nord, B. 17/13). — Aulclnj- 
tcs-Moisnes , 1 038 ( Colbert, Flandre, t. C\L , P 7 v"). 
— iu.rij-let-Moines , 1730 (Saugrain, p. 337). — 
Auiliij-i.ur-Tcrnoite , 1793 (loi de bruni, an 11). 
Aurby-lez-Hesdin , temporel de l'abbayo de Sain l- 
Sylviii, faisait partii'du bailliage d'IIesdin, .11 1789, 



et suivait la coulume d'Arlois, Son église paroU- 
-iab', d'abord diocèse de Tliéruiianiie, doyi-nn'- 
d'Ili'sdin, puis de Boulogne, duteniié do Vieil- 
llosdiii, éUiil consacrée à saint (jcoi^es el avait 
Wamin pour secours; l'abbé d'.Aucby présentait a 
1.1 cure. 

Voir SiiiT-SïLVM. 
.\uciii-Li.7-i.* Bisstr., c" de Cambrin. — Alcit, 1 io3 
(carl. de Marcbiennes, ji. /ii^. — Alci, ii.i'i 
(ibid., p. 38). — I/./.1, 1 ij5 (iijid., p. i44). — 
Au.ri, f'<)\ (cb. d'Art., Rirouart, p. 554). — 
liic/ii, 1807 (litres el comptes d'Art., 1. 1, C 4a 1. 

— Auchij-rert-h llaiiée, i33ij ( rarl. des cliartr"' 
de Gosnay, l. I , f ' 354 \"). — Awy, 1 4tJ3 (carl. 
des cbaritables de Bétli., f 67 v"). — Auchij, i5.".i) 
(le Pez, épilapb., f 340 v").— .liu|/-/M-(a «»«.<•>. 
1730 (Saugrain, p, 33y). 

Aucby-b'z-la liassée, ijui comme terre féodal,' 
a\ail le titre de baronnie, faisait partie du bail- 
liage de Lens, en 1789, et suivait la coutume 
d'Arloi>. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
dovcimé de La Bassée, était consacrée à saint Mar- 
tin; l'abbé de Marcbiennes présentait h la cun?. 

Ai-DE-LA-DE-i'Eiu , b. , c" d'Agn^z-lez-Duisans. 

.\iDEi,AXT, écarl et fief, c°* «le Lic4iues. — Aiidilan, 
1358 (mém. Soc. acad. de Boni., I. XV, p. loO). 

— Oiulelandiim jiula Lishat, xni* s. (I^mb. Ard., 
p. 33 ij. — Amiclani, i337 (ban et arrière- 
ban, P 39 r"). — Odlnnl. 1607 (terr. d'Auden- 
fort, P 45). — Ode'on, \\u\' s. (Cass.). 

AiDEMBEnT, c" de Marquise. — llundeflinrh , 1179 
(cart. de Tbér., |i. 53). — I lond.jrbcrcli , ia3i 
(cart. de la Brayelle). — Ilondiilierclt , v. 1 aoo 
(terr. A de Tbér., a' part., P 3 v"). — llondet- 
liierch, 1357 (cart. de Maro'uil). — llmdenliei-jjh . 
i3o5 (invent, de Beuvrcquen, p. a 19). — llon- 
demherl, 1829 (cb. d'Art., A. 5o3, n" a). — Uon- 
dcmherc. 1 '103 (Arcb. nat. J. iijj, n^ ab). — 
I lonAemherch , i'u)h (torr.de Loison, f' G7 \'). — 
Hondeuibercrj , 1 5oC( terr.de Sainl-Wulmor, p. 1 ■U'ij. 

— Houdesherc, v. i5i! (Tassart, pouillé). — //■■- 
demberl, i553 (déclarai. des fiefs du Unul. , p. i3')). 

— IIundenberi;li , i55G ( lorr. angl. du l^al.iisis. 
fSH). — lloudpmhcri;li, i.'.;)9 (partit, de Tbér.. 
p. 3G3). — llaudembnl . i584 (lorr. du 11' Pa»s- 
Concpiisi. — lloudenberl. iOlo(Anb. nal., P. 77.!. 
n°8). — Andemhnt, iG9li (arcb. de Boul.,é>.''cbi-'l. 

Andombcrl, en 1789, faisait parti.' de la séné- 
cbanssée de Boulogne, ancien re-sort juibciaire 
du bailliage de Wissant et suiiait la roulumc de 
Bouliinnais. Son église paroissiale, d'abonl ili,icè«c 
(le Tiiérouanne, puis de Boul"gno, doyenne de 
3. 



20 



DKPARTKMEM DU P\S-DE-CALAIS. 



Wissiiiil, t'Iail ciin.^aori'oà s.'iiiit Martin: locliapitn' 
fie BiMilo<;ne présentait à la cure. 

AtiDiîMBERT, écart, c'" de W'ierre-EIVroy. 

AcBENFonT, fief, c" d'Audinghen. — Aniien licf du 
cluip. de Boulogne. 

AuDENFOBT, 11., c"' d'Audreliera. 

AiiDENFOiiT, 11. et rliàt. , i:'" df CIcniiies. — Aldenjorl, 
iio.î (rarl. SitI)., p. s'ia). — Uilmvorh, 1107 
(cil. de Sainl-liert. , n° 109). — Awhnfort , i\'A- 
(ili>d.,n" ly-i). — Aldrfml, iiSg (cari. Sitli., 
p. .3 10). — OudenforI , i-ia- (rli. de Sainl-Bert.. 
n° 710). — Oiulenvorl, 1288 (ihid.,n° 1281). — 
Aiidenfordium, xiii's. (Lanib. Ard., p. a.5).^ — Aii- 
deforl, 1^97 (cil. d'Art., A. t'i3, 1° i5 v"). — 
Audeufnrd, UI37 (inéin. Soc. acadéni. de Boni., 
t. Xlli, p. AâS). — Aiideiif'ri. 1578 (comptes de 
Tourneliem). 

Seigneurie leiiuc du cliàlean île Toiirnelieiii. 

Addeskoht, fief, c"° de Znlkeiqiie, 

Aliiinctiiijr, anc. II. et lief, 1"' d'Audinghen. — lia- 
dini;lliu„ , xu' •.. (ciieill. <!.■ N.-D. de H.iiil., (;. -h. 

1" 99 <-°)- 
AiiDiNCTiiuN, c"" de Faii(|iieiiil)ergiies. — Odinj<n(uii . 
1016 (Mirœus, I. IV, p. i-{\). — Ohtinj'Jietun . 
1119 (mém. Soc. acadom. de Boul. , I. \1I, p. â.') ). 

— Odiitfielun, 11 3g (cart.de .Saint-Oni., f" 1 v°). 

— Odii;eiili:i , ii3() (pet. carlul. de .Saint-Om., 
f 7 v"). — ()rd)i)j;mlum , 1 1.')7 ( niéni. Suc. acad. 
dn Boni., I. \n. p. (il ). — Odmetiiu, 11 gS (cil. 
lie Saint-Bert , n" 39.")). — Udiiijflirtum, 1307 
(Mirœus, I. 111, p. 371). — (UingUelnn, 15(18 
(cil. de Saint-Berl., n" 118). — Dndinjrurlun . 
i3oi (ch. d'Art., \. 169, n" 9). — Audinghetin . 
\iv°s. (An h. nal., 1*. 187, f' 3i.')). — Aiidheiiihuii . 
i?i7'i (liiill. Morinie, t. Il, p. 1(19). — Aiidnithun- 
lei-FaïKpieiiihorj^he, lâiS (Arcli. nat., J. 790, 
n°i7,P'ir) r°). — Aitdnilun, 15^8 (i4i(/., J. loid, 
(° li"] r"). — ludinirlhiiii. iô5<.) (partit, de Thér.. 
p. 390). - Aiidliei)tl.iin-le:-Siunl-Omn; 1(179 
(coiist. gén. d'Art.). — Auduiirlinn, 1720 (Saii- 
grain,p. 33.")). — Aiidunthnm. 1 7(13 ( Expilly, t. Il, 
p. ig). — Audinclhuiii ou lîmollo, wiii' s. ((^iss. ). 

Aiidinctliun, en 178g, faisait partie du bail- 
liage de Sainl-Omer et suivait la couluiiie d'Artois. 
Son église |)arolssiale, d'alioril diocèse de Thé- 
rouanne, puis de Boulogne, doyenné de Faiiqueiii- 
bergues, secours de Wandonne, était consacrée à 
saint Nicolas. 
ArDlxGiiEN. c"" de Maripiise. — Olidiiii;hrm , Otidi- 
jlliem, \' s. (Acta SS., l'ebr., i , p. (i8a, n° 37; Iranslal. 
sancti Berlulli). — Aiidiii[rahem, 108A (cbronic. 
Andr., p. 78") h). — Odnijyi'iii , iiafi (MiiVTiis 



t. 1. p. 377). — Odirigehem , i ii8 (cari, de Saint- 
\aast, p. 188). — Hundingelinn , 1167 (méin. 
Soc. acad. de Boul., t.Xll.p.fii ). — Hodingehem , 
11 83 (ch. de Licques, p. .")7). — Odinghem, 
V. 1 186 (clironic. Andr., p. 820 n). — Otidin- 
geam, 1 328 (lay. du Très, desch. , t. Il, p. i 45 a). 

— Odinguchem , i3hli-f?.h^) (iW.,t.III,p. saSi). 
• — Hodiiighem, v. i,5ia (Tass. , pouillé). — Aiidiii- 
gupn, i5.")3 (déclar. des fiefs du Boni., t* ifili). 

— Audinghuen, i56a-i56i (cueiil. de N.-D. de 
Boni., G. 76, f° 3o r°). — Avdinghen, i.'iSi (arcli. 
de Boni., év.). — Audingan, iligg (terr. d'Aii- 
denfort, T 371» r°). 

Audinghen, en 1789, faisait partie de la scné'- 
chaussée de Boulogne, ancien ressort judiciaire 
du bailli,ige de Wissant, et suivait la coutume de 
Boulonnais. Son église paroissiale, d'abord diocèse 
de Tliéroiianne, puis de Boulogne, dovenné de 
Wissant, cloit consacrée à saint Pierre; Tévéïpie 
de Boulogne coulerait la cure. 

AiDiMiiii:, I'., c°" de Bazinglien. 

Aldi\tiiun' o« Audentihi», h., c"° de Zudausques. — 
Hndingciituti, 1900 (clironic. Andr., p. 83ia). — 
Octinctun, i3i9 (cart. des ciiartr. du Vai-S"-AI- 
deg.,l°C7 r°). — Odeiiteu, l'ioi ( lAiW. , P 2 i i r"). 

— Odeiitun, i4oi (tbid., P" 939 r°). — Audiiiclliuii- 
IfZ-Zndmtsqiies , i()93-i63l (reg. aux fiefs du chat, 
de Saint-Oin., f° i'i3 1°). — Le petit Odinlhiin, 
1739 (.Maillait). — Aiidenthun, xnii° s. (Cass.). 

Kief tenu du roi à cause du château de Saint- 
Omer. 
AiDisocE, 11., c'" de Saint-Klieiine. — Audixijiic, 
i'i.")8 (compte cité par llaigneré, p. 9). — 
Odinfue . i.'18'i (Arch. nat., P. ih. n" a3g). — l,e 
fiefd'Aiidi.r, i7'i3 {ibid., P. 1188, f° 37 v"). — 
Haiit-d'Isrjlict (c. Klat-niaj.). 

Audisqiie était tenu du roi à cause des bail- 
liages réunis du (^lioquel, ['.tapies et Bellefontaine. 

— - Hôpital d'Viidisqne, hmpitnh Uei et heiili 
Ifichnhii siluntmn ne tlitinn» n cifilatc lloloinii iinn 
leucn cum dimidui , i/18'l (cart. de N.-D. do Boni., 
p. 2.')l). 

AcDouiiiE (L'), fief, c"° d'Aire-sni-la-I-ys. — Audnuerc , 
1 1 90 ( liouyer, cliap. d'Aire , p. ado ). — Audeavve, 
121S (thid.. p. 2r.7). — Aiidmiwiere . i3^io (cli. 
d'Art., A. fio'J, n" 1 ). 

Kief assigne à une des prébendes du chapitre 
d'Aire, ([ui en portait le iioiii. 

ArDiiEUEM, c°" d'Ardres. — Aldmnhem, 84/1-864 
(cart. Silli.. p. io3). — Oudrnhcm, io(i(J(cb.ile 
Saint-Berl., n' So ). — Atdeneliem, Aldmhem , 
io84 (clironic. \ndr., p. 78! h). — Hnldenhem , 



i)i;i'\itTi;Mi:\T iti i'as-dk-cm.ais. 



21 



1 1 9 a ( ibid. , p. 7((a /) ). — IMdmehem , Mi* s. ( itiid. . 
p. 797 A). — Aldeiiei» , i i()(> (cil. do l.icqucs, 
p. 43). — Atdeitem, i«93 (cil. dp Sainl-BcrI., 
11° 647). — Aldehem, iiii' s. (Lamlii-rl. Ard.. 
p. 173). — Audeiiem, i3o6 (fil. d'Art., A. ^fi8). 

— ûdmehnii , iS.'Î7 (ban et nrr.-ban, V n8). 
Odfiieluiii , i;i5.3 (P. Anselme, liLst. gt^niîalojj. , 
t. VI , p. 7,')i). — .lio/eneAnm, i3.")7 (ihid.). ■ — Au- 
dcnehnn, 1:578 (estalilio.s de Picardie, f° an v°). 

— Odvehcm, i53o (arcli. du Nord, B. 17'n). - - 
.'iMrfrWirm, i54o (cliap. de Lillcrs, c. 1). — An- 
drehem, i5'i-j (lerr. de Toiirnelioiii). — Haudre- 
lim, 1559 (partit, de Tliér. , p. Itt)7). — Andre- 
hcm, l•J^)■^ (Expillv, t. I, p. 17()). 

.\iidielieni, en i/iig, faisait partie du gouver- 
nement ou bailliage souverain d'Ardres et suivait 
la coutume du comte de Guines. .Son église parois- 
siale, d'abord diocèse de Théiouanne, doyenné 
d'AI([uinos, puis de Boulogne, doyenné de Toiir- 
nebem, était consacrée à saint Mcdard et avait 
Clerques pour secours. L'cvèque de Boulogne pré- 
sentait à la cure. 

AiiDBESSELLES, c" dc Marquise. — Odcnele, tiDo 
(cbronic. Andr. , p. 809 6). — Odresscle, 1308 
(cari, de N.-l). de Boni., p. 119). — Ordretselc. 
1285 (ch. d'.\rt., A. 3i, n° /i). — Aitdretvl , t^^■^^^ 
(titres et comptes d'Ali., t.ll, T' Sa ,n°a). — 0(/rc,<- 
sellet, lûoG (tcrr. de Saint-Wulnier, p. i4o). — 
Andrestedtes (pour Audreinteitle»), lh']^\ (Bignon, 
gcnéalog. Acary). — Audreudlci, xvi' s. (cueill. 
de N.-D. de lïoul., G. 7,'), P' 91 r"). — .liirfrc- 
zelles, 1739 (Maillart, p. 9 Ai»). 

.Aiidrosselles, en 1789, faisait p.irlic de la séiié- 
chausfée de Houlogne, ancien ressort judiciaire 
du bailliage de Wissant, et suivait la coutume de 
Boulonnais. Son église, d'abord <liocisc dc 'l'Ii'- 
roiianiie, puis dc Boulogne, doyenné do Wissant, 
précédi'ramenl secours d'Audinglien, devenue pa- 
roissiali' en iti.")i, était consacrée à siiint Jean- 
Baptiste; rcvé(]ue dc Boulogne conférait la cure. 

AuDRESSEi-LKs (RuissEAU d' ) , niiss. se (léMM-sant dans 
la Manclie à Arableleu.se. 

AiDnriCQ , cli.-l. de c°", arrnnd. de Sainl-Omer. — (hi- 
derwich, v. iiag (dironic. Andr.. p. 8o3 A). — 
Aldenric, ii.'),î (cart. de Wallon, f l'io v"). • 
Aldenvic, Aldreii'ic, ii8a (cari, de Bourbuurg, 
n° 7A). — Atderwich, 1 1 84 (ch. de Licques. 
p. âg). — Oldervnir, Adroic, Anilerwic (pour 
Audcrwic), xi\' s. (cbronic. Andr., p. 797 a. A cl 
81g a). — .lii(/ertiHic, Auderuuich , 1379 (l)u- 
rhesnc, m"" dc Gui'ncs, pr., p. 3oo). — Aud'-u- 
wic, 1385 (Ilistor. de l"r., I. WII, p.6r)3; compot. 



lerr. Gisn.). — AuJreiric, ngG (cari, de Tliér.. 
p. 88). — Caitruin quml idim n veterum rico Aldrr- 
wicum dicliiiii r$t, un' s. ( L.uiib. Ard., p. ia5j. — 
Aiidriirric , xiii' s. (Juuglcure d'Arr. , f' aâ v'). — 
Oiidruiih, 1377 (Fn)is'iarl, t. VIII, p. a ^18). — Au- 
dn-riic, l'iatj (Culbeil, Flandre, l. .\,r5Gr'). — 
Amlruiil:, i'>ifj (Itiiutbors, l. Il, p. 67g;. — Au- 
denvicli , i559 (Mineur, t. IV, p. C6a). — Audru- 
tricç, 1789 ( proc.-vcrli. roui, dc .Saiiil-Om.). 

Audruic(|. ville de loi, était, en 1789, le cbef- 
lieu du p.ivs dc Brédenarde, l'un des (]ualn' 
membres du comté dc Guines, et suivait une cou- 
tume locale rédigti' en 1307. .Son église parois- 
siale, d'abord diocèse dc Tbérouanne, doyenné 
de Marck, puis dc Saint- OnuT, dojeniié d'.Xn- 
drnicq, était consacrée à saint Berlin; le chapitre 
de Boulogne présentait à la cure. 

La cbàlollcnic d'Audruicq, ()ui, jusi|u'en lôtii, 
dépendait de la prévolé de .Montreuil, était du 
i-essorl du bailliage de Saint -Oiner, en 1789. 
Quant au doyenné créé au \ïii° siècle aui dépens 
dc l'ancien doyenné de Marck, nous en avons 
donné la composition dans l'InlroducliiM. 

AiDBiicQ (Ca>al d'), voie canalisée entre le pont 
d'Audruicq et le canal de Calais. 

Ai-KiEE, lieu dit, c°' dc Gouy-en-Artois. 

AiL.vois îles). 11. , c" de Senlis. 

AiMEiiviL. c"" d'Hcucliin. — Aviertal, xiii' s. (Jongl. 
d'.Vrr. . (' -jg r°). — Aumereral, i.'i-j-j (cart. dc 
Tliér. . p. 34 1). — Oinerval, i'i4'i (carl. des 
cbarilabbsde Bélb., I' 1 ). — Amiertnl, 1 'i6g(.\rcli. 
liai., J. ioo3, P 18 v°). — Aumerevnl, xt' s. 
(terr. B de ïliér., f iSa v"). — Ammercal , 
1 5 1 (J ( ibid. , J. I oo5 , n" 3 ). 

Aumerval, en 1789, faisait partie du bailliage 
de Sainl-Pol et suivait la coutume d'Artois. Sa 
chapelle, d'abord diocèse de Tliemuaniie, paroiss-' 
dc Pernes, puis diocèse dc BoulO|;nc, dovennu 
d'Auchv-au-Bois, secours di; Baillcul-lez-Pemcs . 
était consacrée à saint Maiir. 

Aumoxe (L'), bois, r" dc Prédi'fiu. 

AiMÔxtniE (L'), b.,c"' de Vieil-Moiitier. 

.\uiuAiuo\T. lief vicomtier, c"' de Liévin, tenu du 
rlii'iteau de l.ens. — • Orioinnnl, |684 ( pierre tom- 
bale du cJiàt. d<' Liévin). 

ArniKz (L'). l'oir BiETz-or-ViNvoE (Les). 

ArsoiES, II., c"' de Tardingben. — Fi//<i Elcica . 
iiio(cIi. de la Capejle, p. 3<'.8). — IMI.cco . 
IJ08 (cart. de N.-D. de Boni., p. iiSi. — E>- 
ceiejii.rta Wilzniit, i a ili (lAn/. ). -- .liiiijiip. L'uiii 
(teiT. de Saint-Wulmer. p. i'i3|. — llanique . 
1553 (déclar. des liefs du Boul.V 



DErARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



La seigneurie d'Ausques olail tenue du roi à 
cause du bailliage de Wissant. 

\iiSTBA, II., c-'d'Esquerdes. — Lausira, xviii's. (Cass.). 

AiiSTRDï. I'., c" de Resly. — Ostreiivic, (hlevwir, Os- 
treuvie. lo8i (clironic. Andr., p. 78.'! //, 78.") a et 
788 /'). — Ostniich, Ostreuwich, 1112 (cli. i!e 
Samer, p. -iO et 38).- — Ostrewiche , 1 1 13 (Mincus, 
t. IV, p. 192). — Oeslerwiic, 1 107-1 li3 (cari. 
de Walten, 1^ io r"). — Osterwic, 1 i 16 (clironic. 
Andr., p. 39/1). — Otlrewic, 1286 (terr. de 
?ieaulieu). — Ostruich, 1297 (cli. d'Art., A. lili, 
f' 3 v°). — Oslevicq, 1Û77 (Arch. nat., J. 79", 
11° ati). — Oatruicq , 1/180 (terr. d'.\ndrcs, P 101 
r"). — Austiuie, ih^i'i (déclar. des liefsdu Boul.). 
— Anslnii, 1709 (aveu de Fienncs, T ai.")). — 
Auslrmjex, v. i7'i3 (Arcli. nat., P. 1 188). — /Ih.v- 
tritit, 18/17 (Knqu. post. ). 

Ancienne pairie dn Boulonnais en litre do coii- 
nétalilie, la haronnie d'Au'^truy était tenue du roi à 
cause du cliàteau de lioulogne (Arcli. nat., Q. 900). 

AiiTKi. (Ij ), liois, c"° di' Héalencourl. 

AiTEMDRRT, h., c" dc Wierie-KITroy. — - lleteiiesbeif; . 
82()(cart.Sitli.,p. i58). — Elenasberfr ^fiï^'j (ibid., 
p. I ()•.!)• — llnleiwsbcrjf, 961 (ihid., p. 80). — 
Uaiilemhercq , lùGfi (cneili. de N.-D. de lioul., 
G. 76). - llaulenhtit, xviu' s. (Cass.). 

ArTKUiL, fief, c"" de Frencq. 

AiiTiiiE, ch3t. , c"° de Coiichil-le-ïenriple. 

AiiTiiii; (L), riv. qui prend sa source à Aulliie 
(Somme) el se ji'lte dans la Manche à la hai^» 
d'Autliie, au-dessous de (irollliers. — .1/tciVi, (i.'ili 
(Hislor. (le Fr., t. III, p. âao A.; vita sancti Ju- 
(loci). - Milicia, ix' s. ( \ria S.S., Juliit, p. aO:!; 
transi, saniii Wandregesili). — Auctiti, 1289 (D. 
Bét. , cari. d'Auchy, p. 1.').')). — AUeija, l'j/i/i 
(cil. d'Art., A. 10). — .lutin, i9.'i4 (i" cari. 
d'Art., f" /17 r°). — /Ih(îc, i-^'k) (cart. d'Aucliy, 
p. 177). — Aulye, 1281 (liibl. de Niclles-lez- 
Bléquin, nis.). - Anlt), )3oi (Darsy, bénéfices 
du dior. d'Amiens, p. 201). — luleye, xiv* s. 
(Arcli. TOt., P. 137, f )36 r"). — 0(/iip, 1^37 
(du Bellay, méni.,L. viii). — Autis, 1717 (Voyage 
d"un bénédicl., I. 1, 2* part., p. 178). 

AoTiNcouBT, lief, c'" d'Ainbricourl. 

AiJTisiiUEM, anc. vill., c"' de (îuînes. — llimti'ii- 
liehcm, Hniilingaliem , Antinijnhrm, Aiilej;ehem , llu- 
tinghem, io84 (chronic. Andr., p. 783 a et h, 
785 a, 789 a, 792 // et 8/1.') Ii). — Atlingnhem, 
1107 {ibid., p. 787 i)). — Antengehem, 1173 
(ibid., p. 8i3 n). — llaulinffhem, laOi (Tailliar, 
rec. d'actes, p. 2(>a). — ]lnulinjrham, 1556 (t<'rr. 
angl. du Calaisis, 1° loG). 



Fiel tenu du château de Guiiies. 

Adtingues, c°" d'Ardres. — Allenges, io84 (chronic. 
Andr., p. 7830). — Altinfres, 112a (ibid.). — 
Aulengh.es, 1206 (cart. de Tbér., p. 88). — Allitt- 
glietisis villa, xwi' s. (I.amb. Ard., p. afii). . — 
Outinglips, 1228 (petit cart. de N.-D. de Saint- 
Om., {" 26 v"). — Houtanghes, i338 (arch. de 
Saint-Om., G. i 2 E.). — Oulingcs, 13/17 (Molinicr, 
doruin. relat. aux Calaisiens, p. 99). — Autinglics , 
i/i5o (cart. des chartr. , f° 928 v°). — Hautinghe, 
i55C (terr. angl., f° 109). — Auliiighes, i559 
(scènes de Tliér., G. /189). — Hautingue on 
Authiiuiues, 1762 (Expilly, t. I, p. 239). 

Pairie et haronnie du comté dc Guines, .\u- 
tingues dépendait, en 1789, du bailliage souve- 
rain d'Ardres ou Pays-Reconquis et suivait la cou- 
tume du comté de Guines. Son église, secours de 
Niclles-lez-Ardres, était consacrée à saint Louis. 

AiTBEi;ii.LK, fief, c'" de Beaumont. 

AcvM.LKiis, anc. f. , c" de Marquion. — Oiunler, 
xiii' s. (abb. du Verger). — OvUers, xiii' s. (.lon- 
gleur> d'Arr. , 1° /l'i r"). 

AuvRiNCHEs, h., c"' dc VVimille. — Oieriiignliem , 
1086 (chronic. Andr., p. 78Ô h). — Orringahem, 
xii''s. {ibid.,it. 789a). — Orringehem , 1208 (cart. 
de N.-D. de Boul., p. 191 ). — Ouvringhem , 1887 
(titres et comptes d'Art. , t. III. p. /i8,n''5). — Alve- 
ruinghem , 1/197 (îTch. do Saint-Oin., G. 8(17). 
Orringhcn-Un-Lissebuurne , i.'ioO (terr. de Sainl- 
VVuhner , p. 11/1). — Ouvviiigiien , iô53 (déclar. 
des fiifs du Boni.). — Auvringbui-n, i562-i5(j/| 
(cueill. de N.-D. dc Boul., G. 7f), 1^ 91 r°). ^ 
Aiirriiiguen, 1709 (av. de Fieniies, 1" '129). — 
llnuvriiigiien, xvni' s. (Cass.). 

Seigneurie tenue du roi à cause du clidt. de 
Boulogne (Arch. nat., Q. 89'!). 

Aix-BiETz, h., c"' de Neuville-Saint-VaasI. 

Auxï, fief, r."' de Béthune, tenu du château duditlieii. 

Auxv-i,e-Châte,hj,cIi.-1. dec"", airond.deSaint-Pol. - - 
/luctacKS, vrn's. (A. de Barlliéleiuy, nionn. mérov., 
p. 457). — Atutincum, 1072 (m°" de Neufville, 
cil. cili'e p. Ô2). — Alcu 1 1 /19 (abb. de Cercamp, 
Cl). — Atisi , ii56 (bibl.de Nielles-lez-Bléquin, 
ms.). — -liisci, 11 50 (pel. cail.de Dommarliii , 
P 5i r°). — J«,ri, 1 196 (chap. d'Arc, c. C.-F.). 

— /l/»ci, xu" s. (cart. de Saint-Georges, f" 33 r"). 

— Aussi, 1 197 (abb. de Cercamp, c. i). — Al$ia- 
cum, iig7(Demay, se. d'Art., n" 121). — Atsi , 
I 199 (Gall. christ., t. X ,instr. ,col. 33 '1). — AtKsia- 
ruiit . 122 '1 (cil. de Ponthieu , n" 1 •>. 3 ). — Au.reyum , 
)3i 1 (Vitasse, liisl. d'Aiixy, pr. , p. 871). — Au- 
Icsij, i3i7 (Arch. nat. , J. iif)). — Aiixij, 1/157 



I)i;i'\i;ti:mi:.\t di i'as-mk-cm.ais. 



2:5 



(AitIi. liai., S. A81O). — Aiixit, i'i77 (arcli. df 
Bi)ul.. 111s. 'Jtii), f^ 19). — Aiitchy-h-Clinsle(iii, 
i638(Coll)Cit, Flandre, t. CVL.Pi \').—Auxij- 
le-Chàteati, 1689 (Anli. nal., S. 48i6). — .Iitri- 
la-liéunion , 179^ (loi de briiiii. an II). 

Auxy-le-Cliilteau , on 17H9, él.iil divisi- l'ii <Ioiu 
sections par la Oanche : l'une Arlois, l)aillia|;c' 
d'Hcsdin, qui suivait la roulume d'Ai-loi^; l'aulro 
Picardie, baillia(;n de Crt'cy, élection d'Ahlieville, 
qui suivait la coutume de Ponlliicu. Sa hcrie ou 
haronnie était la première pairie d'Artois. Son 
église paroissiale, diocèsi- d'Amiens, doyenné 
d'Au\v-le-(lliàteau, était consacrée à saint Martin; 
le chapitre de Sainl-Wulfran d'Ahlieville présen- 
tait à la cure. 

Auxy devint, au xviii' siècle, le siège d'un doyenni' 
de l'arcliidiaconé de l'ontliicu créé aux dépens du 
iloyenné de Labroye. 
Voir yinhoiliulioii. 

AvAI.A^cIl^: (L') ok Avalancues (Les), ruiss., c"' de 
Haraes-Boucres. 

Avaleville, lieu dit, c"' de La Buissière. 

Avancée (L'), h., c"° de Neul'cliàtel. 

Avancée (L'), li. et pointe en mer, c"° de Wimille. 

AïELETTE, 11., c"' d'IIinges. — Aveletes, n3(( 
(cart. du cliap. de Saint-Oin. , T •^ r"). — Avelctle, 
'77!) (Arcli. nat., P. 20^16). 

l'"iel' tenu du cliàteau de Bélliune. 

Aïe-Mahia (L'), écart, c"" d'Aire-sur-la-Lys , li. du 
Neufpré. — Lavé-Maria (cad.). 

AïE-MAniA(L'), h., c°'du Porlel. 

AvENNES (Les), haut., c°° de Boaunielzlez-Aire. 

AvENXES (Les), bois, c"" de Fléchin. 

AvEssES (Les), h., c"° de Monlcavrel. 

AvERDoiNGT, c"° d'.\ul>igny. — I laveidomu , 107J 
(m"" de Neurville, ch. citée p. 5-j). — Aveiiin», 
ii42 (abb. d'Klrnn, c. i). — Averdon, ii'iG 
(abb. d'Kiiiicourl). — Averdouni; , 1 152 (.Morean, 
ch. d'Hasnon). — Aierduin, v. 1170 (litres 
de H^-Avesnes, p. ic). — Aierdoiitif , xii" s. 
(cart. d".\ubigny). — Avn-doigii , laaa (cari, de 
Marœuil, T ^7 r°). — Avredoiiig, iaa6 (cari, des 
chapellenics d'Arr. , C 108 v°). — Avcrdoiiia , 
ia.5a (abb. d'Eirun). — Avci-dong, i-f^'A (cart. 
d'Aubigny, r.'i'i 1°). — AvciMg, 1 af)3 (abb. de 
Cercamp,c. m). — Averdoing, 1 699 (cliap. d'Arr. ). 
— Auviedoing , clidtetlmii', 1607 (D. Grenier 
t. CXCIV.p. aa5). 

Averdoingt, en 17^';), faisait partie de la si'né- 
rhausséc de Saiiit-Pol et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné 
d'Aubigny, dictrirt d'Avesnes-le-Comtc, était con- 



sacrée il saint Léger; l'obliesse d'ttrun pré-enlait a 
la curt.'. 

AvERLOT, hant., c" de WissanL ~ Le inonl d'Arn- 
Inl, i5a5(cueill.de\.-r).de Boul., ii. ai). 

.\vKSNE-DE-SAi!«T-.MinTi'( ( L' ) , Heu dit, r" de Beou- 
met/. Iei-(]aml)rai. 

AvESNE- DE- Salit -.Maiitin (L'), lieu dit, r" d'Ilé- 
zccques. 

Avesne-Notiie-Dahk, lieu rlil, c" de- l-'auqu>'Mi- 
bergues. 

AvESUBs, c"° d'Hucqneliei-s. — Avmiu-i, 1 lyo ^arl. 
de Tliér., p. 61). — Ace$ne$, tiii* s. (lerr. de 
Doinniarlin). — Avesnes-cn-Boutlennis , «;5i8 (Arcli. 
nat., J. 79"), II" -'17, P" ai v"). — .lucnc» ju.rlii 
llelly, l'i'.ia (cart. de Thér. , p. 3'ia). — Aienneâ- 
lez-Herly, iGa.3-i63i (reg. aux fiefs du chat, de 
Saint-Oni., P 89 v°). — • ,lrc»ne, i663 (Bignon. 
généal. de la Porte). 

Avesnes, en 1789, faisait partie de la si-iié- 
chaussée de Boulogne , ancien ressort judiciaire du 
bailliage de Desvre5,et suivait la coutume de Bou- 
lonnais. Son église, d'abord diocèse de Thé- 
rouanne , puis de Boulogne, doyenné de Fauqueni- 
l)ergues, secours de Bumilly, était consacrée à saint 
Martin. 

AvESNKS-LE-CoMTE, ch.-l. dc c"", acrond. de Saint-Pol. 
— Avennœ. 1190 (cart. de Cercanip, f ai). — 
Avelnes, iao6 (cari, de Marœuil, f aâ v°). — 
Aveniœ, la.'io (invenl. des ch. d'Arr., n" xvit). - 
Avtfnœ, ia53 (chap. d'Arr., r. A.). — Avesiite 
domiiti comilis Pontivciisis, \\\\° s. (obil. ecc|e<. 
Atrebal., f" 68 r°). — Avetiifs, laH- (titres el 
comptes d'Art., t. I, T 5). — .Iren/ie». i3oo (cli. 
cl' \rt. , A. I â6 , n" 1 ). — Avews , 1 3 1 (ch. d'Art. , 
liicouart, p. 999). — Avennœ Comilis, iSi'i (cari, 
des cha|)ellenies d'Arr. .f' 121 r°). — .Ipmiw: , 
t3S9(carl. de Manenil, 1" 111 r"). — .IrcjiiM- 
l'Egalité, 1793 (loi de bruni, an 11). 

Avesnes-le-Cointe, bourg et échevinagc, clief- 
licu d'une ch,itellcnie érigée en dnclié-pairic en 
I 784 et d'un bailliage rcssorlissant au conseil pro- 
vincial d'Artois, avait une couluine locale rédigée 
en 1.^07, suivant la coutume générale d'Arlei-. 
Son église paroi-siale, diocè<e d'Arras, doyenne 
d'Aubignv, disiri' I d'Avesnes-le-Cenile. était convi- 
crée à s;iiiil Nicolas; le chapitre ir\rras présentait 
.i la cure. 

Pour la composilion du bailliage et du deyenu'' 
dedislrii'l, voir Vlnlnidiiclinti. 

Aves>es-i.ez-Bapiiiie, c"" de Bapaiime. — Ircfirt'. 
1089 (cart. de Saûil-Vaasl, p. 38t). — .lr,'f/.iM. 
1139 (ijénéal. romit. Fland., Histor. de Fr. . 



24 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAiS. 



I. XllI, p. Iiis). — Avennœ, ii4o (cart. du chap. 
(KArr.. n" i(J). — Avediue, 1 177 (ihid., n° 44). — 
Adiesme, 119') (titres de Haiile-A\csiies, p. 38). 

— Avemes, 1307 (cart. des chapellenies d'Arr., 
f' •11 r"). — Avenne». I2t)9 (chap. d'Arr., c. t ). 

— Avniues, mu' s. (trouvères Arles., p. 936). — 
Avesnœ juxla Bapnlmis, xiï' s. (Iperius, Hi4or. de 
Fr. , I. Mil, p. 468 E). — Acesne-tez-Bappame , 
iG.ji (Bil)l. nat., ms. fr. 6218, C 7 r"). — 
Avcnne, xviii'' s. (Cass. ). — Avesnea-les-Nonains , 
17.59 (Vin<;tiêmes, t. XLVII). 

Avcsnes-lez-liapaiimc, en 1789, faisait partie 
du bailliajje de lîapaume et sui\ait la coutume 
d'Artois. Son ('•jlisc paroissiale, diocèse d'Arras, 
dovenné de Bapaunie, était consacrée à la Nativité 
delà Vierge d'abhessed'Aiesues présentait à la cure. 

Abbaye de dames nobles londée au couunencc- 
menl du \v* siècle, sous le vocable de Notre-Dame . 
détruile en i.'iSS et transférée dans la coumiuu" 
do Sainl-Laurent-BJan;j;y, aucliiiteau de ISelleniolte. 
Avio>, c°" de Vimy. — Aviuns, iio4 (abb. du 
Mont-Saint-Kloi). — Aiiiinum , iiiâ (cart. du 
cliap. d'Arr., n" 11). — /irioi/ns, 1 ^.'17 (se. d'Art., 
n° 7a3). — Avions, 1970 (chap. d'Arr., r. Il.-L.). 

— Avin, 1 07.5 (î7,iV/.). — .l«i/o)i», i485 (abb. du 
Monl-.Sainl-Kloi, c. n). — .Irioii, 1790 (Saugrain, 
p. 3(i7). 

l'airli' du cliàteau de l.eii- tenue en trois liefs , 
Avion l.iisail partie du bailliage de l.ens en 17^0 
l't suivait la coulunic d'Artois. Sou église parois- 
siale, diocèse d'Arras. doyenné il'lIénin-Liétard. 
district dcMéricourI, était consacrée à saint Denis; 
ré\è(pie d'Arras conférait la cure. 

AvioNviLLE, lieu dit, c"' de Coiirrières. 

AvoM)A>CF.s, c"" de Fruges. - Ahundnntia , 1070 
(prieuré dc^ licnty). — llahundiinlid, i 177 (bull. 
Morin., I. \lll, p. ai5). — tlavuiidaiicre , 1989 
(cart. d'Art. A. i, T 10 r"). — Al/onJengues , 
\iv'' s. (Arcli. nal., P. 187, C 7.") r"). — .ii;oH- 
daiichex , XIV'' s. {ihid., C 90 r"). — Abondance, 
1795 (arcli. de Boul. év., G. 89, f .iag). — 
Aivondance, xviii' s. (Cass.). 

Avondances, eu 1789, faisait partii^ de la s('- 
nécliaussée de Saint-l'ol et suivait la couluiiif 
d'Artois. Son église, d'abord diocèse de Tiié- 
rouanne, doyenné d'Hesdin, puis de lioulogne, 
duyeniii' de Vieil Ilesdin, était consacrée à saint 
Vaasl. Annexé en 1790 à Sains-lez-l""res>in , ce vil- 
lage est devenu commune en 1800. 

AvouEniK (L'), llel, c'"' de Tbérouanne. — Le fief de 
t'AdvoHCrie tenu et mouvnnt de la salle épiscoiiale 
de TeiTOiiane, i5J9 (iMineus, t. IV, p. 668). 



Ancien fief des avoués de Thérouanne tenu du 
roi à cause du château de Saint-Omer. 

AfREST, anc. h., c"' de Tigny-Noyelle. — Avrein, 
1 1 93 (Ricouart, p. 533). — Avrench, 1 169 (cari. 
de Dotnmartin, f° 56'' v"). — Atienc prope Tingri . 
19.5a (lerr. de Dommartin). 

AvnouLT, c°° de Fauquembergues. — Aierhout, 1 139 
(cart. de N.-D. de Saint-Umer, f" a r'). — Aver- 
hot, 1139 (p' cart. de N.-D. de Saint-Omer, 
f 8 v"). — Avrehulli, 1 170-1 igi (cari, de Thér. , 
p. 39). — Aviehûud, 1357 (cil. de Sainl-Bert. , 
n' i68fi). — Avenmt, xi\' s. (lerr. de Houllo. 
1" 18 v°). — Aveihoiul, i367 (cari, de \.-D. de 
Saint-Omer, f ii6r''). — .-lBre/ioii(, j44o (cari, 
des cliartr., f" 9 v'). — Hnveruull, 1607 (Boii- 
thors, t. 11, p. (')'i3). — Averouh, i553 (bull. 
.Morin., t. I. p. 194). — .Irroutr, 172.') (arcb. 
de Boni., C. 39, f 16.")). — Airoiill, xviii' s. 
(Cass.). 

Avidull, en 1789, faisait partie du bailliage de 
Saint-Omer et suivait la coutume d'Artois. Sa cha- 
pelle bi'néliciale élail l'annexe de Merck-Saint- 
Liévin. 

Commune depuis i83'i. 

Avnon.T, lief, c'" de Saiiil-Omer. — Lf fiej'd'Avrouh, 
1693 (mém. Alorin., t. VIII, p. l 'loj. 

Fief en rentes tenu du roi à cause du cliàteau 
de Saint-Omer. 

Akies, fief et anc. h., c"' de Goquelles. — Asles, 
1116 (chronlc. Andr., |). 796). — Axla, ii36 
(ihid., p. 798). — Aies, v. 1 173 (ibid., p. 81Ô a). 

— Ailes, 1178 (ibid., p. 81 4 4). — \\esUt.xln, 
11 83 (cil. de Licqiies, p. ,")7). — A.rla: juain 
colralam tfitfp dnat ad ^irennam , xiii'" s. ( l.ainb. 
Ard., p. 38.5). 

.4iETTK, c"" de Croisilles. — Aisla, Aiest, 1119 
(abb. d'Eirun). — llnesle, 11. 5o (ibid.). — Aeste . 
ii54-ii.')9 (cart. du chap. d'Arr., n" 28). — 
.'Icsfn, 1 9 i9(carl. descliapellenlesd'Arr. , f '19 V"). 

— Aiesle, 19C.") (Arcli. nat., S. 6907, n" 17). 

— Ayeête, 1973 (ch. d'Arl., A. 91, n" 4). — 
Daieste, xiv' s. (Arcb. nal., P. 187, t" 3i r'). — 
Dayelte, 1510 (ihid.,i. looô). . — Aielte, i545 
{ibid., .1. 787, n" 1). — .'liycKc, xvui" s. (Coss.) 

Ayette , en 1789, faisait parlie de la gouvernance 
d'Arras et suivait la coutume d'Artois. Sou église 
paroissiolt, diocèse d'Arras, doyenne de Croisilles, 
district de Neuville- Vilasso, était consacrée ;t sainte 
Livièn; et avait Doucliy pour secours; le chapitre 
d'Arras présentait à la cure. 

AïuoxDs (Les), f., c"' d'iliiiubercourl. 

AïO^^E (L'), lief, c'" d'Haillicourl. — l.'Aijoniie-eii- 



hi:i'\i!Ti;Mi,\T m 1'\>-Iik <; \i. aïs. 



Ilaillicoiiil, i-ili, liilil. d.' It.Miiliuu, lilriîs >i- 
tuai. ). 

.\zI':li>vucn, lief, c'" do lA'ulin(;lieii. — llaxelinf^hem , 
i336 (aicli. de Saint-Omor, G. n E). — • Azelin- 
Ijuen, i5â3 (d(iclar. des liofs du Boni. , p. 1 1 H ). ^ 
Hazelinfrum , 16/18 (Bijjnon, (;cni'id. de Guizrlin 1. 
Fiof Icmi du cliàloaii de Fifiines i Arcli. nat. , 
P. 80 1. 1" /io3). 

AziNcounx, c°" du l'arec. -- .litiHciirt, iiO.'i (cnrl. 
de Saiiil-Geor(;es, f° l\ r°). — Atincurtin, \\\' s. 
(ibid., f° 5i r°). — ■ Aisgincurt, xii' s. (iiid., 1° 3() 
v"). — Aiaincort, v. taoa {ihiil., fCa). — Aêin- 
cort, 1308 (l'iid. ,r ()-.i v°). — Aiiiaeiicourt , Aitrn- 
court, 137.") (.\rcli. nat., J. 790, n° •.>8). - Aiten- 
cuurt, xiï's. (bull. du Coni. des trav. histor. , i>^[\~. 



|i. 2.')i). — Iriiiicoiirl, l'iij (l)iill. .Moriii., 1. I\, 
p. i 1 1. — Aziiir<iurl-delez-Hlanify-rn-Tmioiê , l 'n '■> 
(il' l'i.'i, ••pilli., f" 11"»;) r"). — Aituincoiirl . i'17'i 
(CoIImtI , Klnniln- , l. XCII , C 1 4o r').-- Aiiiuourl . 
\\' s. (Iiull. du (Iniii. , li)C. cit., p. 78 |. — Aitin- 
cmrl, lô.'i.") ( AitIi. liai., J. 787, f* lai/r"). 

Azincoiirl, en i7**y. fai^nil parlii^ di' la s^n^'- 
cliausMJi' de Sainl-l'ol ol AUitnil la <ouluMie d'Ar- 
tois: sa sfi|;iieuri« ie!c»ail di- la liaronnio de llol- 
lonrourl. Sou dïlis.' paroissiale. il'alHird dioci~- 
de Tliérouanne, doyenné d'Histlin, puis de Bou- 
logne, doyenné île \ ieil-Hrs<lin. éUiil coiivirn-e 1 
sailli Nicolas cl a»ait Anil)ricourl,,i\e<: Mais<jncelli-ii. 
pour secours; l'ablié de Saiiil-Juan-au-Moiil-li-z- 
Tliérouaiine présentait à la rure. 



Bvi: (Lk), écart, c'" de IlailleuUal. 

BdJ (Le), f. . c"" de Saint-Kolqiiin. 

ISad-d'Attis (Lk), écart et lief, c°' d'Atlin; ancien 
passa|;e de la Candie sur un bac supprimé en 
1904. — Le Bach d'Atin, lasCi (cli. d'.\rt., 
l!icouart,p. V'iS). — Le Hacqite-d'Alin , i7.')6(mi- 
iiules des not. de Montreiiil). — llncq-Alin, 17(1') 
( Dcvérilé, liist. de l'ontliieu, t. I , p. 9). 

Bai;-i>i-Nord (Le), écart, c'" df Wailly. 

Bac-db-Skd (Lk), écart, c°'' de Bailleul>al. 

Bacuimont, h., c"° de Buire-au-Bois. 

Seiijncurie vlcomliére tenue du rliàteau d'Auiy. 

Baciiimost, lief, c" de Konlaiiie-rÉtalon. 

Bai;ihel, lief, c"' d'Eslrée-Waniin. — liagcouel . 137.") 
(Arcli. nat. , J. 790, 11° a8). — liacqumwl . i.'17'i 
(Colbcrt. Flandre, t. XCIl, f 33^ v"). 
Arriére-fief du château de Sninl-Pol. 

BaCOI EBOLLKS (Les) OU ItACI.lUEnOI. , I. Ot licf, c"' lie 

Galomie-sur-la-Lys. - llncijuirnl, i789(bilil. de 

Beaulicu, litres de fam.). 
BACi.)OKnoT(LK)oii RtK DU BAcguRnoT (La) , h., c"' de la 

Ventie. — Le liacqun-ot, iG38 (Colbert, Flandre, 

t. CXXXVIII, 1' 3i r"). -- Buciiuetrooll, xviii' s. 

(arcb. deBétb., FF. /la). 

()uelques-unes des formes anciennes de NeuNe- 

Cliapelle s'appliquent peut-être au Racquerol. 
Bai'.qi KMLi.K, anc. bois, c"' d'Iieurbiii. 
Bic-Saim-Malb I Lk), li. r"' de Sailly-sur-la-Lys. 
Badskiibouru, lieu dit, c'" d'Outreau (terr. de Sainl- 

Wulmer I. 
Baduï, f. et fief, c"' de Sainl-Mailin-Boulo(;ne. — 

Baiidi'wic. laSG (terr. de Beaidieu ). — Bndiiir, 

infi (Mirieus, t. IV. p. '119). — Baileivic, i3o.') 

PAS-DK-CALIIS. 



(iiivenl. de Beii\r.M|uen , p. ai8). — Bndrliui'- , 

)3!o (larl. de N.-D. de Boni., p. i85). — /W- 

incA, i338(iiiéni. Soc. académ. de Houl., I. I\. 

p. 3e'i).— Badiiiclt, i\Mw{ihid., p. 3'io). — Bn- 

duil, i553 (déclar. des liefs du Boni., p. i^gi. 
- Badiiicq, x\\' s. (cueill. de N.-l). de Boni.. 

0.73, C n3 r'). — Bnuiluy, \{\(>- (Bignoii. 

(jéiiéal. de Dlsquemiiej. — Badhui [e. Ktal-maj. 1. 

-- lliidetvil, l8'i7 (enq. posl. |. 
Fii'f tenu de la seijpieurie de Bupeniliert. 
BiGiiKLiK (Li), f.. c"' de Wirrre-ElVn.j. 
Bi(;k (Le), nom d'un petit territoire ipii comprenait 

les »illa(;es de Saint- Nicolas i-t de Saint-Folqiiin. 

au pays de Laiijjle. — ""/'i'*' ''•''■'7 "■''• <le Sainl- 

Bert., n° 71 a). — /-<• Bagire, la'iô ^l). Grenier. 

I. LIV, (° a'19 r"). — Le Bnne , la-o ( Ducbesm'. 

m'" de Guincs, pr. ,p. aga). — h' Barnf, 1997 

(cb. d'Art.. A. 1 'i3, f 3i v"). — Le Umge. i3'io 

(i'6i(/. , A. 60a , 11" '1 ). — In Bago, V. 1 ;■) 1 a (Tassarl . 

poiiilié). 
Bahot (Lk int RnisLK (Lï), b., c"' de Verton. 

Le Boél ou Bahot, \vm' s. (Gass.). 
Bahotte ou Bai.ottk (La), ruiss. , c"' de Monto'iiil- 

sur-\Ier. — Z-<i Bnhoile.... te Balole. jiti'i 

(rueill. papier de l'IeM.-Dieu de Monlrcuil. f" 33 

et 57). 
Bail (Le), b. <" de Bazin|;licn. — 1^ Bnilet. 1397 

(cb. .r\il., \. i'i3, TaG»"). — Le flniV.xnii'-. 

(Cass. I. 
ISaillb (Le), fn'f. c'" d'Agnez-lei-I)ni«ans, li^nii d' 

l';d)b. d.' Saiut-Vaasl. 
I! ULLESCoi Rr, b. , i'" de Puisieui. - - Biiltftcori , 1 1 3.'i 

( Mop-au , cb. d'KaucourI ). — B«illicarl . //(ii7c»eoT( . 



2G 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



1 171 et 1 21 9 (rart. dii (-iia|j. d'Arr., n" 87 et 1 ai). 

— Bnilleacomt , laoU (rart. de Marœuil, V loî 
r"). — liinlncoiiit , i958 (cart. des chapellenies 
d'AiT., f" 9 v°). — Bailletcoart , 1759 (Vingtièmes, 
t. LU). 

Bailiet (Le) nu Fief-Baili.iet (Le), Ocf, c°' d'Eii- 
quin. 

Bailleul, (ief, c°' (le Louches, tenu de la barounie 
de (Iresecques (Arcli. nat., reg. Q'. 906: dënombr. 
de 1785). 

Bailleui.-aiix-Coiin\iu.es, c."" d'AuhIfjny. — llaillol , 
no4(abb. du Mont-Saint-Kloi.c.i). — liallut, 111 1 
(cart. de Saint-Vaast, |). iKi). — liaUnl, ii.'i8 
{ihiil., p. 190). — Biiilleitl, 1178 (ch. de Samer, 
p. '11). — Bitliol, 1907 (mém. Soc. acad. de 
Boid., t. XIII, p. 369). — Bnillnel, imo (cart. 
des chapellenies d'Arr., 1° Sa i"). — Bailtinlum, 
I2a6 (ibid., f° 55 r°). — Baillnel, i.3i9 (chap. 
de Lens). — Bailloeul , iSSg (abb. d'Étrun). — 
Bailleiil-lès-Marqiiain. i5i5 (Arch. nat., J. 100"). 
n° a). — BailUmd-Marquais . i545 (ilwl.J.'jS'] ). 

— Bailleul-eii-Artoia , i6i4 (Colhert, Flandre). 
Bailtml-ù-Cnrmiil , xvni* s. (Cas<. ). 

Bailleul-aux-Cornailles, en 1789, faisait partie 
de la ^énéch.Tussée de Saint- l'ol cl suivait la 
coutume d'Artois. Son C(;lise paroissiale, diocèse 
d"Arras, doveiuK' d"Aid)i(;ny. district d'Avcsnes-le- 
Comte, était consacrée à saint Pierre: l'abbé de 
Samer el l'abbesse d'r.tnni préseulaieul alternali- 
vement à la cure. 

Baii.i.eolet, lief, ("" de Roelleroiirt. — Baillelet-en- 
Hoêllecoiirl, 1759 (Vingtièmes, t. DCXLIV). 

Baii.i.eui.et 01/ Bahlet (Le), f. . aiic. ii., c" de 
Bailleul-iuix-(lornailles. — Unillmlet, 117^ (ch. 
de Samer, p. '11). — BaillnUlh . 1190 (litres de 
Haute -Avcsnes, p. aS). — Bailtctel, itgS (ch. 
de Samer, p. /i()). — Baileleth, 1 199(16»/. , p. 5'i). 

— BaUolet, xii' s. (Guil. Armor. , Ilistor. de Fr. , 
t. XVII, p. inj). — Bnlinlel, 1909 (mém. Soc. 
académ. de Boni., t. XIII, p. 869). — BaiUolel , 
1 9^19 (cart. lies chapellenies d'Arr. , f 1 1 o r°). — 
Noslre-Danw lie Bailhlet-les-Miiignes, i95i (D. 
Gren., vol. CCLXl, f 1 1 r"). — Baitlueltet.iSj-] 
(ch. d'Art., A. 870). — BalMet, i565 (abb. 
d'KtiiiM. comptes). — Itaillelcl ou Barlez, 171 ^ 
(abb. (l'Hénin, 1.5). — Bnrlaij, xïiii" s. (Cass.). — 
B«r/,'l(cad.). 

Ancien prieuré de l'abbaye de Samer fondé en 

1 190, sous le vocable de Notre-Dami', abandonné 

au xviii" siècle. 

Bailledl-lez-Peuses, c°" d'Heucliin. — Baillol. 

1157 (ch. du cliap. de Tliér.. p. 59). — Baillul. 



1 1 ()'i (cart. de Saint-Georges, f° 3 r°). — Baillol . 
11Ô7 (mém. Soc. acad. de Boni., I. XII, p. 60). 

— Bailloetil jiiTta Pernes, i95?i (cart. de Thér. , 
p. 175). — Baillnel, 1287 (D. Bét., cart. d'Aurhy, 
p. 3o3). — Bailoel, 1991 (bibl. deNielles-lez-Blé- 
quin, cartuL). — Bailloel-lez^Pei'nes , ihii-j (cart. 
des charir'" de Gosnay, t. I, f 3 1 8 1°). — BailUtd- 
en-Tmiois, i!fj!i (arch. du Nord, P. 35, t* ^109 1'). 

— Bnilliohtm in Ternesio, lO'iS (pouillé de Boul.). 
La pairie de Bailleul-lez-Pernes faisait partie de 

la sénéchaussée de Saint-Pol en 1789 et suivait la 
coutume d'Artois. Son église paroissiale, d'abord 
diocèse de Thcrouanne, doyenné de Lillers, puis 
diocèse de Boulogne, doyenm'' d'Auchy-au-Bois, 
était consacrée à saint Omer et avait Aumerval 
pour secours. Le ch.ipitre de Boulogne présenlnil 
à la cure. 
Bailleclmom, c°" de Beaumetz-les-Loges. — Bnillnel 
fuh mnntp, 1 198 (abb. d'Ktrun, c. 1). — Ballni'l, 
1 180 (litres de H'^Avesnes, p. i5). — BaiHuel el 
mont, i9 5o (Tailliar, rec. , p. 181). — Bailoel in 
tnonte, 1273 (cart. des chapellenies d'Arr., 1*76 v"). 

— Baillnel ou mon I, 1/171 (cart. des chartr"' de 
Gosnay, f 345 v°). — Bnilleiil-leMniil , l'ioi 
(arch. du Nord.ch. des comptes). — Bnillermoiit , 
1675 (Arch. nat., S. /iSif)). — Bailleiilnwnt , 
xviii" s. (D. Dewitle, t. IX). — Bailleul Monl, 
xviii' s. (Cass.). 

Bailleulmont, en 1789, taisait partie du bail- 
liage d'Aubiguy-la-Marche et avait une coutume 
locale rédigée en 1007 suivant la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyeimé 
de Pas, district de Beaumetz-les-Loges, était con- 
sacrée à saint M.irtin et avait Bailleulval et la 
Cauchie pour annexes: l'abbé d'Anchin présentait 
à la cure. 

Ancienne maladrcrie. 
Bah.i.eui.-Sibe-Bbrtoui.t, c.°" de Vimy. — Baillol, 
Bayllol , 1098 (cart. de Sainl-VaasI, p. 66). — 
Ballul, 1111 {ihid., p. 18 1). — Ballml, 1 t ly (abb. 
d'Ktrun, d. 1). — Bailol , 11 36 (cart. de Saiul- 
Vaast.p. 77). — Baillnil , ii56 (Ricouart, biens 
de Saint-Vaast, p. 106). — Balol , 1167 (cart.de 
Marchiennes, p. i3i). — Bnlel, 1167 {ihid., 
p. 9/10). — Bailol, 1180 (bullet. histor. du 
Cora. , 1896, p. 999). — Ih Bailleolis, ii(}h 
(Jongleurs d'Arr., f° i5 v"). — Balleolum , \\\° s. 
(cart. de Saint-Vaast, p. 38i). — Baillens , 
1910 (cart. d'Auhigny). — Bailluel momignor 
Berloul, laSo (ahh. d'Etrun, c. i). — Baillio- 
lum, 1987 (cart. de Marœuil, f° 18 r°). — Bail- 
louel, 1963 (i" cart. d'Art., f° Ui v°). — Bail- 



DKFAHTKMK.NT 1)L l'.VS-DK-CALAlS. 



27 



loeus, I-S78 (cari, des cba|iellem<.'s d'Air., r ia5\°). 

— Baitlolium, 1290 (cliap. d'Arr., c. S-V). — 
llnllolium , layu (cli. d'Art.). — liailleuliim, fuji 
(cliap. d'Arr. , c. M-P). — llnilhel, xiii's. (Jongl. 
d'Arr., 1° :iS v"). — llnwtum, iai|8 («irl. d'Art., 

■ A. a, f 10 v"). — /Jai/Zoï-Kn, xiii" s. (Jon|;l. d'Arr. , 
1" 37 r"). ■ — Balloet-wouêeiffnriir-lhrloul , v. i^io'i 
(chron. Arles. , p. 76). — Baltiu, 1 36o (ranrori du 
roi Joaii). — nailloel-Êire-Bertoul , i/i33 (cari. iiis. 
il» chap. d'Arr., f° '19 r"). — Biiilleiil-le HiTlmil , 
\i' s. (comptes d'Art., f° 4 r"). — Baitlueiil-Siri'- 
Bertoul, i565 (abb. de Saiiit-Vaasl, comptes, 
f° 69 v°). — Hailliii'ul-Sicrebercoul , I7'.!0 (Arcli. 
nal., Q'. yiO). — Baitleul-sur-Bertoul, 1730 
(Saugrain, p. 337).— Baillciil-ta-l.iberlé , 1793 
(loi de hrum. an 11). 

Bailleul-Sire-lfertoult, en 178g, faisait partie 
de la gouvernance d'Arras et avait nne coujuiii'' 
locale rédigée en 1607 suivant la coutume d'Ar- 
tois. Son église paroissiale , diocèse d'Arras, doyenné 
(ITIénin-Liétard, district d'Arlcui-en-Oolielle, 
l'tait consacrée à saint Jean -Baptiste; l'ahb.i de 
Saint-Vaast présentait à la cure. 

Bailieblvai,, c°° de Beaumetz-les-Loges. — Baillnel 
elval, 1200 (Tailliar, rec, p. 18a). — Bailtcul 
ou Yal, 1263 (cil. d'Art., Ricouart, p. 87). — 
BaiUiiiium in vnlle, ia83 (clia]). d'Arr., c. Divers). 

— BailM nu vat, Baitleul 11 vul, 128/1 (ibid.). -- 
Baillnel nu val, i3o8 (liirf., c. B.). — Baillieuwauh, 
i36i (cil. d'Art. , Ricouart, p. 87).— Bailterval, 
1G76 (Arcli. nat., S. /ISifi). — Bailtoeul Val, 
xnii' 8. (Cass.). 

Bailieulval, en 1789, faisait partie de la gou- 
vernance d'Arras et suivait la coutume d'Artois, 
(hélait, au point de vue spirituel, l'annexe de 
Baillevdmont. 

Ancienne nialadrerie fondée au xiiT siècle. 

Bah.u (La ferme du), f. , c"' d'Alelte. 

Bailli (Le moulin Du),m'°, c"*dcBeugny. 

Baillie (La), fief, c°' d'Hénin-Liétard, érigé en 
comté en 1579. — La .S" de Ileiiiiiii-Liétard 
appelée ta Baillie, wii' s. (arcli. du Nord, cliambrc 
des comptes, A. ao). — La Baillije de Hennin, 
171Û (abb. d'Hénin, 1. ')). 

Fief tenu du roi h cause du château de Lens. 

Bâillon, anc. 11., c"" d'Acbicourt. — Buyion, xii" s. 
(rarl. de Saint-Vaast, p. a48). — • Baellon, ia6i 
(censicr d'Arr. , f° ûa v"). — Baullon, xiii's. (Jon- 
gleurs d'Arr. , f 3.'i v°). — BttttiUon, i3.'lo (cil. 
d'Art. , A. 5io, n° 1). — Bâillon, iZ'kj (cart. de 
Mnrœuil, f 77 v°). 

Bâillon, fief, c"' de damiers; arrière-fief de la baron- 



nie de Doudeaiiville. — Baimi, laoa (arr)i. d' 
.Sainl-Oro. , dosK. Monlreuil). — Buio, ta 10 (cari, 
de Monlr., p. 1 1 8). — BaetUm , i'A-]'i (ibid., p. 1 1 1 ). 
Bàiluin, f. , r" de l'retnicourl. -- Baellvn, laix 
(cart. du cliap. d'Arr.. n" lOi). — Bnaillnn, laiy 
(ibid., Il" i()Hj. - - Baallon, latii (censicr d'Arr., 
f° ho r°). — Baellon , xiv' s. (abb. du Verger). — 
Baillnn-en-bm , iiv' s. (Arch. nat., l'. 137, f* 3i ï*). 
Haillon (Le), lieu dit, c"' de Méricoiirt. 

Des fondations et une tombe gallo romaines nul 

été découvertis en ce lieu. 

Bâillon, fief, c°' de Valbuon (Viiigliéiiie.- 1. 

Baillons (Les), anc. f. et lief, c° d'Kcbinglien. .— 

Baiellon, ia85 (cb. d'Art., A. 3i, n" 11). — 

Baiallon, i3iJ (cart. de \.-D. de SainlUmer. 

f loH r"). — Bâillon, i.îgi (Bigiion, géiiéal.). 

Fief tenu de la seigneurie de Selles. 

Bainctiiun, c^de Boulogne-Sud. — Baginf^atun, 81 1 

(cart. Sitb., p. 7-!). — Badin^hetun , ii83 (cart. 

de N.-D. de Boni., p. 110). — Badingherinn 

(pour ItadinghelUMi), 1 199 (cil. de Samer, p. '>!t). 

Bndini;Hetiina , 1208 (cart. de N.-D. deBoul. . 

p. 118). — Bainghelun , 1 3o8 (Arch. nat. , J. '1 1 5 , 

n°34). — Baincghetun , iSgS (Arch. nat., J. 11a."), 

n° a(i). — Uainquetun , \\\' s. ( \rrli. nal., P. 137, 

fSSv"). — Baingnelum, jû6'i(cueill. pap.del'hôl.- 

Dieu de Montreuil). — Binquelliun, 1 .")5(i (cueill. 

de N.-O. de Boni. , G. 2 1 , f 1 1 o r' ). — Bemglhun . 

i55o(cousl. de Boni., p. h). — Baimiuetang . 

i553 (dédar. des fiefs du Bout.). — Baincgihun, 

1553 (cueill. de N.-D. de Boul., G. 31 , f 81 v°). 

— Bainthun, i.'iSg (Miraîus, t. IV, p. 06a). — 

Bnincqueihuu , i566 (Arch. nal., S. igaa). — 

Buinglhun, 1 Tiôg (bull. Soc. acad. de Boul., I. V. 

P-''')- 

La baronnie de Bainclhun faisait partie de la 
sénéchaussée di' Boidogne en 1789, ancien ressort 
judiciaire du bailliage de même nom, et suivait la 
coutume de Boulonnais. Son église paroissiale . 
d'abord diocèse de Tliérouanne. puis de Boulogne, 
doyenné de Boulogne, était consacrée .i saint Mar- 
tin; l'évéque de Boulogne conférait la cure. 
Bainuhen, c°" de Desvies. — Baingehnn, iiai 
(Arch. nal., J. 79a). — Bainguehnn, ii64 (ch. 
de Licques, p. 'la). — Bahingehrin, 1184 i^i'., 
p. 59). — Bainghcm, laOi (mém. Soc. acad. de 
Boul., t. XV, p. Il 4). — Balunghem , v. i38o 
(Terr. de Tliér.). — Baninghen, ia.">3 (cueill. de 
N.-D. de Boni., (i. ai, f 68 v°). — Bamghen-lt- 
Compte, 1730 {i\. de Boul., G. 3i, f° 198). — 
B(iyini;lirni-le-Onnle o\i le-Creujc , 1709 ( Maillarl . 
p. .ly). — Bainglien-le-Conte . xriii' s. (Cass.). 



28 



DÉPARTEMEM DU PAS-DE-CALAIS. 



Bainglien. en 17811, faisait partie delà «ené- 
cljaussée de Boulo(jTie, ancien ressort judiciaire du 
bailliage de Desvres, sauf les hameaux de Beauiielz 
et de la Haie, qui, étant en Artois, dépendaient 
du bailliage de Saint -Orner et suivaient la cou- 
tume d'Artois. Son église paroissiale, d'abord dio- 
cèse de Thérouanne, puis de Boulogne, doyenné 
d'Alquines, était consacrée à saint Martin; le su- 
j)érieur des pères de l'Oratoire de Boulogne pré- 
sentait à la cure. 

Baikoiikn, 11., c°° de Leubringlien. — Heiugehem. 
1137 (ch. de Beanlieu , p. 286). — Iteiiiglwm , 1 a86 
(terr. de Beaulieu). 

Bais, anc. li., c'" de Beaufort-Blavincourt. — In 
territorio de Bais , videlirel in pnimclinjrio de llave- 
lainrourt, lasG (cari, de Marœuil, T s8 \"). 

BiisNE (La), fief, c"' d'Héninel (Vingtièmes). 

Bajkttks (Lus), Ii. et anr. fort, i" de Saint-Fol 
quin. 

BiJBi.i. (Lk) (lit I!aji]ki.i.k (L\), rui-s. qui prend s.i 
source à Bajus et se jette dans la Lave >ur le terri- 
toire de la Comté. 

Bajoi.kt (Le), tief, c"" d'Airesur-la-Lvs (Colliert, 
Flandre, t. LXXXVIH, I" isi r"). tenu dn roi ii 
cause du cbàteau d'Aire. 

liijus, c°"d'Anbigny. — Haïti», 1075 (cliap. d'Aire, 
méni. Morin. , 1. XI , 1 "part. , p. ISi a ). — llaijaeii , 
1119 (cil. de Saint-Bert., n" i3'i). — Ilatiu . 
1 i86(cart. d'Aubigny, f° 17 r"). — Bascieus, 1 njo 
(cbap. d'.\ire, Colleclanea, f° 181 ï°). — llaisieiis, 
1 aa I (cliap. d'Aire). — Bainm, xiii' s. (Jongleurs 
d'Arr., f' 37 r"). — Bnisius, latjt) (rh. d'Art., 
Uicouart, p. 3.")3). — Battus, iS'-S (cliap. d'Aire). 

— Bnisu , 1 3.'io ( rli. d'Art. , A. 5 1 o , n° 1 ). — Uaisus , 
xiv° s. (rart. d'Aubigny, f" 7^ \" ^. — - liaju , i5o'i 
(arcli. du Nord, cbambre des comptes). — liai- 
zieu, 1707 (bull. Morin., t. VI, p. Sa 5). — llnjeiilte. 
I75t)(arcli. de Bélli., GG. 11). — Bayeu , i7.")<) 
(Vingtièmes, t. LVIII |. — Bajeu, xviii* s. (Cass.). 

Bajus, en 1789, faisait partie de la gouvernance 
d'Arras. Son église, diocèse d'Airas, doyenné 
d'Houdain, district de la Comté, secours de la 
Conili', était consacrée à saint VaasI. 

Bai. (Lki, anc. cliâl. fort ruiné, c" de (juesques, au 
11. du \er^al. 

Bai.am.k (La), écart, anc. aiili., c'"' d'Kperlecques. 
Ln Bidtinchc, 1 •i99 (cari, des cliarli. . C 197 r";. 

— Le Baiame. 1/107 (ch.de Saiut-Bcrt. n' 2178). 

— Le Bnlanche, 1 !i^>i {ibid. . 11" ;!o(»3 1. 

B (LANCES (Lks), lief, c"' de Suint-Mcolas-lez-Arras: 

anc. baronnie de Saint-\ aasl. 
Baun (Le), lief, c"' de Blan.lecque^. 



BAUîiGHEM,c.'"'d'Ardres. — Bai-elenjfebem , Bainlingehi'in 
(lire: ttaxilingehem) , Bavalingahen , 108 à (chronic. 
.Andr. , p. 788 « et i et 788 n ). — • Bavetin/rhehem , 
1109 (ch. de Saint-Bert., n" 1109). — BauUii- 
ghem, I 109 (privilégia coinit. Gisn., f 3 v°). — 
Bavalingliein , 111a (ibid., f° 1 v°). — Bavelinghem , 
1 1 1 .'i (chronic. Andr-, p. 786 A). — Bautingehem , 
1 I i9(cb. de Saint-Bert., n'i.'ig). ■ — BaUngehcm , 
iiay (ibid., 11° 16a). — Bavelingeliem , 1137 
(ibid., n" 17a). — Bnvileiigkem , 11 4 5 (m°" de 
Guines, pr., p. 93). — Balingbem, ii55 (cart. 
de Watten, C i.'io v°). — Beiidinguahcm , iiG'i 
(eh. de Licqnes, p. /la). — Balinghehem, laio 
(chronic. .Andr., p. 848 b). — Baulinghem, 1370 
(bnll. de la Comm. dép., t. 111, p. i84). — ««- 
vAinjrhgl.ehem , 1377 (Froissarl, l.Vlll, p. 967). 
— Banelniigcen (puiif Bavelangepii), i/iia (Mons- 
trclet, t. 11, p. 259). — Balhnghcm, i'i36 (ibid., 
t. V, p. a'17). — llaUingham, i55() (terr. angl. 
du (^alaisis, f° 48). — Bnlinghan, i583, terr. du 
Haut-Pays-lleconquis, f° aii v°). 

Une des douze baronnies du comté de Guines, 
BnlinglicTu, en 1789, faisait partie du l'ays-Be- 
conquls, ressort judiciaire de la justice royale de 
Calais. Son église paroissiale, d abord diocèse de 
Thérouanne , puis de Boulogne, doyenné de Guines, 
était consacrée à la Nativité de la Vierge; l'abbé 
d'Andres présentait à la cure. 

Balin(;iiem, lief, c"' de Nortkerque. — BnUinglu-m . 
1694 (arcli. du Nord, fiefs de la S'° de Langle ,. 
Fief tenu du roi à cause du cbàteau d'Audruici]. 

li\i,iN(,iiKii, lief, c"' de Noit-Lenlingbeni. — Ba- 
iDighem-en-Nortleulinghem , 1739 (pr.-verb. cuiil. 
de Saint-Om.). 

Bali.kiij, h., c'" de Frugi's. — Batol , Ji4i (bull. 
Mor., t. VU, p. (185).— BatUenii, itiii" s. (Cass.). 

Bai.on, écart, c'"' de VVimille. 

Bai.onnée (La ), f. , c" de Nabringben. 

Balveut, lieu dit, c°° de Maninghen. — Bardi'idi. 
1398 (Arch. nal., J. iia4, n" 16). 

Bambucques, ciiit., c."' de Bacqninglieni. — Bam- 
hecque, i432 (cart. des r.barlr. , f° a85 r"). — 
Bambecke, ihit) ( ibid.,i" .') v"). — Banbèque, l']'iÇ> 
(Vingtièmes, I. DCXll). — Bambecq (c. Étal-raaj.). 

B\MEi.An, anc. f., c"° d'Ecques (Cass.). 

BAiiEnEiii,, anc. écart, c" de Mouriez, s°" de Ba- 
mières. — Bamn-oUt, ii3g (petit cart. de Dom- 
martin, f" a5 r"). — Bamerolœ, laSa (terr. de 
Dommartin, f° 7 v"). 

Bamière~, h., c"" de Momiez. — Batmieres, v. i)43 
(cart. di' Dommartin , f" 1 S v°). — Bamei'es. 1 1 80 
(petit cart. de Demmartlu, f" 71 r"). — Bainiernf , 



i)i;i'u;Tr;Mi:\T m i'as-dk-cu.ais. 



â'j 



1 a6o (fart, di' Saint-Josse, f° 70 r°). — llamiera-, 
llamer(r , lafio (rnrl. do Doinmarliii, f° '10 \°). 

— Hmintr. 1 55(j (Arcli. liai., J. 7^*9. 11° 9). — 
Bamier». xviii" s. (Cass.). 

Bambeck, f. , c'" dc! Sainlo-Maric-Kerqiio. 

BA>C-À-(inOSBII,LKBS OU H ANC-À-GboSEILI-KS (Lr), 11., 

c°' d'Oyi'. — Uaiic des (yetteillers, 177^ ( l). Gre- 
nier, rat. alpliali., f" 73). 

Bakc-à-laikf. (I.e). banc de sable dans l'anse de 
Wissanl. 

Bancoubt, r"° de Bnpaume. - Itaincovl, 1 1 if) (cari. 
du rhap. d'Arr. , n" 11). — llaiencorl , tij3 
(cart. A du cbap. deCamIirai, f° 44 v° ). — Haion- 
cnrl, ii35 (cart. (bi chap. d'Arr., n° i4). — 
Bainciirt, i 1 4() (ibiiL, 11° 16). — Hainchmt , 
1 1 'i4 (cart. A du ohap. de Cambrai. f° 7(1 v"). — 
liaenrurl , xii' s. (cari, de Saint-Vaast, p. aSS). 

— Uaencnrt. 1 '.171 (abb. du Vivier). . — Hmencourl . 
laSa (cb. d'Arl., A. laa). — liayencoitrl , 1288 
(comptes do ht bailbe de Sainl-()m., lous-sainl). — 
Haencourt , i agô (cli. d'Art., A. 1 38). — llaiencotirt . 
im's.(abli.du Ver(;er). — /?nHCo«r(,xuii''s.(Cass.). 

Bancoiirl, en 1789, faisait partie du bailliage 
de Bapaiinie et suivait la coutume d'Artois. Son 
éjjlise paroissiale, diocèse de Cambrai, doyenné 
de Beaunielz-lez-Canibrai, était consacrée à saint 
Bemi et avait Kavienil pour secours; le trésorici- 
du cbapitre de Cambrai présentait à la cure. 

BiscnES, 11., r"' de l'iltcfaux. - Banl.eiies, 1986 
(terr. de Beaulieu). — lianques alins Baiiijiihten , 
iSgS Arcb. nat., J. 1 ia4, n" 16). 

Fief tenu de la sei{;neurie de Souverain-Moulin. 

Banc-Valois (Le), écart, c'" de Guines. 

BimiicQ (Le), canal, c"" de .Maick. 

Banet, lief, c" de Bély, mouvant de la baionni.- 
de Lictires. 

Bapai'he, cIi.-I. de c°", arrond. d'Arras. — Baetpal- 
mœ, ii55 (cart. de Sainl-Vaast, p. 3a6). — 
Balhpalmœ, ii5(i (m"" de Neufville, cli. citée 
p. 119). — Balpahnn, Balpnumes, Bapalma', 
Balpalmee, \i\° s. (cart. de Saint-Vaast, p. !!4o, 
979, a8o et 3s6). — Bappalmm, 1347 (cb. d'Arl., 
Hicouart, p. 69). — Bepaiimes, la.'Jo (cli. d'Art., 
A. la, n" 5). — Balpamœ, ia55 (cart. de 
Saint-Barlhél., n° gTi). — Bapnumet, laBli 
(cbap. d'Arr. , r. Cité). - Bappanmet, lù-ji (abb. 
du Vivier). — Bappatme$, 1387 (litres et comptes 
d'Art., t. I, f" 5). — Daupaumet, 1598 (cart. 
d'Art., A. a.fSr*). — Bappamez, i3ii (cart. 
(les cbartreuses de Gosnay, l. I, f" 69 r"). — Bai- 
pamea, i3aa (re(;. des reccv. d'Art.). — Bap- 
pammc: . 1 363 (ch. d'Art., A. 799). — Beaii- 



pnumet, l'i-jlj (Invent, des cb. d'An., n' fi-i. 

— Babiipmrt, \ii' s. ( Arrii. nat., P. 137, f" a a v '. 

— Ilepaitniei, ii»" s. (cart. de', rbapelloiiie» d'Arr. . 
{° Ix v" ). — Balpiimmet , i4t)a (compte* de» rece». 
d'Art.). — ■ Bappamei, 1 4G9 ( Arrli. nat., J. ioii3. 
r a r°).— Bnpttutmi-i. i477(iAiW., J. 807, n''3oi. 

Bapaume.en 1789, était le cbef-liiii (ruuecli.i- 
lellenie et d'un bailliaj;e (|ui coinpii'iiail viixanle- 
neuf paroisses (voir Vlnlro<luction\ cl avait uii'' 
coutume locale rédigée en 1607 suivant la cou- 
tume d'Artois. Son église paroissiale, dioci-s'' 
d'Arras, doyenné de Bapaumc, était consacrée à 
.saint Nicolas; l'abbé de Sainl-Nicolas-au-Bois pr.-- 
sentailà la cure. — Ancienne maladrerie. l'oipital <le 
Bappanmes, i3'i4 (litres et comptes d'Art., t. III 
r 58), fondée au xiii" siècle. 

Pour la composition de l'ancien doyenné, voir 
r/n(r«rfuc(ion. 

Bar (Le), lief, c" de W'abeii, tenu du roi ;i cau^f 
de son comté de Ponthieii. 

Babafkle, 11., c"' de Bebreuve. - - Barnjhim, 1097 
(Mira'iis, t. 1, p. iCfi). — BaraJIe, iaio(cart. d«- 
cbapellenies d'Arr., f ag r°). — Barutjlc, xin' s. 
(liefsdu cb;it. d'Arr., f" 4 v°). — Baioffle, iSaii 
(terr. de Bebreuve). — Baraffi- . lûag (cb. ifArl., 
Ricouart, p. .'jgg). — Baiaphlr. 1^17 ( Douay. 
m'" de Rétli., pr., p. 74). — Baraple, 1077 (Dicl. 
hislor. , Bétli. , l.ll, p. i.'vo 1. — Barruffe. xviii' s. 
(Cass.l. 

BiRALLE, c"" de Marquion. — Bnraln , xi' s. (Ra\- 
deric, p. 9i5). — Barale . ia44 (i*'cart. d'Art., 
C a3 r°). — Baratte . 1. la 7 (se. de Flandre, n' a a3i 1. 

— Barait, lâ.'»;) (D. Grenier, t. CXtMV. p. -iiâ 1. 
Raralle, qui dépendait de la rbiitellenie d'Oisy, 

faisait partie dr la gouvernance d'Aria- en 17811. 
et avait une coutume locale rédigée en i."io7 sui- 
vant la coutume d'Artois. Son église paroissiale, 
diocèse de Cambrai, doyenné de Beauim-tz-lez- 
l^ambrai, était consacrée à saint Ijeorges; I abbe 
d'Aucbiii présentait à la cure. 
Barastbe, c°" de Bertincoiirl. — Barnatire . \n-\ 
( m"" do Nenfville, rh. citée p. 5a). — Barmlum . 
iio'i (abb. du Monl-Salnl-Kloil. - /J<ii<ij(nim . 
1149 (clironic. (^anierac.. Hisinr. do France. 
I. XIII, p. 5oa C). — llaratira, laia ( Moreau . 
t. CWII. p. 37). — Biiratlre, la^a (cari, d.- 
cbapcllenies d'Arr., f° lia r"). — Barat , lôj.i 
(Arcb. nat., J. 789, n" 1 ). — Baratte. i79oiSaii- 
grain, p. 33i). — Ban-ntire . 17^9 ( Viiiglièine-. 
I. LXI). — Barattei. 171)9 ( Kxpilly, t. I.p. a*" '. 
Baraslre (érection en marquisat de juin 1771. 
avec union rle< terres d.- l'Ei iipp.- el «le Iterlin- 



:50 



DKPAliTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



court, sous le nom do Cuuronnel) , faisait partie 
du bailliage de Bapaume en 1789 et suivait la 
coutume d'Artois. Son église paroissiale, diocèse 
de Cambrai, doyenné de Beaumetz-lez-Cambrai, 
était consacrée à saint Martin; l'abbé de Saiiil- 
Aubert de Cambrai présentait à la cure. 

BiRiTEniE (La), I. et lief, c°' de Colembert. — lin- 
ratiene, i553 (décl. des liefs du BouL). 
Arrière-fief de la baronnii' de Colembert. 

Barbabie (La), chemin de Boulofjne à Hesdin, s.- 
dirigeant vers Amiens. 11 avait deux bifurcations: 
l'une sur Wissant, par l^eulinghen, Surques et 
Lfulèno: l'autre sur Sangalte. 

lUtiBARiE (La), fief, c"" de Bellebrune, u)ouv. du 
cliàt. de Belle. — La Uarberie, 1564 (cueill. de 
N.-D. deBoul.). 

lUiiBAniE (La), fief, c"' du Quesnoy. 

liinBÉTEBiF. (La), anc. li. et lii'f, r"' de Chocque^. — 
Le llarbeteyre, liai (rarl. des cbarlr. de Gos- 
nay, t. 1, f° 29 r"). — Le Barbeterie, i4i6 {ibid., 
P 43 v"). 

Habbinshem, h. et fief, r"" de Moringliem. — Ber- 
inin[;nhem. 844-804 (cart. Silli.,p. 68). — Uar- 
liiiij'Jiem, i7.')g ( Vinglic^uies. t. DXXXVI). 

lUnBosiAi. (Le), lieu dit, c" de Brimeux. — liar- 
boval, I 464 (cueill. pap. de l'hot.-Dien de Montr. |. 

Baiibottebie (La), fief, c'" dAllouagne. 

BuicoNVAL (Le), lieu dit, c" do Boaurainville. • — 
Rarchonvnl, 1201 (abb. do Saint-André-au-Bois). 

Uabdelet, lieu dit ol fief, c°' d'Afinclhuu. 

Bahdes (Les), II, r"° do Ferquos. 

Bahendal (Le), lieu dit, c"° de Clerquos, s"" d'Audeu- 
forl. — llarendntte , 17.59 (Vingtièmes, t. XXXIX ). 

Babevdai. (Le), lieu dit, c"° <le Quelmes. — Berm- 
<lal, i4o8 (ch. de Saiiit-Bert., n" 2962). 

Babet (Le), liof, c"' de Waben, tenu du roi à causo 
do son comté de l'ontliicu. 

BAnizEABs(LEs), ruiss. <|ui prend sa source à lienxry 
ot se jette dans la Loisne. 

Baiuzellebie (La), f., c"' de Crémarest. 

Baules, f., c" de Fressin. — Barle, xnii" s. (Cass.). 

Bablet (Le), l'oir Bailleulet. 

Baiilet (Le), f. , c°° de .Monligny-on-Gohelle. — 
tiallelet, xiif s. (abb. d'IIénin, 1. 5). 

Baiilette (La), f., r"' do Fleurbaix. 

Barlis, c"° d'iloudain. — liallin, ti4i (cli. de 
Saint-Bert., n° i85). — Basliu , ii54 (cart. de 
Marœuil, f° 85 r°). — /Ja/i» . xu' s. (cart. de Saint- 
Vaast, p. 93i). — Badlin, 1188 (ch. de Saiut- 
Berl., n°363). — Bus/m»»», 1219 (iftiW., n°574). 

— BarlinjT, 1253 (cart. de Sainl-André-au-Bois). 

— Barlliit, i34o (litres ol comptes d'Art., t. 111, 



f° 52, n° i). — Bettin, i438 (arch. du Nord, 
B. i6o4). 

La baronnie de Barlin faisait partie du bailliage 
do Lens en 178g et avait une coutume particu- 
lière rédigée en i5o7 d'après la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné de 
Béthune, était consacrée à saint Pierre; l'abbé do 
Saint-Berlin prosentait à la cure. 

Bablinghem, h., c" de Moringhem. — Baimigahem, 
V. 85o (cart. Silh., p. 100). — Bartiiijrbem, lùbj 
(ch. de Saint-Bert., u' io44). — Barelingehem , 
i3oa (ch. d'.4rt., A. 18a). — Bmiingnehem, i3»5 
(arch. du Nord , comptes do Tourneliom). — Bai- 
mnjrhem, iSig (cart. des charlr. du Val-Sainlo- 
Aldog.,r 70). — Bareliiighen, 1 478 ( \ illevieill'\ 
très, génëal., t. LIV). 

Barev, c"" d'Avesnes-le-Comte. — Barlis, 107a (ni"° 
de N'curville, p. 52). — Barly, 1075 (Gall. christ., 
I. X, col. 992). — Baslis, 1 i38 {ibid., col. 807). 

— Badli, ii44 (ch. de Saint-Bort., 11° 191). — 
Barli, 1 1 45 (ibid., n° 1 98). — Balli, 1 1 56 (ibid., 
Il" 293). — Bttlli, xii" s. (abb. d'Étrun., I. 2). — 
Ba$li, I 952 (ibid.). — Bni-lli, xiii* s. (Jongl. d'Arr. , 
f 4i v°). — Ballis, XIII* s. (i" cart. d'Art., f''45v°). 

— Bttlly, i3o5 (ch. d'Arl., A. 908 ). — Barliacum, 
i36i (ibid., Ricouart, p. 3o8). — Biithj-lcz-Fot- 
seii , 1637 (arch. du Nord, rhambre des comptes). 

— Barly-Fosseux , 1790 (Saugrain, p. 33 1). 
Barly, qui, comme fief, était tenu de la sei- 
gneurie de Saully, faisait partie du bailliage 
d'Avesnes-le-Comle,en 1789, et avail une coutuiuo 
locale rédigée en 1607 suivant la coutume d'Artois. 
Son église, diocèse d'Arras, doyonuc d'Aubigny, 
district d'Avcsnes-le-ComIe, secours de Fossoux, 
était consacrée 4 saint Léger. 

Babse(]>a), h. et m'", c"" de Campugne-lcz-War- 

drecques. 
B\nNicoi nr (Le), lien dit, c"' d'Ardros; emplacement 

du camp établi par Fran^«is 1" eu i520. 
Bakoên (Le), écart, c"° de Saiiit-Omor. 
Babox (Le), miss., c"" di' l!a/.in(;lion et d'Amblo- 

teuse, alll. de la Slack. 
Babonserie (La), lieu dit, c"° do li.iinclhuu. 
Babonnebie (La), lieu dit, c°' de (fourrières. 
BAB0N^EBIE(LA) , liou dit, c" do liâmes. 
BiBONSEBiE (La), lieu dit, c"* d'Heimeveux. 
Babonnerie (La), liou dit, c"' de Surques. 
Babonnie (La), fief, c'" de Killièvros. 
Barosme-de-Blaibville (La), fief, c"' d'Arras, au 

faubourg Saint-Sauveur. 
Baronnùre (La), f., c"* de Loubringhen; ancien 

siège de la baronnie de Disacro. 



i)i; l'A HT i:\ii; M' du I'vs-dk-cai. vis. 



:{] 



BAnQue (Li), lipr, c"' de Kontaiiie-Ics-Boiilnn. 

BAnguE (Le), h., c"* de l.ijjny-Tilloy. — /^e llaiv , 
xii' s. (cail. de Saiiit-Vaasl, p. ;i()3). — Itarga, 
iai3 (Morea.i, l. CXVIII, f° 3 r"). — Itarijha, 
1344 (i" cart. d'Aii., f° 34 r°). — Le Itarf'e, 
lalili {ibid., f° 34 r°). — liarghet, i4Gi) (Arcli. 
nal., J. ioo3, f° 8 v°). — liarque, 1545 (Cu- 
clieris, t. 1, p. i85). — Le. Ilarifhe, iBâg-iGOu 
(litres et roiri[)les d'Art. , 1. 1 , f° i ). — Le Uarghiw 
1)11 Le liarcq, \-]\a (Arcli. nal.. (J'. yiâ). — Le- 
bargue, 17 'il (ibid., X''. ijSlSj. 

UAnQOE-BnoicK, 11., c"° de Tilques. 

BAniuQiins (Lks), 11., c"° de Sanj;alli\ 

Baubaques (Lks), II, c,'" de VViiijjles. 

Baiiriî(La), lief, c°° de Boiivijjiiies-lioyelllcs. — liarra 
de Bovegniet, i'.!()2 (cliap. de Saint- Barthél., 
cart. 1, I. 6). 

BAiiiui (La), f. . c"* de Fiennes. — liarra, ia4i 
(cart. de Dommartin, f 57 r°). — Le ISare, n86 
(terr. de Beauiieu). 

liARRii (La), h., c.'" de Sailly-la-Bourse. — Le Barre 
i4oo (Arch. liât., P. ao6o). 

Barre (La), lief, c''° de Wavans. — Labar, i']âq 
(Vingtièmes, t. DCCLXXXIV). 

liARivKAUi (Les), cliàt. et lief, c"° de Réty. — Ba- 
reauLi-, i5ôi) (coust. de Boni., p. 85 v°). — 
Hnneaux , 170g (aven d^: Fiennes, f' a3i). 
Fief tenu de la baronnie d'Austniy. 

Barhks(Le3), lief, c" de Beaiiuierie-Saint-.Marlin. — 
Le* Uares, i5o6 (torr. de Saint- Wiilmcr, p. 173). 

IfARiiiiiRE (La), anc. 11.. c°° de Hames-Boucres. 

BARBièRE-DE-FRA.NCE(LA),h.,o"'deSaint-OiDer-Capolle 
et de Vieille-Église. 

Barrùre-du-Bois (La), ii., c°' de Fiennes. — La 
Barrière, xviii' s. (Cass.). 

Barrièrs-di-Boks (La), h., c" d'ilardinghon. 

Barrières (Les), anc. inan., c°* de Beiivrv. 

Barrières (Les), II, c"' de Serques. 

Bas (Le), II, c" de Serques. 

Bas-Artois (Le), partie de l'ancien bailliage de 
Saint-llnier qui comprenait les pays de Langle et 
de Brédeiiarde, ainsi cpie la seigneurie de lin- 
minghem. 

Bas-Blaisei, (Le), f. et lief, c"' de l.ongfossc, moii\. 
du chat, de Desvres. — Le Hat-Blaisel , 1771 
(Arch. nat., Q. 900'). 

Bas-Boblon.vais (Le) ou Fosse-Bol loxsaisb , partie 
du Boulonnais comprenant les cantons de Bou- 
logne, Samer, Desvres et Marquise. 

Bas-Buissos (Le), f., c"* de Bonningues-Iez-Calais 
(enq. posf.). 

BA.s-t^iiAMPs (Les), h., c"' d.' (Boulogne. 



Bas-Ciuiii'ii (Les), ruits., c" de (Joncliil-b'-TeaipIf. 
Basco» (.MoiLi.^ DE), Biir. m'", r" de .Miinlreiiil-«ur- 

.Mer. — Let mvlliiii ilr BnMCinit , ilt--j (rueill. d.' 

l'hôt.-Uieu de .Muiilreuil). 
Bas-Cohimît (Le), 11., c" de Serques. 
B\s-CoiiLO(i.\E ( Le), h., e" de l^milogne. 
Bascourt, lief, c" île la Ilerliere. 
Ba9-Cui!«ciiï (Lr), h., c" de Cuinrliy-let-la-Bas«>.'. 

— Ancienne baronnie ( 1585) tenue du chÂteaii 

de Hëtiuine. 
Bascule (La), icarl, r'" d'Épinov. 
Bas-du-Cuàteau (Le), lieu dit, c°' de Noyelles-lei- 

Vermclles. 
Bis-EsCAHORE (Le), m'", c" de Tournehem. 
ItAi-HMiEL (Le), h., c" de Saint- Venant. 
Bas-IIait-Mont (Le), h., c"' d'Alembon. — Haut il 

bat Mont, .\Tiii' s. (Cass.). 
Basleau, h., c" de Frugcs. — Bnilteaa , itiii* s. 

(Cass.). 
Bas-Loqi'i» (Le), II, c"" d'Audrehem et du Haiit- 

Loquin. — Loquin-le-Bas, 1739 (Maillant, 

p. 10 61» j. 
B\sLï, fief, c"' de Cainbligneul. — Baly, 175(| 

(Vingtièmes, t. CLXIX). 
Bas-Marck (Le), h,, c" des Attaques. 
Bas-Metz (Le), anc. f. , c" de Capelle-Fermout. 
Bas-.Mont (Le), loir Has-Hu t-Mont. 
Bas-Pabcq (Le), h., r"' du l'arcq. — Bat-Parc, 

xviii' s. (Cass.). 
Bas-1'ille-Bois (Le), écart, c"* de Samer. 
Bas-Rieh (LE),h.,c'»dcLillei>i. 
Bas-Buisseau (Le), f. , c°' de Saint-Marlin-Choquel. 
Basse (La), anc. f., c" de Beaurainville (Cass.). 
Basse-Aliolag.ie (La), h., c" de Gonnchem. — La 

/}«j»(;-.'l//ouaig-ne, i638 (Colbert, Flandre, I. CVII, 

(° 48 r°), — Bue Batte- Mlmiajr ne (cad.). 
Basse-Boolouxb (La), II, c"' d'Ambricourt. 
Basse-Bollogme (LA),h., r'" de Cavron-Saiiit-Martin. 
Basse-Boulogne (La), li., c°' d'Eiiguinej;atle, 
Basse-Bollogse 011 Basse-Bouloicxe (Li), 11., c°" de 

Nortkerque. 
Bassë-Bollogme (La), écart, c°'de .Saint-Pol. — Co- 

lardie, 1754 (carie). 
Basse-Cairik (La), f. , c"' de (Jiéiiiaiest. 
Basse-Cm SE (La), fief, c"' ilo Wimilli', tenu du mi 

il cause di' .son château de Boulogne (Arcli. nat.. 

Q. 900). 
Basse-Cou uryE (La), h., <•"' de Balingheui. 
Basse-Comiiune (La), h., c"' de Marck. 
Basse-Colr (La), anc. (., c" de Cbocipie^. — 

Le Batiecnurt, 1873 (cli. d'Ail,, suppL, A 6. 

f° 7 '•')• 



DEPAIITEMEIST DU PAS-DE-CALAIS. 



BvssE-CoDR (La). I., <;"' de Samer. 

Basse-Codb (La), t.. c" de Wirwi(jnes. 

Bassecoiiit, fief, c" d'Essars ; marquisat. 

lUsSECotUT, fief, c"* de ia lîerlière. 

liissE-EcLOSE ou Basse-Clcse (La), ruiss., e°' de 

Wimille, affl. du Wimereux. 
BissE-Éi'iTHE (La), écart, c" de Beuvrequen. — • La 

hame Depiire, i'492 (comptes de Beuvrequen, 

ï" 27 T°). 

Kisse-Fai.ise (La), f., r" de Binxent, s" d'Hvdre- 
quent. 

Basse-Kaude (La). IWi- IIacte-Fai:dk. 

Basse-Flacqise (La), h., c" de Boiirllies. 

Bïsse-Flacoce (LA),li.,c"de la (Jalolterie. — Flathes, 
ia57 (lay. du Très, des cli.. t. 111, p. S68 h). — 
Fleke , 1297 ('^''- '1 A""'-» -^^ '''■'' f" •*'' *")• 



de Oormont. 



La 



• de Neilfrilà 
" de Verton. 
' de W'abeii. 



Le Fl« 



Basse- Fi-acqoe (La), h 

Censp, xïiii* s. ((^ass.). 
lÎASSE-Ft.ACOUE (La), 11., c 
Basse-Fucqije (La), h., <• 
Basse-Flaci.ide (La), f. , c' 

lyi/es, I '179 (av. de Merliiiinnl). 
liASSE-FonÈT (La), 11, c"' de Desvri's. 
Basse-LeijUnoue (La), h., c"' de Sainl-Tricat. 
Basse-Liakse (La), h., c"' d'Alinctliuii. 

Voir LiAXNK. 
BissE-MEi.nicQi E (La), dérivation de l'Aa prenant 

naissance à Blandecqnes et se jetant dans la 

rivière do Clairniarais. 
Voir Mti.DicoiiE (La). 
BlssE-^lELl.ES (La), h., c'" de Nielles-lez-Calais. 
BA.s8ENonsiA.\DiE (La), riv. ipii prend sa source à 

Fiennes et se jette dans la Slark. 
BASSE-NonMASDiE (La), 11., c"' de Ooquelles. 
Basse-Nobmamue (Lk), li., c" de Binxent, s°" d'Uy- 

drecpicnt. 
Basse-Noïelle (La), 11, c'" do iNdyelie-Godault. — 

liante et basse Noyelle, xviii' s. (arcli. du Nord. 

l'Ii. des comptes, L. 10). 
Basse-Picahiiie (La), partie de la Picardie qui com- 
prenait le Vimeii, le Pontliieu, le Boulonnais et le 

l'ays-lieconquis. La plus jjrande partie en a été 

incorporée au di'parlement du Pas-deCalais. 
Basse-Bamomèbe (La), f. , c°' de Binionl. 
BasseBivière (La), ruiss. qui prend sa source à 

Suiiil-llilairc-tlottes et se jette dans ia rivière de 

Foules. 
Bassebs (Les), fief, c°° de Fampoux. 
Basse-Rue (La), écart, c"° de la Beuvriére. 
Basses-Commdnes (Lks), 11, c"' de Marck. 
BissES-CoMMCNES (Les), m°"', c"" de Calais, s" de 

Sninl-Pierre-li>z-(lalais. 



Basse-Sombbe (La), f., c'" de Wissanl , au II di- 
Sombres. — Baasomtne , 1670 (terr. de Loison, 
fSoa). 

Basselx, c"" de Beaumetz- les -Loges. — Italxala , 
680 (Balderic, clironic. Cameracense et Atreba- 
tense, p. 16). — llalteits, v. 11 54 (cart. du 
cliap. d"Arr., n° :>3). — liasseus, iiSl-ii.'ig 
(il/id.. n° 98). — ISasceu , su" s. (cart. de Saint- 
\aast, p. ai")). — l{a.iseiu-les-Loi;es, xviii' s. 
((;as9.). 

Basseux, en 1789, faisait partie de la gouver- 
nance d'Arras et avait une coutume locale rédigée 
en 1 507 suivant la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, du diocèse d'Arras, doyenné de Pas, 
district de Beaumelz-les-Loges, était consacrée à 
la Vierge; le cbapitre d'Arras présentait à la cure. 

Bassb-V ALLÉE (La), 11, c"' d'AliuclImn. 

Basse-Vallée (La), 11, c"' de Baincibuu (Cass.). 

Basse-Villb (La), partie de la ville de Boiilognc- 
sur-Mer du colé de la mer. 
Foir BorLOGXE. 

Basse-Ville (La), II, c"' de Oarly. 

Basse-Ville (Li), h., c"° d'Ecipies. 

BissE-ViLLE (La), b., c'" de Ferques. 

Basse-Ville (La), écart, c"" de Longfossé. 

Basse-Villb (La), partii" de la ville de Monlieuil- 
sur-Mer comprenant la paroisse de Saint- Jossi'- 
au-\al. 

Basse-Wiove (La), II, c'" de Bétv. l'oiV Wiovt. 

Bassir (Le), f. , c'" de Preures. 

Bassis (Le), ruiss., c" de Giiiues. alll. du canal. 

BASTirnoTTE. FoiV Vastipbotte. 

Bastille (La), lieu dit, c°° de Sains-lez-Marquion. 

Bastincue ou lUsTRiNGUE (Li), 11. , c"° de Feucliy. 

Baston (Le), II, c"" de Wimille. 

Bastbet (Le), h. et f. , c°' de Oalliers. — Le iiaalrecq , 
ifiâ.'i (titres de Moiillon). — Le Bâtirait, 1709 
(av. de Fiennes, f° 3(19). 

Bas-Wissocq (Le), II, c"' d'Audreli.'m. \ oir Wissocg. 

Batavia, cbàl., c" d'Arqués. 

liATiNGHEti, fief, c'" de Pernes. 

Battelage, b., c"' d'Heiineveux. 

Batterie (La), m°" is. et fief, c"' d'Oignies. — • Le 
llaterie, i^i^i (litres et comptes d'Arl., U ll.f/i'i , 

■'" 9)- 
Batterie (La), anc. fort, c" de Saint-Omer. 
Battinuiiev, II, c"' d'Outreau, s" de Maiiihen. ■ — 

l{athini;lien , i.'>o6 (lerr. de .Saint-Wulmer, p. 79). 
Badiirki.i.e, t., c'" d'Empiin. 
Bauce (La), f., c'" de ^euville-sul■-Montreuil. 
Bai;chei , tief, c°' de Wavans; arrière-fief du comté 

de Pontliieu. 



i»i:i'\I!Ti;mi;\t di i>\s-|)|;-(;\i.\is. 



Xi 



BmiiMosT, liiiil). l't lii'l, i' (r\ri:i». — Uiilduiiiiiinnt . 
1 1 i)?i (Jongleurs iPArr. , 1° ti v"). — Ihliluini mimt, 
I tOi (cari, (lu rliap ilAir., u" 1Î9). — Hiililiimiit 
wioiu velus, 1211 (cil. d'ArU, A. .">, n" 19). — 
liaiiduiemont, xiii' s. (Chansons cl dits arli-s. , 
p. ôo). — Baudewinmont , it>(io (Iny. du Très, des 
cil., t. III, p. 5/i() A). — Bnuilninnuinl , ia6i (ri'n- 
sii'rd'Arr., f° 16 v"). — llnuduimont, i.ibt) (airli. 
niiinii-. d'AiT. , ri';;, mém. ). — I lundi mont , l'ii/i 
(Moiislieli't, I. III, p. 30). 

K.iudiinonl a\ait une couliiine loraji' rédigoc eu 
lïto-j l't l'talt tenu on licldi' In haioniiio de Bl.-iir- 
villo. 

Biinivii,, lieu dit , c" do Noycllos-Vion. — llnidmin 
ittllis, 1207 (cait. des cliapelleniesdArr., f 31 r'). 

liAiiDBETiiUN, II., i"" de Mar(|uise. — lloiiderlnn . 
ia86 (terr. de Beaulieu). — lledrethiin , i'i<)--! 
(comptes de Beuvrequen, 1° 19 v°). — liaudrc- 
ihun, i554 (cueill. de N.-l). de Boni., (i. ai. 
f 3^ v"). — Bodrelhun (r. Ktat-inaj.). — ItndiT- 
ihitn, i8'i7 (eiiq. post.). 

Balduingiiem, 11, r°"' de Campajjnc-lez-Wardrecqiie-i 
et de Wai'drecqiies. — Ualitrinjfelipm . \. iog3 
(cari. .Sitli. , p. a o.'i ). — liuedinj'Jiem in Campania . 
lati/i (oart. de Thér. , p. 1751. -- lioudrinf^Urm , 
1397 (cart. des cliartr. , f" «78 v°). — Baudrin- 
i;hem, i-'igd (aich. de Saint -Orner, G. 867). — 
Boudrij'Jiem , \\\' s. (terr. do Iloullo, 1" aC v°). — 
Baudinpiebem , l'jiB (Arcli. nat. , J. 100.'), n° a). 

Bauge (La), miss., i-"°do Becipics-sur-Coui-se . alll.do 
la Canchc. 

liAinicoiinT, lieu dit, c"' do (lliorizy. — Bairicuil. 
1391 (cart. dos cliapellenies d'Arr. . 1" 1116 r" ). 

Bauve, fiel, (■"" de l'enin. 

BAVEHasT(LA(iHou de), écart , c'"d'AiriiM-Sainl-\'aast. 
— Le Croix de Baiimont, ilfJÇf (av. do Merli- 
mont). — BavemonI , wiii" s. (Cass.). 

Bavet, fief, c"° do Réiy. 

BiviNcoonT, c"° d"Avesiies-le-Cointe. — Baeainciiit . 
V. 11/iA (cari, du cliap. d'Arr., n° 17). — lln- 
vnincnurl , latii (censier d'Arr., f" /ia r"). - 
Bnvaincnrt . 1291 (cari, des cliapriloiiios d'Arr. , 
I' I"*) '•''). BituvninroHrl , \iii' s. (liofs du 

cliàt. d'Arr., I ' 1 r" I. 

Bavincourt, en 1789, dépeiidait parlie de la 
([ouvernance d'Arras, partie du liailliago d'A\esnos- 
le-Comle et avait uiio coutiinie locale roilifji'o en 
i.'>07 suivant la cuiilunie d'Arlois. Son église pa- 
roi.ssiale, diocèse d'Arias, doyenné de l'as, district 
do licaimielz-les-Loges, était consacrée à saini 
Victor et à saint Léon: le chapitre d'Arras pré- 
sentait à la cure. 

rAS-DE-CAI.AIS. 



BiviNcoinT M,Ei. f. et anc li.. < " do Unimex. 

Baiinciimt , l'iKo (torr. d'Andros. f 1 r"). 

Ancioiinonicnt di- la lianli>'iio d'^itlrcs. 

BivE, r. el clii\l. inodomo, c" de Dourges. — Belhui . 
io7o(cart. de\Linouil,nirnijart, p. .")7a). — Béni, 
if>9 (iliid.). — Baie, 119- (cart. de Marifiil. 
f° Sg r° et n"). — Wny, la^.l (i" cart. d'\il.. 
f° aa r"). — Baijs, i'i37 icart. ilcs cliartr" do 
Gosnay, I. I, f° i.-)8 v'). — Baije. t-'A- (abh. du 
.Mont-Saint-Eliii; reg.). — Unie, rente le: Conr- 
rhellet el Ilénin-IjiSlarl , 1739 (Maillart. p. :i'i|. 
Ancionno fcriin' do l'aliliayo du Moiit-Saint-Klni. 

IUvEN(;iit«-i,KZ-EeEniECijUES. r'"' d'Ardres. — Bain- 
f^ebeni , Bninjjheheni , Bahin]çaheni . Batnfrohrin , 
io8'i (chronic. Andr., p. 783 n, 780 h, 7H9 « .•! 
790 4). — Ihin/rhetn. iiag (cli. de Saint-BcrI., 
n" iG'i). — Beingliem, ia8.') (Ilistor. de Kr. . 
t. Wll, p. l').J3A: coinpol. bnilliv.). — Bain- 
gehem, i3oi (ch. d'Art.. A. iG'i). — Baijn- 
Ij'iiehem. iSag (cli. d'Arl., A. r>o5, n" a). — 
Bnientrliem , i339-i3'io (cli. de Saint-Berl.. 
n° 1 ."igA). — Biiinhingnehem, i3.")6 I arcli. du Nord, 
comptes de Toiirnehem). — Baenjjmen, xiv' s. 
( llislor. de Fr., t. \ VII . p. 1 o 1 ; Guill. le Brolon ). — 
Beijnjrhem . \ii' s. (terr. de Iloiille, f" 28 v"). — 
Bainfreliem-lez-Ksperlecl.e . ii3i (cart. des cliarir., 
(° 178 \'). — Banni;l,e,n. i.'iGi <ihid., C 1 83 r" ). 

— fitiinglien-lès-Esiierlenjnet . x\' s. (cueill. de 
Saiiil-Aiigusl., f" 'i3 r°). — Bain/ftien, Bainjdien- 
tct- Kspertecqnes , 1 5 '1 2- 1 .ï 'i 3 ( terr. de Toiirncheui ). 

— BaHinghen-les-Kuprelecqne. lâgi (Kpigr.. 
Bi'lliuiie, p. 3a/i). — BuyngUem-li-t-EfpreUequin . 
i(i'io((:»lbert, Flandre, t. CLXWI). — Hahing- 
lieni-lh-Esperlelles , 1720 (Saiigrain, p. 333). 
lia\jinjjliem-lez-Epeileeijuex. 17.19 (Mngtiomo-. 
I. DCLXWI . 

Hayongliem-loz-Kpeilocques (érection en ba- 
roiinio du i" mars lô'i,')) l'aisail partie du bail- 
liage de .Saint-Omor en 1789 et siii\ail la cou- 
tume d'Arlois. Son église paroissiale, d'almid 
diocèse de Tliéroiianno, doyenné d'Alquines, puis 
diocèse do Boulogne, doyoniic i\c Toiirneliom. 
était consacrée à saint Waiidrille el avait iXorl- 
Leulingliom pour secours: l'abbé de Saiiil-Au- 
guslin-Iez-Tliéroiianne présentait à la cnre. 
Baïencmem -i.t:z-.SE\iM;iiE>i, c."' do Lunibres. 
Bainfui idia, S'i/i-8(>'i (rli. de Saint- Berlin . 
n" lio). — Beingttlieni . 877 (cart. Silb. , p. ia3 1. 

— Baiengliem. lafi.') (cli. de Saint - Berlin , 
11" ioa7). — Behinghen. xiv's. ( \rcb. nat., I'. 137. 
C 77 r"). --- Bainghen . \iv' s. (BihI. nal. , ni-. 
fr. 8.J33, f" 18). - Bninghcn jn-opc S„w,ghe„. 



u 



DERUiTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



I .'i 1 5 ( orcli. di' Saint-Uin. , G. 865 ). — Baynghem , 
liao (cait. ili> Tliér., p. 349.). — Bainghen-aii- 
Mnnt , i5.")9 (pari, de Thér., p. 3^4). — Bfiliin- 
ghem-lcs-Seiiingliam, 1720 (Saugrain,p. 333). 
■ — Ln-Mi)Ue-1imjenghem (c. Ktat-maj.). 

La baronnif do BaypDghi'in-lez-Seningheiii, imi 
1789, faisait partie du bailliage de Saint-Omer e( 
■suivait la coutume d'.Artois. Son église, d'abord 
iliocèse de Tliérouaime, secours de Seningheui, 
puis diorèse de Boulogne, doyenné d'.Mqnines, 
érigée en paroisse en 1787 a\ec Adringues pour 
secours, était consacrée à saint Martin. 

Biïoii, bois, c"" d'Hézecques. 

ISazardkrik (t.a), lieu dit, r"' deSainl-Josse-sur-Mer. 
— Ln linsardurif , i'i79 (aveu de Merlimonl). 

liiZKuuE (La), aiic. h., c°° d'AchicourI , inrorpon'' à 
Arras. — Basilica, lopH (cari, de Snint-Vaasl, 
p. 66). — Baxilica Sancii Vi-diiJili, xii' s. (thid.. 
p. 246). — Le Bazccle, ui3i (abb. de .Saint- 
Vaast). — l,r Basacli', i«3i (reg. kartarum, 
Tgôr"). — Lu Basrrie. rulgiiiiniienl Acliicourt, 
1729 (abb. de Saint-Vaast, 11. i64o). — La 
Basèqiw, xtii's. (did. bistor. du l'.-de-O., Arras. 
.l,p. 53). 

' • razèijur, au wn' s., nvail une église di'di'V 
a saint Vaast; l'iibbi' de Saiul-Vaast présentait à 
la <ure. 

lÎAzÈouE (La), llef, c"" d'Allouagno. — l.n Hnircquc , 
1759 (Vingtièmes, t. XVll). 

BAZK(ii E (La), bois, c"° de Bienvillers. 

Bazèqiîk (La), f. et bois, c"" de la llerlière. — Ba- 
lircU, \li-]U (arrb. du Nord. P. 35). — La Ba- 
lecjne. 1761 (Bibl. nal., fr. 8546, f 34 r"). — 
/,» Bdseijup, xvm* s. (Cas.i.). 

Ancienne seigneurie vicomlière lenue du roi à 
cause du cbàteau de Sainl-1'ol. 

Bazkoue (La), lieu dit, c"' de Marquion. 

BAziNiiHtM (Le), lieu dit, c" de Saint-Omi'r. 

BAZiN(iHE!(, c" de Marquise. — Basingn hem , S77 
(Hislor. de Fr., t. VIII, p. 664 C: diploma Caroli 
llaivi). — Busiiigi'ham . 1173 (cart. de Saint- 
Josse-sur-Mer, 1" 4 v"). — Baaiiighem, 1173 (rh. 
de Sanier, p. 4i). — Butinghehem (pour Bnsin- 
j;Mipm), 1 199 [ihid., p. 53). — Bnsiiighem, i2'>o 
(ch. de Saint-Bert.,n° 584). — Basingehem , ia>.') 
{ihid., n" 669). — Bnmngehem, Bnniigiieliem , 
iaa5 {ihid., n°' 669 et 670). — Bnsingiiehams, 
xiu' s. (rom. d'EusIaclie le Aloine. p. 12). — 
Baiingueham , v. i3o4 (chron. artés., p, 16). — 
Bdningltem-en-Bniûonoi» , iviii" s. (Cass.). 

Bazingben, en 1789, faisait partie de la séno- 
cliaussée de Boulogne, ancien ressort judiciaire 



du bailliage de Wissant, et suivait la coutume 
de Boulonnais. Son église paroissiale, d'abord dio 
cèse de Tbéronanne, puis de Boulogne, doyenne 
de Wissant, était consacrée à saint Eloi: l'évèque de 
Boulogne présentait à la cure. 

BÉALENCOiBT, c™ du Parcq. ■ — Bealencomt , ii3S 
(cari, de Marœuil). — Betleneourt. xiii° s. (cart. de 
Saint-Georges, f° 20 v"). — Bealleiicourt , 1759 
(Vingtièmes, t. LX\). 

Bèalenconrt, en 1789, faisait partie delà se- 
nécbaussée de Saint-Pol et suivait la coutume 
d'Artois. Son église, d'abord diocèse de Thé- 
rouanne, doyenné d'Hesdin, puis diocèse de Bou- 
logne, doyenné de Vleil-Uesdin, secours de Bol- 
lencourt, était consacrée à saint Jacques. 

Beaucamp, f. , f"' de Clerques. 

Bkadcamp, fief, c"' de Gaudiempré. — Belcamii , 
1199 (cb. d'Ktrun, I. n). — Belcampus , xii' ^. 
(tbid.). — Bellux ('umpiis . 1188 (cart. du rhap. 
d'Arr. , n*86). — Beattramp, 1472 (cbap. d'Arr. . 
c. C-F). — Benuqnmp , 1 '174 (arcli. du Nord, 
1*. 35, f 490 v°), — Bintwam , i55o (sc.de 
Flandre, n° 8679). — Beaucamp-lez-Gaudiein- 
pré, 1789 (Mailiart, p. i3). 

Fief de la cliàtellenie de l'as; arrière -fief du 
cbàteau de Saintl'id. 

Beaucamp. s°" de la c'" de Wailly-Beaucanq). — 
llenucnmps, 1 '179 (av. de Merlinumt). - Beau- 
chan . i5o8 (cart. de Saint-André, f 1 r°). 
Fief tenu de la baronnic> de Merliniont. 

Bkai i;amp (Le), II, c"' de \\ ierre-EIVroy. 

Fief tenu de la seigneurie de Londefort. 

Beaociiamp, fief, c°' de VVavans. 

Beaccamp (I-k)- ruisseau qui prend sa source à 
Saint-Amand et se déverse à Pas, dans la Qni- 
lienne. 

BEviionnov, b., c"' de Doudcauville. — Bekawoi , 
i2o3 (cart. de Thér., p. 3oi). — Biaunmroi , 
i2o3(mén). Soc. arad. de Boni., t. XIll, p. 39). 

— Bwukaurni, i320 (cb. d'Art., A. 944). — 
Bmukainrni. i335 (ch. deS'-BerL, u" iV)63). — 
Baiicnurrot), 1892 (Arch. nat., J. 792, f° 1 v°). 

— BeaiicotoToy, i55o (coust. de Boni., p. 85 v°). 

— Beaucoroi, 1617 (égl. d'Knncq, inscript.). — 
Beuucnuroy, 1761 (Bibl. naU.fr. 8546, fS'ir'J. 

— Beaucovoy, xviii" s. (Cass. ). 
Arrière-lief de la baronnie de Doudeanville. 

BEAii<;(>iinT (Le), f. et fief, c'" de Louches, tenu du 
roi à cause du cbàteau d'Ardres (Arch. nat., 
Q'. 906). 

Bevi'DBICOurt, c"" d'Avesnes-le-Gomle. — Baudricuurl . 
i2->2 (cart. de Manenil, f° 3o r"). — • BaudieomI , 



DÉ l'A HT i:\Ii: NT DU PAS-DE-CALAIS. 



i5i5(Airh. iwl.J. ioo5, n" -j). — liuuldvicuurl 
lés-lùhwt. lû^o (obil. Sancli Vcdasiij. 

Boaiulricourt, en 1789, faisait parti.' du bail- 
liage d'Avesncs-lc-Cointe et avait une couluim 
looaie rcdi(;éc en lôo? siiivaiil la cotiliiiiie d'Ar- 
tois. Son église, diocùse de Boulo(;iie, doyeiin.' de 
Kréveiit, était l'annexe d'Estréo-Wamiii. 
Beaufare, lieu dit, c"" de Rœux. 
Beaifoiit, licf, c"* (ic (^arency. 
Btii FOUI, lief, c"" d'Ilersin-Coupigiiy, tenu du clKite.ni 

de Bétlmne. 
Bealeobt, Gef et bois, c" de Clerqucs. — Le 4oi ,le 
Itwufirl, i365 (comptes de la baillie de Tounie- 
liein). — Ikiiitforl-descnve-lc-Vnl, i,')4u (lerr. de 
Tournelieni). 

Fief lenu du château de Tournelieni. 
Beaufout, lief, (."' d'ileslrus, tenu du roi à cause du 

château de Saint-Pol. 
Beaufori, union des terres de Iloulle, Monllc; et 
Buyscheurc (Nord) érigées en comté en \-X\, 
■iuus ce nom. 
Bevufort-Blavincolut, c°" d'Avesiies-le-Comte. 
BittlfoH, 1 i8(i (Arcli. nat., S. ,")ao8). — lieljmt, 
ii8<j (litres de ir-Avesnes, p. aa). — limu/orl , 
1191 (cart. d'Aubigny, C 8 r°). — ikaufurt , 
laaa (cart. de Marœuil, f" ali v"). — HAtum 
Forte, 1-..35 (ciiap. d'Arr., c. C-V). — Hyaufuii. 
iSu; (cart.de Marœuil, f" 27 v"). — Heauffort, 
i383 (chap. d'Arc, c. Cité, n" 3). — Heaufm-l-h'Z- 
\vesnes, 1-3;) (Maillant, p. 19). 

Beaiifort-Blavincourl,en 1789, faisait partie du 
badliage d'Avcsncs-le-Comle et suivait la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arias, 
doyenné d'Aubigny. district d'Avesnes-ie-Comte, 
était consacrée à la Trinité et avait Manin pour 
secours; l'abhesse d'Klrun présentait à la cure. 
Beacfosse, buis, c"' de Magnicourt-en-ComIé. 
Beauoius, h., c"' de N(>rlker(|ue. — IliuuirranI , 
iii5 (raém. de la Soc. académ. de Boul., t. VU 
p. 1.'.). 
Reaulencoirt, c"" de Bapauine. — «c//«i)»»,/, v. 1 1 4 '1 
(cart du chap. d'Arr., n' 17). — Itdlencurlu, 
>. il54 (ilnd., n" a3). — Belhlamcurl. ,,:,!,- 
I lâç) (lùùL, I," 38). — Ikllincorl, i i8i (le Carp., 
pi., p. Sù).~Houlaincourt, ia/10 (i/iid., p. 381). 
— Ileautlencourt , laôg (ch. d'Art.). — Biaullu- 
conrt, i3i, (se. d'Arl., n" 1/18). — lielhincourl, 
i323 (Boiitaric, t. Il, n" (>^h(>). — llenulamamrl , 
1 'i3o (Arch. nat., JJ. 998, n" 3, f as r"). 

Beaulencourt, en 1789, faisait partie du bail- 
liage de liapaiiiiie et suivait la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, d..veniié 



35 

"le lla|>aun)e, était ronsacri'e à la Naliiilé de la 
\icrge: l'abbé d \rrouai«>' pressentait è la cure. 
Beailikl, licf, c" d'Aire-»ur-la-Lys. 
Beailiel:, 11., c"' d'Avondanr.fl. 
Bemlieu, anc. f., c" de Beauvois. — Uellui Iiku- . 

I 18K (abb. du Ccrcanip). 
Beailiei;, cliiit. et lief, c"" de Busnes. — llt-nuliru . 

xviii' s. (Cass.). 
liBULiEi., II., c"" de Ferques; emplacement d'un>- 
abbaye de chanoines réguliers de Sainl-Augusiiii 
de la congrégation d'Arrouaise, fondée vers 1 i3o, 
sous le vocable de .Notre-Dame, détruite en 13911. 
— Sancla Maria île Billo lacn , la'iG (ch. de 
Beaulieu, p. 393). — Biautiu, 1386 (Inrr. de 
Bcaulieu). _ Beaulieu, 1873 (e^ublies de Pi- 
cardie, f 21 1 r°). — Beaulyeu, i.'iSli (plan ani'l. 
du Calaisis). 
Beviliel-, anc. f., c"" de Grincourt-lez-Pas. — Bellin 
lociis, 1198 (abb. de Cercamp). — Beaulieu. 
xviii' s. (Cass.). 
Heioueu, anc. cliàl. et fief, c"" de Noyelles-bz- 

Vermelles (Vingtièmes). 
Beailiei;, f., c"' de lUiisseauville. 
Beaclo, anc. foret, c"" d'Éperlecques et de Rumin- 
ghem, acluellemenl Forki-i. Ki'erlkcques (La). — 
Bethlo, j i/ia (.Mirœus, I. 111, p. .■J3). — SUra de 
Bethtno ret de Spcrliaco, xif s. (mém. Mor., t. XI . 
p. 19). — Bcllo, latJg ( premier cart. d'.\rt., 
{' .5o T°).— Belo, 1S38 (ibid.. I. XIV, p. i38). — 
Hiaulo, i3Co (arcli. du Nord, camples de Tour- 
uehem). — Beauloo, i4/ia (mém. Morin., 1. XIV, 
_ p. 43). 

liKAiLo-lioiviiÉ, anc. chàl. détruit en i358 et lief. 
. d'Éperlecques. — Beto, v. 1183 (ch. de Sainl- 
Bert., n" 3a5). — Betlo, 1193 (chronic. Aiidr.. 
p. 83 b). — Bi/anlo, i35o (mém. Mor., p. aôGj. 

— Bitiutu, i3.56 (ch. de Saint-Bert., n" 1C79. -- 
Beautou, i5.=>o (bull. Murin., t. XIV, p. .'iSJ. — 
Beaulu et Boun-y, 1739 (Vingliémes, I. CCLIV). 

Beailo, lief, c'-de Moringhem, h. de Cuzelingli.m. 

— lielo, ia8,5 (compot. bailliv., Hislor. de Fr. . 
t. XXII, p. 653 H). — BaUo, lagS |ch. d'Art.. 
A. i/i.-i, f 34 r"). 

l'i.t \i.oinlier tenu du roi à cause du cliàti'an 
(le Saint-Omer. 

Beaihanoir, lief, c°* de Beaumerie-Sainl-Marlin. 

Beabiianoib (Le), écarl, c"' de Bourthes. 

BcAUMAnAis, f. , c"* de Maries. 

Beai:»a«ais (Le), h., c°' de Beuvry. — Beltut ma- 
niau. lias (biill. Mor., (. IX, p. 199). — 
Beiiuman'x, laSi (cart. de .'^aint-Barthél., n^'<7 i. 

— limuiiiarh, i3iS (,arl. des charitable» kV- 



3G 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



Bi'lli., I" 20 v'). — Ilimnarès, iShfi (cueiil. Jp 
Saiiil-Barthél.j. — Uiaumairés, i35G (l»ull. Mor. , 
t. III, p. 379)- — Biaumarez , i^-]li (cL. d'Art., 
suppl., A. f), 1° '19 v°). — ]{eanmarès-dele:-l}é- 
ihune, i4oo (Arcli. nat., P. 9060). 

Pairie du cIkUo.iii de Béthune, dans la paroisse 
d'Bssars, avant la Bévolution. 

BtAi MiBiis (Lej, 11., r'" i\c (Valais, s"" de Saiiit- 
Picrre-loz-Calais. 

Bkaijmeiiie-Saint-.Martin, (•"" de J[onlreuii-sur-Mer. 

— Ilcdnmiacum , lolia (Oali. clirisl., l. X, iiislr., 
roi. S85). — fleliiieri, 1100 (cart. de Saint-Sauho, 
n° 9). — llelmen/, 11 56 (Gall. rlirist. , t. \, 
iiisir., col. Si:')). — ■ Iliaumeri, 1 aoy (arrli. di> 
Monlreuil). — lieuvtery, 138O (cari, de Sainl- 
l^aulve, n" 5). — llaumeri, vin' s. (Icrr. de 
bommartin). — lliaumenl, Itiauinery, i'i77 
(cueiil. de l'Ilôlel-Dieii de Monlreuil, f"" 99 v" 
et loy r"). — Heauinene, 179-! (loi de i)runi. 
an II). 

Beaunierie-Sainl-Marliii, en 1789, faisait partie 
du |paillia(;e de Monlreuil cl suivait la coutume 
d'Amiens. Son église, diocèse d'Amiens, doyenné 
de Monlreuil, secoure d'Kcuires, était ronsarrée à 
sainl Walloy. 

Hôpital de Beaumi'rie, fondé au \ii' siècle, réuni 
an \iv' à celui de Notre-Dame de Monlreuil et au 
Mil" siècle a rilolel-Dicu de celte ville. 

Beaumetz, lie!', c"' de Pelvcs (Vinglièmes). 

Beaimetz (La JjAnoNMR DE), fief, c'" d'Arras, an 
(irand-Marclié, tenu de l'abbaye de Sainl-Vaasl. 

Beaumet?. (1-e), lieu dit, c"' de Boubers-sur-Canclie. 

Beaumetz (Le), lieu dit, c" de (lamhlain l'Abbé. 

Beaumetz-i.ez- AinE, 1;" de Fauqncniber(;nes. — 
lielmés, iioi) (privil. comil. Gisn., f° 3 v'). — 
Hebneis, 11 'i5 (cart. de Tliér., p. a'?). — llean- 
meis, Ii>'i8 (I). Bel., cart. d'Aucliy, p. I7.'t)- — 
liiaiimés. x\° s. (cari, de Sainl-Aiiguslin, f° 1 II v"). 

— Ileauiiié-lei-Liiires, xviii' s. (Cass. ). 
Beaumetz-lez-Aire (devrait s'appeler Bcaumelz- 

lez-Laires), faisait partie du bailliage de Lillers 
eu 1789 et suivait la coutume d'Artois. Sa cha- 
pelle vicariale, diocèse de Tbérouanne, puis de 
Boulogne, doyenné de Bomy, était l'annexe de 
Laires. 
BEHiviETZ-i.KZ-(-AMiiim, c"" de Berliucourl. — llelhis 
manxiis , 1 o.SH ( Hislor. de Kr. , t. \1 , p. jgy a; 
di|)loma llenr. I). — llflmees, 1111 (abb. d'An- 
rliiu, c. 1). l'iilcher maiisint. jiô.'i (clironic. 

Canieracense, Hislor. de Fr., t. Xlll, p. .'uo A). 

— Ualmeii. 11S9 (m™ de Maillv, t. II, pr., 
p. 1 lô). — Hidiitiii'is, 1203 (Tailliar, rec. d'actes. 



p. 19). — -liiaumé, i22o((Jabin. Iiislor., t.XXVlI, 
p. .'iG). — lliauiiiés, 1305 (Morcau). — Uyaumè-!. 
1287 (litres et comptes d'Art. , l. I, f 8). — 
Beaumei-eii-Camlnexis , i4io (Bibl. nat., ms. lai. 
17786, f° 79 v" ). — Heamnelz-Us-Camhréii». 
i528 (Arcli. nation., J. loiG, f° iSa r"). — 
Heaume, \\\u' s. (Cas.s. ). 

lîeaunietz-lez-Caml)rai (érection en marquisal 1 
fais lit partie du bailliage de Bapaume en 1789 
et suivait la coutume d'Artois. Son église parois- 
siale, diocèse de Cambrai, doyenné de Beaumetz- 
lez-Cambrai, était consacrée à saint Géry et avait 
Louverval pour secours: le chapitre de Cambrai 
présentait à la cin-e. 

Maladrerie fondée au \iii' siècle. 

Pour la composition du doyenné di' lîeaunielz, 
voir Vhilioduclwn. 
1>eauiietz-les-Lo(;es, ch.-l. de c°", arrond. d'Arras. — 
llellus miinxim, 107a (m°" de Nenfviile, ch. citée 
p. â-î), — Helmeh, 1111 (cart. de .Saint- Va,ist , 
p. 181). — Uealmeijs, liai (cart. de Bourbourg, 
n" 3o). — liealmeix, 1121 (ch. de Bourbourg, 
I. I, n° i4). ■ — Belme: , 1171 (cart. du chap. 
d'Arc, n° 87). — lleaiimeis, 192C (abb. d'Eirnii. 
c. 1). — Biaumes versus Blarville, 1269 (lail. 
de Marouil, f'Syr"). — Biaumes, 1989 (ilnp. 
d'Arras, c. B). -- l{eaumès, 1809 (ch. d'Art.). - 
Iteaumetz-Pourchelet , 1^07 (Arcli. nat., P. sotîo). 
— Beaumez-l'ouchet, i5li5 (arch. du P.-de-(!.. 
s<ine E; fam. de Beaumetz). — Beaumelz-Pom- 
cheleltp, i()i4(abb. de Sainl-Vaasl, H. i()8i). 
ltenumel$-tes-Lvges. 1720 (Saugrain, p. 33i). 

Beaumetz -les -Loges faisait partie de la gou- 
vernance d'Arras en 1789 et suivait la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
doyenné de Pas, élail consacrée à saint Michel; le 
chapitre d'Arras présentait à la cure. 

Chef-lieu de doyenné de district du conuuen- 
cement du wni" siècle à 1778. Voir l'//i(ni- 
itucliim. 
Beaumont, c"" de \iuiy. — lletmonl . 1191 (abb. 
d'Iléniu, d. 1). — lioUus mous, in.! (cari, de 
la lirayelle, p. aO). — Belluinum. ) '.".^-^ (Morean, 
l. (>IA \ \ I , f " I a 3 ). — Bellus muns versus llénini' . 
I aCo (cart. de iMarœuil, f" a a v"). — Buiumont, 
1270 (chap. d'Arr., c. Vitry ). — IliemnnI , 1972 
(ch. d'Art., A. ai, n" /i). — Ile Monlehelh. 
Xlll' s. (Jongleurs d'Arr., f° a8 v°). — Bunumimt. 
l338 (ch. d'.Vrt., A. 583, n" 1). 

Beaumont, en 1789, faisait parlie du bailliage 
de Lens et suivait la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, dioièse d'Arras. doyenné d'Hénin- 



DKl'AliïKMKNT l)i: l'AS-DK-C AL \IS. 



37 



Liétard, l'iait consacrée .1 suint Mailiii ; l'al)l>é de 
Blaiigy |)it'sentait à la ciiif. 
Ancienne' nialadicrip. 

ItKAUSiONT, II., (■"" de HIéquin et de Ledinglieni. — 

llieumunl. lôuH ( liesp. de Saint-( • r, ». SG, 

n"aoo). — lteuumoiit-lii-Le(lini;hem, i'/^><) (Vinj;- 
liémes, l. CCCCXLVIl). 

Reaumont, s°" de tollinc-Beanmont. — ifont tiipfr 
flnvio Alleia, 738 (cart. Sitli., p. 4t)). — liellu» 
nions, 1 17a (cari, de Sainl-Josse-sur-Mcr, !" k v"). 
— ISeiuimoiit , l'ilto {ibtd., [" iH r"). 

BtAuuosT, s"" Cad., c"° de Liettres. — Uijaumoni. 
i365 (cli. d'Art., A. 5)83). — Le Heaumnnt dudil 
heu de Liettres, 1507 (Boulliors. t. II. p. .'Î8'i). 

|{> u MiiNT, anc. faidiourj; d'Ilesiiin. 

HtAiiMOM, bois, c"' dr lloellecoiirt. 

lÎEAUMONT, anc. 11., r" de Sainl-Maitiii-Boiilo(;ne. — 
liellm mans, iao8 (cnrl. de N.-D. de Boul. , 
p.119). — Heaiiiiiont , kW() (Anii. iial., J. iia'), 
11° 18). 

BiMMONT, lie!, c"" de Selles (dérlar. des fiels du 
Boni., |i. 5()). 

Beaiimont (I.k), II., c" de Racquinj;lieni. 

Bkadmont-lk-I'ktit, iief, c'" de Beauinoiit. 

Bkakphé, I., anc. cliàt. et fiel, c"' de Boniiingnes- 
lez-Ardres, niouv. du cliàt. de Tourneliein. — 
Iliuupré, 1367 (fomples do ïonrneliem). — Iteati- 
pré, i.'Î7:^ (eslablies de Picardie, C 211 r"). — 
Pulchrum jirtttum, i/ii5 (cli. de Saint- Berl.. 
11° 2/i8()). — Iteaupré, i544 (liefs du rliàleau de 
Tonrneliem ). 

Bkuiijuesne, II., Iief el rliàl. , c'" de Fiefs. — lliau- 
chienne, 1 3(j(> ( arcli. du Nord , A. 60 , f ' 77 v"). — 
lUaucaiiie, iSaS (cart. des cliarlr'" de Gosnay, 
t. I, f° ■.!•'). — Ileauiaisne-en-Ternoys, i358 (cli. 
de Saint- Berlin, 11" i6'i8). — lleauquesiie-lez- 
liamons. i5i(i (.\rcli. nal., J. ioo5, n° 3). — 
lleaiiquene, aviii" s. (Cass.). — lieaucaine (c. min. 
inl.). — llnsiiuesne , i<)Oa (annuaire du l'.-de-l^.. 
p. 5io). 

Bevuqdksnb, Iief, c"° de lîicliel)our(;-rA>oiii', 

Beimiain, fiif, c'" d"Aiidriiir(|. Itfnurin. i-j'.^y) 

( Vin,ijtii''mes, n" alii). 

Beaijraiv, Iief, c" d'KrousI-Saint-Meiii. 

Bk»iirais-Ch\teai;, s°" de la c'" do Beaurainville. — 
lleiriiiiiim super Jluvio Quanlia , 738 (cari. Silli.. 
p. /19). — Helrem, x\° s. (D. Grenier, I. C\(!IV, 
p. î3a). — Casteltitm de UeWaim , xiT s. (p'carl. 
de Domm., f° 68 1°). — De lleltovanw Cuxtro , 
ia'i8 (la), du Très, des ch., t. III, p. 33.1 )• — 
Iliiiiirain-le-C.liastel . tiv* s. (Arcli. nat. , P. iH^, 
f" 160 r"). - Ilriiitram-Chaslel . i'»)- ( Boiillioi-s, 



l'elit- 



I. IV. 
, GHo 



I. II. p. (io'j). — lliaurniiit-tuilel , 1Ô3(| 1 Arcli. 
nat., J. 1016, r° aoi r°). — Htauram-suy-l^anrUe , 
1793 (loi de lirum. an 11). 

Beauraiii'(ilii\tc.'iii, en 1 7K9, fiisail {larlie de la 
.scncrliaussiie de Saiiil-Pol ■•t suivait la coutume 
d'Artois. Son église, d'abord diocev île Tlié- 
i-oiianne, puis de Boulogne, doyenne de Faui|uein- 
bcrgues, secours de Reauiainville, était consacrée 
à saint Nicolas. 

I.a cliiitelleniede lleaurain, détachée au \ill' siècle 
de celle d'IIesdiii, a\ait la iiiéiiie étendue ipie le 
ressort du bailliajje de Uaben (Voir Vlnlrn- 
duclion). 

BEAunAiN-PETiT, 8°", c" dc Beauraiuville. — 
Beaurmn. xviii' s. (Cass.). 

Beauiiiins, c'" d'Arras-Siid. — llethriniini 
pai;o Alravaleiue, (iOi (Ilislor. de Fr., 
p. fi'ia d; diplonia Clilol. III). — llelriniii 
( Balderic, p. 'ili). — Wf/rcnium, G8o (variante. 
Mira'iis, t. IV, p. a, col. i ). — lleaiiren/r, mji 
(111°° de Neufville, cb. citée p. 5i). — lieWaim . 
1 07a (cart. du rbap. d'Arras, n" a ). — liealrmm , 
1 I .")'i-i I 09 (iliid., n° a8). — lleltus ramns, xii* s. 
(cart.de Saint-Vaast, p. aE)5). — Belrnnnii , i i ij'i 
Jongleurs d'An-., f" (i v"). — De Pnlchru ramo. 
Mil' s. {ihid., f° 29 v"). — liiiimmm . Ain" s. 
(oliil. B du cbap. d'Arr. , f° 70 \°i. — /{™ii- 
rai'n, i3iG (cart. de Vlaneuil). — lleaiiraiii, w' s. 
I comptes d'Arl., f° a r°). — llcuu-ltnimt-lez- 
irras, 1739 (.Vlaillart, p. 1 3 ). — llenuritint- 
lez-.lrras. wiii' s. (Bibl. de Bcaulieii , dénoiubr. 1. 

— Ileiiiirvins , i-]i'>-y. { KApilly, I. 1, p. 3H0). 
Bcaurains, en 1789, faisait partie de la ([ou- 

vernaiice d'Arras el suivait la coulunu" d'Artoi^. 
.'son éijlise, diocèse d'Arras, doyenné de Croisilles, 
district de Fampoux, secours de Tillny, était con- 
sacrée à saint Martin. 

Ancienne nialadrerie fondée au xin' siècle. 

Bk(Iiiainville, c°" de Caïupagne-lez-IIesdin. — Hel- 

lein, lin xi' s. (tapisserie de Bayeux). — Helni- 

iiiiis, (in xi" s. (Gai(;iiières, I. Il, p. a'i). — 

lleelram , lin xi' s. (cart. de .Saint-Geiir|;es, P aa r' 1. 

— Ileliaim. 111.S-1119 ( p' rarl. de Dominarl.. 
(" 8 r°). — llelriiiium , Ii3i (Turpin, bisl.comil. 
Tanan., p. .'jg). - Betreim, i\h-] (Gall. christ.. 
I. X, iiistr., col. 315). — Bellrin, 1171 (lerr. A 
de Thcr. , a' part., f 3 r°). — Baurem , i-jm 
(ahb. de Saint- André-au- Bois). -- lieh-nm. 
i;>07 (liiUel- Dieu de Monlr.). - Binlreim, 
iMf) irb. du Val. B. 3'i, n° .-)). — Bi.iiim... 
12'.! 4 (cart. de \alloircs, 1' 1 1 o 1. — lleniiiem . 
Ileniireii. 1 i)!) (Gaigiiières, I. Il, \>. 1 '1 )■ "''- 



38 



DEPAIiTEMEM DU PAS-DE-CALAIS. 



Umi laiitum villa, iy3l5 (ardi. de Beaurainville). 

— Biaurnim, 1278 (Rodière, prieuré de Beaurain, 
pr. , p. 1 19). — Biaurain, i3i 1 (aveu de Mainte- 
nay). — Biaurning, i34G (Froissant). — Binnr- 
raim, i343 (Rodière, prieuré de Beaurain, pr., 
p. 13/4). — Beaurain-le-Ville-Us-Hesdin , ^iv" s. 
(Arcli. nat., P.i37,f°3ar°). — Beaurain-tur-Cnnge , 
i36« (D. Grenier, t. CXCIV, f 233 v'). — 
Beauiaïu-le-ltte, 1.J07, lioiilliors, t. II, p. C02). 

— Beaiiraina-la- Ville , 1 539 ( Arcb. nat. , J. 1016, 
1' 201 r°). — Bemiriiiniville , \l3l1li (cart. de Saiiil- 
André-au-Bois). 

Biaurainville, eu 17X1), faisait (lartie de la si- 
uérliaussée de .Saiiit-Pol el suivait la coutume 
d'Arlois. Sciri éjjlise paroissiale, d'abord diocè.se de 
Tliérouaune, puis de Boulogne, doyeiuié de Fau- 
(piembergues, était consacrée à saint Martin el 
avait Beaurain-t^liàteau pour secours. Le |)rieiu' di' 
Beaurain présentait a la cure. 

Ancien prieuré de l'abbave de .Sainl-Bertin fondé 
au viiT siècle sous le vocable de saint jMartin, passé 
avant le milieu du xi' siècle à l'abbaye de .Mar- 
uiou tiers. 

Aucieruie maladrerie, dite hôpital de Cncquempol , 
fondée au xnT s., accrue en 1696 des biens des 
léproseries de Juniel et rie (,'avron. 

Plusieurs des cilalions relatives à Reaurainville, 
s'appliquent éfjalement à Beaurain-Gbâteau. 

Beii;iiec.ard, b. el anc. cb.it. , c°' de Boiry-Becque- 
relle. — Belre/jnrt , isSg (r^rt. des cbapellenies 
d'Arr., f" 102 v°). — Biauregard. i3oi (rli. 
d'Art.. A. ibti, n" (i)- 

BeAuneuAiiD, II., 1 "' de (iamiers. — Le Ktaurrjuird 
(c. niiu. inl.). 

BEAUREdAni), II., c" de Piben. 

Beauregari), fiel, c'" de Saiut-Nicolas-lez-Arras. 

Ancienne baronnie de Saint- Vaasl (arcb. du 
P.-de-t;., H. 11 il). 

Beaurec.ari), anc. nian. , c°' de W ierre-Elïroy. 

Beabrepaire, 11., c."° d'Acquin. 

Heairepaire, anc. man. et I. , c°° de Beaumerie-iSaint- 
Marlin. — Bielrepair, iaX3 (abb. de Saint- 
Saulve). — Biauiepoir, i.')o(i (cueill. de Sainte- 
Austrebertbe, (" 79 v'"). — Bianri-pair, >5()6 
(Tierny, Raisons, ji. 197, n° 290). — Beaurepeie, 
i685 (Epigr., Hesdiii, p. 17). 

Beai'repaire, f., <•'" de Reaurainville. — Beau Re- 
paire (c. min. int. ). 

Beaurepaire, fief, c'" de (ibelers, tenu il'Aubigiiy- 
la-.Marclie. 

Beaurepaire, anc. f., c"' de Drouvin. — La ceiisf 
de lU'iiuri'paire , x-fj-i (Arcb. nat., P. 2069). 



Bealrepaibe, lief, c" de La Couture. — Beaurepair, 
i5o7 (Routbors, t. Il, p. 309). — Le Beau Be- 
paire (cad.). 

Beadrepaire, f. , anc. man., c"' de Lillers. — Beaa- 
rvpoir, 1607 (Routbors, t. II, p. 37/1). — Beatiri- 
parl, i5.")9 (Douay, m"" de Béth., p. 69). — 
Beaureper, 1689 (Épigr., Bélhune, p. -v'iS). — 
Beaurepaire, 1671 (bibl. de Beauiieu; tilres de 
fam.). — Beaurejier, iviii" s. (Oass.). 

Beadrepaire, anc. man. et fief, c"' de Meutipie- 
Norlbéiourt, s°° de Nortbécourl. — Biaurepair, lin 
xin's. (cb. d'Art., A. 118, n°()). — Beaureper. 
la'ii (av. de Toumebcm, Recberches, p. 233). 
Seigneurie vicomtière tenue du cbâteaii de 
Tournebem. 

liKiiJREPAiRB, f", c"' de Neufcbàlel. — Foniame 
du Borne ou de Beaxtrepaire , 1720 (llaijjiieré, dir- 
lionn., p. 30). 

lÎEAUREPAïuE, h., c"* de Saint -.Mai tin -Boulogne. — 
Biameper, 1293 (Arcb. nat., J. iii4). — Biau- 
repair, i.")o5 (terr. de Saiiit-Wuluier, p. iâ). 

Beadrepaire, lief, c"' de Verquin. 

Rkadrepaire, fief, c'" de Waben, tenu delà s" de 
Merlimonl; ariière-lief du comté île Ponlbieu. 

IlEACRiEn, II., c"" de Lorgies. 

Bkairietz, f. et fief, c"" de Baiiigbcn. — Bauriez , 
1789 (l'i-dc.-verb. coût, de Saint-Omer). — Beau- 
rié, xviil' s. (Cass.). 

Beaurielz faisait partie de i'.Vilois el du bailliagr 
de Sainl-Omcr. 

Beaurietz, éc.,c"° de Bezingbeni. — Biaurtez, 1379 
(cb. d'An., A. a6). 

Behroï, lief et anc. bois, c°* de Wiltcriiesse. - 
Biauroy, i365 (cb. d'Art., A. 7i(>). — Bauroij, 
i7r>9 (Vingliêmes, I. IJCCXCVI). 
Fief tenu du roi à cause du cbàleaii d'Aire. 

Reaussairb, lief, c"° de Drocourt. 

Reaussart (Le), fief. c°' de Carvin. — Biuusart, 
12.').') (cari. d'Aubiguy, f° C) r°). — Bamarl , 
1287 (cbap. de Lillers, c. 1). — Biaiisarl, i3o7 
(titres el comptes d'Art., t. 1, f° 35). — Hmusarl 
près Lihercourl, 1789 (Maillarl, p. 22). 
Kief mouvant de la principauté d'Epinoy. 

Rbaussart-a-l'Eal, b. , c"" de Iliimilly. — Bellum 
surlum, ia3o ( lay. du Très, des cbartes, t. Il, 
p. 19G). — Beaussard, i365 (cari, de N.-D. de 
Saint-Omer, f° kh v"). — llwussarl, v. i4()4 
(cueill. papier de l'bolel-Dieu de .Montreuil). 

lÎEAiissART-AL-Rois, 11., c"" de lîumilly. — Bellum 
sarlum, 1 1 Ko (petit cart. de Domm., f 71 r°). 
— BeaunKirt-lez-ltiimiUy, 1679 (coust. génér. du 
c" d'Arlois). 



i)iîi'\r.TKMi;\T 1)1 r\s-i)i:-(.\i.\i>. 



3'.» 



Beausse (La), biii-^, i'" (l'Eslii-i's. 

Bbaisse (I,*), 1., (•"' de Neinille-siir-Moiiticiiil. - 
Le Beaiisie, i556 (mc'iii. Soc. ai-ad. de Houl., 
t. Mil, |>. :io3). — La lipau„e, i6»4 (al)li. d." 
Saiiile-Aiislrolicrtlie ). — Iai Weaurc, \ïiii' s. (Cass.). 

Beiival, anc. inaii., r°' de Liiinbrcs. — Iliaural, 

l 'i.'iS (cart. des cliartr. du V,il-S"-Alde{;. , f ° a8f) >° l. 

Ancien prieuré de l'abbaye de N .-D. de Bourbourj;. 

Bbauvalios. 11. el cliàt. , c'" de Bou(|ueliault. 

Beacïoir, II., c,"' de Kounières. — lUiHiis eisiui xupei- 
Allciam, la/ili (ib. d'Art., A. ii, n°i). — llenu- 
loir-lèa-Bdiiuières , i47()( Arcb.nat. , J.8o7,n'' aij). 

Beauvoir, licf, c"* de Saint-Venant, incorporé à la 
s" de La Haye et niouv. du cliàt. de Saint-Venant. 

ItetLVOiR-BiviÈnE, 11., (•"" de Wavrans. — llrauvoir, 
i.'JoG (se. d'Art., n" h'/'j ). — Heniivoù-Hivière, 
i7-!0 (Saupraiii, p. 387). — Ileaiivnir-en-Rivihv , 
177'! (D. Grenier, calai, alpb.). 

Beauvoir avait une coutume locale rédi|;éi^ en 
I ■')o3 suivant la coutume d'.^rtois. 

Beicvois, c"" de Saint-Pol. — • Betliis visun, lO.'iK 
(Le Carpentier, pr. , p. 7). — IMvoir, 11 8.3 
(abb. de Cercamp). — Bellum videre , i 309 [ibiiL). 
— Biavoir, ia.'i3 (cart. de Cercamp, f i3). — 
Bimvoei; i3l8 (Histor. de France, t. XXIII, 
p. 819 D, listes de convoc). — Biavcoiv, l'Aa'i 
(abb. de Cercamp, c. v). — Biauroir, ili-jG (Arcli. 
nal., J. 807, n° •jy). — Beaiiroiv-l' Abhatie , 1387 
I anii. du Nord, reg. A. ao). — Beamoir-eii- 
Tenioit, id3i) (.\rcli. nal., J. loilj, 1" .">9i r"). — 
tienmoys, 158'! (élection d'Art., ri>(;. 1, 1° ■!o3 v"). 
— ■ Beauvoir-eii-Artoii, 1739 ( .Maillarl, p. a3). — 
Beauvoir, wui' s. (Cass.). 

Beauvois, en 1789, faisait partie de la séin'- 
cbanssée de Saint-Pol et suivait la coutume d'Ac- 
tois. Sa rbapelle \icariale était l'annexe d'OEui. 

Beauvois, fief, c"" de Fampoux. 

BBAO»ois,éc., c°''deLacres. — //eniiroir, xviii''s.(Cass.). 

Bbadvois (Le), f., c"' de Selles. — Bellu» vitits , 
i'>85 (Histor. de Fr., t. XXII, p. 0.')3k; compot. 
terrœ Gisnens. ). — Beauinir, xviii' s. (Cass.). 
Fief tenu de la pairie du Bouliliier. 

Bécarderie (La), lieu dit, c"' de Lestrem. 

BéciiAVK (La), anc. f., c"* d'Ilam-en- Artois. Lu 
ru« de la Becliaije. 173.^ (terr. d'Ilam). 

Reclet, h., c"" d'Hersin-Coupignv. 

BÉcoNïAi,,anc. lieu dit.c^de Tilloy-lez-Molllaines. 
Brcqumvat, \ii' s. (cart. de Saint-Vaast, p. 35a). 

Bécoobt, c°" d'Hucqucliers. — Becort, 1119 (cart. 
d'Aubijjny, f° 93 v°). — BecoU, 1170 (carL de 
Thér.. p. 38). — lieccort, 1307 (cart. des cliapel- 
lenies d'Arr. , fol. H') s"). — Bniirfiurt-en-Bouleniojs . 



xi\' s. ( Arcli. iiaL, 1*. 187, C 8-j r",!. - - Beckoiirl. 

i3/ii (rh. d'Art.). — Beciiud , 1 /itiô M^abin. bistor. . 

t. XIII, p. 9oG). — Bercnml . \vi* s. (pouillé d- 

liou!.). 

Bécourt, en 1789, faisait partie de la séné- 

rbaussée de Boulo|>prie, ancien ressort judiciain' 

du bailliage de Desvres, el suivait la coutume d>- 

Boulonnais. Son église paroissiale, d'abord diocès*' 

de Tliérouanne, doyenm'' de Faiicpieml>ergue«, 

puis diocèse di' Boulogne, doyenn.' d'Alitte, était 

consacrée à saint Léger; l'abbé de Buisseauvilb- 

présentait à la cure. 
lÎKCocRT (Le), b., c°* de Saulchoy. 
BÉcocHT (Le moulin db), érart, c" de Bourllies. 
BÉCOURT (Les), lieu dit, c" d'Haplincourt. 
Becijue (La), m"' et ruiss. , c"* de (^endette. 
Becqde (La), ruiss. qui prend sa source à Helfaut 

et reçoit le nom de Mrlde sur le territoire d'Heu- 

ringbem (i«ir ce mot). — /rf Beque. 1 388 (cart. 

des cbartr. , f â.î r°). 
Becqce (La), ruiss., c°' d'Esqiierdes. — L« Beh. 

laga (ch. de Saint-Bcrt. , n° i3.jo). 
Becoue (La), miss., c" de Ferques. — Aqua lie /.<>- 

becai , 1 157 (cart. de Beaulieu). 
Becquk ( La ), ruiss., c°° de Boquetoire , afll. de la Vieilli- 
Lys. — Bec» , 1 18a (cb. de Saint-Bert., n° 3a5 1. 
Becouk (La), fief, c" de Recques. — Bekit, iBo'i 

(arch. de Saiiit-Omer, G. 860 |. — l,n Becqiie. 

i7.')9 (Vingtièmes, t. DCWVl). 
Beci.h t-À-l*iiissoriS (La), ruiss., c"' de Blandecqu'»s. 

alll. de l'Aa. 
Beci.iie (Le), bois, c°* de Giveucby-lez-la-Bassée. 
Btci.ii E (Le), anc. man. et fief, c°' d'Oulrcau. — Le 

Becque, 1389 (Arcli. nat., J. iia/i, n° a5). 
Fief tenu du bailliage d'Outreau. 
BEi:i.)LE-i)E-(iAtcAi. (La), ruiss., c°' de Quiestède, alll. 

de la Melde. 
Becqi:e-de-la-Barxe (La), ruiss., c" de CampagUi'- 

Wardrecques, si' jetant dans le canal de Neul- 

Fossé. 
Beci.iue-obs-Ciiartreux (La), ruiss. qui prend sa 

source à Wisques et se jetU' dans l'Aa à Sainl- 

Omer. 
Becque-de-Couuendal (La), rui>s. , c°" de noqiii'toin- 

et de Quiestède, alll. de la Melde. 
Becque-dk-l'Kcouart (La), riiiss., r" d'Ecques. alll. 

de la Melde. 
Becoie-u'IIerm» (La), ruiss., c" de Racquingliem. 

afll. d.' la Melde. 
Becqce-dc-Biei (La), riv. qui prend sa source .i 

Fleurbaix et se jette dans la Lys pK-s d'Erquin- 

glieui (Nord). 



'lO 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



fÎECQUE-Di-WoHAïE (La), Fuiss. , c" d'Ardres, alil. do 
la rivière d'Ardres. 

Becqueaux (Les), f., c°' de Quéaiit. 

liEci^E-iEDou (La), ruiss., c'" do Raïqiiiiijjlieni, allL 
de la Melde. 

iJECijutLo, lieu dit, <■"* de Hoiille. — Berkelo, i3.îi 
(cil. de Saint-Bert., n" i.5ô6). 

liEcijiE-MARiE-VooRT ( L* ) , puiss. , c"' de Polinco\e. 

liBcgiEREL, lief, c"* de jMontreiiil-sur-Mer et nom 
d'une ancienne porte de la ville. — Reccerel, i 9o5 
(cil. du Val, B. 34, n° 3). — Becherel, I2i5 
{ibiiL, n° 5). — Becquerel, iSâtj (cart. de Mon- 
treuil, p. 37). - — Beqtierel, l'A-j'i (iliid., p. 110). 

Becijuebeu.e, s°" de la c"°de Boiry-Bi'cqucrelle. — Be- 
i-heiel, ii54-ii59 (cart. du cliap. d'Arr., n° a8). 

— Bekerele, 1190 (litres deHanle-Avosnes,p. 97). 

— Iteclieiel, 120a (cart. de Manruil, f° 1 18 v°). — 
Biélceriel, 1202 (Tailliar, rec. d'actes, p. 16). — 
Bt'iijncrel , 1288 (cliap. d'Arc). — Beketel , i-f.tt:>. 
(cart. des cliapellenies d'Arr. , f " 1 (i \"j. — Béquercl ■ 
1 269 (m"" de Neulville, cli. cilée, p. 89). — Beque- 
lelliim, I 282 (cil. d'Art., A. 8, n° 10). — Bichrel , 
Mil* S. (fii'l's du cliàt. d'Arr., 1° 1 v°). — Becqite- 
rerel. i42(| (cil. d'Art.). 

Aucii'niie dépendance de Boisleux-Saint-Marc 
raltadiée à Boiry-l!ec(pierelli', au xiiT siècle. 

liECijttniE (La), lieu dit, ('"' d'Alinctliuii. 

liEi:iji]E-lii(i()ULET (La), ruiss. , c'" de Norlkerque, se 
jetant dans la rivière de Nielles. 

Heii^iiet (Le), lief, c'" de Neuvc-Oliapelle. 

Bei.ijuetoii, ou Becoue- Ktoile, Luis, c" de Tilly- 
Caiielle. 

Heoi.iue-Véiieï {L\), ruiss., c"° de l'olincove. 

BÉDATS (Les), h., c" di' Bazinglien. — Beda , xviiTs. 
(Cass.). 

BÉDoiiÀTBE, 11. et anc. cliàt., c"' de Sainl-Martiu-Bou- 
loji'ne. — Bî-ipilewnter. i-iSfi (lerr. de Beaulieu). - 
Bnleirare , i3()li (Arcli. nat., J. 792, i" ti r'). — 
Hfdouudtre . l'iHo (terr. d'Andres, f" 20 v"). — 
ISéiluiiiislre , i5o& (leri'. de Saint-Wulmer, p. /ih ). 

— Bàlnaslre, 1 ()7() (airli. de Boul., évèclié). 
Fief tenu du roi à cause du château de Boulo;[iie. 

Behre (Le), lief, r'" de Lcspesse. 

Befvre n« Besvre (La), L, c" de Witternesse. — 
Le Beverne, i33() (cil. d'Art. , A. .")6o, n' 2). — 
/,(■ Bevrene, liiCu (cil. d'Art., reg. A. t)9'i, 
f G v°). — Le Bevre , i36i (se. d'Art., D° 1698). 

— Le Besrrene, 1.507 (Boiitliors, t. II, p. 38i). 

— Bènes, 1609-1660 (Bil)l. nal., Colb., Flandre, 
t. LXXXVIII,f°"35r"). — Le Bejh-e, i679(Douay, 
ni"" de Bélli., p. 128). — Le Bejf'n-e, i75o(arcli. 
de Saint-Om., plan). — Ln s" del Bejvre, 1769 



(Vingtièmes, t. DCCXCM). — Bevre. xviii' s. 

(Cass.). — La Besre ,190a (Ann. du P.-de-C, p. 609). 
BéucEBiE (La), f., c'" de Wierre-Ell'roy. 
Bégii\ebie (La), anc. (., c°' d'Henneveux. 
Bégeiwal (Le), bois, c" de Gemies-Ivergny. 
Béuagmes, c°" de Bapaiime. — Bahinez, Bahiiiiez 

[lire : Baliingies], 1101 (cart. de Saiiit-Vaast, 

p. 288 et 289). — Bahnniriœ, 1 i35 (iii</., p. 289 1. 

— Banginim, i i5a (cart. du cliap. d'Arr., n" 19). 

— Bnginiœ, 11 54 (ihid., n° a 4). — Baheigiiies , 
1246 (abb. de Marocuil). — Bahniijpiies, \^'\- 
(abb. du Vivier). — Baegnies, 1281 (cil. d'Art., 
A. 122). — Béliaigiiiet , 1291 (cart. des cbapelle- 
nies d'Arr., f° 106 r°). — Baaiguies. \\\\° s. 
(cb. d'Art. , Bicouart, p. 72). — Balmpiies, i3o4 
(cil. d'.\rt., k. 200). — Bahaijrtiics , xiv* s. (cart. 
des cbapelains d'Arr. , r 4 v°;. — Behaigni, i4o9 
(cart. de Maro'iiil). — Béhagnies, xviii* s. (Cass. ). 

Béliagnies, en 1789. faisait partie du bailliage 
de lîapaume et suivait la coutiitiK' il'Artois. Son 
église, diocèse d'Arras, doyenné de liapaume, était 
l'annexe d'Enillers. 

Bei.-Aiu, h., c"" d'Outreau. 

Bélaviont, lief, c'" (l.> Solle,;, tenu d- la s'' de Biu- 
nembert. 

Belrert, haut. <'t aiic. bois, c'" de Licipies. — ller- 
deberg, 117'! (ch. de Lirques, |). ûi). — Berlr- 
lierg, 1198 (ibid., p. 60). — Berthebercle . i 4 1 .') 
(Rodière, Ch. diverses, p. 80). 

Bei.bet, h., c"' d'Henneveiii. — Berrbel , 1199 (ch. 
de Samer, p. 53). — Belebel , i25o (Tailliar, 
rec, p. i85). — Bellebelli , 1499 (cb. de .Saint- 
Bert., n" 3569). — • Bellebee, 1553 (déclarât, di's 
liefs du Boul. , p. 198). — ■ Bellieeq, 1610 (Arch. 
nat., P.773'', n° 5). — Belher. \\m' s. (Cass.). 
— Belbê, 1847 (enq. post.). 

F'ief tenu de la baronnie de (lileinberl et uni à 
celle-ci, après saisie, en i683. 

Bki.dune, lief, c"' de Polinco\e, uiiiu\. du rbàt. cr\u- 
druicq. 

Bei.iiam, anc. h., c"' de Marœuil. — Belhnni ttuliqui- 
tiis Vdcnla Hiiberrinebem , 121 5 ( reg. kartaruni, 
r39r''). — iicttam, i226(cart. de Mar<eiiil,r'48r"). 

— Beham. 1962 (reg. kartaïuni, f i53 v"). 
BÉLiELL (Le), fief et bois, c'" de Bamecourt. — 

Belliu. 1289 (I). Bel., cart. d'Aiichy, p. 157). 

— Bellieu, i3o9 (ch. d'Art., A. 5."i, n° 4). — 
Hauheiiieu , 1Ô59 (Arch. nat., J. 787, n'S). 

-Fief tenu du roi à cause du château de Saint-Pol. 
BÉi.iNA ou Beli-ina, f. , c"" de Tardingheu. 
BÉLiNCiiEN, anc. vill. disparu, près Wis^aiit. — Beliu- 
gebeiii , 1 17:! (cli.de Sanier, p. 4i). — Ecelinglie- 



i)i:i'\isTi:\ii:.\T di I'as-dk-cvi, vis. 



'il 



liem, 1 iijij (iii(/., p. 52). — IMi«i;hem jiuta 
Uilsaiiduiii , Mil' s. (Lamii. \rd., p. aai). 

liKLiNGiEn (c. Kt.-maj. ), f., c "' di' (jlenlcii. 

liKi.LAConDEL, 11. et liof, r"' de ItiviiTc. — liertai- 
runlel. I i5fi-i iTir) (cait.dii cliap. d'Arr., n" aH). 

— Ilellai/cordel , laôi (cart. des cliapollcnies 
d'Arr., f" {)7 1°). — IleUaicordet , ia()3 (cliap. 
d'An-., c. II). — Bellaicourdel , 1369 (Moreaii, 
t. CLW^r* 51 r°). — liécoiuM, 1371 (ald). du 
Vivier). — IMucoitnlel, iSai (cli. d'Art., A. 
39a). — llcllencuurdt'l , i40i) (Arcli. nat. , J. 
ioo3, f 6 r"). — liellacnurdet , 1739 (Ving- 
tièmes, t. DCXXXVII). — Itellacoi-detle, i.joa 
(Ann.du P.-de-C. , p. 509). 

Fief mouvant de la s'° de Beaumelz-les-Loges. 
lÎEi.ncoonT, h., c"' de Rivière. — lierlaidi cmiis, 
iiô'i (cart. du cliap. d'Arr., n" a 3). — Hnlai- 
ciirlix, I i.")4-i 1,1g [ibid., 11" 38). — llelhioiurt , 
1248 (cart. des cliapelienies d'Arr., f° 9» r"). — 
lleltecort, itiôo (Tailliar, roc, p. 181). — llelhii- 
i:orl, ia5i (cart. des cliapelienies d'Arr. , f 9.I r"). 

— Bélacoiirt, 1 387 (arcli. du .\()rd , ref;. A. 20 ). — 
liellencnnrl-le-l'elil , lôa') (Arcli. nat., J. 791, 
n" 3, f 10 v"). — Iiell(Ho,irt , xviii" s. (Cass.)." 

fjhapelle bénéficialc à la collation alternativi- 
du chapitre d'Arras et du seigneur du lieu. 

l!ti.niRE, (ief, c"' d'IIersin-Coupigny, mouv. dn cli.it. 
de lîétliune. 

BcLLANSiiv (Le), f., c.°° de \\ irwignes. — I.c lli-ln- 
noij, wiii' s. (Cass.). 

Bem.e (La iimÈiiE de), ruiss. qui prend sa source à 
• lolemberl, passe au Wast et à Belle et se jelle 
dans la mer, à ^\ iinereux. 

Belle-Assise (Li), cliàt., c" de l!oulogne-sur-Mer 
(enqu. post.). 

litLLE-AvESNES OU liELLlVtS\ES , 11., C,"" de Làtlce- 
Saint-(,liientin. — .liesucs Hipelli , v. 1 1 â'i (cart. du 
diap. d'Arr. , n^sS). — Areniiœ l'ispeUi , 1 lâ'i-i 1 ôi) 
(ihid., n° 28). — .'IresHps, 1 171 [ihid., n" 37). - 
ISelluve.ina . 120a (abb. d'Ancliin. c v). - lldc 
Ivesiie, 1296 (arcb. du Nord, A. lio, (" 71') v"). 

— licleavcniie , xiv" s. (le Cart. de l'év. d'Arr., 
p. iSg). — liel-An«iies, 1 'iOg(Aicb. nat.,J. loo.'î, 
r* i r"). — Relncesne, 1720 (Saugrain, p. 33i). 

I!i:llebbone, fief, c"" de Waben, tenu du loi à cau^ii' 
du comté de Pontliieu. 

lihLLEBRrxE, c"" de Desvrcs. — Iteiebroniiii , iiiCi 
(clirenic. Aiidr. , p. 790(1). — lieleln-uniin , 1172 
(cart. de Saint-Josse, f .'i v"). — ISidlehronii , 
%n' s. (cart. de Saint-Georges, f 44 r"). — l)r- 
lehrnne, i3o() (cart. deSaint-Om., f 19 r'). — 
lleiflmiiii , Mil' s. (Lamii., Ard., p. ai*)). — Hii- 

l'AS-DE-C\HIS. 



W/roHc, i3oi (cb. d'Arl., A. \6h). — Hrllebun.t , 
i340 (Kroissarl, I. IV, p. 1). — llrllelmunir , 
i34() (ihid., p. 63). — Verhiomif , vu" s. (Arrli. 
nat, I'. 137, r 9O r"). — llellebrouiie , 1479 
(aveu de .Merlimout). — lielhronne , i553 (di-cl. 
des fiefs du Ifoul., p. 4). 

La baronnie de liellebrune, réunie en i643 au 
marquisat de Fiennes, faisait partie de la séné- 
chaussée de Boulogne en 1789, ancien n'-sort 
judiciaire du bailliage de Londefort. .Son égli~i-. 
diocèse de ThiTouanne, puis de Boulogne, doyeimé 
de Boulogne, secours d'Alinclliun, était consacré'* 
à saint Ktienne. 
Beli.e-Cboiv (La), h., c,'"de Desvres et de Longfoss^. 
lÎELLE-Cnoiv (La), h., c"" de Racquinghcm et de 

VVardrecques. 
Bblle-Dali.e, f. , c" de Tardinghen. — ISitlednlIr . 
i5oC (terr. de Saint-Wulmer, p. i44). — Belte- 
dale. wiii* s. (Cass.), 
Belle-Kpine, h., c" de Frévcnt. 
Belle-Epine (La), h., c"° de Ligny-Saint-Flochel. 
BELLE-ET-llouLLEionT, c°" dc Desvres. — De llelto, 
11 83 (cil. de Licques, p. ô-j). — lletle, fi'.ig 
(I). (irenier, t. WIlAis). — Helliis vel Ueallocut, 
xiii' s. (Lamli. Ard., p. 3i.ô). — BeU, i'i-\ 
(Demay, se. d'Art., n' 1918). — UesU-, i.'j.jo 
(coust. de Boni., p. 88 r°). 

La chiitellenie de Belle faisait partie de la simv!- 
cliaussi-e de Boulogne en 1789, ancien ressort 
judici.iire du bailliage de Boulogne, et suivait la 
coutume de Boulonnais. Son église jiaroissiale, 
diocèse de Tbérouanne, puis de Boulogne, do\enn>' 
de lioulogne, était consacrée ,i saint Omer et avait 
Houllelort pour secmirs. L'éièqiie de Boulogne' 
conf('rait à la cure. 
Belle-Etoile (La), h., c' de Tardinghen. 
Bellefontaine, anc. vill. et chat., c"' de Condellc. 
Belfiinleine , 1285 (Bull. Morin.,t. V,p.ar)3). — 
Betlefonlaine , 1292 (Arcb. nat., J. iia5, n" 10). 
— Hele/oiUmnc , \iu' s. (mém. Soc. acad. de Boul., 
t. XV,p. 255). — Behfonivne , i338 (.6.W., t. I\. 
p. 3ia). — IMteJiml,i;ine, i3'i6(i/<iV., p. 394 ). 
Le village de Bellefontaine, qui aujourd'hui a 
di>paru dans les >aliles, était anciennemeni le chef- 
lieu d'un des huit bailliages du Boulonnais, (.'e bail- 
liage fut réuni, au commencement du xvi' siècle, a 
ceux du Cboquel e( d'Elaples, puis supprimé par un 
édildejuln i 7 'i5.Sajustice se rendailà Ni'ufcli.ilel. 
lÎELLEfONTAixE. 11., c" de Boisdiiighem. 
Belle-Fontaine (La), II, c" île Leulinglien. 
Belle-Fontaine, h., c"' de Mencas. — llcljoniatin', 
wiiT s. (Cass.^. 



^2 



DEI'ARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



> Sainl-Loonnrd. 
de Nabrinjrlion , mouv. du dijU. 



Iîelle-Fontaim;, f . , i'°' de Saint-Martin-Bouiogno. 
IjELLEFORitnE, 1'., c"' di' Bpuvry. — liiplffnrin-e. i3oi 

(di. d'Art., A. i63, n° 5). — La IMIe-Founère . 

18A7 (enqu. post.). 

Seijjneiirii" viromlièrc lonne du iliriteaii de Bé- 

tluine. 
BKLLEOAMiiE, fief et Imis, c"" de N;dirinjjhen. 
Belle-Ide, 11. etcliàt., r"' d'Écliin/jhen. — Rrllille. 

1735 (évêclié de Boni., G. 3)). ~ Belle-lsle. 

xïiii'' s. (Gass.). 
Belle-Ile, f., c'" d 
Bellemebe, fief, e"' 

de Golembeil. 
Bellemotte, anc. chat., c"° de Sainl-Laiircnt-Blangy, 

résidence , à pailir de 1 .565 , des dames de l'abbaye 

d'Avesnes. — Ilele-Mole, xiii' s. (Chans. et dits, 

p. 90). — Beletnole, 1375 (cb. d'An-., n° 196). 

— BelUmoUe-kz-Airus , 1^77 (Arcb. nat., J. 807, 
n° 33). — lieHcmotui ar.r jK.rta Allrehnliim, xïiT 
s. (Locrius, ad ann. ilio'. ). — liMemotte oi[ 
Fon>é, 178'! (ahb. de Saint-Vaasl, H. 6o3). 

Bellenville, b., cliàt. et fief, c'"' de Beiivry. — 
IMniriUe, 1 -(|() (anOi. du Nord, A. f)0, f" '11 v"). 

— Ilelleiivillc, i-j'ii (bibi. de Beaulieii. lilies d.' 
l'am.). Fief tenu du château de Béthime. 

Belle-Pixiie, écart, c"" de Hanies-Boiirres. 
Bellehive, h. et lief, c'" de Goiinebem. — Helterivc, 

l3()3 (livre blanc de Gosnax, f a'i v"). 
Belle-Rue, f. , c"' de Vieil-Moiitier. 
Bellkbv, il., c'" d'Ames. 
Bellesiige on Belsice, lief, c" de Lorfjies 

lésai gcs -en -Lorgies, 1694 (bibi. nat., 

litres, t. CCLXIX, f° «76). — lieha^e 

(Arch. nat., 1>. 20^7). 

Kicf tenu du château de l.ens. 
Belleii.sk (La), riiiss., c'" de Berjjiieiieiisi' , alfl. d^' Ir 

rivière d'IIeucbin. 
Bellevebdiire (La), h. et haut., c'" de Tournebeni 

— liehvenkar, iSsH (ch. d'Art., A. hh-^ ). — IM- 
verdui; i3-î9(bosp. de Sainl-Oni., B. 36, 11" ft ). 

— IMIevei-diiir , j/i53 (cart. des charte, f' 7 r"J, 
Belleveiige, fief, c"° de Saudemont. 
Belleville, anc. chat., c"° de Beuvry. 
Belleville, anc. f., c°° de Biiire-au-Bois. 
Belleville, anc. L, c"° de Fillièvres. 
Belleville, f., c"° de Bongefay. — Bclevilla, xii'' s 

(cari, de Saint- (îeorges, f 19 v°J. — llflenle . 

1293 (D. Bét., cart. d'Aucby, p. 338). — Betlr- 

vilh, 1730 (Saugrain, p. 337). 
Bellevde (La), f. , c"° d'Alincthuii. 
Belle-Vue (Li), f., c" d'Attin. 
Bellevue, II., c°' d'Aucbv-lez-Hi'sdiii. 



— IM- 
cab. des 
wiiT s. 



Bellevue , anc. écart , c"" de Belle-et-Houliefort. 

Belle-Vue (La), ni°" de camp., c" de Biandecques. 

Belle-Vue, chat., c"" de Bouiogne-sur-Mer (enqii. 
post.). 

Bellevue, b. , c"° d'Herly. 

Bellevde, écart, c"° d'Hucqueliers. 

Bellevie, h., c" de Marck. 

Belle-Vue, écart, c"" de Peuplingiies. 

Belle-Vue, II, c"" de Bimboval. 

Bellevde, f. , c°° de Tardinglien. 

Bblle-Vue (La), b., c"" de Wariincourl-lez-Pas. 

Belleï, II., c" d'Ames. 

Bellimoki, h. c°° d'Aumerval. 

BELLixouEniE (La), b.. c"" d'Uenneveux et de Lon- 
guevilie. — La Bellinjrrie, xviii' s. (Gass.). 

Bellingdez (Le), h., c°° de Gienleu. 

Belionne, c"" de Vitry. — Beloiia , ii/io (cart. du 
chap. d'Arr., n° 16). — Balona . ii'iij {ihiiL, 
n» 18). — Belnme, 1939 (Moreau, t. GLVll, 
f "]•})■ — Beloiiiw, ia6i(cenB. d'Arr.,f' 56 r"). 

— Bellones, i»68 (cb. d'Art.). — Belloniœ, 
1269 (1" cart. d'Art., f 89 r°). — Bielrmiw, 
1281 (Moreau, t. CCIV, f 989 r"). — Be- 
looiie, 1989 (cart. des chapeilenies d'Arr., f ]3 r"). 

— Biélfiiip, 1 "96 (arch. du Nord, A. 60 , f 1 00 r"). 
Bellonne, en 1789, faisait partie du bailliage 

de Leiis et avait une coutume locale rédigée en 
i5o7 suivant la coutume d'Artois. Son église pa- 
roissiale, diocèse d'.\rras, doyenné de Douai, 
district d'Arleux-eii-l'alluel, était consacrée à saint 
Martin et avait Torlequesne pour annexe; l'évéque 
d'Arras conférait la cure. 

Bellosasne ou Bellozanne, b., c"" de Samer. — 
Belliizemie, 1690 (cueill. de Samer). — Belln- 
zune, xviii" s. (Gass.). — Bcltaziimif, i'j'jti (D. 
Grenier, catal. alpbah.). 

BtLLOï, anc. h., c"° d'Achicourt. 

Belloï (Le), h., c"" de Lorgies. 

Bklple (Le), ruiss. , c"" de Saint-Léonard. 

BELnuiN,fief, c"" d'Audincthuii, s"" de Wandonne. 

Belsase, I. et lief, r"° d'Annezin-lez-Béthime, mouv. 
du chat, de Bétbune (Arch. nat. P. 9o'i6). — 
llcllciaiza; , v. ti65 (ch. de Saint-Bert., n" ;>'i8). 
— Itelesaises, IMps-Aisi's, 1 91 5 (cart. de Saint- 
Barthél., n" 1^1). — Belnisrx, 1919 (I)iichesiie, 
ni°" de Bétli., pr., p. los). --- Ucllensnises , i43o 
(cart. des charitables de Béth.). — Bellesaise.i, 
lUh'i (ibid.). — Bih(i,j;es, i'i62 (i7«(/.). — Bel- 
lesaige, 169'! (Arch. nat., Q'. 907). — Beltnjre, 
17.59 (Vingtièmes, t. \\\l). — lii-haij^p , 
xviii'' s. (Arch. nat., P. aoôi). — Belsticf . 
win" s. (Gass.). — llelciire (G. État-maj.). 



DKIVMiTl'MKM Di: l'.AS-DK-CAI. \1S. 



IttxvAL, liof, c"* (l'Hiiclii-r. 

liKLVAi., II. ri (liai., (•"' (lo Troisviiiix. — IMtn luillix, 
\. lOijO ((Jal)in. Iiislor. Art. cl Picardie, l. VI, 
p. 376). — Behal, 1 197 (D. Ui'l. , cari. d'Aiicliy, 
p. 74). — Uiauviil, laGa (abb. de Cercainp). — 
Relevai, 1277 (.Moreau, t. (X;i, p. 70). — ISie- 
levat, xiii" s. (fiefs du cliAt. d' Vrr. , 1* 5 v°). — 
IMIivallis, i3i(j (Godefroy, iMaliaiil, p. h3). 

Seifjiii'iirie vicomtièrc Icnue du roi à cause du 
chàleau de Saiiil-l'ol. K;;lise, serours de Tr()i>- 
vaux , consacrée à saint Vaast. 

Helval (Le moulin i>e), m'", c'" d'Hemicouil. 

Helvalbt, liel, c"' d'Hurlier. 

iJÉjiiFONTAiNE, c"" de Lens-Esl. — liuiiifoiilana , 
V. 11/10 (cari, de Marauiil, P 1 v°). • — lionafon- 
Uma, Il83 {ibid., f 2 \°). — Ronifam, 1 •.!! o 
(rarl. de la I5rayellc, p. a63). — Honifonlaine , 
\M'i (ibiiL). — BmniifoHlame, 1260 (Moreau. 
I.CLXWIll, f 22). —B<ji,uifon>:, \m° s. (cari, 
de AJaruuil, f lao r°). — UnunifunUiinv , \'i}'i 
(se. d'Art., n°7a6). — Runefimtuines , |/i3o(Arcli. 
liai., JJ. 95)8). — Renijpmtaines , l'i.iO {ihiiL, 
Q'. 910). — Rejrnejontnines , 1 '189 (ibid., 
J. loo3, f 11 v"). — Rénij-Fvntaine, 1720 (Saii- 
grain, p. 3.39). 

Bénilontaine, en 1789, faisait partie du bail- 
liage de Lens et sLuvait la coutume d'Artois. Son 
église , diocèse d'Arras , doyenné de Lens , secours de 
Wingles, était consacrée à la Nativité delà Vierge. 

Hbmfostaine, f. , c" de liénifonlainc. 

HÉnAtT (Le), llef, c"' d'Aucby-lez-la-Bassée. — /.c 
Riirau, i.")88 (arcli. du Nord, L. 10). 

Béraut (Le), f. , c"" de Lestrem. 

Berbinoiies, fief, c"' de iiazinglien, tenu du bailliage 
de Wissaiit. 

Bbbceadx (Les), II. c"" de Uodelinghem. 

Berck, fief, c" de Calais, li. du Beau-Marais. 

Berck (Le), 11., c"" de Campagne. • — Le Reicq 
de Campaijriies , i48o (lerr. d'Andres, 1*3 v"). — 
I^ Beri;-en-Campairi,e, i68a (bull. .Mor., t. M, 
p. 55g). — Le Rercq-eii-Cniiipuirne , 17/13 (Arcli. 
nat.,P. ii88,r'/i'ii-°).— Rerl. , xvm" s. (Cass.). 
— Bei-(r, 176a (Expilly, t. I, p. 239). 
Fief tenu du rliàteau de Guiiies. 

Berce, f. , c"" de Coulogne. 

Berck, a. f. , c" de Pilien. 

BicRCk, f. , c°' de Saint-Tricat. — Le Rerl.. vviii" s. 
(Cass.). 

Berce-Pi.age, s°" de Berrk-sur-Mer. 

Berck-si'r-Mer, c°° de Moiitrouil. — Rerl.erex , 1 1 2 '1 
(D.Bél.,rart.d'Aucliy, p..'i5). — Rerc, i2i5 (I). 
Grenier, I. C.LWXIV, f 288 r").— Rieik, laSa 



(cort. de .Monlreuil, p. l'i). — Reri, i3ii (av. 
de Mainteiiay ). — Rinh, i3'n (cli. d'Art.. \. 
(i'l8. II" 3). — • Le liane de Rercq, l'i-jG (arcb. 
du Nord, B. 1378). — Reick-Kuv-la-Mer, i5'i5 
(Arch. nat., J. 787, 11' 1, f 198 \').— Re!. 
i5'i() (docile de Berck). — Le bavre de Uerj; , 
i6/io (abb. de Saint-Joss<'-sur-.Mer). — Brip-tm- 
Mer, 1739 (Maillarl, p. 8 bit). 

Berck. qui relevait en pairie du rbilcau, àe 
Beaurain et avait élé érigé eu vicuinlé, faisait 
partie du liaiMiage de .Moiitr<'uil en 1789 et 
avait une couluine Iocji le rédigée eu i5o7, suivanl 
la coutume il' Amiens. Son église paroissiale , dio- 
cèse d'Amiens, doyenné de Monti'euil, était con- 
sancie à saint Jean-Baptiste; l'abbé de .Saint-Josse- 
siir-Mer présentait à la cure. 

BERck-\ 11.1.E, s°" de Berck-sur-Mer. 

Hkrchi , s"" de la c"' do Billy-Berclau. — Rerclaus , 
\i' s.(D. Bel., cart.d'Auchy. p.a2i). — Reieceoli, 
1129 (abb. d'Hénin, d. 1 ). — Rerclau, 11 48 
(cait.de Saint-Vaa^l, p. 190). — /ierc/ali , 1 1 5 2 
(bull. Mur., t. i.V, p. «00 i — Rercloemis 
liiijius, \ir s. (cart. de Saiiit-\aast, p. 118). — 
Reniiii, i!o3 (abb. d'Hénin). — Rierclau, ia6i 
(cens. d'Arr. , 1*27 r°). 

Prévoté de l'abbaye de Saint -Vaast fondée à 
Berclau en 102 '1, sous le vocable du .Sainl-Saineur. 

BERnoi.i.E (La), .me. f. , c'" d'ilardingbeii. 

Bebgemom, f. , c"' de L' Faux. 

Beroèrk (La), b. c" de Moiicliy-le-Preux. 

Bergerie (La), f., c." d'Alinclliiin. 

Bergerie (La ) 011 Berquerie (La), h.,c°' de Clair- 
marais. — Le Rerqiierie , i3C5 (ch. d'Art., A. 

«.)3). 
Bergerie (Lv). I'., c"' de Marck. 
Bergerie ( 1-v), li., c"' de Tingry. 
Bergeries (Les) oh Folie (La), f. et fief, c"' 

d'Elaples. 
Bergeries (LEs),f.. c'^de Saint-Marlin-Boulogni'. 
Berohal, (icf, c" d'Aiicbel, tenu du cbàl. de Leiis. 
lÎERG-oe-ZooM, lieu dit, c"' d'Avesiies-le-t.ointe. — • 

Le Reifmpsmiime (cad.). 
Berg-op-Zoom , f. , c"" de Coulogne. 
Bbrgie (Le), b. c'" de Questrecques. — Reifjiirt 

(c. Ktat-inaj.). 
Bergi KUETr. (Le), lieu dit, c"' d'Acquiu. — /,(• 

Rei-jruemexxe , 1 goô ( ch. de Saint-Berl.. n° 3781). 
BERCUB^EtJSE, c°" d'Heucliin. — Rerijenehine , io5i 

(cb.deSainl-Uert. , n" 73). — Reigannlmciim , 1 1 1 9 

{ibid., n" i34). — Rergenhniiva , ii5i [ibid., 

n" aïo). — Reinhouve , iil)3 (ibid., n" a38). 

— Reri;enhenwe , iau7 (ibid., 11° 710 I. — Rerfpne- 

0. 



flfl 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



heue, ia5<) (lOnl., n° loSô). — Jierj'hpiicheit , 
'^77 (''"''•' "° li-jo). -^ llergliinhea; i3ai (cli. 
d'Art., Ricoiiarf, p. 338). — Uprj^hineheuwu , 
i38i(ch. de Sainl-Bert. .ii'ipia). — lierjrhhmf- 
heue, 1 4o(3 (aixh. du Nord, B. i3(i9). — llerqiiiiie- 
hnn , ir)07 (Boulliors, p. 236). — Ilrrguinehftn) , 
i507 (D.Grenipr, l. CXCIV, f asD). — Bei-ghy- 
iii'KWp, i5o9(cli. do Saint-Bpit.,n° 3809). — Iler- 
/nV/ipwc, V. if)! 2 (Tassart, pouillé, f°3iov°). — 
lierjruineheusp , i5i5 (Arch. nat-, J. ioo5,n°a). — 
Hprqnmwhivp , i^i-ib (liull. Moi'., t. IV,p. 23.^)).— 
Ilerjfiiil'hriip, 1.^)39 (Arch. nal. . J. ioi(),r i9Hï°j. 
— Jlrij^uijfnriijr , 1730 (Saugrain, p. 34o). — 
Rerguinit-lleiise, f^'.h) (Mailiart, p. 35). — Bei- 
frmnensc , i^fii ( lîibl. nat., fr. K546, P 34 v"). 
BiTgiicneuse , en 1789, faisait partie de la »('•- 
néchaiissw do Sainl-l'ol el a» ail une coutuuic lo- 
<-alo l'cdijji'C en )5o7, suivant la coutume d'Arlois. 
Son église paroissiale, d'abord diocèse de Tlié- 
rouanno, puis de Boulogne, dovonné de Saint- 
l'ol, était consacrée à saint Léger et a\ait K(|uirro 
pour secours; l'abbé de Sainl-lîorlin présentait à 
la cnre. 

Bkbodes, lief, c"' do Blessy. — lii'ijrhcs , xv' s. (rarl. 
terr. de Saint-Augusliu , T' 1 '1 r°). 

Bkbgues, lief., c" de Selles. — llfij;!! ci-en- lloii- 
lonnois, ii.5i ( ch. de Saint-lterl.. n° 2959). 

BKRMiF.TTKs, c"" dc Norront-Fontcs. — IWjrhHlex , 
1171 (terr. A de Thér. , •.!■■ pari.. P 3 r"). — 
llei-j;i'li's , 1179 (cart. de 'l'Iiér. , p. 02). — 
Rfijnclcs , 1 18/1 (Le Carp. . pr. . p. :12). — Hcr- 
qneli's, laSo (abb. d'Ilani, I. 1). — Uicifjiclcs , 
iag6 (arcli. du Nord . A. (io. T i6'i r" ). - Hci- 
jmctlea, 1^07 (Boulbors, t. )l, p. 391). - Ihr- 
jrvlli's, i.")iS (Arcli. nat., .1. 79.'), u° '17, f 8 r"). 
lierguetles, eu 1789. l'aisail partie dn bailliage 
do Lillors el avait une couluino locale rédigée 
l'ii i5o7 suivant la coulunio d'Arlois. Son église, 
d'abord diocèse de Tlii'rouanue , puis de Saint- 
Onier, doyenné de Lillers , secours do (iuarbocipies. 
était consacrée à saint l'ierro 

lÎKiuuiKTi'Ks, 11. et diàl., 1'" de V\ac(piiuglie]i. — Uci- 
j;rtes, 12 81) (terr. de Beaulieu). — Hvrgliètes , i3o5 
( terr. do Beuvre(|uen , p. 1 86 ). — llrriruelli': , ii()3 
(Arcb.ual., .1. liai, n"2l)). — liergncUen , 1^27 
(rh. do Sainl-Borl. , n" "705). — Uerghcltes , i5oi 
(coinpies de Beu\requon, f 1 53 v" ). — llergiieclrs, 
i55o (c.ousl. de Hind., p. Sli v"). — llcrijuetlc , 
,\viu° s. (Cass.). 

BKBLANcouTunK, Hou dil , c'" de (îrand-liullecourl. 

Beblencoiibt, c"" d'Avesnes-le-Comle. — lielliiiicouii , 
v. 11. '19 (cari. d'Aubigny, C "1 v"). — lie.rh'iiciirl , 



.Ml" S. (cart. de Sainl-Vaast, p. 296). — llerlUmi- 
covt, 1194 (Jongleurs d'Arr. , C 7 r"). — liei-- 
laiicourl, lasi. (cart. de Maruuil, f'27 r°). — Bet- 
hincorl, laSo (Moreau, t. CXLllI, 1*182 r°). — 
Bertencnmt , i545 (Arch. nat., J. 787, n° 1). — 
Bellnicourt , wiii'' s. (Cass.). 

Berlencourt, on 1789, dépendait partie de la 
gouvernance d'Arras, parlie des bailliages d'Aves- 
nes-le-Comte et d'Aubigny-la-Marcbe et suivait la 
coutume d'.\rtois. 

Son église paroissiale, d'abord fliocèîe de Tlié- 
roiianne, doyenné de Saint -Pol, puis diocèse de 
Boulogne, doyenné de Frévent, était consacrée à 
saint Sulpire et avail Sars-le-Bois pour secours, 
a\pr le Oauroy, Lioncourt el Denier pour annexes : 
l'abbé du Monl-Saint-Eloi présentai! à la cure. 

Bebi.es, c"" d'Aubigny. — Berla , i 154-1159 (cari, 
diichap. d'Arc, 11° 2 8 ). — «cWc , 1 985 (ch. d'Art., 
A. 81 5). — Bnllc, i3io (Bicouart. p. 2 54). — 
Belli'-trz-Anbigny , i4i8 (arch. du Nord, chambre 
des comptes, L. 3o). — Berlles, i444 (cari, dos 
cbariUiblos de Bélh., f 1 ).— Berlemmichel-^nU;:- 
I)(iiiie-e»-Aitois , i54t (arch.du Nord, B. i75a). — 
Britps-Miinchel , 1772 (Arch. naL , P. 2067). — 
/{c;/M-/,.:-/JcrM(c, 1739 (Mailiart). 

Berics , en 1789, dépendait parlie du bailliage 
d"Auhigny-le-Comle, partie de la sénéchaussée do 
.S.iinl-I'ol et suivait la coulume d'Artois. Son église 
])aroissiale, diocèse d'Arras, doyenné d'Aubigny. 
district de Maneiùl, était consacrée à saint Loger 
et avait Vandelicourt pour annexe; le oliapiire 
d'Arras présentait à la cure. 

Bebi.es , h., c"° de Balinghem. 

BtRi.Es-Ai:-Bois, c"" de BcanmPt/.-les-l,ogos. — Berla, 
1074 (cart. (In cliap. d'Arr., n° 2). — ■ Berlii 
versus Moiicliiaciini in nemore , laaa (cari, des 
chapellenies d'Arr., i" 89 v°). — Bella, 1235 
(cil. d'Arl. A. 539, 11° 8). — Berlle, i3io {ibtJ.. 
A. 962). — Belle, i334 (chap. d'Arr.). — Berle, 
i349 (cart. de Saint-Jean-en-l'EsIrée). — Berles- 
na-Bnis-Sire-Eustiiclie , 1739 (Mailiart, p. 1 3). ^ — 
lierles-nu-Bdis , \\\\\' s. (Cass.). 

Berles-au-Bois, eu 1789, l'aisail parlie do hi 
gouvernance d'Arras et suivait la coulume d'Ar- 
tois. Son église, diocèse d'Arras, doyenné de Pas, 
soconrs do .Moncliy-aii-Bois, était consacrée à la 
Trinité. 

V'Iir GnAMl-BKRl.ES et PtTlT-BEnLES. 

BEBLETrKS. s"" (lo Savy-Borlello. — Berlelu, 680 
(lialJ.-ric, p. i6). — Berleties, 107a (m°" de 
Neut\ilte, ch. rlleo p. 59). — Berlele, 1907 
(car-l. des clia|ielli'nies d'Arr., i" 43 \"). — Borlel , 



i)i:i>ahti;mi:\t ur i'as-dk-calais. 



4.') 



1019 (cari, do Manrnil, (' il> i- |. lirllrlla, 
ih55 (cliap. il'Arr., c. Sim.). — lliellette. laOi 
(cens. cl'Arr. , 1* 33 r°). — Hierlcte , laCa (al)b. do 
Corcamp, r. 11). — liavlale, lai);) (cari, de 
Thér., n° 237). — Itiirhlr, 1 396 (cli. de Sainl- 
Barlhél., 1. 3). — flalteti' , 1398 (c^nrt. d'Art., 
A. 2, f 10 ï"). — IMlecle, xiii' s. (Jongleurs 
d'Arr.,r"i4 v"). — UelUle, xiv" s. (Imll. du Comilv 
des trav. histor., 1897, p. aôi). — Berlette-le- 
Graiid, 1 739 (Maillarl). — llerlelte, xviirs. (Cass.). 
Le Grand-lîiTlolte, en 1789, faisait parlio du 
liailliaj;e d"Aiilii(;iiy-la-Marcl)e cl suivait une cou- 
tume locale rédijjce eu 1607 suivant la coutume 
d" Artois. Son église était le secours de Savy. 

Beriette, f., c"° d"Ilei-sin-Cou|)i[;ny. 

BEnLETTE, licf, c°' de Calonue-sur-la- Lys (Ving- 
tii^mes, l. CLXVI). 

Berlh' , fief, c°' de Coyecques. 

Bersiicoubt, c"" de Saint-Pol. — Heniimicorlix , 1096 
(.Mira'us, t. Il, p. Ii46). — liememilairt, ii84 
(Le Carp. , pr., p. 29). — Bervemicourl (lire : 
Bememicourt) , i3i8 (Histor. de Fr. , t. XXIll, 
p. 81 g I): listes de convoc). — llprgemicourl , 
i336 (arcli. de Saiiil-Oiner, G. 19 E). — lin- 
jpiemkourl, i.'i3o (arcli. du Nord, JJ. 998, n° 3 , 
r 90 v°). — Itnniemicmivt , tS'iO (se. d'Art., 
n" 168). — Beniifrnicourt , i3A3 (cli. d'Art., 
A. 6iti).— Bfri;mmicniirt, i3ÛO-i3Ù7 (cil. d'Arl., 
A. 658) — Berguemicourt , xiv' s. (Arcli. nal.. 
P. 83). — Bernicnnrt , i/iOt! (cart. des cliaritaliles 
(le Bélli.). — Hiigmicoiirl, i()3ii (cueill. de Blangy). 
Rermicourt, eu 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de Saint-l'ol et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église, d'abord diocèse de Tliérouanuc, 
puis de Boulogne, doyenné de Killièvres, secours 
d'Humeneuille, était consacrée à la Vierge, sous le 
vncalde de l'Assouiplion. 

Berhamont, lief, r"' de Kenjues. niiiuv. du cliàl. de 
Tiennes. 

Bebkamoxt, auc. (. et lief, c"' d'OuIreau. — Berna- 
mont, i553 (déclar. des liefs, p. 33). 

BKRN4PBÉ, licf, c"" de Récourt. 

Bernard (Le), ruiss.,c°" de l!runiMid)ert el dlleniii^ 
veux. 

Bernàtre ou Mac(:oi.bt, fief, c"" d'Auxy-le-Chàteau , 
au h. de Lanuoy. — Bcriinflre , 1/177 (cueill. ''"^ 
riiotel-Dieu do Montreuil, f 07 v"). 
h'ief tenu dudiàt. d'Auxv. 

Bkrmville, lief, c"° d'ilernicourl, tenu du mi à 
cause du château de .Saint-Pol. 

Bervk, fief, <■"' d'Esca-uilles. 

Bernes, h., r"" de l.culinglien. . — ISn-gnes, 1 -i i '1 



(chronic. Andr. , p. H55 n). — Bernei, tiii' s. (c|i. 

d'Arl., A. 118). 

Fief tenu de la seigueurie de Selle,. 
Bkr.nes (Lïs), h. , c" de Witlernesse. 
Bernevili.e, c"" de Bcaumeli-les-I.oges. — Bfniiri'lii . 

C80 (Panlessus, l. 11, p. iSli). — Bi-rneia villu . 

765 (carl. de .Sainl-Vaast, p. a3). — Berniiltn , 

869 (ibid., p. 97). — Benwrilla, S-jî){iljid.,\K 'il]). 

— Bei-nenvilla , 877 (ibid., p. /io). — Berneltn . 
891 (ibid., p. 53). — BerJiPiHle , 1098 (ibid., 
p. 65). — Beniivitte , 1 1 69 ( ibid. , p. 95 I. — Berm- 
vile, I !i/i8 (cart. des cliapellenios d'Arras, f'7.) r"). 

Berneville, en 1789, faisait partie de la gouver- 
nance d'Arras et suivait la coutume d'Artois. Son 
église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné de Pas. 
district de BoaumeIz-li's-Loges, était consacrée a 
saint (îéry et avait Warluspour secours; l'ahl)'' d>' 
Saint- Vaast présentait à la cure. 

Bebskhi.i,e, s°° cadastrale. c°' de Conteville. 

Bermiove, lieu dit, c°' de ()uelmes. — Bp/hovc, 
ilia't (oh. de Saint-Bert., n" 264o). 

Bermeolles, (•"" d'IClaples. — Berniides , fin xi' s. 
(cart. do Saint-Georges, f 99 r"). — Bpinettp, 
ini5(al)li. d'Auchy). — Brrneiiles , u4i (rli. 
de Sanier, p. 3o). — Bermdex, 11 45 (ibid.. 
p. 33). — Bcriieiilie, 1 199 (ibid. , p. 09 1. — Ber- 
iiintln, 1989 (cart. de Dommarlin, T 97 v"). — 
Bcrninle, i3i5 (av. de Maintenay). — Bemieuiv , 
1/177 (fueill- de rhôl.-Dieu do Montreuil . (* 34). 

— Beriiiiilli-z. \iv' s. ( liull. histor. du (Comité. 1 H97, 
p. f-ôi). — BnmiM;, i535 (hull. Mor.. t. 111, 
p. /iS). — Bariiicitlles . i55o (coiist. de Boni., 
p. 4 r"). — Bn-nitillex . lïiag (part, de Thér., 
p. 344). — Bernieultes , 1730 (arch. de Béth., 
GG. 55). — Bernœulle, xvni' s. (ibid., FF. 89). 

BernipuUes, en 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de Boulogne, ancien ressort judiciaire 
des bailliiiges réunis du (3inquol, Klaples et Bello- 
fontaino et suivait In CDUlume de Boulonnais. Sun 
église paroissiale, d'abord diocèse de Tliérou.unie, 
puis de Boulogne, doyenné de Krencq, était con.--a- 
crée à saint Brice; le prieur de Ueussont préseulaità 
la cure. — Maison de Carmes, succursale do celle 
do Montreuil, fondée au wi" siècle. 

BEnMEUU-ES, h., c"° de Lollinghen. 

Berijubn, anc. f., c"" d'Oiilreau. — Brrl.ein . i 1 1 -j 
(ch. de Samer, p. 95). — Brrijiiptn , 1999 (Arcli. 
nat.. J. 1194 n" !S). — Beirhehem , i"()7(cli. 
d'Art.. A. i43, f 95 v°). — Berghn,,'. i3o.". 
(invenl. do Beuvrequcn , p. 919). — B'Tchin. 
1345 (carl. de Montreuil. p. 917). — Bnqifn. 
1 '11 5 (ini'in. Soc. acad. de Houl. , l. Vil. p. 9) — 



'i6 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



îlnvijucn , x\' s. (inatrc-l. d'Outieau). — Berqueii, 
lOOli (tprr. flo Saint-Wiilmer, p. 78). — Barqtiem, 
i5i-2-i5i3 (liop. Saint-Jean do Sainl-Omer, reg. 
E. 4o). — Le liennrd ou Herqiien, iviii' s. (Cass.). 

Berijcebie (La), érait, 0" de Clairmarais. 

Bebijuebies (Les), h., <"' de Tingry. 
Voir EBEnQUEniK (L'). 

BEnquiGNï, b. , (■"" de Boiiiy. — îiyil.fii^Hy, 1 aaS (cart. 
lerr. de Sainl-Augiist. ). — Ihvtjuinii, i5(j'i (lerr. 
de Culiem). — liridjuigny , i564 (al)b. de 
Saint-Bert. , reg. H. 2G3, 1° 79 r°). — l'équijriit), 
1739 (Maiilart, p. 3l). — licrquifrmj-en-Bomii. 
•V^!) (Vinglièmos, t. ()\XXI). 

BEnsACQ, fief, c"' de Quelmes. 

BEBTENi.AinE, 11., c"" de Bainrlliiin. — Upi-tellare , 
i33(| (mém. Soc. acad. de liouL, t. I\, p. Sa.')). 

— Lu Berteiilayi', 1 53.) (cni'ill. de N.-D. de BouL , 
G. ai, fiio r"). — Beiirtelaire , i54j (Bignon. 
généal. de Boiirnon\illc). — ha Beileniny , ir>5o 
(eui'iil. de N.-l). de Boiil.). — Bnikiilnive , jôûo 
(cniisl. do BouL, p. 8,5 v°). — Bortpnlaire , \hh'i 
(diT.lar. dos liefs dn Boni., p. ao). — Bertenrinir, 
173() (Maiilart, p. q //1.1). — Birlanlnire . xviii' s. 
(Cas;.). 

Fief tenu du roi à cau^o du bailliage do 
\Vi<sant. 

Beiitiiem , b. , (■" ' di' Louriios ot do Zulkerque. — /-'• 
Brrulhin, 1017 (av. <'ité par Courtois, diclionn.. 
p. 33). — Berlehcii , i-jd-i (Expiily, diclionn.. I.l, 
p. ^^3y).— Bnlihem, 178.') (Arcb. nnt., reg. Q'. 
()o() ). 

Fiol' tenu du cbàtoau de ( j-esi-ripios. 

Beuthonval, b., c" du î\loul-Saint-Eloi. — Bertnnvnl- 
lèn-ti'-MoiU-SniiH-Lloij, lâi.j (Arcb. nat.,J. loo,"), 
n" a). — Bnl,m-Vnl, 1739 (Maillarl. p. i3). 

liEBTiNcouBT, cliel- liou ilo c"" . niTond. d'Arras. — 
Bevluinciirlis injiajj^o Adrnteiisc, Beriiinncurli$ , 799 
(Hislor. de Er., l. V, p. 7()o C et 7O1 G; dipld- 
mala Caroli Magui). — Fpi/i/if«r(, 1070 (Minrus, 
I. I, p. 160). — Bcriiiicdurt , laoa (cari. i]r 
Salul-Omer, (" !io. v"). — Beilcncoii , 1977 (cari, 
de Marœuil, T 3/i v"). — Berlkiiicoini , tlfn) (cli. 
d"\i-|.). — Bcrihiiirdiiil. 170a ( ^iaugraiu , p. 33(i). 

— (Issiiiiiiiil , 1793 (loi do liiuui. an n). 
Borlincourl, on 17S1), faisait partie du bail- 
liage de liapauiui; et suivait la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale , diocèse do Cambrai , doyenné 
do BoaumeIz-lez-Cambrai, était consacrée à Nolro- 
Damo; l'abbé d'Hounecourt présentait à la euro. 
La terre de Berlincourt, en 1771, avait été unie 
à celles de 1 Eclipse et de Barasire pour former le 
ruar(|uisat de Couronnel. 



du château de Bou- 
inouv. de la pairie di' 



Bebtingben, L et fief, c"' do Baziiiglien. — Berlin- 
glien, sni' s. (cb. d'Art., A. 1 18). — Berliiifriien . 
1003 (décl. dos fiefs du BouL, p. 37). 

Fief tenu du roi à cause du bailliage de Wissaut. 

Bertiîighen, b., c" de Saint-Martin-Boulogue. — 
Bei-lingxieheii , iSSg (Arcb. nal. , J. iiaS n° 18). 
— Bn-tin^hen , i5o5 (terr. de Saint -Wulmcr, 
p. 55). — Bertingheii , i.")53 (cueili. de N.-D. il' 
BouL, G. ai, r 81 r°). — Brc(iW,c)(, 155/1 {ibi,l., 
P 36 r"). 

Fief tenu du roi à cans 
logne. 

Bertonvii., fief, c"' du Locon, 
Bobocq. 

Bebtonvai. nu Bertronvai., lieu dit cl lief, c"" de 
Mainlenay, tenu du roi à cause du comté do l'ou- 
tbiou. — Berlvomnl-la-Solle , fjoi (I). Grouior, 
fiefs du Pontliieu). 

Bebtronsabt, lieu dit, c°' d'Hcrbclles. - Bcrlinii- 
sarliim, 1317 (cb. de Saint-Bert., 11° 5.'ii). 

Bbsucbe (La), bois, r"' do Dennebrunicq. 

Besvbe (La). l'VjiV Befvrk (L\). 

Bktiiencoubt, 11., c"' de Tinrques. — Bcli'iirin-lli , 
xi' s. (Baldeiic, p. 128 ). — BélhencuvI , 1 184 (Le 
Carp. , pr., p. sa). — Bétencort, 1908 (cari, du 
cbap.d'Arr., n" 1 la). — Beltenart, 1 a5GlMoreau, 
t. CI.XXVII, f aoO). — Beinnrurt, 1370 (cb. 
d'Ait., A. 18, n" 3). — Beulcncoun, i3i6 (Go- 
dofroy, Mabaut, p. 43). — Béthencourl-lc-l'elit , 
i5i5 (Arcb. nal., .L ioo5, n° 3). — Brytenamvl , 
iG3i (Epigr. , Arras, p. 18). 

liéthourourl avait une coutume locale rédigéi' 
on 1507. 

BùuoNSABT. c"" d'.\ubigny. — Belunxarl, 1 190 (cart. 
d'Aubigny, f a3 r"). — Betoiisarl , iai3(cart. 
de la Brayclle). — Belhoimmi , i^.h-] (cart. d'Au- 
bigny, f' 59 r°). — Betenaarl, ia()9 (cb. d'Art., 
A. 18, n° 1). — Biertonsavt . 1393 (cli. d'Art., 
A. i34, n" 1). — Bikoiisarl , i3oo (comptes du 
bailliage d'An-.). — lli'Idii/inr.i, \iv' s. (rail. d'.\u- 
bigny, 1° 09 r"). 

Bi''lliniisart, on 1789, dé|}eiidail partio du 
bailliage d'Aubigny -la-. M arclic, parlio de celui 
d'Aubigny -lo -Comte, dans lo ressort d'appel de 
la gouvernance d'Arras, ot suivait la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
doyenné d'Aubijpiy, district deManouil, élailcon- 
sarreo à sainte Elisabeth; lopriour d'Aubigny pré- 
sentait à la cure. 

BÉTiioNVAL, h., c'" d'Horniconrl. — Bflhnnvol, iaÛ7 
(D. Bét., cart. d'Aiicby, p. i(i5). — BéloiwaI, 
xviii's. (Cass.). 



DKl'AlilKMKNT Dli l'AS-DK-C AI.AlS. 



lu 



Bktuosvai.ki, h., f"' d'llernicom(. 

liéiiiusE, di.-l. tl'anond. — tlilunia, fin" s. (D;m- 
coisne, numismatique, |). 5). — lieluna , iiai 
(cil. (le Hourixiiiri;, t. I, n° 17). — Urlhunn , 1 ia7 
(cari, de Saiiit-Omer, f g r"). — llflunio , ii38 
(cil. de Sninl-Ucrl. , n" i7r>). — lietUnnia , ii5-.! 
(bull. Moriii., t. I\, p. aoo). — Bilunes, 1181 
[ibid ., t. M, [). 711). — Helhrnes , iao6 (matri'l. 
d'Hesdin, |>. i la). — Ilietiuiiii' , 1217 (Gall. christ., 
I. m, iiislr., col. ga). — Bethunrs, i-!57 (cart. d'' 
Saiiit-Bailliél. , n" 99). — liiélhiinm' , 1380 
(Histor. deFr. ,I.XXI ,|>. 168 E; chron.de Baudouin 
d'Avenues). — Ilétune, ia88 (l'Airf., p. i«:t F). — 
licthuua, i3oo {ibid., t. XXI,p.5oo). — Betlhtim\ 
i3:!7 (ahh. de Chocques). — Vrbu ISetlinnen , 167'! 
(arch. de lié! h., G G. (m). 

liélliuni', ville de loi, avec cliarle de laoô, 
était en 1789 le rhel-lieu dune chàtellenie, d'un 
bailliape ressorti-ssant à la [[ouvernam e d'Arias, 
d'une suhdélégation de l'intendance do Flandre 
et Arlois, ainsi que d'un gouvernement militaire, et 
avait une coutume locale rédijjée en i.')07 suivant 
la coutume d'.Vrtois. Au point de vue spirituel, la 
ville était divisée en deux paroisses: Sainte-Croi.r, 
ancienne chapelle de Sainl-Jacques érigée en |ia- 
roisse dans la collégiale, sous le vocalile de saint 
Barthélémy, puis sous celui de la Sainte-Croix, 
dont la cure était à la présentation du chapitre; 
Sninl-Vnast , église fondée primitivement au fau- 
bourg de (latorive, transportée en t.')r)l! dans l'in- 
térieur de Bélhune et comprenant, en dehors 
d'une parlic de la ville, les faubourgs de (;atori\e, 
du Pout-del'ierrc, du Rivage, de Lille, du Per- 
roy et le village d'Kssars. I^a cure était à la présen- 
tation de l'abbé de Sainl-Bertin. — Oollégiale Cou- 
dée vers 999 sous le vocable de saint Barthélémy, 
suiipriince en i 790. 

Héthnne était, ou outre, le siège d'un dojenin' 
comprenant 27 paroisses ( coiV /'Introduclionj, 
qui, de 1778 a 1790 comporta deux disiricts ou 
sous-doyennés. — Maladi'orie, domiis leprosoriim 
Be(/iumVn.siuiH , 1 ■177 (abb. de Clinripies, c. 11), 
fondée au commencement du xiir siècle. 

BtTHU.xois (Lk), territoire qui comprenait la ville de 
Bélhune et les paroisses des environs. — Pagiix 
Belhitiiiie, 8.t8 (Acta SS. , Jul., p. ûHo A-, transi, 
sancta; Christime}. 

Le pafriix Belhiinien^iH correspondait à l'ancien 
doyenné do Béthune. 

BmsF (Li), h., c"' de Pas. 

Bktrai coiiiT, lieu dit, c"° de Rivière. 

UkTRiciii iir. 11., c' de liouM-oy. — linlricurl , loa'i 



(cari, do Sainl-Vaost, p. (io). — Brrtirml , \nit< 
(iTiiW. ,p. 68). — Bi-rlriciirliM , 1 1 39 (abb. d'Hénin . 
d. 1). — BéiricnurI , iitig (cort. de Sainl-Vaast . 
p. 9.')). — Hétrienrl, \\\' a. (ibid., p. 3Ha). — Bu- 
Iricniirl, xii's. {ibid., p. 38). 

Bélricourt était tenu, comme lief, de la sei- 
gneurie de Fouquièn's-lez-Béihune. 
BeiciiEs »« Bkijvues, h.,c"de FicniiPs. — Bnelipnrs . 
138(1 (lerr. de Beaulieu 1. — Bui-nquene» , lin 
xîii' s. (ch. d'Art.. A. 118, n° 5). — ISwuqufnfs . 
i5i3(mém. Soc. acad. de Boni., 190a, p. '137.. 

— Bwiiijiiex , Hofucijues, Bviicques , i58a-i68'i 
(Haigneré, dictionn., p. a7). -- Bnicle, lOôs 
(cueill. de Beaulieu). — Bwucre, 1707 (av. de 
Fiennes, r'7). — Beiicrene, wiii* s. (Cass.). — 
Bceucres (c. Etat-maj.). 

Bkcuik, c" d'Houdaiii. — l'icw» qui Bdgicm (lire : 
lirlgiins) iib inriilis nuncupatuv, xi' s. (Balderii. 
p. aa3). — /W(Ji(i, ! i3a(Mira;us. t. Il,p. i3t3i. 

— Buiigin, xiT s. (m"" de Bétli., pr.. p. aG). — BpiiI- 
gin, 1 9 1 7 (cari, de la Brayellc . f 1 2 r°). — Bi'iigin. 
laAa (cart. des chapellenies d'Arr., 1" 16 v"). 
Bfugi , laCo (lay. du Très, descli., t. III, p. 517";. 

— Bcugy. i-M)S (cart. d'Arl., A. a. T 5 r"). - 
Beugim, i3oo (comptes du bailliage d'.\rr.). - 
BcgUin, i3oi (ch. d'Art., A. 11)7). — Beughin, 
i3'i8 (rhartr. do Gosnay ). — Hiritghin , i64o 
(Alliol, pouillé du dioc. d \rr. , p. 10). 

Beiigin, en 1789, faisait partie de la gouver- 
nance d'Arras et suivait la coutume d'Artois. Son 
l'glise paroissiale, diocèse d'Arias, doyenné d'Hoii- 
dain, était consacrée à saint- Bcini; l'abbé d' 
Lobbes, successeur de l'abbé de .'^.liiit -Bem\ de 
Reims, présentait à la cure. 

Bkugix, fief, c.'" de Brunemberl. 

BEiiiîN, liel, c°° d'Houdain, mouv. du château d.' 
Béthune. 

Bkugin(Le), fief, c"' de la Beinrière. mou», du cliàl. 
de Béthune. — Bexigiu , 1 /m '1 ( Arch. nat. , P. aotio 1. 

BËUGXÀTnK, c"" de Bapaume. — Bninnxlra, v. 1 1 'la 
(Moreau, I. L\, p. 10a). — Biiiniasiiv , ii.îfi 
(m"" de NeulMlle, ch. citée p. I>9 I. — BmgnriMr,- . 
1273 (ch. d'Arl., A. ai). -— Bninntlre, tagti 
(aicli. du Nord. A. 60, (" 109 1°). -- Bunnmtlic 
i3o."i irh. d'Arl.. A. ao8 ). — Buinatln-, i63.i 
(Arch. nat.. JJ. 998, n° 3). — Bngmn»u<- , 1591 
(Epigr., Arr.,]!. i7'i). — Itnijmnlre , i()'io (Alliol.. 
dioc. d'Arr.. p. ."1 1. — Buigimtre, 1739 (Mailhirl. 
p. ao). — Bugiiidliv. xvin' s. (Cass.). 

Beiignàtre, en 1789, faisait |iarlie du bailliaj;' 
de Bapaume et suivait la roiilunie d'Arlois. Son 
église piiroivsiale, diuiès- d'Arcs, dovenné d- 



48 



DEPAHÏEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



Bapaume, district de Bucquoy, était consacrée à 
saint Léger; l'abbé d'Anchin présentait à la cure. 
Beugnï, c°" de Berlincourt. — Buiiiies, laoa (Tail- 
liar, rec, ]). ao). • — Riiisniea, laia (cari, du 
cbap. d'Air., n" 119).^ — Buignie», 1280 (Cabin. 
histor., t. XXVII, p. 5i). — Bannies, xn' s. {eh. 
d'Arl.). — Buingnies, i3io (reg. des rerev. d'Art.). 

— Bnegny, i33() (ch. d'Art., A. 56o, 11° 1). — 
llunii-en-le-Gohelle , j37Ô (Arcb. nal., J. 791), 
11' 38 ). — Biigniez, 1 /199 (rart. de Saint-Jean-<'n- 
l'EsIrée). — Btiignyes, i5i5(Arch. nal.,J. loo.'), 
n" s). — liugny, x\m' s. (Cass. ). 

Beugny, en 1789, faisait partie du bailliage «le 
Bapaume et suivait la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, diocèse de Cambrai, doyenné de Beau- 
uietz-lez-Cambrai, était consacrée h saint Gérv. 
Belssent, c"" d'Huc(|ueliers. — Bulcen, Botcen, 1 1 1 ". 
(cbroriic. Andr., p. 788). — Boegesent, i33S 
(coniples de Marguerite d'Kvreux,p. 3;>5). • — Beu- 
gecnit, xiv' s. (bull. du Com., 1897, p. 25o). 

— Bimgesceni , i4o5 (cb.de Saint-Bert.,n°a2o6). 

— Biirgiis saiigmnum, i435(iW., n° 2759). — 
Buc(j iieasem , \\° s. ( Arcli. nat., J. 7gs).- — Bœ- 
gestent, v. i5i9 (Tassarl, poiiillé, 1° ao2 \"). — 
Beussen, i55o (coust. de Boni.). — Buequeteii. 
i5.")/i (cueill. de .^.-I). de Boni., G si.f" 12 v°). 

— Beughessent , ihâ() (partit, dcïliér., p. 345). 

— Bctisseng, 172.') (éNÙclié de Boul., (i. 3i, 
I ' laui. — Beuuant, l'j'io (bull. Soc. acad. di' 
Itoul., I. II, p. 4o.'i). — Béassent, i-jli3 (Arrli. 
nat.. P. 1188, f'/io \"). 

Beussent, en 1789, faisait partie de la séni'- 
diaussce de Boulogne, ancien ressort judiciaire 
(l'S li.iiiiiages réunis du Olmquel, d'Klaples et (le 
Hc'ili'liiulaine, et suivait la coutume de Boulonnais. 
Son église, d'abord diocèse de Thérouarnii", puis 
de lîoulogne, doyenné de Frenc([, était consacrée 
à saint Orner; le prieur de Beussent |)résentait à 
la cure. — Ancien prieuré de l'abbaye de Clun\, 
fondé dans cette ))aroisse sous le vocable de saini 
Pierre et de saint Paul, passé- au xviii' siècle à 
l'abbaye de Saint-Saulve. 
Beissinguk (La), b. et licf, r"" de Peuplingui's. 
mouv. du cliiit. de liuine^. — Bisscngelicm , Ba- 
siugchein, Bissiiigliehetii . io8i (chronic. Andr., 
p. 783 a et /), 783 // et 789 rt). — Bissiiigaliein , 
Bessiiigiiheni , 1086 (tbid., p. 785 (i). — Bcssm- 
gueliem, iid'i (cb. de Licipies, p. 42). — Bcx- 
singhes, 1280 (m"" de (Juines, pr., p. agS). — 
Besings, lô.iG (plan angl. du Galaisis). — Beuf:- 
singae.wm's. (Cass.). — Beuznigue, 18^7 (cnqu. 
post.). 



Bedthis (Le), lief, c" de Tourneliem, mouv. du 
chat, dudit lieu. 

Bedtin, c°° d'Étaples. — Botinum, loia (Gall. 
christ., t. X, instr. col. aSâ). — Butin, 1168 
{ibid., col. 4o6). — Botin, 1171 (cart. de Salnt- 
Josse, r 5 r°). — Buetm, laiâ (ch. du Val, 
B. 34, n° 5). — Boutum, laaS (chronic. Andr. , 
p. 863 b). — Boeutin, ia3g (rh. du Val, B. 3'i , 
n° 8). — Boetin, laSg (lay. du Très, des cli., 
p. 493 h). — Botttinium, 1274 (cart. de Saint- 
Saidie, f ii3 v"). — Boutinynium, 1276 (ibid., 
n° Ô3). — Buelinium, )283 (abb. de Saiul- 
.Sauive). — Bueting, iiÇ)T)(caH. de Saint-Saulve, 
u°7). — Boeting, i3a8 (>bid., t. II, f'37 v°). — 
Belliiii, xiï" s. (Arcb. nat., P. 187, f 96 v"). — 
Beulhin, i4i6 (cb. de Saint-Bert., n" 2499). — 
Beuslain, 1/189 (Md-, n° 353G). — Boethiu , 
\. i5i2 (Tassarl, pouillé). — Bauthim, i5.')o 
(coust. de Boul., p. 89 v"). — Baliw, xvii' s. 
(cart. de Saint-Jos,se). 

Beutin, en 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de Boidogne, ancien ressort judiciaire 
des bailliages réunis du Clioquel, d'Etaples et ib' 
Bellefontaine, et sui\ait la conlume de Boulonnai-.. 
Son église, d'abord diocèse de Tbérouanne, puis 
de Boulogne, doyenné de l'renc(], secours d'Attin, 
était consacrée à saint Léger. 

BErvnEQiEN, c"" de Marquise. — Bovorl.em, ii)4o 
(cil. de Saint-Berl., n°7o). — Bofriliem, 1097 
(ibid., n° 98). — Boveringhem, 1 107 (cart. Silh., 
p. a 18). — Bovnnkehem , 1109 (ibtd.,p. 3ii). 
■ — Bovei-inkemi , 1 144 (rh.de Saint Bert. , n" 190). 
— Boveiingttliem , ii5(i (tii</. , n° aaS). — Bn- 
mcliem , 11 {')3 (ibid., n° a 38). — Beverglwm, 
131 4 (ibid., n" 53 1). — Bouverinchen , Bouvrin 
citen, laOg (méni. Soc. acad. de Boul., t. XIII, 
p. 43()). — Bovringhem, 1^7.') (ibid., p. 437^. — 
Bouterkim , 1 a 7 7 ( ibid. , p. 4 4 o ). — Bouvnnglinin , 
1285 (iiirf., p. 44i). — Buvringham, 1280 (cb. 
de Sainl-BerL, n° 12Ô8). • — Bouvreckem, 1289 
(ibid., n''i3io). — Burril.em , i ".ga (ch. d'Art. , 
A. 9o4). — Bouvringhem . 129G (ch. de Saint- 
Bert., n' 1872). — Baetyi-i'hem, Buvrekem, Bue- 
iTuighem, Baril.ein , 1 2g3-i 398 (cb. d'Art.). — 
Budn:l.eiii, fui xiu'' s. (ch. d'Art., A. 118. 
Il" .")). — Biietrehem, Biierringhcni , \u\' s. 
(ibid.). — Bucvcrkhem , i3oô (mém. Soc. acad. 
d" Boul., t. XVII, |i. i54). — Bouierimbfin 
(lire : Huavvriiichrm), i33i-i3a3 (Giry, reg. mu- 
nie, n" iS). — Bouvrequein , i37(j (ch. de Sainl- 
Berl., n' i864). — Boevrequen, 149a (comptes 
de Beuvrequen, (° i r"). — Boearrebcn-lez-Mnr- 



DKPAUTKMENT 1)1 PAS-DK-CALAIS. 



V.) 



ijiiise, i'i9<) (cliap. de Saiiil-lti'ilin., m" .'((ioc)). 

— Hoevurequen , i5oi (coinplps de l!puvre(|iien, 
f i38 v°). — lloeufi-ehen , y. lôia (ïassart, 
pouillc). — lleulirei;hem , lô^g ( Minrus , t. IV, 
p. t)(Ja). — lleuvirheii , lâiig (pniiit. de Tliér.). 

— Iieuviej;heii , fjiô (nn'in. (,'omiiiiss. départ., 
t. II, p. 87'! ). — Ueuvag-lhm. 1789 (Maillait, 
p. () ils). 

lieiivrequeii , l'ii 1789, faisait partie de l:i 
sénéchaussée de IÎOHlo(;ne, ancien ressort judi- 
ciaire du bailliajje de Londelort, et suivait laroii- 
(uine de Itoulonnais. .Son éjflise paroissiale, d'abiird 
diocèse de Tliérouanne. puis de Hoido(;ne,doji'iiné 
de Itonlojjne, était coiisacri'>e à saint Maxime et avait 
\Var<piinj;hen pour sccoui-s; l'abbé de .Saint-Berlin 
présentait à la cure. 

Le prieuré de Beuvrequen, di'penilance de l'ab- 
l)aye de Sainl-ltcrtin, avait été éclianfjé eu i.')y8 
avec l'abbaye de Saint-l'ierre de Gand, contre le 
prieuré de Sainl-1'ry. 
lÎKuvnitnt (L.i), c"" de Bélbunc. — lloevratia, i\" s. 
(^Acta SS., vila sancla; Chrislina',p. 53o,S i4). — 
Hcvvena, 108G (bull.Mor., I. \,p.679). — Reu- 
vraria, 1100 (Mineus, t. h, p. 187). — Lebeu- 
riercn, 1 10/i (Le Glay, Revue des Opéra de Mira'us, 
p. iHi). — Hererira, ii5;! (abb. de Cboccpies, 
Cl). — Le ISevrerc, 11 (13 (il/id.). Ilerreva, 
1165 (cb. de Saint-Iîerl. , n" «'iS). — ISmerie, 
1176 (l'AiV/., n" •.•77). — ll(n-eri<t , 1210 (abb. de 
(^hocques). — Uevereriu , laiO (cari, de Saint- 
liarlbél.. n" .'io). — llevraria, laii] (cil. deSainl- 
Bcrl.,n".")74). — lleuvei-ia, i3i h (ilml., ii'i/i.')o). 

— Lu liccurière, 1829 (terr. de Bebreuvi"). — 
La Huierièrp, i35'i (terr. de Saint-Barlbél., 
r 20 v"). — La liufrirre, la lli'uvrière , t38i 
(carl.descliarlr. (le Gosnay, t. I, f" 92 r'et g/i v°). 
— • La lloeueeni're , tl>o-'. (Arcb. naL, P. 2060). 

— La Hrvrycre, l'iofi (arcb. du Nord, B. l'M'itt). 

— lieuvriére, 1007 (cliap. d'Arr., c. Divers). — 
llpuirieres, uto-] (Boutbors, I. II, p. 889). — 
lloeiivrière , iSaS (Arcli. nat., J. lOiG, i" gOo r°). 

— La lloeuvriire, xyiiT s. (Cass. ). 

La Beiivrièrc, en 1789, faisait parlie du bad- 
liafji' de Bétliune et avait une coutume locale 
rédi/;ée en i5<>7, suivant la coutume d'Arlois. Son 
■'•jjlise, d'aboc<l diocèse de Tliérouanne, doveonc 
de Lillers, puis diocèse de Bonlojjne, doyenne 
d'.\iicby-au-Bois, secours d'Ec([ues-en-Pu(;nov 
lia Pu(;noy), élait consacrée à saint Pierre. La 
prévolé de la Beuvrière, prioraliis lloei'rarieiitiis . 
xii" 3. (Acta SS., vita samUc Cliristin.e) était nn 
ancien prii'uré de l'abliay de t:barn)ii\ tniidé 



sons le vocable d<' -ainle Clirislini' l'I pa8>i.' dau- 
la suite à l'abbaye di- Sainl-Vaajt. 
Beuviu, c"" de (^aiubriu. — Wrcri, 1 i85 ( cari, du 
cliap. d'Arr., n' 1 '1 ). — //cm, 1 1 '>li ( ihiil., n' !i4). 

— Ileveri, v. 1 1,19 (rart. d'Aubi(^y, f° T) r"). — 

— Herriacum . 119:! (Le (Jarp. , pr. . p. a a). — 
llariiriucum, 11170 (1" cart. d'ArL, f 80 \"). — 
Hnven, i a90(cb. d'Art.). — Itiirreri, 129/1 (rliap. 
d'\rr., c. B). — fliifriacum. 1 ■.197 ( rarl. d'Arl. . 
A. a, P 3 v"). -— Ituevevij, lagg (cari. d'\rt.. 
A. •! . P3i v°). — lleceriacum , xin" s. (obil. B dii 
chap. d'Arras, 1* 77 \°l — lleiireri. xiii' s. 
(cari, de S.iint-ltarlliél. , n° la'il. — Uitvery. 

1801 (cil. il'ArL.A. i(>5). — llavry, i8oa (litres 
et roinples d'Art., l. I , f" 1 '1 ). — lluvri, 1808 
(arcb. <lii Nord, A. 89g, f°' 4 v° et ao v*). — liuen- 
vei-'l, lleiery, 1809 /cli. d'Art., A. a 48). — Heueni. 
i3i8 (cart. di'scbarilablcsib" Bélbiiiie, f° « v" 1. 
Ili'veri, xiv' s. (rej;. karlaruin, l'^aSgr"). ^/Jniirii;, 
1 '107 (arcb. du Nord, comples de la baillie de 
Lens). — l'mvry, i.'iôg ( D. Grenier, t. (;XCI\. 
f 22C I. — lleiivrie, I7.')g (Epi(;r.. Bélhune,p.94). 

Benvry, rbel-lieu d'une ancienne cliàtellenie. 
faisait partie de la ;;oiivernance de Bétliune en 
1789 et suivait une coiiliinie locale rédijjée en 
i.')07 d'après la coiiliime d'Arlois. Son é(;lise pa- 
roissiale, diocèse d'Arras, doyenné de Itétbiine. 
district de Beuvry, était consacn'e à saint Martin: 
révè([ue d'Arras conférait la cure. 

Aux Mil' et \iv' siècles. Benvry élait le sièjje 
d'un bailliajje dont l'adniiiiistialion élait {[iMii-rale- 
inenl jointe à celle du bailiiajje di' Bétliune. 

Pour la composition du doyenné di' dislrirl. 
voir r/H(ro(/HC(in)i. 
lÎELviiï (CvNAi. dk), voie canalisée (|ui rebe Beuvry 

au canal d'Aire à la Bassée. 
Bezinciiem, c°" d'Iliicipieliers. — llitsinijeliem . ii8ii 
(cart. de N.-b. de Sainl-Oiner, f 1 v"). — l!u- 
ainj^ehi-m , 1167 (ch. de Beaulieu. p. a8l)). - 
Uislifjeiiem , laa.") (cari, de Gercamp. f 1 r"'i. 
lieusinijiiebcm , 181 1 (aveu de Mainlenav\. — Wn- 



'"'/," 



(arcb. de Saiut-Onier. G. 8(17. 



f" lia r°). — Ursinijiielieii , 1477 (Arrli. nal., 
J. 7g:?, ii°;'.('>). — HpuiiiiijHchem , x\' •>.{il>id.). - 
llpus$iiii;hpm , v. i ,') 1 2 ( Tassart , poiiillé , f " a o a v " 1. 
— Ilessmijurii , i5.")8 (déclar. des liefs du Boni., 
p. '18). — lleusiiighi'ii, i')h- (seenes de Tliér. . 
G. 488). 

Be/.in(;feni. en 1 78g, (aisait parlie de la séne- 
cbaussée de Bonlo(;ne, ancien ressort jiidiciain" du 
baillia(;ede Desvres. cl suivait la coutume de Bou- 
lonnais. Son èjjlise paroissiale, d'abord diocè-e do 



P*S-Dt-CAI,VIS. 



on 



DKI'AP.TEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



Tliénpu.'inne, dcivoimo de Frencq, puis de Bou- 
logrii', doyenné d'Aietle, était consacrée à saint 
Martin et avait Enquin pour secours; la personne 
du lieu présentait à la oure. 
Buche-Saint-Vaast, c°" de Vitry. — Bijiarlium , yOf) 
(cart. de Saint-Vaasl, p. ali). — llignrlu. 
1098 (Jfirii'us, I. III, p. 'j3). — Iliarcium , ii'i8 
(cart. de Saint - VaasI . p. i<)0). — liiin-cuin , 
1160 (Tailliar, recli., p. 'i58). — lliitrce, i 1 6() 
(cart. de Sainl-Vaast, p. 98). — liiarc, 1174 
(/4»/. ,p. 93). — liyarnum, 1180 (bnll. histor. 
du Coin., l89(), p. 299). — liiarcie, \\\ s. 
(cart- de Sainl-Vaast, p. 216). — Biargium . 
xii' s. (î4i(/., p. .322).- Biarge, Biarche, xu' s. 
{ibid., p. 353 et 358). — Biartœ, xii' s. {ihid., 
p. 228). — ft'^ffrrfrt', 1 as'j (cari. deMarcliiennes. 
p. s33). — Biarlium, xn° s. {iOid.,\>. 276). — 
Biffardam, 1233 (Moreau, t. CXLVII, f '17 ^''!. 

— Biach, 1239 (cart. de la lirayclle, p. 33.'i). 

— Birivch , 1271 (cliap. d'Arr., c. Vitry). — 
Byacli , xin' s. (obit. Airebat. ,f° 17 r"). — Byarch. 
Ilyarr, i3o3 (litres et coniptcsd"Arl., t. I , T' 3a 
et 33). — Hiadie-foiis-Smriic, 1798 (loi de 
liruni. an 11). 

Biaclie, en 1789, faisait j)artie de la (;ou\er- 
nance d'Arras et suivait la coiitiune d'Artois. Son 
église paroissiale, diocèse d'Arras, doyeiini- de 
Croisilles, district de Fampoux, était consacrée à 
saint Pierre; l'abbé de Saint- Vaast présentait à la 
cuie. 

ItiAs, 11., <■"'• d'Avion et d'Kleu-dit-Leaiiwelle. - 
lUai: i3i8 (lllslor. de Fr., t. XXlll, p. 819 0: 
bande C.orbie). - Iliach-lez-Ktlcux, i55o(Arch. 
du Nord; cliaiubre des conijites, L. 10). — Bios. 
17.^9 (Vingtièmes, t. CdXLIX). 
Fief Icini du cbi'ileau de Len--. 

BiAs, lief, c"° de Lens, mouv. du cliàl. dudit lieu. — 
La Clûliin de llias, 1635 (arcb. du Aord,cliauiluc 
des comptes, L. 10). — Ilinclir , xvii'' s. (Aidi. 
nat., P. 2066). — Biagc, 1709 {ihid.). 

Bus (Le), bois, c"' d'Oisy-le -Verger. 

BiAUSQiiR (La), bois, c'" d'Abpiines. 

Buuvn.i,E, 11., c"' de Wimille. — UiUauvUle , iô<i(i 
(terr. de Sainl-Wnimer, p. 118). — Billeaiivillr . 
i535 (ciieill. de N.-l).de Boul., G. 21).— «i/t»- 
ville, xviir s. (Cass. ). 

BiADVois, lief, c"' de Saint-Hilaire-Cotles. 

Biberon (Lk), II, c"' d'Hénin-Liélard. — /ii'ovi». 
xïui'' s. (Cass.). 

BiBBOUB (Le), II., c"' d'Heuringliem. 

Bicoque (Lv), b., o'"' de Calais. s°" de Saint-Pierre- 
lez-Calais. 



BiEFviLLEBS, r" de Bapaume. — Bietilers, iiS'i (Le 
Carpentier, pr. , p. 22). — Bicviler, 1268 (cart. des 
chapellenies d'Arr., f 90 r°). — Ryeviler, 1283 
{ihid. , r 1 08 r°). — Biviler, xiii^s. ( Rirouart , p. 74 ). 

— Biévillers-lez-Bapaumi', 1789 (Maillarl, p. 20). 
Biefvillers, en 1789, faisait partie du bailliage 

de Bapaume et suivait la coutume d'Artois. Son 
église, d'abord annexe de Lucbeux, devenue pa- 
roissiale en 1767, diocèse d'Arras, doyenné de 
Bapaume, district de Pas, élait consacrée à l'As- 
soiuplion de la Vierge et à saint Ettou; le prieur 
de Lucbeux présentait à la cure. 

BiEN-AssisE(Li), II., c'" de Guines. 

BiENCoinT, b., c"' de Labroyc. — Bonacurtis, 109(1 
(Cabin. histor. d'Art, et Picardie, t. VI, p. 976). — 
Bodiiiicurlif, iii4 (Gaignièrcs, t. I, p. 298). — 
Bttincort, v. ii'i2 (petit cart. de Donimartin, 
r 35 T'^). — Buiocourt , 1 i43(i/«(/., P 79). — /}oi»- 
cttrt, 1 i79(Gaignières, 1. 1, p. 299). — Buienciitl . 
1)84 (Gall. fhrisl.,1. X,inslr.,coL390). — BîVii- 
curia, 1 191 (Vitasse, liisl. d'Auxy, pr., 11° 5). — 
BuinicHit , i2o3 (Gaignières, t. I, p. 299). — 
Buicncort , laSi (cart. de Cercamp, p. 97). - 
Biiymcorl, i3oo (cart. de Dommarlin, ("89 r'i. 

— Bieiienvrt, xiv' s. (Arcli. nat., P. 187, f 56 r"). 
Ancien prieuré de Notre - Dame de Riencoiirl 

0. S. B. fondé en 1090, uni en 1728 à l'abbay 
de Marmoutiers, supprimé en 1790. 
BiENNE, fief, c"' d'Aire -sur- la -Lys, mouv. du cliàl. 
d'Aire. — Brcnes, 1 i5o (cart. de Tbér., ]>. a'i). 

— Bieliies, 1210 (chap. d'Aire, r. i). — 
Bxiiiir, 1256 (prieuré de Saint-André, p. '159). 

— Bicnei, 129'! (ch. d'Art., A. 89, n" 28). - 
llipnnrs, ]822 (mém. Morin., t. X, 2' pari., 
p. 35o). — Le minit de Brieiine, i547 (F). Le Pei. 
ipitli., 1° 166 v"). 

BiKSNE (La), II., c"'- de Belle-ct-Houllefurt. 

BIE^^■E (La) (III BiENQiT. (La), ruiss., c"" de Tilfiues 
et de Serques, aUl. de la Lambergue. 

BiENTQUES, II., c"" de Pilieni. — Bichene: , 1189 
(cart. deN.-D. de Sainl-Oiner, f 1 r°). - Bi- 
kenes, 1 145 (cart. de Tliér., p. 22). — Bckaiies. 
I i47 (cb. de Sainl-lîert., n" 3o4). — BieMnes, 
1159-1167 (cart. do Saint-Omer, T 35 r°). — 
Bieheiws, 1202 (cli. de Saint-Bert., n" 46i). — 
Byequeiies, 1284 (cli. d",\rt., A. 589, 11" 6). — 
Biecl.-eiics, i3il (i/jid., A. 67). — Bieiile , 137(1 
(Giry, reg. munie, n" 1 28). — Bicnf^we.*, 1 428 
(cart. de N.-D. de Saint-Omer, fiaS r"). — 
Bieitcqueiie.^ , i4â9-i46o (inv. bôji. Sainl-Jean de 
Saint-Omer, t. Il, E. 2). — Biemiiies, xv's. (carl.- 
lerr. (!•• Tlii'r., f" ii5 r"). — Bieqnesiies. i5o7 



i)i;i'Aiiïi;Mi:\T di, pas-dk-calais. 



(B011II1..1S, l. II. |,. 658).— />V(/.ic., ir).j8 (Arcli. 
nal., J. 1016). — llwiifques, lâ'io-iG'ii (lii'>|i. 
Siiinl-Jean de Saiiit-Oincr, E. Gît). — Itieiicqui'i , 
lôôg (parlil. de TLiir., p. 38;!). — Uinicquc , 
i58i (liospiccs de Saitil-Onicr, A. 11). liieii- 
necque», i635 (ihid., li. '1 1, 1" 1 ). — Itienc , 1735 
(arcli. (le lioiil., (!. 3-,i, T' 73). -- lUi-iiquc , \-^i)--\ 
(Expilly, t. 1, p. /u)). 

Sei[;iieuric \ icomtit'ie tenue du roi à cause du 
«liàleau de Saint-Omcr, avec rouluinc locale ré- 
digée eu ir)()7. 
HiBSULLEBS-vi-IJois , c"" de Pas. — lliiinviUnrp, 
Ihiiiivilter, lliiintitlrr, 1098 (cait. de Saiul-Vaasl, 
p. 60 et 08). — lliiiitvilfr , 1 106 ( lijiil., p. 297). 

— Iluiiiritfr{\ire : lloinviler), 1 106 (Ducliesne,m°" 
de Hclli., pr. , p. l'i). — lluinfilrii; 1 1 36 (ibiiL, 
p. 77). — Boiiiritein . 1169 (ihid.. p. [)â). — 
li<iinrillttre , xiT s. (iZ/iV/. , p. 396). - - lluioniiliir, 
I2i4 (cart.du cliap. d'Arr., n" iSg). — linenliy. 
1357 (cart. de Cercamp, p. .^9). — Uiiinhy. 
1367 (cil. d'Art, A. 16, n° 11). — lUonvillarr , 
isGH {ibiJ., A. 47). — liionoiler, 1399(14»/.). — 

— Ilyonviller, xin" s. (obit. lî du cliap. d'Arr. |. 

— HijùHviUers, xiv° s. (Arcli. nat., P. 137, 
f 73 v"). — Umjouvihr, xiv' s. (oldl. \lrel)., 
r 100 r"). — llienvilhys-aii-ltnis, i6.")i (llllil. 
nat., IV. OaiS, P8 v"). — IHenvilten-tnu-llols , 
I 7:îO (.Saugrain, p. 33 1). 

liienvillers, en 1789, faivait partie de la (;ou- 
vernance d'Arras et suivait la coutume d'Artois. 
Son éjflise paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné 
(le Pas, district de Moncliy-aii-Bois, ('lait consa- 
crée à saint Jacques; l'ablii'' do Sainl-Vaast pré- 
sentait à la cure. 

liiEQCÈNES, lief, c"° de Saiiil-Oiuer, du coté de lilaii- 
decqnes. — llicl.i'urs , 128O (cli. d'Art., A. 39, 
n" lO). — lUekiiies, I 3o3 (litres et comptes d'Art., 
t. I, f" «o I. — lirccqncncs. i383 (<îiry, re;;. 
munie, n° i3i). — Iheqiihies , 139.') (Arrli. 
nat., K. 54, n° 3i ). 

BiEiTE (La), anc. f. , ('"' d'Attiu. 

I!iette(La), II., c'"' de Itaiiiglieu. 

liiETTE (L(), II., c'" de Itivière. 

liiETTE (La), f., c" de Boisleux-Saiiit-Maiv. 

lîiETTE (La) ou BiiETTK (Lï), riv. ipii prend sa source 
à Caucourt et se jette dans la I.ùm- sur le teiri- 
toire de Bélliiiiie. ■ — l.u llntlr, 1^87 (anli. (h- 
lîétli.. BB. i5). 

BiKz (Le). Voir Lediez. 

BiEz (Le), bois, c'" de Bucquoy. 

BiEz (Le), (ief, c" d'Ilullucii, tenu du cliàt. de Lciis 
(Arcli. nat.. P. ■•o63). 



Bii:/. d.El, llef, c"" de Lens, duns le- laiiliourf;-. - 
Le liietz, i638 (Colbert, Flandre, t. CXXWIII. 
r iD v"). — Le Ilir:, i7'ii (Arcb. nal.. \ ". 
9310). — Le llivl». 1769 lihid., P. aoG3;. 

Biez(Le)»ii AnnuE-DU-lliEi! (L'), li. et liois, c°' de 
Lurgies. — Li liiez, 101 4 (cari, de Saiiil-Vaa>t. 
p. 166). - l'nn$ Uelhie: (lire : poM ilel Itiet). 
11)30 (iijid., p. 171). —Ilien. 1 169-1 igi (cari, 
de Saint-Bartli(>l., 11° '1). — Le Biéi hi eti d'aUt 
Lori;ies, 1375 (cart. de .Marcbieiincs, p. 33u I. — 
Le Ilie, lôâçi (D. fircnier, t. C.VCIV, f 039 >',). 

— I^n rue du liiez ((.ad.). 

Seigneurie de l'abbaye de Marcliiennes qui avait 
sa coutume locale, ri'-digée en i.')07. 

BiconDE(LA), fief, c"° d'Ilénin-sur-Cojeiil, tenu du 
roi à cause du cbàteaii d'Arras. 

BiiiEN, lief, c'" de Verton, mouvant de la baninnie 
de Merliniont. 

BiiiucoiRT, c°° de Bapaumc. — Buhericiirtit , 893 
(cari, de Saint- Vaast, p. 386). — Ituherinirl . 
ioa4 (ihid.. p. 60). — liuhicurl, v. ii,')4 (cart. 
du cliap. d'An-., n° 33). — Hohercurlit , iiâ'i- 
1 1 .59 (ihid. , n" 38). — Huhircurl, 1 1 69 (cari, de 
Saint-Vaast, p. 94). — liuiereurt , 117S ( bull. 
Iiistor. du Coin., 1896, p. '-îSg). — lliihireurlz. 
.\ii° s. (cart. de Saint-Vaast, p. 383). — lluiliier- 
curt, 1171 (cart. du cliap. d'Arr., n" 37). — 
lliihiereouri , xii' s. (cart. de Saint-Vaast, p. 4o8 1. 

— Ilihiercort, 1317 (cart. du cliap. d'Arr. , n° 1 ."> 1 1. 

— liuhiercort , 1367 (abb. du Vivier I. — llihier- 
courl, 1373 (cb. d'Art., A. 37). — lUhiercnrl , 
1373 [ibid., A. 31, 11° 4). — lluiliiercoiirt, i3o'i 
( ihid. , A. 300 ). — lliihiceeourt , 1 309(14»/. , A. uTig . 
n" 3). — Ruhiecourl , i33o-i33i {ihid., A. 1 19). 

— Biiyei-Oiurl , lliihuieoiirl , xiv' s. (abb.de Saint- 
\aasl, II. io4o). — Biliiucoiirl, i.')6.") (comptes de 
Saint-Vaast, 1" 69 v"). — Ililiueoiirl-Siiiiit-Vaan . 
lO'io (Alliot, dioc. d'Arr.. p. .') ). — llisniiciniri . 
xniTs. (Gass.). 

Bibucoiirl, en 1789, faisait partie du bailliage 
de Bapaiime et avait une couIiiiik! locale n'digee 
en 10117 d'après la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, diocijse d'Arras. doyenné de liapaiime. 
l'Liit consacrée à saint \aast: le rliapitre d'Arras 
présentait à la cure. 

Bii.uEii, f. , brasserie et lief, c"' de Trescault. - 
l'Me-llem, 1789 ( Maillait , p. 37). — //i;/i.ihi. 
XMii S. ((^ass. ). 

BiLLAiiDERtE (Lv), 11., c" de (j'éinaresl. — l^ llîl- 
Inrderie, i4i8 (cari, de Crt-niaresl, n" i3i — 
Lu llillni-denje , 1 56.') (Bignon, géiiéal. Diicn>rq). 

Biii\-Beiii I u, c"" de f.'ainbriii. — llilhacum. loj'i 



dépai'.ti;me\t di pas-de-calais. 



(cart. (le Snillt-^ao^l. [j.Cio;. — Ililli/. loçtS {il/id.. 
],. 6(i). - «.«), Il52 {>lml.. ],. 83). — Ihlilli- 
en-BéMaii. 1287 (rli. d'Art., A. l'u, 11° 7). — 
Tinhj-ni-Bfrccau , i338 (cli. «l'Art., A. Ô71). 
— liiUy-linclau- Artois, 1789 (cahiers de do- 
léances, p. 21 /i). — Hilly-liprclos, 1790 (Arcli. 
nal., K-. fiCfi). 

Billy-Uerclau, 011 1789, faisait |jarlio du bail- 
liage de Lens cl a\ait une rouluiin' locale rédigée 
en i.')07 daprés la coulnme d'Arlois. Son égiiso 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné de la Basséc, 
était consa<rée à la Vierge, sous le vocable de la 
Visitalion; l'abbé de Saint-\aast présentait à la 
curi'. 

BiLLï-MoNTiCNv, c""deLens. — Billy, 1070 (Mira'us, 
t. I, p. iCo). — liili, 1088 (abb. d'Ktnin). — 
llilli. iif\i-iifi-2 (Hislor. de Fr., I. XV, p. 'io5a-, 
ej)isl. Innor. II). — /','/".'/• 'S-'^o (titres et comptes 
d'Art. , t. II , 1" '1 '1 , n" i ). — llilty-rcrs-llénin, 1 33 ) 
[ihid., (° hh, w" .")). — ■ IiiUij-i'ii-K>rrclnen . i.")i7 
(Arcb. nat., J. lonS, u" 3). — Ililly-di-Goliillc , 
I7.5ii (I)oisy, p. 3i3). — Ililly-Moiiliiniy, xvin' s. 
( Arcli. nat., P. 2o'i7). 

La baronnie de Billy-Monligny l'.iisail partie du 
bailliag(Mle Lens, en 1789, et suivait la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
doy<'nné (rHéniii-Liélard, <lislrict de Méricourt, 
c'Iait consacrée à saint Martin: l'abbé irilénin-Lic'- 
tard présentait à la cure. 

Iiii.001; (Lkj, lieu dit. c'" de iloulle. ~ Le Itilr . 
i38..) (cb. de .Sarnt-ltert., n" 1931 ). — L' Unie. 
1390 {ihid., n° aooii ). 

UiLOiJKS, 11., c" d'Ilelfaul. — llilliclia. ii:!3(çarl. 
de Tbér., p. 9). - - llilh'ch . 1 1 33 (cari, de N.-I). 
de .Saint-Omèr, f" 7 r"). — /W/W,e, ,,.39 (tlml., 
r 1 v°). — IlilleLn, j 'uXi (cb. de .Saint-Bert., 
n' hSli). — llilUlx, xin' s. (petit cart. de N.-D. 
de Saint-Omer, f 7/1 r"). — llill.c , i3o8 (cb. de 
Saint-BerL, n" ii3i). — llill.t, i3()i (mém. 
Mor., t. VIII, p. 3'io). — IhUciuc, i36i (cart. 
des cbartr., P 1/18 v"). — /Ww/hc, 1372 (cb. 
de Saint-Bert. , II' iStm). — Hilklr , x'A'^lx (mém. 
Mor., t. XV). — /W(/,c, 1392 (Arcb. nat., J. 79-!. 
r 1 r"). — Ililiccque, 1 5-?8 (lAi'rf. , J. loili, 
r 353 r"). - llilh, ir)lio ((lall. cbrist., I. III, 
instr. , col. 1 03 ). 

Bilqnes, en 1789, faisait partie du bailliage de 
Saint-Omer et suivait la coutume d'Artois. Son 
église paroissiale, d'abord diocèse de Tbi'rouanne, 
puis de Saint-Omer, doyenné d'Helfaut, était 
consacrée à saint Vicloric; le chantre de la cathé- 
drale de Saint -(bner présentait à la cure. Com- 



mune à la formation du déparlemeni, Bilques a 
été annexé à Helfaut en 181g. 

BiMoisE (La), iTjiss. qui prend sa source à Bimont 
et se jette dans la Course, en amont du moulin 
de Fordres, sur le territoire de Montcavicl. 

BiMONT, c"" d'Hucqueliers. — Biiiliimont, 1171 (terr. 
de Tbér., 2° part., f° 3 r"). — Buimont, 1177 
(cart. de Valloires). — Dm-hvnont, 1 179 (cart. de 
Tbér., n" 61, p. 5i ). — Drouhimont , 1 181-1 18.') 
(ibid., n" 67). — /ii(/iimon(, xii''s.(cart. de Saint- 
Georges, f 38 r°). — Buicmont, isTiil (abb. de 
Saint-André-au-Bois). — Bymnnl, i33i (litres et 
comptes d'Art., t. 11, f° liU, n" 10). — Biiymoiit . 
i3'i7 (inv. des cb. d'Arras, n" 99). — Bien- 
mont, i/i2a (cart. de Tbér., p. 34i). — Biiqni- 
mont, 1587 (c. d'(3rlélius). 

Bimont, en 178g, faisait partie de la séné- 
chaussée de Boulogne, ancien ressort judiciaire du 
bailliage de Desvres et suivait la coutume de Bou- 
lonnais. Son église, d'abord diocèse de Thé- 
rouanne, doyenné de Frencq, |)uis de Boulogne, 
doyenné d'Alelle, secours de Clenleu, l'Iait consa- 
crée à saint Pierre. 

BiMOM, lief, c'"' de Menlqne-Nortbécourt. 

BiscAïF.>a (Les), s"" radastr. de la c"' de Lisbourg. 

BiSTAhK (La), 11., c'" de Sainte-Marie-Kerque, s'" de 
Saint-Nicolas. — • Laisbistade , 1 266 (nr'deGuines, 
pr. , p. 98()). — Le Bislat , 1 fiï>t> (cart. des charte. . 
f 1(18 r°). — /(is(<i(/c,i'i.^i;(i6i</.. f i3v°). — /," 
B,!,tade,\'i'^h (bnll. Morin.,t. lli,p. 181).— /-'■ 
Bislade , xviT s. (arcli. du Nord, liefs de Langle). 
Fief lemi du roi à cause de sa seigneurie du 
pays (le Langle. 

ItizKMONT, fief, c"' de Fcessin, 

ItLAcoiinT, lief, c"''(leI)ouriez(\ iiiglièmes,t.CC\XX\ ). 

Bi.Acoi HT, bois, r°' d'Ilesdin l'Abbé. 

Bi.ACoimT, h., c'"' de Leubringhen. -— Blnmnrl, i(ii() 
(min. des notaires). -- Blneour, 1709 (aven d" 
Fiennes, f° sh't). 

Blaiuvii.le, c"" de Beaumetz-les-Loges. — Blnvrille , 
1 i.")G (m°" (le Neutville, cb. citée p. (îg). — Blnri- 
villa, xii' s. (cart. de Saint-Vaast, p. aga). — 
mareeUle, i3n3 (chap. de Lens). — Blariville. 
1 532 (cart. de Dommartin). — Bluire-Ville, 1789 
(Maillart, p. i3 ). 

La baronnie de lîlair\ille faisait partie de la 
gouvernance d'Arias eu 1789 et avait une ron- 
tuine locale, n'digée en i.")()7 d'après la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras. 
doyenné de Pas, district de Beaumetz-les-Loges. 
était consacrée à saint Vaast ; le personnat d'Adin- 
ler pTvsenlait ,i la ciire. 



i)i;i'Aim:Mi:.NT di i'as-dk-cai.ais. 



ws 



Uuisei. (I.k), li.,c"'cle \ViiHi|;iii's ( ami. du l'.-do-C). 

— Le llti'ssi-l , 1550 (cousl. tic Boul. , \t. M r°). — 
Hault-ltliiitrl , iGo7(Arrli. iiat., P. ift, n" /i85). 

— Iliint et ha» Bliiisft , xïiii' s. (Cass.). 
ItLAkKMiiKRG, liaut. , c°° dp Tilques. 

Bl.»mai\t, 11., c"' d'Kc(|ues. — />c hiametaivavll , 

1399 (acte cité par (louitoi-^, p. liT)), -- liiainr- 

laire , 1 A5l [ibid.]. 
IIliukrik (La), anc. h., c"' de Vertoii (avoiide Moi- 

limont). — Le Htamerie, 1/177 (ciieill. de l'Iiol.- 

Dieii de Moiilreuil, f 7). 
Blamo^t ( Lk), 11., c"" de Saii(;lieii (niin. du l'.-de-C). 
lii.ANi;-Bouii.LON (Lk), h., c"* d'Audniii([. 
BtANCBOuDG, 11. et anc. cliàt. , c"° de Blandecqiie.s. — 

lilanc-Bourc , t/iiH (cil. de Saint-Berl., n" iBa.") ). 

— Btanchourf; , \\' s. (aicli. du i'.-de-C, plan). 

— lilaiibonrf; , i5io(terr. de Blandi'cqiies). — 
IttanMourch, i5(iG (mém. .M...-., t. \1V, p. n.'ÎS). 

— lUaiiihdiirg , 18/17 (enq. post.). 
lîi.Asc-CuAi'KAU (Le), f., c'" du l'arcq. 
Bi.AM:-Cii.iTEiu (Le), 11., c"' de Filliè\res. 
Blano-Cuevalieh (Le), fief, c"' de Blandecques, 

tenu de la scij»ncuiie dudit lieu. 
linNC-DiEi (Le), écart, c°° de VVabeii. 
Blasc-Gant (Le), fief, c"° de Quernes. — lUnml- 

Gand, 1769 (Vingtièmes, t. IJCVll ). 
Bi.anc-Hangah (Le), I'., c°° de lierguettes. 
Bi.ANCiiABn(LE), niiss. , c"' d"ls(|ues, alll. de la Liane. 
Blanche (La), brandie droite de la Bielle, qui se 

déverse dans la Lave, à Bétliune. — liirena de 

(JiisteUii, i3i5 (l)ucli., m"" de Bétli.,pr., p. 9((). 

— Le t/Innque rivière, l 'ilia (cart. des charitables 
de Bétli., 1" -li r°). — Ln ririi>re bUnche , i^^i) 
(Arcli. nal., P. an'iO). 

Blanche (La), miss, qui prend sa souire à Baiiic- 

thun et se déverse à VVinvijjnes. 
Blanche-I^ihiix (La), fief, c"' d'Aire-sur-la-Lys. 
Blanciie-Maisdn (Li), fief, c" d'Alemhoii. tenu de 

la s"' dudit lien. 
Blandhe-AIaison (\a). lieu dit, c'" de Courcclles-le- 

liointe. 
BlaN(;iie-Maiso»((Li), 11., c"" de LeKorest. — Maisim- 

Hliiiuhe, 18 '17 (enq. post.). 
Blanchk-.Maisos (La), anc. f. , c°° de Lillers, au li. 

d'Hurionville. 
Blanche-Notre-Dame (La), h., c"° de 'l'roisvaux 
Blanche-Tour (La). Voir Toir-Blanche (La). 
Blanchisseries (Les), lieu dit, c'" d'Auxy-le-(lliàteau. 
Blanchisseries (Les), lien dit, c"' de Douvrin. 
BuNC-MoNCELKT (Le), ra°", c"' de (luiiies. 
Blanc-Mont (Le), écart, c"' d'Audinglion. — /(/<i- 

«ioH(, 17/18 (ivfr. d'Alemlmn). 



Blasc-Mont (Le), fief, c'" de Nor<Miil. 

Blanc-Mont (Lk), h., c"' de Sainl-Marlin-au-Loerl. 

Blanc-Mont (Le), écart, c" de Wavrans. 

Blanc-Mouton (Le), fief, c"' d'Avcsnes-le-(jonile, 
tenu du roi à cause du rliàleau d'\vesnc«. 

Blanc-Mi RIT (Lei, fief, c" de Biencoiirt-lei-Cajfni- 
courl. 

Blanc-Nez (Le), cap, ciito! Wissant et Saiigatte. — 
Hildememe, 1 la'i (Diirliesiie, m" de liuines. pi., 
p. /lo). — lilancnnettum , iliSy (.Malbranrq. I. I. 
cil. III, p. 10). — Le Itlanneil , xvii' s. (cartes di- 
vei-ses). — lltancne: . xvill' s. (Cass.). — RInniiée . 
1708 (Aicli. nal., Pas-de-(ialais, N', n' 7). 

Blanc-Pionon (Le), b., c'" d'Audruicq. 

Blanc-Pignon (Le), fief et rui.ss. , c" de I^Cnlott-ri'-. 

Blanc-Pignon (Le), f., c"' de Fiennes. 

Blanc-Pignon (Le), écart, c'" de Louclies. 

Blanc-Pignon (Le), II, c"* de Maziiijjarbe. 

Blanc-Pionon (Lb), h. et m'", c"' de Boquetoiri-. 

Blanc-Pignon (Le), Ii. et ruiss. , c"' de .Saint-.Marlin- 
Boulogne. 

Blanc-Pignon (Le), b., c"' de Verlinclliun. 

BuNC-PiGNON ( Le), h., c'" de Zulkerque. 

Blinc-Uietz (Le), f., c"' de Bély. 

Blanc-Bosier (Le), lieudil. c"' d'Acliicourl. — /,• 
Ilinncq-ltusier. 1 483 (cbap. d'Arr. , c. A). 

Blanc-Tiu PET (Le), h., c"° de La Ventie. 

Blanc-Troi; (Le), écart, c" de Wirw ignés. 

Blanc-Valois (Le), écart, c"" de llaines-Boiieres. 

BuNDECQiEs, c"" de Saint-Omer-.Sud. — lilandeca, 
1119 (liouyer, cbap. dWiie, p. a.'ii). — Rlen- 
deha. 1 139 (cari, de N.-D. de Saint-Om., P i r'). 
Illiiidecn, 1194 (cil. de Saint-Berl., n" 399). — 
Blendoca, 1 1 97 ( iAi</. , n° 'ii->.)- — Blindeka . i sof 
(cbronic. Aiidr. , p. 83 1 a). — Blendeke, laoa (cli. 
de Saint-Berl., 11° 4tJ')- ~ Bleiulecqua, laii.i 
(cart. de N.-l). de Saint-Om., P 79). — «/«»- 
dequex, 1286 ( cb. d'Arl., A. 3a , n" 3i ). — Bhx- 
desque, i3o6 (Ilislor. de Fr., t. XXII, p. a/i3 r: 
Ciiiill. Guiarl). — Blamlesque, i4oo (Arcb. liât.. 
P. 13-, f' lai ). — Bleiidecque. t '117 (cb.de Sainl- 
Bert., n" 3309). 

Blandeccpies (érection en comté de i664). 
faisait partie du bailliage de Saint-Omcr eu 
17H9 l't suivait la coutume d'Artois. Son église 
[laroissiale, d'abord diocèse de ïliérouanne. 
doyenné d'Arqués, puis diocèse de Saiiil-dniei. 
doyenné d'ilell'aut, l'tait consacrée à Niintc Cc- 
lombe; l'abbesse de Blandecques présentait a la 
cure. L'abbaye de Sainte-Colombe, dite di>s Dani'- 
de Blandecques, de l'ordre de (,'ileaux. iwiuut'- 
riiim nanitir Mnriie de Snncln l'.nlmidia . a>ail el.- 



i)i 



DI-PAliTHMEM DU PAS-DE-CALAIS. 



fondée, vers i iS" il.ms celle commune. Il y avait 
éjjalement une maladrerie (cli. d'Art., A.-SaO). 
lii.A\i.Ei\Mn\T, c"" de Sainl-Pol-sur-Ternoiso. — Hlai- 
si'l-oi(-M(iiit . iSya (Arrli. nat.. J. 790, n"2S). — 
IHaiiiseiiKiiil., 1 fi'^a (ibiiL, J. 807, n" 29). — Blnn- 
.ipIiiiiiiU. i:>'iH(iliid., J. ioi(J,f' .")5K r"). — fi/ai«- 
si'lmmd, i5'i5(i6i(/., J. 787, n" i, P i.'iS r°). — 
lUanjrehnonl, <.7Gi (Bibl. nat., fr. S.")'i6, f 3.'i v"). 
lilangermont, en I78(), faisait partie de ia 
sénéchaussée de Saint-Pol et suivait la coutume 
d'Arlois. Son église paroissiale, d'abord diocèse 
de Tliérouanne, doyenné d'Hesdin, puis de Bou- 
logne, doyciuié de Fillièvres, était consacrée à 
saint Jacques; les Jésuites de Béllmne présentaient 
à la cure. 

BLAN(;ti\VAi., c°" de Saint-Pol-sur-Ternoisc. - - Uhiiul- 
uu-Vul, i34i (cil. d'Art., A. «(,3). — llhiisel- 
>m-V(d, i/iag (ihid., Ricouart, p. 383). — lilain- 
xi'l-fiu-Vnil , i/i3o (Arcli. nat., JJ. 998, n° 3, 
r 18 r°). — Wainsi'tvdl , ili-jh (arch. du Nord, 
1>. 35, f" /ii-'iv"). — maw-.A-oH-Val , i5i5(Arcli. 
nat., J. iofi5.n"2). — liUmjrornih' , x'^lx-j (ihiiL. 
\\ i33 0- 

Blangerval (érection en comté de i()58) dépen- 
dait, en 1789, parlie de la sénéchaussée de .Saint- 
l'ol, partie du bailliage d'Hesdin, et suivait la 
coutuiiie d'Artois. Son église, diocèse d'Amiens, 
dovenn(' d'.\uxy-le-Chàleau , secours de (^onchy-sur- 
(. anche, était consacrée à saint l'ierrc-aux-liens. 

BuNGï, s"" de la c"" de .Saint-I.aurent-Blangy. - 
lUniigriinii , io«2 (cart.de Sainl-Vaast, p. .17). — 
lUdiij'iiiinm , 1 oi> '1 ( itiid. , p. (Jo 1. — lllnngies ,1107 
(ïailliar, n^cli., p. 6.ï;> ). • - Hlangij, 1 1G9 (cari, 
lie Sainl-Vaast, p. 93). -- llhiitjji, \ii° s. (iAi</. . 
]). 33a). — lllaiigicuiii , 119/1 (Jongleurs d'Arr. , 
P la r"). — Itliingii-siif-le'i-fuHsés-lès-llrlIomollc, 
i5i3 (Arch. nal., J. ioo5, n° a). — • Wniic/ii/, 
1730 (Saiigrain, p. 33i ). 

Chapelle vicariale, secours de Sainl-Laureiil, 
à la collalion de l'abbé de Saint-Vaasl. 

Bi.ANdï, fief, e" de Warlus. 

Bi.ANiiï-siin-Ti-:iiNoiSE, c"" du Parci]. — lllniiiinciini . 
()8'.> (Uucliesnei Ilist. Franc, script., t. 1, p. t)()5: 
vita saiicliE Bertha;). — lllniijfinciim in p<ij;ii 
Tnruuimium , 085 (cart. Silh., p. 33). — lilnn- 
giacus, 1 n3i (Mira'us, t. II, p. ii3o). — lllrinni , 
1120 (D. Bét., cart. d'Auchy, p. 33).— Itliwnt, 
1120 (abb. d'Auchy). - /</a»;;i, ii45 (ch. de 
Saint-Berl., n" igt)). — lllandiacum, ii5'i- 
1159 (cart. du chap. d'Arr. , n° 28). — lUnn- 
j'ehtm, xiT s. (cart. de Saint-Georges, f" 3o v° 1. 
— Vliiiijri il, Tirui'siii , 12/13 (cari, de ManiMiil. 



P 90 r°). — lîlnnjjiin-liim, \iii° s. (terr. de Dom- 
niartin). — lihmgis, i3/i6(Froissart, l.lll,p. 191). 

— Ithiiidmiiiiii , xiv° s. ( Iper. , Histor. de Fr. , 
t. 1\, p. 70 n, ad ann. 917). — /i/rt»g-i/-cH-7'cr- 
imis, X?' s. (bull. histor. du Com. , 1897, p. 76). 

— lilnngie, 1G18-1619 (abb. de Saint-Vaasl, 
reg. H. 32 1 ). 

Blangy faisait parlie de la sénéchaussée de Sainl- 
Pol en 1789 et avait une coutume locale rédigée 
en 1 507, suivant la coutume de la prévôté <le 
Doullens. Son église paroissiale, d'abord diocèse 
de Tliérouanne, doyenné d'Hesdin, puis de Bou- 
logne, doyenné de Vieil-Hesdin, était consacrée à 
saint Gilles: l'abbé de Blangy présentait à la cure. 
1,'abbaye de Blangy, ecclpsin Saiiclw llirihip ilc 
lilnngincn, fondée au m" s., d'abord comme abbaye 
bénédictine de femmes, puis d'hommes à partir 
du \i' s., sous le vocable de Notre-Dame et de 
sainte Berlhe, a clé .supprimée en 1790; la salle 
abbatiale ressortissait au conseil provincial d'Artois 

BLA\niAnTs (Les), écart, r"° d'Ardres. 

Blanouettes (Les), f. , c"" de Leiaus. 

Bladinghem, h., c"" de Pernes-cn-Artois. — Hlndenn- 
jflirm, ia5o (Douay, m°" de Bélli., pr. , p. (i hix ). 

— Illiiriiifrhnii , wiu" s. (Cass.). 
Blaureci.ue (Li), ruiss. , c"° de lilandec(|uos. 
Blalcoliiï, lief, c"° d'Eslrécs. — Illaiicnii . 12.')7 

(cart. de Dommartin, f" /19 v°). 
Bl.AvivcouiiT, s°", c"' de Beaufort-lîlavincuurt. -- 
ISiirddinicinl . 1119 (abb. d'Ktnin, d. 1 ). — 
llnvelrnciirl , 1 1 38 (abb. de Marœiiil). - Itaveleiii- 
cnil, 1 170 (titres de H"-Avesncs, p. 8). — Bnvr- 
Ipuciirl, 1 iSi){il>id., p. 32). — Bnrrldinaiiirt , iai8 
(cart.de Maro'uil, PaSv").- Bnri'lninecovt, \sii:>. 
(Moreau, t. C\X\, P 1 (i/i). — /AuWccoH, 12 '10 
(inv. des ch. d'Arr., n" xvn). — Bavetainnccorl . 
1258 (Moreau. t. GLXXIX, P 220 r"). — Bavii,,- 
coiiii , xiii' s. (fiefs du chat. d'Avesnes, f° i3 r"). 

— Batvlninecimrl , i3/io (ch. d'Arl.,A. Oo3,n°2). 

— Baieliiicourl, i4o8(arch. du Nord, reg. A. 20 ). 
— • Blitvnmcnuvt, i5'i5 (ihid., J. 7S7, n" 1). 

Blavinrouii, en 1789, faisait partie du bail- 
liage d'Avesnes-le-Gomte, dans le res>ort d'appi^l 
de la gouvernance d'Arras, et suivait la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
doyenné d'Aubigiiy, district d'Avesnes-le-Comle, 
était consacrée à saint Pierre; l'abbé de Marœuil 
préscnlail à la cure. 

Bléchof (Le), lieu dit, c"' de Tournehem. 

liLÉgnEstcouE, h., c"' de Marquise. — Bli'l.eiwl.er, 
138(1 (terr.de Beaulieu). — BU'c<j»enecijuc , laoi 
(comptes de Beuvrequcii, P i3'i v"). — Brci-ijuc- 



i)i:i'\ini;Mi;\T m i'vs-uk-calais. 



necqiif, i .jO;! (iiii'illnir du N.-l). «le Itoul. , (î. 7 a). 
— Pieciipcq, 1735 (év&lic; ili' Boul. , G. 3i ). — 
lireciwqiic , xviii" s. (Cass.). — lllanquenerqua , 
1876 (dict. (les postes). 

lli.Kni'i.'», c"" de Liimhrcs. ■ — Bellnn, iao6 (rarl. de 
Tliér. , p. 90). — Itlécitin, ia/i8 (cliap. de Saint- 
liarlliélemy, 0. 1, 1. 5). — BeH.inium, xiii' s. (Lannl). 
Ard., p. ()3). — lilecquin, 1289 (cli. d'Art., A. 7, 
11° i5). — Héchin, xiv's. (Arcli. iial., P. 1^7). 

Bléquin, tenu comme fief du cliAlcau de Seniii- 
(;hem, faisait partie du bailliage de Saiiit-Omer 
en 178g et suivait la coutume d'Artois. Sou 
église paroissiale, d'abord diocèse de Tliérouanne . 
doyenné d'IIelfaut, puis diocèse do Sainl-Omcr, 
doyenné de Blé<|uin, était consacrée à saint Orner: 
lui chanoine d'Ypres présentait à la cure. 

Le doyenné de Iîlé(]uin lui créé en iSSg aux 
dépens de l'ancien doyenné d'IIelfaut, avec adjonc- 
tion de trois paroisses du doyenné d'.\rques et 
d'une de celui d'Alqnines. Il comprenait dix-liuil 
paroisses et douze secours (voir \' Inlroduclion). 

Hi.KQriN (Le), riv. qui prend sa source à Illéquin et 
se jette, à Lumiircs, dans l'Aa. — Dilgiu, 80 7 
(cart. Sitli., p. 1 1.')). 

Hléquin (Le), fief, c"° de Guarbecque. — Li^ lUéquin- 
en-Garhecque , ih-ji (Kpigr. , Bélhune, |i. 288). 
Le lietquiii, 1769 (Vingtièmes, t. CC(IXLII). 

Bt,K<,n">i-IîoissAr.T, fief, c'" de Crémaresl. 

Blesskl, 11. et anc. chat., c°' de lîiessy. — lUrssrl, 
I 1 1 9 (Rouyer.chap. d'Aire, p. •^'i). — lilcsirl, ingo 
(i\. de VVailly. cli. de Saint-Pierre d'Aire, p. \'i). 

— Hiessiel , 1 231? ( (ialanielz, le prieuré de Saiul- 
André, p. 45a). — Itlecrt, 1999 (ibid., p. /ili'l). 

— lilésel, 1 /i6n (liosp. de Saiiit-()m. , B. 27, n" a.")). 

— Blessent, r.Tia (consl. de Montreuil). — Bles- 
selles, 1 63 6 (Colliert, Flandre, I. IX, p. ay'i). — 
Blesselle, xviii" s. (Cass.). 

Fief tenu du roi à cause du chat. d'Aire, mii 
en i()3û à la principauté de Robecq. 

lÎLKSSKL.chât. mod., c"''de Blessy, à (piehpii' distance 
de l'ancien cliàteau. 

Iii.F.ssv, c°" de Norrent- Foutes. — Blessy, 1119 
(Rouyer, chap. d'Aire, p. aâi). — Beisi , 1173 
(chap.d"Aire,rolleclanea,f'i(ja r°). — Blessl, i 269 
(Galametz, prieuré de Saiul-André, p. 'i56). — 
Blesi, lagt) (arch. du Aord, A. (io, f 16A r" ). 

— Blesis, xim" s. (cart. de Tliér., p. 3i6). — 
Bléci/, i38i (cart. des chartr" de Gosnay, t. I. 
1° 3a r°). — Blessis, 1 559 (Mira'us, t. IV, p. ('.62). 

Blessy, uni en i()34 à la terre de Robecq poiu- 
former la principauté de ce nom, faisait partir 
du bailliagi' d'Aire en 1789 et suivait la coutume 



d'Artois. Son église paroissiale, d'aburd diocé-- 
de Tliérouannc, puLs de Saint -< (uht. dowuu'- 
rl'Aire, était consarn-e à saint Omer l't avait 
Marthes pour annexe; le chapitre de Boulugii" 
[irésentait à la cure. — Hôpital fondé au \iv* -.. 
réuni au xvm' s. au collège dis Ji-suili-s il'Aire. 

Bi.eue-Mtiso.v (Lai, h. et anc. cliàt., c"' d'Kper- 
lecques. 

lîi.KiescK 'III Bli k\i:e (La), m'", c" de Beaiirainvillf. 
et ancien nom du ruisseau de la Créqnoise. l'iir 
ce mol. 

Blkij-Pont (Lk|, L, 0" de Sainl-.Martin-d'ILirdin- 
gliem. 

Blinckl, c"" de Saint-Pol-sur-Ternoisc. -- Itlmifnzrl . 
1079 ( D. Bét.,carl.d'Auchy,p. 19). — BInnziiel . 
II la (cari. nis. d'Auchy). — Blanipsjrelinii, in' s. 
(cart. de Saint-Georges, f' 3i r°^. — Blanj^mA , 
i23i (D. Bét., cart. d'Auchy, p. lU). — BlaisrI . 
ia67 (t" cart. d'Art., P lili v»). — Blniiml . 
i3'i.'i (ch. d'Arl., Ricouarl, p. 3(i.î ). — III 1- 
gisel, \\\' s. (Arch. nat., P. 137, f 83 v°). - - 
Blanscl, i'n5 (Bibl. nal., suppl. fr., n° 90. 
f a'ii v°). — Blainsel-en-la-llinére, loi.') (Arcli. 
nat., J. looô, n" 2). — Hlunzel, i5ib(iA"/. ,J.79.'). 
n° /17, f i() v"). — Bliiizel-Binrie, 1.Î28 (iliiJ . 
i. 1016, r So/i v"). — BIdinsel-Rivière , i64ô 
(ihid.. i. 787, n° 1, f 173 r"). — Blnnfjel , iSCS 
(anc. cloche de Bliugel). — lllingel - Hidéie , 
xniT s. (Cass.). 

Blingel, en 1789, faisait partie de la sén.'- 
ihaus-éc de Saiut-Pol et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église, d'abord diocèse de ïliérouanue. 
plus de Boulogne, doyenné de Fillièvn^s, secours 
d'Incourl, était consacrée à saint Martin. 

Blingel, fief, c" de Marcomielle. 

lÎLiNGiiKsi, lieu dit, c"' d'Kchinghen. — Blinghem . 
i/ioi (Arch. nat., J. 1125, n" 37 1. 

Bloc (Le), fief, c'" d'Arras, tenu de l'abbé de Saiul- 
\aast. 

Bloc (Le), fief, c°° de Saint-Omer, arr.-fief du châ- 
teau de Sainl-Omcr. 

Blocourt (LE),ruiss.. r"" de LecdiiigluMi et ib- Leu- 
biiu'jlieu. 

liLogciÈnE (La), l'carl cl bois, c"' d'Oisy-le-Verger. — 
Buis (le llliiquère , xnii" s. (Cass.). 

lîi.ocis (Lb). anc. f. , c'" de Saint-Omer 1 Cass.). 

Bi.occs (Le), anc. inaii., c"' d'Aims. 

Blocus (Le), anc. h., c'" d'Ilaisnes. — ///oc»» i/- 
llmnes. 1789 (Maillart). 

Bi.ocME, 11., r"' de Norlkenpie. 

Blotille. f.,c°'de Boisjean. — Wn(/.i/Ar.»n, 858 1 A.l 1 
.SS. , mirai, ■iaiicti Waiidregi'sili. p. ais3 c). — />/mii- 



r>6 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



mlla, Bloodh'illa, i i 'i3 {pet. oart. de Dommarlin, 
f 11 il r°). — Blmtvile, V. ii,->o(iiirf., f° 38 i"). 

— filoodi'ille , Bloodivitla, 1183 (cart. de Saint- 
Saulve, 11° 178 et f° agô). — Blooldivilla, 1193 
(cart. de Saint-André, P 3i4 v"). — Bleovilh , 
1 202 (cart.de Monlieiiil,p. 167 ). — Bioville, 12 0.5 
(.h. du Val, B. .3-'i, n" 3). — Bloovik, J238(al>li. 
de .Saint-André-au-Bois). — BInurilla, Blorillu , 
I 2 'iH ( cart. de Samt-.Saulve , n° 1 2 3 ). — Blonrillii , 
la'iS (Moreau, t. CLXIX, p. 1 13). — Btiaulvill,'. 
1281 (arch. de Saint-Umcr, xcc xliv, 7). — 
Biinvile. xiii" s. (i" cart. d'Art., f 45 v°). — 
Blnnlle, xii' s. (Arch. nal., P. 137, f ()3 v'). 

— Blniifcille, i3ii (av. de Maintenay). — Blaii- 
rilh, 1477 (cueill. de l'hot.-Dieu de Montreiiil, 
f° 9<J V"). 

Bioville, en 1780, dépendait de Brimeux el , 
à ce titre, était enclave d'Artois. 

BocnuET (Le), fief, c'" de Bomy. — Le Bocqiun-in- 
Boiiiy, i7.'>9 (Vinglièmcs, t. C.VX.XI). 

BocniET (Le), h., c"° de Licipies 

Boci.iuET (Le), lief, e'" de Neiive-diapelle, mouv. du 
ihàt. de Lens. 

HociHET (Le), 1., c'" de Rély. 

Boctieh (Le), ruiss. , c"' de Samer. 

BniiEBickE, anc. vill., c"' de (;o(|tielles. — Budieiv , 
1 1 19- 1 1 27 (Clironic. Andr. , p. 8o3 4). — Biidricl. , 
1 i83 (cil. do Lic(pies, p. 07). — Bodcric, 118.') 
(ibni, p. 6:'. >. — BnrdeircLe , Bordcrcl.e, i3:!8 
(mi'-ra. Soc. acad. de Boni., t. I.X, p. Saa). 
Ilodericli, Boddericlce, Bndericl.e , Biiwderiche , lâ.'iC) 
(terr. angl. du Calaisis, V" 42 el na). 

lioDioiE (Le), niiss. qui prend sa source à Lotlin- 
(;licMi et so jette dans la Liane, à Selles. 

Boi EiES, c"" d"Auxy-lc-Cliiilean. - - Bnjtes, xii' s. 
(cari, de Saint -Georges, (° 36 v°). — Pojhs, 
1218 (cart. de Orcamp). — BoJIIpz , 1499 (Arcli. 
liât., reg. Q'. i)ai). — B'Jjlcx , 1710 (Satigrain, 

l'-:i:'7)- 

Bolllcs, en 1789, faisait partie du bailliage 
d'Hesdin et suivait la coulume d'Artois. Sou 
église, diocèse d'Amiens, dovenné- d'Auxy-le- 
(Hiàteau, secours de Nu;ux, élail consacrée à sain! 
Martin. 

BoGUET (Lb), 11., c"' de Roipietoire. 

BoiiEM, 11., c"' de Oalonne-sur-la-Lys. — Bohem , 
win'' s. (Cass.). — Hnéme (cad.). 

Bou.e(Le), fief, r"' d'Agnez-lez- Diiisaiis, lenu île 
l'aliliaye de Sainl-Vaast. 

BoinuES,fiof, c"" d'AiH liy-lez-la Bas'^i'e, tenu del'alili. 
d'.'Vvesnes. 

BoiniN (Le), II. cl liois, c"' d'Ostreville. — Basent 



W iiriui , I2(J4 (reg. kartaruni, f 5i v°). — Bois- 
Yarin, 1761 (BiM. nat., fr. 85'ili, f 34 v"). 

Fief tenu du roi à cause du château de Sainl- 
Poi. 
Boibv-Becolerelle, c°° de Croisilles. — Hairiacum . 
1024 (cart. de Saint-Vaast, p. (io). — Horich , 
11.54-11,59 (cart. du cliap. d'Arr. , n" 28). — 
Biiricp , xn' s. (cart. de Saint- Vaasl, p. 273). - - 
Buyri , xn' s. (ihid. , p. 287 ). — Buiri , 1 ao8 ( cari, 
descliapellenies d'Air., ^49 v°). — Bouric, laSo 
(tiiVi.. f 25 v°). — «OHnc/., l233(!Ai(i., f 102V). 

— Bnric, laSg (cli. d'ArL, A. 1 4). — iiounsc, 
ia85 (Moreau, I. CCVII, P 233 r"). — Bo.Vj- 
Buquerel, 1720 (Saiigrain, p. 330). 

Boiry-Becquerelle, en 1789, faisait partie du 
liailliage de Bapaume, sauf qiiel(|ues maisons, et 
suivait la coutume d'Artois. Son l'glise paroissiale, 
diocàse d'Arras, doyenné de Croisilles, district de 
.\eu\ille-Vilasse, était consacrée à saint (ii'nais et à 
saint Protais; le cliapitre d'Arras présentait à la cure. 
.\ncienne maladrcrie l'ondée au xiiT siècle et 
réunie, eu 1698, à l'hôpital d'Arras. 
BoiBï-NoTnE-DAME, c"" du Vitry. — Bairi, 1219 
(cart. du chap. d'Arr. , n" 169). — Bnin verxitx 
Monchiacum Petrosum, 1270 (alih. de Saint- 
Vaasl). — Bairii, 1993 (cli. d'Art. 1. — Bninj- 
Mostre-Damr, xv' s. (com|)les d'Art., 1. 1, P 17 v"). 

— Boini-Nostre-Dinne , i ()i3 (tciT. du (loin. d'Arr., 
r 1 G r"). 

Boirv-Noire-Dame, en 1789, faisait partie de 
l'intendance de Flandre, suhdelégation de Cam- 
brai, el suivait la coulume de Oiiibrésis. Sou 
é'glise paroissiale , diocèse d'Arras, doyenné de Croi- 
silles, district de Fanipoiix. élail consacii'e à saint 
Vaasl; le chapitre de (Cambrai présentait à la cure. 
Bomï-SAiMB-RicTiiinE, c"" do BeaunieIz-les-Loges. 

— «niiTiiim, 640 (Histor. de Fr., t. III, p. 538; 
\i[a sanct.T Rictriidis). — Bntiacum , 877 (cari, 
de Marrliiennes, p. 1(7 ). — Biiiris, iio3 {ibid., 
p. 4l). — Bnrrincum, 11 95 (ibid., p. i44). — 
Baeri rilla sancle Biclnidis , 11 53 (ibid., p. ôi). 

— Biiiri rilla sancte htcUtidis , 1169 (Moreau, 
t. LXXVl, P 90). — Itictiudis villa, 1 i78(mém. 
acad. d'Arr., t. XVIII, p. i43). — Bairiaciim, 
iiS'i (cart. de Marchiennes, p. i38). — Bniri- 
Simcte-Kostrus, ilia() (comptes d'Art.). — Bninj- 
Sninlc-HuIretiT , 14O9 (Arch. nal., J. ioo3,P5v"). 

— Bairti-Saini-Belriix , i5i5(iAiW., J. ioo5, n" 3). 

— Botry-SainiP-Btftrude, 1790 (Saugrain). — 
Bdirji-Sninle-Riclriide . xïiii' s. (Cass.). — Bmrif- 
l'Egnhtp, 1793 (loi de brum. an 11). 

Boirv-Sainte-Bicirude, en 1789, faisait pirlie 



llKl'AliïKMKNT DU PAS-DK-CAl, \IS. 



«le In ([oiiV'M'iiarue d'Arras cl avilit une roiiliiiiH' lo- 
cale mli|{L'e on 1007 suivant la coutume d'Ailois. 
Son é<;lise paroissiale, diocèse d'Arras,<loycntii'' û'- 
Croisilles, district de Neuville-Vitasse. l'Iail con- 
sacrée à sainte Rictrnde; l'alilié de Marcliiennes 
présentait à la cmc. 

I{iiiRï-S.mT-MiiiriN, c.°" de lieanmetz-les-Loges. - 
Bairtt,ii'jo (rcj;. kartarum, f" 75r''). — Bouricli, 
xiï' s. (Arcli. nal., P. 137. f 3a v°). — liainj- 
Saint-Martiii, i '169 (iAi(/., J. ioo3, T 10 r"). ■ — 
Baiinj-SdiiU-^laitin, 1 5 1 ô ( ibid. . J. 1 <>u5 , n°a ). - 
Iloiry-la-Monliif^ne , i7;)3 (loi de hruni. an 11). 

Boiiy-Saint-.Martin, en 178;), faisait partie de 
la (fonvernance d'Arras et suivait la coutume 
d'Artois. Son l'jjlise paroissiale, diocèse d'Arras, 
doyeinio de Croisilles, district de Neuville-Vitasse, 
était consacrée à saint Martin; la personne du lien 
présentait à la cure et l'évèque d'Arras roulerait 
le persoDnat. 

Bois (Le), anc. man. et fief, c"' d'Aire-sur-la-Ljs. 
Seigneurie vicointière tenue du roi à cause du 
rliàteau d'Aire. 

lîois (Lk), fief, c"' d'ilingcs, mouv. du cliàt.de Leii*. 

liois (Lk), I'., c'" de Mar(|uise. — /.c llnn, 1077 
(min. des notaires). 

Fief tenu do la s" de Wuiru thun. 

Bois (Le), fief, c" d'Oflin. 

Bois (Le), f., c°° de Verlinctliuu. 

Bois (Le), lief, c"' de Zuclansques. — Lf llois-m- 
XutansqiiP , I7'ig(liflsp. de .Saint-Um., B.8. 11° ;•). 

Bois (Les), fief, c''' de Fiefs. 

Bois-Ai.nsiK (Le), hois et fief, c,"' de \i>rtoii (av. de 
Merliraont). — Hois-Allén (c. État.-maj.). 

Bois-\-l.oi !• (Le), liois, c"° de Lottinglien. 

Bois-BEfisinD, c"" de Viniy. — Acwiii.s liernindi , 
1 i()i> (le Cart. de l'év. d'Arr., p. 3.")). — linscnx 
ISernardi, i •.>!!! (al)l). d'Hénin, d. 1). — Le Ijox 
lliernarl, 1289 (chap. d'An-., c. B). — llnsbcr- 
nart, 1869 (cliap. de Lens). — linz-lieriinid , 
i'i5;! (chap. d'Arr., c. Mi-I'a). — Le Uois-lln- 
nard, 1720 (Saugrain). 

Bois-Bernard, en 17^9, faisait partie du liail- 
liage de Lens et avait une coutume locale rédijjee 
en ir)07 suivant la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyeimé d'ilénin-Lii'- 
tard, dictrict de Méricourt , était consacn>e à Nolie- 
Damc: l"al)l)é d'Hénin-Liétard pressentait à la cure. 

Bois-Beumbi), f. , c"° de (^hériennes. 

Bnis-BEnN*nn, f. et lief, c'" de Longfossé, tenu t\u 
roi à cause du château de Dcsvres. 

liois-BniLÉ (Le), fief, c°' de Wailly- Beau«am|i: 
arrière-fiel du comté de l'ontliieu. 



Bois-Bi:ti\ (Le), f. , r" dp Boniy. 

Bois-CiiooiET (Le), nnc. Ii., c" de Bonniéreii. 

[iois-CLÉnoM (Lei. fief, c'" de Verlon. — /w /<"i« 
Cliianl, 1 '17^ (arrh. du Nord , P. :\ô , C h-jU V). 
Arrière-fief ilu chat, de Sainl-Pol. 

Bois-i)'A«ONT (Le;, hois, c"' de Bouvelinghem. 

Bois-n'AxNEiHiN (Le), fief, c' d°.\nne<|uin. — h' 
Aoi« Dnimequin, 1 '1 i.'i (cart. deschartr"dcGo«n»y, 
t. 11, f" l4 r"). — U bnt d'.liieiiuim, li'it". (ibid.. 
t. 1, f" i.'i4 r°). 

Bois-iie-.Misel (Le), fief, c°° du Locon, tenu du châ- 
teau de Iti-thuni'. — llmt de A/i;c//fj . 1 '100 ( Arcli. 
liât., P. -(060). — Uois de Siselle, xvi' s. (ibid., 
P. aoûi). 

Boi>-DE-MoNT (Le), f., c"' de Diéval. 

Bois-DE-MoNTALBAX ( Le ) , m'" dc camp. , c"' de \ilr>- 
en-Artois. 

Bois-DiinoDÉs (Les), fief, c'" de Béthune. terni du 
chi'il. dudit lieu. — lielliunienti» iietnio. 1 1 Tio 
(hiill. Mor. , t. I\, p. 199). 

Bois-DE-SiixT-fltoncEs (Le), f., c"' de ,Saint-tieor(;>>. 

Bois-DEs-Ci,Encs (Le), bois, c" de Maisuil-lez-Builz. 
liais d'éclair [Cad. ). 

Bois-bK-StLi.ES (Le), f. et fief, c"" de Lefaux. mouv. 
du cliàl. de Bellefonlaine. — Le liait de Sel (c. min. 
int.). 

Bois-i)E-StLi.Es (Le), lief, c ' de Selles, tenu du 
hailliage de Waben. 

!îois-i)E-Senlecobes (Le), h., c" de Senlecques. 
Le bois Scidecqiie, xïiii' s. (Cass.). 

Bois-DEs-l'iEiinES ( Le), ruiss. , c"' de Bournonville. 

Bois DES QiARiÈnES (Le), i49<') (arch. du NonI , 
chainhre des comptes, L. 10). 

Bois-DE-TiMinv (Le), h., c"' de Tingry. 

Bois-DE-ToEi:r (Le), liois, c" de Troisvaiu. 

B01SDINUI1EM, c"" de Luinhres. — Kndningahem . 
846-864 (ch.de Sainl-Berl., n' 10). — llolm- 
/;a/iem, V. K53 (cari. Sith., p. 99). — llodingehem . 
ii39 (cart. de N.-D. de Saint-Oni., f° i v"). — 
l!odiiij;eli(im , iiSg (|>' cari. deN.-D.de Saint- 
tJin., f' 7 v°). — llaiiilenfpiehem, 1 17.S (chronir. 
Andr. , p. Si'i n). — Itmlinghem . 1 ■• 1 o (rli. d.' 
Saint-Bert., n" .')(>!>). — Ihmdmjfebem . ij8o (di. 
d'Art., A. ali. 11° aS). — ltniiidinf;UeUem , 1087 
^ titres et comples d'Art., t. l,f''t)). — Houdmghrm . 
i-.!93(sc. d'Art. , n" \9>^). ~~ Itoidinfrhtm . i3oii 
(abh. de llam.l. a). — l{oiidinj;behein . i3oi (ch. 
d'Art., A. i()6, n" 9). — limdmf^urUain . i3nri 
(("liry, Hist. de Saint-Om. , pr. , p. '169). — Um- 
dini;itelieiii , i3a9 (cli. d'Art., A. .">o5, n" a). - 
liordinj'^hein, 1 339(1'»»/. , A. 7'' )• — lluiidini;iiehaiti . 
137a (estahlievHe Picardie, (' -j t n \' ). — llmndn, 



riS-IlE-CAHIs. 



58 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CAI.AIS. 



i;eiii . i38n (Rosiiy, recliorchcs, p. a'io). — Ungdin- 
jjheiii, 1/1-27 (aroli.ileSaint-Oiu., G. 8G7, f" yo r"). 
La viromté de lioisdingliem , en 178(1, faisait 
parlio du bailliajje de Saint-Omer et suivait la cou- 
tume d'Artois. Son église paroissiale, d'abord diocèse 
de Tliérouanue, doyenné d'Alquines, puis de Bou- 
logne, doyenné de Touineheni, était consacrée à 
saint Omer; l'abbé de Lic(pies présentait à la cure. 

I!ois-du-Breuil (Le), b., r'"' d'Ilardinglien et dHer- 
nielingben. 

Hois-DU-(jog (Le), Ii. et fief, c'" d'Alinctbun. — Lu 
lioh-du-Cocq (c. min. int.). 

liois-DU-Coo (Le), f. et lief, c" île Lottinglien. — 
!l(iis-du-Cocq , 11)02 (ann. du P.-(l«--C., p. .')io). 

|{ois-du-Haut(Le), f. , c"° de Frévillers. 

Bois-DD-QuESNOï (Le), f. , c" de lianiecourt. 

Bois-en-Ardres, 11., c'" d'Ardres. — Haismurd . 1730 
(évéché de Boni., G. 3i). 

Bois-en-Ardres, en 17!^;), faisait partie de la 
banlieue d'Ardres et avait une chapelle vicariale 
annexe de celle paroisse. 

Kois-GAiLLiKT ( Le), I)., c'" de Parenty. — Ll^ bns 
Gailtind, 157(5 (acie notariée. 

liois-(ioiiiiUEïTE (Le), lief, c'" de la Callolerie. 

Itois-llEnaEii (Le), fief, »"° d'iliiiges, tenu du cliàl. 
de Lens (Airli. nal., P.o.oS'i). — Ia' bus Hermer, 
tUo'i ( arch. du Nord, chambre des comptes, L. 
10). — Li- hos lli'nnc: , iCoo (Colberl, Flandre, 
I. LXXX, r :i-;io V). 

Bdis-Hion ( Le), lief, c" de \ erlinctlinn, tenu du 
roi à cause du bTilliage du (]|io(]Ui'l (Arcli. nal., 

(J'.()00). 

liois-Hcnt; (Le lram) el i.i. l'EtiT), h. et bois, c" de 
Boisjean). — IJ bus lluvé . lalii ( Arcb. nal.. 
K. ifl I :!, n" h 1). 

Bois-HuTiN (Le), fief, .■"' de Ligny-Saint-Flocbel. 

BoisjEiN, c"" (le Campagne- lez -Hesdin. — Aci/ih.s 
Johnniiis, 1307 (di. du Val, B. 34, n" '1). — 
Iltisnis Jdliiiiiiiis . i-Mï> (iliid.. n" ')). — /,is 
bois Jehan, i3ii (av. de Mainlenay). — Lr lios 
Monseiifneur Jehan , \'i'6-j (litres et comptes d'Vrl., 
t. 111, 1" fjl, 11° 1). — Hos-Jchan, 1 'ir.i (Caloiiiie. 
dictionn. Iiistor. , v" Monlreiiil). — IjC Hmsjnn . 
ifilil! (inscripl. de ia cloche). — Le l,as Jean. 
1 7'H) (.Saiigrain . p. .'18 ). 

Boisjean, en 17^9, faisait parlie de la gi'néra- 
lité d'Amiens, éleclion de Doullens. et suivait In 
coutume d'Amiens. Son église, diocèse d'Amiens, 
doyenné de Alonlreuil, .secours de Léplne, était 
consacrée à Notre-Dame de Septembre. 

Bois-JuiiEN (Le), fief, c'" de Bell(M>t-llûulleforl , Umhi 
du cbniean de licinlo;;ne. 



Bois-Julien (Le), b., c'"' de Courset, de Doudeauïilh- 
el de Longfossé. 

Fief tenu de la baronnie de Courset. 

Bois-l'Acbé, L, c°' de Saint-Marlin-Boulogne. 

Bois-Ladbette (Le), fief, c"' de Bouquebault. 

BoisLE (Le), b. et fief, c"" de Verlou. 
Foir Bahot (Lk). 

BoisLEiix, fief, c°° d'En illers. — Boisleux-en-Enit- 
lers, 17C0 (Vingtièmes, t. CCLXll). 

BoisLEuv-AU-MoNT, c°" de Cpoisilles. — Bailues, 117c 
(cait. du chap. d'Arr. , n° 37). — Bailos, 1 U).'i 
(cart. de Alarœuil, f° lo'i r°). — Boilniz, 11G7 
(cart. de Marchienncs, p. i3i). — Baylues ubi 
Jluviug de Cojeut primo scatuiil ortu , xii' s. (cart. 
de Saint-VaasI, p. 38ti). — Bayliiez, Bailues, 
xji' s. (ibid., p. aGi cl 271). — Bailloes, 1207 
(cart.des chapelleiiies d'.\iT. , f " ai r°). — -Bellues. 
12G9 (l" cart. d'Art., C iS r°). — Belues, 1273 
(cil. d'Art.). — Baitnes in Monte, 127G (cart. des 
chapelleniesd'Arr. , f ' 09 r°). — WfltWoeii», 1 278 
(i*i(/.,f'' la.jr"). — Brti/iiesiH Monte, l■^Ç|l (abb.de 
Maneuil, c. 1). — Boeloes. i3i3(abb.deSaiiit'-Vaasl, 
H. i3()7). — Bailloex, Bailloeux, l'ii^H (ibid.). — 
Bailteiix-ou-Mont , i/io6(arch. du Nord, chambiv- 
des comptes). — BaiUeux-Sainl-\ aasl , iT) 1 r)(AiTli. 
nal. , J. 1 00.') , n° a ). — BoiUeujr, 1 G,j 1 ( Bibl. nal. . 
fr. GtuH, f° <) v"). — BoilleuJc-au-Mont, wii' s. 
(arcb. du Nord, chambre des comptes, reg. A. g). 
■ — Boisleux-le-l'elit , 1720 (Saugrain, p. 33i). 

Boisleux-au-Mont séparé de Boisleux- Saint-Marc 
par la rivière du Cojeul, faisait partie du bail- 
liage de Bapauinc, en 1789, et avait une cou- 
tume locale rédigée en 1607, suivant la con- 
tuiiie d'Artois. Son église paroissiale, diocèse 
d'Airas, doyenné de Cioisilles, district de Neuville- 
Vilasse, était consacrée à saint Vaast; la cniv 
était à la collation de la personne du lien el 
l'évécjue d'Arras conférait le persoimot. 

Boisleux-Saixt-Mahc, c"" deCroisille.s. — Bnilins, 111;) 
(alib.d'Ktrnn). — Bailue. Bailoes, i iS'i-i 1 .')()(carl. 
(lu cbap. d'An-., n"' a3et a8). — BaijUin , xii' s. 
(cari, de Sainl-Vaast, p. aGa). — Bailniies, laa'i 
(Arcb. nal., S. SaoX). — Baislues Sancli Medardi , 
Bmlues, BaiUm, i2 36 (chap. d'Arec B). — 
Itailnes Suncli Mnychi, 1 a.'ja ( Deiiiay, se. d'Art.. 
n° 25o()). — liailnes Saint Mart, 1 a.58 (cart. de^ 
cbapellenies d'Arr., f g3 v°). — Bailoes Sancti Me- 
dardi, 1 27G(cbap.d'Arr.,c.B). — llalues, i27G(si'. 
d'Arl., u" i83). — Batliiex, viii' s. (Jongl. d'Arr., 
f° li!i v"). — Baileues, i3o2 (se. d'Arl., n° 18G). 
— Bailuea, 1017 (ibid.,n" 18/1 ). — Bailloeul-Saint- 
Mavk. \\\' s. (\rcb. nat., P. 137, f" 32 v"). — 



DEl'AKTKMKNT 1)1 FAS-DK-CALVIS. 



y.) 



Iluilloiiix-le-tiiaitl , i4(i9 (iirili. ilii Noid.cliainlin' 
(les comptes, A. ao). — Hailloel-Sainl-Mayrii , 
i/i3o (Arcli. iiiil. , J J. 998,11° 3,f° la v°). — llaix- 
Uiix-Snint-Marli, iliA't (ihid.). ~ llaillpiil-Sainl- 
M»!)], i5i5 (Arth. nat. , J. ioo5, n" a). — /.<• 
grand llnilteuj-, 1.Ï-J1 (nrcli. du Noril, (ii'fs de 
liiipaiimc). — ll'ihleux-Sniiil-MniT , l'jao (Saii- 
jfrain, p. ."SSO). — Boisleux-SaiiU-Maid, xviii" s. 
(Oass. ). — Leiiutelle , Lcauette. I.iaiiwelte. I79> 
(loi de bniin. an 11). 

linisIciix-Sainl-Maïc faisait partie du bailiiii(;i> 
de RapauuiP, en 1789, et avait uueroulunif locale 
rédifji'C eu 1607, suivant la eoutuine (PAilois. Son 
église paroissiale, diocèse d'Arras, doyi>nuc de 
(,'roisilles , dislricl de Neuvillc-Vilasse, était con- 
sacrée à saint Médard ; le chapitre d'Arras pré- 
sentait à la cure. 

liois-MoxsiKrii (Le), f. , c" d'Aulnn-Saint-Vaast. 

Uois-MossiEin '. Ls), bois, c°° de Surqnes. 

ISois-PiiînoN (Lb), lieu dit, r'" de Carency. 

Emplacement d'habitations gallo-fraiiipies. 

l!ois-l*iKRo\ (Le), L, c"" de Hégnauville. 

HoisQfE, lu, i;"° de Moulle. 

Bois-(.)iiisrKLi.oïK (Le), lie!', c"' de Souciiez, lenu du 
marquisat de Carency. 

Bois-RiiMDEnT (Le) , b. et bois, c'" d'Auchel. 

Kois-R.VTEL (Lk), II., c" de Beussetit. — /,c lioitni- 
lel, i553 (déclar. des fiefs du Boul.). 

Bois-RievcT (Le), fief, <"' de \ondin-le-\ iel. -- Unis- 
rigttull. 1 (i'i 1 (ai cil. du Mord , rliaud)re des comptes, 
L. 1 ). Arrière-fief du château de Lens. 

Rois-RiLLAT ( Le), b., c"' d'Ouve-Wircpiiii. 

Bois-RoRERT (Le), f. , c"' de Diéval. — /.e llnsinlini , 
loi,') (Arch. nat., J. loo.ï, n° 1). 

liols-RoNCE (Le), écart, c"' de Clairiuarais. 

Bois-RoND (Le), fief, c'" de Beuvry. — Jiuixriind , 
17.^5 ( Vinglièmes, t. Cil). 

Rois-RosEL ( Le), fief, c" de Manielz. tenu du roi 
à cause du château d'Aire. 

Bois-Siint-Georces, f. ,c"' de .Saint-Georges. 

Bois-Saimt-Jean , h., c"' de Warain. Ane. cuinm"' de 
cheval, hospital. de .Saint-Jean de Jérusalem. — 
UoKux Soncii Jiihannis , 1 a7.")-i 370 ( 1). Bel. , cari. 
d'Aurliy, p. 256). — Ln mnison l'I censé du Hoit- 
SintU-Ji'Itttii . 1A70 (Coclieris, t. Il, p. i5i|). 

liois-SiisT-1'iEnnE, h., c" d'Auchel. 

Bois-SeRiiENT (Le), b., c"' de Ferques. 

B01SSF.RIE (La I, écart, c"" de Beussenl. 

Bois-Stère, bois, c°° de RIangermont. 

Bois-Taiion (Le), h., c'" de Fillièvres. 

:iois-TAiiov (Le), f., r"' de Griguy. — Taie:iil/usc. 
1 iC3 (cari, de Sainl-AnJré-au-Bnis) Tnicmbxtt, 



Tlimimliui. 12^8 (ihid.). — lliiiêlaliun , »iui' ■■. 

(Cass.). 
Bois-ÏROciiix (Lei, (ief, r' ' ile Tilly-(Ja|)elle , tenu du 

cluUeaii d'Krin. 
Bois-ViRtT (Le), fief, c"' d'Ablaia-Sainl-Nazaire. 

Arrière-lief du château de Lcn». 
Bois-Verreia (Le), b., r"' de Xnleux. 
Bois-\ i.iNo.v (Le), fief, c," de Uoudeauville. 

Arrière-fief de la harounie de llnudeauville. 
B(Us\ii.L«, fief, c" de Villers-rilopilal. 
lîois-ViLi.EREi V (Le), fief, r°'di' Uailly-Benucauip. 
li()iTE-"i-Ciii.i.iprv (L\), b., r"' de (Juib'n. 
lioivAKE, h., r" d'Ibilielles. Ilimia/juei , 1291 

( bihl. de Nielles-lez-Bléqiiin, rart.). — Li ml 

Hoivul.e, iSu'i (cil. lie Sainl-llerl.. n" lâo'j). 
BokE> , anc. b. , c"' de Landnlliiin-le-Nord. — IMhen . 

Ilnll.riii , v.i 1 la (chionic. Andr. ,p. 788 6 cl 79''>''i. 

— Itol.cii, 1286 (tcrr. de Beaulieu). 

BoLiiici), h., c"' de Montencscourl. — Cnharei llmt- 
le-Diic, \ïiii° s. (Cass.). 

BotiioF, fief, 1:"° de Sainl-Martin-aii-LaérI. 

BoMiiE (Li). ni°°, c" de Neuve-tibapelle. 

Bovn, t°" de Kanquembergiies. — llomini, iiH'i 
(cari., de Watlen, f' 3a r°). — Bomi, 11S8 
(cil. de Saiiit-Berl.. 11° 862). — Houmi, 1223 
(cari. d'Auhigiiy, f " lia v'). — A?omy, i3!i (cb.de 
Saint-Bert., n" ligo). — Ronmy. i3'.>{ihid., 
n" iHGo). — llonmy, 1370 (Arch. nat., J. 790, 
n" 28). — Itomimj. v. iSia (Ta^sart, pouille). 
Romv, en 1789, faisait partie de la sénéchaussée 
de Saint-Pol et suivait la coutume d'Artois; son 
église paroissiale , d'abord diocèse de Thérouanne , 
puis de Roulogne, doyenné de Romy, était con- 
sacrée à saint Vaasl; les chanoines gradués de 
Sainl-Omer présentaient à la cure. 

Pour la composition du dovenné, voir I'ImB"- 
nniTiON. 

BoNCODUT, b., c"' do Kh'chin. • — Hoiol, i 1 36 (cari, 
de Thér. , p. 16). — Hocolt , tiâi(ibid.. p. 271. 

— Hrcltonl , \ii' s. (iliid., p. 68). — Hrcoiil . 1 29 '1 
((jalamelz, prieuré de Saint-André, p. .'i6n). — 
Dekuiirl, fin xiii"'s.(cb. d'Art., A. 918). — liuii- 
coiid, |3'|2 (uialrel. irilesdin. p. i83). — lle- 
cum/,i3."j3 (ch. deSainl-Berl.,n' if.Oo). — «<-i;i- 
coiirl , i520-i.')->i ( lièpit. Saint-Jean, reg. K. '17 i. 

— lloiicoiirl , l'i.'i'i (cart. des charitables de Sainl- 
iSicolas, f 1). — llecniirl, iDa8 ( \rrli. nal., 
J. 10016). 

Boncourt avait élé incorporé, en iliSfi, au raar- 
qiiisal de Lishourj;. Son église, secours de Laire*. 
était consacrée 3 saint Pierre. 
BoMiiES, anc. f. et lief, c" d'Kvin-Malmaison. — • 



60 



])i:i'\r,TEME>T 1)1' PAS-DE-CALAIS. 



Homliii's, ilii)-] (aicli. du Nord, rliamtre des 

comptes, L. io). — limuliix, jOgS (gros d'Art.). 

Soijjneurie vicomlière tenue du château de Lens. 

KoNEL, fiel, c"" de Hivière, au h. de Brélencourl. 

lioNFAcx, fief, c"" de Fiers. 

lioNESiGBEM, iieu dit, c"" de Claiiniarais et de Noord- 
peene (Nord). — Uoningaliatn , (Si/i-Sti'i (tli. de 
Saint-Itert. , n" 'i o ). — llimin^jhemsnab , i i 7 2 ( <l>id. , 
n° 9Î)7). — Boninjrhmn, 1278 (liîV/.. n'iiSG). — 
Honinifht'iii, 1399 (rli. d'Art., A. lig, 11° 3). — 
Ri>w»i;lielien, ilibi {ihid., n" 2932 ). 

lidNiiAM, 11., anc. uhb. et aiic. cliàt. , c" de Sainte- 
Marie-Kerque, s°" de Saint-Nicolas. — Bouhetn, 
1 1 10 (Mira>us, t. IV, p. 8). — lianham, 1209 
(cbronic. Andr. ,p. 8^I7«). — limieham , 1 223 {ibiiL, 
p. HS.")). — lioenhfm , 1 «Ho (d'Hoop. ,n" 112). 
— Bonphem, 1 296 (arch. du Nord , A. 60, f° 8 r"). 
- Iloineheiii , 1 3 i5 (CouHois, p. A6j. — Idinitn , 
ii,5() (cari, des cliartr. du Val-Sainle-Aldejj. , 
(° 1 '1 v°). — llonejran, itioô-iGoO ( liôpit. Saint- 
.lean de Saint-Om. , refj. K. 107). 

Ancien cliàlcau d(^truit en 1209 par les Anglais. 
Ahbaye de lionliam ou de Nuire- Dami^ de 
Leibislade (voir ce mot), détruite au \i\° .'^iècle, 
également par les Anglais, et dont les biens pas- 
sèrent, en iSg."), à l'abbaye di' libindi'icjues. 

liiiNNK-AïKNTi riE (i.i). II., r"° (l'Ilallov. 

lîiiNNE-I'iKiinE, lief, c " d'Istjues, b. d'ilermerengucs, 
mouvant du château d'isques. 

lîoNNEs-NouvELi.ss ( Les ) , auc. conv. de Dominicains, 
c'" d'Arras, au faubourg Saint-Sauveur. 

BnsNETEiuE (La), fiel, c"" de Carvin, s"" d'Kpinoy. 

lîoNNEVAi., lieu dit, c " de \\ic(piinghen. - llnncntl. 
1283 (cari. ms. d'Aucby, f" i H-'f ). 

lîo.vMciiir. , llcl', c"° d'Audniicci, tenu du cbàleau 
dn<lit lieu. 

l!oNMi';nî>, c,"" (l'AMW-le-Cb.Uraii. — llonirœ, 11171) 
(I). liél., cart. d'Aucliy, p. 19). — Ikmcrrs, 11 03 
(iMrl.de Saint-Georges, f" 3 r"). — Hnncrins, 1 172 
(ilml., f" (> v"). — Itimcriœ, II 96 (cari, de Cer- 
cam|>). — llunirfs, \n' s. (cari, de .Saint- 
Georges , f " 2 o r° ). — ISomm-s , i 2 1 8 (D. Hél. , cari . 
d'Anrliy, p. 117). — iiimnvrim, 1 •>()(> (abb.de 
(iercanip., c. n). — lloiiinrres , 1271 (ihid.). — 
lliiiimnvn , 1393 (i7<»/. ). — Honnière», 1826 (cart. 
des charir. de Gosnay, t. 1, f 56 r"). — Boiiniere , 
i3'.>()(sc. d'Art., n" 897). — Bonnyrres, i.")i."> 
(Anii. nal., F. looâ, 11° 1). —Bimnnieis, iC'io 
(arcli. de Itclb., (iG. /18). 

ISonnières, en 1789, faisait partie du bailliage 
d'Hesdin et avait une coutume locale rédigée en 
1007 d'après la coiilunie d'Ailois. Son église ])a- 



roissiale, diocèse d'Amiens, doyenné d"Au\v-le- 
Ghàteau, était consacrée à saint Aubin et avait 
Canteleu pour annexe; l'abbé d'Anchin présentai! 
à la cure. 

L'écart de Boischoqué dépendait de Cercanip, 
ainsi que les deux fermes de (Noisette et les huit 
fermes de Beauvoir. 

BoNNiNGiEs-LEZ-AnnBES, c°"d'Aidres. — Bovmgia [lire : 
Bonen;ria], io6g (Mineus, t. I, p. i58). — 
Bonin^es, Bonimges, Bomnghes, io8'i (cbronic. 
Andr. , p. 783 a et 784 a). — Rotiinghœ, xiii' s. 
(Lamb. Ard., p. 3a3). — Boimnges, lagG (arch. 
du Nord, A. 60, f° igô r°). — Bonnighe, 1/411 
(terr. de Quebnes, f 38 v°). — Boymnghrs, 
i.")98 (terr. de Tournebciu). — Bmingue-kz- 
ArdiTs, \viii° s. (Ga"S.). 

La baronnie de Bonningues-lez-Ardres faisait 
partie de l'Ardrésis en 1789, ressort du bailliage 
souverain d'Anlies, dont elle suivait la coutume. 
Son église, d'abord diocèse de Thérouaane, 
doyenné d'Alquiues, puis diocèse de Boulogne, 
doyeiini' de Tournebem, était consacrée à saint 
Léger; les religieux de Saint-Jeau-au-Mont-lez- 
Thcrouanne présentaient à ia cure. 

lioNMM;i;ES-LE7.-(ÎAi.Ais, c"" de Calais. — Bonigiiis. 
I i,")3 (cil. de Sanier, p. 3li). — limnnghes, 1 173 
(tliid., p. lit). — lloimnge», \\u° ». (ch. d'Art., 
A. .'17, n° 16). — Boinniguex , i.'ioi (comptes de 
Beuvrcquen, f° 116 r°). — ]iomjng. Bonigs. 
Bmings, i.')56 (terr. angl. du Calaisis). — B«n- 



ntugi 



iî)57 (seenes de Thér. ). 



lionuin(;iics-iez-Calais, en 1789, faisait partie 
du l'ays-t.'onquis, ressort de la justice royale de 
(Valais et suivait la coutume d'Amiens. Son église 
paroissiale, d'abord diocèse de Tbérouanne, 
doyenné de tîuiiies, puis de Boulogne, doyenné 
de Marck, était consacrée à saint Pierre; les abbés 
de Samer et do la Gapelle présentaient alternali- 
venieut à la cure. 

Bon-Secoubs, 11., c"" de Wimille. 

BoNsiioMMEAiix (Les), fief, c"° de Beaunietz-les- 
Loges. 

Boiidd'Ardbes (Le), h., c"" de Balinghem. 

Boiu)-be-Brémes (Le), 1i.,c"° de Balinghem. 

lionD-i)E-i,*-MEH (Le), h., c'" de Berck- sur-Mer. 

lîoni.Ei,(LE), lieudil, c" d'Herbelles. 

BoniiET (Le), m"" is., c"° de Wimille. — liourdés . 
1297 (ch. d'Arl., A. i/i3, f" Sa r"). — /ioiv/c(. 
wiii" s. (Cass.). 

Bonxiï-nES-DEUX-i.iEi :\ (La), écart, c'"' de (iraincourl- 
lez-Havrincourt. 

BonvEL (Le), écart, c'" de Sainl-Omer. 



DLl'AUTKMEM J)l l'AS-DK-CAI.AIS. 



G1 



ltoiiivi:r.[iF. (Lk) ou l(orn« h (l.t), li., c."' de Moullc 
et nom de l'aiicion cliemin de Moiille ;i l!iiyen|;lieiii- 
lei-Kperlec<|iies. — ltorn'ei;liv . v. \'Mio (arcli. de 
Saiiil-()m., G. 8Go). — llorwecgh , i!i'i-i (cari, 
dos charlr., f° i8a v°). — Le Hoiirwouch, ili3li 
{iliùt.. f i8fi r'). — Le Borwée, i'i57 (rh. di' 
Saint-Rerl., ii'SoGS). — Bourwotig , w' s. (ihid.. 
l'HiSr"). — lloervuech , i5.'i7 (leir. de Toiir- 
neliein). — Borenench , lôB'i (lerr. de Bayen- 
(^liem, f° I v°). — Le lioretvel:, )58/i (ibid., 
f a r"). — Le linurnèfrue (rad.). 

lîos (Le), aiic. cliàl., c"° d'Horlincourl. 

Bos (Le), 1)., c"" de Marquise. 

Bosc, aiic. villagi' et fief, c" d'Acqiiin. — Ruse, 
1189 (cil. de Sninl-Bert., 11° 3C5). — lioicut, 
laaC (ibid., n" ('98). — lloêchns, 1337 (Md., 
n° 71a). 

BosgtKT, écart, c"' de Serques. 

BosytJET (Le), lief, c°" de Thcrouanne. 

HosncET-À-LA-MoTTE ( Le ) , fief, c"" d'Ajelle. 

BdsyuET-FoNTAixE (Le), bois, c"" de Magnicourl-en- 
C.omlé. 

BosniETS-McsELET ( Lts ) , ruiss. , c"" de VorlincUiuri 
et d'Hesdigneul-lez-Boulo{;iie. 

BiissE (Li), Lois, e"° de Boyaval. 

Boston, écart, c"" de WiniUlc. 

BoiBEBs, anc. f. . c" d'Incliy. — llnuhert, wiii" s. 
(Ca.s.). _ 

BoiBERs, fief, c"° de Loison. — liouherc , 1670 
(terr. de Loison). 

BotBtns, fief, c"' de Sainl-Laiirenl-Hlangy, tenu di' 
l'abbaye de Saint-VaasI. 

Bouiiebs-i.ez-Hes\io>b. c"° de Canq)af;ne-lez-Hesdin. 
— Builher: , lliiberch , 1079(0. Bc'l. , cart. d'Aucliy, 
p. 19). — Bolbercium, 1099 (cari. ins. d'Aucby, 
f° 87 r"). — Budbert, 1 1 ao ( D. Bét. , cari. d"Aucby, 
p. 36). — Bubert, 1 1 ai (ibid. , p. h '1 ). — Boberc, 
1198 (ibid., p. 78). — Huberbc, 1170 (Caliiael 
histor., t. Vil, p. 37). — Bouherch, m'.i-j (cart. 
de Saiiit-Josso, f° 9 r°). — Bniibercha , i3i() 
((îodefroy, Mahaut, pr., p. /la). — lloiihrrlb . 
iXi- (cart. de Saint-Josse-sur-Mer). — Boubers- 
lez-liennont, 1 '17G (Arcli. liât., J. 807). — 
Botibbers, i583 (abb. d'Etrun). — Bnubers-lez- 
Uéimmt, i638, (Colbert, Klandre, t. CXL, 
f iSv"). — Bnnliert-lèt-Hémnnd , 1 7ao(Sau{;rain , 
p. 337 ). — Ilimbert . xviii' s. (Cass.) 

Boubers-lez-l|psmond faisait partie du bail- 
liapi- d'Hcsdiii, en 1789, et avait une coutunio 
locale rédi(;cc en 1007 d'après la coutume d'Ar- 
tois. Son ë(;li-.p, d'abord diocèse de Tliéroiir.nnc, 
puis de Boulo|;ne, doyenné de Kauqn(iiilipr(;iii'-^, 



secours d'IIesiiiund , était roiisacré'f à rAs*onipli":i 
de la \ ierf;e. 
ltouBE»»-srB-0»>cnE, r"" d'\uiy-le-(Jliàleau. — • 
Wou/>erc/i , I ia9(m°"de Neufùlle, cb. citée p. tj.') 1. 

— Bnberi, 1 iS4 (alib. do (.crcamp). — liohrrcb , 
llobercli», Boberchei, tu' s. (cart. de Sainl- 
Geor(;es, (" 33 r" cl 'i3 »"). — Bobirrz , lo'i'i 
(ch. d'Art., A 10, n° 9). — Bouberch lufira Caii- 
cbiam, 1 a6f> ( D. Bel., cari. d'Aucby, p. 107). — 
BoubiTchi, 1 '177 (Arcb. nat., P. lâ, n" -i-iii. — 
Boubi'rcli-siir-l)i-Canrhi' , i.'iiû (Arcb. nal., 
J. I0(i5, n" a). — Bouberl . imi' s. ((,'ass.). 

Bouliers -sur -Candie, en 1789, faisait partie 
du b.'iilliajje de Sainl-Pol et avait une coutume lo- 
cale rédigée en 1607 suivant la coutume il'Arlois. 
Son églùse paroissiale, diocèse d'Amiens, doyenu'' 
d'Auiy-le-Gbàleau, était consacrée à sainl Ucuit; 
l'abbé d'Aucby présentait .i la cure. 

C'était un prieuré de l'abbaye d'Aurliy-li'S-Mnino-. 

BoicAui.T, fief, c"" de Boclincourt. 

BorcBABDEBiB ( La ) , fief, r'" de Violaincs. 
Arrière-fief du cliàteau de l.eiis. 

BoucuE, bois, r"' de Cagnicourt. 

BotciiENT, fii-f, c"' d"Hei-sin-Coupigny. — Bucbeitent , 
1 i5a (bull. iMorin., t. Vlll, p. aoo). — Bniichenl . 
iii79 (Arcb. nal., P. ao46). 

ItoiciiETKBiE (La I, f., c"' de U'irwignes. 

Bol cocRT, f. , c'" de Loucbes. 

BoiCBES, s'" de lac"° de Maines-Boucres. — Bucrelet. 
io84 (clironic. Andr. , p. 78'! 6). — Bnkerd.'t. 
Bncbeydes, Bobardex[ lire: Bnkordes], i 107 et i 1 1 -j 
(iAi(/., p.787 a, 78H 4 el 789 a). — lluel.ridu . 
V. I 1 1 9 ( ibid. , p. 7900). — Bncharde , lloel.nrdes , 
Bocl:erde$, x\i° s. {ibid., p. 797 a et 788 A). — 
Boherda, fii6 {ibid., p. 8.')7 «). — BoiiL-redes . 
lafiD (cil. de Saint-Bert., n" 1093 I. - Bochordip . 
Bul.erdes, linlcerdm , Biierete , un' s. (Lamb. .Ard., 
p. Sg vl patsiin). — Bnukerdes. i 307 (comptes de> 
chev. b:iillis de Calais). — Btiucordes, v. ijia 
(Tassait, pouillé). — llucl.erd , Bucknide, Batrcrr . 
Ilitcranl , lliicliard , 1 .").")6 (terr. an(;l. du Calai.si>i. 

— Boiicerdes, 1057 (secnes d'- Tbér., C. '188 |. 
Bourres, en 1789, faisait partie du Pa>s- 

Conquis, ressort de la justice royale de (Valais, el 
suivait la coutume d'Amiens. Son église paroissiale, 
d'abord diorèse de Tliérouanne, puis de BoulogiK' . 
doyenné de Gtiiiies, ••tait consacrée à la SainI" 
Croix: l'abbé d'Andres |)rcsenlait à la rur>'. 

Classé comme coiiiniune à l'organisalion du d''- 
parlement, Bourres a été réuni :'i Hame- par or 
donnanrc du a'i novembre 1819. 
Hoi:i:rfs (I.k iiois de), lieu dit, ('" do Ki^niies. 



DÉPARTI'MKNT DU PAS-DIvCALAIS. 



Des sépiilliiies ;;nllo-roniainPS ont élé décou- 
vorles en cet endroit. 

BouDERBKMETz, lii'ii dit, c"' d'Eperk'cqucs. — llaii- 
dprhrmPl, i3f)0 (aicii. du Nord, A. 60, f° 18a r°). 

Hounniii (Lk), m°" is., c"' de Baincthun. 

fii)i 1)011 (Lk), 11. et riiiss., c"° de Clioci[ues. — Lr 
lloititon. lyo-.' (ann. du Pasde-Clalais, p. 5io). 

liounniK (La), f. et (ief, c"" de Caloniie-sui -la-Lys. 
— Lu lioudrie , 17.^)7 (bil>l. de lîeaulieu, litres de 
fam.). — La Hduilricij . i75(j( \in<;tiémes,t. OLXVI, 
Pior"). 

KocnK (L\), lief, c"° de Lisbourj;. 

Borii.i.ET (Le), II, c"" de Saiiit-Miriiel et d'Eiiilirv. 

Boiiii.i.ÈRE (La), bois, c'"' de Frévcnt. 

HociN, c"'d'Hesdiii. — linin venu» Mnrrnunelte , 1 1 .'}() 
(pet' cart. de Donimartin, 1" wh r"). — lluin, 
1 ! '|/| {tbid.). — lioiiii, \\\' s. (cari, de Saiiit- 
Georffcs, f° ."jtir"). ■ — Bni/n, i«.")7 (D. Bel., cari. 
dWiK-liy, p. 19Ô). — lloim, l 'Ujb (arcli. du Nord , 
.\. ()(), f° 80 v°). — Boinji, l'ioo (Arch. nal., 
P. 137).— ttm/ifm,/;, i/io:5(mcni.Mor., t. WVII, 
p. 61). — Ihiiijn, i'i43 (cart. des chartr'" de 
Gosriay,t. 1,1" i34r"). — /Joui/h, 15(17 (Boulliors, 
I. II, p. C'ia). — limiin, xviii' s. (Cass.). 

Boiiin, en I7H<), faisait partie du bailliage 
d'Ilesdin et suivait la routumc d'Artois. Son é;;lise 
liait le secours (rAubin-Saint-\ aast. 

i'ioi IN, lief nu pouvoir, c"' d'Arras, du coté de Saiut- 
Nicolos, tenu de l'abbaye de Sainl-Vaasl et (pii prit 
succnssiveinent les noms de spouvoir de Mailly» et 
de trpomoir de l'Ktoilei. 

liori.ANT, lief, e"" de (iaudieniprc. 

Boii.ENOis, lief, r"° de Lu;;y. 

iioiii.ENiiiEii (Le), anc. ruiss. qui prenait sa source 
dans le bois d'Kpinoy et se jelnil dans la Scarpe, 
à Uacli.'S. ^ IMndlwm Rivus . m" s. (Balderic, 
p. IVid). ^ linlcimiriii [lire: /(r//»i»irm] , lo-'iO 
(cart. de Sainl-Vaasl. p. 171). — liiitanit$ riviis, 
loTi'i (Ilistor. de l''r., t. XI, p. 3().')u; chronic. 
Aqnicinclinnni). — lloulciiriu. i328 (titres et 
comptes d'Art., t. Il, P '11, n" '1). — lloiilliiiricii . 
1331) (cil. d'Art., A. .'>(i(i,n° 1). — }lnbfn(,fossii , 
\\\' s. (.\leyer, annales). — lionlenreu , lOoo 
(Colbert, Flandre, I.LXXX,f" 3ao r"). 

(lelle pi'tite rivière a disparu entre Libeirourt 
et l'MnMalmaisoii par suite de la canalisation de 
la Deùle et du dessi'cbement des marais. 

lioi LEVAUD (Le), lieu dit, c"° d'Andres; ancienne 
lort<'resse. - Andpriip lUdwark , 1 .")50 (plan anjjl. 
du (îalaisis). 

Boiu.iNiiLtiiiE (Li), f., c"" de (lolembert. 

Uoui-r.oiE (La), lief, c"' de Pierremont. 



BocLLoiE (La), h. et fief, c' de Wavrans-sur- 
Ternoise. 

Boulogne, anc. L, c°° d'Humière'!. — La censé de 
boulongne , 1/169 (Arch. "'''■• ^- ioo3, f° 35 r°). 

Boclogne-sub-Mer, cbef-lieu d'arrond., port de la 
Mancbe. — Portas Itius, bh av. J.-C. (César, 
comment., I. V, cfiap. 2 ). — Tô \itov, \" s. (Slra- 
bon, 1. IV, chap. vi). — Gesoriacum, i" s. 
(Poniponius Mêla, I. III, chap. 3). — l'orliis 
Morinormn lirilannicm, i" s. (Pline, liisl. nal.. 
I. IV, cliap. 37). — TnaoppioKov, 11° s. (l'Iolé- 
mée, I. II, chap. 8, p. 1/10). — l'orlux Oes- 
torioccnxis, ir s. (Iliii. d'Antonin, p. 376). — 
Gesoriacum quml niinc lionoiiia, m" s. (table de 
Peutin(;er). — Bonimia Oceanen, i\° s. (médaille 
décr. par Cohen, I. VI, p. 58^, pl. XX). — Itolo- 
nid quam Galli pniis Ci'siirincum rocabanl, iv° s. 
(Amm. \larcellin, Ilistor. de Fr., I. I, p. 563 8). 

— hovavia, '108 ( Olympiodore, Ilistor. de Fr., 
t. 1, p. ôgy). — Kovëuvix 'aàXis T>i5 TaXa-tlas, 
4o8 (Sozomène, 1. iX, ibid., t. I, p. 6o5). — 
Civitas llimoiiieiisitiin , \' s. (notit. provinc, Histor. 
de Fr. , t. I, p. ia3). — l'nrlus Œpaliaci, \' s. 
(noiil. dij;nit. imper. , ibid., p. ia8). — Bolungiir , 
Buliiiieiu's, xii's. (monnaies diverites). — Buloigne , 
iia.'iQ (niéni. Soc. acad. de lioul., t. XV, p. 110). 

— Botuingiw, 1 2 63-1 370 (ch. d'Art., A. 1 a, n" 1 4). 

— Buuloigiw, lagô (Chavanon, docuni.,p. •ih). 

— Boutoignlie , 129a (mém. Soc. acad. de Boul., 
t. IX, p. 360). — Bniilmnglif, lagli (ch. d'Art., 
.\. tii, a" 26). — Bonlogne-smir-hmeir, lagô 
.\rcli. nal., J. iia4). — lloloigne-sitr-la- mer, 
xiii' s. (Bibl. nat. , suppl. fr., n° lo'i). — Bou- 
Inme, i3l() (rb. d'Ail., A. 37/1). — lluulloignr , 
i3'i7 (ch. de Saint-liert. , n° 1626). — llouhnne, 
l'.itio (ibid., n" 1700).— lioulonin, 1873 [ibid., 
n" iHi3). — • BouUmgiii' , l'i-jC) (liiVi. ,n° 1867). 

— Ilonloigna, ilf^H (mém. Soc. acad., t. XIX, 
p. '197). - llutloyne, i545 (Rymer, t. X\, p.8i). 

— Boullimgn, Bollmigii , i556 (lerr. angl. du 
Calaisis, f' 38 et 80}. — Btdoignc , xïi° s. (Mou- 
lue, comment., t. I, p. 29'!). — BoHiiigne , xvi' s. 
(bull. .VInr. , t. I, p. 170). - lleuneii on llonlaigne . 
iGOo (Miroir de la mer, L. I , I" 1 I. — l'url-dn- 
l'Uiiiiiii, 1793 (loi di' bruni, an 11). 

lionloj;ne-sur-Mer, ville de loi, c'tait en 1789 
le ilief-lieu des .sénéchan.ssée et comté de Bou- 
logne, le siège d'une amirauté, d'un bureau des 
classes, d'une maîtrise des eaux et forêts, d'une 
juridiction des traites, d'une maréchaussée, d'une 
subdelégaticin de l'intendance d'Amiens et d'un 
gouvernement militaire. Siège épiscopal an vi' s.. 



DKI'AKTKMKM 1)L l' VS-DK-C A LA IS. 



(lit 



l'I (11' nouvi'au en ir)()7, c'iliiil en iiu^mi' liMiips 
le rhcf-lieii d"iiii nrcliidlacuni- l'I d'un dovonni- 
(l'oir Imtbodijctiou ). 

Le Lailliajje de Boulu^iic avait <Hir su[i|iriim' 
en I7'i5, après avoir été réuni depuis le \»" s. h 
ceux d'Outieau, Londefort cl \\ issanl. La ville, 
qui se divisniten Haute-Ville [llnlmiia iiilrn muros, 
iao8 (cait. du N.-I). de lioul.)] — lioulojrne-la- 
Hante, i5'i8 (plan, Desjaidius, t. Il, pi. XVI), et 
liasse-Ville] lioUmiu exlrn iiinros , Nicuhnrc , laoS 
(cai-l. de N.-l).), — Mehourc , 128") (cli. d'Art., 
K. 3i, n" I 1), — Uouh^nte-Ui-liiisM , i5A8 (plan, 
Dcsjardins, t. II. pi. XVI)], romprenait les cinq 
paroisses qui suivent : 

1° Notre-Uamc, Sanctn Maria Hntoiiiie, v. lôia 
(Tassart, ponillé), dans l'éplise cathédrale de ce 
nom, devenue eu 1 58o la paroisse de Saint-Jo- 
seph, ])ar suite de la translation de cette der- 
nière dans ladite cathédrale. Le rliapiire présen- 
tait à la cun': 

a° SainlSirotas, dans la Hasse-Villc, capelta 
Saiicti l^icolai de Aienluirc [lire : Nieuburc], i-.!(>8 
(cart. de N.-D. de Boulogne, p. 117). — //e'y/isc 
Satnl- Nicolas- an -Kourcq, i.'>G6 (Arch. nat. , S. 
4933). L'évéque de Boulojjne conférait la cure: 

y Saint-Jean-llaptiste , ecctesia Sanrti Joliaiiiiis 
Haplistm extra mtiros, 1 a 09 (Mincus, t. IV, p. 3o), 
éfjlise détruite au xyiii" s.; 

'1° Snint-Pieifc , capelUi iSaiicti Pelri de Nivn- 
liitrif, iao8 (cari, de N.-D. de Boni., p. 117). — 
Siinctus Petiu» in biirgti , it-oij (Mir.eus, t. IV, 
p. .'io); é{;lise détruite au xvm" s.: 

5" Saint-Martin; voir ce mot. 

La hanlieue comprenait celle dernière paroisse 
avi'c les hameaux ou écarts de Montlandiert, Ro- 
temhert, Bédouàlre, Berlinjjhen, La Waroquerie, 
Ostrohove, Bréquerecque, La Madeleine, llon- 
vault, Ordre, Terlincthun, La l'nt.rie. Le De- 
nacre, Wicardenne el lieaurepaire. 

L'ahhaje de Notre-Dame de Hoiilofjne [llonn- 
nii'nsis ecclesia , i 1 (io (Histor. de l'i. , t. XV, 
p. 7 '19 a; epist. Alex. III ), — ISeala Maria in llolii- 
nia supra Mare, 1 3.")3 (cart. de Marœuil, f ao v°)], 
de l'ordre de Saint-Augustin, fondée au viT s., 
était devenue l'jjlise cathédrale, après la reconsli- 
lulion du diocèse de Boulogne, eu 15C7. Il n'y 
avait plus, en 1789, qu'imi^ seule abbaye dans 
la ville. Saint -Wulmer, ecclesia Hlmari, xi" s. 
( Acta SS., apr. xiii , p. 1 '1 1 : vila sanrt-p Ida;). — 
Saint-Sannier-en-llouloigne, i3o(i (cil. d'Art., A. 
.'>."), n° i). — Sainl-Wlmer, i33o (iliid., A. i8a, 
n" 3). — Sainl-Uhner, xïi' b. (Arrli. nat., J. 19a, 



r 57 v"). Celle abbaye bi'nédiilini-. fondée .. 
la lin du x\' siècle, s'ollilia ù l.i cunf;ré|;aliun d'Ai 
rounise, tomba en commende au xii' ■.iècl.' et fu! 
dissoute fu I 790. 
BouLOdSK (L\ KonÈT du), forél, r" de Bainclbun. 

— h'oresla romilit lloliniiemin . laliS (cari, d' 
N.-D. de Boid., p. 1/10 1. — IMimiir Jnrtita . 
Mil' s. (Lainb. , Ard. , p. 07). 

BoiLosNAis (Lk), ancien /)n/;ii« devenu, dès la fin du 
ix' siècle, le comté, puis au iv' s. la scnéclMuasé-- 
de Boulo/;iie. — l'Hi;ut llnnoneiuis . 77O (cari. 
Silh.. p. (in). — Maritima Franria , 78.'> (Hislor. 
i\f Vv.. 1. V, p. 676 n; vila sancii Angilherli). — 
l'afru» Itiiniinieiisis . 833 ( Moniinn. Gcriiiaii., l. 11. 
p. 399: (;esla abb. Fontanell.). — Pagut Hulensii . 
835 ( Hi-^tor. de l''r. , t. VI , p. '1 1 (1 , prieceptuin Lu- 
doviri Pii). — Pa/fus ISulinrnsis , 877 (Mibillon. 
De iti diploinal., p. 4o'i). — lloloniensis prnnncin . 
ii83 (carl.de Maramil,r av°). — llulcnois, i-.io' 
cart. de Saint -Om., f !i() v°). — IMnnesium . 
1206 iiliid.. Tu) r°). — Huulenois, xill* s. (cliap. 
de Saint- Barthél., c. 1). — ttoulnifjnnis , xiv' s. 
(Diiiaux.Troiiv. art., p. 472). — Boilinois, i3t)i 
(litres et comptes d'Art., t. III. f Go, n" 1 1. 

— linulei;nois , ilidb (Cabin. hi^tor., t. XIII. 
p. ao7). 

Pour l'étendue du pa/fus llononicnsis . du comté 
et de la séiiéchaussce de Boulogne. >oir l'hino- 

DUCTIOV. 

BouLOKNois (Lk), lief, c" de Réty, tenu de la s'' 

d'Aii^Iruy. 
Bol Mit, 11., c,"' d'Audiniiliun. 
Boi i.oï (Lk), L, c"' de Wirwignes. 
Boui.oïE (La), anc. (., c ' d'Au(■lly-le^-lle^dill. — 

/..• llni-loir, i;,/i8 (D. Bét.,iart. d'Aurby, p. 170). 
Ilimeintje, laSa (tcrr. de Dommartin. f a \°]. 

— Iloeleia, ia5.5 (D. Bel., cart. d'Aucby. 
p. 189).— Le lioelnue, laSa (ibid.. p. •.ir)7). 
Le Honelnie, ia06 (cari. nis. d'Aucby). 

BouLovK (Li), r, 1'" de Wicipilngliem. — La lloul- 

/«i/c, i55o (coust. de Boni., p. 09 v'i. 
BorniKiiAn.T, c"" de Ciuiiies. — ISiuhout, io8'i 

(chroiiir. Andc, p. 78(1(1). — Itachull . IMioll. 

V. 1119 ((/.('(/., p. 789(1). -— llncull, 1 iC'i (cil. de 

Licqiies.p. .'l'i). — llornurl . 1 18'nibid., p.'>9). 

l'iircnl, I 1 119 (cb. de Saiiier, p. .")3). — I!" irhuni . 

1 ;> • '1 ( cb. de Licqiies, p. 7,1). — n'iacait . i"^. 

(Dii(be<iie, m"" de (niinc"., pr., p. 29Ô). — //"tininf . 

ia85 (Histor. de l'r., t. X\ll, p, 669 k; compnl. 

bailliv.). -- IMihnul. Itouchant .y. 1 'lan ( lerr. (!■ 

Tber.l. -- linucqacbaalt, 1 48o ( lerr. d'Audl■e^. 

r 73 1"). — Hacijuaut. i.")i(i (Aiib. nat.. J. ino.'i. 



6'i 



DEPARTKMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



n"3). — [Soitrhaiih , 1 55o(coiisl.fle Roui., p. 84 r"). 

— Biichûlte,Biirkphiilie , i550 (terr. angl.duCalai- 
sis,f'"48et lia). — Bokehohe, i.o.5f)(plan anj;!. ). 

— Bourhaul, lâSç) (partit, de Thér. , p. 343). 
Bouqupliaiilt, en 1789, faisait partie du Pays- 

lleconquis ou bailliage souverain d'Ardres et sui- 
vait la routiime du comté do Guines. Son égli-o 
|paroissiale, d'nbord diocèse de T hérouanne , pui-^ 
(le Boulogne, doyenné de Guînes, était consacrée à 
saint Orner; i'abbé de Licques présentait à la cure. 

lîoiioiEi.BOisc nu lioui^LELBOisncE, II., c"" de Moulle. 

BoLQUET (Le), h., c" de Beaumerie-Saint-Martin. 

BououET (Le), lief, c" de Rimboval. 

l'ioiQuiNGiiEN, 11. ctanc. rliât., c'" de Marquise. — 
Ihikmj'i'Siem , l'.'ai (ch. de Licques, [i. 76). — 
Biiliujrhfm , isSg (niém. Soc. acad. de Boul., 
t. XV, p. 110). — Buukinjrhcm , 1289 (cil. <le 
Saint-Berl, n" i3ia). — Bnu^uelinghetn', i3o! 
( cil. d'Art. , .\. 1 1 7 ). — Boiiqiipiifrheiii , 1 396 ( Ardi. 
nat., K. ô'i, n" 3i). — Bouqumj^hem , l 'ii.î (Arrb. 
nat., KK. 280). — Boiieqnini;hcn , ii)o6 (lerr. ilc 
Saiiit-Wiilmer, p. 1^9). — Bouckingiieheii , i5i-! 
(coiist. de la prévoté de .Moiitreuil). — • Bouqtiiii- 
,;l,um, 1 566 (cueill. de N.-D. de Boul., G. 7(i). - 
Bouqiiin;;tien, xvii's. (cueill. iiL, G. 76, f* 1 1.') r"). 
Seigneurie mouvant du cliàtiau de Guinée. 

BorniiETTEs ( Les), II, c"° de Bellirune. 

lîornuETTKS (Les), h., c'" deWimille. — Bmirlirllf 
{<: Klat-maj.). 

I>oLiiBn,Lov (Le) ok CiiÀTEti -Bouiiiion. 11. , c°' de Saint- 
Josse-sur-Mer. 

BoiMiuoN (Le), lleii dit. i'" d'Aiibigny : aiic i liai, dé- 
truit en 1691. 

Biiiruottehie (La), lief, c"° de Garvin. 

Arrière-lief lie la principauté d'Kpinoy. 

BouiuiouBG, cliàt. , c"" de Bély. 

BoiBcliEiilL, 11., c."° de Dourges. — IlitrueUnin , ti' -. 
(Baldericp. 3/17). — Borceoliiin , \i' s. ( Bicoiiart, 
p. .')7«). — Boreceolum , 1 1 39(16»^. ). — ■ Borcelliim , 
199 1 (al.l). d'Hénin, d. 1)! — BonrcoA, iruSa 
(Dancoisne, liisl. d'Hénin -Liétard, pr. , p. 237). 

— Boiirchiiel d'alh lleni)i-Liétanl , 1298 (cart. 
d'Art., A. •>, 1*31 v"). — «iinVic/, xiv°s. (Bicouarl, 
p. 572). — Bnurceiil . 1 497 (arcli. du N.,clianibre 
des comptes, L. 10). — Bouii;uelle , 1 437 (abb.de 
Saint-Vaast, cart. H. .'1). — Buinrheiix , 1/171 
(ibid.). — lliiiin'liftle , lôiS (Arcli.nat., J. iio.'j, 
n" 2). — llourchftjde , i5i8 (itild., J. 796). — 
Biiiiirhoeul , 1 52o(î7/iV/., J. ioo5,n° 8). — Boni- 
seul, i55'i (abl). d'Hénin, I. ."1). — lloim-h'ul , 
^-!l'4 (Arcli. nat., Q'.9o8). 

liiiurilieiiil, en 1789, faisail partie du bailliage 



de Lens et suivait la coutume d'.\rtois. Son église 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné d'Hénin- 
Liétard, était consacrée à saint Amé; l'abbé d'Hé- 
nin-Liétard présentait à la cure. — Commune à 
la formation du département, Bourcbeuil a été an- 
nexé à Dourges en i8ai. 
BoiRDONNEniE ( La ) , Heu dit, c'" de Golcmbert. 
BouRECij, c°" de Norrent-Fontes. — Bolrilium m pfjii: 
Terrnirnnensuuu , \u' s. (Hariulf, p. gb). — Italn- 
ciiim (ihid., p.3i'i). — Bnrrec, 1093 (abb. d'Haiii , 
I. 1). — Borrech, 1160 (cari, de Tliér. , p. 3o 1. 

— Uosrech, i^on (ihid., p. 80). — Boreclit, i-j'k) 
(ihid., p. 16/1). — Bounech, v. i5i2 (Tassart, 
pouillé). — Bnurpt», 1720 (Saugrain. p. Sis). 

lioiirecq, en 1789, dépendait partie de la ré- 
gale de Tliérouanne, partie du bailliage deLillcrs, 
et suivait la coutume d'Artois. Son église parois- 
siale, d'abord diocèse de Tliérouanne, doyenné de 
Lillers, puis de Boulogne, doyenné d'Aiicliy-au- 
Bois, était consacrée à saint Itiquier et avait 
Ecquedecqiies pour secours; l'évèque de Saint- 
Omer conférait la cure. 

Bobuecq, fief, c"° de (Marvin. 

BoiinET-suB-GANCiiE, ("" d'.\uiy-le-Cliiiteau. — /{or- 
rais, 1 127 (abb. de Cercamp, c. i). — Bourecli, 
1 ifio (cart. de Cerc^imp). — Borreic, 1 158 (cart. 
di- Sainl-Georges, f 11 r"). — Borrez, nH3 
(abb. de Cercamp, c. 1). — Boi-rec, 1 190 (iii</.). 

— Hon-ech . in)(i{ibid.). — lliiun-ech-sur-Cntulii' , 
1 298 fiAiV/.). — Boeurerez, Bniivrerech-sur-Canche , 
I 375 ( Arcb. nat. , J. 790, n' 28). — Bourez, 1720 
(Saugrain, p. 3/io). — Bnuiech-sur-Canclie , 1761 
(Bibl. nal., fr. HhUC). f 3.^ r°). — l'elit-Bomvl , 
xviii's. (Cass.). 

Boiiret-sur-Cancbe. en 1789, dépendait jiartie 
du bailliage d'Hesdin, partie delà sénéchaussée 
de Saint-Pol et avait une coutume locale rédigée 
en 1 007 suivant celle de la prévoté de Doullens. 
Son église paroissiale , d'abord diocèse de Thi''- 
rouanne, doyenné de Saint-Pol, puis de Boulogne ^ 
doyenné de Frévent, secours de Saint- Hilaire il.' 
Frévent, était consacrée à saint Léger. 

BoiiiiETZ, lief, r"" d'Humiéres. 

BocBG (Le), 11. ,c" de Marronne. 

Borne (Le), II, i "" de Wisques. 

Rouro-b'Aval (Le), II, c"" de Lillers. — Le B'iin- 
d'Aial, i335(cb.d'Art., A.77). — Le Bourdnmi, 
1.^02 (cliap. de Lillers, c. 1). — Bourdand , 
i528 (Arch. nat., J. loili, f 4oo v°). — t,i- 
Bourcq-d'Avnl, 1 600 (liiJ.). 

B(>i)B(;-Delvili.e, II, c'" de Hiclielioiirg-Saint-Viiasl. 

— Buur-IMvUte , 18/19 (""q- P»^'-)- 



i)Ki>\iîTi:\ii:\T m; pas-dk-calais. 



(lî 



lîoiniioNStuiE (Li), lief, c"" (l'ls(|u.'-. 

ItouncuET (Lb), h., o"" de Tliii'mlironiic. — lluur- 
Ifheel, \u° s. (cart.de SainKieorges, ["S'.i v'). — 
linrgheel, iaa8 (matrel. d'ilesdin, p. ii'i). — 
llijri;eet, laoH (alil). de Saint-André-aii-l!ois). — 
Hori;hete, 1368 (Tailliar, réf., p. 3oi). • — ■ Le 
lliiiirijiiel , i553 (déclar. des fiefs du Boid., p. .">). 
Fief tenu du château de Desvres. 

BouRGUET (Le), anc. chat. , i"° de Tilques. — lliiy- 
ghè», xiv* s. (toiT. de Houlle, P 9IJ r"). — Haut- 
(;uelle, 1600 (épigr. anc. de .Sainl-Om., n' i48). 

— Le cltikeaii du liourf^uel , itiilrement dit le ihàteau 
d'Osliove, 1715 ( reg. de la paroisses de Til(|ues). 

Hounc-tiuiLLON (I.e), h., c"° de Saiiil-Josse-sur-Mer. 
lîminiFLET (c. Ktatmaj.), h., c"° d'Ouve-Wirquiii. 

— Miinti/Iet, xviii" s. (Cass.). 

lioLBioN, c°" de Marquion. — • liurhmij, io()() [iw"" 
do Neufville, ch. citée p. 58). — Iturlun, iini 
(Mir.i'us, t. II, p. 8i3). — Bunrlont, iis() (Le 
Carpentier, pr., p. 17). — Bmtnn, ii4'i (Bil)l. 
nat. ,lat. i773(),l'' 8.5 r°). — Borloii, mii" s. (abb. 
du Verger). — Bourelon , 1 3o3 (arch. du N., A. 3ç)i), 
f a3). — BnuAomi, i36o (se. de FI.. 11° 3654). 

— Bourlun, i36i (Aicli. nat., S. 09 10). — 
Bom-loit-EsUmiinl , xviil' s. (Cass.). — Baiilnn . 
1790 (Arcli. nat., V. 3' 443). 

Bourliin, dépendance de la rbàlellenie d'Oisy, 
Taisait partie de la gouvernance d'Arras en 17S9 
•■t suivait la coutume d'Artois. Sou église parois- 
siale, diocèse de Cambrai, doyenné de Beaumetz- 
lez-Cand)rai, était consacrée à saint Martin; le 
1 hapitre ilc Cambrai présentait à la cure. 

lioi RXES (Les), lieu dit et fief, c" de Saiiglien. — 
Bûmes, l'îa'i (cli. de Licques). 

Boi'nNEviLLE, chat., c'" (le (^onleville (c. min. iiil.). 

BorRxisrB.v, lief, c'" de Viniy. 

Boi ii\oNni.i.E, c"" de Desvres. — Biirnuhitta , to84 
(chronic. Andr., p. 784 b). — Burniivitla, iiK4 
(cil. de Licques, p. Sg). — • Burnumvilta , i'3o3 
(cart. deTliér., p. 3oi). — Biivnevilla , I2a4(cli. 
de Licques). — Bournoeoiille , ia85 (raém. Soc. 
acad. de Boul., t. XIII, p. 18). — BnnlunviUe, 
1 a8<) (tAirf., p. 35). — Bornumvilla , xni° s. (lAiV/. , 
p. 455). — Bnurnouville, i3ao (cb. de Sainl-Bert.. 
ii°i488). — BurnovUle, i338 (mém. Mor., L X, 
a' part., p. 358). — Bnrnovilte, i4i5 (nn'ni. Soc. 
acad. de Boul., t. VU, p. 4). — Bnrnonlh, i'i8o 
(terr. d'Andres, f '.îo v"). — BournnnUc , v. i5i3 
(Tassarl, pouillé, f 901 \") — Bnumevdle , lôâ-j 
(seenes di' Tliér., (î. 488). — Bmirnninille , if)i3 
(abb. d'Hénin, 1. 5). 

Boiirnonville, érigé en ilucbé par Ili'nri l\, 



faisait partie' de la sénéchaussée de Boulogne on 
1781), ancien n-s-ort judiciaire du bailliage d'' 
Desvri'S, et suivait la roulunic de Boulonnais. Son 
église paroissiale, d'abord diorosi! do Tliérouanm-, 
doyenm'r de Boulogno, puis île Boulogne, doyenné' 
d'Alquines, était consicrée i s;iint LniHi'ut ■•t avait 
Honneveui pour secours; le chapitn' do Boulogn<-. 
succédant aux droits de l'abbé- d^' Sainl-WulmiT, 
présentait à la cure. 

Ancienne maladr<;rie (Arch. nat., <J'. 894). 
BounoiET (Le), h., c'" de Wierre-au-Bois. ■ — /,>• 
Bouri;uet , le Bumquel , 1477 (arch. do Buul.. 
ms. 969, f 19). 
Borns, c""d"Heuchin. — • Wriii, v. iiâ'i (cart. du 
cliap. d'Arr., n" a3). — /for», 1190 (titres do H"- 
Avesnes, p. th). — Buvt, 1190 [ihid., p. 9 5).-- 
Boum, 1070 (ch. de Saint-Berl., n" iSaa). 
— Bouyt-lei-l'eiiien, i6i3 (Colberl, Flandre, 
t. LXXXIV. r 48 r-). - Bours-Oricoiirl , \--in 
(Saugrain, p. 34o). • — Bour, xmi' s. (Cass.). 

Bours, franche vassalcrie, faisait partie de la sé- 
néchaussée de Saint- Pol en 1789 et suivait la 
coutume d'Artois. Son église paroissialo, diocèse 
d'Arras, dovenné d'Houdain. district de la Comté, 
était consacrée à sainte Austrobortln' ; la personne 
du lieu présentait à la cure et l'évéque d'Arras 
conférait le porsonnat. 
BotBS, f., c"° d'Aucliy-lez-la-lîassoe. 
lioDRs, fief, c' de Colliue-Beauniont, tenu de la s" 
do la Molte-Croix-au-iiailly, en Picardie. -— Bnrs . 
i!5-! (terr. de Doniniartin. f i5 r"). 
Bol lis, lief, c" de Concbil-le-Toiiiple, tenu du roi, à 

cause de son comté de l'onlhiou. 
Boi «SE (La), (■"" de Canibrin. — BurM , 1074 fm°° 
de Neufville, cli. citée p. 5a). — 1^ Bnrie, laiiO 
(abb. d'Andiin). — Boui-res , i4o3(niém. Mor., 
I. XXVIl, p. 80). - Le Bours!ce, i4o7 (Arcb. 
nal., P. 20()o). — Le Bniirte-lez-Snilly, i5l)5 
(abb. d'Ktrun, comptes). — Boiirse-lez-SniUij, 1789 
(Maillart, p. i3) 

La Bourse, on 1789. faisait partie <bi bailliag.' 
de Bétbuno et suivait la coiiluinc d'Artois. S.m 
église paroissiale, diocèse d'Arias, doyenné de jié- 
lliiino, district do Beuvry, était consacrée .i saint 
Martin; l'abbé d'Ancbin présentait à la cure. 
Bol USE (La), lieu dit, c"' do Vis-en-Aitois. 

Dos fondations gallo-roinaiuos ol dos |iotorie~ 

ont été découvertes en cet oiidroil. 

BoLnsE-TnouÉE ( La), h., c"' de Tilques. 

Botnsis, c" de Guinos. — Bo.rini. Bn.nii. loS'i 

(rlironic. Andr., p. 7H'i et 7S.") ,1 .■] h.) - /(...n. . 

Ii.i'i iC.ill. -liiisl,. I. \. inslr., cl. 3i.".). — 



PAS-DE-Cll.AIS 



w, 



DÉPARTEME^T DU PAS-DE-CALAIS. 



Ilitriii, 11G9 (i-arl. lie Siiinl- Augustin). — Bcri 
[lire: lUi-ii'i], ii83 (clironic. Andr., \k bitii). 
— Bossin, 1 199 (ch. de Samer, p. 53). — linus- 
sin, liCjS (ch. de Saint-Bert., ii'SiS-'i). — 
llduniii, 1707 (av. de Fiennes, f 137). 

Le marquisat de Boursin faisait partie de la sé- 
néchaussée de Boulogne en 1789, ancien ressort 
judiciaire du hailliage de Londefort. Son église 
paroissiale, d'abord diocèse de Thérnnanne, puis 
(h> Boulogne, doyenné de Wissant, était consacrée 
à sailli Lambert et avait le W'ast pour secours; 
le prieur du W'ast présentait à la cure. 

liouBTUES, c""d'llucqueliers. — Borf/ieem , 8 1 1 (cart. 
Silh., p. 80). — Burthein, 807 (ibid., p. 161). — 
Burtes, 10G9 (cari, de Thér., p. 2). — Borlex, 
1119 (méni. Soc. acad., t. XII, p. 55). — 
Biirthes, 1 1.^)7 {ibid., p. 60). — Bourthiz, xv' s. 
(terr. B de Thér., T ii5 r"). — liourllus. 
V. i5ia (Tassarl, pouillé). 

Bourthcs, Cil 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de Boulogne, ancien ressort jndiiiaire du 
bailliage de Desvres, et suivait la coutume de Bou- 
lonnais. Sou églisi^ paroissiale, d'abord diocèse de 
'l'iiérouanne, doyenné de Kauipiemhergnes, puis 
de Boulogne, doyenné d'Aletle, était consacrée à 
saint Pierre-ès liens; le chapitre de lioulogn^' pr>''- 
sentait à la cure. 

Bocnï (Le), f., c"° de Berguelles. — Bultereis, ia3i 
(cirl. de la Brayelle). — BoU.tws, jaHi (cari. 
d'Auhigiiy). 

Boiss.iiDKiui; I Lv), fief, c " de Vieille-Cliapelle. 
Arrièrefief du château de Lens. 

Bol 1-11' \mion (LkI. 11., c" (le Merliiiionl. — Le Boni- 
A.«r, xviii' s. (Cass.). 

Bout-ii'Amost (Lk), écart, c'" d'Aineltes. 

Boir-D'AMoNT(LB ). h., c'" de ('.h'uleu. 

Bout-d'Amom (Le), h., c"' de Vamlringhem. 

BouT-DE-B.is (Lk), h., c"" de l'ihen. 

BouT-Dii-B is (Le), h., c"° de 'rorlefoulaiiie. — Hoat- 
df-Biis , wiu" s. (Cass.). 

Bout-1)E-Bas-et-I)E-Haut (Le), h., r" de lioruiont. 

iiouT-i)E-ll.UiT (Le), h., c"' de Piben. 

l!(iiT-M>Hu,T (Le), h., c"' de Senipy. 

l!oiT-i)i;-i.' \ (Le), h., c'"' d'Kscœiiillos. 

l!iuiT-nic-i.A-MEii (Le), écart. c"° de Berck-sur-Mei. 

Boi;t-de-l,v-Vii,le (Le), h., c'"' de Maisoncelle. 

Boiit-de-h-Vm,i,e (Le) e« Boui>ei.vii.i.e. h., c"' de 
Sainl-Martin-d'Hardingliein. 

BorT-DE-LouciiEs (Le), h., r"° de Lourhes. 

I!oiit-1)'en-Bas (Le), anc. h., c"° de Longvilleis 
(Cass.). 

B.irT-D'EN-liAs (Le), h., c"' de Saugalle. 



Boit-d'en-Hut (Le), h., c'" de Fiennes. 
BocT-D'EN-HiiT (Le), anc. h., c"' d'Hervelingliem 

(Cass.). 
Boct-d'en-Hact (Le), anc. h., c" d'Huberscnl 

(Cass.). 
Bodt-d'ex-Hact (Le), h,, c"' de Roilelinghein. 
Boet-bes-Heuiies (Le), h., c" d'Herly. 
Boct-des-Rdes (Le), h., c"" d'Aix-en-Ergny. 
BoiT-DEs-RcES (Le), b., c"° de Baincthun. 
Bout-Dessocs (Le), h., c'" de Zoteux. 
BoiT-iiE-ViLLE (Le), lieu dit, c" de Quehnes. — 

Bnudehilh , xïiii* s. (Cass.). 
BouT-DE-ViLiE (Le), m'", c"° de Campagne-lez-Bou- 

lonaais. 
BoiT-DE-ViLLE (Le), écart, >'" de Bicliebonrg-Sainl- 

Vaast. 
BocT-DE-ViLLBiiEus (Le), lief, c"" de Wailly-Beaii- 

cainp; arrière-lief du comté de Ponthieu. 
Boct-de-Bas (Le), h., r" d'IIniiiières. — Bonl-ilr- 

Bas, xviii* s. (Cass.). 
Bout-dc-Breix (Le), h., r"' d'Heriuelinghen. 
BoiiT-Di'-FossÉ (Le), m"" is., c'" de Wis<pies. 
Boi;i-Di iioT (Le) ou Bout-bu-Haut (Le), li., c"' de 

Meilmionl. 
BoLT-DU-MoNDE (Le), h. et ruiss., c"" de Bouriionville 

et de Créraaresl. 
BoET-Di-MocLis (Le), h., c" d'Airon-Notre-Daïue. 
B0UTEILLER (Le), lien dit, c"° d'Aiidrnici[. — Ijp lluu- 

leilliez, i'jôç) (Vingtièmes, t. XLII). 
Bout-Haut (Le), h., c°° d'Humièn^. 
BouTiLi.EiuE (La), lifif, c°' de Blangy-snr-Ternoise. 

Arrière-lief du comté de Sainl-Pol. 
BoiTii.i.EniE (La), lief, c"* d'Ktrées-Waiiiiii. 
BoiiTiLEEniE (La), h. et anc. chartreuse d'honinies, 

c" de Flcurbaix. ^ Le Bonlith'vie , 1870 (cliaitr" 

<le la BcMitillerie). — Bnulilln-io , irli'i (Kpigr. 

du P.-de-(^, La Venlie, p. 1). — La B tnleillerif , 

xmi' s. (Cass.). 
BociiLLEiiiE (La), lief, c"" de Monchy-Cayeux. 
BoiTiLLERiE (La), fief, c" de Xeiuponl-Saint-Firniiii. 

Arrière-liet du comté de Ponthieu. 
lîocTiLLiER (Le), h., c°° de Selles; anc. pairie du 

Boulonnais. — Li Bniiti'illcrie rfc Srlli'.s, liig.'î 

(Arcli. nal. , J. 793, n° 3, (" 3 r°). — Z,« pnnyr 

l't bout'dh'rie de Iloulleiinis , i()07 (ihid., P. 17. 

"" 79)- '^ '^'' fi''.f Bnutillier, V. 1763 (ibid., 

P. 11 8y). — /'/«ce du llotileltiers, xyiii" s. 

(Cass.). 
linuTiLLiEn (Le), ruiss., c"° de (Juestrecques, alll. de 

la Liane. 
l'xuiTisioNT (Le), h.,c"" de No;u\-lez-Mines. — Biili- 

iiiiiitl. i i.Vi-i ir>9 (cirt. du c1ki|i. d'Arr., n° a.S). 



DKPARTI-MRNT DU PAS-DE-CALAIS. 



— liiHiiiiont, iait> [iliid.. Il' lOli). — li»ulimonl , 
ia()3 (fliap. (le Saliit-ltnrliiél., r. i, I. ■!). 

liouT-LÀ-lFACT (Le), l'rarl, c"' (r.\u(llnctliiin. 

li<nT-Noii> (Le), 11., c"* d'Aiioii-Noli'e-Damc. 

lîouT-NoiB (Le), cciirt, c"" de Vcrloii. 

HouTUN (Le), anc. m"", c"" (rOulroau. — Le Itmi- 
li-im.i, \\' s. (lerr. de riirliingli.'ii). — LelUmlun, 
lâolj (IciT. de Saiiit-Wulmei). 

ItoivELmuiiEM, c°" di' Lumlires. — linvliiigehein , 
il45 (m°" de Guiiies, pi'., p. gS). ~ linri'Unfre- 
Item, 1107 (oarl. de TIht., p. :!7). -- lloiwtin- 
i;hein, i i.')i)-i 1IJ7 (cari, de Saint-Um., 1*" 3i r"). 

— Ihiuteliniihrliem , 116^-1171 (rail. <rAubij;ny, 
"f 7, r"). — lli)Uvelini;liem , 1 iGç) (i-arl. de Soint- 

Aii(;u-ilin). — Itoreliiinhehem, 1 igg (rli. de Samer, 
p. 54). — Roiivelinglirm , laig (cari, de TliiT., 
p. 167). — Itovinifliehem , i :\ij-/ (cit. d'Art. , A. l 'i.S . 
f i5 v"). — liorliiifiliem , xiii' s. (LamI). , Ard., 
p. aa3). — lioirlingehem , i3oo (ili. d'Art., A. i.")5). 

— Bouvlinghem , i;ii3 (litres et comptes d'Arl., I.l, 
P 61). — Houreliingem , tltltç) (cari, des cliartr., 
CnaSv"). — liijvelinghem ,y . lâis (Tassarl, poiiil- 
lé). — ISoivelinghen , i(h)5 (Epigr. , Hcsdin, p. 7). 

Boiivellnglicm , pairie du comté de (jiiincs, 
faisait partie, en 17^*9, du Pays-Conquis, ressorl 
du l)aillia(;e souverain d'Ardres, et suivait la cou- 
tume d'Amiens. Son éfjlise |)aioissiale, d'abord 
diocèse de Tlicrouanne, puis de Itoulogiie, doyeiim- 
d'Alquiues, étail consacrée à l'Assoiiiplion de la 
Vierjje cl avail Weslbécourl pour secours; l'évi'que 
lie lioulogiie coulerait la cure. 

BoiïtniE (Li), h., c'° de Itaiurtbuu. — />• lloiiif- 
ric, iao3(niéni. delà Soc. acad.de lioul., I.IX, 
p. aîS). — Ban'e, haute Rnuvnir , \y\n° s. 
(Ciss.). 

lioiiVEniB(LA), lieC, c^'-de Belle-etHoulleforl. 

ISourEHiE (La), fiel, c'° de la Couture. — La 11'- 
vtiry, 1751) (Vingtièmes, t. CCCCX.WllI). 

BocïiEns (Les), fabrifjue de sucre, c"° d'IIénin-Lic- 
tard. 

liouviGSv-ltoïEKfi.ts, c'" d'Houdaiii. — Itnvenius, 
io33 (cart. de Saint-VaasL, p. 399). — Iloveiinic , 
I lo'i(al)l). du Mont Saint-Kloi,c. 1). — Bnvennùe, 
1 101) (Cardevacquc, liisl. de l'abb. du M'-Saiul- 
Kloi, pr., p. 186). — Boucennies , ii85 (abli. de 
Saiul-Vaasl). — Boeenia;, Bnveiite.i, \\i' s. (cart. de 
Saiiit-\aasl, p. ao-! 01398). — Boieigiiù» , lua.') 
(cari, de la Brayelle, p. ag'i). — Bouvegmex , laOi 
(censier d'Arr., C .')3 v°). — Buiviiiien , t3o.') (se. 
d'Art., n° 833). — Bouringiiieê , i3'47 (cli. de 
Sainl-Bert. . 11" iGng). — Buuveifnies , \iv* s. 
(Anii. nat.. P. 137, t 56 >"). — '«.>nra;ii(.i ./ 



IIokJJI.; , i'i3o (Arch. liai., JJ. yy8 , n' 3. 
P i3o ï"). — Buurifpuf, lu' s. (cart. de Saint 
VaasI, p. A.'ig). — Rmaigue-en-CnhrlU, iG'io 
(Alliol, dioc. d'Arc, p. l'i). — Bnriiiipiy, 17(1^ 
(Kpigrapb., Itélliiine, p. 7g). — DourigiueÊ-rn-di)- 
lielle, ïnil' s. (Casa.). 

Bouviguy, en 178g, faisait partie du bailliage 
do L''iis et suivait la coutume d'Arlo'is. Son égli»'' 
paroissiale, diocèse d'.Arras. doyenné de Len-, 
district d'Ablain-.Sainl-.Naiaire, élail consacrée s 
saint Martin; l'abbi- de Nogi'nts"U.s-l',iiury pn-^en- 
lait à la cure. 

Boi?.,\TEi « (Le), II., (icf et anc. cli.'il. dit le chdleau 
d'Aiiioiir, r'" de Lesirem. — Le Jief Ami'iii-riij- 
dit BiiuzttleiiT, i4oo (Arcli. iial., P. ao6o). — 
Biiusaleiur dit Amoiireulx, >^>~/g (Arcli. nal. . 
P. ao'Ki). . — Le château d'Amour, \'J3Ç) (Ving- 
tièmes. I. CCCCLVIII). — Chilleau- d'Amour dit 
Boiisoieiix, xnii" s. (arcli. de Ifélli., FF. 35). 

Fief tenu du château de Bétliune (Arcli. nal., 
P. ao/ifi). 

BovEs, anc. niaii., s' ou pouvoir, c" d'Arras. mouv. 
du cliàl. diidil lien. — Word, 1^07 (cari, des clia- 
pelbnies d'Arr. , T a3 t"). — Bovet-le-Mole , \iii's. 
(fii'l's du chàl. d'AiT., r 'i ï"). — Bon», 1 3 1 3 
(cil. d'Art., A. 58). — «oKi'M, i3'i9 (ilmL A. 3117. 
n" l^>). — ftac, 1739 (Maillarl, p. ili). — /.c 
Bn„e.K, ,-r,> (Kxpilly, t. I, p. a8o). 

Bovni, f. , c"' de Willerncsse. 

BoivEiiE, anc. Ii. . c" de .Sangallo, .sons l'occupation 
anglaise. — ViUiiy^e of Boirere , 1 5r)(> ( lerr. aiigl. 
du Calaisis). 

BoïAViL, c"' d'Ileucbin. — ■ Boelrnl, s. ii.'iy (cari. 
d'Aiibigny, f .''> v°). -- Boinnil , 1399 {ihid.. 
r f< 1°). — Boiauvak, xiv' s. (ihid.. f 75 r"). — 
Bnijaval, i 'i3o (Arcli.nat., JJ.998,ir3, f ao v'). 
— Boynuval , xv° s. (cart. de Saint- Vugiist.. 
1^ 20 r°). — • Boinval . i5'i5 (Arcli. nal.. J. 787, 
n°i ,r 1 aa v^). — Boinva . il'il)a(nicouarl. p. 3 'loi. 
lîovaval. en 178(1. faisait partie du bailliagi- 
de Sainl-Pol rt sui>ail la coiilniiie d'Artois. Son 
église, d'abord diocèse de Tbi^roiiainv. puis d.' 
Boulogne, dovenui' de Sainl-Pnl, élait consacrée à 
saint André; l'abbé du Moiil-Saint-F.loi pn^entail 
à la cur<\ 

BovEErLEs, b. , c'" de Bouvigiiv-Boyellles. — Boefe . 
iai9(rart. de Maoeiiil, f' iG r").- Bocje. \-i\\- 
(cart.de la liiiyolle. p. 3Sa). — Boejle. i3-,, 
(cb. d'Art., A. 5o5 . u' 1). — Boeffle. i33i (<hui. . 
A. 5Go. n" i). — Bnijejp,-. l'i-..". (cliap. d'\rr. 
c. lî.). — BoueJPes. 1/189 ( \''<'''. nal.. J. in<':i. 
n' M, f 3o v"). — Boiejfe, 1Ô07 (Boulbnr-. 



68 



DÉl'AP.TEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



|). 3/ii). — Iloifflen, i5i5 (Arcli. nat., J. looô. 
n^a). — Iloijles, 1697 (liosp. de Saiiil-Om., 
B. 27, n" 36). 

Fief tenu du chàleau de Lens, a\pc coutume 
locale rédigée en 1607. 
BuïKLLEs, c"" de CroisiUcs. — Iludelln, 107'! (cari, du 
cliap. d'Arr., 11" 2). — Cudella, v. ii,54 {ibid.. 
11° 2 3). — lluelln , ii54-ii59 {ihul., n° 28). — 
Bneh, 1171 (ihid., n" 37). — Uoellti, 1212 (cari, 
des fliapoilenies d'Arr., (" lit r°), — Bniella, 1 aSô 
{ibtd., r 04v°). — «oic/i-, ia39(cl.. d'Art., A.7). 

— Bucleia, 1255 (cari. d'Auchy, p. 189). — 
Ikiieh, xin°s. (Jonjjl. d'Arr-, C 3'i r"). — Uuielle , 
HiMIp, iSif) (cil. d'Art.). — Bom-lle, iSiG (Go- 
delrov, Maliaut, p. /i4). — Boijèle. 1828 (clinp. 
d'Arr., c. li.). — B(ii/ellp, xvnT .s. (Cass.). 

Bovelles, en 1789, faisait parlie du liaillia;;e 
de Hapaume et sui\ait la rouluuie d'Artois. Sou 
église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné de 
(Iroisillcs, district de iNeuviilc-Vitasse, était consa- 
crée à saint Lrger: le chapitre d'Arras présentait ;i 
la cure. 

BnAciiE, liel, c"(rKleu-dit-Leanvctte(Colb<'rl, Klandir. 
t. XCI , f" 597 r"). 

Brache, liel', c°' de Marquion. - Brntche. iG3S 
(Lel'ebïre d'Aidiroraetz, épitli.. p. i.')9). 

Bracpot, fief, c"' de Quernes. 

BiiADELi.E (La), f. , c"' d'Iliiiges. 

UiiAUAniuÈnE (La), lief, c'" de Tardiiiglii'ii. 

BnAii.LV, 11., c"' du Qiiosiioy. - llinllij. i3.Ta (se. 
d'Art. ,n° 21 1). — Braly, 1376 (Arcli. nat., J.790, 
m" 28).— Brntdi, 1 739 (Maillart,).. -îW).- Ilrauli/, 
1759 (Viugli.'inos, t. (Al.Vil). ~ Brailli, xmi' s. 
(Cass.). 

liiiALï, lieu dit, c"" de Caneltemonl. 

ItllAMEI.AIlT. Iriir lil.AMART. 

linAMEniE vil Tn\MEiuE (Lv), lief, i" d'Aiicliel. 
liiiAMMZ (l>K.s). jii'u ilil, c' d'Acipiin (\ iu|;tièui(i, 

1. \ ). 
BnANLE (Lk), liel, 1:"" de Touruelieui. - l.n l{i;insl,'. 

i5/i/i (liefsdurliàt. deTourneliem). — Le Bnnilr , 

1769 (Vingtiùnies, t. DCCXXXV). 
Braqiincouiit, 11., c"" d'IIersin-lloupigiiy. — Brakiii- 

curl, 1219 (cari, des chapellenies d'Arr., n° i(J8). 

— Brnkeiicorl , 1 2.5o (Tailliar.rcr. d'actes,]). i85). 

— Itraceiicort , miT s. (obit. lî de N.-D. d'Arc, 
f 89 r"). — llrukenaïuii , 1 309 (iliap.de Lens). — 
BnHjiieiwuurt , i3.J6( imenl. des cli. d'Arr. , n" 90;. 

— IWacqnencourt , \\f s. (Arcli. iial., P. ao.'i'i). 
l!riAs-DE-Biio\NE (Le), ruiss. ipii prend sa source à 

Etreuille et se jetle dans la Canclie, a Montreuil. 

— Fliimiim ]\idohin, 800 (cart. Sitli.. p. Cô). 



Bras-de-Caslers (Le), anc. h. et fief, c" de CauliTs 

(Cass.). 
Bbas-d'Ob (Le), I'., c'" d'Kcuires. 
Bris-d'Or (Le) ou Petite-Arcue (La), ruiss. (|ui 

sépare Airon-ÏSotre-Danie d'Airon-Saint-Vaast. 
Brasserie (La), h., c"" d'Alette. 
Brasserie (La), f. , c"" d'Aiincthun. 
Brasserie (La), fief, c"" de Bazinghen, tenu de la s' 

d'Inxenl. 
Brasserie (La) mi Bie-de-i.a-Brasserie. Il, c°' de 

Busnes. 
Brasserie (La), h., c"°de Dainville. 
Brasserie (La), h., c"° d'Hermelinghen. 
Brasserie (La), lieu dit et fief, c'" de Bazinglien, 

tenu de la s'" de Binxcnt. 
ItRAssERiE (La), lieu dit et fief, c" d'isques, tenu de 

ia s" diidit lieu. 
Brasserie (La), f. , c" de Louches. 
Brasserie (La), f. . c"' de Marck. 
Brasserie (La), lieu dit, c"" de Bebreuve-sur- 

(ianclie. 
Brassebie (La), lieu dit, c"° de Sanghen. 
Brasserie (La), f., c'" de Wierre-Elfrov. 
Braï, h., c"' d'Isbergues. — La Bray, xviii°s. (Cass.). 
Braï, h., c"° de Marœuil. — - Bnif, 7.52-757 (cari. 

de Saint-Vaast, p. 23). — Brai, 1209 (cari. 

du chap. d'Arr., n" 11 3). -- Bragum, i4o8 

(abb. de Marœuil). 
Brav, 11., c"' du Monl-Saint-Kloi. — Brai, I2i4 

(cari, de Saiiil-Barthél., n° 26). — Braium, 1207 

(cart. des chapellenies d'Arras, P Ai r°). — 

Brayuin , 1 283 (chap. d'Arr., c. B). — Bray-soiis- 

te-MoiU-Sninl-Elny, xii' s. (Arcli. nat., P. 137, 

r 33 r"). — Brni,, i43o (Arch. nat., JJ. 998. 

ii'3,f8v'\). 

Brav, en 1789. était l'annexe de la paroisse 

d'Kcoivres et, comme seigneurie du chapitre 

d'Arras, avait une coutume locale rédigée en 1 007. 
Braï (Biïière de), riv. et marais, c"" de Sailly-la- 

Boursi' et li'Auiieiiiiin. 
Bravei.i.e (I.a). fief, c,"" de Douchv lez-Ayelle, leilit 

du chat, de liucquoy. 
Bratelle (La), f., c'" de Foncquevillers. 
Bhaïelle (La), ruiss., c"° d'Isbergues, si' jetant dans 

la Giiarhecque. 
Braïelle (La), anc. fief et ch;!!., c'"' de Sainl-Lnu- 

renl-Blangy. — Braiella, 1279 ( chap. d'Arc, 

c. C-F.). — /." Brniiele, 1298 (ch. d'Arl.. 

A. I.'i3, f fi'i \"). — Le Brayelle, i342 (chap. 

d'Arr., c. (jté, n" 3). — Brailte-lh-Arras, ililiû 

(épith. d'Havrinciiurt, p. Gg). — La Braiele, 

xviii° s. (arch. du l'.-de-C, plan). 



DKPAUTF.MENÏ DI PAS-DR-CAf. \ÏS. 



f.!i 



La Braycllo a\ni[ élc érigéi' l'U haroniiic l'ii i 5Hi) 
<l élail Iciiiie (1«? l'alibayc do Saiiit-Vanst. 

liiiAïKLi.E-i.m-AsNAï (Li). anc. abl).(isliTi-.di' fi'iiimi's, 
(•'" tl'Aiinay, fondée en 119') sons le vnral>l<> di' 
Nolrc-Daino, siip|irlri)L'o en 1790. ^ lirneie, 
1 19G (cart. do la lîrayello, V ô r"). — Uraelln de 
Antiai, ia5?i (cari, de Marœnil, 1" i-u v"). — 
Itraiella, lafx) (oart. d"Aul)i;;ny. T 3'i v"). — 
Le Braietle, lapi (ihiiL, V S^ r"). — La lifcoUr, 
lagS (cart. d<" la Brayclic, p. 38i). — Ahhaye 
d'Annay, iviiT s. (Cass.). 

lincBiÈRES, c"" de Vilry. — }teihiari(P , H-ji (Hislor. 
de Fr.,1. Vlll,p. (•..•{4;dipl. CaroliCalvi). —«cr- 
iera, io38 (Mira'iis, I. I, p. 65t)). — Iterbere, 
1081 (rliap. de Saiiit-Amé, c. 1). — - llierberiic , 
io(j6 (Mira'us, 1. Il, p. i i/ifi). — Herhire, xn" s. 
(rart. de Saiiit-\aasl, p. 398). — Hfrhn-ia , iant> 
(carl.dn rliap. d'Arr., n° 1 19), — Itreberia , i!in8 
(Moreaii, t. CXL, f 63 r°). — llrebiei-e, la/ia 
(i" rart. d'Art., I* s!i r°). — lîerbiere, i aO'i (eliap. 
d'Arr., c. Polit ot fr* Commun.). — Urehiere , 
laSp (cart. dos rliapollenios d'Air., T 1 17 v"). — 
lirebyhe, i3ii (cli. d'Art.). — lirebihe»-ie:- 
Douai), l.^o7 (lîoulliors, t. Il, p. 3^iâ). — llie- 
bierre, xviii' s. (Arrli. nat., P. ioo3). 

Brebières, en 178g, faisait parlio du l)ailliaf;o 
de Lepis et avait une r^uliime rédijjée en 1 îto-j 
suivant In coutume d'Artois. Son é(;lisc paroissiale, 
diocèse d'Arras, doyenné de Douai, district de 
Vitrv, était consacrée à saint Vaast: l'évéque d'Ar- 
ras conférait la euro et le personnal. 

Maladrerio fondée au tiii's. et réunie en itiSo 
à l'bopital d'Arras ( Anli. nat., S. /i8i()). 

ItnKnis (Lbs'i, II, c"* de liully-Gronay. 

KnEBis (Les ), li. . c"' de .Mazin(;arlio. 

ItREBis (Les), lief, r'°dc Neuville-.Saint-V'aasI , tenu 
du cbàl. de Lens. 

BnÉcouBT, m'° et fief, c"° d'Esquerdes. — llécoiirl , 
tlio-] (cil. de Saint-lterl. , n" a agi). 

ItnénoARDF., bois, c"° de Wierrc-Ell'roy. 

Itn^jtESAnDE, anc. \ill. disparu du pavs de ce nmii. 
— /l/(are ite lireitenarila . \. 1 1 1 'i(rhronic. Andr. , 
p. 794 //).— lirrilenardf, 1116 (i/.i</., et 796 m. 

RnÉDE^AnDE (Pats tie), ancien disliicl du l'agi' Tn- 
ruanemit qui comprenait les communes d'Au- 
druicq, NorlkiTipie, Polincove el Ziilkerquo. - 
Ihetlenardtt , io84 (clironic. Andr. , p. 78/1 4). - 
llreileiiarile . 1 1 iti {ihid. , p. 78G o). — Utec $iqui- 
deiit terni a lalitudine paslurœ vulf;» llredeiiardii 
dicin eut, rnro frequenlttta bnbUaliiine , xin' s. 
(Lamii. Ard., p. .'fg). — '*".'/» de llrédennrd , i6'.!ii 
(roj;. ani liofs du rliàl. do Sniiil-Dui., f' .'17 r). 



. dr lirédi'narib' 



A- pays II.- Iln-dr.naril.' r.-^-orli-ait on appol au 
liailliaf^o de .Saint-Mni.T: se- roulumoi furent n- 
di(;éos on I .")ii7. 

BnÉDEntnnE, llof, c°' do Liinf;>il|i-r<. 

lliiKOi:nEtii., fief, r" d.< Lif{n\-loi-\iro, lonu du roi .i 
rausi' du cbàl. d'Airo. — Itrédi-nwiiille , 1 ti.^ii-i 06» 
(Colbort, Kl,indre, t. LWWIII. P lof) r'). 

Bredveld, liof, c°*de ltuveiif;lioiii-loz-Épeilernue<. — 
Bretlevett , i a 6 1 ( nii'in. de la .Soc. aradém. de Iloul. . 
I. XV, p. Il 4). — nieden-eti, v. i3o4 Cnrch. <l.- 
■SaiutDm., G. 860). 

liRErpiv (La), f. , r" de Saulty. 

Hhégai VILLE, li.,r'" de Ca\ron-Sainl-.Martin. 

Rrelat, licf, c"' de Covocques (cli. do Saint-H>Tl. . 
n' «883 ). 

Brème, I. el fief, c" de Brunomborl, mnuv. d-' la s" 
dudil lieu. — Hreem, t3o5 (mém. Soc. acad. d.- 
Boul., I. XVil, p. 1.5g). — Wreni, xviii' s. CCas*. 1. 

BnêMEs, c"" d'Ardre». — ISralmet, Itriumet. io8'i 
(cbronic. Andr.. p. 783 et 784). — liramei, 11 'i- 
(cb. de la Capelle, p. 370). — Hinthmet, 1157 
(nicin. Soc. acad. de Boni., I. XII, p. Gi). — 
liramte, \\n° s. (Lanib. Ard.. p. 111). — lliesinet. 
1583, (Hi^loi.doFr., t.XXII. p. (i,53 t;compolu> 
baillivorum). — liratme», )3-.>o (ch. d'Art. , A. 377. 
n° 7). — RretmtF, \\\' s. ( Iporiiis. col. 483). • — 
Briinmes , v. iTiia (Tassart, poiiillé, P ao-.! v"). 

Brèmes, en 1789, faisait parli- du Pavs-Con- 
quis ou (jouvernoment d'Ardres et suivait la ( 011- 
tunie d'Amiens. Son éjjliso paroissiale , d'aburd di'>- 
cése de 'rbéroiianne, puis do Boulojjno. do\oniio 
de Giiincs, était consacrée à saint Martin oi avait 
Ferliii/jben pour secours; l'abbé de la (Capelle pr.- 
sontait à la euro. 

Bréhoï, anc. écart, c'" de la Bnurso ((iolberl. 
Flandre, P 470 r"). 

Bre>av, 11., c" d'Anzin-.Sainl-Aubin. 

Brensevert (Le), f., c"" de Salperwick. 

RRÉijiERBcniE, anc. 11. de la paroisse do Saint-Martin- 
Boulofjne annexé ;i Boulo(;no le g nivoso an vu. 
— Ilraeqwrecque . 1 4 1 5 (im™. do la Sec. acadom. 
do Boul., t. VII, p. |K). — llrfcqiiffelle . I.î.'i3 
(cuoill. de N.-[). do Boni., G. ai, P g-j r). — 
lirecijueiecqtie , v. 1 .') a .ï ( ibid. , G. a 3 ). — Hrfcrnjw . 
xviii' s. (Cass.). 

Bresmart (Le), licf, c"" de Saint-Pol, tenu du rli.il. 
dudil lieu. — Le lineunnrt . i.'nli (Anli. nat.. 
J. lonâ, n" 3). 

BnesMKs, f", c" do MennoTillo, source du nii-*o.iu d • 
la Polerio. 

Bresues, lieu dit, r'" d'Onln'an. — Dresinet, i5»'> 
(terr. do Snint-Wulmer). 



71) 



DEPAUTE.MEM DU l'AS-DE-CALAIS. 



KniiSTï, li«ii (lit , (■■'" lie ïardinglien. 

lîiiETAci.NE (La), fief, c" de Fiers. — Le Berlaigne, 
i3u) (si-. d'Art., n° 216). 

Breiai^ne (La), fief, c"° de Fruj;es. — La llvetuigiif, 
iCili (liosp. de Sainl-Om., B. 19, 11" .i 4). 

Bretagne (La), fief, c"' d'Héricourt. 

Bretagxe (La), h. , c"' d"Isbergues. 

Bbetagne (La), fief, c" de Violaines. — Le lire- 
liti/rne, 12.3.") (lart. de la Brayeile, f 7 r"). — 
llrel.inni;ne , it!96(ar(li. du N., A. 60, I* i 8 r°). — 
Le fief (le l!ei(mi;ne, iGiiu (Colberl, Flandre). — 
La Uretaifrne, t"^^",) (Vingtièmes, t. DCCLXIX). 

BnÉTENcotiiT, 11. et aiic cljàt., c"' de fiiviore. — Ber- 
treneuit, xii' s. (rart. de Saiul-Vaasl, p. 299). — 
liredcncort, 12Ô0 (Tailliar, ne. darles, p. i8)). 

— Brélencnrl, 1 a5ô-i 25(J (cart. des clia(iellenies 
d'An., f° 11 (•>"). — BrélenciiurI , xïii" s. (aidi. 
du .Nord, cliamlirc des comptes, A. 20). 

BEETi'cmjE (La), anc. mai). , c." d'Avion. — La llre- 
U'cque, lâ-ji) (Colbert, Flandre, t. LXXX, f'-^i]6 r"j. 

BnÉTHOF, fief, c" d'Kperlecqui's. 

BiiEi; (Le), 11., c"" de Lestrein. 

iiiiBii (Le) (lit MoiLiN-i)E-BnKici.i,éfait,c"' de Lediii- 
gliein. 

BiiEu:.) (Li:), f , (■'" de lielle-et-llonilefort. — Les 
Bnie$, i3()3 (Arcli. nal., J. ua'i, n' i(i). -- 
Kiiihyoecq , 1 '192 (coiiiplcsde Bcu\re(|uen, T S r"). 

— Le Ilreuil, xnii" s. (Cass.). 
liiiEicy (Le), fief, c"° do Beuvry. 
liBEUoy (Le), ni'", c"' de \audring|jein. 
Bueici^ (Le), miss., c" de Vieillctiliapelle. 
(ÎBEicos (Les), f., c'" de Boursin. — Li Brttc, io84 

(dironic. Andr., p. 781 a). — Li Brovli , xii' s. 

(iÙhI., p. Soo a). - Lr llraer de Boustm, xm" s. 

(cil. d'Ait. , A. /i7,n"7). — llrviuin , i3o.') (iném. 

Suc. acad. do Boni.. 1. WII, p. 132). — liruehes, 

,:V3fi ()huL, t. XVI, p. \M)). — Breucq, i'i8o 

(terr. d'Andres). — Le Breurij, 17119 (av. de 

Fiennes, 1" h')o). — Le Ilreuil, haut el has, 

xviii" s. (Oass.). 
Bntutys (Les), II. c" iIc (li-i'iiiarcst. — Biochutn , 

1282 (Moieau,t. CXLVI, f i4(i \"). — />(• BreHc, 

1 '129 (cait. de tirémarcst, n" l'i). 
HniXGijs (Les), fief et m"', c"" (l'ilardinglieii. — Le 

Bniel, f.Hd (terr. de Beaidieu). ~ Le llroeuil . 

17(17 (av. de Fiennes, 1'" bS). 
BiiEi II. (Le), 11. et riiiss., c"" de Lic(|iies. — Biec, 

1 170 (cil. de Licqnes, p. 'iS). — Ilreuil de Lic- 

qites, wiiT s. (t)ass.). 
BiiEtii, (Le), 11., <■'" de Sainer. — Braucum, 127.') 

(uK.'ni. S(,r. acad. de Boni., t. XIII, p. /iSH). — 

Le llrrmlh . i-^-:, (/.xkli.' de Bout., (1. 3i, T 9S). 



BnEtii. (Le), lu-c'^de Suiqiies. — Le Breueq, i!i8o 
(terr. d'Andres, f ii5 v'). 

Brecil (Le), f. , c"' de Vieil-lloulier; fief tenu du 
château de Desvres. 

Bbecii (Le), f., c " de W issant — Crciii/, xvm' s. 
( Cass. ). 

Bbeux (Le), f , c'" de Lanibrcs. — Le Dreuque,i']n> 
(Bibl. nal., cab. des Cartes; plan). — Broeuoj , 
xviii' s. (Cass.). 

Bbeux (Les), 11, c"' de Selles. — Brus, 1882 (titres 
et comptes d'Art. .Cil,!" 35, n" 8 ). — Crocs, 1 889 
(Arch. nat., J. ii24, n" 2 5). — Le Broeucq, 
1(190 (cueill. de Samcr, H. 5, f° 175 v"). 

BnÉviLLEBs, c°° d'Hesdin. — Bleirvileir, 1079 (I). 
liet. , cari. d'.\ncliy, p. 19). — Bleyniler, iiao 
(abb. d'Aucliy). — lileviler», 1 128 (cart. nis. d'Au- 
cliy, f 10 v°). • — lileviller, 1 160 (p' cari, de Dom- 
marlin).— Burviler, 1 169 (abb. de Cercainp). — 
Uuleviler, 1 179 (lii'f/.). — Bleniler, xii" s. (cart. de 
Saint-Georges, 1" 28 r"). — Ilierviler, 1207 (cart. 
des cliapellcnies d'.4rr., P a'i v"). • — Buirtviler, 
1 2/18 (cart. (le Saiiit-Aiidré-au-Bois). — Bleviller. 
1298 (cart. d'Art., A. 2, f 8 r"). — Blévtleis . 
1337 (titres et comptes d'Art., t. III, T 5i, n" 1). 

— Biefvilé, 1387 (ban et arrii;i'o-ban , p. 29). — 
llleitvileir, xiv' s. (cart. de Sainl-tîi^orges, f'3o r"). 

Briivillçrs, en 1789, faisait partie du bailliage 
d'Hesdin et suivait la coutume d'Artois. Son 
(■glise, dioriisc d'Amiens, doyeinuî d'.\n\y-le-Cbà- 
toau, secours do (iapelle, lilait consacrée à saint 
Firmin. 
Bbexkxt, c"° d' Flapies. — Brehelesonl , nhi (p' cari. 
de Dommarlln. f" 02 1°). — Urcchcletsem , 1170 
((Jabin. hislor., t. VII, p. 29). — Urescelestcn , 
I 182 (cart. de Saint-Saulve, f 293 r"). — Bre- 
keiieseia , 1 19(> (clironic. Andr., p. 826 6). — Ber- 
quesen, i3i3 (cli. d'Art., A. 3i3). — Bresqueten. 
i3i'i (ii!.i</., A. 32/i). — Brehelesseut , 1889 
( Arcli. nat., J. ii2'i, 11° S). — Breqietans , 
Bréqnelissimt , i3()i (mém. Soc. acad. de Boni., 
t. V, p. 364). — BreheheiU, i3ti2 (Giry, reg. 
municip., n" 8.")). — BrecijuehenI , 1892 (Arcb. 
nat., J. 792 , n" iti). — Brevqtresnent, ilibs (cb. 
de Saiiit-Berl. , n" 2981). — Brequelessenl, i46A 
(cueill. papier de rii('it.-l)ieu de Monlreuil, f 75). 

— Bresclensent, 1477 (cueil. de l'iK'il.-Dien de 
Moiitreuil, T 1 '19 v°). — Breucqseiil , v. i5it( 
(Tassart, poiiilb'). — Brecquessenl , i559 (part, de 
TIkt. , p. 3/i5). — Brexcn, iLSg (s(!ene8 de 
Tlicr. , G. A89). — Breequewii , 1 598 (niéni.Comm. 
départ., t. Il, p. 889). — Brequemn, i6i3 
(Bodidre, lam. protestantes, pi(''(^e 11° 1), — Bré- 



DKl'VIiïKMliNT l)i; l'VS-l)i:-(;\l,MS. 



ijue^enl , lyili) (Mailliarl. p. G his). — liiéque- 
se»l, 1743 (Anli. liai.. P. 118S, f 3; v°). — 
Brecquetsen» , 177'! (ibid., Q.ScjT)). 

Brexpnl , on 178;), faisail parlii' di- la sêiii'- 
cliaussi'i! de lîmilojjiio, aiirii-n lessod dys bailliages 
réiinis d'l^.la|>lc's, (^lioqiicl i-l Hi-ljclonlaiiii; et sui- 
vait la coutume de Boulonnais. Son é(;lise parois- 
siale, d'abord diocc'»» de Tliérniiaiine , puis île 
Boulo(»ne, doyenné de Kiencq, élail consacrée à 
saint Hrice el avait Knorq pour secours: l'ablies-e 
de Sainle-Austreberllie présentait à la run'. 

Hbul (Le), fief, c"° d'Airc-sur-la-Lys, tenu de In 
s"d'Alluin(çue; ari'ière-fief du clii\l. d'Aire. 

Briamkru: (La), f. et chàl., c"" de Wierre-EITroy. — 
La Hruimerie, ifiaS (nieill. de N.-D. de Boni., 
G. ai). — La Uriamerie . 177'! (D. (îreriier, calai, 
alphab. , p. lu). — Le liricamenjc (c. Ét.-maj.). 

BniADT, fiel", c°° de Brèmes-, h. de Ferlin;;lieui, tenu 
du chàl. de (iuines (Arcli. nnt., P. t."). n" 4'ifl). 

BRicnAUDKAi , h., c" d'0isy-le-Ver(5er. 

Bricon, eoi'r Chvtkai-Bricox. 

Briueux, e" de (.'ainpaijno-lez-lle.sdin. — Liiilmnn- 
gus(1), 111° s. (table de Peutinjjer). — Ilriveniia- 
C(im(?),io'i;>(Gall.clirisl., I. \, Instr., col. aS'i ). 

— Brimouiis, 1 153 (Le Carpenliei', 1. III, p. .Sa.'i). 

— Brimndium . 1 1 ,")i ( lAiW. ). — Brimoiiiacum ,11.") '1 
(Gall. clirisl., l. X, instr., col. 3i.5). — lii-imou. 
ïii° s. (pef earl.de Dommarlin, f° 7a). — Brimeu . 
12 07 (cari, de Saiul-JnS'-^'.r'G v°). ^ — Biiiimii», 1 a ail 
(lAiW.). — Bnmiea, laoC (Moreau, t. CLXWIII, 
f If] T°) — Brnijmeur, i3i8 (Rodière, pricuii' de 
Beaurain, pr., p. laO). — Biiemcu, i38.ï (Relie- 
val, très, généal., p. 1(55).- — Bnineiil, xiv"s.(Arcli. 
nat., P. 187, r° ()3 r"). — Briiiimni , \\' s. (l'iiW., 
J. 79a, f° '10 v°). — Brismcti , i.Ti I (arcb.du N., 
baillie de l.ens). — Bri/mut, i.")38 ( Épigr. , Sainl- 
Oiner, p. la). — Brinieut . i(\-]:\ (anc. cloche de 
Brimeux). — Brimeit-Saint-l'ol, 11)79 (cousl. g'" 
du comté d'Art.). — Brimeux, 1739 (Vinj;- 
lièmes, l. CCCXXVII). 

Brimeux, en 178g, dépendait, partie du liail- 
liage d'Ilesdin, partie de celui di' .Saint-Omer, et 
suivait la coutume il'Arlois. Son église paroissiale, 
d'abord diocèse do Tbérouaiine, dovenné de Fau- 
quemberjjues, puis de Boiilojjne , doyenné île 
Frencq, était consacrée à saint Pierre et av.ilt 
Lépiniiy pour secours ; l'abbcsse de Sainle-Austre- 
berllie présenlail à la cure. 

BnisciiEN, f., r" de IWIIe-et-lloulleforl. 

Brioche (La), écart, c"' de Ligny-Tillov. 

Briocde (La'i, écart, r"' de Marlinpuicli. 

Briochk (La). 11., c"' de Villers-lez-(;arjniroiirl. 



Ilniocut (Li), écart, c"' de Warlenroiirl. 

Hriouk (La), cliiU., c°' de Bellebrune; ion (^o- 

DRIIJCK. 

lÎRUMK (Li), h. el liel. c"' de Bruneniberl. — l.'i 
Bricquc, xlr.t'i (décl. dos fiefs du Boul. , p. 5b;. 

— /,M Bririjurt, xfiii* 8. (Ga^^. ). 

l'ief lenn de la baronnie de Briineniberl. 
Ilnigur. (La), lief, c°" de Bétliune. — La Unci/ur, 

xviii" s. (bibl. de lleaulieu; dénombr. 1. 
BnirjiK (La), I"., c"* do Oleuiborl. 
ItniQUE (La), fief, r.°' de Qiierranip, lenu du roi, à 

cause du chàl. de Saiiit-Onier. ^ /x- Brio/in . 

j63i (rej;. aux fiels). 
ItnioïK-n'Un (La), fief, c"" de Mentqiie-.Norlbécourl. 

— Le Briche, iSag (cli. d'Arl., A.5o5, n'a). — 
La Brirque <rOr. 1789 (Arcli. nnl., X'*. 9806). 

I(niiiit> (Lf.s), f. et fief, c'" d'Aiirliy-lez-la-B.issée. 

— Bricques, l3ln\ ( Arcb. du .\., rliarabre de, 
comptes, L. 10). — Le» Briques, i4i5 (cart. ins 
du cliap. d'Arr. . f 33 r°). — /,<•« Brirqiiei, i.TlS 
(cart. des cliartr. de Gosnay, f 10 v°). — Bnqiir. 
xmi's. (Cass.). 

lînn.ii i:s (Lks). anc. f., c"" de Liéviii. 

Brii,ui:s(Lk MDii.is nt). m", c" de l'oiiquieres-hz- 

Lciis. 
IIriqueterik (La), lieu dit, c°' d'Agnères. 
Briqueterie (La), lieu dit, c"" d'A/;ne«-|ez-Duis,iii-. 
Briqueterie (La), f., c"'d'Andres. 
BniQuETBnit (La), lieu dil, c" de Barly-Fosseiix. 
Bbiqieterie (La), lieu dit. c" de Beauforl. 
Briqueterie (La), lieu dil. c"' de Berles. 
Briqueterie (La), lieu dil,c"' de Biacbe-Sainl-Vaa-I. 
BRiQDKTEiiiE(LA), lieu dit, c"' do BieinilIcrs-.in-Boi». 
Brkjcetkrie (La), lieu dit, c°° de Boislcux-au-Monl. 
Briqueterie (La), lieu dit, c"' de Brexenl. 
B1UQUETERIE (La), h., c" de (!o(pielle>. 
Briqueterie (La), lieu dil. r°° de Coullenionl. 
Briqueterie (La), lii'u dil, c"' de Grémare-I. 
Briqueterie (Li), lieu dit, c"' de Dainville. 
Briqueterie (Lv). lieu dil, 1"' de Fiers. 
Briqueterie (La), lieu dil, c'" de Fresuiconrl. 
Briqueterie (La), lien dil, c" de Frovin-(;.i|i' Ile. 
Briqueterie (La), lion dit, c" de Givenrhy-le-Nobl'. 
BnincETERiE (La), lieu dit. c" d'Haiiiiescainp. 
BniQUKTtiiiE (Lil, lieu dil, r" d'Iliicqnelier-. 
Briqueterie (La), lieu dil. c" de la Beii\ri'-re. 
lÎRii.iiETFRiE (La), lieu Hit, r'" de l.e Fore>l. 
Briqueterie (I.Oi !'''<' •'•'■ c"' de l.iellro-. 
llniQi ETERu; I l.\ I, lieu dil. c" de Loison. 
Briqi t.TKRiE (La), érarl. r'" de Lmis. 
Briqueterie (LvK lieu dil, c" de Marie*. 
BniQinuME il.vl. lien dil. c" de Meiichv-BreliMi. 



72 



DEPARTEMEIST DU PAS-DE-CALAIS. 



Bbkjcetebie (Li), lieu dit, r" de Montene^cou^t. 

BnifiiETERiE (La), lieu dit, c " de Montigny-eii- 
(johelle. 

Bbii.ji'Eierie (La), lieu dit, c"" de Noyellette. 

BnrQiETEHiE (Li), lieu dit, c"° de Pommier. 

BiiKjuETERiE (La), lieu dit, c"° de Puisieux. 

Bnii;ijETEBiE (La), lieu dit, c"" de Quéant. 

Bbkjuetekie (La), lieu dit, r"' de Sainte -Austre- 
liiTtlie. 

BBiytETEBiE (La), écart, c" de Sainte-Marie-Kerque. 

Bbuileteuie (La), lieu dit, c"' de Saint- Hilaire- 
Cotles. 

liBiQCKTtuiE (La), lieu dit, c"° de Saint -Laurenl- 
Blanjjy. 

BBigcETERiE (La), lieu dit, c" de Sallan-Miiies. 

BBifiUETEniE (La), lieu dit, c"' do Sanjjlicn. 

Bbiqdetebie (La), fief, c'" de Tonriichem. 

BmQiETEiiiE (La), lieu dit, c'" de Tramccourt. 

Briijuetkbik (La), lieu dit, r de Vacquerie-le- 
Bourq. 

BBfooETEBiE (La), écart, c" de Wizcriies. 

Bbii.iueteiuk-Gaïant (La), lieu dit, c'"' d'Arras. 

lÎBKHETEBiKS (Les), f., ("'de Bainrtimn. 
l'ii-r lenu du ih.-iteau de Belle. 

liiiiîEL, 11., c" de liryas. — llriaslrl , la,")! (abl). 
d'Kliiin). — Bi-iextid, i'AC>li (re;;. kartarum, 
1' 5i ï°). — llrnlelle.i, i()3() (Colhert, Flandre, 
I. IX, p. 3'ii r"). — llnslil. 17(11 (Bil)l. nat., Ir. 
85/il), r 35 r"). 

Fiel' vicumtier du rliàtoaii de Sainl-Pol et de 
la si'i;;u('urie de Troisvaux, ])ar imlivis, éri(;é en 
eonité avec Hrya-,, (irossart, Troisvaux, Lannoy et 
Gaurliin. en iG3o, sous le nom de Bryas-Britel. 

lînociiES (Les), écart, c'" de Lonfjfossé. 

I!iiiii:i,ns (Le), écart, c" de Saint-Omer, au marais 
de Lizel. 

Brogudin (Le gbanb et le petit). 11, c"° de Lon^- 
fossé. — llnighedem , i3>Hi (cil. il'Xrt., A. in3, 
11' 2). — Houi;imdvi [lire : Iliufjaudin\, iô.")o 
(cousI. de Boul., p. 89 v°). — Haute et petite 
l'iriii'corâin , 177'! (D. (ïrenier, catal. alpliali. . 
p. /|/|). — Grand, petit Itnircmlin, \\m' s. (Ca-s. ). 
— Le ip-os et le petit Codm (c. Ktat-maj.). 
Fief tenu du château de Desvres. 

Bb(«uoo (Le), I'., r'"' de Lambres. 

BiioEi'i:» (Lk), f. et m'", c"" de l.ediiijflieni. — 
HnieqHe», la'io (i" c.irt. d'Art., f 27 r"). 

BiKiGNE (La) im Bhonne (La), miss., c'"' de Réiny, 
alll. de la Sensée. 

Bbognks (Les), sources, c"" de Sailly-en-Oslreveiil. 

BiioN (Le CHÀTEAi' de), t., c"' de <joniielieni. 
Fief tenu du château de BiHliiine. 



Bro>\e (La), miss., c" de Dannes. 

Bronses (Les), anc. \ill., m'" et vivier, c"° d'AcLi- 
court. — Broneia l'illa, 8g i (cart. de Saint-Vaast, 
p. 53). — Urones, 1102 (cari, du chap. d'Arc, 
n" 5). — Bronnei, \u' s. (cari, de Saint-Vaast, 
p. 267). — Brimœ, latiS (le Cart. de l'év. d'An-., 
p. 117).- — Brouiies, i3oo (cliap. d'Arr. , Cité, 
c. 2). — Brunîtes, i3G8 (inv. des cli. d'Air., n° 1 17). 

Broqceterie (La), f., c" de Belle-et-HouUel'ort. 

Broiickwïs (Le) «u Bbocchds, anc. f. , c"° d'Arqués. 

— //« Brouchut, i33'i (Giry, reg. raunicip., 
n° 36). — Brnuchuua, 1 463 (cl), de Saint-Berl., 
n° 3i5i ). — Brouchuys , i5oi (iliid., n" 8701 ). — 
IjC Broucqhuijs, 1 5()G (mém. Mor. , t. MV, 
p. a4a). — llrniiUiuiix, lôdù {ibid., plan). 

Heoi EL, anc. f. , c"° de Moulle (Cass.). 

Broeilet, 11., c" de Rcbreuviette. — Brosli, iigti 
(abb. de Cercainp, c. i). — BroUi, 1206 (abb. de 
Mara-uil). — BriÀi, 1207 (cart. des cliapcllenies 
d'Arr., f' fia r°). — BrouUj, i3i8 (Histor. de Fr. , 
t. XXIII, p. 820 n; listes de convoc). — /ire/y, 
1 357 ( reg. niémor. d'Arr. , p. 1 3 ). — ttroUij, i 4 1 5 
(Bibl. nat., suppl. fr. 93, f' 24i v°). — Brnullij- 
sur-Canclie, 1761 (ibid., fr. 854G, f 35 r"). 

Brouissoire (La), ruiss. , c" de Tingry et de Ver- 
linctbun. 

ItHOKJlESTRAIE, 11., c"' (le Moilllc. 

BnoiiH'Aï (Le), b., c"' de Moulle. 

Voir BORIVÈCIE. 

Broiixoeles 011 BncxOLLE, anc. !.. r"' de Moringlieiii. 

— Broiuole, lagG (arrh.du.Nord, A. Go, f°i i r"). 

— Brakesule, \\\' s. ((Jhavanoii, Poit de Calais, 
p. 4i ). — Brouctiile, i329 (cli. d'Art. , A. 5(i5. 
11° 2). — Brocshole, xiv' s. (arcli. de Sainl-Onier, 
G. 860). — Brouxeles, xn' s. (terr. de Houlle, 
r 3 r"). — liniuolle. 1 .",.",,, (partit, de Tliér., 
p. 375). 

Brol.xoi.les, lieu dit, c"" de Laiidretliun-loNonl. 

— Brocl.eahole , )28G (terr. (le Bcaiilien). 
Briaï, (;"" d'Houdain. — Bruhnium, 975 (cli. de 

Saint-Heil., n" 64). — Brnai , v. 1000 (Mira.'us, 
l.ll, p.945).- — finie/, 1 1 00 (abb. d'Ancbin, Cl). 

— Bniay, 1137 (cli. de Sniiit-liort. , n° ifi3). — 
Bnmcum, iiôa (Bull. Anliqu. de la Mor., t. IX, 
p. 199). — Bruiaum, laOg (cart. de Saint- 
liartliél.). — Bruai, 1279 (cb. de Saiut-Beii.. 
n' ii<)7). — Briiec, t-Jujli (cli. d'Art., Bicouarl. 
p. .■■)8i). — Briwimii, lagG (arcb. du Nord. 
\. lio, f i64 v"). — Bruyài, i34G (cb. d'Art.). 

— BruaU-lèx-ltuisnières , i38o (Froisiîart, t. 1\, 
[1. 24(i). — Brimnij, iU'^k (cli. de Saint-Bert., 
n" 33G).— Brumiij, i7-!„ (Sangrain, \>. 334). 



i)i;r\i!Ti:\ii:\T m, i'as-dk-cai^ais. 



i:i 



Bruay (croclioii en roinlé il^' itj-.'.o) fai^alt 
partie de la (;ouveriiance de lîclliiiiie en 1789, l'I 
avait «ne couliinic locnle ré(li(;i.'e cii 1 ho- siiivaiil 
la roulumc d'Artois. Son cplisc paroissiale, dio'i's.' 
d'Arras, doventié d'Uoudaiii, était lonsacruc à 
saint Martin; l'ùïéqiie d'Arras conférait la lun'. 

La piéïoté do liruay élail, aux xiii' cl \n' 
siècles, une circonscription ndniinislrati\e et judi- 
ciaire; elle se confondit, à partir de celle époqup, 
a\ec le liaillia(;e de Itétiiuiic. 
BnicuAU, anc. \illa, c'"' des Attaques, sur l'empla- 
cement de laquelle a été élevée l'abbaye de la 
Capelle. — lliirchain [lire : Duichain |, 1100 (Mi- 
ra'us, t. II, p. i.'ili). — /il coufmio Mercurilii 
villa Brucham, 1117 {ibiiL; I. iV, p. âii). — 
Villa anliquo wimine Hru'iuam , 1 1 'l'i (Gall. chiisl., 
t. \, instr., n.l. /io3). 

Voir CvppLïs. 
BmcniEBEnT (Le), lieu dit, c" de Quelnies. — 
HnicqueberjT , i4ûi (eh. de Saint-Hert., 11" 31)71,1. 

— btiiiiquelmghes , 1 '19g {ihid., n" 3()."),')). 
BniicoiEDALi.K, 11., c"° d'Hesdin-l'Abbé. — Blol.cn- 

dale, i-.!o8 (cart. de M.-D. de Buul.,p. 1 19). — 
Iholeldah , laio (cli. de Samcr, p. ."ig). — 
Ihmhendale , laGg (mém. Soc. acad. de Boni., 
t. Xlll, p. .'1H7). — Bruqnedd, ilSg/i ( Arcli. nat., 
J. ti:?.), n" 20V — liloticifuedalle , 1 r)88 (pr.- 
verb. cité par Ilai{;neré, p. (iO). — liroucdulc , 
llroiigdiill,' , xviii'" s. (Bi(;noii. (jénéal. d'Isqucs). 

— Biucdal, i8'i7 (enqu. posl.). 
Bnuii.iGNE (L>), m'", c'" de Lurnbres. 
Bblget, lief, c"° de Dolieni. 

Hricsodois, lief, c'" de Guémy, tenu du rliàl. de 
Tournelieiii. — Bruj;iiiolmis, i.')/ii'i (licls du cliàl. 
de Tourncbeni). — Le Brui;iioljim , \h'x'> (Icrr. de 
Tournclieni ). 

lÎRUCNoiiois OK BnuNoniiis, lief,c"° de Nort-Leulingiieni 
(Vingliénies, I. DLMlIl. 

Bbccnouois 'ik Uni SE-Ai;-lii>rs, li. et cliàt., c" i\f 
.Surques. — llruniauboM , i'i3i (cart. des cliarlr. 
de tjosnay, t. 1, P 98 r"). — Briiifiiioljot , i '1117 
(lerr. de Tourneliem). — • Brugiiolios, i'i7;( 
(Uosny, lerr. de Tourneliem, p. a a 7). — Wiii- 
ipiaubois, iî>-/'> (Bigiion, généal. de Neufville). 

— Bruiiiauboi» , 1G08 (i/r»/. , (jénéal. de Bouiiion- 
ville). — Briigntboii , il'..'i8 (ibid., (jénéal. de 

N'Mifville). — • /-(' Bruiinoboix , iniT s. (Cass. 1. 
Kii'f lenu de la baronnie du Val. 
Itnii.tar, b.. c" do Carvin. 
Bbi'le (Le), lief, r"' de Blaiifjy-siir-Teriioise. 
Bri'i.e (Le), lief, c"" d'Essars et de lîeuvry, p.iirie 
du ch-il. de Helliiine. — Biidiiim, 107J (ni (!.■ 
ris-iit-i (LUS. 



N.ilfvill.î cb. cilée, p. 5;t). — Bruilk, lui 1 (rarl. 
de .Sainl-Barlbél., 11' ïS). — Bnilliim, 1 j 1 '1 
(1//1V/., Il" aii). — llrulliiim, i-jiô (iM., 11" a.'i ). 

— Biolium, lai.'i (ihuL, n' •..7). - - BruilUiim, 
IJI9 (ni" de liélli., pr., p. loa). — Broilum , 
i-.Ui| (cart. de Marouil , f H(j v'I. — Briilwm , 
i-ta.') (larl. de Sainl-llarlliél., n' 64). — U 
llriisie, lagG (nrcli. du Nord, A. Go, I* 39 »'). 

Bbi'le (Le), b., c" d'Knpi..». — [^ llnitl . xim" s. 

(Cass.). 
Bhïi.e (Le), anc. maii., c ' de l'iécliin. — Le BrulU, 

l'igo (abb. dr .Sainl-B.rt. , II. jGS). 
BBiJtE (Le), f. et lief, c" lie linuchin-Veiloin/;. — 

Le BruI, xvin' s. ((Jass. ). 
Bbi'le (Le), lieu dit et fief, c" de Lillers. — Le 

Brûle, I .'10 '1 (rarl. dcsrliarlc. de liosnay, P <(J ï"). 

— Le iptmd llrule, xviir s. ( Arrb. nat., P. loo^, 
f 7'J v'). — /,-• Fil/- Dubriille , 1709 (Ving- 
tièmes, t. CCLW). 

Brile (Le), écart et lief, c" de Riencourt-lez- 
Cagnicourt (Vingtièmes). — Ae Itnille I c. min. 
inl. I. 

BniLE (Le), lief, c" de .Saint-( >mer. — Briilium , 
i-i'M\ (cart. de Saint-Omer, f au r"). — Bnlxum, 
\■^^^>[) (cb. de Saint-lteit., n' 11 33). — Brnille , 
i:'.-;li (mém. .Mor., t. VIII, p. i3H). — /,.• 
Bruile, ta87 (cail. de \.-l). de Sainl-Umer. 
riiGr"). — Le Uriilr, iTiCg (bull. Moriii.. 

i.ix.p. ;;■..). 

l'ii'f tenu du diàleaii de Saiiit-Umer. H lonj;eait 

une partie de la rue de Saint-Berlin actuelle. 
Bill' LE (Le), lief, c"' de Saiiil-1'ol, lenu du roi à 

cause du cbàl. de Sainl-Pol. -- Briitlet-lèt-Sanil- 

Vol, 17G1 I Itil.l. liai., fr. 8ô.'i6, f 35 r"). — Le 

BruI , \»iii' s. (Cass.). 
Bbi'le (Le), f. et m", c" de Vaudriii;;lieiii. 
Bbi'lé (Le), b., c" d'Kcqiies. — Le Bruile, \i?,- 

(Ciiurtois. Dictionnaire, p. 01). 
Bri'lin (Le), lieu dit, c" do Drocourt. — b>s vos- 

tiges d'un ciiiielièrc par incinération, du 11' ~iè<-le, 

ont été dérun\erts en ce lieu. 
Bhi'lot (Le), I'., c" de 'rbéraiianiie. 
Bbllots (Les), b., c"' de Lorgies. — /x-i Bmlit , 

1903 (ami. du l'.-de-C p. ."uni. 

BrE.VEIIUT ((ill'lTEAl DE), liou dit , C' ' de BélIllUK'. 

BnuNEHiiTCRt;, II., c" de Cainpagn<>-lez-l|ps4liii ; 
ancienne pn'volé <le l'abbaye de Saint Anilrt^an- 
Bois. - Itiiiiicmpié , iaci3 (bull. Moriii., I. IV. 
p. G.")i). - llriinelprr, 1307 (carL de .Saint 
Jo'-se, l" (i v"). — Buriielpré, laag (abb. do 
Saint- Aiidi<i-au-Bois). — Brunelli prntum, i>'is 
(cart. do Sainl-Snulve, n' mli). ^-- lliirnenupir , 



7'. 



l)i:i'AI!TEMi:\T DU PAS-DE-CALAIS. 



isr)0 (al)li. di' Sailli- André-au-Iîois). — • liur- 
giiuinprr, i3iH (Rodiére, prieuré de Boanrain, 
pr., p. 12H). — llruniaupré , i3d'Î {ibid., 
p. 363). — BrUHcIpinliim, i36i (ihiil.. p. Sip). 

— Ilurtiiaupré , v. i366 (Tierny, p. 197). — 
l'inanpré, 1372 (cart. de Montrcuil, p. 8a). — 
Ituiniipré, Buygnaupré , Biiignaulpré, l'i77 (ciieill. 
(lo l'hôl.-Dioii de Mimlreuil, C 91) r° et 126 r°). 

— Ilugiipnupret, l'i-jg (av. de .Meilimonl). — 
liijninupré . 1 .").Î3 (Caionnc, liist. de Dommartiii, 
[I. 'içi'i).] — Buignaupré , 1730 (Saiigrain, p. '18). 

— Bignopré, 17.'><) (Vingtièmes, t. D(XX\I) 
Bruneliaulpré était enclave d'Artois ronime dé- 
pendance de lîrimcMX. 

Km Ni:i,i.E (Li)' ''"'■ H"' P^Pid ^•■' smirce à Alendion 
et se perd à Licques. 

l!iiUNEMBF.nT, c°" de Desvres. — Bnumi'sherchii , 1 iKi- 
iiSS (cart. de Thcr. , p. â'>). — Bntnesiteign , 
Ii8'i (cil. de Lirqiies, p. .")<)). — Brusnelnc , 
ii()'i (chronic. Andr., p. 8:>r) li). — Brnneslifir , 
1 1! 1 3 (eh. de Lic<pi("!. p. 70). — llninrnil/nrli , 
i-!i)8 (cil. d'Art., Ilai|';neré, p. •)(>). — Briinrx- 
bergh , xiii' s. (Lnnili. Ard.. p. ■!')()). — Brunehecli , 
i3ii2 (cliap. de l.ens). — Burncmlm-cl. , iSo- 
(cli. d'Arl., A. !!ag). — BnriiKmliu're,\'.'>-ii [ihiiL. 
A. 119). — Uiirneiiilirit , i3->2 (chartreux de lios- 
nay). — Bntnimheig , l'i-j'i (Eslaliliesde Picardie). 

— Bninemhec , 1 3pn ( Arcli. nal. , J. 1 75)9 ). — Bru- 
nnnlinl , i3()3 (Eslal)lies de Picardie). — Briinm- 
lierh , i3gr) (Arcli. nat., J. iia.'i. n° aSi). — 
Urunncbergh , i559 (Mira'us, t. IV, p. ()f>•^.). — 
Brpmcmherch , i.").")f) (part, de Tlier.). — Bniiifin- 
Imrq, i.')8'i (nrcli. do lîoul., <i). — Bninnniliert , 
xf.Ht (Arch. nat., Q'. 8f).'i)- 

liruneiiibcrt, en 178;), faisait partie de la séné- 
chaussée de Houlofpie, ancien ressort judiciaire du 
hailliage de Desvres, et suivait la coutume de Itou- 
lonnais. Son église, d'ahord diocèse de Tlié- 
rouanne, puis de Boulojjne, doyenné d'Alqiiiiies, 
secours de Selles, était consacrée à saint ^icolas. 
La chàtelleuie di' liruncniherl, tenue du roi à 
cause du château de Boulogne, avait éli' donnée 
par Louis M à Talibaye de Notre-Dame di' lîou- 
Itigne. 

Bbi!nemo\t, anc. f. et lief, c'" di' Dié\al. 

Brinouf.t (Lk), h., c'" de \Merre-au-liois. — /.c 
Bruquet, Le Ilamfl-Bnt'iitel , t-M (arcli. de 
Boni., (loni., reg. h(i). 

Bbovaiit, 11., c'" d'Aire-siir-la-Lvs. — Briivaull. i65()- 
ililio (Colhcrl, Flandre, I. LWWIII, T 1119 r"). 

— Iliuiinii, i7S'i (Arcli. nat.. Q'. 90.')). 
lÎRiu.nt (L(), ch.'it. iiiciil., c'" de .Sainl-Oincr. 



linnïtRE (La), h. et chat., c" de Sorrus. — Lix 
Bruyires, 1903 (ann. du P.-de-C). 

BnrvÈKES (Les), h., e"' de Longuenesse. — U'osana 
que exlenditur usque ad terminiim de Edi'hin el 
Loconessa, 1098 (ch. de Saint-Bert. , n" 91). — 
■ — Bruheria , i3i9 (cart. deî chartr. du Val- 
Sainte -Aldeg., f fi8 r"). — Le Bruyère de 
Longlienesse , xiv' s. (terr. de Longuenesse, f" 1 3 v"). 
— LesBiiMères, iti3i (reg. aux fiefs du chat, 
de .Saint-Omer). — Les ]lruyères-lez-la-ville-de- 
Sainl-Omer, 1777 (Arch. nal., (}'. yoS). 

Bniiri;RF.s (Les), 11, c"" de Racquiiighem. — Lu 
Bruyère (ann. du P.-de-C). 

Bi!V\s. (■"" de -Saint-Pol-sur-Ternoise. — Briaslrum , 
logl) (m"" de Neufville, ch. citée p. 58). — 
Briast, 1190 (abb. de Cercamp). — Bria, 12 'id 
(inv. des ch. d'.'Vrr. , n" hv). — Briias, i25o 
(Tailliar. rec, p. i85). — Bnastre , ia,')n(ahh. 
d'Ktrun, d. 1). — Bitjnch, i5a8 (Arch. nat., 
J. loifi). — Briat - Brilel , 1700 (Saugrain. 
|). 3/10). 

Bryas, pairie du comté de Saiut-Pol érigée en 
comté en i63o, faisait partie de la sénéchaussée 
de Saiiil-Pol en 1789 et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église paroissiale, d'abord diocèse de 
Thérouanne, puis de Boulogne, doyenné de Saint 
Pol, élail consacrée à saint Martin el avait llmlier 
pour secoiii-s; l'évèque de Saint-Omer conférait la 
cure. 

Bi;caiu,b(La), lief, c"' de lilessy. 

B1CA11.1.E (La), h., c," de Tliiembronne. — Le Bun- 
rmlle, 1287 (cart. de Sainl-Saulve, n" i'i3). — 
La Bucttille, i6on (Colbert, Flandre, t. LXXX , 
(° 39ti r"). 

Blc.am.le (La), fief, c" de Wambercourl. 

BtcAMp, h. et chat., 0°' d'Aziucourt. — Buscamp, 
1190 (D. Bel., cart. d'Auchy, p. 70). — Buscan, 
xii' s. (cart. de Saint -Georges, f* 5i r"). — 
Bu.ienl.amp, xui' s. (petit cart. de N.-D. de Saint- 
Omer, f 71 r"). — Biicamps. wni" s. (Oass.). — 
lluscamp, I 77/1 ( D.drenier, calai, alphali., p. "19). 

BuoAMP, bois, c'" de liéalencourl. 

Bucg (Le), h., c"' de Bellebriiue. — Bûche», 1297 
(ch. d'Art.. A. I?l3. f l'i v\). — Le Buque. 
wiii" s. (Cass.). 

lîucocEcsE (La), h., c"' de Nesles et de Neufcliâlel. 

BucocEcx, h., c"" de Darvin. — l!ui»qiieu.r , lilig 
(Arcli. nal.. J. ioo3, f 8 v"). — Buqueux, i90-i 
(ann. du P. de-C. , p. h\ 1 ). 

BicoDiÈnE (La), c°" de Berlincourt. — Le Bmhiere , 
1302 (cari, de Sainl-Omer, f /13 r"). — Bus- 
qiierw, i •.> 1 .'v (Bibl. nM. . lai. 1773G). — »"■•<- 



DKPAHTKMENT DU PAS-DK-CAL AiS. 



/.1«TC, I24.'i (cil. tl'Ait.,A. lo). — liiuiimirr, 
1/199 (iil)l). de Sainl-Vaast). — Uusiiuièrei , i.')i.') 
(Arcli. nal., J. ioo5, n" a). — lliKitiiei; i'>'>\) 
(ibid., J. 781), n° I ). — Huijuii-ies , 1721 (ibid., 
()'. OlO). — Bucqnicre», xmi' s. (Cass.). 

La I!iiC(|nitTC, "'n 1789, faisait partie du bail- 
liaj;e de Kapaiiiiic. Son église paroissiale, diocèse 
de Cambrai, doyenné de IJeaunielz-iezCainhrai, 
était consacrée à saint Jacques; le chapitre de 
Cambrai présentait à la cure. 
Bccouitnt (Le), clu'it. et f., c"" de Brebicres. — 
lliuil.ieies, ii>AI) (cil. d'Arl., A. 10, n" a). — 
Ituckiires , l'itSg (Arcli. nal., J. ioo.3, 1° 11 v"). 

— Huijitièyes , xnn° s. (Cass.). 

liicQUOT, c°° de Croisilles. — IIuhIioi , 1072(111"" 
de Ncufville, cli. citée p. .');!). — Buscoil, ii4)- 
11. ")0 (Ducbesne, m"" de Bctii., pr., p. 3o). — 
Boscoi, V. ii5o (abb. d'Klrun, c. 1). — Bitscoi, 
Bucsoi, 1172 (cari, du cliap. d'Arr., n" 3'i). — 
Buscii. 1172 (ihid., (' :!o r"). — //hscoihhi, 1 21 2 
(cart. du chap. d'Arr., n" 121 ). — ButcUmj, i2-i> 
(cil. d'Art., A. 21,11" .'i). — BusUoi, vin" s. (cari. 
d'Aubij;iiy, 1^ 38 v°). -— Bul.ctum , .\iii' s. (cart. 
de Tliér., p. 32j). - Biiscoif, 1000 (chap. 
d'Arr., cité c. 11). — Biiisiimii), i.'itjcj (Arch. nal., 
J. ioo3, f° 1) v"). — Le Biicijiimj, 1070 (arcli.dll 
Nord, chambre des comptes). — Biifjiinyes , i()8i 
(cart. de Bourbourg, n' ôlili). — Buqnuy, i7(;-.. 
(Expiliy, t. 1, p. jSo). 

Bucquoy (érection en comté de i58o) était, 
en 178g, le siège d'un bailliage ressortissant à 
la gouvernance d'Arras et suivait la coutume 
d'Artois. Son église parois>iale, diocèse d'Arras, 
doyenné de Bapaume, district de Bucquoy, était 
consacrée à saint Pierre et a\ait Essart pour 
annexe: l'abbé d'Arrouaise présentait à la cure. 

— Maliidrerie fondée au mu" siècle dans celte 
[laroisse cl réunie en 11)98 à l'hùpital d'Arras. 

Pour la composition du doyenné de dislrict, 
voir risTBonuCTiON. 

Buciji ov, Gef, c'"" de Ligny-siir-Canche. 

BiDEROLLB (La), fief, c"" de Ligny-loz-Airc, auii.de 
la Tirinande. 

ItLDBEkE», lieu dil, c"' de Réiy. 

BcuvtstuE, lieu dit, c"" de Sorrus; maladrcrie 
fondée au xu" s. par l'ahb. de .Sainl-Josse-sur- 
.Mer. — Bognesdve, 1209 (ch. de Montieuil). — 
Biiginiitva , 1324 (ch. du Val, IJ. 3/i, n" 6). — 
Buijincteide , 12A0 (cart. de Saint-Josse, f 17 \'). 

— Buj^neteuie, i3ii (av. de Maiulenay). — 
Gnijçnifi'ule» , v. 1 38o (av.de Maiulenav, lîosiiv, 
recli., |i. i3i). — ■ Biiiesene , i.")70-iri79 (min. 



des iiol.). — Biiietefve, l5gu (ibid.). — Bniiiir. 
Sève , Bineièvie , Binutcllc , 1 .J 9 '1 I ibid.). — Le Biin - 
de-Siièiv, 1787 (cliartr. de Neuville). — Briu- 
de-CJiène , i85'i (c. an-ond. de .Moutrcuil). 

UtiiEHSENT (Le), lieu dil, c"' d'iieuchin, I20a (Mi>- 
reau, LCLtXlll, f -jU V). 

Bticu (Le), h., c"° de Sains-lez-Periies. — Buirb- 
Icz-Penies, i7.'>9 (\ iiigliènies, I. DCLWIII). 

BoicNEs, lief, c"' d'.Vu\y-lc-Cliàleau, tenu du chàl. 
d'Auxy. 

BtinE-Ai -Bois, c"" d'Auxy-le-Cliàliau. — Biiiiei , 
ii'ii (petit cart. de Dommarlin, T Ua r'). — 
Bures, 1284 (BibL nal., lat. 10112, P 191 »'). 

— Bmjret, i343 (ch. d'Art., Ricouart, p. 281). 

— Bmies-tez-Atdchy-le-Cbailenii , i638 (Colberl. 
Flandre, t. C\L, P 1 v'j. — Buive-Birlmnnl , 
1720 (Saugrain). 

Buire-au-Bois, en 1789, faisait partie du 
bailliage d'Hesdin et suivait la coulume d'Artois. 
Son église jiaroissiale, diocèse d'Amiens, doyeiin.- 
d'Auxy-le-Chàteau, était consacrée à Notre-Danu' 
et avait Rougefay pour annexe; l'archidiacre de 
Ponthieu présentait à la cure. 

Briiu:-LE-SEc, c""de Gampagne-lez-Hesdin. — Bityice. 
i.i42 ((iall. christ., t. .\, instr., col. 285).— Bm- 
liœ, 1120 (tbiil., col.3o'i). — Buiri», 1 io4-i 1 2') 
(prieuré de Maintenay, p. 29G). — Burics, 1 iSg 
(pelil cari, de Dommarlin, f" 8 >'). — Biirœ, 
1197(0. Bel. , (art. d'Aiichy, p. 78 ).— Biiiet , xii' >. 
(carl.deSaint-lieoiges,!'" iC r"). — Buiret, ij»3 
(i-arl. de Séliucourt, f' 32 v"). — Burtœ, i-i'i'j 
(prieuré de ilaintenay, p. 822). — Buiipn-lf.i- 
Si'l.cs, i25a (terr. de Dommarlin). — Biiiiez, 
i324 (m"" de .Mailly, t. II, pr., n" 7G). — 
Bmjres, 1477 (cueill.de l'hoL-Dieu de Monlreiiil, 
f 8 v"). — Baii-le-Secq , xnii" s. (Cass.). 

Buire-le-Sec<|, en 1789, faisait partie du hail- 
liagi- de Waben et suivait la coulume de Poiilhieu. 
Son église paroissiale, diocèse d'Amiens, doyenné 
de .Monireuil, était consacrée à saint Maurice; le 
prieur de .ALiiutenay présentait à la cure. 

BiiBKT, lief, c""" d'Auxv-le-Chàteau. 

Biis(Lt), f., c"" de Selles, i'ief lenu de la baromiie 
du Boulciller. 

Bussaud ijit VAi.stc.Ann, lief, r" de Bruay, tenu ilii 
cluiL de Bétliuiie (Arch. iiat., P. 2o4t)). 

lUissiÈnE (La), c°" d'IIoudain. — • /{rucnVi. 11S9 
(titres de Haute-Avesnes, p. 22). — Bitscina. 
1220 (ch. d'Art., A. 37). — Bouiiseria , I2'ir> 
(Ricouart. p. ."ig). • — Le Boischiere, 1274 (chap. 
d'Arr., c. ii-i.). — Le Bouscv'ic, 1274 (abb. 
de Sainl-Vaast). — Le Bui-rièie, 1274 (chap. 



76 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-GALAIS. 



de Saint -Harthél., ci, I. 3). - — L(> floitsii're, 
1275 (ihiil.). — Diitixière, j ■iSÔ {ibid., l. 6). — 
Ilnsihena, xiii" s. (obil. Atreb. lî, f" 3o r"). — 
fliiimei-in , Buimria, \\n' s. (cari, de Sainl-Bar- 
lliél., n' 120). — La lioesère, i:<i8 (Hislor. dr 
!•>., t. XXIII, p. «i>o B; listes dr oonvoc). — 
liiixièrc, i3:ia (cli. d'Art., A. 583. n" 2). — ta 
liiinrhih-p , i.'J/io (cliarlr. de (iosnay ). — Lp linuijs- 
sii'i-r, i;Ui3 (titres et comptes d'Art., t. III, 
|i. "iS). — Boixière, i3fio(rli. d'Art.. A. B91). 

— Lr lliiusKine , t fiCfj (liull. de la Conim. des 
nioniim. Iiistor., t. III, p. 365). — Itaiissières , 
l'iOy (Arch. nat., J. ioo3, f i3 r"). — Le llim- 
chù-nv, i53o (cueill. de Saint-liartliél., f i3 >"). 

— La Bou.isiir , l'i'ifi (Hicliohourj;, t. I. p. 3'i()). 

— La Itiimihe, 1730 (Saii(;rain, p. 33'i). — La 
Biisirir, 1725 (i^v. de Boul., G. 3i, 1" lUa). 

La Biiissière, en(ja(;emont du doiiiaitii' royal 
érijjé iMi marqiiisnl on iClia, faisait partie du 
l)ailliaj;e de Bétlmne en i7H(j et avait nne roci- 
liime locale rédi|;<^R en 1 507 suivant la contiirne 
d'Artois. Son é(;lisc paroissiale, diocèse d'Arra-^. 
doyenné de Rétlinne, était consacrée à saliil 
Martin; l'évéquo d'Arras conférait la cure. 

BoissiÈnE (L»), 11., c"' de Berlenrourl. 

Jtiissos (Le), I)., c"' d'Alquines. 

Iti issos (Le), fief, c'" de Barlin. 

Buisson (Lk), 11, c"' de Brunemliert. 

BiMssoN (Le), f. , c'" de Qnes(pies. 

Buisson (Le), f., c"" de Binxcnt. 

BnssoN (Le), f., c"' de .Saint-Inf;levcrt. 

BiissoN' (Le), écart, c"' de Saint-Jo.sse-siir-Mer. — 
Le Bui.tsoiiiiii' , i3ri7 (lay. duTrés. des rh.. t. 111. 
p. 3 OS /,). 

Bi issoN (Le), 11., c"' de \Vierrc-aii-B(>i>. 

BuissaN-\-l*"ÉEs (Le), lien dit, c"' de Bciijjny. - 
Lu hiiiiDidn ns Fira , i3i5 (cart. de Saint-Jeaiwni- 
l'Estrée, p. 3ri(i). 

BuissoN-iiE-Hoix (Le), II, c"" de Saint-Josie. 

Biii.ssob-de-i,'Eglise (Le), fief, c"" de Conrteville. 

Bui3son-de-Mai (Le), haut., c"" de Lottinglien. — 
In des points les plus élevés du Boulonnai^. 

Bi issoN-DES-tJiioiSKS (Le), lieu dit, c"* de (lainpagiie. 

BuissoN-DES-l.ii.i El us (Le), lieu dit, r" de Fiennes. 

Brissos-BU-LiEi (Lk). anc. cliap., c" (rilesili;;neiil 
(Cass.). 

Biiissox-HÉntnT (Le), lien dit, r"" de Rocliuconrt 
Un cimetière miTovingien a été découvert en cet 
endroit. 

BuissoN-Ninur.i, (Le), f. , c" de Beaiinielz-lez-(iain- 
lirai. 

Brisso>N"ït (Li)' ''•• '"'de liiiiiiciiiiiert. 



BnssoK-SAisTE-ÉLisABETa (Le), lieu dit, c " de Bé- 
tlionsart. 

Ri isson-Sai\t-Ei."i (Le), lieu dit, c" de Verton. 

Bi isson-Saint-Kilie\ (Le), lieu dit, c"' d'Aubignv. 

Bi isson-Saint-Kilie> (Le), lieu dit, c* d'Hermaviiie. 

Bi ISSOR-S11NT-M0BLAIS (Le), lieu dit, c"° de Beauvois. 

Biissv, c"" de Marquion. — Buissis, 107a (m°° de 
Neufville, cli. citée p. 53). — Bucei, ii45 (abb. 
d'Eaiicourt). — Bustiest, 1 153 (cari. A du chap. de 
Cambrai, P 93 r"). — Buisci , ii58 (nf" de 
iN'enfville, cli. citée p. 69). — Biiitci, ii5s (cb. 
d'Art., A. h, n' 8). — Biisti, iai8 (Moreau, 
t. OXXIV, f 2a). — Bititsi, 1227 (cart. des clia- 
pellenies d'Arr., f 64 y°). — ISuyii, i258 (cart. 
des cbapelains d'Arr., 1* 53 r"). — Busclii , 1261 
(censier d'Arr. , f '17 r°). — Btuchiacum , 1270(1" 
rarl. d'Art.. f° 8'iv°). — Biiisi , 12HG (se. d'Art.. 
n°569). — l!u.riit{I)i'), 129a (cbap. d'Arr.. r. Di- 
vers). — Bnuri, \m' s. (abb. du Verger). — Bu- 
siliy. i3ol) (cil. d'Art.). — Biici/, i3o8 (abb. de 
Saint- Vaasl ). — Buistii-tèa-Barallet , xnii*.s. ( Cass.). 
Bnissy, en 1789. faisait partie de la cbàtellenie 
d'Oisy, ressort de la gouvernance d'Arras et avait 
une coutume locale rédigée en i5(i7 suiianlla cou- 
tume d'Artois. Son église paroissiale, diocèse de 
Cambrai, doyenné de Beaimielz-le/.-(^ambrai, était 
consacrée à saint Mcdard: l'abbé d'Ancbin pré- 
sentait à la cure. 

Bl:l.\^DEnlE (La), lief, c"" de Wirwignes. 

Bii.ÉCkMPS (Les), écart, c"' d'Alquines. — Bullécamps- 
Ih-EiicoeuiUps , i6a:')-i63i (rcg. aux fiefs du cliàt. 
de Sainl-Om. ,^931°). 

Arrière-fief du cbâteau de Sainl-Omcr. 

Bii.ÉuMPs (Les), h., c"° de Coulomby. 

l!ii.Éc\vps (Les), b., c'" de Quelmes. — ùnnmnnrt 
de» llultescanifi, xviii* s. (Cass.). — Les Biiltes- 
cnrnps, 1903 (ann. du l'.-de-C). 

IUi,i.ei:asip, lieu dit, c"" d'Annezin. — liuhamy , 
l'>,S8 (cart. de Saint-Bartliél. , n 117).— lUnl- 
lirniiiji-ileseiiie- Anetiit , f.'iji (cbap. di' Saiiil- 
Baithé!., r. I, I. (i). 

lUxLEcoinr, c°" de (joisilles. — Biillecorlis, 109G 
(Miiieus, t. II, p. 1 1 'i(>). — Biulicurl, 1 1^2 (cli. 
d'Klriin, d. 1). — Bnlecull, v. iiâ'i (cart. du 
cbap. d'Arr.. n" :>3). — Bulicimrl , \ . ii5'i (cart. 
d'Aiibigny, !' h r"). — Bnillicurl, 11 54-1 1.^9 
(cart. du cbap. d'Arc, n° 28). — lliiliciirl . xirs. 
(cart. de Saiiil-Vaast, p. 271). — Builcourl , 
1 21 5 (abb. de.Saint-Vaast, H. 1 5)30). — llmleroit . 
11137 (cart. (les cliapellenies d'Arc, f Gt) s"). — 
Bideamrl. io38 (1//1W., fôS r'). — ««/woH, 1 nOC 
(m"' de Neufville. cli. citée p. 93). — BuMen- 



DKI'AUÏKMI'NT Dli l'AS-DK-C. \l, AIS. 



c'iurl, 12()0 (ili. (l'Art., A. :!.">).— Ilulrcmiii , 
i3oi (rart. des diapcilonies d'Arr., f° i!<7 r"). — 
lUirlecouil , l'-Ug (cari. (leSaiiil-Jean-i'ii-l'Eslivi-). 

— lUMffcouH, liag (llicoiiart, p. \'i'i). — liml- 
lecourl, liullfiouil , i4;{5 (rarl. iiis. du iliiip. 
d'Arr., f 8 v" ,;t 9 r"). 

liidiccuiirl, en 17X0, faisait partie de la j;»u- 
vcrnaiice dWrras et siiitait la coiitiimc d'.^rtois. 
Son église paioissiale, diorèsc d'Arras, dovonné 
de Croisilli'.<, district de Netivillc-Vitassc, était 
<onsacréi' à saint Voast; l'ahlio dn Mont-Saint- 
Kloi présentait à la cure. 

Kl i.i.Ecoi nr, lie!', c"" de l'ierremont et de Beauvois, 
tenu du château de Saint-Pol. 

ItiLLiCNï, fief, 1" de Bnlly-Grcnay. — lliillii;iiij, 
1759 (Viiif;tiéraes, t. CI.VIIl ). 

Hi i.i.ï-GniisAV, c"" de Lens. — llnl/n , 113.") (cari, 
du cliap. d'Arr., n° 1/1). — /'"/''■ >>•>!> (il»d., 
n' !(,). ^ Bmlli, 11.5/1 {ihid., n° 2.")). — lUM , 
1 261) (cliap. d'Arr., c. It). — Ituilly. 1 29.5 (cliap. 
de Saint-Barthél., c. 1, I. 6). — "".'/".V> l'no 
(cart. de Manpuil, t" 109 r"). — HuiUii-lez-Gvemnj, 
i5i3 (arcli.dll Nord, cli. des comptes, L. 10). — 
liuilly-en Goelte , wm' s. (Iiibl. de lîeaulien, di'- 
nondir. ). — • Uiilly-en-(j(ihette, 18/17 (enq. post., 

ISelIlMlie. p. 1)2 3). 

Biilly-drenay, en 1789. faisait partie du bail- 
liage de Lens et suivait la coutume d'.Arlois. Son 
é(;lise paroissi-ile, diocèse d'Airas, doyenné de 
Lens, était consacrée à saint Madou ; l'évèque 
d'Arras conférait la cure. 

BiLLï-LBS-MisEs. s'" dc la c" de Bully-Grenay. 

BixEviLi.e, c°" de Saint-Pol. — Ilimeia Villa, 869 
(cart. de Sainl-Vaast, p. 28). — WoneiHi 117/0,891 
(ihid., p. 53).— Ihinmlla , 1 1 67 ( Morcau, t. LXX V, 
p. 57). — Hujjneville , 1190 (cart. dc Cercamp, 
p. 126). — liujpiivilla , 1 196 (alil). de Cercamp). 

— B<in(^n)evilta , 12 18 (cart. de Cercamp, p. 129). 

— BoineviUa, 1221 [iliid.). — llugiiiville, I2u'i 
(ibid.). — Buinevile, i225 (ihid.). — Bonjrmlla , 
Boiffnevilta , \iu° s. (abl). de Cercamp, c. 111). — 
Burfrnevillc , i 'i3o (Arcli. nat., JJ. 998, n" 3, 
C 33 v"). — Buiguerilli; , 1/1(19 [ihid., J. ioo3, 
1" 17 v"). — Buj;nevitle,iâfû> (ihid., J. 787, n° 1. 
1" 193 r"). 

Bnne\ille faisait partie de la sénéchaussée de 
Saint-Pol en 1789 cl suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église, d'abord diocèse de Thérouaiino, 
doyenné de Saint-Pol, puis diocèse de Boulogne, 
doyenné de Krévent, secours de llauteclocqui', 
était consacrée u Notie-Danie. 
Bi vNois (I.KsK b.. c'" de In Venlie. 



BioitTTC. (La), anc. rli,U., r" de Couniercs. 

lliitBi ne, c'" de Norrent-Fonles, — Uurbuiiet, 1209 
(cliap. de Lillers, c. 1). — Buirburet, 1206 (abb. 
de Clioci|ues, c. m). — Biirbuirn, iSag (cli. 
d'Art., A. .^o/i, n° 1 ). — Brtbuire$ , i33i (liln- 
el comptes d'Art., I. il, P ftU, n' 1 ). — Uurhuiiv , 
i335 (cb. d'Art., A. 77). — Burhui^reit , i38fi 
(arcb. du Nord, comptes du bailliage dc Lens). — 
Hirhuirei, 1/129 (cb. d'ArL, Ricouarl, p. Gôo). — 
llniirhiiirrt , v. ifjia (Tassart, poiiillé, f 208 v'). 

— Biirlmi; i.'ifio ((iall. christ., t. III, instr., 
col. 102). 

Biirbure, en 1789, faisait partie du bailliage 
de Lillers et suivait la coutume d'Artoi*. Son 
église paroissiale, d'abord diocèse de Théroiianne, 
doyenné de Lillers, puis de Boulogne, doyenné 
d'Aucby-au-Bois, était consacrée à saint Gervais et 
à saint Protais; l'abbé de Sainl-Bcmy de Reims 
présentait à la cure. 

Bunaunp., b., c'" de Cambrin. 

BinEGAL, lief, c"° de Wirwigncs. 

Bdbkts (Les ), II., c"" d'Ilenneveux et d'' Longue- 
ville. 

BiRETTE, f. et tii'f, c"' d'Audinctbiin, tenu de la s" 
de Wandonne. 

BiRGALANT, fief, c"' d'Estrée-Wainiii. — Burgallan, 
1608 (abb. de Saint-Vaast, H. '197). 

BuHiEN (Le Fossé), anc. fossé formant un des bras 
du Crinchon et séiiarant la ri7/c de la cité d'Arras. 
C'était aussi le nom d'un des anciens quartiers de 
la ville. — Les fimsez de BoiiiTijane, 12.')2 (cb. 
d'Art., A. 80). - — Bnt-rinne, Bonrinne, Hnrriana , 
Bozriana, Bnzriaiie, vu" s. (cart. de Sainl-\aasl. 
p. 22"! et 323). — Bouriane, 1295 (abb. de 
Sainl-Vaast, c. GC). — Foaxez de Hiirriant , I2Î1S 
(chap. d'Arr., c. .A). 

BiBi.iM)i;iiiE (La), liof, c"' de Monl-Bernanclion. — 
Le llurliimlerie , 1 'i3.") (cart. des cbartr"' de Gos- 
iiay, t. I, r 2/1S v°). 

lii n>ux, anc. man. et lief, c°' de Diéval, tenu du 
cliàt. d(! Bailleiil-lez-Pernes. — Biirnnin, i2'S7 
( D. Bét. , cart. d'Auchy , p. 3o3 ). — Burimim , i '10 '1 
(Arcb. nat., P. 2060). 

Blb(»;ijii., lief, c" de Beaurainville. 

BL'nCKUii., 11., c'" de Maresquel. — Buiniles, 11 'i3 
(Rodière, Cb. div. , p. 176). — Buirelto', 11(12 
{ihid., p. 177). — Bureole», \u' s. (ibid.). — 
llurulet, XII* s. (cart. de Sainl-tieorges, f" a.') r°). 

— Iliiiriili's , laoi (abb.de Saiiil-André-au-Bols ). 

— UiirocUce, v. 121/1 ((;aloHne, hisl. de Sainl- 
Andri'-au-Bois, p. 120). — Biiiriieh, i223 (B"- 
dière , Cb. di\. , p. 1 77 ). — lluineles , 1 2 '1.') [ il>»l. ). 



78 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



— Buroelh-s, lai.S {ibiil.). — Bmrndeis, laôi 
(ilild., p. 178). — Buirmtlles, lùfij (ilnd.). — 
llurelle, i^^-jâ {ibuL, [i. 179). — linircles, 122g 
(Oloimc, Hist. (le Saiiit-André-au-Bois.) — Biii- 
rni-hz , l'j.'-i-j [ibid.]. — Bunuille , 1709 (Maiilart, 
|i. 35). — Bureul , 1759 { Vinjjtièmes, I. D). — 
Biiremil, xvm* s. iCass.). 

Bis, c°" (le lîerliticoiirl. — Bm, 1 17O (rli. iloSaiiil- 
l'.i'rt. , 11° :!77). — Boscm, la'iâ fili. d'Art., Ri- 
(ouait, p. 117). — Le Bus, le lins, i333 (cari, 
do Saint-Jean-cii-rKslrée). — Bu, lâSg (Arcli. 
liât., J. 789,11° 1). — Bus-lès-A>(iiis , i5r)9(D. 
fjrenipp, I. C\CI\ , p. 22(1). — ■ Bus-iyn-Arl>is , 
xviii' s. (liass.). 

Bus, en 1789. faisait partie du haiiliafjo de 
Bapamiic et av^iil une coutume locale rédigée en 
i5o7, suivant la coutume d'Artois. Son cjjlise pa- 
roissiale , diocèse de Cambrai , doyenné de Heau- 
ii)(lz-lez-(Jainlirai, était consacrée à saint Fùncn'. 
l'altbé du Mont-Sain(-()uentin [irésenlail à la cure. 

Brs(LE), anc. eliàt., <"' de Blairville. — Bus, i3i<i 
(fil. d'Art., A. 27). — Le Bus, xviT s. (aicli. du 
Nord, rliamhre des comptes, rejj. 9).' 

Bts(LK), lief, c"' (1 Kcuiri'S: arrière -lief du ronilé 
de Pontliieu. 

Bis (Le), lie!', c"* de Walien, leuu du roi à caiisi' 
du hailliafje de Walicn. 

BiscAT, 11., c'"' de Noilker<pie. 

BrsEnicinit, lief, c"' de Sainte-Marie-Konpie. 

Bis\ES, r""de Lillers. — Butnetuiii , w' s. (Acia SS., 
net., p. 12", 11° i>: lita ."s.S. Liij'lii et Luj;liam). 

— Uiine , 1193 (alili. d'Ham, r. 1). — Bunne , 
12'ilS (rliap. de l.illei's, c. 1). — Biiisne, 1292 
((11. d'Art., Bicoiiart, p. li'ii). — Bnma , iflgt) 
(iliap. de Lillers, .-. 1). — Uns,,,-, i'i3r> (fart, des 



eliartr'" de Gosnay. 1" 3a.'i r"). — Biisues-lez- 
Lillers, i528 (Arrh. nat., J. loiO, f° .'i53 v°). — 
Buenne , \\n' s. (Brantôme). 

Busnes, en 1789, faisait partie du bailliage de 
Lillers et suivait la coutume d'Artois. Son église pa- 
roissiale, d'abord diocèse de Tliérouanne, puis de 
.Saint-Omer, doyenné de Lillers, était consacrée à 
saint Paul : le cbapitre de Lillers présentait à la cure. 

BtSNES (La) ou Bihkiif,-I)e-Busnes, riv. qui prend sa 
source à Cantraine , c'"' de Lillers, et se jette dans 
la Lys à Saint-Venant. 

BrsNES, anc. L et lief, c°° d'.\iinczin-lcz-Bétbune. — 
Bunnes, Bune, xvi' s. (Arcli. nat., P. soâi). — 
Les Busnes, In censé Je Bunrs , 177(1 (•^'''■''- "al., 
P. 20/16). 

BisNETTES, 11., c"* de Gonneliem. — Busnrile, Bu- 
nesle, i32'i (cart. des cliarir'" de Gosnay, t. I, 
I*' 22 v° et 23 r°). — Busnele, i34o (rliart'" de 
Gosiiav). — • Itunele , i36i (cart. des cliartr"' de 
Gosnay, I. I, p. 3i v"). — Busnetles, ibili (Col- 
berl, Flandre, L L\.\\, f '}(tg v°).' — Buneltc . 
xviii" s. (Cass.). — Busnelle, 1902 (ami. du 
P.-de-G.,p. .^..). 

IksNBTTES (La), ruiss. qui prend sa source à la Pu- 
gnov et se jette dans la Na\e, au Mont-Beman- 
clion. — Le iit'iWc d'Allewniune, 1^07 (Arcb. 
liai., P. 20O0). — Le missel d'Allouva(rnc, i4.'>3 
(rart. des cliartr. de Gosnay, f° •')() v"). 

Bit-de-Marlis (Lk), 11. cl lief, c"° de Mare.nla. — 
Le Bus-,le-)l,iih, 1739 (Maiilart, p. 8 bis). — 
Le Bui-des-Marles , VMii" s. (Cass.). 

BcTEi, (Le), (ief, r."' (PIsqucs. 

Bdtte-des-Bomains (La), lieu dit, c"' d'Helfanl. 

BiTTE-BE-\VAiir.ïXi;ornT (La), écart, c"' de \Varleii 
court. 



Caiiase-'v-Lei; (La), écart, c"' de Beauleiuoiirl. 
Cabanes (Les), b., c"° d'Oye. 
(JAnAiiET (Le), fief, c"° de Bellebrune. 
Cauiiiet-à-Leiv (Le), b., c"' de Beriiieulles. 
(^AinnET-Bi.ANc; (Le), m"" is., c"° d'Aubigny. 
(^ARAREî-Boiiiï (Le), écart, c" de Moncby-au- 
(Jauaeet b'IIi i.r.icii (Le), éc. , <■"' d'Hiillurh. 
Cabarets (Les), écart, c'" de Loos-en-tjolielle. 
CADAnETS (Les), lieu dit, c" de Planques. 
CiiiLiAii, lief, c"" de llecques. 
(Jaiiooheiue (La), f. , c"° de Colembert. 
CiPociiEiuE (La), f. et fiel, c'" de Wierre-E 
CAB(ii;MEnii:s (Les), II. i"° de liiclielioiirg-l'A 



B<ii> 



Cidet(Le), ruiss., c"' de Pitlefaiix, alll. du Wiiuc 
reux. 

Caefieiis, c'" di' Guines. — Catfers , 1107 (clirouie. 
Andr. , p. 383). — Knlfers, 1 1 i9(méin.Soc. acad. 
de Boni., t. XII, p. 5.")). — CadjfeiT, 1 187 (ch. de 
Beaulieu, p. 383). — Cutefins, 1 107 (iném. Soc. 
a.ad. de lîoul., t. XII. p. 60).— Calpins (De), 
iiCi'i (cil. de Licques, p. ia). — Ciilfiers, 117(1 
(cart. de Tlicr. , p. .'lo). — Cafter, I2i3 (cb. de 
Licques, p. ()9). — Cnffiés, i-'.SG (tcrr. de Beau- 
lieu). — Cajfers, Cafyers, i556 (terr. angl. du 
Calaisis, f" Mi et g'i). — CapUyers, i556 (plan 
angl,). 



DKl'AiniiMKNT DL l'AS-DK-CALAlS. 



7'J 



Colliers, en i7Hy, faisait partie de la séiié- 
rliaussée de Bouluj;iie, nncieii ressort judiciaire du 
hailliofre de VVissant.et suivait la roiilume de Bou- 
lonnais. Son église paroissiale , d'aliord diocèse de 
'l'héronanne, puis de Boidogue, doyenne de Wis- 
sanl, secours de Landrelliun-le-Nord, était consa- 
crée à saint Martin. 

(iiKKOjiMKnK (La), lieu dit, c"° de Drocourl. 

l'n cimetière |)ar inciiUM-ation. du ii° siècle, a 
été découvert en ce lieu. 

OirroBT, fief, c"° de l.ens, tenu du cliàtelaiu de Lens. 

CiFFonT, 1. et lief, c" de Bcuuecq. — Caffurl , n^yo 
(cari. deTliér., p. idç)). — Li'Cnfurl, itiili (liosp. 
(le Saint-Onier, B. sa, n" iiS). 

Ancienne cliapelle bénéficiale de CalVort. 

CiGNARDS (Les), m'", c"" de Coupelle-Vieille. 

CACNicounT, c"' de Vitrv. — Caunicnrtis [lire: Cavm- 
coiiis], 1096 ( .Mira'us, t. Il, p. ii'iO). — Caa- 
vetiicurtia, 1101 (iii(/. , p. Hi3). — Cavencicurl , 
110.') (al)b. dAncliin, c. i). — Ciivenniciirt , Ca- 
wenicurli» , Cauvenicurl, iiii (iliid.). — Ciiveii- 
fpiicort, 1 1 15 (cari, du cliap. d'Arc, n' i 1 ). — 
Caeumignicurt , i i3â (ihiiL, n° 1 It). — Cnveffiiiciirt , 
1 1 4o ( il'id. , n" 1 (')). — • Cdvenij^mciirlh , iihlt ( reg. 
karlarum, f 37 r°). — Ciwenii;nicuit , 1 i5a (cart. 
du cliap. d'Arr., n° uj). — Kaffiticort , iiX'i (Le 
(jarp. , pr. , p. tu). — Cliavijnciiii , ùiwunciiil, 
xiii' s. (ciiap. d'Arr.). — Chunweiijrnicort , i-.uli 
(cart. du cliap. d Arr., n° i'i7). — CnuHjpticutt , 
laiH (Moreau, t. CXXIll, T -.'a). — Caii;nicmtrt , 
I 2 .'i4 ( Bibl. liai. , fc. aa.'iliO, P 1 '1 1 r"). — Knmiriw- 
court, K(ii>uiien>uit, ia'i6 (cli. d'Art.). — Kaigiie- 
courl, 12/iG (invent, des cli. d'Arr., n° \XV). — - 
Cagnicort, 1267 ( cli. d".\rt. , A. 1 6 , n" 8 ). — ■ Caiii- 
cnurl, i3a9 (Arcli. nnt.. JJ. ao, P 33 v"). — • A'nin- 
IpiicDiirt , xiv's. (alil). du Verger). — Caifiiccourl- 
en-Cambrésis , 1 'la'i (cli.de Saint-Bert. , n° 333 '1). 
— Ktti'nicnurl, i43o (Arcli. nat., JJ. 998 11° 3, 
f 11 v°). — • Caigiifcoiirt , l 'ifiy (ibiiL, J. lOoii, 
ri v"). — Canicourt, 1.559 (l'/iW. , J. 7*^9!"" ')• — 
(^ngnicour, fjZs (Kpigr. , Arras, p. 379). 

Cagnicourt, en 1789, faisait partie de la clià- 
lellenie d'Oisy, ressort de la gouvernance d'Arras, 
et suivait la coiilunie d'Artois. Son églisi- parois- 
siale, diocèse de (Cambrai, doyenné de Beaumetz- 
lez-Candirai, était consacrée à saint Martin; l'alilié 
d'Ancliin présentait à la cure. 

C.AiiF.N (Le), lieu (lit, c"° de Cauiiiont. — Qiiaeii , 
ifi'M) (terr. de Loison, f ia/i r"). 

Cmien, II., c"" de Liciiui's. — OilUem , 1117 (clironic. 
Andr., p. 7X7 A). — Quaihem, 1 l'i.j (Ducliesne, 
m"" detjuines, pr., p. 9(1). — ()iiahnn , 1 ili.'i (ili. 



deLicques, p. '10). — Chalnin , >. 1 aaOl D. Bét.,carl. 

d'Aiicliy , p. 137). — (Jalieiii, la'iâ ( D. (jrenier. 

I. I.IV, r a?i9 r"). — Kalidii, n,")7 ^rarl. d'Aucln. 

p. 19'»). — Qunilliaii, Mil' s. (I.ainli. Ard. ,p. a7^. 

Cnpn. iag7 (cil. d'Art., A. i'i3, f la /.ii). — 

Ciihi'iii-lès-Cniiilehiniie , l'ia.') (étal des lilres di' 

l'ahl). de Licijues, (' la r' ). — (lnliem , lU-/! 

(Iinll. Moi-., t. 111, p. 171). 

Fief tenu du cliàteaii de Guines; village res- 

sorlissaiit pour la justice au liailliage de Sainl- 

Onier. 
Cadks (Lt), lieu dit, c" de Capelle. 
Chiite (La), lieu dit, c°° de Guines. 
Caùx, lief, c"' de Naliringlieii. 
CiÎEi, anc. villa disparue située dans les l'inirons de 

Boulogne. — C.aiolit, 1 107 (di. de Sanier.p. aa;. 

- Cainii , liai (cli. de Bourboiirg, t. 1, 11° ili). — 
Cni/eii , 1 1 a I ( Mira;us , t. IV . p. 1 qa ). — Clminh , 
lia.") (prieuré de Ruuiilly). — Knicu , 1161 (cli. 
de Samer. p. 39). — Caiiim, 117a (cart. ib' 
Saint-Josse, f /i r'). — Cniodiiiii , 1173 {ihul. . 
1" 4 t"). — Kaheii , iaC6 (abb. de (^ercanip. 
c. m). — Cayeu, Jag3 (cart. de N.-D. de Sainl- 
Onier, f 6-> r"). — Cniuclium. mii' s. (Lainb. Ard., 
p. 171). 

Caii.leiet (Lt), 11., c"" de Preuies. — Caluel , un" s. 
(di. d'An., A. '17). — doillrnavi , i583 (Icrr. de 
.Miranbiiont, [" Tiio t"). — CuiUtiuel, 161 4 ( Bi- 
gnon, généal. du Crocq). — Cm7/«f(, xnii's.(Cass.;. 

(JAiLi.tijMONT (Le), liaut. et lief, c°° de Boiiiy. 

Caiu.oix (Les), lief, c"' de la Comté. 

CvLAis, clief-lien de c°°, arrond. de Boiilogni-; port 
di' la Manche. — Kaleeis. v. iiSo(cli. d'Art., \. 
'1, n' 7). — (UtUiijH , iiSo (cil. de Saint-Berl., 
n^ioS). — A«/«i.s 1 181 (i4ii/., n" 3 1 7 ). — A'a/ci.. . 
1190 (cil. d'Art., A. ."), n" .")). — Cnliuxmcnm , 
xiii" s. (Laniii. Ard., p. .'1.')). — Ciili'ie'um , xiii' s. 
(ihid., p. 179). — Kalfl, lao'i (Areli. liai ,J. a3S. 
n" a). — Kales, laao (cli. de Saint-Bert.. 
n' .')8a). — Ciilinjs, laaC (il'id, n" 6s'i). — Gt- 
Insiuiii , 1337 (llislor. de Kraiice. I. WIII. p. .îSo ; 
chronic. Andr.). — Kaleei, ina8 (cli. de Saint- 
Bert., u"7'i4). — (^ali'smin, i ibi) [iliid., 11' loTigi. 

- Chiilam, laKi (ch. d'Arl.. \. a8).— kal.tnim . 
iaG6 (cil. de .'>ainl-Berl.. n' 1098). — Cnley», 
I llii liard , Alaliaut. pr. , p. Ai 4). — V.nlez, i3o> 
latiG (cb. d'Art., A. i,"),n" aG). f.Vi/ni, ia9i 
(cart. d'Art., A. a, l" .'» v°). ^ Clialays, i3i>l'« 
(iiiém. Soc. acad. de Boul.. l. I\, p. «G;)). — 
(;n//<ii«. i3ao (cil. d'Ail., A. 377. n 7). — Oi- 
Uin, i33i (ch. de Saint-Berl.. n i.'>43). - 
l'.nW's. l'ii.') (niéui. Sec. acad. de iioul..!. Vil. 



80 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



p. 120). — (jiilisiii, 1^73 (cil. de la Capelle, 
t. IX, p. 38)). — Callny», l'iga (oomplosde lieu- 
vrequpn, Par"). — OiUp» , Cnllice , (jnihs, Caly» , 
1 5.56 (terr. anjil. du Calaisis, f* a'i , 40 ol 7(1 ). 

Priiiiilivement liaiiieau de Pétresse ou Saint- 
Pierre et dépendance de la terre de jMcrck dont 
elle suivit les vicissitudes (wlitiques. la ville de 
(i'alais était, en 178g, je clief-lieu du (lalaisis, 
(jouvernenient de (jlais ou Pays-Reconquis et le 
sièj{e diiuc prévolé ou justice royale, d'une sub- 
déléfjation de l'inlendance de Picardie, d'une inai- 
trise des caui et forêts, d'une amirauté, d'une 
juridiction des traites et d'une juridiction con- 
sulaire. Son éf;lise paroissiale, d'abord diocèse de 
Tliérouanne , puis de liotilojjne , doyenné de Marck . 
était consacrée à Notre- Dame; révéi|ue de IJoii- 
lo^e conférait la cure, l.a paroisse de Saint-Ni- 
colas, dont la cure était à la présentation de l'alibé 
de Sainl-Hertin, avait été supprimée en i5Go. 
.\ncienne maladrerie l'ondée au xii° siècle. 

La commune de Sain(-Pierre-lez-Calais a <'té 
annexée à (,'alais, il y a ([uelcpies années. 

(Iai-ais (Canal de), anciennement Nikoi.av (La), Miie 
canalisée qui relie Sainl-Oiner à Calais. — Achiki, 
x's. (Acia S.S., julii, V, n" IW: translal. sancti Wan- 
dregesili, n'.^S). — Neweiin , 1239 (clironic. Aiidr., 
|). 8()S 4). — An(ire;iW, .Vciihc/, ia53 (cli.d'Arl. , 
A. 12). — Aiueiipl, xiii's. (([énéal. des r"" de Boul. . 
p. «.o^).— yyuna, i3o7 et i.3o8 ( Clieval. I.aillisde 
Calais, p. 3 et 7). — Aieimn, ^yewelln, i3.'rj (cli. 
d'Art.. A. liia). — Sutnit, i3i6 (Froissart, t. IV, 
p. i). — Sptvenham, 1 5.5() (terr. an(;l. du (jalaisis, 
p.7:!). — iVcoiinm, 1.550 (plan angl.). — AiiWni/, 
i5i)0 (antiquités de la ville de lioul., p. iti). 

(^ALAisis (Le), territoire environnant (Valais, qui, à 
partir du >\l'' siècle, prit !■■ nom de PiKjs-Ueom- 
qmx. (/était le ressort de la justice royale établie à 
Calais par (iliailc- l\. en i.5(is, ou );(iu\eriienient 
de Calais. 

Le (ialaisis suivait la coutume d'Amiens. 

Cii.ARiiKiuK (La), écart, c"' il'Heimeveux. 

(^ALAUDES (Lis), 11., c"" de Marquise. — (UiUehauih , 
i5fi-j (cueill. de N.-D.de jîoul. , G. 75, f' 1 15 r"). 
— Les CallcUmtdes , i56G (cueill. de N.-D. de 
Boni., (j. 7<')). — CiiUfhodde , 1077 ( min. di's 
notaires). — Les (Mlamles , 1902 (ami. du l'.-d.-C. . 
p. 5 1 ) ). 

Calhuine, 11., c" di' Moiille. — QupHehnriic , i.'i'iîS 
(cart. descliartr. , f" i>ii et 31 5). 

(iALEMiiEUT, fief, (■'" de lilessy. 

(iiLEMiiKBT, liaut., (■'" de Jouriiy. — - tjahmiiercij, 
l'iS,, (t'Tr. d'Andres, f ,10 v"). 



Calendrie (La), f. , c"" de Marck. 

Calforé (Le), bois, c"" d'Haravesnes. 

CiLiFonsiE (La), 11, c'" de Muncq-N'ieiirlet. 

(Jalimobt, h., c."' de Saint-Pol. — CaUUmnnl , 17O1 
(Bibl. nat.,fr. 85?i6, f 35 v°). 

Fief tenu du roi à cause du cliàleau de Saint- 
Pol. 

(^ALiMOTTEs (Les), 11., c"° de Saiijjatte. — GaUuiiulc , 
1550 (terr. angl. du (^alaisis, I' 76). — G1//1- 
mnlhe, i583 ( procès - verb. coul. de Calais). — 
Cmllemoihc, I7'i3 ( Arcb. nat., P. 1188, f '1 v"). 

— Cailtemote, J788 (<l>td., Q. 897). — Jùcmlle- 
molle {iljid., Q. 89H). 

CiLiNC.ES ^Les), 11., c"° de Bellebrune. — Les l'n- 

linjrex (c. Elat-inaj.). 
Calippes (Les), anc. f., c"' de Brunembert (Cass.). 
Cai.kji E (Li ), II., r" de Vieil-Moutier. — kalilin, 

1113 (cb. de Sanier, p. a5). — Calica , 1193 

{ilnd., p. /i6). — Calike, laao (ibid., p. 59). — 

/,« Àfl/i/.c, 1287 (abb. de Ham, I. 1 ). — U Ca- 

tirqtie, i'ii5 (mém. Soc. acad. de Boni., t. Vil. 

p. i64). 

Fiel tenu du roi à cause de son comté de Ifoii- 

luimais. 
CALLEUSE (I-ï), I., c"° de liazinglien. — Callelifii-.r, 

i583 (min. des notaires). — Ln Calhense, 1709 

(av. de Ficnncs, 1" 198). — Ln Catouse, (c. Klat- 

in.nj.). • — Callieu-.e, \vmi° s. (Cass.). 
Cai.eois (Le), lief, c"° d'Hesdigneul-lez-Bétlinne. 
• Lillois (Le), licf, c"° de Neuville-Saint-Vaast, tenu 

Ae l'abl). de Saint- Vaasl (IL loia). 
(iALoMETTE (La), Tuiss. qui prcud sa source à la 

Beuvrière et se jette dans la (jlareiice à (ihocqnes. 
Cai.onne, fief, c"' de Robecq. ■ — (iallonne, l'iaO 

(cjirt. descliartr"' de (josnay, t. 1, f 32-.> r"). 
CAi.o>ME-Bicoi:AnD, c"" d'Houdain. — Calonim , io3() 

(carl.de Saint-Vaast, p. 171). — Calonn , 1 ili't (rli. 

de Saint-Bert., n" 199). — (Àilaniu, 11/17 ("bb. 

de Cliocques). • — Cnlone, I299(cliap. d"Ar. , c. V). 

— Oiloniw-lliiouuart , i3o3 (Ducliesnc, m'" de 
(inhies, pr., p. 553). — Calumpiie, i33o (cart. 
de .Maro'uil). — (Mtoiiiic-Hifjttoiiart, liôa (cart. 
des cbartr'" de (iosna), t. I , P 394 r"). — Calimm^ 
liicouœarl, l 'ifig ( Arcli. nat. , J. 1 oo3 , f" jo v"). — 
Calonne-Rkouart , i559 (partit, de Tbér. , p. 347). 

— Calofrnc - liicuuart , 1735 (évèché de Boni.. 

(i. 3-.., r -.m). 

(^aloime-Biconarl , en 1789, faisait partie du 
bailliage de Bélliune et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église paroissiale, d'abord diocèse de 
Tliérouanne, doyenné de Lillers, puis de Bou- 
logne, doyenné irAiicliy-aii-Bois, était consacrée à 



i)i: parti: mi: NT di pas-dk-calais. 



MI 



saiiit l'ierii' et avait Maries pour seroiirs; l'abl^' 
lie (;iioi:t(iies présentait à la cure. 

<)iLO>.\E-siR-LA-L>s, c°" de Lillers. — Cnloiiu , 1 1(|:! 
(ahb. ileHani, I. i). — l'.nhmia, i-.ioa (Duciiesiii', 
m"" «le Ifétiuine, pr. , p. 53). — Calnnne, 1U07 
(iliap. d'Arr., c. A). — Kalima super Jluviiim Lis, 
laô-.! (abl). d'Elrun). — Oilonne siipni Licwm . 
ia59 (cart. des chapelains (fAir. , P' 'M\ v" et 
37 r"). — ùdoiia supra Lisiain, iaG5 (cli. de 
Saint-Bert., n" loçii). — Kalonne, l'iS-j (cart. 
de Maro-'iiil, T 8G v"). — CtiUmne-mr-le-Lis , iSôli. 
(ch. d,' Saiiit-Berl., n» iG83). — CaUnime-mr-la- 
hjs, i55<i (Épijjr., c™ de Lillers, p. a8). 

OaloLine-sur-la-Ljs, en 17811, faisait partie du 
liailliage d'Aire et suivait la coutume d'Artois. 
.Sou église paroissiale, diocèse d'.Arras, doyenné de 
lîéllmne, était consacrée à saint Onier; le chapitre 
irVprcs présentait à la cure. 

<;,iLOTTtiuK (La), c°" (le Montrcuil. - - I.<nij;um Pra- 
lum, io/;a (Gall. christ., I. \, iustr..(ol. a8/i). ■ 
Cutlolerie, 1209 (cli. de Montreuil). — La kalo- 
terie, 1275 (cart. de Monte, p. i'i9). — Cnlulric , 
i.'i77 (cueill. liol.-I)i(ui de Monlrouil). — Cato- 
iherie, i5a-,> (Beauvillé, docuni., t. Il, p. 'Mi-j). — 
Caletenjc, i^)Ç)0 (diclioniiaire liistnr., Montreuil, 
p. 3ai). — Callntenj, i()()8 (chap. de Suinl- 
Firuiiii). — Ciilnltenjc , xvii" s. (cart. de Saint- 
Josse-sur-Mer). 

La Calotterie, en 1789, faisait partie du Ijall- 
liage de Montreuil et suivait la continue d'Amiens. 
Son é(;lise paroissiale, diocèse d' Amiens, 4lovcm.é 
de Montreuil, était consacrée à saint Kirinin; 
lalibé de .Saint-Josse présentait à la cure. 

• atoTTEHiE (La), anc. t., c,"° d'Aliuclliun. 

• ^ALOTTisn (Le), lief, c"" de Selles tenu, de la pairie 

du Houteillier. 
Caloï, lief, c"°de Bailleulval. 
Cii.tiKL, lief, c"° d'Epi!rlecc|ues. — Calewele, i338 

(arcli. de Saint-Omer, G. i-.'. e ). 
Cilvaihk (Au), écart, c°" de Biiilleul-Siie-Bertnult. 
l!ii.vAiBE (Au), aub. et 1'., c"* de Wanquelin. 
liALïiiiiE (Le), 11., c" de Sainle-.Marie-Kerque. 
f^ALVAiriE-A-LA-MER (Le), écaft, c"' de Berck-sur-Mer. 
L'alhibe-Louison (Le), h., c"" de Gouy-en-Ailois. 
(!»«iiEiii.ix (Le), pointe en nier, c"' d'Audinjjben. 
liiMiiEinv, h., c"'" de Bo(|uetoire. — Poni llcnni. 

1399 (cart. cité par Courtois, dictionn., p. .')3). 

— Le Cnhrenie, 1/107 («"'lap- do Saint-Bert., 
u' 23oo). — Cliambrenie , 1 5oa {il/id., n" 3717). 

— Camberni, xviii' s. (Oass. ). 
<1a\iiilain-Ciiàtelain, c"" d'iioiidain. — C.ainUn , 1 i.l;') 

(^cart. du cliap. d'Arr., n' 1 '1). — ('.uiiilnii , 1 i.)'i 



{iltid., n" a'i). — Cuinlilm, \ii' s. (cart. de Saint- 
'leor(;es, C .'10 r'). — Cumlilm, laoa (cart. di- 
Mara'uil,!^ Ii8v"). — CnnMiu , laii (cliap. d- 
Lens, I. 1). — CiiiiihUfrn, laiO (re|;. kartanim. 
r Ii3 v°). — Ciiinliliiif; , l'ôô (ihid., V lin r" ». 
— CnmOfliii , xui* «. (cart. des rliarilali|<'S d'' 
Bélll.). — Ciiiiilictiiijr , \'i\i.)i (comptes, Biruuart. 
p. .')83). — C<iinOelaii,-le-CI,attellain , l'iSi (rarl. 
des cliarlr"' de Gosiiay, t. Il, riiar"). — (^nm- 
Idaiii-Casleltdiii , xn* s. (Arcli. nat., J. 1017). 

Oaniblain-IJbàtelaiii faisait parti"' de la séné- 
iliau-saée de Saint-l'ol en 1789 et suivait la cou- 
liime d'Artois. Son éj;lise paroissiale, diocèse 
d'Arras, doyenné d'Houdaiu, district de La •ionilé, 
lUait consacré"' ,i la sainte \ier(;e: l'évéïpie d'Arras 
conférait la cure. 

(Jamiihiv-i.'Aiiué, c°" d'.\ubigny. — CaiMinium, 
V. 1 106 (Du (Jliesne, 111°° deliiHIi., pr. , p. i(i). — 
Cumhclm, V. 1137 (cart. (l'Aulii;;ny , f° a V). — 
Oinibliii. ju,vlii Slradetlam, iiô'i-iiâg (cart. du 
chap. d'Arr., n" 28). — Camljliipi , laai (Mo- 
reau, I. CXXX, (° 3). — CamhUn, 1235 (cart. des 
cliapellenies d'An-., P 64 v°). — CaiiilAinj; , xiii' s. 
(cart. d'Aubijjny). — Camhliiin-lez-le-Munl-SaiiU- 
Etuij , lôaô (Arcli. nal., J. 791 , n° 3). - — Cnm- 
hlitin-h-Estniijelle , 1730 ( Saugrain , p. 33 1). 

L'amblaiii-l'Abbé, en 1789, faisait parlicdela(;ou- 
vernance d'Arras et suivait la coulume d'Artois. Sun 
1 jjlisi' paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné d'.\u- 
liij;ny, district de Maneuil, était consacrée à saint 
Pierre; l'aliliédu Monl-Saint-Kloi préscntaità lacure. 

(Iambi.iuseul, i:"" d'Aubi[;uy. — (Miiiheliniwt , iiG'i 
1171 (cari. d'Aubigiiy, ^7 r"). — (MinljUiml , 1 193 
{iliid., Tai ï"). — Cambelinol, mi* s. (iliid.).- — Cam- 
heliinmel, iai3(Moreau, t.CWIll. f 118 v^).— 
CanUielitifritoet , xiii's. (liefsducliàt.il'Avesnes, i" 1 1 
v°). — Ciiiiibij;neit , xin's. (nécrol. de Saiiit-Vaast, 
p. a6). — CnmAc/iHjrrncii/, i3l '1 (cli.de Saint-Berl., 
n" l'i.To). — CumMijpioel , l'i-j i (ch. d'.\rt.. Bi- 
coiiart, p. a56). — Caiid/clijnteul , 137a (ch.d'Arl., 
A. 9^5). — Cninbetinfriiuel , 1/1117 (Arcli. nal., V. 
!o6o). — Cumblminiœut , lîiiiG ( ni' " de Mailly. 
L 11, pr., n" /139). • — Cnmblniiiioet. i.'ii.î (Arcli. 
nat., J. i.)o5, n" 3). 

(iandili(;iieiil (éreclion en baronn'n' de lOiijl 
faisait partie de la ([ouvcriKuice d'Arras i-n I7*'9 
el .suivait la coutume d'Artois. Son éj;li>e parois- 
siale, diocèse d'Arias, doyenné d'Aubi|;iiy, disiriri 
de .Marieuil, était consacrée à saint kilien; l'alili.' 
du .\lont-Saiut-Eloi présentait à la cun'. 

(^AMni.icNEi I., lief, c"' de Bruav ; arrière-fief du ch.il. 
d.' H.'lbuno. 



rAS-DE-i;Al.AlS 



H'2 



DÉPARTEME.NT 1)1 PAS-DE-CALAIS. 



rAMiii.ir.\Ei;i. (Le iiiii'^ i>k), bois, c"" do Diéval et 
(l'Ourlon. 

(iuiniiK, écart, c"° de l^lerques. — Lf Cnmhe , llii 
viii° s. (ch. d'Art., k. 118, 11° 6). — Le Fonil-di- 
la-Cluiiiihri' (cid.). 

(iiMiir.E, bois, c°° de Guines. — Cuiuhyas , i.')8'i 
(terr. du Pays-Reconqiiis). 

CvjiniiEUOiiT, ])ois, e'" de Clorques. — (Uimelwul , 
1.^07 (bull. Mor., t. Vil, p. 6l3). — ÙimerUnnl . 
it!87 (titres et comptes d'Arl. , t. I, T i4). — 
iSiircdmhrehaul, i33y (cil. d'Artois, .\. ,58o, 
11° 3). — Cnmirchaul , 1355 (comptes de Tourne- 
liem). — Cnnibrehoull , iC'io (Colbert, Flandre, 
I. (:L\XVI,f° 17 r°). — CambreltouM, itiyg (Tail 
liar, instit. du Nord de la Fr. , p. aCo). 
Ce bois fait partie de la foriH de Licijucs. 

Camuses (Les), loir Kcamdhe. 

Oajiubeski.ii t, 11. et nii.ss., c"° de Land^ethuu-le-^ord. 
— Kitnbresvca, 1087 (cari. Sitli. , p. i!o3). — 
La foiiliiiin! du Cabresccijue , i'i'!9 (alib. de lieau- 
lieu). — (jillrhrezecqiir, Culebrczfqiie, 1 5y 1 (litres 
deMounoii). — CtércièijUf , i(i.J8 (abb. de Be.iu- 
lieu). — Cnmbresectjite , ùiinbrm'fj, 17011 (aveu d' 
Fieiines, f° 2 45). 

Fief tenu du cbàleau de Fienues. 

CAMimiN, clief-lieu de c"', arr. de Rélliuno. — ('am- 
brin, 1261 (ccnsicr d'Arr. , P .')i r"). — ùinbiin , 
i33i (titres et comptes d'Art., t. ll.f li'i. n"i)). 

• _ CumljeriN, i3'i3 (ibiil., t. III. T ôô , if 1 1). 
Cambriii , eu 1 7811 , faisait |)artie du bailliaj;e de 
Lens et suivait ia coutuuie d'Artois. Sou éj;li.se 
paroissiale, <liocè-ie d'.\iTas, dojeuué de Lens. était 
cousacrce à la ^'ie^(;e , sous le vocable de la \ isita- 
tion; l'arcbevèque do Cambrai préseulait ii la cure. 

Cambbin, lief, c°° de Lambrcs, uiouv. de la baronnie 
do Lietlris. '..amhrm-cii-l.iimhm, i()65 (Statis- 
tique luouuui. du l'.-de-(;., l. 111 , l'asc. xiii, ]>. i4). 

Cambhonne, (ici, c"' d'OuIreiiu, tenu du roi à cause 
du cliàt. de lioulojpic. — Cnunbroun, 1275 (se. 
d'Art., 11° 227). — Combiunc, i'i8o (terr. d'An- 
dres, T' 86 r°). — Cambrannc , i553 (déclar. des 
licfs du lioid., p. 36). 

t^AMUiiis, c"" d'I'.taples. — CVi/ïtmcre, 853 (cari. 
Sitli., p. 9/1 )• — Cdsmeni, loaC (i/iîW. ,p. 175). — 
Catinin-i (lire: Citdiiiers), io84 (clironic. Andr.. 
p. 78.'! 4). — Caliiieiucum , ii3.'i (cart. do Saiut- 
Josse-sur-Mei', (" 12 v°). — ■ Cnmiei; ii2.')-ii5o 
(ibid., r 3 v").- Cnmir. 1.99 (ibid. , f 5/1).— 
CnlUmir, xu" s., {thkl, f u'i \"). — Kiwiicrs , 
1226 {ibid.,f i5 r"). — Cdmrii. 123G (cari, dr 
Monireuil , p. Ci.", et 6/1 ). - Cl„nni'ns . 1 2 'iS ( D. Bel., 
cart. d'Aucliy, p. 169). • — (^ninirix, mu" s. (méui. 



Soc. acad. de Boul., t. W . p. 'JÔçj). — Camièns, 
i5ô4 (cueill. de N.-D. de Boul., G. si, f aa v"). 
Caniiers, eu 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de Boulogne, ancien ressort judiciaire 
des bailliages réunis d'Ltaples, Cboquel et Beli.- 
foutaine. et suivait ia coutume de Boulonnais. Son 
égli.se jiaroissiaie, d'abord diocèse de Tbérouanne, 
doyenné de Frenc(| , puis de Boulogne , doyenné do 
Sanier, était consacrée à saint Kloi et avait Lelau\ 
pour secours: l'abbé de Saint-.losse-sur Mer pré- 
sentait à la cure. L'bopital de (ianiiei's, fondé au 
XMi" s., sous le xocable do saint Nicolas, avait été 
réuni en 1690 à rh6lel-Dicu de Boulogne. 

CiMiEBS (Ktang de), étang, c" de Camiers. — 
I.'élani; du liai, 1776 (Arch. nat., Q. 895). 

Cammebgatte, lieu dit, c"° do Salponvick. 

(^isiois, bois, c"" de Selles. 

Camoissos. f. et lief, c°° d'Isques. — Canmoissmi , 
1390 (Arcb. nat., J. 11 25, u° 19 bis). — C'nii- 
miiiichnii, i48o (terr. d'Audres, 1" ag r"). — 
Caumaucbiin, i.'i97 (cl). deSaint-BerU, n°3f)i8). — 
Caiimiiiissan , 1497 {ibid., ii'"3()2i). — Canioijsou . 
1 55o (coût, de lioulonn. , p. 85 v"). — (jimutixan , 
i553 (cueill. de N.-l). de Boul., G. 21, r(.7 v"). 

— Cuintntssoii , iliio (terr. de N.-U. de Boul.). 
tàMoisi, lief, c"° de Fruges. — ùimoixy-lei-Friigis , 

1761 (Bibl. nat., fr. 854(i, P" 35 v°). 
fUiiOTTERiE (La), f., c" d'Alincthun, au h. deLiann.-. 

— La Calamutlerie , 121)7 (cli. iKArl. , A. i'i3. 
P 10 r°). — Ciimotd'ric , 161 5 (lîignon, géné:d. 
de l'atras). 

Camp (Le), f., c°' de BelliM^t-Houlloforl , s«" d'Houl- 
leforl. 

Camp (Le), lieu dit, c"" d'Haulovillo. 

Des fondations gallo-roinainos ont élé décou- 
vertes en cet endroit. 

Camp (Le), f. . c°° de Lougfossé. 

Camp (Le), f., c" de Vioil-Moutier. 

Camp (Le), fiel, c" de Waben. - Coir.pus de \\<i- 
bcii, \\n' s. (terr. de Donimartin). 

Camp (Le), f., c°° du Wast. 

Camp (Le), b., c" de Wirwignes. 

Campagne, c"" de Guines. - — ('nmpaniœ, C^nm- 
paijnies, io84 (clironic. Andr., p. 783 a et •jShiC;. 
■ — CamjMinii's, io84 {ibid., p. 784 «). — Cnmpaiws, 



1119 (cil. de Saint-Bert., 11° 139). - 



nmpann 



1192 (clironic. Andr. , p. 702 b). — Cmnpin, 1 1 h'.t 
(cil. de Saint-BerL, n° igS). — Cnmpaynes , 1 107 
(niém. Soc. acad. de Boul., t. XII, p. f)o). — 
Cidiqu'iiex, Ali* s. (Ducbesne, m" de Guînes, pr. . 
1 10 (clirouir. Aiidr. . 



p. 95). — Owqmwites, 
p. S'if^ n). — Cdiiipiinia, 



(Lamb. . Ard. 



DÉl'AirrKMKNT 1)1 l'VS-nK-CALAIS. 



8:i 



p. 1)5), — Ciiiiiijiiies jiixlit Awicrt, i3'io (cli. il'' 
Sainl-Herl., n" iTigS). — Campiiinirni-s einpivn 
(jhisiies, ilisa (cari, de Tliér., p. S'ia). — Cham- 
pagne, 1083 (|)r.-verl>. coût, do Calais). — Cam- 
imiiincii-emprez-te liercq, i'i8o (lerr. d'Andres, 
P 3 v°). — Campn/rnes jiixla Gidiiiex, xv s. (ini'iii. 
.Soc. iirad. de lioiil., t. VI, [i. i64). — Cumpeii , 
lô'iG (RyiiK'r, Fœdpia). — Campe, 1556 (lirr. 
aiigl. du (Jalai.sis). — Camp, i556 (pl.in anj;!.). 

Campagne, pairie de la cliàlellenio di' Giiiiio^, 
faisait partie, eu 1789, du Pays-Ili>cimqui< mi 
gouvernement de Calais et suivait la cou(un\i' 
d'Amiens. Son église paroissiale, d'abord diocèse 
de Thérouannc , puis de Boulogne, doyenné de 
ijuines, était consacrée à saint .Martin; le clia])itre 
de Boulogne présentait à la cure. 

(JnrpAcvK, 11., c"° (le Doudcauville. — Cumpaime-lfs- 
Duudeniu'ille , wm" s. (Cass.). 

(^^MPAGX^;, lie!', c"° de Lunibros, tenu du roi à causi' 
(lu rhiiteau de Saint-Omer. 

Campagne, f. , c"' do liacipiinghoni. 

Campaonf., II., c"' de Rollonoourf. 

(liMPAGNE (La), f. , c"' de Béaloncourl. 

Campagxe-lez-Bouluknais, r"" d'IIucquoliers. — (jim- 
piiniœ iii p<i[;o Tarutmmsc , 81 1 (cart. Silli., |i. ya). 

— Campiinia, 867 (iliid., p. 1 13). — Campai jr nos, 
1:278 (cil. do Bonly, p. GGG). — Campanjpirs . 
1287 {ibùl., p. O81). — C(impnimc-les-l'iiiihmiii)'\s , 
1720 (Saugrain, p. 333). 

Campagno-loz-lioiilonnais faisait partie du bail- 
liage de Saint-Omor, en 1789, et suivait la rou- 
tume d'Arlois. Son église paroissiale , d'abord dio- 
cèse de Tliérouanne, puis de Itoulogno, doyenné 
do Kauipiombergues, était consacrée à saint Orner; 
l'abbé de liuisseauvillc présenlail à la cure. 
Campacnk-lez-IIesdiv , clief-liou de c"", arrorid. do 
Montreuil. — Campania, lo^ia (Gall. christ., 
I. X, insir., col. a85). — Campani , 1 iG3 (abb. do 
Sainl-Aiidré-au-Bois). — Campagnes , mai (ibid.). 

— Campagnez, ia53 (ibid.), — Campaingnrs, 
'■'77 (''"''•)• — Campaigne, i/i77(cueill. de l'Iiôt.- 
Dieu de Montreuil, (° 103 v"). — Campaignes 
prèf de Monslreulx, 1A79 (av. de Merlimont). — 
Campafrne-Ic.i-Samt-Aiidré, wui" s. (Cass.). 

Campagne, en 178g, faisait j)arlie do la séné- 
cliaussée de Sainl-Pol ol suivait la routumo d'Ar- 
tois. Son église, diocèse d'Amions, doyoïuié do 
Labroye, d'abord annexe do Ricquebourg, on fut 
séparée en 1777 poin- être érigée en par(>i>so. 
Kilo étail consacrée à sainl Martin; le prieur do 
Beanrain présonloit à la cure. 
CAiip>i.\t:-i.KZ-\VAr.t]nF,<:oi KS oh Campaunk-W \i;- 



Dnto.itts, c"" (le Sainl-Oiner. — Campania, 1 i3i| 
(carl.de .Sainl-Omer, T 1 v"). — Campine», lafii) 
(ch. de Sainl-Berl., 11° iia3). — Campninirnei , 
i33i {ibid., 11" i5'i3). — Campnifp,e-Oetl-de- 
Runeaciierr , 1354 (cari, des charlr. T 27'<)- — 
Campatjgnef , i358 (cart. des cliarlr'" de Gosnay, 
1. 1 . P 80 v"). — Campine , y. i 5oo ( lorr. d'Ar(|ues , 
1" sn r"). — Campaigne»-i^-\\ ndrecijuta , i5()0- 
i56i (liop. Saint-Jean, re/;. E. 78). — ftim- 
paijrne-lez-Avciiues, iG33-i()3;! (reg. aux fiefs, 
r fis v"). — Canipajpie-lez-lc f^fviif-Fnsteu , 1679 
(coust. d'Art.). — Campagne-] andreque, i7-!o 
(Saugrain, p. 33.5). — Campagne-lez^Verdrel; , 
1739 (Maillart, p. a8). 

Cimpagno-loz-VVardieiqucs, en 1789, faisait 
partie du bailliage de Saint-Onier et suivait la 
coutume d'Artois. Son égbse paroissiale, d'abord 
(liociVse de 'fbérouanno, puis do Saint-Omor. 
doyenné d'Arqnos, él.iil consacroo à saint Martin: 
les chanoines gradués d'Ypros présontaiont à la 
cure. 

Caupagne-Saint-Blaise (La), lieu dit, c."' d'Audruirq. 

Campagnette, f. et fief, c"° de Bimunt. — Campa- 
gnol, 1725 (ovècbé de Boul., 0. 3i, f° iGa). 

Campagnette, fief, c"° do Lunibres, tenu du roi à 
va\i<r, du château de Sainl-Omcr. 

Campagnette, h., c'" de Saiul-Martiu-Choqiicl. — 
Campiiiiia , 1 a 1 (ch. di^ Samer). — Campagnette , 

XVIIl' s. (C.TSS.). 

Fief tenu du roi à cause du château de 
Desvre^. 

CiMPAGNEiTE, II., c" de Sonlocquos. 

Campag\tete, II., c"* do Wavrans-snr-l'Aa. 

Campak.ne, liof, c"" de Saint-Omer et de Longuo- 
iiosse. tenu du roi à canso du château de Saint- 
OniT. 

(^amp-v-le-Bahue (Le), fief, c"' de Mametz, tenu du 
roi à cause du château d'Airo. 

Campauame, h., c"' de Paronly. — Campus Alelmi, 
la'iS (abb. do Cercamp). — Li cans Aliaitme, 
ia()3 (cart. nis. d'Auchy). — CampaUiam, I7a5 
(cvécliéde Boul.,G. 3i, P 18G). — Campaitinme, 
XV!!!' s. (Cass.). — Campaliamir (r. Ktat-niaj.). 

CAMPiiEnNAno, fief, c°' de Diéval. 

(Iamp-commcn (Le), anr. f. , c"' do Bollobrune. 

Camp-Coqcery (Le), anc. f., c"" do Lottinghen. 

(Iamp-de-César (Le), lieu dit, c"* d'Klrun; einplace- 
monl d'un ancien camp romain. - — G'sirimi m 
Strumn. XII* s. (Tailliar, n^cli., p. '159). — .Ifont- 
de-Ct'sar, xvni' S. (Cass.). 

Co camp, qui, d'après la tradition, avait été 
établi par César pour surveiller jYcmodiciiHi . se 



8 '4 



DliPARTEMENT Dl PAS-DK-GALAIS. 



Iroiivail nii ronflii'^nl «Iii <jy cl de la Scarpe, sur 
le bord d'iirip ancionne voie sedirif;eant vers Saiiit- 
Pol et Boidof;np. 

CAMi'-i)E-()iisAn (i^n). lieu dit, c"° de Wissanl. 

C.nip-DK-Coi.iKDE (Le), i («V Coi-wède. 

(Iamp-de-Fi.asdbi; (Le), lieu dit, c"° d' Airoii-Nolrc- 
Dame. 

OiMP-DE-Gi.AiNE (Le), II., c"" de Cainpaf;iie-!ez-Iiuii- 
lonnais. — (Mmp de le Gliiinp , xiii' s. (bibL do 
Saint-Omer, inf. 119). — Cnnqi île lu Gueline , 
i54'i (liij^on, ([énéaL de Réj^ier). — (Mtnp de 
(ileiine, xviii' s. (Cass.). 

(Iamp be i.e Gliîii.ve (Lf), fief, c°" de Ooiirset, Hé- 
courl i"l Zoleiu. — (jniip île le (ièUne, 155.3 ((!••- 
riar. des llels du liouL). 

Camp-I)E-Liame (Le), lief, r'" d'Alinclhmi. tenu de 
la s" de la Pépinerie. 

Oamp-des-Ai.lemaxds (Le), éc. c°° de Verlon. 

CAMP-nt:s-LANSijiiESETS (Le), lieu dil . r'"' d.' llanie>- 
jîoucres. 

Camp-d'IIki.fait (Le ), li., c"' d'Hell'aut, sur Pempla- 
cenienl du camp militaire établi sons le second Em- 
pire el abandonné apivs la (jncrre dv 18711. 

Oamp-Doué (Le), lii'f, c"° de la (,'outuie. 

C^MP-Dl'-(^^RME (Le), I., c"° de Monicavrel. -— Cmnfi 
lia Ginic, xviii" s. ((iass.). 

(!AMP-i>i]-l)HAP-D"()n (Le), lii'u dit, c"' de (^ampa/pie, 
où se passa, en i5ao, l'i'nlrcvue de Henri VIII il 
de François 1". 

l^\MPEi«iio>E, aiic. mail., c"' di' Qnelmes (Syn"psi> 
S. liert., t. I, f 129 r°). 

(Iampet-Biset (Le), écart, r"' de lieauraiinille. 

()\MP-l''i.ATn\iN (Le), lief, r"' de Douvrin. tenu de 
l'abb. de Saint-Vaast. 

CAMP-GnEC (Le), écart, c"' de Verlon. 

()ampii.»eilk(La), (ief. c" d'Kps. - Le (inmpi/nioeiile , 
i/j35 (cari, des charlr'" de (josnay, T 100 \"). 

CA»IPlG^E^JLlEs-l,Es-GB^NDES, r"" de Monlrenil-snr- 
Wer. — (^iimpniinp, 1^yi-~'>~i (cart. de Sainl- 
Vaa^l. p. 9,'6).- — (^iiiiipniiiitles. 1 100 (tiall. elirisl., 
I. X , instr. , col. 297). — Onnpiniolœ, iiluj 
(cart. de Sainl-\aast, p. i()'i). — Cnmpeiiinoln . 
ii7lH(carl. de Montrenil, p. i5() t. -('.nmprmiliv. 
117.') (bnll. Iiislor. du Comité, i.Sgl). p. "X'i). 
— Campeimnie . 120a (cart. de Saint-Andr^'. 
f" ."19). — Cumpinolen. 1509 (cart. de Montrenil. 
p. llS). — (Miiipenoles, Cnmpiiieuh, laSl (abb. 
de Saint-Vaast ). — C.nmpejrnneHes , l!!39 (cari, de 
Sainl-Aiidré-au-lîois). — Ciniipvjninles, 12/11 (abb. 
de Saint-\aast). — Cttmpejnnuieles, Ciimpijmnele: , 
xi>h\ (ald). de Sainl-André-au-I!ois). — Caiiijn- 
gnoln', \i'û< (cari, de Saint-Saubr , t. II, ï" W.,). 



— Cnmpejjnneleit . 19/18 (thid., f 3o »°).- — Catn- 
pignulex, 1948 (Moreau, t. (XXIX, p. ii3). — 
Cnmpennelex , laBo (abb. de Saint-.\ndré-au-Bois). 

— Cmiipejmwles , i25i (iliid.). — Cnmpeingmiolip , 
1 907 (lay. du Très, des cb., p. .'!()'i 4). — Campem- 
jpiuetes, 19Ô7 (ihid., p. 368"). — Campegneiill . 
I 258 (cart. de Saint-Saulve, I. I, f 87). — Cnw- 

pegmieles, 1969 [ihid., tl" fi"}). — Cmiipeneles, 
1270 {ihid., n" 198). — Cmnpigneules , 1970 
(cart. de Monlreuii, p. 18/1). — CampennUiv . 
1270 (D. Grenier, t. GXCVII, f i3(i r°). — 
Campeiiifriieles , 1986 (cart. de Sainl-Saulve, n° 5). 

— Cha)npttinjinuele$-lp»-(jrans, 198S (cart. de 
Montrenil, p. 189) — Campejnieules , 1989 (cart. 
de Doinmarlin, f hoCi). — Chnmpeifrnmhs , 1997 
(carl.de .Montpeuil, p. 99). — Cnmpef;iineHles-les- 
(ivnndes . \. 1 36() (Tierny, p. 917, n° 349). — 
Compeijfiieiiles, 1^79 (av. du s' d<' Mainlenay). — 
Campej^niiillis , xn's. (Arcb. nat., P. 137, f ")(; v). 
• — CiimpijTiioeuli'ii-lex-Griimles , 1/179 (av. fie Merli- 
mont). — (Àinipaijriiotles , i522 (Iteanvillé, t. III. 
p. 30). — Chnmpifnmlles , i53/i (arcb. du ^onl, 
B. 17/12). — Campnijrnieuolle , 1 03 1 (litres de fani.). 

— C.nnipijriiwul , i6()8 (cueill. de .Saint-Firmiii d' 
.Monlreuii). 

Le villa(;e de (;ompif;neiilles-les-Grandcs faisait 
partie du baillia(;e de Montrenil en 1789, cl sui- 
vait la coutume d'Amiens. Son é(»lise paroissiale, 
diocèse d'Amiens, doyenné de Montrenil. éluit 
consacrée à saint Vaast; l'abbé de Saint-Vaasl 
d'Arras présentait à la cure. 

(}uclqiies-nnes des formes qui précèdent s'ap- 
pliquent également à Campi(;neulles-les-Petiles. 
Campii^seilles-i.es-Petites, c"" de Monlreiiil-sur-MiT. 

— Ciw>fteni;iinl , 1 1 54 (Gall. cbrist., t. X, instr. . 
col. 3i5). — Vauipeinnnles , 1173 (cb. du Val.. 
B. 3 '1 ). — C.ompinnles , 1209 (arcli. de Montrenil ). 

— (^luipeiiniiieules, Cnmpeijrnoenles , 1/177 (cu''ill- 
del'bôl.-Dieu de Monlreuii, f 89 t"). — Clinmpi- 
gmdles-les-Peliles , 1718 (prieuré de Mainlenay, 
I. A). — CampijTiiidle , 1790 (Saii(;rain, p. '18 ). 

Le village de Ganipi<;nenlles-les-Petiles , en 1 7*^9. 
faisait partir' de la banlieue de Montrenil et suivait 
bi coutume d'Amiens. Son église, diocèse d'A- 
miens, dovenné de Montrenil, secours de Saint- 
.lacqnes de Montrenil, était consacrée à saini Gré- 
pin el à saint Oépinien. 

(iuiPir.M, lieu dit, c"' de Mazingarbe. 

Campic.xv, lief, c™ de Talin;;bem, l'nn du roi à 
cause du cliàteau de Sainl-Omcr. 

Gampines (Les), anc. L, c'" di' Gnémy. 
Fief lemi du (bateau de Tourn^'liem. 



DKrAUTKMI.NT Dl l'AS-MK-C, \ I. \ IS. 



(JiMP-I.>GinD (Lk), fief, r"° (!'■ Dniivrln. tinu ili' 
l'abb. (lo Saiiil-Vaast. 

(aïi'-L'ABBK (I.e), écart, <■"" de 1^ (iiildlti'iii-. 

Cisip-r.K-LitvnE (Lu), lief, r°° de \\ ir«i([ni'.s. 

Camplet, écart, c"° de Rcc(|iies. 

(aïpPoDRiii (I-e), fief, c'" d'Airc-siir-la-Ly*. 

CiMii-RiQUET (Le), 11., c"' de Béassent. — CnvnquH, 
XVIII* s. (Cass. ). 

(!AUr-HoLH>D (Lk), fief, c"° (rMilain-Saint-.Nazaiie. 
Arri^re-fief du < fiàteaii de Lens. 

Camp-Roseau (Le), lief, c°" d'Uainl>lain-li's-Prés. 

Camp-Rumen (Le), (lef, c°' d'IIerfincourl. 
Arrii're-fief du château de Saiiit-1'ul. 

(^aaip-Saint-Maci.oi (Le), lieu dit, c"" d'Kiniires. 

(Jamps-Gheliss (Les), f. , c"" de Questrec(|ues. 

(Canada (Le), lieu dit, c"" de Béalencoiirt. 

Casaplf.s, anc. itian. et fief, c°° d'Hesmond. — Cn- 
iiaples, xiv* s. (Arch. nat.. P. t'^^J, f i-'i5 r"). — 
Canapés, 1873 (av. du s' de Maintenay, 1" 3() \°). 

CANAh»EiiiE (La), 11., c"° de Clairmarais. 

(iANAnDEiiiE (La), anc. t., c°' d'Hardinfjlien. 

Canceie (La), riv. qui prend sa source à Ma;[nicourt- 
sur-Canche et se jette dans ia Manche à Etaples. 
— Ckch», ii's. (ActaSS., jul. IV, p. i.5n). — Quan- 
tia , 11° s. ( Acta SS. , ord. S. Bened. , sa'c. 11 , p. 67 1 ; 
lita s" Jodoci). — Qupnt, ix° s. (ahh. de Saint- 
Vaast ). — Qucnlia , w' s. ( Acta. SS. , ord. S. Bened. , 
t. VI, p. 69; transi. SS. Livii et Briccii). — Can- 
cin , \\° s. (Acta SS., Jul. IV, p. i.'io b; acta s" 
Heleri). — Quancia , 990 (Hislur. de France, l. \ , 
p. 557; dipl. Hug. Cap.). — Canceia , iao8(Arch. 
nat., J. 807, n° 1). — Candie, la.Sg (D. Bel., 
cari. d'Aucliy, p. 157). — Le kanclie , ia86(cart. 
de Sainl-Snulve, n° "1). — Cnnce, mu' s. (roman 
d'Euslache le Moine, p. ()H, vers i"''!). — 
Kance, xiii° s. ((;énéal. des comtes de Boulo(;ne, 
p. 2oi). 

Caxcde (La), écart, c"" de C'ucq. 

Casche (La), ruiss. qui traverse Hénin-Liétard el 
se jette dans la Haule-Deule, sur lo lerrilnirc de 
Courrières. 

('A>iciiv, h., c."" de Licques. — Canci, 1116 (rhronic. 
Aiidr., p. 79Gn). — Canchi, 1218 (ch.de Licques, 
p. 70). — Cnnchij, xïiii" s. (Cass.). 
Fief tenu du château de (inîncs. 

Cardas (Le), fief, r'" d'IIéricourl. — Le Cundns, 
ii.'i.ï (rart. de Cercamp, p. ,ï.'( i. — ('nneilas, 
xiv" s. (Arch. nat., P. 1^7, f i3() v"). 

Camiei.i.eiue (La), h., r"° de Bellehruui'. 

Candosvh.i.e, lief, c"° de Bomy. tenu du château 
dudil liiMi. 

Camibe (Le), fief, c"° dl' Kleurhaix. 



Canbspit, lief, c"" d'Audiiirtliun. s'° de Wandoun. . 

(^ANET, h., c"' de Maripiisc (Ca>s.^. 

Ca!<ettemo>t. c'" d'Avesnes- le -Comte. — Caneir- 
viiinl, xii" s. (alil). de Cercamp). — Knneteninil , 
ïiii" s. (liefs du chàl. d'Avesnes, f ao v"). — A'-;- 
nelteinont, 1/118 (se. d'Art., n" i58a). — Cnmli-- 
monl, i4i9 (ahh. de Saint-Vaasl). 

Canellemonl. en 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de .Sainl-Pol et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église, d'aliord diocèse di' Théroiianne. 
doyenne de Sainl-Pol, puis de Boulogne, doyenné 
de Frévent, secours de Sihivillc, élall consacri'e à 
Notre-Dame. 

Canlers, c°°de Fruges. — Canlelum , 1 1 -23 (D. Bel., 
cari. d'Auchy. p. A5). — Canters, iai8 (ihiiJ., 
p. 119). — Camiers , 1297 (e\\. cPArt.. A. l'i-S. 
V 19 r"). - — Canllers, i3'i.") (malrel. d'Hesdin. 
p. i46). 

Canlers, eu 1789, faisait partii' de la séné- 
chaussée de .Sainl-Pol et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église paroissiale, d'ahnrd diocèse d- 
Thérouanne, doyenné d'Hesdin, puis de Boulogne, 
doyenné de Vieil-Hesdin, était consacrée à la Viergi' 
et avait Tramec(uirt pour secours; l'abhé de Blaugy 
présentait à la cure. 

Casteleu, c°" d'Auxy-le-Cliàteau. — Cunlelun, i i83 
(abh. de Cercamp, c. 1). — Cnnieleu, xii* s. (carf. 
de Saint-\aast, p. 36i). — Cnnlnn Inpi , xii' s. 
(cari, de (Cercamp, p. 4/i). — Chanleleu. len-j 
(abh. de Saint- Vaast, H. 119")). — Canlelnpn.^ . 
ia09 (abh. de Cercamp, c. 1). — Canlitlupu-i . 
ia6(>(iAirf., c. II). — Cnntuluppi, lagS ( cari. 
d'Art., A. a, f 8 v"). — Caniheleu, i'i63 (chap. 
d'AlT. , c. (;.-F.). - — Gianil Canleleu, xvili' s. 
(Cnss.). 

Canleleu, en 1789, lai.sail partie de la séné- 
chaussée de Saint -Pol et suivait la coutume 
d'Artois. Son église, diocèse d'.\mii'ns. doyenné 
d'Auxy-le-Chàleau, était l'annexe de Bonnières. 

(^vsiEi-Eux, h., c"° de Violaines. — Canlilupo (/''■), 
1310 (.\rch. nat., K. 97). — Camleleii, iqi|6 
(arch. du Nord, A. (io, f°ii)6r°). — Canlim liipi. 
1398 (cart. d'An., A. •! , r 8 r"). — Cantiloo 
{De), xiii"*. lohit. B du chap.d'Arr., f 83 V ). 
— Chnnteleu, 1370 (cart. des charlr"' de Gosnav. 
t. I, r 1 1 r"). — Canleleu, 1 '196 (arch. du Nord, 
chambre des coinples, L. 10). — (hnlelen-le-.ii- 
lln.iw, i559 fiAiV/.). — CaiiteleiiJr . 1680 (l'.i./. 1. 
Fief tenu du château de Violaiue>: arriére-llef 
de celui de Lens. 

Cantei.ot (Le), miss., c"' de Mennevillc. 

Camemeri.e. II., c"' de Wisnies. — Canlenul. win's. 



80 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



,■!!,■ 



i7?ri (évéclié de 



(Cass.). — Cnu,i„, 
i;. Sa, f 89). 

,'ameiiaimî, 11., c" d'Allin. 

)\NTEnAivE, 11., c"' (PAiidcrnliert. • — Chunterninne, 
1.33.3 (cil. d'Arl., A. .^.33, n" h). — La Canlf- 
reiiie, 1709 (av. de Fiennes, f aSi). — Cnn- 
Ireiiip, xviii' s. (Cass.). — Cantrngne (c. Elat-maj.). 

MNTEnAiNE, 11., c°* de C.nriy. — (Jatilreinf, ïnii' >. 
(Casr*.). 

^A.MEBAiNE, li.,("'de Coiirscl. — Chanli'raijpie , iït'^i 
(rueill. cité par Haifjiieré, p. 81). — Chanlercitic , 
wiiT s. (Cass.). 

)axteiiaine, licl', 1"' de Donnez. 

Jantehaine, 11., c"° de Liilers. — Cnnlernaint , i43o 
(Atcli. nat., JJ. 9fl8, n° .3, T 11 1"). — Cnnle- 
vniiif , i.")07 (lîdutlidrs, I. II, p. ^''7.')). — Ciinle- 
rine, 1028 (Arcli. nat., J. 101 (i, f 'jifi v"). — 
Chniilfriiif , iS/i') {il/id.,}. 7H7, 11° l). — Chniilc- 
rniiie , j(ji.3 (terr. du doin. d'Air., P .")6 v°). — 
Cniilriiiiie , i8i7 (en([. post., liiHli., p. 668 r"). 

Jantebaine, liel', c"' de Lisbourj;. 

li.vTEnAiNE, f. ,c."' d'OITretlnin. 

Iameraine, s°"dc la c"'dc liaineciiiirl. — Qiiiternijiie , 
i.")02 (cil. de Sainl-liei'l., n° 3726). 

)iNTi;nAiNE, 11., c" de Saint-Pol-sur-ïernoise. — 
CnnUraiiie , v. ii63 (alili. de Cciranip, c. 1). 

— Qtniiis rniii', i •> 1 i failli, de Ceicaiiip, c. m). 

— CiinUiriiim , isO;) (cari, de Ci'rcnmp.f" (i;) r"|. 

— C.nntrainp , wiii* s. (Cass.). 
P<niiic du comté de Saint-Pol. 

!ameraise, 11., c"' de Tullenl. 

liNTEiiAiNE, f. et lief, c"' de Wierre-Effroy. — Cmii- 

teraine, i38() (Rodiére, (Clartés diverses, p. 'la). 

• — (in)ilri'iiif , wiii' s. (Cass.). 
.Iiidis dans la paniisse de Réiy. 
)a.\terai!<e, iinr. f. , r'" de Wiinill'. 
MNTivAiiT (Le), f. et lief. c"" de IJoiirnonville, iiioiiv. 

du cliMt. (le liniiioinliert. — Campliiiard, i553 

(déclar. des fiefs du lioul.). — Citiiliiinr, xviii' s. 

( Cass. ). 
.'antisaut (Le), li. et miss., c" de .Selles, oIlL de la 

Liane. — < ^itndnnrl , \-;'ii (av. de Selles) 
Iamimnve (cad.), écart, c°° du Quesnoy. 
iiNTi AiuE (Le), lief, c" de Sorrus. 
IvoUTiiE, (ief, c"° de l'ressy, lenii du cliàleaii de 

Pernes. 
Iai'aiiiieiue (La), anr. L, c'" d'Aliiiclluin. 
lu'AiiDERiE (La), lieu dil,c"'' de Saiiil-liiMiiy-au-Bols. 
;Ai'ii(.unE, anc. h. de la c"° d'Outreau, réuni à 

!îou!o(;n('-siir-\ler eu iBSô. — (MpjKscure, iai^o, 

(Arcli. nat., .1. ii;>.'). n" ki j. — Cnpepscitre, 

Mil' s. (méni. Soc. acnd. drn.ml.. 1. W, p. aSi). 



— Capeslure {pour (Inpescure) . i338 {ihirl., t. 1\, 
p. 3o8). — C/ipescnre, \\° s. (Arcli. nat., J. 792, 
n" 28). 

Capelbois, fief et liois, c°' de Quercamp. — Le ùi- 
pelbois, 1693 (lef;. aux fiefs, f 19 r"). 

Fief tenu du roi à cause du cli.ileau de Saint- 
Omer. 

(JAPELETTE (La), lieu dit, c"' d'Alimlliun. Emplace- 
ment de l'ancienne clmpdle de Lianne. 

Cai-elette (La), lieu dit, c"' de Boulo{;ne-sur-Mer. 
près Osiroliove. Eiiiplaremeut de laucienne clii;- 
jielle du Saint-Sanjj. — Ciipi-hlle , xiui" s. ((]ass. ). 

(^iPELETTE (La), 11., c'" de Coquelles. 

Capei.etie (La), h., c"' de Zouafques. 

Capei.i.e, 0°° d'Hesdin. — (dipeUa, 1079 (D. Bel., 
cari. d'Aucliy, p. 19). — /><■ Caprin, 1-291 (ihid.). 

— /.c CappcUn, i3/i3 (cil. d'Art., A. 603, 11° ;i). 
^- Cappelles, i638 (Coll.erl, Flandre, I. C\L, 
P lo-.î v°). — Chapelle, i6'io ( Alliol, dioc. d'A- 
iniens, p. 68). 

Capellc, en 1789, faisait partie du liailliaj;.' 
d'Hesdin et suivait la coulume d'Arlois. Son 
é(;lise paroissiale, diocè.se d'Amiens, doyenné de 
Laliroye, était consacrée à saint Vaast el avait Bré- 
\illers pour secours; l'ahlié d'Aucliy présentait à 
la cure. 
Capelle, II., c"' de Hainclliun. — Itclln Capellu . 
1 1.')7 (cli.de Beaulieu, p. a80). — Lncopela , 1 iSCi 
(clironic. Andr.. ]>. 819 h). — Capella, 1908 (cart. 
de N.-I). de Boni., p. 118). — /.'• Capeh, 1286 
(mém. Soc. acad. de Bout. . I. Mil, p. 36). — /.c 
CappelU' , lâa.') (ciieill. de N.-D. de BouL, G. 91). 

— La Clmprlle, xvm' s. (Gass.). 
Fief tenu du liaillape d'Outreau. 

Capeli.e, 11., c°* de Coveccjues. — Cn pelle -lez - 
Cniéqite, 1 '169 (Arcli. nat., J. ioo3, f^ 21 r" ). 
■ — CnpclUi Sancti Odniiis, v. i,")i9 (Tassarl. 
pouillé). — Im ChnpeUe-le>CoijCsques , L^iiS (Arcli. 
nal., J. 79,"), n° '1, f ao r°). — Capppllc-sur-l- 
Li/s, 1559 (partit, do Tliér. , p. 3/17). — Copelli-- 
xur-la-l^;is, 176a (Expilly, I. 1. p. '19). — Oi- 
pelleg-sur-Li-i , xyiiTs. (Cass.). 

(.'apelle, en 1789, faisait partie du lialiliaj;e 
d'Aire, après avoir dépendu de la ré(;ale de Tlii'- 
ronannc. et suivait la coutume d'Arlois. Son église 
paroissiale, d'aliord di<icèse de Tliérouanne, puis 
de Boulojjni^, doyenné de lioniy, élail consacrée à 
la Vierjjc; le seigneur du lieu présentait à la cure. 

Capeu.e (La), anc. alili. I"»- Cappi.es. 

Gapei.i.e (La), lieu dil, c"' de Fonlllin-Ricamelz. 

Capeli.e (La), h., f" de Leuliringlieii. 

Capelle (La). II. c"' de Merlimont. 



|)i;i'ahti:mi;.\t di i'asdk-calais. 



Ch'klle(L>), lirii ilit cl liol, (''(le Suiiil-Klienno. 

C\i'Ki.LE (Li), 11., c'" de Sniiil-JosM'. 

Oapelle (Li), lii'f, (■"* de Vurcliiii. — /./ (.'<iy)c/<', 
ia((5 (cari. iiis. trAucliy, f ii)8). 

f^vi'ELLE (La), f. el fiel', c"" de Wierre-KITioy. — /.i' 
CImpette, ia85(uiéai. Soc. acad. de ISiml., t. I\, 
p. a46). — Le Capelle, laijB (cli. d'Art., A. ^i3, 
ri° g). — La Chapelle, XTiii' s. (Cass.). 

Fii'f tenu ilii roi à c.iuse de son roinlc de liou- 
lo(;iii'. 

(iArti-LE-l'eniioM, c"" d'Auliigny. — Cafietla, i2.)i 
(ubb. du Monl-Saint-Kloi). — Punnchia Omnium 
Saiictoiiim versus Albiiiiacmn, laOi (cari. d'.Aii- 
l>i(;n\ , i° 5o r"). — Le Capete d'encosté Aiibiffiii, 
1378 (i6i(/. , P y3 v°). — Capella, xi\' s. (ibid.). 
— ■ €hapele-U'.t-.\ubifr,té , xviii' s. (c. de Do Lisie). 
— Capelle, xmi" s. (Cass.). 

Capelle- Kermont, en 1789, faisait parlie du 
liailiiaye d'Aulii|;ûy-le-Comle et suivait la rou- 
tiniie d'.Vrtois. Son église, diocèse dWrras, doyenné 
d'Aubigny, district de Marœuil, secours de Frévin , 
élait consacrée à la Nativité de la Vierjje, aprè> 
l'avoir été à Tous les Saints. 

Cai'ellebie (La), lieu dit, c" de lioubers-sui - 
Canche. 

CvPELLERiE (La), anc. f., c" de Diéval. — Ae Capetlc- 
rie, le Cappvrie, te Cap/telenj , la Cliapellerie , 
iviii" s. (prieuré d'Hondain). 

('.APELLEBiE (La), lieu (lit, c" (b> Lottinjjlien. - - La 
Cliapellerie, lOgo (abb. de Samer). 

Capeli-ebie (La), lieu dit,c"°de .Merck-Sainl-Liévin. 

(^APELLEBIE (La), lieu (lit, c"° de Vaudriugbem. 

(JAPEi.i-EBiEs (Les), aac. inan., c°° d'Heucliin. 

Capeli.e-Saini-Riiiiieb (La), lieu dit, c" de Tu- 
be l'sent. 

Capelle-sous-Sai.nt-Josse (La) ou Capklle-à-Iîbamie- 
Tbingue (La), 11., c"' de Saint-Josse-sur-Mer. — 
Capella suhtus Monsterolum , i3i).") (Arcli. nat.. 
K.. \}!i, n" 'il). — Les Capelles, 1/177 (t'i'<-''IL de 
rii(')l.-Dieu de Moiitrcuil, 1° a8 r"). — Cappellrs- 
ti)ubz-Saincl-J(iase , i'i79 (av. de Merlimont). — 
Les Capelles-lès-SaiiU-Josse , il>']-j(ibitl. , f 1^7 r"]. 
Fief tenu de l'abbaye do Saint-Josso-sur-Mor. 

(Japendu, il. et anc. cbàt., c" de Moiicbv-Cayeui. - 
Catpendti, n56 (cari, de Tliér., p. ■!7). — Ca- 
pendu, xviii" s. (Cass.). 

Seigneurie vicomtièie tenue du iliàloau il- 
Saint-Pol. 

I ! vpi'E, liaul. , c°' de Marquise. — Le mniit de Capples , 
i56a (cueill. de N.-l). de lioul., G. 7,")). 

(.APPLES (Les). 11., c"' di!s Attaques; empincement 
de l'ancienne abbaye do la Cnpi'lli-, fondée vei> 



ioi)0,sous 11" vocable ilo Nutie-UiiMi-, et détruit" 

vers i3/it). - Capella, 1110 ( im'in. du Coin. 

llum., I. IX, p. :»()). — SancliB Mariœ Capella 

jiixla Merc. , 1 a.'jS ( 0. Grenier, l. CC\LI , (° ifn ). 

-- Ltt Capelle. 1 380 (Tailliar, rec, p. :tSa). — 

Capella healœ Mariw, Mil* s. (Laiiib. Ard. , p. 77 ). 

— La Capiele, xiii' s. (roman d'Fiistache l>' Moine. 

p. /17). — Le Capelle Soslre-Dame de le: Ijhijnes, 

136 1 (.11. d'Art., A. C9/1). — Le Caple, i3<')'i 

(Arcli. nat., J. iiay, n" aS). — Caple, i.ô.'tli 

(lerr. angl. du Calaisis, p. 3o). — Grande el 

pelile Cappe, xviii* s. (Cass.). 
Vi)ir liiiuciiAM. 
Cappbes, fief, c'" de Boursin. -- t^npernes, 1363 

(mcni. Soc. acad. de BouL, t. XIII, p. 873). 
Capbe, L, c"" de Tingry. — Caperneiz, 1 1 13 (cil. (b- 

Samcr, p. a8). — Caprenu, 1 1()3 {ibid., p. '17). 

• — Cuppres, i,")i3 (Bignon, géncal. de Bournoii- 

ville). — Cappree, i5r)3 (déclar. des fiefs dci 

Boni.). — Câpre, xviii" s. (Cass.). — ■ Cappe (c. 

Ktat-maj.). 

Fief l'Hu du diàteaii Ai- Tingry. 
CAPno>viLLE, f., c"* d'IIe~inond. — Caproinille . 

xïiii' s. (Cass.). 
Capï, h., c"" de Beiigny el de VilIcrs-au-Flot. — 

Capi, lalii (c.nsier d'Air. . t" i() \'). — Cappij, 

1739 (Maillarl ). 

Capy, en 1789, faisait parlie de la Picardii'. 

élection de Péronne. Son territoire était mi/Zim 

purrofhiœ. 
Capï, lieu dit, c"° do la Buc(iuiére. 
(^AiHE (La), bois, c'" d'.Mquines. 
Caqdeeel, fief, c"" de Réiy. — Carqunel , 1739 

(VingUènies,!. DCXXVlll). 
CiRAQi'ET (Le), f. , c"' de Boursin. 
Cabaocet (Le), 11., c"° de Desvres. 
Cabaouet (Le), II., c"° de Lungfossé. 
CjniJON (Le), anc. inan., c"" de Ferques, s"" d'Eliii- 

glien. — Le Car'ion, i658 (cueill. de Beaulieii). 
Cabdealx (Les), niiss., c°* d'Audingben. 
Cabdevaoi.>ue, licf, c"* de lîeauinotz-loz-Cambrai. 
Cardonnois (Le), lieu dit et lief, c"" d'Houvin-Hou- 

vigneul. — Cardniiiaiii, 1073 (m'"' de Neufvillo. 

cil. citée p. 5a). — Le Carduimni, 1309 (lerr. 

de Rebreuve). — Le Cardoniwis, i7rio(bibl. i\r 

Beaiilieu, titres de fam.). 
Caiieli V, lief, c"" de Fonlaine-les-Herniaii. 
(iABEMBABT (Le), anc. pagas (|ui comprenait quelque> 

cemniunos du cinton de Carviii el Estevolles, dans 

le canton de Leiis. — Pajjus CaribanI, 6-'i (cari. 

(le Saint-Vaast. p. 18). — Carinbnul. 877 (l'ad.. 

|i. 3i)). — karabaiilum. \}C^!i (van de l'iill'. 



88 



DEl'AliTEMENT Dl PAS-DE-CALAIS. 



p. "5). — Pa/riis Kin-uhatinsts, g64 (cart. dp 
Sainl-Pieire de Gaïul, t. 1, p. 38). — Comilatiis 
Caienhaiii , io3() (Mira-us, t. J,|). 56). — Carabaii- 
tum, 966 (annales s" Pétri Bland., p. 90). — 
l'agus Caienbanteims , 1107 (Piot, cart. do Saint- 
Trond.t. 1, p. 3o). — l'agus Carihaut, m' s. 
(cari, de .Sainl-Vaast , p. iS). — Karembaut, 
t220 (inveiit. des oh. de Lille, t. 1, p. i.ja). — 
Curembaut , 1290 (cliap. d".\rr., c. 15.). 

CiP.t><:ï, c°" de Viniy. — Carenci, iiSa (cart. dn 
iliap. d'Arr., n° 19). — Karenchi, ii54 {ibiiL, 
n" 20). — Carenrhi , 1 170-1181 (cart. de Saint- 
Barlliél., Il" 3). — Kearenchi (Lf. Carpentier, pr. , 
p. 18). — Kamici, 12/1") (iV/. , n" 78). — Clia- 
lenchij, 1272 (cil. d'Art.). — Clmienri, 1 3().") 
(ibid,). ■ — Carencij, 1 867 (cliap. de Sainl-Barthél. , 
cl, I. 2). — Cnrancbi, i.')5() (D. Grenier, 
I. CLXXXIV, p. 22G). 

(J.irency (érection en marquisat de i(i(),")) fai- 
sait partie du bailliage de Lens en 1789, et avait 
une coutume locale rédigée en 1607 suivant la 
coutume d'Artois. Sou église paroissiale, diocèse 
d'Arras, doyenné d'Aubign), district de Marœuil, 
était consacrée à saint Aignan; l'évéque d'Arras 
conférait la cure. 

"..iBiEii, (Le), chiit. et fief, c"" de Souciiez. — Ca- 
rii'l. 1 200 (l)ucliesne, m"" de lîétli., pr., p. 370). 

— Koiiotum, 1200 (cart. des cbapi'ljenies d'Arr. . 
1° 1 5 r°). — Carioet, i357 (cart. de Saint-.lean-en- 
rKstréo.p. 617). — Le Curioeul , 1/107 (arch. ilu 
Nord., comptes de la baillic de Lens j. — l'.niijeul, 
1.J29 ( iéiV/. , chambre des comples,L. 10). ■ — Cav- 
leii/, 1720 (Saugrain, p. S'io). — C.aneul , xmi's. 

, ''^'■'-'■^- 

]\nî.KHico, lief, ( '" de \Vis(|ues, tenu du roi à causr 

du rhi'ilc'iiu (II' Saiul-Oiner. 
vABLEHïF. , f". c'" ib' Longuenesse. 
]aruici.i, aiic. man. l't lief, c" de Delettes. 

Seigneurie \icomtii're tenue du roi à cause du 

chàti-au d'Aire. — Calhnc, l'A"]!! (carL descbartr. , 

r lô v"). 
JAnLUi (Le liii.VND et le petit), t., c"" de (îuarbecque. 

— (^itrhns, Cnrtuic, 1277 (chap. de Lillers, c. 1). 
■ — Cnrlewich. is"]^ {ibiil.). — Ciillcwich, i3o7 
(bull. Mor., t. \11, p. (>io). — Carluy, i^iG 
(Arcli. uat., J. innr), n" 3). — Caihniis , 177'! 
(I). Grenier, catal. alphab. , p. ô'i). 

.'ap.liï, fief, c'" de Valhuou. 

Itniï, c°" de Samer. — QiterlliiicusiHjmjiû Hiiinmensi 
supiT Jluciii EliKi, 8G7 (cart. Sith., p. iiti). — 
AnW»,'ii33(D. Grenier, t. XGVH, l" 80 r"). — 
Cnrlij, 1 1 73 (ch. de Samer.p. '10). — ()i('ir<i [lire : 



Quarli], 1199 {Mil., p. 53). — Oiroli , ^11° s. 
(chronic. Audr., p. 8oi b). — Quarli, 1278 
(cart. de Monireuil, p. ii9). — Carluic, i338 
(mém. Soc. acad. de Boni., t. XVI, p. 189). — 
Culluic, Caluic, i3i3 (Rodière, prieuré de Beau- 
rain, pr. , p. i3o et i35). — Carhiich, i5oi 
(compt. de BeuvTequen, P 100 v°). ■ — Qnerly, 
lôi 2(Tassart,pouillé). — Quarlis, iô59(Mira;us, 
t. IV, p. 662). — Quarlij, i55y (mém. Soc. acad. 
de BouL, l. VI, p. 342). 

Carly, en 1789, faisait partie do la sénéchaus- 
sée de Boulogne, ancien ressort judiciaire, partie 
du bailliage de Boulogne, partie des bailliages 
d'Etaples, (^lioquel et Bellciontaiue , et suivait la 
coutume de Boulonnais. Son église paroissiale, 
d'abord diocèse de Thérouannc, puis de Boulogne, 
doyenné de Samer, était consacrée à saint Marliu: 
l'abbé de Samer présentait à la cure. 

C.iRUE (Le), h., c'" de Cavron-Saint-Marliu. — Val- 
Us de Carmis, 1270 (ch. d'Art., A. 18, n° 8). 

CjinuES (Les), lieu dit, c'" de Berniculles. — Les 
Cannes, xviii' s. ((^ass.). 

Em|)Iacement de l'ancienne succursale de la 
maison des Carmes de Jlontrcuil, fondée au 
\\' siècle et supprimée à la Bévolutiou. 

Gakmes (Les), lieu dit, c " de U'isuies. 

Caiixes (Lesi, f. , c°' de Brunemberl. 

GAnxiEn (Le), anc. man.. c"° de .Saint-Laurent- 
Blangy. • — Le mes ihi l'.armer, ia85 (ch. d'Art., 
A. 3i, n° 17). 

Garkove (L\), anc. I'., c°' d'Aire-sur-la-L\s. — A,e 
Carnuie lès la ville d'Aire, i525 (bull. Mor. ,t. IV, 
p. 235). 

Gab>ote (La). L, c'" d'Auchy-lez-Hesdin. — Le Car- 
Hoie, laia (D. Bét.. cart. d'AucIn, p. 1G2). — 
L'Abhme de la Cariioye, 1370 (Arch. nat., J. 790, 
n- 28). " 

GAnxovE (La), bois, c"' de Boyaval. 

G'iRNou; (La), f. , c"° de Brunemberl. 

GiRNoiE (La), bois, c"" de Glerques. 

GARNOit (La), bois, c"' de Doudeauville. 

Garnoïe (La), h., c'" d'Euquin. — Cartiodta , 1119 
(mém. Soc. acad. de Boul., t. \ll, p. 5.")). — 
Carnoie, 1179 (cart. de Tbér., ji. 5i). — Car- 
miya, \v* s. (terr. B de Thér., P 21 1 r'). — La 
Cariiny, wiii' s. (Gass.). 

(^AiiNOïE (La), écart, c"" de Festubert. 

Gabnoïe (La), h., c"" de Fléchin. — La Camms, 
xviii' s. ((^ass.). — Le Corroy (c. Etat-maj.). 

Gminoïe (L\), lief, c"' de Flécliinel ( Viuglièmi's, 
t. GCLXXXIX). 

Garnoïe (La), bois, c'" de Liguy-Saint-Klochel. 



i)i;i'\iiTi:\ii;\T itu pas-dk-calais. 



X<( 



•.ABNUIE (Là ), I., i"' de LolljïloSSi'. 

Fiel tenu de la seigneurie diidil lieu. 
Oarnove (l'A), lief, c'" de IliilielHiui-jj-l'Avoué. 
laRNOïE (L*), anr. niiiu. el licf, c" di- Saidclioy, 

tenu de la Chapelle-en-Douriez. 
<>iBsoïK (La), bois, r°' de Touriielieui. 
CAnoTTK (La), anc. ni'", c'" d'Acliirourt. 
(^AiiOTTES (Les), lief, c"° d'Kcliinjflien. 
(anHÈiiE (La), source, c"" de Tiiijjry. 
OAHiiUExoiSB (La), riv. qui prend sa source à (;ré(|uy 

et se jette dans la (jaurlie à Beauraiiiville. 
liARnEAi'x (Les), tief, c"" de Peuin. — Ia's (>'«re«n.r, 

1709 (l)il)l. de lîoaulieii, litres de l'am.). 
(!iRRtÈnE-NoinE ( La), ruiss. , c" de liéty, alll. de la 

8lack. 
(Barrières (Les), f. , c'" d"Alincllinii. 
Carrières (Les), lief, c°' de Bruay, niouv. du cli;iteau 

de BiUhune ( Arcli. nat., l'. t>.<i'i6). 
<^lRUlÈRES (Les), h. , c"° de Kiennes. — Lapiiliciiia 
inter monlem île Fielnes et Aiitigaliem , v. ii'j-i 
(clironic. Andr. , p. 8i3 n). 
lIvRRiÈRES (Les), liois et fief, c"' de Neuville-Vitasse. 
— Le Itois de» Carnèie», 1 'it)li (anli. du Nonl, 
rliamhre des comptes, L. 10). 
(Barrières (Lrs), f. , c'" de Réty; anc. le Val. — 
K<i//is , 1 1 ! .'1 ( clironic. Andr. , p. 794 a). — Le Vnl . 
1286 (lerr. de Beaulieu). • — Carrière, .wiii' s. 
(Cass.). 
Carrières (Les), m"" is. , c°* de Soinpy. 
Cahrières-i>u-Haut-Bax (Les), 11, c"° di' Ferque^. 
Carroï (Le), liois, c'" de l'arenly. 
Carvin, cIi-I. de c°", arroud. de Bctimne. — Cariiui , 
iijd (cil. de Saint-l'ierre de Gand, n° 197). — - 
Charuiii, xiii' s. (ihid., n" (ia/i). — Carviii, iHo() 
(cliap. de Lens). — Carvenl, i.'ii 4 (cli. de Saint- 
Bert., n" t453). — Curvend, l'mo (ahl.. de 
Saint-Vaast). — Cnmeits, i4.'ii (abl>. d'Hénin, 
1.5). — Carniis-en-Carvmhaut, i5o7 (Boiilliors, 
I. Il, p. 397). — Ca--vin»-lez-Hpmiiis . \vii° s. (Le 
l'ez, épilli., f 3oo v°). 

Carvin-Epinoy, en 17S9. était le chef-lieu de la 
cluUellenic el principauté de ce nom el faisait par- 
tie du bailliage de Lens; sa coutume locale avait 
été rédigée en i,")07. Son église paroissiale, dio- 
cèse de Tournai, doyenné de Campliin-en-Carem- 
baull, était consacrée à saint Martin ; Tabbe de 
Saint-Pierre de Cand présentait à la cure. 
CiRviN, II. et lief, c'" du .Mont-Bernanclioii. — (Àir- 
i-eiit, 1 190 ^Bouyer, chap. d'Aire, p. a.'J9). — Le 
ipand Carrent, l'j'ji) (Vingtièmes, t. I).\.\\l). — 
(irnnd-Cahin, l'etit-Caliin, xnii* s. (Cass.). 
CiRsi; (Lei. écart, c'" du Locon. 

PIS-DE-CALAIS. 



Caserse (La), écart, ( "' de Baïiiicourt. 
(JtsENARE (Le), anc. raan., c"' d'Audenfurt. 
Cassaiunk (La), f., c" de .Siiinl-Klicnne. — La Cai- 

tiiie, xviii' s. (Cass.). - Cnrliain- (c. Ktot-uiaj.l. 
Fief tenu de la seigneurie d'Audis<pie. 
Castel (Le), lii'f, c'" île Caiiipagne-le/.-llesdin. 
Castel-Boriiel, lieu dit, c"" d"> .Mourieï. — CVu- 

tenlz llordealf, 1 1 'i-J (p' cart. de Doinm., f' ."19 r"). 

— Catlellun, llnrdel , iiDj (iV<i</., T .'1 r°). — Cd.- 

let-llnrdel, xiii' s. (lerr. de Doniinartin). 
Casteleiis. lief. c" de Bétliniie, tenu du cb.il. dudil 

lieu (Arcb. nat., P. ao'iO). — Cntlelerj; , xiii' s. 

(rarl. de Saint-Barthél., n" 1 a'i). — Le» Qittilen. 

ilSag (lerr. de Bebrcuve). 
Castrbcate, fief, c"" d'Hinges, mouv. du chàl. «le 

Béthune. — Caalrri;ale, \\\\' s. (aich.de Bélli.. 

FF. 38). — Ca.itrei;atte , 1769 ( \ ingti.-me-^ , 

l. CCCLXXXV). 
(lit (Le), anc. m'", c"" d'Arras. 
Cat (Le), ruiss., c"" d'OuIreau. 
Cat-Corni; nu Cacornu (Le), ruiss., c" de Saiiier. 

alll. de la Liane. 
Gat-Corno (Le), anc. man., 1" de Sainl-Laurent- 

Blangy (abb. de Saint-\aast, H. 1717). 
C\t-Corm; (Le), II, c'" de Verlinclbiin. — Le Cu- 

(■or;m, xiii' s. (Jongl. d'Arr., f" 4.'i %"). — Cacor- 

iiille, 1393 (Arcb. nat., J. iia'i.ii'" 26). — A«- 

kornu, iS/17 (enq. posl.). 
Caté (Le), ruiss., c"° d'Aniblcleuse. 
Catelebs (Les), lii'f, c" de Wavans, h. de Beauvoir. 
I^ATELtT ( Le), f. , f" d'Audrebem; emplacement de 

l'ancien château. 
Catelet (Le), lieu dit, c'" de Boiry-Becquerelle. 
Catblet (Lb), II, c"* de Bourthes. — Caaleteir, xii' s. 

(cart. de Saint-Georges, 1" '10 v°). — Caitellelh , 

it'iL- (cliap. d'Aire, c. l). — Ca»tetes, la/ilifbnll. 

Mor., t. VIII, p. 7o3). 
Catelet (Le), II, c"' de Cavron-Saint-Marlin. 
(iATELET (Lb), anc. man., c"" de Cliérizy. — Le Ctn- 

tellel, ilio-j (Arcb. nal., P. 3060). 
(Iatei.et (Le), fief, c"' de Coulomby. 
Catelet (Lk), b.,c"'de Doudcauville. — Calhelei , 

18/17 (enq. posl.). 
Catelbt (Le), lieu dit, c"" d'Hénin-sui'-Cojeul. 
CWelet (Le), 11, c°" d'Hucqueliers. — Caslelierf . 

xiv° s. ( Vrrb. iiaU, J. 79a, n" 28). 
(;àtelet (Le), f. ,c"° de Nabringhen. — l^ Qaairle: . 
i.");)3 (déclar. des fiefs, p. 3a). 

Fief tenu du roi à cause du comté de Bou- 



logne. 
i;vtelet(Le). lieu dit. r'" de Bi 
(Catelet (Lb), t., ('" de Selles. 



riboval. 

— Ci(/i./cl icad. 



'.)0 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



Cmelets (Les), licl', <■"' (rAvesiics-lp-Comte. — Les 
Caslelers, 1617 (cari, des cliartr" de Gosiiay, 
t. IJ'" i.'i V). 

(atei.ets (Les), iiiif. m'°, c'" de Bruay. — Les Cas- 
mllers, 1878 (cli. d'ArL , A. 77'!). — Los Catlel- 
Irrs, i4.35(cai't. des tlinrtr"' de Gosnay, f° ,'Î2 v"). 

(JiTEBïiLLE, lieu dit, c°' de Maiiinglien. 

CirenivE, aiic. f. et anc. hcrmilage , c" de Wimille. 

(atich im Catï, lief, c"' d'Orville. 

fiiroiiivE, auc. laub. de liélliuin'. — Gouloruive , 
1233 (l)ucli., m°" de Bélliiine. \t. 10.')). — Go- 
linwnve, ia5o (cliap. de Saiiit-BarlhéL, c. 1. 
\. 5). — GoufuiTir", i3i8 (cari, des cliarilables de 
Bélh., fa v"). — Golom-ive, Goutom-ive, i35o 
(ihitl., P a3 r"). — Gotlxwe, i3d/i (cueilL de 
Saint-Barthél.). — (/'«(oriKc,xiv's.(rliap.dcSaint- 
BarlliéL, c. 11). — Cotlonrive. xii' s. (cart. de^ 
chartr" de Gosnay, t. I, f° «81 r°). — Galorire, 
L^iiS (cueill.dc .Sniiil-BartIiéL). — Les Caltorives , 
i638 (Coll)eit, Flandre, I. CVII, (* 47 v"). 

GiTOUiLLAiiE (Le), ecait, c'" de Cormont. 

(Jatove (La), 11., c"' de Belle-el-Hoidlerorl. - - Co- 
ihoiie, Catiiui:, Chalavnne , Calheoii, 1 fi.l^-i ()4ri 
(Bifjiion, géiiéaL Acary). 

Gatovk, lieu d'il, c"° d'naniiiijjlieii. 

(^ATBicE, lief, c"' de Sainl-Hiiaire-()i)tlc. 

(iAUBnm, lief, c°' d'Esquerdes. — Le fief de la Prérolo 
mimmé Qtulierins, 1709 (Vinjjlièmes, 1. GCL\I\ ). 

<iAucllE^ , (ief, ('"■ de Gémy, tenu du cli.it. de Toume- 
liein. 

GAL<.iiËNnAi., lief, c"' de Quiœléde. 

G\tciiiE(L»), i""dc BiMunieU-ies-l,ogcs. — Cnlceaia. 
i()58 (Le Gar|)entier, pr., p. 7). — Cnlcein , i-x'ili 
(cil. d'Arl., A. 10). — Le Kuuchic, xiii' s. (Bi- 
couarl, p. lo'). — Le Cancie. \iii° s. (J(>n(;!eurs 
d'Arc, r 'k! r"). — Calciala , i.fili (Godefroy, 
Maliaul, pr., p. 4."!). — • La Cauchy-le-Sainl- 
Mtirtiii, 17.');) (Vin(;lièmc9, I. CCGCXW). 

La Gauchie, en 1789, n'était qu'un liameau de 
la paroisse de liailleuhal, dont son é,^lise était 
l'annexe. 

Cauciiie (La), lief, c" de (iliocques. — Le Caiirhije. 
i4io (cari, des cliarlr" de Gosnay, t. I, p. '1 '1 \"). 
— /.-■ Gauchie, i4:ti (ihid., f 100 r"). — l.e 
Gauchie de Clwcquei , i44() {ihid., T i4') 1°). 

Gauchie (La), 11, r'" d'Isques. — Le Gauchie de 
)sehe, 129:! (cil. d'Art.. A. .iS, n' .'il). — La 
Guurhije, i55o. (coiisl. de Boni.). 

Gaucuie (La), lief, c"" de Marenla. 

Gauchie (La), lief, c"' du Monl-Bernanclion. — Lu 
Guuchy, i7H9(Viiigtiènii's, t. I)\X\I). 

l^uicHiE (Lv), lief. (■"" de \cii'lken|iie ( Vingtièmes). 



Gauchie (La), fief, c°° de Simencourt, tenu de l'ahli. 
de Saint- Vaast (abb. de S.-Vaast, H. loia). 

Gauchie (La), lief, c°' de Violaines. — Le hauchif, 
1248 (Ducb., in°" de Bétb., p. 47). — Galseia . 
\'.hh (abb. de Chocqucs, c. m). — Galceijst. 137'! 
(ihid.). — Le Gaulcie, 1275 (cliap. de Salnt-Bar- 
thél., c. I, I. a). — Le Gauchie, 1976 (lAiV/.). 

CArciiiE-D'EcQBES (La), h., c"" d'Ecques. — Galceia , 
i3o4 (arcb. de Saint-Oni., G. 860). — Gauchi, 
)3a9 (ch. d'Art., A. .')o4). — Caurhie-Renaud . 
\iv' s. (arcb. de Saint-Om., G. 863, l" Gi v°). - 
I^e Gauchie-d' Esque , i43a (cart. cité par Gourtois, 
p. 5')). — Lu Cauchie-RegnauU, 1 469 (Arcb. nat.. 
J. 1003, S° 33 v°). — Gauchie-lez-Ecques, 1679 
(rout. (jcnér. d'Art.). 

GAUcuiE-Dc-Loguix (La), écart et anc. chat., c"' du 
Ilaut-Loquin. — Le Gauchie, ihât) {Kvch. nat., 
J. 787, n" 8). 

Cauchiette (La), h., c"' d'Ainettes. 

Caocuiettb (La), h., c"° de Divion. 

Gaucuibite (La), lief, c"' de Violaines. 
Arrière-lief du cbàteau de Lens. 

G\uciioisE (La). 11., c"'d'Ardres, au Pont-sans-I'areil. 
— Coucheiiiiade , 1380 (Diiciiesne, m"" de Gnines. 
pr., f). ag.'i). — Couchouadc , 138.^) (Histor. de Fr. . 
t. XXII, p. ()54; compol. bailliv. Franc). — C"m- 
cheirade, i3i9 (cart. de.s cbarlr., 1'° 98 r°). — 
Gouswade, i.'iôl) (terr. angl.du Galaisis, f° 1 '10). — 
Grande et petite Gaiichoise , fj-o (arcb. d'.Ardres). 
L'ilc de la Gaucboise est formée par les canaux 
de Saint-Oiner à (Valais, des Trois-! iornels et du 
Bas-Houlel. 

f^AucuT "Il Gauchie, n/i'n.n Licvues, fief, c''"d'Audniif(|, 
ZMlken|ue el Norlkerqne, tenu du roi à cause du 
obàte lu d'Andrulcq. 

(^AucHV-À-i.A-Touii, c"" de Norient-Foiites. — Gaa- 
chi, 1207 (<^<"''- ''" cliap. d'Arr. , 1° 21 v"). — 
Gauchia, i3oo (Arcb. nat., S. .5o42, n" 18). — 
La Gauchie, i348 (rarl. des cbarlr. de Gosnay, 
I* 391°). — Gaiichie-à-le-Tniir, i(ia8 (bibl. de 
Beaulieu, titres de fam.). — Gauchy-à-le-Toui; 
1730 (Saiijjrain, p. 34 1 ). 

(iaiicby-à-la-Tour, en 1781), faisait parlie de la 
scnécbaussi^e de Sainl-Pol et sui^ail la conlunie 
d'Artois. 6'on église, d'abord diocèse de Thé- 
rouanne, doyenné de Lillers, puis de Boulogne, 
doyenné d'Aucby-au-Bois, secours d'Vuchel, élait 
consacrée à saint Pierre. 

Ciuci.ixcouiiT, fief, c"° de Nort-Leiilingbeni. 

Caucouht, c°" d'IToïKlain. — Ganhesciirl , Ganescurl , 
ii.")4-iir)9 (cart. du cbap. d'Arr., n° 38). — 
C.nahrsaiii . iii)'i (cart. de Saint-Barthél. . n° 9). 



i)i:paiitkmi:nt du pvs-dk-cai.ms. 



'.Il 



■ — Omcciii/ , I i().'i (Jonj'Ieurs il'Arr., C lOr"). — 
Oiusairl, I igK (chap. d'Arr.). — Causcinitl, iai3 
(Moroaii, t. CXVlll, p. ao v"). — AVimcmiI, lai.t 
(tarl.de la Braydle, (° 17 \"). — (miiscuH, lai.) 
(cart. dos clinpellenics d'.'in-., f'iia r"). — Cmm- 
c(ii(i(, 1 a 2 7 (iliap. d'Arr., 1. (..-r.). . — Cliaiiraul , 
lya'i (roj;. kartartiiii, f° iKi r"). — ('.hauescovl , 
12 36 (ohap. de Saiiil-Bartiiél., c.I,l..")). — Ciiics- 
coi(, ia4a (cari. d'Aiil)i(;iiy, f" i>() \°). — Caiic- 
court, laGi (censiiT d'Arr., T 1 (i \°). — Cuuœc- 
couvt, i3og (ch. d'Art., A. aâ»), n" i ). — kuii- 
Lourt, i3iS (mém. Conim. des monum. liislor. du 
P.-de-C, t. Il, p. aai). — CaucorI, iSay (lerr. 
de Reltreme). — CatiUdcourt , \\\\\' s. (Ricouart, 
p. 58.'i). — Cttvenurt , i7ao (S.niijpain). — Cau- 
cowt, xïlli" s. (Cass.). 

Caucourt, i-n 1789, laisail partie de la ;;ou\c'r- 
nance d'Arras et siii\ait la couliinic d' Artois. Sun 
éjjlisc, diocèse d'Anas, doyenne d'iloudain, secours 
de Gaucliin-le-Gal, était consacrée à saint Pierre. 

CiAtuEBnosE, lieu dit et fief, c"' d'Arqués. — Cmitlc- 
brvne, 1 36a (raéni. jMor., t. XV, p. aGa). — 
Cael/hrone, lioy {ihiil., t. \IV, p. aSo). 

Gaudeuiionne, lieu dit, fief et ruiss. , c°° d'OuIreau. 
. — Cautlebroune , 1871 (se. d'.Vrt., n" a37). — 
Caudebronne, i4i5 (mém. Sor. acad. de Boid., 
1. VII, p 3). — Caudinbourne , 150(1 (tcrr. de 
Saint-\\ ulnier, p. iGj). — Oiuhlebroiiiit', i.')53 
(cueill. de N.-D. de Boni., G. ai, 1' 80 r"). 

CAii)Ei.LEnit(LA), h., c'"' do Bellehruue. 

(iALDOsvii-LK, i553 (ciioill. de N. 1). de nonl.) 
G. ai, rSo r°). 

GAuniioiis (Les), h., c"' du l.ocon. 

GAiFPonn (Le), lief, c"' de Saint-Venant. — Cnlidiis 
Furnut, 1337 (ch. d'Art., A. .Î6.J). 
Arriére-licf du ebàteau d'Aire. 

Gauffoirs (Les), lieu dit, c"' de Itruay. — Les Cn/- 
fourx, 1/16/1 (cari, blanc de Gosnay, 1° i) \"). 

Cacbartin, lief, c'" d'AudrcssclIes. 

Caumesnu. , 11. et anc. cliàt. , c"° d'Orville. — Cah-us 
Maisnilitm, xii° s. (Gaignicres, t. 1, p. 10,')). — 
Cattmexnil , xiv' s. (Arcli. iiat., P. 187, f i38 \"). 
— Cnumaisnit, xiv" g. (biill. hislor. du Coin., 
1S97, p. a53). — Cliaumexitil , i/igâ (terr. di" 
Loison, f° laâ v°). — ùnnaisnil, i5/i6 (Rirlic- 
bonrj», 1. 1, p. aog). — CaumaiiiU, xriii' s. (Cass.). 

Cai mont, c^d'Hesdin.- — Caliiinns[ lire: 6'rt/i»on.«], 877 
(llistor. de Kran.e, t. VIII, p. 6C/1 D.; dipl. Car. 
(^lUi).— Culvimoiu, io58 (ibid., t.XI. p. ."iggl); 
Le Carpenlier). — f."n/wion(, kaumonl, 11 'i3 (pet. 
cart.de Doramartin,!* i8r"). — Calviis Mnii», 1 i.')3 
i7m/.,r V.! v"). — (:aleliiiMoi,s,tiô^(Dkl. bistor. 



ilu P.-di'-Cal.. \" Caiiiiiciiil I. — liaiimuHlb , ii.'J7 
( pel. cari, de Uniiiinarlin, P 53 r';. — Calmunt, 
1 i67(alil>. de Saint-Andre-aii-Boii>). — Caiimunl , 
I igo (cnri. ins. d'Viicliv, 1° '1 1 ). — CnUmunl, 1 197 
(I). liét.. cari. d'Aurliy, p. 7.')). — Gi/iV/iu Mont, 
I aoa I abb. de Sainl-Aiidri.'-au-Bois). — - Caumoiil , 
ia/ia (cari, des cbapellcnies d'Arras, f' 16 \ ' |. 

— C.buumoHl, i-igO (cb. d'Art., A. goS, n" 3). 

— Cnlomiii» , \\\' (Ipcr., c. 078). 

Caunionl, pairie cl barnnnie de la cbi^lellcnie 
d'Hesdin, faisait partie du bailliage de ce nom <'n 
i7Ï'g, et avait une coutume locale rédigée en i.')07 
suivant la coutume de la prévolé de Ooulleiis. Son 
église paroissiali', diocèse d'Amiens, doyenné île 
Labroye, était consacrée a saint Martin: le prieur 
lie Bieiicourt présentait à la cnre. — l'ersonnal .1 
1.1 noniinalion de lévéqnc d'Amiens. — Maladrerie 
fondée au xmii' siècle, réunie en 1697 à l'bopiliil 
d'.\uxy-leCbàtpau. 

Caumont, anc. h., c"' d'Achirourt. 

Caimont, b., c°° d'Angres. 

Caukei. (Le), fief, c"° de Fiefs. 

Caehie (La), f., c"' de Oomarest. — Le Cawein' , 
i/i3o (rail, de Ciémarest.n" 17). — LcCouirtjr, 
j/i.")8 (comptes de Tiiigry). — La grande Corù- , 
xviii' s. (Cass.). — La Catinj, 18^7 (enq. posl.i. 

Cauiioï (Le), lief, c'" d'Acbeville. 

Cai:iiov (Le) h., c"' de Berlenrourl. — Colreliim . 
io.')8 (Le Carpenlier, pr. p. 7). — Caulmis, iiS'i 
{ibid., p. ai ). — Cnlroij, ia8'i (Bibl.nat., ins. lai. 
loiia, P igi). — C.aurrny, un' s. (Jongleurs 
d'An-., P37 v°). — Caiiroi, xiii° s. diefs du chat. 
dAvesnes, 1" 10 v°). — Kaurroi, Caiinoi, lagi 
(cart. des cbapellenies d'Arr., P in6v"). — /.c 
Cauroij, x»!!!* s. (Cass.). 

Cai noï (Le), fief, c"' de (joleiiibert , tenu de la b;;- 
roiinie diidit liiMi. 

(JAURoï (Le), b., c,"' de Gonnebem. — Colroi, laio 
(abb. de (iiiocqnes, c. 11). — Cniii, i:>ai 
(ibid., c. m). — Le Kaurrni, 1387 (ibid.). — Le 
Caiirny, 1807 (litres el comptes d'Arl., 1. I,r/ia ). 

— Le kauimj, i333 (Kpigr., Bétliune, p. a38). 

— Cntilrnij, 1600 (Colbert, Flandre, 1. LXW, 
r i3S r"). — lye Courais, i7.")g (Vingtièmes. 
I. <;\XV1). — Le Caiiroij.wiu' ». (Cass.). 

Cai noï (Le), bois, c"' de Liencourl. 

Cai:iioï(Le), II., c"" de Benly. — Cnrilelum, 1177 

(ch. de Renty, p. ai6). — Cnroy, wiii' s. (Cass.). 
Caiiiov (Le), bois, c"' de Toiirneliem. 
tiouanoïES (Les), anc. écart, c"' de Buire-le-Sec. — 

Coirny, 1161 ( pet' cart. de Dommartin, P 56 r"). 
Caix, bois, c" de Br\as. 



92 



I)i:parteme\t di p.vs-de-calais. 



ClvnoN (Lk). Voir PuNniETTE (L\). 

làvRON, fiof, f°' (le l!onnin(;uPs-lez-Arfires, tenu du 
roi à cause du chàl. de Tourneliem (Arcli. nat. , 
(.)'. QOO). 

(Iiviion-Saikt-Maiîtin, c°" d'Hesdin. — C.avern, 
1000 (U. lli'l., cail. d'Aiicliy, p. \h). — Varero- 
niacum, lo'ia (Gall. flirist., t. X , insli'. roi. a86). 
— Ciihroniwii , Ginvro. 1 ii8 (I). Bét., cari. d'Au- 
cliy, p. 5(i et .'7). — Canvro, 11/17 (^- Grenier, 
l. CXCVII, C 1.H5 v"). — Carmm, ii5?i (Gall. 
clirisl., insir. , t. X, col. 3i5). — Cnveriin, xn' s. 
(cari, de .Saiiil-Geoivjes, f" i5 r"). — hnvrnn, 
1963 (Morcau, I. GIAII, P.îôr"). — Caveroniiim , 
iHliH (earl. de Saint-Saulve). — Kaveron, 1270 
(cil. d'Art., A. 18, n° 8). — Qitnvernn, i3/io 
(titres et comples d"Arl.. 1. III, (° 5i, n" i3). 
. — Cunreron, i5i8 (Arili. nnl., J. 79a, n° '17, 
P lâ v"). — Cavrnns. 15H7 (min. des iiol.). — 
Snin(-Martin-(liins-Qireinn, xnn" s. (Gass.). — 
Ciirrnii-rUmlé, 179.3 (loi de hnuii. ati 11). 

La haronnie de (^avrun faisait partie du l>aillia);e 
d'Hesdin en 178;), et suivait la coutume d'Amiens. 
Son éjflise paroissiale, il'aliord diocèse de Thé- 
rouanne, doyenné d'Hesdin. puis de Honlojjne, 
doyenné de Vieil - Ilesdin, était consacrée à saint 
Marliii et avait Wamherconrl pour secours; le 
seigneur du lieu présentait à la cure. Ancienne 
maiadrerie fondée par l'aliliave de Saint -.Saulve, 
réunie en i()()7 à l'Iiùpilal d'Ausy-le-Cliàleau. 

(JATEi , lief, c"° (le Moncliy-liayeu, inoiiv. du cou.lé 
de Hiaiijjy. - lÀiiii: , 1907 (iiiéiii. Soc. arad. de 
lioul., t. Xlll, p. 'M')Ç)). — Caieu-lez-Moncij, \l\']h 
(Goll)ert, Klaiidre, t. XGII, f a r"). 

GÉBRC, I., c"" (le Winviffiies (en(]. posl.). 

(JiimiLK (La), f. , c"' de Gallieis. 

{'.i,Y>m.f, (La), II, c" de Landrelhiui-le-^ord. — 
Céduile , 170;) (aveu de Tiennes, f S!7.t). — 
Védm; win' s. ((^ass.). — Cédulex, 18/17 (en(p 
post.). 

GK.Ns-n'AciiicouiiT (Le), lief, c°' de Gmisilles. lenu 
du chàl. de Bétlinne. 

Gense (LA),L,c.""de lielie-et-llonlleforl.— /,« pc/i(r 
Ceimr , wiu' s. (Gass. ). 

(;knse (La), L, c."* de lîoiir.sin. 

(^ense (La), L, c"' du Haul-Loquin. 

Gense (La), lieu dit, c°° de Le Biez. 

Gense (La), L, c" de Marconnelle. 

Gense (La), L el ruiss., c'" de Pitlefaux. — l'elileil 
(iraiulr Censé, xviii' s. ((lass.). 

Gense-à-i.'Avoine (Li), l.,c"' d'Aire-sur-la-Lys. — 
Laveijrne, xviii' s. (Arcli. nal., série N, P.-de-li., 
plan .'1). — La 1 rsnes, \\u\' s. (Gass.). 



Gense-"\-\Vitz (La) oh (Iensavis. (., c" de Saint- 
Venant. 
Cehse-de-Bacoi;e (Li), f., c"' de Moliufjliein. 
Gexse-de-Difoi'es ( La ), L, c°' de Boîsdinghem. 
CE:»SB-BE-FnnvE\T (La), lieu dit, c'" de Beaumetz- 

lez-Gambrai. 
G8nse-de-l'Ai!baïe(La) ou Godr (LA).f. , c"' deHarms. 
Ancienne ferme de l'abbaye de Saint-l'ierre de 

Gand. 
(jEvse-de-Lalainu (La), lieu dit, c'" de Beaumelz- 

lez-Cambrai. 
Gense-des-Boxs-Fiecx (La), f., c" de Saint-Venant, 
.ancienne ferme de la comnumauté dite des 

fions-Fil!-. 
Gehse-des-Moines (La), f. , 0°° de Salperwick. — 

terni'' des Moines, xïiii° s. (Cass. ). — Villa !\'n- 

poleone, 180/1 (dict. bistor. etarch., Saint-Omer, 

l. III, p. 3ti). 

Ancienne ferme de l'abbaye de Saint-Bertin. 
Cense-de-tods-les-Diabi.es (La), fief, c"' de Croi- 

silles, lenu du cbàteau de liéthnne. 
Gense-db-tocs-les-Diables (La), L, c"" d'Yeuse. 
Gr.vsE-ni-BEiRct (La), m", c"' de Sainl-Marlin-au- 

Laérl, 11. de la Tour-Blanche. 
Cense-di-Giiapitbe (La), (., c"' de Berles, h. de 

Vendelirourl. 
GENSK-ni-t^nÀTEAu (La), anc. {., c"* de liâmes. 
Gense-H^bbon (La), f. , c"* d'Ardres. 
O.nse-Latoi b (La), f. , >•"' de \Ionchy-le-Preux. 
(iExsE-MATiiiBis (La), anc. f., c" de Kainpeux. 
Gense-I'abane (La) «Il Pas-i>'Ane, anc. L, r"* de Beu- 

Gesses (Les), lieu dil. c"* du IIaul-Lo(piin. 

(Jrnse-Tavebne (La). Voir Febme-di-Boi (Lv). 

Gense-Wii.kain (Li), anc. f. . 1"' de Guemps. 

GEBcAMP-i.EZ-l'BÉvexT, 11. et cliYil., r"' de Frévenl ; 
anc. abb. cislerc. de la lilialion de Ponlijpiy, fondi'e 
en ii37sousle vocable de Noire-Dame, supprimer 
en 1790. — Cariis Campus, 1187 (Mir.rus, t. Il . 
p. 819). — Cliercamp, 1 1/19 (abb. de (Jercamp). 
— Cercampus, v. 1 1 5o (Moreau, I. LXV, 1" •>.H). 
■ — Circnmpus , 1 i53 (abb. de Gercanip, c. 1). — 
Cercliamp, \ii' s. (iliid.).- — Cerrnmp, 1 tt)"] {iind.). 
■ — Chieirniiiii. I9S5 (tilres et coriiptesdArt. , l. I, 

Cercanip, en 17^9, faisait partie de la séné- 
chaussée de Sainl-Pol «t avait une coutume local' 
rédigi'e en 1.^)07 suivant la coutume de la pré- 
vôté de Doullens. Son éjjlise paroissiale, diorè^i' 
d'Amiens, doyenné d'Auxy-le-t^bàteau, était con- 
sacrée à saint tjhrysogone; l'abbé de Gerc^imp pn- 
sentail à la cure. 



DI-l'AliTRMI'.NT Dl lUS-DK-CALAIS. 



9:5 



• lEncAMp (Lk iiiushk), écnrl, 1'" de Krovenl. 

• itnisifin (Lk), II, c"' de Floriiigheni. 
Ohbsossikh, fief, c"° de Qiienies. 
'.'ÉBu, lioi^, e"° d'Ktaiiif; ((Ja-s. ). 

Ckrvelle (I.a), liois, c°'de (-oiichil-le-Temple, s°" du 

Temple. 
(Iervbllk (La), liois et fief, e'" de Walieii. toiiii du 

château de Maiulonay; anière-liel du romté de 

Ponlhieu. 

• ^ESïAL, bois, !■"' de lyépine (Cass. ). 

(iiiABOi'RDiv , fief, c"° do Saiiit-Omer-(l:ipelle et de 
Sainl-Kolquin, tenu du roi à cause du cliàleau 
de Saint-Omer. — Cliarlioiidin, xviu' s. (arcli. du 
Nord, liefs de ia 9'" de Laii(;le). 

<;iiAiLLï, f. , c" de Bainctluiu. 

(iiiALET (Le), n)°° is., c"° de Neufchàlel. 

CiiAMÊE. h., c"° d'Kcuires. 

tliiAMEW (Lk), 11., c"° de Itoisleux-Sainl-Mair. 

• iiiiMETi ou Hamei. (Le), il., c°' de IJours. 
OiiAsiETz ( Lk), lieu dit, c"° de Sains-li'z-Maïqiiion. 
(1ii\mi'-*-i."Argent (Le), lieu dit, c"° d'Amette.s. 

Des olijels (jallo-romaiiis ont été découverts en 

cet endroit 
( jiamp-à-l'Ub (I>e). lieu dit. c"° de lii'rlincourt. 

Découvei ti' d'objets gallo-romains en ci' lien. 
Ohamp-vi.'Ob (Le), lieu dit. c" d'Oiville. Ancien 

castruin. 
<iiuMP-À-L'OR (Le), lien dit, r'" de Tlii'lus. 

Des fondations et tombes gallo-romaines ont été 

découvertes en cet endroit. 
Ohamp-Hebvier (Les), lief, c"' d'Kcuires. — Campi 

Bemerii , 120a (cart. de .Montrcuil, p. 1.57). 
CiiAMP-n'AuTois (Le), fief, c.'" d'Izel-lez-Hameau, 

tenu du chàlean de Len8(Arcli. nat. , I'. anlili). 
CiiASP-DB-IiATAiLLE (Le), Ileu dit, c"" dc Bienviilers- 

au-Bois. 
(!iiAjiiMiE-lÎATAii,i.K (Lk), lieu dit. c " dc Buissy. 
Ohamp-de-Bataillb (Le), lieu dit, c"* d'Enguinegatte 

(bataille de i.')i3 1. 
(Uiamp-de-Bataili.e (Lk), lien dit, c"' de Gaudiempré. 
(jiasip-dk-Bataili.e (Le), lien dit, c'" d'Klaplon. 
(;iiamp-»e-Bataille (Le), lieu dit, c"" d'ilucqueliers. 
CnAMP-BB-HATAii.i.E (Lk), licu dit, c"° de Verchin. 
(iiHMP-DK-HouLniisB ( Lk ). ficf, c" d'ilumièces, auv 

évéqncs de Boulogne. 
i;iiAMP-r)E-(iu8RRE (Le), lieu dit. c" do lierles. 
I JiAMP-DE-LA-GuEBRE (Lb), lieii dit. c ' de Ténias. 
(Iiiaiip-dk-l'Alma (Le), écart, c'" de (ialais (c. min. 

int.). 
<'.iump-I)'kx-Bis (Le), écart, c ' de \\nrdrer(|ues. 
'/'iiA«n-DEs-GAU(ii:Es (Le), lieu dit. c' l'Avion. 
Ancien cinietiiTe (rallo-romain. 



riuMi'-DE<-Lic..<ES (Le), liiiidit, r" ilc Carency. 

Ancien rimelière mérovingien. 
GiiAMP-Finmis, lief, c" d'Avion, tenu du cbàleau d>' 

Lon<(Arcb. nnt., I'. •.in(i6). 
• Iiiasip-Grelu (Le), f. . c" de Qneslrecques. 
CiiAiiPiiiAM , lien Hit, c" de Lebicz. 
Giiaaip-Mamez, écart, c"' de liecques. 
( JiAMP-Moi LIN (Le), usine, c'" de Serques. 
(;nAMP-^OTnE-^)A«E I Le), lieu dit. c°' de Vacquerie- 

li'-lioU('(|. 

l^iiAMp-l'ciELLE ( Le), lieu dit et lief, c"' de Beaurain- 
ville. — Campucel , 17')(| (abb. dc Sainle-Ausfre- 
berllie). — Oimpuehdtc, 17311 (\ingtièmes, 
t. L\\l\). 

Fief tenu de la baronnie de Lianne. 

(liiAMi'-RoiiiK (Le), écart, c,"° de Febvin-l'alfarl. 

(Change Le), anc. man., c"' de Bétbnne. 

(JiANGE (Lk), lief. c'" de Sorriis. 

( iiANHiiiK. 111"" de camp., 1"" dc Boulogne-sur- 
Mec. 

IjiANTKRAnK. lief. c" d'Avesnes-le-tlonite (terr. 
d'Avesnes, n" i(i3). 

(^iiAPEKETTE (La), lieii dit. c"° de Garvin. 

Ghapelette (La), lieu dit, (""de Diéval. 

G11APKI.ETTB (La), b., c"' de Marenla.. 

GuAPELETTE ( La ) , lieu dit, e" de liebreuve-sur- 
Ganclie. 

(]iiAPEi,ETTE (Li), lien dit. c"° de Vendin-b'-Vieil. 

(Chapelle (Li), lien dit, c°' d'Allouagne. 

GiiAPELLE (Li), lien dit, c" d'Ambriconrt. 

(^iiAPKT.i.E (La), lieu dit. c"° d'Ainplier. 

Ghapei.i.e (La), lieu dit, c"' d'Aubrometz. 

Ghapeli.e (La), 11., c"" d'Audiuicq. 

GiiAPEi.LB (La), lien dit, c°" d'Azincourt. 

Ghapelle (La), lieu dit, c°*de Bamlriconrl. 

GiiAPELLE (La), lieu dit, c°* de Bcalencourt. 

Ghapei.i.e ( La), lien dit, c"" de Bébagnies. 

(Chapelle (La), lieu dit. c"" de lîerguenense. 

Ghapei.le (La), lien dit, r" de Bélbune. 

Ghapelle (La), lieu dit, r"° de Blangerval. 

Ghapelle (La), lieu dit, c"'dc Bonrlon. 

(.HAPELtE (La), lieu dit, c"* de Brévilli>rs. 

(Chapelle (La), lieu dit. i"' de Busnes. 

Ghapelle (La), II, c"* de la (^alotterie. 

(JuAPELLK (La), lieu dit, c"' dc Gmircelle^-lei-Lens. 

(JiiiPELLK (La), lien dit, r"° de (^^réinaresl. 

Ghapkllk (La), lief, c'" de Dourii'z. 

Ghapelle (La), lien dit, c"' iLKiiquin. 

Ghapelle (I-a), lieu dit. c" d'Kpinov. 

(!hapki.le (La), lieu dit, c"' d'Etnin. 

Giupelle (La), lieu dit. c,'" de Fcstiibert. 

Ghapkllk (La), li.,c"*dc Feurliv. 



9.'i 



DEPAP.TIiMENT DU l'AS-DE-GALAIS. 



Chapelle (La), 

silles. 
Chapelle (La), 
(Chapelle [ La), 
(Chapelle (La), 
Ceiai'FLle (La), 
Chapelle (La), 

(; in PELLE (La), 

Chapelle (Lai, 
Chapelle ( La ), 
(Chapelle (La), 
Chapelle (La), 
Chapelle (La), 
(Jhapellb (La), 
Chapelle (La) , 
(JIAPELLE (La). 
Chapelle (L\), 
Chapelle ( La), 
Chapelle (La ), 
(Chapelle (La), 
CuU'ELLE (La), 
Chapelle (La), 
(Jhapelle ( La), 
Chapelle (La), 
Chapelle ! L(). 
(Chapelle (La), 
Ceapellb (La), 
Chapelle (La), 
Chapelle (La), 
Chapelle (La), 
( jl\I''ELLE (La), 

Chapelle (La), 
Chapelle (La ), 
(ÎHAPELLE (La), 

C.HAPKLLE (Ll ). 

(i'Ilesdiri. 
Chapelle (La), 
(Chapelle (La) , 
Chapelle (La). 
Chai'elle (La), 
Chapelle (La), 
Chapelle (La), 
Chapelle (La), 
Chapelle (La), 
(Chapelle ( La), 
I^hapelle (La), 
Chapelle ( La), 
Chapelle ( Li), 
I JIAPELLE (La ), 
Chapelle (La), 
(Chapelle (La), 
Chipelle ( La), 



lieu (lit. 



Fonlaine-lez-CixM- 



lieii «lil, c"' iIp Fosseiix. 
lieu (lit, r"" (le (ilvenchy-en-Gohelle. 
lieu dit, c" de Guiirbectiue. 
lieu dit, c" de Guéniappe.. 
lieu dit, c"" d'HanneMamp. 
lieu dit, c" de Haulcclocque. 
lieu dit. c"' de Haut-.Maisnil. 
lieu dit, <■"" (rilernirourt. 
lieu dit, c" d'Huliersent. 
lieu dit, (•"' d'Hurlier. 
lieu dit, c"° de la Bourse, 
lieu dit, c"' de Lespesse. 
lieu dit, c"° de Li(;iiy-sur-Canrhe. 
lieu dit, c"' de Lijpiy-Tilloy. 
lieu dit, c" de M.iPipiay. 
lii'U dit, c°* de Moucliy-au-Bois. 
lieu dit, c"' de Moncliy-Iirelon. 
1., <■" di' iMiHic(|->iieurlel. 
lieu dit, c"' de Neuville-Vitasse. 
lieu dit, c"" de .Nielles-lez-BIcquin. 
lieu dit , c"' de Nœux. 
lieu dit, c"* de Noieuil. 
11. , . ■'" d'Oye. 
écapi , 1'"" de l'as, 
lieu dit, (■"* de l'oinuiier. 
lieu dit, r."' de l'ronvillc. 
lieu dit, c"* do Quéanl. 
lieu dit, r"' de Quernes. 
lieu dit, c"' de Quoeiix. 
fief, c"* de Royon. 
lieu dit, c'" de Buisseauville. 
lieu dit, r"° de .Sains-lez-l'emes. 
fief, i"* de Saulrlioy, ti'nn du cliàt. 

lieu dit, c" de Selles, 
lieu dit, r"° de .Seniiijfliem. 
lieu dit, c"' de Sil)i\illc. 
lieu dit, c'" de .Sombrin. 
lieu dit, c'" de Surius. 
lieu dit, 0,"° de Soudiez. 
lieu dit, c"° du Souicli. 
lieu dit, c"' de Tarijjry. 
lieu dit. c"' de Til(|ues. 
lieu dit, c" du Transloy. 
lieu dil, c'" de Tmisvaux. 
lieu dil, c" de \ arqueiit>le-Boucq. 
lieu dit, c"" de Veiquin. 
lieu dil, c"' de Vitry. 
lieu dit, r" de Wail. 
liel, c'" de Wierre-KlTrov, tenu du 



toi à cause du cliàteau de Boulogne (d<klar. drs 

fiefs du Boul.). 
Chapelle (La), lieu dit, c°* de Willencoupl. 
Chapelle-au-Rcez (La), cabaret, c" d'Aguy. 
Chapelle-Beuger (La). Ueu dit, <°° de Vaulx-Vran- 

courl. 
Chapelle-Blaise (La), lieu dit, c'" de Fresnoy. 
Chapelle-Boistbl (La), lieu dit, c"° de Hauteclocqne. 
CnAPELLE-BiissAni (La), lieu dil, c"° de Lestrem. 
Cbapelle-Blooet (La), lieu dit, c"° de Bai-alle. 
(>hapelle-Cabette (La), lieu dit, c."' de H"(|uetoire. 
Chapelle-de-Baillell (La), lieu dit, c°° de Liguv- 

Saint-Flochel. 
Chapelle-de-Bel-Amolh iL»), liiudit, r'" de Ver 

quigneul. 
CuAPELLE-i)E-Bu.'! (La), licu dit, (°° de Berlincouil. 
Chapelle-I)ecroi\ (La), licu dit, c" d'Aumerval. 
Chapelle-be-Feichï (La), auberge, c'" de Feucliv. 
CinpEME-BE-LA-lIgnEiÈnE (La), lieu dit, ('"' de Cou- 

tuielle. 
(iHAPELLE-DE-I.'KcOLTE ( La ) , lief, c" de Saiiiep. 
(!hapelle-I)E-Sainte-Reise (La), lieu dit, c"'de Cau- 

mont. 
Chapblle-de-Sai\t-Biqiier (La), lieu dit, ('"de Dou- 

riez. 
Ciiapelle-do-Cbkqiibt (La), lieu dil, c"" de Mencas. 
CHAPELLE-DL-FnKSNOï ( La ) , lioudit, c" de Vieil- 

Hesdin. 
Chapelle-du-Gili)t (La), licu dil, c"' de Drorouit. 
(Jhapelle-Kondie (La), lieu dit, c"" de Drocourl. 
(^iiAPELLE-JaiiiixAV (La), Hcu dit, c"" d'Essars. 
(^HAPEi.LE-LEEEuvnE ( La ) , licu dit, c"' dc Beaufort- 

Blavinrnurl. 
Cmapeli.e-Lobxette (La), lieu dit, r"" d'Hermin. 
(Jhapelle-Madame (La), lieu dil, c"' de Roêllccouil. 
(>HAPELLE-MoxsiFcn (La), licii (lit, <■"' d'Havriu- 

court. 
CoAPBi.LE-MoNTAie\E (Lv), lieu dil, c""" d'Oisy. 
Chapelle-.Notbe-Daaie (La), érart, c"* de Saint-Fol- 

quin. 
(Chapellerie (La), lieu dit, c"" d'Auchel. 
Chapellerie (La), lieu dit, r"' d'Kps. 
Chapelle-Bosier (La), lieu dil, r"° de Tilloy-lez- 

Mufllaines. 
Chapelle-Sac.ette (IjA). aiir. écart, c"" d'Kriu (Cass. ). 
CnAPfc'LLB-SAiNTE-EyME (La), lieu dil, c"* de Blingel. 
Chapelle-.Saint-Laurent (La), lieu dit, c"° d'Auw- 

le-CliiUeau. — Lp rnpelle Sniiit-lAiiirons, xiv' s. 

(Vitassc, hisl. d'Auxy, p., p. 35n ). 
Chapelle-Saint-Liéh» (La), lieu dit, c" d'Havriu- 

courl. 
Chapelle-Saint-Lolis (La), lieu dil, c"° de Guéniy. 



DKI'ARTKMKNT DU PAS-DE-CVI.AIS. 



'1' 



— Lr mmit ilr la (iImpeUf . i^'i'i (ti>rr. de Toiiirio- 
liem ). 

(illAPEl.LK-SAl»T-MAIlTlN (la), lieiidil, i"' (Ic Sniiil- 
Marlin-siir-Cojeul. 

CiiAPiiLLii-SAivT-()uKNTiM (LAJ.ccdrl. c"' d'ArJpcs. ■ — 
Sancti Quinlini ciipettuta.. . i« Incu ipii xisijue hiiilf 
rhcitur Cnpi'lhimi ,\ui' 3. (Lnmli. Ard., p. j'u).- 
Cappelhova , xill°s. [ihiil.. |i. a'il). — Cnppellmir . 
i3o7 (l>idl. Mor., t. Vil , p. 63li). — Capelhnw . 
1817 (cari, des cliartr.dii Val-S^-Aldeu., r'aô r" ). 

— Quartier rie la Chapelle (cad.). 
(Iiiii>kli.e-Smst-U(icii (L\), lieu dit, c"° de Keiicli). 
(^iiAi"Bi.m-.SAiNT-Uoi:ii (I.a), lieu dit, o" de Mclz-en- 

(iouture. 
(,iiapkli.e-Saikt-Sui.pii;e (La), lieu dit, <"" de (!our- 

celles-le-(!omte. 
(àiAPKLi.E-SiGiBD ( La ) , Heu dit, r"° de Cavrou-.Saiut- 

Martin. 
• iuAPELLE-.SEBGKNT ( La ) , lieu dit. c"° de I.a Pu(;Moy. 
(Ihapelle-Wallart (La), lieu dit, c"° de Crépy. 

OUAPELLE-WlLSIET (La), iicM dit, ( '° de PiePieiMOllt. 

Ciiapellette-Lévéqiie (La), lieu dit, i'" de (^am- 
pagnc-lez-Hesd iti . 

(^HAPiGNY, écart, 0°° de I.a Ventie. 

L'hapignï, fief, r°' de Lozin;;liem. 

OiiAPiTRE (Le), lieu dit, c"° d'Anj^res. 

OiiAPiTBE (Le), fief, c°* de l'enin. 

(Chapitre (Le), écart, c°° de Sainte-Marie-Kerque. 

(iiiAPiTRE (Le), (ief, c"" de Sainl-Martin-d'Ilardiiif;- 
liem. 

Charbon (Le), II, c°* de Fcrques. 

(iuARBOsMÈRE ( La ) , Heu dit, f°* de IVuin. 

CuABBOMMERS (Les), 11., c"° de RirlieliDurjj-rAvoué. 

(^BARLiBr, anc. f., r°° de M.nrck. 

Charron (Le), ruiss., c"' d'Auvin. 

Cbartreises ( Les), t., c" de Gosiiay. — Anc. char- 
treuse de femmes fondée en 1 S-jK, sou« le vocalilc 
du Mont-Sainle-Marie. — Mmix Smiclœ Mariif 
priipe Gosiiatjum, I 3()8 (chartreuses deGosnay). — 
Le mnnl Sainte-Marie-lez-Gosnay, ililih ( cart. des 
charte" de Gosnay, t. I, f° 17 r°). — Les Chnr- 
treusen, xvii* s. (C'ass.). 

Chabtrei;x (Les), lieu dit, c"° d'Ai\-en Kr(;iiy. 

t^UARTREux (Les), h., c"° de Gosiiav, luirieune char- 
treuse d'horamns fondée en i3ai>, sous le vncahie 
du Val-Siint-Esprit. — Le.i chartreux ilu Val-Sainl- 
Enprit, i339 (titres et comptes d'Art., t. Il, 1* A'), 
n' a). — Len Chartreux, xmi' s. (Cass. ). 

Chabtreix (Les), lieu dit, c"° de Lillers. 

CiiARTREix (Les), h., c"* de Lon(;ueiiesse; ancieune 
chartreuse du Val-Sainti-Aldejjonde, fondée en 
i3i)S. supprimée en 1711"- — Di'iniis carliisien- 



miim Vallii Saiicle AUefrimilit , iH3o-iHlti (Gin 
rcj;. municip., 11° a()). — Le luonaitère Ao'r. - 
ihime-d\i-\ nl-Sumte-AiMegnnde , l'i.'tç) (rarl. d^'- 
chartr. , P" '1 r°). — Len Cliarlreur, i.">6(j (plau. 
mém. .Mor., t. \IV). 

CnARTRErv 011 Cii\btboi:x ( Les ) , (.. c" de Marenvilli'. 
Ancienne ferme des chartreux de Neuville. 

ClHBTREIH (Les) 'III IllIARTREUSE CLa), h.,c"'de Neu- 
ville-sur-Montreuil; couvent de chartreux fond ■ 
en i:(3H, sous le vocahie de Miitre-Dame-des-Prés, 
sup|)rimé en 1 71(0, reconstruit en 187^ et d.' 
noiivi'au dissous dans ces derniers temps. - 
liealii Marin de Prati» . . . juxta .Vnivim Villain 
prupe MoiiBterolium , i3a/i ('iall. christ., t. \. 
instr., col. '111). — Sotre-Dairw-des-Préf , i33n 
(Henneguier, notes). — Les (Chartreux de .Voir. 
Dome-ilelès-M'mstrael , \'ih<> (mém. Société acad. 
de Boulogne, t. IX, p. 3()7). — Les Charlreulx- 
lès-^'oe/riUe, 1679 (av. de Merlimont). — Ls 
Chariruus, iSfig (Arcli. nat., J. 789, n° 11).-- 
C.artusia Snncla: Marim de Pratis prnpe Moiiasle. 
rioliim, t(jo8 (Dorlandus, 1. VI, cap. xwiii). 

CiiARTRV, lieu dit, c"" de Hoiirecq. 

CnAssE-PAïEi.r.E (La), écart, c"" de Zutkerque. 

Cuat-Brulk (Le), h., c" de Blandecques. 

CuÂTEAU (Le), lieu dit, c"" d'Acliicoiirl. — La for- 
teresse de Uachicourt, xvii' s. (areh. du Nord, 
chambre des comptes, A. an). 

CiiÀTEiii (Le), f., c°° d'Airon-Nolre-Dame. — F* du 
Château, xviii* s. (Cass. ). 

CiiÀTEAi: (Le), f., c"° d'Alemlimi. 

Cn.ÀTBAii (Le), lieu dit, c"" d'Anzin-Saiut-Auliiu. 

CiiÀTEiu (Le). m°° de camp., r"'d'Audruirq. — Cov- 
Irum ijund nliiii a releruiii rien Alderwicuin dicluiii 
est, xm" s. (Lamh. Ard.. p. iS;")). — Tiemul Au- 
dniicl; un Ijiau chnstel et furt , 1377 (Froissarl. 
t. VIII. p. ..^18). 

Château (Le), f., 1" de Boinrlhun. h. de i}a^^- 
tinghen. 

Château (Le), f., c"" de Bainghen. 

CiiÀTEAii (Le), lieu dit, c°° de B^guetles. 

(JuÀTEAU (Le), f., c"* de liour-sin. 

CiiÀTEAi: (Le), f., c"' de Clenlen. 

(^hàteai: (Le), lien dit, c" de (^ormont. 

CiiÀTEAir (Le), lieu dit. c°" de Coyccques. 

Château (Le), lieu dit, c" de Dicval. 

Emplacement d'un ancien chiUeau fort. 

CiiÀTEAn (Le), lieu dit, c" d'Klaples: emplacemeni 
d'un ancien chàlcan fonde eu ii7<i et di'ienu la 
deuxième capitainerie royale du Boulonnai^. — 
Castelhim de Staples, 117a (cari, de .Sainl-Jusse- 
snr-Mer. 1" '. v"). 



1)6 



DÉrARTEMKNT DU PAS-DE-CALAIS. 



Château (Lt), lieu dit, c" de Fauquembergues; 
emplact-menl de l'ancien chàleau fort. — Castrum 
(h Fii!l.ol>cri;tt , 12 '12 (buil. Mor., l. 111. p. 21). 
— Le castel de la conté de Faulenherf^uf , 136.') 
(rait. de N.-D. de Saint-Omer, f 101 r°). 

Ohâteau (Lk), f., c°' de Fiennes; emplacement de 
l'ancien château fort. • — Le fort de Fiennes , i^'jZ 
(eslablies de Picardie, 1" ai i >°). — Fisnes castell, 
1 556 (plan aiigl.). 

CiiiTE.uj (Lej, f., c°' (le Oonneliem. 

CiiiTEiu (Lej, lieu dit, c"" d'Hervelinglieii. 

fiiiÀTEAU (Le), lieu dit, c"" de Labioye. 

(iiiÂTEAU (Le), f., c°°dc Landrethun. sur remplace- 
ment de l'ancien château. 

(JiÀTEAii (Le), lieu dit, r" de Lic(]ues. — Le caxiel 
de LiHijues, 1872 (cstablies de Picardie, f°2io »'). 

Château (Le), éciirt, c"° de Mentciue-Nortbécourt. 

Château (Le), lieu dit, c"" de Pernes-en-.\rtois. 

Châteai, (Lk), f., c"° de Pronville. 

(Château (Le), écarl, c"' de (Juestrecques. 

Coâteao (Le), f. , c'" de Rinxenl. 

Château (Le), lieu dit, c"° de Sains-lez-Marquion. 

CuÂTEM (Le), lieu dit, c"'de Saint-Pol-sur-Ternoiso. 
lîmplaronieut de l'.incien château détruit en 
,-,37. 

(Ihâteau (Le), lieu dit, c'" de Royon. 

Château (Lei, lieu dit, ruine.s de l'anc. cliàt., c"" de 
Tournehem. — Ciisletium de Tiirnehem , 1 1 5 1 
(chrouic. .\ndr. , p. 810 a). — Cnstrum Turncliem. 
\iv' s. (Iper. , ad ann. ii3i). 

tàiÀTEAu (Le), f., c"° de Verlincliiun. 

Château (Le), lieu dit, c"° de Vimy. 

Tumulus, anc. cimetière et emplacement du 
château de Vimy. 

Château (Le), lieudit , c"" de Wambercourl. 

Château (Le), lieu dit. c"° de Wizeines. 

Châteai -à-Woui:hes (Le), m°° is., c"° de Fouquiéres- 
lez-Iîéthune. 

Château-\-iMou(;hes (Lk), lieu dit, c"° de \iolaines. 

CHÂTEAu-IUïAnD, lieu dit, c"° de Busnes. 

Chàteai-Hleu (Le), (., c"" de Campa(jne-lez-I{ou- 
lonnais. 

Château-Bleu (Le), aiic. f., c"" de Mazinjjhem. 

<!hâteau-Bi,eij (Le), lieu dit, c'" de .\orrenl-Foiites. 

CiiÂTE4u-Bi,Eii (Le), anc. inan. . c"' de Sorrus. 

Châteai -Bleu, écart, c"° de Vimy. 

Château-Bois, chat., c"° de \aiidncourt. 

CnÀTKAU-BiuçoN (Le), Ii. et (ief.c'"' de Réiy. — Chas- 
tetiii liricoii, iSgo (ahb. de Beaulieu). 
Arrière-lief du château de Fiennes. 

Cn'vTEAn-CounouiiLE, lieudit, c"" de Carvin. 

CllÀTEU-n'AMrilR (Li:). Voir Boivitei v. 



Cuâteau-de-Brunehaut (Le), lieudit, c" de Bé- 

tliune. Des sépultures gauloises ont été décou- 

\ertes en cet endroit. 
Château-de-Ligron (Le), lieu dit, c°° d'Heriy. 
Château-d'Epines (Le), lieudit, c'" de Sainl-l'ol-sur- 

Teriioise 
Châteai-d'Epi.nes (Le), lieudit, c" de Troisvaux. 
CnÂTEAu-DE-PnovuLLE (Le), f . , c" de Lestrem. 
Châtbal-de-Saint-Martin (Le), Ueu dit, c°° de Saint- 
Michel. 
Château-dus-Chétaui (Le), lief,c"' de SaillIy-au-Bois. 

tenu de l'ahb. de Saint-VaasI. 
Château-des-Sarraziss (Le), Heu dit, c""do Bientque. 

II. de Pihem. 
Château-des-Templiers (Le), lieudil, c" de Caii- 

mont. 
CnÀTEAu-BE-TAnTAniN (Le), anc. chat., c"° d'Ourloii. 

Molle entourée de fossés. 
Châteai-d'IIelfut(Le), lieu dit, c"°de Blandecques. 

— Od(. de Hejfnitlt, 1,169 (plan, mém. Morin., 

t. .\IV). 
Château-d'Ismues (Le), f., c"" d'isque*. 
Cuâteau-d'IIiuuie (Le), h., 1 '" de liaincthun. i"ir 

Ordre. 
Châtevu-du-Rois-iie-Nei VILLE (Le), f . , c°° de Neuiille- 

Saint-Vaasl. 

CuÂTEAO-DU-BoiS-HE-\ IMÏ (LE),f., c"° (le ViuH. 

Château-Esali.iart (Le), lief, c°* de la (iouture 

(\ingt^eine^). 
(jiÂTEAU-FoiiT (Le), lieu dit, c'" de Camblain-l'-^bbc. 
CHÂTE\u-(iRis (Le), f., c°° de Tiugry. 

loir iMAUUUIXiHEN. 

Château-Joli (Le), lief. c"" de Wittes (Vingtièmes, 

(. I)CC\C\I). 
Châtkal-Mille-Brkjuks (Le), lieu dit, c"' de Vio- 

laincs. 
CiiÂTEAU-MoLLAUQ (Le), L, C " de Marquise. 
Chàteao-Mo>tfoiit (Le), Ueu dit, c"° d'Alette. 
Château-.Muhlbergi E (Le), h., c"° de Saiiit-liCoiiard. 
CiiÂïEAU-PioACHE, écart, c"° de Coquelles. 
Château-Roi i.s (Le), (., c"' de Beussent. 
Ciùteal-Rouse (Le), lieu dit, c"" de Favreuil. 
Cii'iTEAuRnui.E (Le), m"" is., c"° de 'J'ingry. 
(;uâteau-Saint-Pol (Le), lief, c" d'Orville. 
Chàteal-Thélu, écart, c°* de Haines-Boucres. 
Chvteaux (Les), h., c°° de liezingbem. 
Châteauic (Les), h., c"" du Locon. 
Châteaux (Les), lieudit, c"° de Prcures. 
Châtel(Le), lief, c"' de Lillers. — Le Ckaslet, i4oo 

(Galamelz, prieuré de Saint-André, p. 887). — • 

Fiefde llndiai, ib-j'i (ibid.). 
Ciiàtel(Lk), lief. f"' de Lingheni. 



I)i: l'A HT KM KM DU l'AS-DK-CAL US. 



117 



CiiWti.Er (Le), lief, r"' d'Aire -siir- la -Lys, li. de 

Sninl-<,liionlin. - /.<■ Cimlrlet , iHiu (titres et 

com|)t<-« d'Ail., l. 1, f .')'!). 

l'ief lenu du roi » cause du cli;Ueau d'Aire. 
iji'vrKiti (Le), liel, c"" d'Airon-iNutre-Dame. 
l.'iiÀTELET (Le), anc. man. et lief, c'" d'Anzin-Saiiil- 

Aubin. 
IJi'vTELET (Le), lieu dit, c"° d'Avesnes-le-i)ouite. 
I.'iiAtelet (Le), (icf, c"° d'Aucliol, tenu du cluUeiui 

de Leiis. — /.c (Jmslelet, iSgG (arcli. du Nord, 

cliambre de-; complcs, L. lo). 
ijiÀTELtT (Le), lief, c"* d'Avion, lenu du cliàteau de 

Lens (Arch. nat. . I'. aofiG). 
liiiÀTELET (Le), lief, (•'"■ de Uerjpieltes. — Lr Clins- 

telel-en-Heri;uettes , xh'/h (Kpijjr., lîétlnine, 

p. a88). 
l^iiÀTELET (Le), lief, r" de la Uuissiérc, lenu du 

château de lîétliune. — /,<! Chiistclet, xvi° s. 

(Arcli. liai. , I'. ao5a). — Chmlcler, i()!j« (arch. 

du Nord, clianibre des comptes, reg. lî. 299, 

r (i3). 

riiiTELET (Le), lieu dit, c"° de Kerfay. 
C11ÀTELET (Le), lief, c"° d'IIaillicourl. 
liiiÀTEi.ET (Le), lieu dit. r"° de l'a-;. 
IJ11ÀTEI.ET (Le), lief, c"" de irLuiboval. 

• liiÀTELET (Le), lief, c"" de Rceux, lenu de l'abbaye 

de Sainl-Vaast. 
(^HvrELET (Le), lief, c°" de Saint- Aubin, Airon et 

Capelle. 
(^iiÀTELET (Le), II. et lief, c"° de Tardinfjlien. — />«• 

ilhastcUl , lâ.'iù (cueilloir de N.-I). de BouL, G. :! 1, 

f 'Ai r"). • — Le. Chàtetet, 1709 (aveu do Fiennes, 

l''93). 

.\rrière-lief du cliàteau de Tiennes. 
(."iiÀTELET (Le), anc. maii. ,c"° de Tortequesne. — Lo 

Chastelet-eti-Torcanne , i6a() (gros d'Art.). 
(^iiÀTELET (Le), fief, c" de Vercbin. 
CuÀTELET (Le), lieu dil, c"* do Wavans, au li. de 

licauvoir-Rivièro. 

• ^iiÀTiLi.oN (Le), lieu dit, c"' de Boulogne-sur-Mer: 

emplacement d'un fort construit on k'i'iG et di'-- 
Iruit en 15,54. — Fort de Chiixlillun , i548 (plan, 
Desjardins, l. Il, pi. XVl). 

• ^ii'iTii.Los, lief, c" de (]arly, tenu de la seigneurie 

de Hourccq. 
(iiiAT-SiLVACE (Le), anc. man., c'" d'Aire-sur-ia-Lys. 

— Le Qil-Samaj;e, ili58 (lart. des rliartr" do 

Gosnay, t. I, 1° 80 v"). 
l.'iiiiniiiRE-D'ENFEn fL.i), lieu dit, c."° do l'oiique- 

reuilles. — Le CiiHiUhe-d'hiJ'cr, ihhx (lart. des 

oliarlr" de Gosnay. t. I. TSga v°). 
I jm i)U.iiE-.Sii\t-\[uiTiN (Li), lieu dil, c"' do Ver- 

IMS-DE-i;iE»lS. 



(piiii. Lii,midiiie-Smiit-\lailiii, i;i,j.'i (leiT. 

de Saiat-Barlliéleiiij). 
GiiAïu-MoM (U). li.,'c"'de \I.M,I|.-. 
l^iiLiroun (Le), lieu dit, c" d'Avesm's. 
GimnEoin (Le), f., c'" de llois-lternard. 
(IiiAUi'Eoi'n (Lk), lieu dit, c" de lirimeu\. 
CiiAirroiii (Le), lii'ii dit, c"* de la Ituissière. — 

Le (jaulfotir, 1 'i.î5 (cart. des cliartr. de fïosnay, 

f° It.') v"). ^ A/C Cniijfour, 1 'iOi| (161V/., f* Ti^ r"). 
CuAtFEoun (Le), lieu dit, c°* de Kiennes. 
(^iiAiEKoon (Le), fief, r"° d'Hersin-f.'oiipigiiy. — • 

Cauffours, i-J.'x) (cart.de .Saiiit-ltarlliél., n'ioj). 

— (Utiijuur, i.")7a (Colberl, Flandre]. — lienitfoitr, 

1755 (arcli. de Bélli., GG. 19). 
<àiAi;rFoi/ii (Le), lieu dil, c"° de Ncmpont-Saiiil- 

Firmin. 
CiiArrroiBs (Les), lieu dil, c"° d'Acquin. — /.( 

C(iiitfoui;,i!i\ 1 (cil. de Saiiit-Bert. , n" j'iio). 
CiuorrouRs (Les), lieu dit, c"° de Coidlenionl. 
GiiAUFFoiiBs (Les), lieu dil, c"' de la Comié. 
CiiAiiEVES, fief ou pouvoir, c"°d'Arras, iuou\. du chàl. 

duditlioii. - Cnnie, 12.Î8 (cart. dos cliapellenies 

d'Air., f°(j9 r°). — ■ ChaiiUe . xiii' s. (Cbansons el 

dits, t. XVl, p. i55). — Clianwla. la/ia (i"cart. 

d'Art., f 'i() v"). — Chaule, 1273 (inv. des cli. 

d'Arr., n" àa). — Cmdle, i:525-i:iay (ch. d'An., 

A. 960). — Le pouvoir de Chninre, vm' s. (arcli. 

du Nord, chambre dos comptes, reg. A. ij). — 

Clutiiliie, f]U- (Aich. nal., \''. i(3o()^. 
GuAi MET, écart, c'" de Briiay, 
C11A1.MIÈRE (La), lieu dil, c'" de Bois-Bernard. 
GuABSsÉE (La), {., r" de Brebiéres. 
Chaussée (La), fief, c'" de Ghocques. loir Cai- 

ciiiE (La). 
CuAi'ssÉE (La), h.. c°* do Goquelles. — Cnlailn , 

xiii" s. (Lainb. Ard., p. A-â). — Camcie, Cnwcey 

(lorr. angl. du Galaisis, f°' 76 et i'.>G). — Lu 

Cliaitssée, 1671 (arch. d'Aidies, GG. 1^. 
Fief lenu du ohàtoaii de Guines. 
(^11 HISSÉE (La), h., c"" de Uesvres el de Longfossé. — 

La Cauchie, 1 '1 58 (comptes de Tingry; Haigneré, 

diclioim. , p. 89). 
(;iiAL'ssÉE (La), fiof, c"* de Floiinghoiii. lonu du roi 

à cause du cliàleau de Saiiit-Pol. 
(jiAUSsÉE (La), fief, c"" de Saudemont. 
(hiAussÉE (La), 11., c"° de Vimy. 
Chaiissée-Breneiiaut (La), II, c°* do Marœuil. 
GiiAi ssée-Bbuveiiaut (La), h., r,"* de .Senlecqui's, 

sur rancieniie voie romaine do ce nom. 
CiiAissÉE-BniNEiiAiT (La), anc. voie romaine do 

Tlioroiianue à Arras ot d'Arias à (ianibrai ot lieux 

dil>, c"" d'Aix-oii- Issarl, de Glétv, (LKslrcos el 
i3 



y s 



DKPARTEMENT hV PAS-DE-CALAIS. 



il'Ouve-Wirqiiin, sur celte voie. — Cnlcein lirii- 
itehenl, 1257 (cart. de Dommartin, f° 'ig v"). — 
Cnlcheia Huriiehnit, 1260 (ibid... f 12 r°). — 
Ac cuiichie lirunelittiit, 1875 frliap. de Saint- 
Kirmin). — La chaucéi' Brunehaull, l'ioS (Moiis- 
lii'let, t. I, |i. 3.5'i). — Lu clinii»$ca Biuneint, 
17.59 (Viiiglièmes). 

Cihussée-Lecoco (La), f., (:"° de Brebières. 

Cmazel (Lk), r, c" d'Aix-Nouletle. 

l^iiFXEBs, c°" d'Auhigny. — Celest , v. logo (cari. 
d'Aiil)i(;ny, 1° xmi v"). — Céleste. 1171 (rart. du 
I hap. d'Arr., 11° 37). — • Celés, i^i') (cli. d'Art., 
Ilicoiiart, |). 260). — Chelesl , i-îaS (tilrcs et 
(•omples d'Arl., I. II, f 3'), n'i)-— Cheler, \!io- 
(Arrli. nat., P. 2060). — Celeexte . i'i6;) {ibid., 
.1. 100:!, r° iH v°). — Cellers. 1 "107 (D. Gre- 
nier, t. CXCIV, p. v.-îG). — Cele^lz. i5i6 
(Arch. nat., .1. ioo5, n" 3). — Selersl . i.').'i3 
(l.ull. Morinie, I. III, p. 362). — Ci-lers ou 
Cheler s, xviii* s. (Cass.). 

Chelers, en 17B9, dépendait partie de la 
gouvernance d'Arras, partie de la séuéiliausséo 
de .Saiiit-Pol , el avait une routume locale rédigée 
l'ii i5o7 suivant la coutume d'Artois. .Sou église 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné d'Aubignv, 
dislricl de Maneuil, était consacrée à saint Mar- 
tin ; ]v cliapitre d'Arras présentait à la cure. 

CiitMiN (Lk), 11., c"' de Neufcli.Uel. — Itiie ,l,i Che- 
min, wiii' s. ((,'ass.). 

CiiFMiNii'AiiDnts (Le), écart, c'" de Hodeliuglieiii. 

CiiKMiN-ni-ltAPiuMK (Le), écart, c"'d'Acliiet-le-l'elit. 

(;llKMl^-nE-l(IA\lETZ (Le), lieu dit, r'" de Blanger- 

lllOllt. 

()iiEMiN-i)f;-(iii,\vii.iM;s (Le), 11, c"° de Nordaiiscpie>. 
(!nEMiN-i)Ei.A-liATAii.i.K (Lb), Ueu dit, c°' de Dll'Val. 

CllK«IIN-BK-I.A-UA1\I\lÈllE-l)E-FRANCt: (Le), 11., C°' (le 

Vieille-Kglise. 
tliiEMiN-iiE-Moin (Le), lieu dit, c"° d'Krvillei-s. 

Un ancien limetiére mérovingien a été découveil 

en ce lieu. 
(liiKMiN-iiE-Ni';i.v (Le), II., c"° de Ligny-lez-Aire. 
C.iiEMiN-DE-SAiM-linii; (Lk), lieu dil, c"' de Ccmlle- 

inonf. 
( jiemin-de-Saim-'Ile'stis (Lk), lieu dit, i'"de 15a- 

raslre. 
(;iie\iis-I)KS-A\i;kais (LeI, lieu dit. c" d'Allouajjne. 
(liiKMi\-i)Es-AMiLAis (Lk), l'çarl, c'" di' Iterck-sur- 

Mer. 
Ciikmin-uks-Angi.iis (Le), lieu dlt,c°'di' lirèrues. 
(]iikmi>-1)Ks-Am;his (Le), lieu dil. c" d.- Fontaine- 

les-l!oulan. 
CiiKMiN-nKs-hca.Ms (Lk). lien dil. r " de l'reileliii. 



Cuemi\-des-Ba>nis (Le), lion dit, c°' do lîoisiem- 

•Sainf-AIarc. 
CiiEMiM-DEs-CoBi'S-SiisTs (Le), lieu dit, (" dWiron- 

Saint-Vaast. 
Chesiin-des-Flaiiands (Le), lieu dit, c"' de Alaranl. 
Chemin-des-Moines (Le), lieu dit, c°° d'Etaples. 
CiiEMn-BEs-AloiNEs (Le), lioudit, c°" de Lon;;- 

villers. 
CiiEJiiN-DES-NoBiiASDS (Le), lieu dil, r"" d'Acij. 
CBKMiN-i>Es-NonMisDs (Le), lifiu dil, c" d'Agnez. 
CiiBMiN-DES-NonsiA.NDs (Le), lieii dil, c" de Ilaute- 

Avesnes. 
CiiEMis-DES-NonviASDs (Le), Heu dit, c"' du Moiil- 

.Saint-Kloi. 
CiiEiir>-iiES-NoinusDs (Le), lieu dit, c'" de Souciiez. 
CiiBMix-DEs-SoLiKATS (Lb), Heu dit, c"" de Ooisetle. 
Ciiemin-ues-Vaches (Le), 11, c"° de Brebières. 
Chemin-ihj-Bois (Le), 11, c" d'isipies. 
CiiEMi\-i)i.-FoBT (Le), écart, c"' d'Aire-sur-la-Lys. 
CiiEiiiN-m -Haiieng (Lb), écart, c.°° d'Acliiet-le-Pelit. 
CiiKMiN Ukky (Le), h., c" de Ligny-lez-Aire. 
riiEMiN-lii\(;o (Le), II, c°° de Saint-Venant. 
(]iiEMi\-SAivT-Vi\Dii:iKN (Le), Heudil, c"' de liulle- 

courl. 
Chemin-Vebt (Le), 11, c"" de Boul<igne-siir-\Lr. 
CnEHiN-VKBT (Le), miss., c"* d'Aliiutliiiii, allL (!• 

la Liane. 
(^iiÉNB (Le), II, c"" de Lisbourg. — Le Chesne, 

wiii* s. (Cass.). 
CiiÈNB (Lb), ruiss. , 1"° de Wirwignes. 
CiIKNE-GaIIGUEZ eu fÎAtlilEB (Lb), II , c'" (le Coiiiii. 
(;iiKPs (Le), lief. c"' d'Ain^-sur-la-Lys, h. de Widde- 

liroiiik. tenu du rliàleau d'Aire. 
OiiBBiKvvK, (■'" d'Ilesdin. — Ciriaines , Chiviaiiie.s , 

V. 1 I 'i3 (pet. cari, de Dommartin, C' ig v" et 

an v°). -- Ciiieiies, 1 1 .")3 (ihuL, f 45 v°). — 

Scneiics, i2.'ig (cart. de Cercamp, f° (iy). 

Cheriem-s, 1296 (arch. du Nord, A. Go, 1° 77 \''). 

— Cheriniinez , 1 'i3i) (Archives ' nat., JJ. gy^^, 

11° 3, 1° 19 v°). — Chei-iaiiies , i'i(ig (ihiil., 

J. ioo3, 1" iG r"). — Cheriaiines, i!f]6 {ihiil., 

.]. 807, 11° ag). — Chenainez, lôao (ibid., J. 

100'), n° 8). — Cheiiaine, 107(1 (lîicouarl. 

p. '186). — Cbei-iaisnes, itiHi (Arch. nal., S. 

.'1816). — Cenennes, i73y (Maillart, p. 23). -- 

Chérianne, i'}'n^ (Vingtièmes, t. C\(]). — Ché- 

rienue, xviii* s. (tjass. ). 

(îliérienne, en 1789, faisait partie du liailliii;;e 

d'Hesdin et suivait la coiiluine d'Artois. Sun 

église, (llocése d'\mieiis, doyenné d'.\uxy-le- 

Chàlean, secours de Cauinonl , était consacrée à 

saint FianccH^* d'Assise. 



di-p\uti;mi:\t di pas-dk-galais. 



<jiÉRizï, i'° (le Croisillcs. — Ceieti, i m'i (caii. <!'• 
Saint-Ami! , 1° i v°). — Cei-izi, Cyi-iti, xii' s. 
(liirt. (le Sainl-Vaast, p. 371). — Ceiissi , 1 J17 
(Moieaii, I. CXXII, f°G'i). — Cerixi, 1237 (cail. 
•Ii's l'Iiapolleiiios d'Arr., I" (iti \"). — Cherixi . 
l'Aâç) (Froissait, I. IV, p. igS). — CUevuj , 
Mv' s. ( Arcliivi's nation., P. i.'(7, f° 3;! »"). 
Chn-isie, 17/11 (ibiiL, V. .|;ii;i). — Ccri.i;/. 
Xïlii* s. (Cass.). 

Chérizy, en 178;), faisait partie du liailliajje de 
Bapaumeet suivait la coulume d'Artois. Son église 
paroissiale, diocèse d'Arras, duvenné dcBapauniu, 
était consacrée à saint Vaast; Tévèque d'.Arras con- 
férait la cnre. 

Maladreric fondée au ronnncncement du 
xili° siècle et réunie en 1 liyS à l'hôpital d'Arras. 
Cmeboueue, 11., c"° de Marquise. 

t^iiEBVï, anc. lieu, c"° de Saint-André-au-Bois. — 
Cheni, fin xi" s. (Gaignières, t. II, p. 10). 

CiiKïALuniE (La), fief, c"" di' Pernes. 

<",iiEVAi.EaiK (La), f., ■■""de Sainer. — Im Qiiei'nlevir, 
xviu' s. (Cass.). 

C11KVA1.E111E (La), lief, c"° de Violaines. — ■ Ln Clie- 
rallme. lôag (archives du Nord, rliaiiilire des 
comptes, L. lo). 

Arrière-lief du cliàtean di' Leiis. 

(jiixciiv, b., c"° du Mont-Saiut-Éloi. — Ciiici, iiofi 
(alil.. du Moiil-Saint-Kloi, c. i). — Cinclii, iiSli 
(cari. d'\ubi(jny, f 17 1°). — Chiiiclii , i-j'jC) 
(chap. d'An-., c. B). — Cuinci, l'iog (cari, de 
Maneiiil, f° 60 r'). — Ciiichy, i4oi) (aiili. do 
Mara-iiil, c. i). — Clûiicliy, l'i-Ji (cari, de Ma- 
neiiil, f° ."la r"). 

OiiiNGi.KiiniM (Le), piirtie de l'ancienne \ille d'' 
'l'ournelicni comprise dans les fortilicalions, p.ir 
opposition à la lianlieue. 

'iiioc, lief, c"° de Monrliy-Brelon. 

Oiioeoi E-BEnNAni) (La), lieu dil, c"' de Bétliune. — 
Le Clioqiie-IUcniart, i3i.S (méiii. Oimniiss. dép. 
du Pas.-de-Cal., I. Il, p. ai 5). — Le Clinqur- 
Bcrnarl, ilio-] (Moreau, t. 1)111, f° i5i r°). 

CiiocQrE-Bosso (La), lief, c" de f^liocipies, tenu du 
cliàtean de Leiis. 

(.'iiocoiEi. (Le), man. et fief, c"° de (joiilomliv, leini 
du roi à caiisi' du château de Saint-Hnier. 

(jiiociiiELERiE (La), lieu dil, c"° de Lillcrs. 

CiiocgUES, c"° de Béthime. — C.hincK, 1081 (!>! 
• ilay. Revue des Opéra de Mira-us, p. ia5). — 
CMi'chœ, io8'i-i09<) (cari, de Tlicrniianne, p. .')). 

— Juches, 1087 (Du Cliesne, m°° de Béth., pr., 
p. 362). — Cochet, 1100 (abh. d'Anchiii, c. 1). 

— Jucha;, iio.'i (Le Glay, Revue des Opéra de 



Miraus, p. i3i). — KeuUii, t i.'.j (ahh. de <;h..r- 
<|Ues, d. 1). — Chiiichw, 1107 (iliid.). — Chinlii- , 
Chmhct, 11 (i3 (i/.i//.). - Colei, 1173 (cari, d.' 
Maneuil, f ()8 v°). -Cc„L;, 1 1 7G (Du Ghe«n.', 
m"" di' Béth., pi. , p. '11). — KiichtÊ, 1177 
(ahh. de OTcainp, c. 1). — Choce.. 1178 (ahh. 
de (V>rcanip). — Xnchfi, Ii8i-ii85 (cari, ilo 
chap. d'Arr., n" 07). — Cochrt, ii84 (ahh. d'' 
Cliocqncs.r. i). — Chel.ie, 1 lyo (titres de llaiit<'- 
Avesnes, p. 07). — CIvtcœ, Cheochar, v. iiçio 
(cari, de .Saint- Bartln-lemy, 11° 81.— Chnl.ct , 
lao-s {il/iiL, n" l'i). — Schiikes. ijo3 (ahh. 
de Cliocques). — Chockcs, luao (Mira'iis, t. III, 
p. 383). — Choques, la.'i'i (cart. de Saiiit- 
Bartliéleniv, n" ()-j). — Coj;e», 128G (raéiii. Soc. 
acad. deBoul.', t. .XIll, p. 3.'i ). — Choqe. . 
xiii' s. (ahh. de Cliocuues, c. n). — Coquet, 
.321 (ch. d'ArL, A. 3()2). — Chol.e,, i323 
(cari, de Saint-lîarthéleiny, n° 119). — ChoiiLes, 
i323 {i/>id.,C io3 r'). — Chàl.n, i33'i (abh. 
de Hain, 1. 2). — Cocques, liag (rli. d'Arl.. 
Ricouart, p. .'l'ii). — Croques, lU'n (ahh. d'' 
Saint- Vaast). — Chooques, '.762 (Eipilly, t. I. 
p. 623). 

Chocques, en 1789, faisait partie du baillia,';e 
de Bélhune et avait une coutume locale rédigi e 
en 1007 d'après la coutume générale d'Artois. 
.Son église paroissiale, d'ahord diocèse de Tlié- 
rouanue, puis de Saint-Omer, doyenné de Liilers, 
était consacrée à la Vierge; l'ahhé de Glincqms 
présentait à la cure. 

L'ahhaye de chanoines réguliers de Saint-Au- 
gustin de la congrégation d'Arronaise de Ghcx- 
(pies avait éh' fondée en 1120, sous h- vocable 
de «aint Jean -des- Prés. Klle fut supprimée en 
1790. 

Il v avait aussi à Cliocques une maladreri^' 
fondée ver» le milieu du \iii' siècle et réunie, quaiil 
au leuiporel, à l'hôpital do I.illei-s, par des édils 
de 1695 et 1(196. 

(;iiociji;oisE (La), nom que prend la rivière de la 
Clarence dans la tiaversée de la coinninnc de 
Choccpies. — Aqua de Choket, \\\' s. (cari, d.' 
Sainl-Vaast, p. 166). - Le rivière Chnrquoiie . 
1 '127 (rail, des cliarlr. de Gosnay. f° 78 r°). 
Le rivière qui flue de Chocquen il Hnhecquei , iZ-'t 
(iW.). 

Giioiii. lief, c" d'KpiTlecques. 

Ciioi'EiiEs (Les), II, c" du Locon. 

(^iioQiALX (Les) oh Guocoibux, h. et lief, c'dn 
Locon. — Chncquiaux, xmi* s. (AitIi. nal.. 

P. 2oih). 

i3. 



100 



DEPARTEMENT DL PAS-DE-CALAIS. 



(.'noi.nEL (Le), II, c"' <ie Belle-et-Houlloforl. — 

Cliorjuct, xviii" s. (Cass.). 
(.11 001. EL (Le), fief, c°° (le Biandecques, tenu de la 

seijjiieurie d'Es(|uerdes. 
• Ihooi El. (Le), 11., c" de Condette . — Le ChoM, 

i33() (mém. .Sor. acad. de Boid., t. IX, p. 3io). 

— Lr Chocquel, i.^gS (.Arrliives iiolioii., J. 792, 
1" 7 \°). — /jcs Clioqufl . lô.îo (coiist. (Je Boul. , 
p. 5). — Cliostjiifl, 160K (.\rili. nat. , 1'. i5, 
n' .'i8<)). 

Le Clioquel était le chef-lieu d'un hailliage cl 
d'une prévôté royale qui fuient réunis en i.5.ïo 
anx bailliages et prévôtés d'Klaplcs il de Bellefon- 
laine. 

Ce liailliage a été supprimé en 174'). 

CuoQiiEL (Le), 11., c'" de Reberques. — CliolAele, 
1 .'i 1 2 ( cil. de Sainl-Borl. . 11° 1 'l 'j !i ). — Le Chokiel . 
i.'lflg (cil. d'Arl., .\. r)o'i, n" 1). - (^hnquiel. 
i'M)3 (ch. de Sainl-Berl., n" ifiCia). — Le 
rjiusquel, iSGH (ch. d'Art., A. 70V). — CImquel . 
i:57-'i (se. d'Arl., n" i8'n). — /.-' Cl,>,cijud , 
i(ir)9-if)fio (Culhert, Flandre, t. LWXVIII, 
f 77 r°). — CluufuH (c. l':iat-in.ij.). 

(hioijnEi, (Le), s"" de la c"" de Saint-AIartin-Clincpiel. 

— Chiiijuel , xviii" s. ((iass.). 
Cuom.EL (Le), anc. f., c"" du Wast. 

(jioouEi. (Le), 11., c'" de Wir\vi;;Qes. — Le Chiicijuet, 
i.').")0 (cueill. de N.-U. de Boni., G. 21, PiiS r"). 

— Le CJimiuel, wT ,«. (ibùL, G. 7.'>,f" 1 Sg r°). -- 
/.(' ChdijnH, xnii" s. (Cass.). 

Ciioyi EI.ET (Le), (ief, c"" de livlierqnes (Colherl. 
l'iandie, t. XXVIII. V 70 r°), l>'nn du cliàteun 
d'Aire. -^ Cluicijm'let , i.')8.) (élection d'Art., 
reg. I, f •.!o'i, r"). 

CnoQiiETTEs (Les), bois, c"" d'Accpiiii. 

(JioiiETTEs (Les), 11., c"" delà Coulure. 

CiMETi(;iii: (Le), anc. f., c"* de (îraincmirt-lez-Pas. 

CiMETiÈnE (Le), m"" is. , c"" de Sanier. 

CiMKTiÈiit - iiEs - PESTiKÉnts (Lk), lieii dit, <■"' 
d'Ecques. 

('niETiÈnE-.''MNT-LÉoEn (Le), lien dit. c"' de Boubers- 
siir-Canclie. 

(!im.i-Chemim^.es (Les), II, c"' de Witnille. 

Ciivo-RiEs (Les), II, c"' de Guenips. 

CiTAnET.i.E (Lt), lien dit, c" d'Ayelle. 

CiT\tiEi.i.E (L\), lien dit, r"° de Bailienlmonl. 

CiT,inEi.i.E (La), lien dil, c°' de l'resnicourt. 

CiTAiiELLE (La), écart, c"° de IMontenescourl. 

Cité (La), anc. s°" d'Arras correspondant .i la partie 
de celte \ille qui, avant 1789. était soumise a la 
juridiction temporelle de révéc|iie et avait une 
organisation propre ainsi qn'nui' coutume local.- 



rédi;;ée en 1.507. — Ciritas AdreOiiti'iisis , 1175 
(rarl. du cliap. d'Arc, n" 38). — Dixli-ictns epi- 
scopi , 1 188 {il/iil., n° 7.0). — Cité-lez-Arms , liaç) 
(cart. nis. du cha|). d'Arr. , f" .S r'). — La Ciié 
d'Arrm. i5o5 (Bonthors, t. II, p. 266). 

Cité-d'Ahon (La), h., c"° d'Avion. 

CiTÉ-DE-LA-FossE-NuMÉRo-Tnois (La). h., c"' de 
Liévin. 

CiTÉ-nE-LA-KossE-\rviÉno-HnT (Li), li., c"' de 
Vendinle-Vieil. 

CiTÉ-Bi-CiiEMiN-DE-FEn (La), II., c"' d'Avion. 

Cité-du-Gbanb-Covdé (La), 11, r"' de Leas. 

CiTÉ-Di:-Moci.is (La), 11, c"' de Lens. 

Ci.ABAUT, fief. c'" de Buire-b'-Sec. 

Ci.AcouE (Lv), fief, c" de Caloime-snr-la-Ly<. 

CtAinnois, bois, c'" de Boursin. — Clerhusc, iig'i 
(chronir. Andr. , f" 82,5 b). 

Ci.AiR-BoiBiN (Le), h., c'" de Sainl-Folquin. — 
Clairboudiii , 17. "19 (Vingliémcs). 

Ci.aibe-Ead (La), étang, c°°de Condette. 

Clai ne- Faite, II, c"° de La Venlie. 

Ci.AiRE-MAnE (La), h., c"' de Doudeauvillc. 

CLAiiiviAnAis,c.°°deSaliil-Omer.^CTnrnmare«f/i, 1 1 'l'i 
(cart. de Thérouanne, p. ai). — Claromarescl, . 
1 1 'i5 (liisl. (le (^lairmarais. pr., n° 1 1). — Clams 
Min-iicita, 1163-1171 (cart. Silli., p. 335). - - 
Clfirmansc , 11 0.5 (ch. de Saint-Bert., n" s'il!). 
— ClnromansCHw , 117.5 (^cli. de Sainl-Berl., 
n" a66). — Clemariscus , 1171') {ibiii., n''«76). — 
(Harnmnretcuin , 1177 {ihid. , n" 981 ). — Clarenin- 
nsrus, i2'i7 (i"cart. d'Art., f° 36 v°). — Clei- 
mnresnh. ia7o (Du Cliesne, m"" de Guines, pr., 
p. 391). — Clcriiiarè» , i'.!8.5 (litres et comptes 
d'Art., t. I, f° a). — Clamarh, l'iia (mém. Mo- 
riiiie, t. IV, p. 70). — Clémarez, 1 A98 (chap. de 
.Saiiil-Onier, comptes). — Clennaretl: , i.5<)t'> 
(mém. Mon, I. XIV, p. 939). — Clemairès.wt' s. 
(terr. d'Arqués, f" ii5 b). — ('lairmaret: , liVi-- 
1G39 (C<jlbert, Flandre, t. CLXV, f" 9 v"). - 
Clairmarels , 1789 (Maillarl). 

Clairmarais, en 1789, faisait partie du bailliage 
de .Saint-Omer et était l'annexe de la paroissi> 
du Scbonbronck. L'ancienne abbaye d'bommes di' 
l'ordre de Citeaux, fondée en 1 1 '10 on 1 lia sous 
le vocable de la Sainte Vierge, a été supprimée en 
1790. C'est actuellement une ferme. 

CuiRSor, h., r."" d'Ardre-s et de Guines. — Clersau, 
,Mfi (Arcb. nat., KK. 1095). — Clnes-Wo,»! . 
1 5.56 (plan angl. du Calaisis). — C/nirjoii.r, xviir s. 
(Cass.). — Clerson , 1902 (ann. du Pas-de-Cal., 
p. 5 1-0. 

Cmnur.xdN (Le), miss. , c'" de Lépiiiov. alTl. d.' la 



DKPAFnTMKVT I>l I'AS-DIM; \[, \ IS. 



101 



Canclii'. — (irand Oairvinmm , xvm' s. (arrli. dn 

P.-ile-C. yUn). 
Ci.AinviLi.tns, lieu dil, c"' di! (îiiiiios. 
lii.ALniiZ, anc. man., r'" de C(>yec(nu'S (i8i)S, rh. Ae 

Sainl-Bert. , ii" aio3). 
Clama, fief, <•"* d'Halloy. — l'Amnns, ly');) (Vinj;- 

tièmos, t. CCCI.III)." 
(.LAMA, fifif, c"* de Niincq. 
(^LAsiA, licf, c"' de W'arlus. 
(Ilapeites (Les), «iiart, f°° de Calais, s"" de Sainl- 

Pierre-loz-Calnis. 
(".LAnESCE (La), riv. (|iii prend sa source :iu liiiiclr, 

dans la t"' de Sains-jez-Pernes , el se jelte dans la 

Vieille-Lys à Calonne-9iir-la-Lys. - Clarnilm . 

wii" s. ( Mall)ranc(| , 1. 1 , p. 'ki^ ). — l,n CJœirnncr . 

XTiii' s. (Cass.). 
Clarqies, c°° d'Aire-siir-la-L;s. — Clurches , iiy'i 

(cliap. de Saint-Berlin, n° 397). — CJarcœ, 

ii(|9 (Giry, liist. de Sainl-Onier, pr. , p. 4oi). 

— Ctarches, ijaS (se. do Flandre, n" 7t4). — 
CJailes, 12 3') (cart. d'Anhigny, f" 73 v"). — 
Klattces, ia'17 (cart. B de Saint-Augustin). — 
Clari/ues, 1 'io3 (cart. de N.-D. de Saint-Om.. 
f 11 A). — CJarquez, i.'ia") (cart. de Sainl-Oni.. 
f 77 v"). — Claerhe», vv's. (cart. de Saint-Au- 
gustin, 1° 5 r"). — Cliirqui^-let-Tlié-otwiiiic, 
1739 (Maillart). 

Clarques, avant la destruction de Thérouanne 
(ir).")3), faisait partie de la paroisse de Saint- 
Marlin-aii-Mont, régale de Thérouanne, et dé- 
pendait, en 1789, du bailliage de Saint-Omer. (>'e 
villaj;e suiv.nit la (dulumc d'Artois. Son église pa- 
roissiiile. diocèse de Saint-Omer. doyenne d'Hel- 
faut, était consacrée à saint .Martin; IN'véque do 
Sainl-Oiner présentait à la cure. 

(.'LAïnr.iiEN, lien dit, c"° d'Henneveux. 

Claïe. 11., (■'"' de Liccpies. — Cloy, x\m' s. 
(Cass.). 

Clef-1\oi(;e (La), anc. I., c"' de Sainl-Martin-au- 
Laért. 

• 'lbmence (La) oh Cléniamce (La), nom que prend 
la riv. de la Clarence sur le territoire de Robccq. 

— Âqun que vuljrariter nuncupntuy Esclime , it'^S 
(cliapitro de Saint-Bartliélcm> . c. 11). — l.n C/i- 
mancc, \\\\\° s. (Cass.) 

Clémevalt, lieu dit, c"' d'Ontreau. — (',lntnrr<udl . 

lï* S. (lerr. de Turbinghen). — Cléinrmiill . i.'iiiii 

(terr. de Saint-Wulmer). 
Clempis oijClisspis, lief, c"°de Guémy. — Clii'<vpm , 

1 'i73-i.")o'i (Rosny, lerr. deTournebem, p. 'in)). 

— Clinupcii . i.'iiii (comptes de Guémy). — 
Ctaiiispin , I3'i3 (lerr. de Toumehem). — CHus- 



!""• 1739 (pror.-»erl(. lOiil. de Saiiil-Oin.). — 
/.e CImipi,,, i7.');| (Vingtième^, l. CCCXLIV). 

CiEscfHxs (Les), (ief. c'" d'Agnez-iez-Duisans, tenu 
de l'abbaye de Saint-VaasI. 

Clenleu, c°" d'Hucipielicrs. — C'i-neln , ii^i- 
118') (caH. de Tliér., p. 5.')). — Knirlci . m,:. 
{ihiti. , p. 7 5 ).— Clahu , xiv' s. ( Arcb. n.il. , P. 1 37, 
f° 93 r"). — Creitipu, 1 .'i3o (ibùl., JJ.99K,n'' 3, 
f 118 v«). — Chmicu, i.".'i7 (la Miiladr. du 
Val, pr., p. 9"»). — Clmilieu, i.'i.'io ^oust. d.- 
Boulon»., p. 88 v°). 

Clenleu, en 1789, faisait partie i\v la séné- 
cbaussée de Boulogm-, ancien cessurt jiidiriair- 
des bailliages réunis d'Ktaples, Cboquel et Belle- 
fontaine, et suivait la coutume de Boulonnais. Son 
église paroissiale, d'abord diocèse de Tbérouann.'. 
doyenné de Fauquembergues, puis de BoulogO'-. 
doyenné d'AIcttc, ét;iit consacrée à saint Gilles ■•! 
avait Bimont pour secours; le cbapitre d"V[ireî 
présentait à la cure. 

Clehcs (Le «ois i>es), bois, c'" de Maisnil-lez-lînit,-. 

— Ihiif <r Eclair (cad.). 

Clkkieux, anc. man. et (ief, c"' de Carvin, lonn d ■ 

la principauté d'Fpinov. 
Clebi.mies, c"" d'Ardres. — Clavl^es. , 11J7 (cli.de 

Saint-Bert., n" 1G2). — Clarchœ, iiO'i (tb. il- 

Licques, p. /la). — C/arfc«?, xin's. (Lamln-rl. \rd.. 

p. a-i3). — Cleiqiief, 1.543 (lerr. d^' ïouriielieni 1. 

— Clncq-hz-Tmirnflwm, 1789 (état d-s \dles. 
bourgs, etc.). 

Clenpies, en 17^19, faisait partie du bailliage 
de Saint-Omer et suivait la coutume d'Artois. Son 
église, d'abord diocèse de Tliérouanne, dovenu" 
d'Mquines, puis de Boulogne, doyenné de Tourn.'- 
beni, secours d'.\udreliem, était consacrée à saint 
Barlbéleniv. 

CLKs-DE-(."oiTinE (Les), fief, c"* de Vermelles. 

Clétv, c°" de Lumbre<!. — Kilciaciim . Xâ- (rail. 
Sitb,, p. 161). — Killiacum, M-j (cb. de Sainl- 
Berl., n" /i3).-— Kiltnca , loili (\Iir.Tus, I. I\. 
p. i~f>). — Kcllicuin, 1139 (cari, du cbap. d- 
Saiiil-Oni.. f" 1 v"). — Kelli, 1170-1191 (cart. 
de Tliérouanne, p. 39). — Kfllhi. 1193 (cli. d' 
Saint-Bert.. n" 39a). — C.leli-il'Amnnl . \■2i^■^ 
(Courtois, p. 63). — CIfti, i3-i'i (cb. de Saint- 
Bert., n" i.'>o8). — Clilli, i337 (i*iV/..n" 1Ô7IH. 

— Cliti, i339 (l'AiW.. n^ 1:1^7). — CliKj. i3i;." 
(cart. de N.-n. de Saint-ltm., f loi >^). 

Clét), en 1789, faisait partie du bailliage' d.- 
S,iint-I1mer et suivait la coutume d'Arlni-. Sm: 
église, d'abord diocèsi" de Tliérouanne, iloi'iiii'' 
d'Ilell'aut, puis di' Boulogne, doyenné de l>|.- 



102 



DEPAr.TEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



(|iiin, secours de Doheiii, l'tait consacrée à saiiil 

Léger. 
(.Lihv-ii'Avu,, s"° de la c"' de Clély. 
I.I.ixspi\. Vnir Ci.tMPis. 

• ^LissoN, anc 11., c"' d'Andres. — Cliimm, i567 

(terr. du Haut Pays-Reronquis, f" Kg \"). 
(j.iTnE (La), (ii'f, c"° de Racqiiiiigliein. 
(^LivF.T (Le), h., c"° de Preures. 
Clochette (La), f., c"" de (^lairmarais, h. du 

Srliouljroiick, s°° du llaut-Silioubrouck. 
Clociieville, f. et fief, c"° de Marquise. — Ctocevilli', 

l'iiâ (mém. Soc. acad. de liouL, t. VII, p. la). 

— C/o«»(?mV(c, 170g (aveu de Kiennes, f° .386). — 
Clocheeille, 1770 (Arcli. iiaL, Q. goo'). 

(^LiMiXEs (Les), II., c°' de WIrwigiies, viilgairemenl 

l'l':,;hmt,e. 
(jLOiTiiE (Le), lieu dit, c"' d'IIarav.'snes. 
Ci."i.ii ANT, lief, c"' d"Alloiiagni>. leiiu du rliàlean de 

I.ens. 

• 'i.nouvvT, lief, c"" d"Aidiigrn. — Ctoscuiis, iilfi 

(cart. de Dominartin, f° :i'i v"). -Closcamp, laliO 
(cari. d'Aultigny, f° 58 r°). — Clmcainps, iH3) 
(ch. d'Art., A. f.iti, 11° 1). 

Cloocant, 11., c" de Merck-Saiiit-Licviii. 

liLO(.n:ANT, II., c"'de Tliieiiilironiie. — Oncninp , 1371 
(cari, de N.-l). de .Saiiit-Oiiier, f Oi i"). - 
l'.Unti'sciimp, liii xiii* s. (cli. d'Art., A. 118, n" H). 

— Chishant, lagâ (ihiil.. A. i38). — (,7ocjnniij, 
1007 (Boulliors, t. II, p. ô'i.')). 

CicMji EBonNE, lieu dit, anc. T'. c" de War- 
drecques. — La Chiquehmiip , 17."») (Vingtièmes, 
I. IXXLXXX). 

(Iloijcette (La), II, c"° de Glairmarais. 
Commune de 1790 à 1801. 

Cioi (Le), hois, r"° de Saiiit-Mailin-tnioquel. 

Ciove(La), f. et lief, c"" de Wierre-Effroy. — Le 
CJmt', i;.,8(j (lerr. de Beaulieu). — Le C/oy, xhW, 
(Bllil. nal., nis. fr. 1 lOoi, f° 10). — CAoy, i5a5 
(CMeilioirdeX.-I). delioul., G. i^.f ig). — in 
Chiije , iflu (Itignon, généal. de Cliinol). 
Kief tenu de la liaroniiie de liellelinine. 

Ci.rn (Le), lief, c"° de lilandecqnes, tenu du roi à 
cause du cliàleau de Saiiil-Oiner. — Clus, iiOli 
(cari, de N.-I). de Sainl-Dmer, f° 10 r°). — 
l'.lusa, 11100 (cart. de Saiiit-Omer, f 1 '1 r°). — 
C.luf. lin xiii' s (cil. d'.\iL, A. 11 8, II" 0). — Le 
dus, i7Ûg (Vingtièmes, t. CXII). 

CusE (Haite et IUsse), 11., c"'" de Wimille et de 
Saiiil-Mnrtin-Boulogiie. — Cluses, iiia (cli.de 
Sanier, p. 20). — L'Echues, mm' s. (mém. Soc. 
acad., t. IX, p. ^'99). — CAmus, itiiB {iliid., 
I. VII, p. Cl). — liehse, V. i7'i.3 (Arcli. nal.. 



P. 11 !?.')_). — Haut'' et Ijasse Eclusf , xnii'' s. 

(Cass.). — Cluses, igoa (aiin. du P.-de-C). 
Fief lenu du roi à cause du cliàleau de Boulogne. 
(jOiiRKjiE (Le), II., c°'de Bellebrune. — Quoilbrig^e , 

ia8() (lerr. de Beaiilieu). — Kahrigue, i3of 

(ch. d'Ail., A. i8i). — QualmgUel, t:i3g(méni. 

Soc.acad.de Bout., t. IX, p. 354).- — Quodbrij;e. 

i(i52 (cueilloir de Beaulieu). — La Bnqne 

(c. Etiit-maj.). ' 

Fief tenu de la baronnie de Bellebrune. 
CociiE\DALE, 11. et ruis,s., c"" do Boquetoire et de 

Quieslède. 
CociiEiiiE (La). 11., c"' de Saiiit-Martin-Boulogne. 

jadis La GnÉBEiDEiiic. — .Woi'soi de la Grélieude- 

rie, aujourd'hui ta Cncherie, xîili' s. (Haigneiè. 

diclionii., p. i.5i). — La Cochery, 17.J6 (Anli. 

du P.-de-C, intendance, C. (ig). 
l'.ociiETTK (La), 11., c"° de Violaines. 
Cociioy-NoiR (Le), écart, c°' d'Oye. 
CocovE, 11., c"' de Recques. — Cnhetmia , 108'. 

(clironic. Andr. , p. 78'! a). — Cnchora , xii' ■;. 

( i7/i(/. , p. 8 1 g ). — Ciichiive , itgS (cli. de Lic- 

ques, p, liG). — Kauchore, 1988 (cli. de Sainl- 

Berl., n" 1279). — Coul.ehore , fin xiii" s. (cli. 

d'An., A. 118, n" 6). — ùndhme, t'.io-j 

(ihid., A. 53). — Cauchoee, t'io-J (bull. \Iovi- 

nie, t. VII. p.6i ?i).— a«((fcWiorc, i3io(di. d'Art.. 

A. aO()). — - Cnnqaiirr , iS'i'i (lerr. de Toiirni - 

liem). 

Fief lenu du cbàteau de Touriiebeni. 
CocyiEM.xE (La), ruiss. , c"° d'Amelles. 
CocnuEsipoT, f.,c"'de Lépinoy. — • Cocquempnl , i'i7i| 

(aveu de MerliinoQl). 
(^01:1,1 liEMi'oT (Le), lii'ii dit, anc. Iii'ipilal et inaladrerie 

avec chapelle, c"' de Beauraiiiville. — Cnheiiipni , 
1278 (llodière, le Prieuré de Beaiiraiu, pr.> 

p. iig). — Coquempnt, i3'i4 (ihul., p. 143). — 

Corquempiil , l'igS (terr. de Loison, T 71 v"). 
CocguEviiAf., lief, c"" de Quelmes. 
Coci.iiEnBi-, lii'f, c"° de Béty, tenu du roi à cause dn 

château d'Aire. 
Coc()iiEvii.i.E, f., c"° de Séricoui't. 
CocnET, bois, c"" de Saucby-Lesirée. 
Code-Crème (Caade-Crèine) , li., c"" d'iHTretliuii. 
CoiiBLLERiE (La), f., c'" de Bellebrune. — La Can- 

dallerie, iC.'iô (Ursul. de Boni.). — Coudellene , 

11)79 (aveu cité par Haigneré, dictioiin., p. gS). 
CoDiN (Le). Vnir Brocohiv. 
Coêdk; (Le), courant, c"° d'Aiidruici[. 
(;oi:te (Li), 11., c'" de Bouvelinghem. — La Couelle, 

xviiT s. (Cass.). 
CiiEucnE, fief, r'" de Ricliebourg-l'Avoué. 



DÉPAUTKMKNT PI PAS-DK-CALAIS. 



10:1 



liotiii-JoïKiv (Lk), 11., 1'" (le Lor)(;ueiiesso. 

I^OBURLU, h , c°° d'Aiïrinjjues. - CwmUi , Cuuilit , 
l'iâa (cart. (•ité par Courtois, p. fi3). -- Cnilu , 
1709 (Vinffliôraes, t. X). — Cmlii , \\\n' s. 
(Cas..). 

Fief tenu do la seigneurie de Soningliem. 

CoiiELU, écart, c°'de Nordausques. 

(^oiiABTi! (La), 11., c"" de Nesies et XoulVliàlel. — La 
Cuuartfy lyfiô (arcli. de Boul.. dom. , rog. .")6). 
— Coarle, wiii" s. — Quunatie (cad.). 

(^)HB, f. , c°° de Berguolle (Cas».). 

(loiiEM, fief, c"" de Cliocques. — Cohent, i~b(.) 
(Vingtièmes, t. CXCIII). 

CoiiEM, fii'f, c"° do (îniineliein. - Ciihem , latni 
(<art. de Sainl-Barlliéleni) , n" 111). — Clioheni . 
1588 (i7;iVi., n° 117). — Colten, 1 IKjcj (cart. de< 
cliarlr"' de (îosnay, l. I , f° aâS v°). — Choen. 
1677 (al)l). de Cliocques). 

Fief tenu de la soigneuiie du Caurroy. 

(ioiiKM. h . et anc. cliiit., c"° de Wittes. — Coliam, 
1100 (abl). d'Anchin, c. i). — • Qiialien, it'ijCi 
(arcli.du Nord, A. (io, f° 7 v°). — Coehem, i3io 
(Courtois, p. ()3). — QiKiliem , i3()0 (cliap. do 
Sainl-Berl., n° )70-.!) — Cohm, , 17.39 (Arch. 
nat. , X". 9306). 

Fief tenu du roi à cause du cliàtoau d'Aiio. 
(ioliem, quoique faisant partie de l'Artois ol du 
liaiiliagp do Saint-Oiiior, dépendait do la comiiiu- 
naulé civile de Blarinyliem (Flandre iiiarif.). Son 
église paroissiale, d'aliord diocèse de Tliorouanne. 
puis de Sainl-Omer, doyenné d'Arqués, était con- 
sacrée à saint Je.iii-Baptisto ; les Josuilos wallons 
du collège de Saiiil-Ouior pié^oiitaicnt à la 
cure. 

Le prieuré de Coliein, ancien prieuré de l'ab- 
baye de Molesmes, fondé à Wittes sous le vocable 
do saint Jean-Baptisto, avait été sécularisé en 
i.")8(i et réuni, pour le lein|)orol, eu 1608, au 
collège des Jésiiiles «allons do Saint-nnier. 

CoiiKN, f. et fief, c°' de Ncufcliàtei. — Cnliem, ifl85 
(Histor. de Fr., (. XXII, p. 654 g; conipot. 
balliv. Franiiœ). — knhcin , t'iK) (iiiém. Soc. 
acad. de Boni., t. I\, p. i(io). — Ciihen, 1053 
(déclar. des fiefs du Boulonii.). 

Couu (Le), 11., c"" de Coulogno. — Gi/iii, wiii" s. 
(Gass. ). 

CoiN-l)Bs-l'i(:AnDS (Le), écart, c,"° des Attaques. 

CoiN-DissAu (Le), 11, c"* de Nortkerque. 

CoiN-Di:-Cii (Le), anc. f., c'" do Grollliers (Cass.). 

Coi>-Gaii.i,abt(Le), h., c" do la Calotterie. 

Con-lli,iss\\T (Le), 11, c" do Ni>rtkorqiio. 

Col>-l.\MllEllT (I.e), 11., c'" llo Nii|tkoi([Ui'. 



Coin-Laubent (Le), 11, r'" do Nortkorqiio. 

(iiiix-LouF (Le), h., c"° de Nortkerque. 

Coi\-Peiiuii (Le), II, c" do (;iairinarais. 

CoiN-PEnDU (Le), f., c°* de Poliiicovo. 

Cois-PEnnu (Le), il., c'" de Buniinglionj. 

CoiN-PEnnu (Le), II, c" do Sciquos. 

Coin-Vai.i.uie (Le), II, c"' «le Norlkeique. 

CoisEi.is, licf, c"° d'Kperlocqucs. 

CojEUL (Le), riv. qui prend sa source à Boiry- 
Sainle-Biitrudo et se déverse dans la Brogne à 
Rémy. — ('oiol, 1119 (abb. d'Elrun,l. :•.). — 
Cojiil, xii* s. (cari, de Sainl-Vaast, p. a'ii). — 
Cvj^huels, 1210 (cart. du cliap. d'Arc. , n° 118). 
— Cnfreiilum , 1317 (cart. des cliapellenios d'Arc, 
f l\t) r"). — Qaaifiulum, ia58 (cart. des cliapo- 
lains d'Arr. , f° 53 r°). — Quai^etum, i3ot) (rli. 
d'Art., A. 5a). — Qitaioel, i3io (ch. d'Arl.. 
A. •.>65). — Cnnfmreul, 1 ifig (Arch. nat., J. lool'. 
f () v"). — ('oijreut, i535 (arcli. du Nord, 
cliaiubro des comptes, reg. A. :!0). — Cog-rciir, 
it)o5 (Arch. nat., Q'. 918). — Cogeeid, i()>7 
(arch. du Nord, chambre des comptes). — CV 
f^iieul, 1720 (Saiigraiii, p. 332). — Cnjrmnh' . 
Cnj;eul, xviii° s. (Cass.). 

CoLBBiiT (Le), lieu dit. c"° do Moringl^'iii. — 
(Mhrcch , i5a(>(hosj). do Saiiil-Omer. B. 'm, 
n° 33). 

Coi.Eiioi T, lion dit, c"°de Qiiohnes. 

Coi.EsiitEnT, c"" de Desvrcs. — C'itesheri^e , i 107 (ih. 
de Samer, p. a:?). — (iolehcrc, 1 1 5o (chronir. 
Andr., p. 810 «). — Cotleslidc, 1 17;! (cart. ib' 
Saiut-Josse, f° '1 v°). — Collesherc, 1 199 (rli. do 
Samor, p. 54). — Culeshcrj;, ^•^.Olj (cari, de N.-l). 
de Boni., p. 118). — Culsheij^um , \\\i° s. (Lanib. 
Ard.,p. 319). — - Colcihificli . i3ii (ch. d'Arl.. 
A. 83f>).— CnlesheiL- , xiv' s. (Arch. nat., J. 807. 
n" 5i). — Cnlembercq, i435 (cart. dos cliailr. 
(In Val-Sainlo-Aldog., f a32 r"). — Colleiiihi'ij; . 
1477 (Arch. nat., J. 79;),n'' •>()). — Cnllemhergh . 
v. i5ii! (Tassart, poiiillé, f° 'loi v"). — Cultam- 
Iterl , i55o (cousl. do Boiiloiin., p. '1 r"). — 
Collembercli , 1 5(>a-i 56'i (cuoill. de N.-I). de Boul.. 
C. 7(1 ). — Colleniberq, lôOa (Rodiore, fani. 
piolostantes, pièce n" VI). — Cnlamhiit , i5S.! 
(proc.-vorb. coiit. de Calais). — Cntteiiheicq:. 
1(137 (arch. du Nord, chambre des comptes). 
La haronnie de Colemhert, en 1789, faisail 
partie de la sénéchaussée de Boulogiio, ancien 
ressort judiciaire du hailliago de Londofort, et 
suivait la coutume de Boulonnais. Son l'glise. 
d'abord diocèse do Thoionanno, doyenné de Boii- 
loj;no. puis ilincèso do Boulogne , doyouuo d'AI- 



104 



DÉPAIiTEME-NT Di: PAS-DE-CALAIS. 



quini'S, était consacrée .'i saint Nicolas et avait 
Nalirinj'hen pour secours; l'évèque de Boulogne 
présentait à ia cure. 

'JoLECx, f., c'° de Réty. — Cutchout, laSG (lerr. de 
Beanlieu). — Colehaut, \\' s. fArcli. nal., J. 7<)3, 
f 37 v"). — Cullchaut, i6.")li (cart. de N.-D.'de 
Boni., p. 22tj). — Cnlhaut, 1(576 (arcli. d'Ardres, 
GO. i). — CiHiiiii (c. État.-maj.). 
Kicf tenu de la seigneurie de Selles. 

• .oi.iMiF (Le), lief, cliàl. et anc. fauhourg, c"' de 
Saint-Omer. — Le Coelhof, 1.371 (cil. de Sainl- 
H(Tl.,n'' 1787). — Le Colhof, 1879 (mcm. Morinie, 
I. I\. |i. l'ia). — Collof, xigi (cari, de Bour- 
liourg. n" 271). — Le Coulof, iligt) (cari, des 
chnrtr. du Val-.Sainte- Aldeg. , C 10;) v"). — 
Collhoj, 1A08 (arcli. liop. Sainl-J>'rin de Saint- 
Omer, A. 1). 
Le lauboncg du OoUjoI" a été déirnil par le sièrje 
de. .'17 7. 

'.'oi.iMAMc, 11., c'" (II' Saiiiv-aii-Iîois. — Culcncamp. 
l'ilii (cari. ms. du cliap. d'An-., f ?i8 r"). — 
CoUeiueamps , i.îli^ (Kpigr., Arras. p. 89). 

OoLiNciiiuN, 11., c"" de Bazinglien. — Oillinjn'liin . 
xiv° s. ( \rrli. nal., ,1. 1 1 -j.")). — CnllvujHetnn , 1 ■').').'< 
(di'chir. des l'irf-. du lioidonn. , |i. 137). — Cu- 
lincluii , xviii°s. (Oass.). 

<.'oi.niii)KiiiE (La), lieu dit, c"° de Verliiirlliun, li. de 
Menly. 

O01.1.KM im OoLi.KN , f. , r"° de Lépiile. — Colent, 
i:i7'i (cil. d'Arl., A. ;>9, n" a.')). - Cnlaut, 
! '177 (lerr. de l'Iiot.-Dieu de Monln^uil). — Colen. 
f.'ri//iH, 1/179 (a\cii de Merlimonl). — Cittens , 1 li<.)h 
(ten-. lie Loisoii, f" i33 r°). — Colleiid, 1730 
(liull. Soc. arad. de Boni.. I. II. p. '11 3). — 
Colhn, i7:;9 (Maillarl). — OMent (c. min. 
inl.). 

0(n.i.iMiv (Le), lieu dit, c"" dc' Tardinglien. 

Oollink-Beaiimont, c."" de .Montreuil. - Ctitiiies, 
11 'i3 (pet. cari, de Diunniartin, f ■.<.o r°). — 
Colina:, 1 ihk ((lall. christ., I. X, instr.,col. i3r)). 
— ■ (loiiiics, 1790 (Saugrain, p. /iTi). 

(lolline-Iieauinont, en 1789, faisait |jarlie du 
bailliage de Walien et suivait la conlunic de l'on- 
lliieu. Son église paroissiale, diocèse d'Amiens, 
doyenné de Monlieuil.élait consacrée à saint Mar- 
tin: le jirienr de SainI - Pierre d'Alilieville pré- 
sentait à la cure. 

Colombec.oue (La), rniss., c"° de Blandec(|ues. 

Ooi.oMBiEn (Le), 11., c."° d'Andembert. — Le Qnilom- 
liiei; 1902 (ann. du P.-de-O.). 

OoLoMiiiEii (Le), f. , c"° de Bazinglieii. 

CouiMciEB (Le), nian., c"''de Bccmiconrl. — Le Om- 



lomliier, i53o (archives du Nord, chaiiilire des 

comptes, L. io). 
Colombier (Le), lief, c'" de BrinieuK. 
CotOMniEB (Le), f. , c"° de ('ampigneulles-ie>-Petite>. 
CoLOMiuER (Le), h., c"' d'Hardinghen. — Le Coul- 

lowliier, i.'iSa (arch. de Boni., sénéchanssée). 
CoLosiBiEn (Le), h., c" de Marck. — Le Cimtoinhier, 

i584 (Arch. liai., K K. 1095). — Le Colombier. 

XV 111' s. (Cass.). 
CoLOMBiEn (Le), lief, c"' d'Outreau. 
Colombier (Le), h., c"° de Calais, s"" de Sainl-Pieire- 

lez-Calais. 
CoLONBiER (LE),aiic. I., c'" deScniiis. 
CoLouBign (1-e), h., c"" de Wissant, anrienneineiil 

KiREBBEUcg. — Onebroec, xiii° s. (ch. d'Arl.. 

\. /17. Il" 11). — Ovreln-etic , 1 '1^9 (Arcli. nal. . 

\. HS58). —/^'urroicopMC, i553 (déclar. des fiels 

du Bonlonn.. p. i33). — Oettcrehreucq ou nullre- 

yneitt le Colmnhier, idaS (Haigneré, diclionn.. 

p. gO). — Le Couluinbiei; 190a (ann. du P.-de-C). 
CoLOMBV, lief, c"° d'Airc-sur-la-Lys, h. de Pccqueur 

(Colbert, Flandre, I. LXXXIII, f ^!i-j r"). 
CoLowE (La), I'., c"' de MeIz-en-Coulure. 
Coi.o\,>E (La), h., c'" de VVimille, iirés la colonne de 

la Grande-Armée. 
Coi.vesouqi:e, anc. L, c"° de Ser(|ues. 
CoLWÈnE, anc. cliàt. el lief, ("' de Pilieii on i\'- 

Rodclingheni. — Cidewida, iiG'i (cari, de 'flié- 

rniianne,p. 34). — Calwilla, xii's. (clirouic. Andr. , 

p.8a5 II).— Cnlawida, 1206 (ibtd., p. 834 «). — 

Oilewide, la 09 (ihid., p. 8*17 n). — Colvida , 

xiii" s. (Lamb. .^rd., p. 365). — Cohide, xiii' s. 

{ibid., p. 389).— Qdnvde, i3o5(lcrr. de Beu- 

vrequen, p. 191). — - Catewide, l'.Uli (ch. d'Arl.. 

A.3i'i). — Oilewedc, i3ao (ch. d'Arl., A. 377. 

n''7i. — CoHvede, i3a5 (chap. de SainlBertin. . 

n" L^iio). — CuUetvcde. i43a (lerr. de Fienncs). 

— (Àdlirey. i5.ï6 (terr. angl. du (ialaisis). — (m- 
liiède, ih'i'.i (lerr. de Tourneliem). — Cnlwide . 
17s:) (lerr. de l'Iiopit. d'Ardres). 

Kief tenu du château d",\rdres; château con- 
struit au milieu du xii' s., détruit en iai4. 
CoMBEAuviLLE, Heu dit el fief, c"° de Saint-Klienne. 

— Ln Cmnb/nmlle, iTioO (lerr. de Saint-Wulmer, 
p. 109). 

Combes (Les), lief, c"" de IVinxenl, h. d'Hydrei[ueiil. 

— Cambres, i."i.")3 (déclar. des liefs du Ifonlonn.. 
p. gS). ■ — Les Combien, xvill' s. (Cass.). — Les 
Cambres , 1 8 4 7 ( enij. post. ). 

CoMBBEMO^T ( Le MOULis de), h., c"° de IJampagne- 
li'z-Boulonnais. — Cnnbermont, 1188 (ahb. de 
Cercanip, c. 11). — (lanherlmaid, i3o2 (chap. 



r)Ki'\itTi;Mi;.\ï du pas-dk-calais. 



Î05 



«l'An., A. iSa). — ■ Oumbermuiil , \n' s. ( Arcli. 
iiiil., I'. i.'i^, (" ()o v"). — Goubermoiit , 1607 
(lîoiilliors, t. II. p. (i4i). _ Combermon, Ui5o 
(Icri'. (lei-oisoil, p. 345). -- CmiibremmU , 1'^')^^ 
(\inj;lu-mes, t. CLXXl). 

Ancienne fcime du la loinmaiulcrie di" 
Loison. 
<;(iM\HNDiiniK(Li), lie!', c"" d'Ajînoz-loz-UiMsans. 
'.'<)MjnM,Bi„K (La), f., c" (le Coiicliil-Io-Temple. 
'.'oMMAMiKiiiE (La), aiic. raan., c"' de Gaudiempré. 
<."M>nM,Kriit: (La), fief, r'" de Haule-Avesnes. 
'.'oMMANDEuiK (l.i). Heu dit, e"' d» Coiicliil-le- 
Temple. 

Einplacciiient d'une ancieiiiic commanderie de 
Temi)liei's, puis de chevaliers do Malle, réunie à 
la commandeiie de Loison. 
GoMMAXDKiiiK (LA),lieu dit, c'' à,' Uai len.oiiil-le?- 

Pas. 
(.'"MMANDEiii (Lk), lieu dit, c'"" d'Iléiui. 
CoMHiNKs, lier, c"" de Blessy. 
Communal (Lk), II, c'" deBrèmcs. 
<.'ommive(La), li.,c""deBayeiigliem-lez-H;peiie(<pies, 

AIuncq-N'ieiirjel et Nordausques. 
CoMMU.vK (Li), h., c" de Bellebnme. 
CoMMi^NE (La), 11., C- de Bruneml.ert. — Ouiimiima, 

121 5 (cil. du Val, B. 34, n" .">). 
Commune (La), 11, c'" de Guiues. 
Commise (La), 11, c»' d'IIenneveux. 
<;oMMtXE-BBUi.KE (La), m'" is. , c"" d'Itedinr Aid),;. 

CoMMLNE-DES-BllEUX OU DES-BnEUCoS (I.,), 11., c" ,1,> 

Croinarcst. 
CoMMii\E-DE-SAi\r-BKncgi:Ks (La), lieu dit, c" de 
Wieire-EITroy. — La Commune de Sniiu- ll,;c,j . 
1709 (aveu de Fiennes, 1° 44f)J. 
CoMMUVE-DL-Cnor;« (La), 11, c"' de .Menneville. 
Commine-Lealette (La), II, c" de Boiirsin. 
CoMMDNE-BoDAciiE (La), II. , c" de Nai.rin;;licn. 
Communes (Les), II, c" d'Audnii<i|. 
CoMMU.vEs (Les), II, c°" de Beileliniue et de Cré- 

maresl. 
Communes (Les), II, c"' de Boursin. I 

Communes (Les), 11, c»' de Brunenilierl. 
Communes (Les), II, c" de Cariv. 
CoMMONEs (Les), 11, c°- de Contevillc. 
Communes (Les), II, c'" de Feiiiues. 
Communes (Les), II, c" d'Henne*fiiN. 
CoMMi NES (Les), II, ,■- de Lon.-rfoss,-. 
■ de .Mûntca\rel. 
° de Iiin\enl. 
, C" de Saint-lii(jleveil. 

'■'"■ de Créniarest 



Communes (Les), Il 
Communes (Les), Il 
Communes (Les), Il 
Commdnes-de-l"Ktanc (Les), anc h 
(Cass.). 



P>S-Ui:-r;vuilS. 



CoMMuNETTE (Lt), II, c'- dp lîe.ivrefpuMi. 
Communetie (La), II, c"' de DoudeauMlle. 
CoMMUNETTE ( La ) , Il , . ■" d'llerbinf;lien. 
Com«unette(La), II. r" d'Il^sdin-rAblié. 
CoMMiNKnE(LA), 11, cr ,1e Biiixent, s" d'Ilydre- 

qucuL 
CoMMUNETTEs ( Les) , niiss. , c"' d"H. nueveux. 
Commun El TES (Les), II, c"" do Loi)/;(ossé. 
Comi'1(;m, 11, c"° de Beiissenl. 
GoMPoiNTE (Li), écart, c" do ïoiirnelioiiL 
Comté, fi,'!', , ' d'Ainliricourt (Vingtièmes). 
Comté (L»j. ." d'Auliigny. ^- ' 0,m./«(ii,, 107(1 
(clia]). d,. Saint-Allié, c. 1). _ U dmlei, 1307 
(cait. de la Brajcile, I" a4 v'). — Le O.mic. 
123 1 (cart. dWuliifjny, f 17 r"). — Le Qmiéc, 
Mii°s. (Jonjjie.iis d'Arr., C 28 r"). — Qmté>. 
xvi" s. (cart. d'Aubigny, f 74 v'). — liochetle-mi- 
Laïf, 171)3 (loi de lirum. an 11). 

La Coinlé, en 1789, faisait partie de la goii- 
\ernance d'Arras et avait une coutume particulière 
rédigée ,.n 1^07 suivant la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arias, doyenné 
d'Houdaiu, était consacrée à saint Martin et avait 
Bajus pour secours; l'abbé du Mont-Saiiit-Éloi 
présentait à la cure. 
Comté ( La), lief, c" de Brebières. 
Comté (La), lief, c'"^ de Dourges. tenu du cli.iteau de 

Li'us. 
Comté (La), rivière formée par la réunion des ruis- 
seaux de Bocourt, de Magiiirouit et de Bajeu, se 
jetant dans la Biette à Houdain. 
Comté-be-Claiioues (Le), lief, c" de .Saint-Umer. _ 
La conté de Ctmke», 128.") (litres et compt.-s 
d'An., t. I, f- a). _ Clavques, iSa.) (ch. d'Ail., 
A. 5o, 11° 2). — Ln comté de Ctairques, niluaiiv- 
ment appelée l'Amaiiie du Marché, 1G37 (Colbert 
Flanilre, t. CLW.f 3 1"). 

Fief tiMiu (lu roi ;, cause du cliàlcau de Saint- 
(Jmer. 
Comtes, lief, c'" de Delettes. — Contes. 1474 (bull 
Morinie, t. III .p. i(i(,)._ ConUes-cn-Deiettes , 1 73,r 
(proc.-verb. coût, de .Saint-Omer). — Comle-en- 
Delelte. 1744 (bull. .Mor., t. \|. p. G36). 
CoNCUiELLE (La), an.-. b.ùs, r" de \erton. — Le 

Conchiclle, lù-jg (aven de Merliiiiont). 
CoNciui., anc. bois et fief, c"" d'Airon-Saiiil-VaasI. 
— Gjiici/ihwi. S44 (llariulf. p. i 10). — Le C>m- 
sille, h- Cmcinlle, 1479 (aveu de Merlimont). — 
Unis de Coiichil, xvin" s. (Cass.). 
CoNtiiiL-LE-TEMi-i,E, c'" de Montieuil-siirMer. — 
Oincetiim, io42 (Callia clirisl.. t. \, iiislr.. 
col. ■2H:>}.~ Omchil, ia.j.î (carlul. de .^aiiil- 
i4 



lOG 



DÉ l'A liï KM KM Dl PAS-DK-CALAIS. 



Saiilvf, n° 7). — • Cimclieliim , 12Ç)H (cart. d'Arl., 
A. a. f" 8 \"). — Conci, v. i3()6 (Tierny, liai- 
sons, |i. i/io,n° 125). — Cunchilh, 1670 (torr. 
de Loison, p. fioô). — Conclii), 1708 (D. Gre- 
nier, fiefs (lu l'ontliicii). — CnnchiU-h-Tnn-ph , 
1700 (Arcli. liât., F 2'. /i43). — Qtnchil-sni- 
Aiithii', 1798 (loi (le Iirum. an 11). 

(ionchil-le-Tomplc , en 1789, faisait parlie da 
liailliagc de Waben et suivait la coutume de 
l'ontliieii. Son é(;lise jiaroissiale, diocèse d'Amiens, 
dojeimé do Montreuil, élait consacree à Notre- 
Dame; l'abbé de Saint-Éloi-lez-Noyon présentait à 
la rure. 

Prieuré de chevaliers bospitoliei's de Saint-J(>an- 
de-Jérusalem , dépendant de la comniandcrie de 
Loison. 
(Jovciiï-siMi-CANDiiE, (■"" d'Auxv-le-t^liàleau. — (jimzi. 
107(1 (1). Bel., cari. d'Aucby, p. 19). — Om- 
ci'iiiiii , 1099 (ibid., p. a'i). — ■ <',nnci, 11 12 
(il„d., p. aï). — Cmicis, 112.H (ibid.. p. .'ir.). 

— Coiicii , na'i {ibid., p. lih). — ('oncheiiim. 
1197 ('''"'•• !'• 17)- — Ciinrheuiii , 1198 (cart. 
ms. d'Auchy, f° 96). — Conceii, 1199 (ibid.). 

— tMichiacum, lail (D. liét. , cari. d'Auiliy. 
p. 1.58). — CimchiJ. 12.55 {ibid.. p. !S5). — 
Conrhi, 1285 (titres et comptes d'Art., t. I, 
1° :f). — Counchi, 1293 (se. d'Art., n'a(ii). — 
Cniicc, i3i5 (litres et comptes d'Art., 1. 1, (""/li). 

— Cnnrhe, i326 (cli. d'Arl.). — • Cnni-liy, wiii" s. 
(Cass.). 

Ooiicliv-siir-danclie, en 17H9, faisait partie du 
liaillia{;e d'IIesdin et avait uni- coutume locale 
rédij;ée en 1507 suivant celle de la prévolé de 
Doullens. Son l'j^isc paroissiale, diocè-e d'Amiens, 
doyenné d"\u\y-le-(!liàteau, était consacrée à saint 
Pierre et avait lîlaiifjerxal |ioui' secours; l'abbé 
d'Aucliy-les-Moiiies présentait à la cure. 

CoNUK, h., c"° de Liéviii. 

CoNDETTK, c°" de Samer. — ('midrlit , 1112 (cli. de 
Sauier, p. 23). — Comlel, iia5-it35 (carlul. 
de Saint-Josse, f° 3 v"). — Condctln , 1872 (cb.do 
Saint-Hort. , 11° 1821 ). — ùmdeble, i.'ii5 (mt'ni. 
Soc. aiad. de Boni., t. VII, p. 119). — Cmidetle . 
1579 (ardi. de Boni., évèclio). — C.imdebi'en-, 
wm' s. (Malbrancq, 1. XI, cli. 3o). 

C.oiidette, en 1789, faisait partie de la sé'iié- 
(;liaussée de Boulojjue, ancien ressort judiciaire 
des bailliajjes réunis d'Ktaples, Oboipiel et Belle- 
fontaine, et suivait la coutiune de BoidonnaiN. 
Son ('"j;lise paroissiale, d'abord diocèse de TIh'- 
roiianne, doyenné de Boulojfne, piiisde lioulojjiic. 
dn\euie'' de Samer. rinit rnnsacir'>e à saint Martin 



et avait Hesdigneul pour secours; ré\é(jue de Bou- 
logne conférait la cure. 

(^ONnii ou CoNDiL (Le mom nt), lieu dit, c" de 
Fiennes. — Coimehil, i65'i (litre cité par Hai- 
gneré. dict., p. 99). ^ Coiihij, 1774 (aveu de 
Fiennes). 

CovKLiîts, fief, c°"de Longuenesse et de .Sainl-Omer, 
dans l'anc. faub. de Saintc-tiroix. 

(,'oîiFossE, m'°, c°° d'Es(iuerdes. 

(^oNCAii.LAi\D (Le), h., f" de la Calollerie. 

CoscLiiNE, anc. f., c"" de Recques. 

OonNESTic, lief, c°° d'Eperlecqnes. 

CoNNiNCTHCN , 11. , c°' de ISeuvrequen. — Ominghetuii , 
1298 (cb. d'Art., A. 43, n° 9). — Conniiifrlhim , 
149a (comptes de Beuvreqiien, f" a r°). — Ce- 
niiijjlhun, tbcfj (cb. de Saint-Berl., n" 3(>2i). 

— Oinii;etliun , i5o5 (comptes de Benvrequen, 
f° 242 r). — (jdincthun , .wiu' s. (Cass.). 

Fief tenu de la seigneurie de Beuvre(pien. 
CoNgi ES OH IIai TE-So«iiRE, fief, c"° de la BiiissiiVre, 

tenu du cbàleau de lîétbune. — Autte-Smiibre aii- 

cicniipmcnl te fief di' la Fclii . 1779 (Arcb. nat., 

P. aoiO). 
CovTEiiEM, anc. vill. et fief, c"' de Cjiérlzy. — Cew- 

lehem, 1098 (cart. de Saint-VaasI, p. 65 et 69). 

— Citnlchan, 1098 (Mirarus, t. 111, p. 23). — 
Coiiilrhcm , 1 i37 (cart. de Sainl-Vaast, p. 77). — 
Cimli'ham . Ml' s. (ibid., p. 367). — Conlehaii, 
i3oi (cb. d'Art., A. i()6, n" 8). — Conthcw, 
i3o7 (biill. Morinie, t. Vil. p. 638). 

C.oNTEUEM, anc. f , c'" de Vis-eii-Arlois. 

CoNTEBï, 11., c"' de Carly. — Cimtfiry, i4i5 (méni. 
Soc. acad. de Boni., t. V, p. 65). — Cnntarif. 
1576 (Bodière, fam. protestantes, pièce 111). — 
(jmiarii, 1S47 (enq. jiost.). 

Contes, c"" d'Hesdin. — Cnnlœ, il54 (Gall. rbiist.. 
l. \. instr. . col. 3i5). — Cunti'», \ii° s. (cart. de 
Saint-Georges, f" 66 v"). — Contes, i23i (1). 
Bét., cart. d'Aucby, p. i4'j). — • Cimlez, 1375 
(Arcb. nat., .1. 790, n" a8). — Cnmpin, i444 
(cart. des cbartr. de Gosnay, t. 1, f " 236 r°). — 
ùimti's , i5oS (Bodière, le prieuré de Beaurain, 
pr. , p. 1^1 5). — Ciiiiitti's, i559 (partit, de Tliér., 
p. 346). — ('nmpli's, 1 562-1 r)()'i (cueilloir de 
N.-D.delloiil., G. 76). — Oiniles, i7-,>o (Saugraiu. 
p. 337). 

Coules, en 1789, faisait partie du bailliage 
d'Hesdiu et suivait la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, d'abord diocèse de Tbérouanne, 
dovenné d'Hesdin, puis diocèse de Boulogne, 
doyenné' de Vieil-llesdin, élait consacrée à saint 
\'aast: l'évéqiie de Boulogne conférait la cure. 



r)i:i'UîTi:Mi:\T nii pas-de-galais. 



107 



CoMtvAL. Ilel, c'"' (li^ Sanier. 

(]oNTKViLi.E, c°" (le lîouIngne-sur-Mi.T. — Cnmitis 
villa, 1131 (Arcli. liai., J. 75)3 , ii' 30). — Conta- 
villa, 1161 (clironic. Andr. , p. Sio4). — Cnnte- 
vilte, taSâ (ménî. Soc. acad. d<- Boul., l. IX, 
p. a5o). 

(^ontcvillp. ("Il 1789, faisail partie de la séiié- 
cliaussée de lîoulo/;ne, ancien res.sort judiciaire 
du bailliage de Londefort et suivait la coutume de 
Boulonnais. Son éj;lise, d'abord diocèse de Tlié- 
rouanne, puis de Boulogne, doyenné de noulo(jne, 
secours de Pernes, était consacrée à la Madeleine. 
CoxTEViLLK, c"" d"Ileu(liiu. — Conteiile , iti'ig (cari. 
de Thérouanne, p. i()6). 

La pairie de Conteville faisait partie de la 
sénéchaussée de Saint-Pol en 1 789 et suivait 
la coutume d'Artois. .Son église, d'abord diocèse 
de Thérouanne, puis de Boulogne, doyenné de 
Saint-Pol, secours de Wavrans-sur-Ternoise, était 
consacrée à saint Nicaise. 
CosTEViiLK , bois, c"" d'IIestnis. 
CosvEBSEniK (La), h., c'" de Longuevilie. 
CowEnsERiK (La), f. el lief, c" de Saint-Élioniie. — 
LaConecrsei-ie de Qainjruphe.m , xiii" s. (mém. Soc. 
acad. de Boul., t. .XV, p. a.îo). — I.a Cmwerserie , 
1610 (Arcli. nal., P. 773'", n" 1). 
CopEN (Le), lieu dit, c"" de Sanghen. — CuppeUnn, 
1G60 (mém. Morinic, t. \l\ , p. ■.!.")9). — Le Oip- 
pehem, iGCs (terr. de Sanghen). 
Ooi'PEDoïE, lief, c" do Maninghen. 

ir).')3 (déclar. des liels du liiiubm., p. .')). 
Coi'i'Enti.LE (La), lief, c"" de Buire-le-Sec. 
Coo (Le), m""is., c°' de Brebières(Cass.). 
Coij (Le uois du), h. et lief, c'" d'Alinctiiun. 
Co<)-Basii.ic (Le), lief, c'" de Vernielles. 
(^oo-Ni-JoLouE (Le), f., c" de Bournonville. 
("oQ-HiDÉ (Le) ou CoiiBiDÉ, h. el f", c'" il 

brin. 
Co<j-RiDÉ (Lk), il., ,■•" de <:uincliy-l.v.-la-Bassée. — 
Cocq Ridé, 1759 (Vingtièmes, I. GCXXIV). — 
Coindc, Aviii" s. (Cass.). — (M-idé, 177/1 i^- 
Grenier, catal. alphabet., p. (iH). 
Coi.uAiNE, lief, c"" d'Ablain-Sainl-\azaire, moin. du 

cbàl. de Lens (Arcb. nat., P. 30(i3). 
lioiiLARDEBiE (Li), L, c."° dc Baiuclhun , h. de Ques- 

tinghen. — La Cocavdene , \\n\' s. (Cass.). 
CooiE-i.Es-MoiNEs (L*), source, c" d'Aiion-NoIre- 
Damc. 

Une des sources du Bras-d'Ûr. 
CoiiBELETs (Les), fief, c" de Montreuil-sur-Mer. lenu 
de la baronnie de Merliniont. — /,<-,i Descu- 
iiuclc:. Les Omjticlvii , 1 '179 (aveu de Merlimont 1. 



"/'/"■''■'!/: 



Cam- 



CoijrEi.EiTES (Les), l'carl, r"° de la Puj^ov. 
Okjielle (La), f" el ruiss., c"" d'ilardiiiglien, 

allUienl de la Slack. 
CoijuEU.Es, c°° de (Valais. — Qiialqiirlla , 11/1.") (Mi- 
neus, I. IV, p. 377). — Caliiuella, iiOW (Gall. 
christ., t. X, instr.,C(d. '10 5). — Cal<iiivll(e , i 170 
(cart. de Saint-Augustin). — Sabjui'le (lin- : Cal- 
i/tiele), \. 1173 (chronic. Andr., p. 8i5 «). — 
KalquMii , ii83 (cil. (b' Llcqucs, p. 717). — 
f.ulqmlla, 1193 (cinonic. Andr., p. 8a3 i). — 
Cnlaiillii, luj'i (.Mira'us, t. I, p. 399). — Cal- 
cmlln, iig'i (chronic. \ndr. , |). 8!>3 6). — 
<',nUjneHa, \\n' s. (Lamb. Ard., p. 93). — Cau- 
quflle, t-A'to (lay.du Très, desch., \).â'j~ a). — 
Qiiaiiquellc , lagO (arcb. du>'ord, A. 60, f 7 v'). 
— C.anqufHe {\\n' : Cauquellr). i338 (mém. Soc. 
acad. de BouL, t. IX, p. 317). — Caiiqiiellti , 
\\' s. (cart. de Saint-Augustin, f 58 v"). — Caii- 
queulle, 1/180 (terr. d'Andres, f 1 r"). — Cal- 
lewcU, 1.J5G (terr. angl. dn Calaisis, f aS). — 
CncqurUcs, i583 (pr.-verb. rout. de (ialais). 

(loquclics, eu 1789, faisait partie du Pa\s- 
Beconquis, ressort de la justice royale de Calais, el 
suivait la coutume d'Amiens. Son église paroissiale, 
d'abord diocèse de Thérouanne , doveiinc dc Guines , 
puis de Boulogne, doyenné de Mark, était con- 
sacrée à r Assomption de la Vierge: l'abbé de Saint- 
Augustin présentait à la cure. 

(j)niKnu MONT, anc. bois el fief, c"' d'Auchy-lez- 
llesdin. — Cliol.n-fhiioiil, 1190 (D. Bel., cari. 
d'Aiicby, p. 68). — (Menaumoiil, 1269-1370 
l'uW. , p. 2 ail). — Cnqurrianiiiont , 127.") (ibid., 
|».->3o). — Quof/vilusmimt , 1296 (niéni. Soc acad. 
de Boni., I. XIII, p. ir.i). 

GodUEiiAiMOXT, lieu dit, c" ih Gosnav. — Couque- 
yiaïuiiont, i3()3 (cart. des cliartr" de Gnsnav. 
I. I, f" i.")! v"). — CocqiiPivaumnnI. \v' s. (ibid.. 

_ f .1 r«). 

GoyiEnEi., h., i"° dc lirunembert. — Cncherel, 1 i4a 
(petit cart. de Douunartin, f 9 v'). — Gj/.crc/, 
117'! (cil. de Licques, p. .52). — Knherel , iiS'i 
(i6i(/.. p. 59). — Qunqv.ciel , 1376 (cil. d'Art., 
A. «S, n" ao). - -• Cocqiierel, 1 .").') 3 (déclar. des 
lief-i du liciulonn., p. 51)). — Coqiivrelh, iSâ'i 
(nieiib.ir de N.-I). de BouL, G. 21, T 37 v"). 
Kief tenu dc la seigneurie de Brunenibcrt. 

GoniEniE (La), anc. man., c'" de Blangy-sur-Ter- 
noise. — La Quoqaerif , u\' s. (Arcb. nat. . P. 1 37, 
r 83 r"). 

l.'eniEniE (Lv), anc. f. , c" du Portel. — Le Corqiie- 
lie, i.'ioO (terr. de Saiiit-\Vulnicr, p. 79). 

LlooMciiART, II., c"° de Caumonl. — Cucexxart, 1 1 'i3 



108 



DEPARTEMENT ])i PAS-DE-CALAIS. 



(|jolil cai'l. (!'• DoniiiiartiM, f" i () r"). 



oqii 



hait, \u' s. (cart. de SainMJeorges, T 56 r°). — 
Cohessart, iaÔ2 (torr. de Dommartin, f i ). — 
Knl,i.tart, i-u)f) (arcli. du Nord, A. (io, (° 8a r"). 
— Coiinisar, Cnrqnisar, i68) (Arcli. nat. , S. 
/l8l6). — Cvnrqmsm-l , lySr) (Malllart, p. ali). 
CoQiiNEi,. (ief. ("■ do liinsent, lenii du rliàlraii de 

Ficiines. 
CoBOEALMONT, fipf, c'" d'llersiii-Coiipi;;My. — Cor- 
hinimoiit, 1451) (cart. des rharlreiises de Oosiiay, 
t. I, f l'i'i r").— tV.ric««-.W»n(. lySi) (.Maillart, 
p. .2). 

Kiet tenu du ( liàleau de Hétliune. 
CoHBEiiEM, c"" de Vitry. — Corhellian , 1081 (cliap. 
de Sainl-.^mé, ci). — (kivbflhpiii , iio5 (Le 
Glay, HeNucMles Opéra de .Mira^iis, p. \'.\o). - 
Corheliem , li'.Sçi (cart. des rliapcllenies d'Arr. , 
f 117 v°). — Cnrlii'liim, 12117 (liull. .Moriiiîe. 
t. VII, p. 51(8). — Cm-liclwm. 1 :i.i() (cliap. de 
L(!U,s). -- Corhrhnii. i.'i07 (Arcli. unt., S. i)5ii. 
n" ,'i/i). — Ciiuylichnn , i,5i.') (Arcli. nat.,J. looô, 
11" •>.). — (Mibrhcin , 17211 ( .Sanjjrain , p. 3.'(()). 
Ooilieliem, en i78(), faisait partie du bailliage 
de Lens et avait une coutume locale rédigée eu 
1507 suiianl la coutume d'Ailois. Son é(;lise, 
diocèse d'Arras, doyenné de Douai, était consacive 
à PAssomplioii de la Vierjje; i'évèque d'Arras con- 
férait la cure. 
(loniiELLE, (ief, c'" de lieuvrv. 
GoiiBEi.MOM, iief, c'"' de Li(;nv-SainL-rioi hel. 
CoRBESSEAi , h. et liois, c"" de Torlelfjnlaine. — Li 
Corbemuch . laTiti (lerr. de Dommartin. f 62 v"). 
— Lu Cuiii-lirsaiirli , \y' s. (lerr. 15 de Dommartin, 
fioGr"). — Cnrlicxsaiil , iS'\- (en<[. post.). 
('oniiET (Le), pointe en mer, c'" d'Aiidiiijjlicn. — 

Pninir du Md dr Cnrbet . wiiT s. (Cass.). 
(JonniE, 11., c"° de Saint-l'Ioris. — Cnthn' . \\\n' s. 
(Cass.). —Suiiif-rianH-Fliindn-, fjXti (l';iii|;f.. 
c°" de Lillers, p. ."i(i). 

lianieau , ipii représeiitail le tiers de la pa- 
roisse de Saint-Klorls, faisait partie de la Flandre 
en 1781) et portait de là le nom de Saliit-Floris- 
Fiaiidre. 

t^.OlUUKlU; (Ll (ilUNDE ET LA PeTITE), Heudil, c'" de 

\aulx. 
liiiiiia, \h-n dit. c'" do Lières. 
OdiiDEUus, (ief, ç" de Neuvireuil. tenu du rliàleau de 

Lens. 
(IcuiETTE (III ('.(inKi: (La). Ii. et ruisv. , r'" de Bainc- 

lliun. 
CotiivAi., fief, r'"' de liarly. 
(lonMi.TTKS. II., i" de /.udaiisipi''*. — Ciinnelcs. 



iJ2:i (cli. de Sainl-Bert., n" 147). — Outnelff, 
\iii° s. (Lamb. Ard.. p. 228). — Cùrmèles, i.Soo 
(arcIi. de Saint-Omer, G. 860). — Corniccfe, 1875 
(cil. de Saint-Berl. , n° i8Ag). — Courmellrs , 
xi\' s. (arch. de Saint-Omer,*G. 803, f° 72 r"). — 
Curmettci, v. i5i2 (Tossart, pouillé). — Connut, 
itii'i (Hamy. correspondance de Mazarin, p. ilfi) )■ 
Cormetles, en 1781), faisait partie do la rlià- 
tellenie de Toumehem et du bailliage de .'^aiut- 
Omer. Son église, secours de Zudausques, a\er 
Audinctliun. Leulène, Adsoit et Lieuse pour an- 
nexes, était consacrée à saint Folquin. 
GonnoNT, c°" d'Ktaples. — Curmons, 8>6 (cart. Sitli.. 
p. 158). — Curmonlimn fiipcr flilvium lidivinin. 
83) (ibid., ]>. i56). — (Mrmniis, io42 (Gall. 
clirisl., I. X, insir., col. 285). — Connunt, 1 i5'i 
(ibid., c. 3i5). 

Cormont, en 1789, faisait partie de la séné- 
cliaussée de liouiogue, ancien ressort des bailliages 
réunis d'Ktaples, Glioquel et Bellefontaine. Sun 
église paroissiale, d'abord diocèse de Tliérouanne. 
puis de Boulogne, doyenné de Frencq, était con- 
sacrée à saint Micliel et avait llubersenl pour .se- 
cours; I'évèque de Boulogne conférait la cure. 
GoniioxT, (ief, c'" de Brexent, tenu du roi à cause 

du cliàteau d'Klaples. 
ConvoRAN (Le), L, c"" de Condclte. • — Le Cormn- 

yand, i8'i7 (enq. pnst.). 
GnnXE-D'On (L*), anc. f., c'" de Saint-Nicolas-lez- 
Arras. — Le Cm-ne d'Or, \\' s. (comptes d'Ail., 
f (i'i »-). 
Coii>EiioTTB, fief, c"' de Verrboci|. — Omielinlli- . 
i'i5<)-i46o (liop. Saint-Jean de .Saint -Uiner. 
E. 23). — Coinnnilp, 1726 (évèché de Boni., 
G. 32,1^ 177). 
(^oRNEiiLEiuE OU Goii.\Aii.r.KiuE (La), f . . c"' de Con- 
cliil-le-Temple. — La (jornaillenc. xviii' s. (t'ass.). 
(^onNET (Le), fief, <■"' de (Marvin, .s"" d'Kpinoy. 
GonNET (Le) oh Cohnée (La), f . , c,"' de Nabringlieu. 
Cohnet (Le), 11, c'" de W ittes. 
(,'onNET-Ai-Loiii' (Le), 11, r'" de Lesirem. 
i;»R\ET-Boi iiDois (Le), 11., c"° di> Lilli' 
(Mi-iirt-Hoin-diiir, i7->5 ( terr. de Ilaiii). 
GonNET-BnAssAnT (Le) , 11, c"' de (iuarbecipie. 
GoBNET-D'ENFEn (Le), 11., c"° d'Aire-sur-la-Lvs. 
GoiiNET-MALè (Le), 11, c'" de Galonne-sur-la-Lys. 
GoRNET-MiLo (Lej, 11., c"' de Guarbecque. 

Cnnic-Malnl , 1759 (Vingtièmes, t. Gt:G.\Lll). 
GoRNET-MiL" (Le), 11, r"" du Locoii. 
(jonNET-MALo (Le), 11, c'" du Mont-Bernanrlion. 
(Ioumli.ièiie (Lv). anc. cbâi., c"' de Doudeaiivill 
clief-lieu di' la lianmnie de 1 e nom. 



/,. 



Le 



i)|':i'\iît!;mi;\t iu rvs-dk-cai.ais. 



10!) 



d\u\)-lo-(;ii:i- 
(iaïublijjnonl. 



Li 



(^oiiKiLLiKnE (L*), bois, c" cl'Kiiiljry. 
(^ORXiLLièriK (L\), (5cart, c'" de Ni)ilki'i(|ui>. 
IJoBMAiLT, licf, c"° de Lumbrcs. 
(,'oRSUE (L\), lief, c"° dp lîrosmi's. — /,« (^(iriiiizc 

1770 (Ai'cli. liât., Q'. i)o(i). 
Fiel' tenu du cliàteau d'Aidres. 
Conox-MAïENCB (Lt), b. , c"" de Mazinjjarbc 
CoROMs (Lks), b., c"" d'Aucby-au-licis. 
(.'oRONS (Li:s), 11., c'" de Biacbc-Saiiit-Vaast. 
(]oBONS (Les), b., r,'" de (fourrières. 
(ioBONs (Les), 11. c"" de Fresnes-iez-Monlauban. 
(;oRO>s (I.Es), b., (■'" do N'oielle-dodaiilt. 
Coro[ss-ai;x-Gren()I!|i.i.es (Les), écart, i"° de Win 

j;le-. 
i;oBo>s-n"\it (Les), b. , c '" de lliilly-(irena\. 

(^OncnS-DE-H-FllSSE-NlMÉRO-TlKlIS-DE-BtTlIlNE (Les) 

b. , c"" de Mii/injjarbe. 
• ^ORPS-Di-Bois (Le), écart, c" de bi l'ii|;nov. 
(^OBPS- Saints (Les), lieu dit, r 

leau. 
Cobps-Saims (Les), lieu dit, c" d 
OoRHEAix (Les), b. , c"" de Zoteux. 

Voir KcoiiRAi'. 
fioBiioï (Le), b., c'" de <ionnpiieu). 
(ioRROï (Le), L, r."' de Nabriiigben. 

Cotroy, xvin" s. (Oass.). 

Arrière-fief de la baronnie de (Jolemberl. 
(JoRRoï (Le), b., c"° de Renty. 
l^osTEL (Le), b., c"" de Scrques. 
Cote (La), b. , 1"° de Lculingben. — [m Coite, kjo» 

(ann. du l'.-de-C). 
(lÔTE (La), f. , c'" de Longfossé. 
•JÔTE (La), f. , c'" de SaraiM-. 
CoTUES, (ief, c"' de TournebiTii . ti'nii dn ilial. (bidit 

lieu. 
(JoTTART, lief, c" (le Wiene-Klfrov, tiMiu du rliap. de 

Boulofjni'. 
'iuTTiiiT, lief, r"" de \\ ierre-KIlrov, lenu du cliap. 

de Boulogne. 
I^OTiAii (Les), ni"" is. , c"° de liéty. 
CoTTEBRONNE, lieu dit, c'"' de Saint - .Martin- Bou- 
logne. — Oi((ciro;i;ic (aveu de Fiennes, i" '.U')-). 
(jOTtebbonne, L et fief, c" de Wierre-Kll'roy, lenu ilu 

château de Fiennes. — Cautehninc , i5r)5(Bignon , 

génèal. Cbinol). — Caulebrow, i.").")6 (iiirf., généal. 

de Campagne). — Cotlebrnnnc, xn' s. (cueilloir de 

N.-U. de BouL, G. 7.5, f a5 v"). 
(^OTTEUEM, écart, c"' de Guéniy. — Coiillicm, iMii) 

(méni. Soc. aradém. de Boni., t. . Mil , p. '1:17). 

-- lUiuthciii. \\i't?, (lerr. de Toiirnebem). • — Co- 

lehi'iii, 1777 (dc'nouibr.). — Collrheii, xnii' s. 

(Cass.). 



f.'iiTTEN, II., r" d'- lieuvrequ II. — (Mitlilnh , lôaT) 
(cueilloir de N.-D. de Buul.). — Cotleheii, lâ'jo 
(Haigiieré, dict., p. lolj). 

CoTTE.vr.iiEii, fief, c'" de Bebeopies (Vingtièmes). 

Coites, s°" de Sainl-llilaiic-Cottes. — Colrne:, 
V. 1 1/19 ((Jall. rhrist., t. III, ia-.tr., col. laa). --» 
(Mllienes, 1187 (rb. de Sainl-Bert., 11" 353). — 
Cotencs, iao9 (chap. de Lillers, c. i). — Caii- 
lenes. 13G9 (1" cart. d'Art., B. i.ôg^i, f" fio v"). 

— Cote, xiii°s. (cil. d'Art., Ricouart, p. OGo). — 
Cuuteiiez, xiv" s. (Arcli. nal.. P. i.'S7, f' 7") r°). 
■ — CotleiiCK - Saint-Hilaiir . fj'2i> iSaugraiii. 
p. 3/1 2).— Cittleii, 17K0 (bibl. di' Beauli^'U: titre- 
de fani.). 

L'éjjlise de Cottes, secours de .Saint -llilaire, 
était consacrée à saint Hubert. 
(;otte.s-I'enciies (Les), lieu dit, c"" de Landretlinn- 
le-Nord. — Qites , 1 1 9S (rlironir. Andr. , p. S^o « ». 

— Scorcpnnchi' , ScoiTjxinclie , Scl.en'puiwlie , iaS(> 
(terr. de Beaulicu). 

Cottière (La), b., c'"' de Selles. 

CoDBiiONNE, h., c"* d'Ecques. — Comlironni- , 129(1 

(Courtois, p. 171). - — Ciilirone, v. i.'io'i (arcli. 

(le .Sainl-Ouier, G. 860). — (Mlbiontie , Colbioiu' . 

187/1 {'/'•<l-, f !■'> '■l- -- Couki-nmw , i/iel) 

(arch. de Saint-Omer, G. 8()7, 1" 2 v°). — Cnii- 

bourite , i48o (Courtois, p. G7) — Cnithn'mr , 

1789 (Maillart, p. «9 ). 
(ioiBBONNE, lieu dit, (■'"' d'Ilallines. — Coitlnonni' , 

i'i->7 (arcb. de Sainl-Onier, C,. iH)-;. f 17 >'). 
CoiBRORNE, lieu dit, c"' de Pressy. 
CoiBBoM<E, b. et fief, c'"' de Ba(-<|uinglieiu. — AVs.i('- 

hroiw, ili68 (cart des liiarlr. du Val-S"'-Alde;;.. 

r 379). — • Cnurijroiini- (c. Ltat-maj.). 
(iouBRosNE, fief, c"" (le Saint-Omer, nioiiv. du cli.'il. 

dudit lieu. 
CouciiEHADE. loir Cauchoise (La ). 
Coiciiï, anc. L, c"° de Saucby-Lestréc. 
Coiicoi; (Le), II., c." du Haut-Loquin. 
Coucï, fief, c"" irAudinctbuii, s"" de Wandonne. 
CorDERoi.ssE, II., c"" de Landrelbuii-le- Nord. - — 

Coudcnixlii' , i>86 (terr. de Beaulieu). — Oiiidi- 

rouclie, i().t8 (cueilloir de Beaulieu). — Cmlf- 

roiissi', xviii" s. (Cass.). — Cvuderoiiclin (c. Klal- 

maj.). 
CouDOf (Le), 11., c"" de Moulle. 
CoiDBÉE (La), f. , c"" de Mentque-Xortbécourt, s 

de Nortbérourl. — Li? Caudrée, 1078 (lerr. d" 

Toiirnebem). — Coudraij. \i\\\' s. (Cass.). 

Fief tenu du roi à cause du cbàteau de Siiiiil 

Unier. 
Couette (La), nue. f.. c" de Boinejiiigle'iu. 



110 



DKPAliTKMENT DI^ PVS-DE-C AI.AIS. 



(;i)ui>, i:"" de Pas. — Ciiiii, i i '19 (alib. de Cer- 
camp,o.i). — (jiaiiif;, laoofAnli. nat.,S. âaio). 
■ — Coi/rn, ii>oo (cart. des iliapellenies d'Arr., 
f" 32 v"). — C^^'l! > 121)3 (cart. de Marœuil, 
rioar"). — Ciiim, laôS (IJiLI. nat., fr. 9ti366, 
' f" 125). — Coiing, I2()i (rli. d'Art., A. 10).- — 
Cninjr, xiii" S. (Jongleurs d'Arr., f Sg r"). — 
Coitwin, ijfiô (Arcli. nal., J. 787). 

Couin, en 1789, faisait parties de l'élection de 
Doiillens, généralité d'Amiens. Son église parois- 
siale, (lioiése d'Amiens, doyenné de Douilens, 
l'Iait consacrée à saint l'ierre-aiivliens; le prieur 
de Bagneux présentai! à la cure. 

<.'iiii.EniE (!>*), f-. <"' d'' Menneville. ■ — Cvny, 
xïii° s. (Cass.). 

CoiLLK (La), uoin que porte la Groiicliesur le terri- 
toire de Coulleniont. — Aquii Fnntanellœ, in3l> 
fcarl. de Saint-Vaast, p. 171)- 

(!oi;i,i,KMONT, r"" d'Avesnes-le-Cointe. — Culiiinniiiii , 
iiK)l~) (rarl. de Sainl-Vaasl, p. 6j). — CoUiiii- 
muni , 1 Kl a (ihiiL, ]). 71 ). ^ — i'oittane , que modo, 
mutalo nnminr , Cnininhe Mons HUncnpa[n]tui; 1 io() 
[ibitL, p. •■!y7)- — Columniint, 1 1 36 (ihiil. , 
|). 77). — OihmtmonI , wi" s. (ibid., p. 2g6). — 
C'itmimunt, mi' s. [ibid., p. i<)7). — Colcinonl , 
ia3y (1" cart. d'Art., P 35 r°). — - Gilomont, 
12'ig (cart. de Marœuil, f° ur! \"). — Cotlo- 
muni. O.Uomnm, l'gi! (cart. d'Art., A. 1, f 8 v"). 

— Cnnh'mcnc, 13G7 (carl. de Marœuil, P 76 r°). 

— CoH/cmoH.v, i3()7 (iliid.). — CouUmiinl, 1874 
((II. d'Arl., Hiciiuarl, p. 317). — Cniillemons , 
viv's. (Ardi. ual.. P. 187, f'73v"). — Coullemuiit, 
l'xf] (lioulliors, t. Il, p. 298). 

(ioullcmont, en 1789, faisait partie du bail- 
liage d'Avesnes-le-(Jomte et jouissait d'iuie coutume 
lerale (pil avait été rédigée en i5o7 suivant la 
coutume d'Artois. Son église paroissiale, diocèse 
d'Arras, doyenné de Pas, était consacrée à saint 
Mcolas; l'abLé de Sainl-Vaast présentait à la cure. 
(i'ooi.oGNK, c"" de Calais. — CoUmia Sancii Viihnarî, 
x' s. (Acla SS. , sept. t. II, p. 6o3 A; mirac. 
sancii liert.). — Colnnia, 1119 (cli. de Samcr, 
p. t>5). — Couloi/rne, 1276 (cli. d'Arl., A. i>.3, 
n° a-.î). — Cnuloingnc , i3oç) (comptes des 
baillis de Calais, p. i3). — Coloijrne , )9()6 (arcli. 
du Nord, A. {;o, r aiii r°). --- Culn , i34.'i 
(usaiges de la c" deGuines, p. i53). — Colliam, 
i55(i (terr. angl. du Calaisi-, r3a). — Collam, 
i55l) (plan angl.). — Ce/Zimyiiç, i5S3 (terr. de 
Guines, p. i53). — llniile el hasuc Coulogne, 
i584 (Arcli. nat., KK. logy). — Cnnlnine, XTii' s. 
(AllinI, poulllé). 



Cûidogni', en 1789, faisait partie du Pays- 
Pieconquis, ressort de la justice royale de Calais, 
et suivait la coutume d'Amiens. Son église parois- 
siale, diocèse de Thérouanno, doyenné de Guines, 
puis du Boulogne, doyenné de Alarck, était consa- 
crée à la Vierge et à saint Josse: i'abbé de Samer 
présentait à la cure. 

CoKLOMBiEii (Lk), fief, c'" de (iampigneulles-les- 
Petiles. 

CoiLOMiueii (Lk), liel, c"° de Servins, tenu de l'ab- 
baye de Saint-Vaast (H. 10/19). 

C.dCLOHBiF.B (I'E), f. et fief, c"° de Sorrus. 

CouuiuinER (Le), loir Colombieb (Le). 

CoiLOMBï, c"' de Lumbres. — Coliimhi , 1194 (cb. 
de Saint-liert., n" 399). — l'altix coiiimbariim , 
1 239 (cb. d'.Vrt., A. 7, n" i5). — Colambi, 1 a93 
{tbid.. A. '11, n" aS). — Coulonbi, 1299 (ibid., A. 
lig, n" 1). — Cotumbiii, \i\' s. (Arcli. nat., P. 
187, f 75 v"). — Columby, Mv"s. (arcli. de Sainl- 
Omer, G. 8()3). — ùmlimbij, i5o5 (Boutbors. 
I. II, p. 057). — ùdombis, lôOg (Mineus, t. I\, 

p. 6()9). 

(^oulomby, eu 1789, faisait partie du bailliage 
de Saint-Oincr et suivait la coutume d'Artois. Son 
église paroissiale, d'abord diocèse de Tliérouanne, 
doyenné d"Ali]uines, avec Allringues pour secours, 
puis diocèse de Boulogne, inèine doyenné, était 
consacrée ,i saint Martin; l'évéque de Boulogne 
conférait la cure. 

(jouLOMBï, fief, ("'de Saint- Venant: arrière-lief du 
(bateau d'Aire. 

Coii.OMCï, lief, r"" de \ ieiile- Kglis(^> cl de Sainl- 
Onier-Capelle. 

(iocLoN, lief, c'" d'Erquemicourl. 

Coi LoxpoNT.iiNt, écart, c"' de Mcrck-Sainl-Liévin. — 
ColiimfoiUana , 1 189 (cart. de -\.-l). de Saint-Onier, 
I" > V"). 

CouLOTTE (La), écart et distillerie, c"" d'Avion. 

Colpedebelle, fief, c"" de Marquise, tenu du cbàt. de 
Wissanl (Arcli. nat., <}. 900'). 

CoLPE-DoiGT, fief, c"' de Maninglien. — Caupedni, 
xiii" s. (cb. d'Art., A. /17). — Le Coiijiprdoi , i3'i3 
(cb. d'Art., A. 883).— Ùmpe-Doije , v. 1743 
(Arcb. nat., P. 1 188). — Coppfdoyf , 176(1 (arrli. 
de Boul., doin., reg. 53). 

Coui'E-tJOBGE (Le), m"" is., c"' d'IIardingbeii. 

CorPE-GoBGE (Le), b., c"" de liély. 

CouPE-(ji;Eii.E, fief,c"' de Lillei-s. — Cupppgoi'iieiUi' , 
1735 (lerr. de Ham). 

Coupe-Gueule (Le), anc. nian., c"' de Rcbreuve. 

CoupE-GiEiLE (Le), II., c"' de Warlencourt-Eaucourl. 
— Cniipegndr , ia44 (cli. d'Art., A. 10, 11° 7). — 



DKPAUTHMKM T>\' PAS-DK-CAI.AIS. 



111 



Cauprjniiili' , i-.'i« (i7,/</. , A. 11). - /..• Choif,- 

grcHfHf , i5i5 (Arcli. iiat., J. loo.'j, n" a)- ""' 

Coppefftienh , i5l5 (iliid.). — CoppegnoritlU- , 

^G■3^ (arcli. du P.-<lo-(:., B. 7/12). 
(.'oupE-GiEiLB, liel, c"° (le Wiltcriiesse. — Coupe- 

Ijœuti!, i^ôy ( Vinjîlièmcs, t. DCC.LXXXVl). 
<;oui'Ei.i.E-Niii!VE, c"" de Fru<»es. — Kuefee-Cnuppeiy , 

1676 (Arcli. nat. , J. 807,11° 2g). — Coiipetle- 

Hoeuce», l5.j<) (Boulliors, t. II, p. 706). 

Coupelle-Neuve, en 178((, était un hameau de 

Fiu(jes. Sa cliapelle vicarialc était consacréi' à 

saint Antoine. 
CotPEiiE-ViEiLi.E, c"" de Fruges. — t'upvUa. xi° s. 

(Acta SS., Julii, 11, p. Û9 S; vita sanctœ lîprtlia:). 

— Le Cupel)', 1 1 tia (cart. de Doininartin , f" 1 6 r"). 

— Kopella, 1175 (cil. de Saint-Bert., n" ■.■64'. 

— Capele, 1178 (ibid., n" 389). — Copetlu , 
1 183 (abl). de Cercamp). — Coiipella, 1 188 (abb. 
d'Ktrun, r. i). — Copela , 1 aa 1 (sr. d'Art., n" a().5). 

— ('.iippella, laaS (alili. d'Ktrnn , c. 1). — Capi'lla . 
iay5(cli. d'Art., A. '10). — Le Qmpdh- , i3;i- 
(Ricouart, p. 'i63). — l.t- Coitpv'.i' , iS7-> (cari. 
nis. d'Aucliy, p. .'inâ). - La Coiippclle, i^Sy^i 
(Ricouart, p. 'iC)."!). — Lr Vieux-CoiipcUe , 1 '17/1 
(Colliort, Flandre, t. XCll. f 'loi r"). — Vyext- 
Couppelle, 1/176 (Arrli. nat., J. 807, n" ag). 

— CoupcUes-VieiHi-H , i5.3:i (Colbort, Flandre, 
t. 1\, r iH). - Cn„p,-lle.i-VikcH , iS'iô (Arcb. 
nal., J. 787, m" i,!" lay r°). — (MKpclle-Vieszv , 
iS.'jg (Boutliors, t. Il, p. 70/1). 

Coupelle-Vieille, en 1789, dépendait, partie du 
bailliage de Sainl-Onier, partie de la sénériiaussée 
de Saint-Pol et avait une coulunn' locale rédigée 
en 1.507 suivant la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, d'abord diocèse de Tbérouanne, 
doyenné d'Ilesdin, puis de Boulogne, doyenné de 
Bomy, était consacrée à saint Thomas de Canlor- 
béry; les religieux de Saint- .lean- au -Mont -lez- 
Théronanne presentaient à la cure. 

(jOijpei.ot, fief, c"° de Carviii. 

Coui'K-OnEiLLE, lieu dit, c'" d'Ktaples. 

Coui'iCNERiE (La), lieu dit, c'" de Busnes. 

CoupicNï, s"" d'Ilcrsin-Coupigny. — Ciipe^ni , 107a 
(m"" de Neuville, cli. citée, p. 5a). — Cniipi-irni , 
V. 1159 (cart. (l'Aubigny, n"a48). — Cupeni, 
lU)."» (cil. de Saint-Bert. , n° a/i8). — Coprfrni, 
1169-1 '91 (cart. de Saint-Barthélémy, n" '1). — 
Copiffiiia, xii' s. (Duchesne, m"" de Bétli., pr.. 
p. .'{8). — Copigni, i3a6 (cari, de Sainl-Barthc- 
lemy, n°6i). — Cniipcigiti, 1337 (cart. des cha|)el- 
Icnie-^d'Arr., f f.3 V). — i:,mppij;m, I348(r' 
cart. d'Art. . f' •'."> r"). - r.impejrnc , 1 aâo (ïailliar. 



ri'c. d'actes, p. i8'i). — Ccpo/fni , Onipogiii , laliT) 
(cart. de Saint -Barthéli'my, n" io5). — Cmi- 
pii;ny, 1399 (cart. des cliapcll. d'Arr., f° ia6 v"). 

— Coupqrnii, i;{i8 (llislor. de Fr.,'l. XXIII. 
p. 819 U\ listes de cnnvoc). — Oiiippigny, ilf'io 
(titres et comptes d'Art., I. III, f' 5a, n' a). — 
Oiiippiirinj, xiv" 3. (cliap. de l.i'ns). — Coiipi/;»;/- 
l'H-Ileimn, 1575 (Arcb. nat., P. ao'Hi). 

Fief vicomlier tenu du château di' Bélhun<-. 
• ÀnpuiNV, fief, c"" d'Angres et de Liévin. — C(>upii;iitj- 

i!ii-Anj;n'.t, 1759 (Vingtièmes, t. XXII). 
CoupiGNï, écart, c'" de Beussenl. 
Coi piGNY, ruiss., r."° d'Enquin. 
Couples (Les), II, c"° de Zutkerque. 
CoiponEi-, fief, c" de Buire-le-Sec. — Lu ipauil' 

Cnpevellr-lén-liiiires, 1708 (l). (ircnier, liefs du 

Ponthieu). 
CoiPPEs, anc. m'", c"" de Loltiughen. — • lloiipplf , 

V. lôaô (cueilloir di- N.-D. de Boul., G. aH, 

f* 38?°). — (iiiiippe, 1567 (acte cili'> par llaigneré, 

di<l..p. 10/1). 
CoippKS. lii'f, r'"' (11' Scningliem. — C')Upvs , w' s. 

(sceau du musée de Boni.). 
CoiPPES, h., c"" di^ WiziM'nes. — ('.uuppa, 1371 

(cil. de Sainl-Berlin, n" ii'ia). — Le C.mippi- , 

iio7 (ibid., 11° aa/ig). — Coiippes, 1I13C) {ibid., 

11" 3o:i.S). — Ciiipes, liga (ihid., 11° ,'i56a). — 

Art G»(/)/H', 1637-1 6^9 (liolberl.Flanrlrc, t. CLXV. 

I' 11 r"). 
GoLU (La), f. et li.'f, c"" d'AlincIhun. — to Om,- 

en-AlinclInm. v. 17/13 (Arcb. nat., P. 1188). — 

F Moleii.r (c. Ktat-niaj.). 

Fief tenu du château de Desvres. 
CocR (L>), fief, c"' de Chérizy. — Le Omrt, 1/107 

(Arcb. nat., P. ••060). 
Coun (La), fief, c,"°de Collini'-B'Mumont. 
(loon (La), f. , c"" de Dourges. 
Coin (Li), fief, c" de Lacres, h. de Sequières. — 

La ('oiir-eii- Seriiiièrcx, i.")a3 (déclar. des liels 

du Boni., p. aS'i). 
Cour (La), fief, c"' d'OuIreau. — Le Cimii. 13S9 

(Arcb. nal., J. iia/i, n" l'i). 
CouiiiNT (Le), cours d'eau (pii s.' j.-Ui' ilans li' pnrl 

de Calais. 
(îoiiuNT-DES-lIni UNES ( I.E ), Tuiss. qui piviul Sa soiirci- 

à la Biiissière et se déverse .i Bétliune. 
CoujiAST-SAi\T-.\lAiiTiy ( Le ) , Hiiss. qui preml sa 

source à (iosnay et se di'verse à Béthune dans |;i 

Lave. 
CouRBunE, lieu (lil , c" de (,'oncliy-sur-Caiiche. — 

Coibast, 111a (1). Bét., cart. d'Aiirliy. p. 385). 

— ('nrbaxirel , 1317 (iliiil., p. 1 Itij. 



112 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



ComBET (Lt), 11., c" do Quesques. — Le Courbos, 
igoa (ann. du P.-de-C). 

f^oiiiBETTE (La), ruiss. qui prend sa source à .Vnac- 
quin et se déverse à Fesluberl. 

(loinBnoNNE. Voir Cocdronse. 

<;ot!nciMP, fief, c"' de Berneville. 

(JuuBCELLRS, lief, c"° de Béaiencourt. — Courceltes-eu- 
Béfitlencourt , i'j^tg (Vingtièmes, t. LXX). 

(,'iiuncELLES, il., c™ de Roiiancourt. — i'.urcelœ, 
xii" s. (cari, de Saint-Cieorges, f" '^o r°). 

(;oi;ii(;i;i,i,ES, (ief, c'" de Tincques. 

CnincELLES, lief, c"" de Vcrquigiicui, Vcrquin et 
Nœux-les-_Mines. • — Courcel, l'jhi) (\ iiigtièuies, 
I. DCCLVI). — Conireth'.': , xviii' s. (I.ihi. de Beau- 
lieu , dénoriilir.). 

Fief vicumlier tenu du niai(|uisal de Carency. 

(1i)DI1(;eli,e3-le-(;omte, i "° de Croisille.i. — Oircclfs, 
1 135 (cart. du diap. d'Arr. , n" i/i). — CorctUœ 
Comilis, 1 1 56 (cil. d'Art., A. i, n" 8). — Corcelfs, 
1 170 (cari, du diap. d'Arr., n" 3b). — Omrchifl , 
1 2!!0 (Bil)l. nal., lus. lai. 17736, f° ii5r°). — 
Cotsi-lte, i!>'.î6 (alili. de Cercainp). — Caurcetlœ 
Comilis, 1239 (cart. des cliapelleiiies d'Arr., 
f" /iS I "). — Coinciclle», ]a4o {iind., i" 116 r"). 
— CurccUw. 1 389 (ibid., f 117 v"). — (jorchelc, 
i3o6 (comptes d'Art.). — Courchetes, i3io 
(ihid.). — (Mtiicieles , i3ia (lilros et comptes 
d'Art., t. 1, f' (i(i). — Couichflf , i3i9 (mcm. 
Acad. d'Arr., s° ser. , 1. Wlll, p. 161 ). — C'oui- 
cellfs-tn-LthiTté, 1793 (loi de liruni. an 11). 

CoMrcelles-le-(Jonile faisait jiarlie du bailliage 
de Bapauine eu 1789, et suiv^dl la couliiiiie 
d'Artois. Son église paroissiale, dioi'èse d'Arras, 
doyenne de Bopaiinie, district de Bucquoy, était 
consacrée à saint Siilpice: l'alilié d'Kaiicourt |)ré- 
sentnit à la cure. 

CoincELLES -LEï-l^ENS, c"" de Carvin. — Covcftfs 
devers Jlmiii , i!.")'i (Moreaii, t. C LXXV, f" i3> 
r"). — Coiircieles, 1378 (cart. de Saint Pierre de 
Lille, p. .'18 '.î). - Coiircrtles-deta-llenmn, 1396 
(arili.du Nord, A. (io, I" 1 23 v"). — Courcliieles- 
rers-lli')iiiiii , 1:107 ('^ccli. nal., S. âai i ). — Coiir- 
ccllr^. i3io (cart. d'Auliigny, f 7 v"). — Coiir- 
vlit'lh-z, i336 (cil. d'Artois, A. .')6o. n" 1). — 
CiinrclieUes , x'Ai)') (arcli. du Nord, comptes de la 
baillie de Lens).' 

Courcelles-li z-Leus (érection en mari|uisat de 
!66()) faisait partie du bailliage de Lens en 1689 
et suivait la coutume d'Aitois. Son l'glise parois- 
siale, diocèse d',\rias, doyenné d'Iléiiin-Liélard, 
était consacrée à saint Vaast: le cliapiliede Notre- 
Dame de (Cambrai luésentait à la cure. 



CocR-CoLLETTE (La), 11., c" de Bainctilun. — Cour- 

coUette {c. Elat-maj.). 
(,'ocii-de-Beaimont (La), f., c"" de Ledingliem. 
Coin-DE-LÉDoN (La), lief, c"" de Corbebem. — 

La (lonrl-de-Lédon, 1Ô93 (Golbert, Flandre. 

t. LXXX,r 388 r"). 

Fief tenu du château de Lens. 
Cocn-DELSAiic (La), lieu dit, c"° d'Hermies. 
Coi:ii-ex-Hesden.ne (La), lief, c"° de Wiern- 

Ell'roy, II. d'Hesdres, tenu de la s" d'Austruy. 
Coi n-E\-PASCAUT(LA), lief, c"° de Leslrem. 

l'airie du château de Béllume. 
ComcAiN (Le), h., c'" d'Aulembert. — Courfruise , 

x\iu' s. (Cass.). 
CocBGAiN (Le), h., c"° de Bainclliun. 
CotnoAiN (Le), II, c'" de Belle-et-Houllefort. 
(ioDRCiis (Le), anc. h., c"' de Boulogne-sur-iMer. 
CooRGAiN (Le), s"" de la c" de Calais. 
CoiBGAiN (Lb), h., c"''de Campagne. 
CouRCAiM (Le), anc. h., c"" d'Hardinghcn. 
CouRGAiN (Le), h., <■'" de Licques. 
(^oiiRc.AiN (Lk), h., c'" de N'ordausques. 
CoiRGAiN (Le), II., c"' d'Oiri'kenpie, sectionné en 

1" et 2' Courgaiii. 
CouRGAis (Le), h., c"" de Becqiies. 
CouRc.Aix (Le), h., c" de Rinxenl, s"" (l'llydre(|uent. 

• — Le i^oHrqinn, iS'ij (enq. post.). 
CouRGAi!» (Le), h., c"" de Bumilly. 
CocRGAiN (Le), h., '■'" de Sainte-Marie-Kerke. 
(,'oiRGAiN (Le), h., c" de Saint-Folquln. 
Coi iiGAiK (Le), anc. h., r"° de iSainl-Marlin-Bou- 

logne. 
CoURfiAiN (Le), h., c"° de Wicrie-Elïroy. — Oud- 

quin (enq. post.). 
CouRCAiN (Le), II., c" de Wiinille. 
Coi.rgi;ise(La), h., c"" de Belle-et-Houlleloi-t. 
Coir-Haii (Le), bois, c" d'Escusuilles. 
CoiRiE (La), lief, c"" de Leslrem. 
Coiir-l'Avoié (La), f., c"° de Festuberl. — Lu (^<nir- 

Lnroie (lire : r.lroiV), 1723 (bibl. de Beaul.; 

litres de fam.). — Coin- Ladeoye (liie : l'Advoijé), 

xTiii' s. (<iass.). 
CoiR-Lotis (La), lieu dit, c°' d'Izel-lezEsquercliiii. 
CocRON.NE (La), lief, c" de Béthuiie. 
Couronne (La), anc. nian., c" de Sainl-\ cnant. 

Aniciv-lief du cliàteau d'Aire. 
CoiiRONNEi,, marquisat constitué sur les terres di' 

Barastre, Bertincourt et l'Eclippe, en 1771. 
CoonoNNEL, anc. cliàt. , c"' de Saiiit-Laurent-Blangy. 
CorROUGE ( Le), II., c " (le Febviii-Palfart. 
CoiRRiÈBEs, c™ di' Carvin. — Ciirvieniiu, ioîî'i 

(cart. de Saint-Vaast. p. 170). — Coiuentp. 



Dl'MMHÏKMKNT DU PAS-DK-CALAIS. 



11:5 



1070 (Miraiis, 1. 1, p. i(')o). — OiieiitE, 1119 
(iil)l). (l'Klruii, (1. 1). — Cnreriie, liai) (ch. 
{l'Iléiiin, d. i). — Coreivs, iiGa ( le Cari, de l'cv. 
d'Arr., p. 97). — Coriere» , laao (leg. kartariiin, 
f°i3'iv°). — koiirieres, 122;) (Morcaii, l. CXLII, 
I' 4 r°). — Couriers, la'io (Le Carpenlicr, pr. , 
p. 38). — CItourieres, laS'i (iMureau, t. OLXXV, 
f 170 r°). — Courieres, kîio (cliap. d'Air., 
c. F-H). — ■ Coutrièrez, i33o (cil. d'Art., A. 01 1, 
Il "a ). — (M)irii'rez , 1 336 ( l'Aid. , A. .'iGo , 11" i ). - 
Courriers, i()38 (Colbcrt, l'"landre, l. C.WXVlll, 
(° 3 r°). — Cnun-t(}res, 17(16 (Archives nation., 
1>. 2o63). 

Coiirrières faisait partie du bailliage de l>ens 
en 1789 et suivait la coutume d'.\rtois. Son 
église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné d Hé- 
nin-Liétard, était consacrée à saint l'ial; l'aldié 
d'Aucliy-ies-Moines présentait à la cure. 
(loUBRoussELLE, liois , c"' d'Heuclun. 
Coun-S.iiKT-VAAST, h., c"" de Ricliebour{;-.Saint-\ aast. 

— • La cour Sainl-Vuast , xviii" s. (Gass.) 
(.'ounsE, 11., c"° de Doudcauvillo. — Curs, 1170 
(cart. de Tliér. , p. 38). — Cors, iigy (cli. de 
Samer, ji. 5:!). — Cours, 1260 (cart. de Doin- 
martin, 1" i3 r"). — ('(>rs-en-l}oulenois, xm' s. 
(roman d'Kustaclie leAloiiie,p. 1 2 , \ers 3o()). — 
Cnurs, 1 .ïr)3 (déclar. des liefs du Boul.). — Cnurci-, 
1724 (évêché de Boul., G. .'5i, 1* 170). 
Ariière-fief de la baronnie de Doudeauviile. 
CounsK (L\), riv. qui prend sa source au li. (!•:■ 

ce nom et se jette dans la (,'anclic, à Altin. 
(^oinsE-BouiiET (La), ruiss., c"° de Vertou. 
CounsE-t^AiiAiiiti (La), ruiss., c"" de Vertoii. 
CounsE-DES-BouncEOis (La), ruiss., c'" de \erloii. 
("oubse-de-Waiien {La), ruiss., c'" de Grollliers. 
CounsE-DU-TBMi'i.E (La), ruiss. (|ui prend sa source 

à Concliil-Ie-Templc et se déverse à (-olline. 
(^ocnsE-KLonivAi. (La), ruiss., c"' de Verton. 
CounsBT, c°" do Desvrs.s. — Curset, i2o3 (cart. de 
Thér., p. 3o<i, n° 3'i5). — Curs, iao8 (cart. 
de N.-D. de Boni., p. 118). — Courset , v. i,")ia 
(Tassarl, pouillé). — Owysset, 1 -.'ii) (Mailhirt, 
p. 10 his). 

(;ourset, eu 1789, faisait partie de la séné- 
chaussée de Bonlo(;ne, ancien ressort judiciaire 
du bailliage de fjesvres, et suivait la coutume de 
Boulonnais. Son église paroissiale, d'abord dio- 
cèse de Tliérouanne, doyenné de l'renr(|, puis 
de Boulogne, doyenné d'Alelte, était consacrée à 
saint Maurice; l'évéque de Boulogne conférait la 
cure. 
Goiht ( Le) iiu l'i.iNcin (Le), ruiss., c" de La \entie. 



GounT (Le), (ief, c"° de Bumaucourl. 

Coi nTAGNB o» (^HUITAINES, lieu dit. <•'" de Mérirouil. 
Des restes de constructions gallo-romaines mit 
éli' découverts en cet endroit. 

CouniAi.iES, aiic. nian. et fief, c°' de Fou<|uières-l<-z- 
Lens. 

CouRTAi.os, aiic. xill. disparu, près de Guiiies. — 
Ciirtelun , io8i (rlironic. Andr. , p. 788 h). — 
Curtfllo, u,8U (iOùL, p. 78J h). — Curtalu, 
v. 1 1 19 (ibid., p. 789 a). 

CoLiiTAi BOIS, lief, c"" de Burbures. 

CoiiiiT- m-Bois, aiic. f. et motte, " '" d'Hing's, b. 
du l'acaut. — Le Curt nu Bus, 1891 (cari, de- 
cliarlr. de (io-nay, t. I, P 68 v°). — Courtau- 
bms, i()29((;olbert, Flandre, I. CXCV, fS.') r' ). 

Goi KT-Ai -Bois, anc. f. et fief, c"' de Tilloy-lez- 
Molllaines. — Courl-au-lloz, lôoi-iSao (abb. de 
S.iinl-Vaast, leg. H. igS). — Courtohnis , iSgo 
(!/;i</.. II. ii3a). • — La Cour-au-lîois, 17,59 
(Vingtièmes, t. CCX). — La Court-au-ISiis . 177.Î 
(abb. de Saint- Waast, H. i3'i'i). — LaCnur au.r 
Unis, xviii" s. (Cass.). 

Ci>iinT-X-VViTTEs (La), fief, c'"' de Witles. — Lr 
Court à-Hiftes, 1 659-1(160 (Colbert, Flandre, 

t. L\xxviii.r.-)r, v-") 

fief tenu de l'nbbesse de Sainte- Colombe de 

Blandecques. 
GooiiTBois (I-e), II., c"° de Loltiiiglien. 
GouiiT-D'AinE (Le), lief, c"" de Dételles. — Le Court 

d'.Urc, ilf]'t (bull. Mor.,t. III. p. 173). 

Fief tenu du roi à cause du château de Saint- 

Oiuer. 
GounT-u'A»GnES (Le), lief, c°° d'Angres. 
(.'i)inT-i)'EsTiiÉE (Le), fief et anc. chat., c"' d'Estrée- 

Blauche. 

Fief tenu du château de la Lacipie; arrièn'-li.'f 

du château d'Aire. 
GomTEAU (Le), h., c"' de Desvres. 
Goobteaux (Les), b.. c"" de Goursel. — Le Cuurtau.r . 

xviii' s. ((]ass.). — Le Courlenu, i90-.! (ann. du 

P.-de-C). 
GouBTEBOURKE, h., c'" lie Licques. — Curlis hona , 

io84 (chronic. Andr., p. 785 o). — Curtabronna . 

Curlebrnnnn, Curleburne, 1097 (Mirœus, 1. 1, 

p. 367). — Curlebroniia , 11 i4 (chronic. Andr., 

p. 79'i a). — Cortliebroniia , i l64 (ch. de Licques. 

p. '10). — Courtheboriie , 1371 (ch. de Saint-Berl.. 

n" 1787). — l'.anrtebronne , 1 /i3ô (cart. des charir. 

du Val-S'^-Aldeg. , faSa r°). — Courlebnrni' , i.">o(| 

{ibùL, (" 371 r"). — Courtbouriie , i5i6 (Bignon. 

gcaéid. de Galonné). — Cnmlebourne , 1637 (arch. 

du Nord, chambre de roinpte-i). — Courtebimm' , 



11' 



DÉPARTKMENT DT PAS-DE-CALAIS. 



i()55 (arch. Iiosp. de Saint-Onipr. I. IV, B. 3). — 
(MHrtfhiitirn . \t\n° s. (Cass.). 

Baronnie du comté de Guines érigée en mar- 
quisat en I 671. 

CoiiiTE-DcsE (La), pointe en mer, c"' de Wissant. 

(loi RiBHECSE, fief, r°* de Louches. 

Ooi iiTEQiiiNE, anc. h., c°'' d'Ecqnes. — Cnitti'quines , 
I ?i3(> (Arc.li. nat., JJ. 998, n° 3, f a6 r°). 

(.'oiiiiTEviLLK, h. et chat., c°' de Tubersent. — Curta- 
rilla, iifi7 (abl). di- .SainI- André -au -Bois). — 
(Mflevilln, 1171 (cari, (h- Saint-Josso, f '1 v°). — 
Cmievilla, i i83 (rh. de Lic(|ues,p. .57). — Cnr- 
teville , iliga (Arch. nat.. J. 79a, n° 16). • — 
Courlewille , i4«:< (hulL Mor., t. III, p. 'i48). 

Fief lenu du roi à cause du château d'ÉlapIfi 
(Arch. n^t., P. 17, n° 80). 

CounT-HiDLT (Le), bois, r°° d'Escœuilles, 

C 



oiiiitil-Balin (Le), lief, c'" de (Irémarest. 

oubtii.-des-Hf,ibes (Lk), lief, e"' de Loubringh<'n. 

oijrtii.-Mabii,le (Lk), anc. man.. c" d'Audrehem . 
au b. du Poirier. 

m nrir.-Moi'i'LET (Le), lief. r°' de Longfossc. 
liAMACK (Le), ruiss., c" de La Venlie. 

(irnT-SiiNT-BERTiM (Le), anc. man., c.°* d'Heuchin. 

iiiiBï, hou dit. r'" de (Ibérizy. 

oinï, hef, c"" de Oéniaresl. 

(lUTEBiK (La), (iel, c°* de (Irémaiest. 

ouTiiEM, anc. lien, c°* do Rinxent. — Conllietn . 
wii" s. (lorr. do N. D. do Boni. ). 

ouTii.iÈBEs (Les), bois. c"° do Senirigheni. 

oiiTisAi. (Le), miss., c" de Selles. 

ooTBK (Le), fief, c°° de Reccpios. 

ocTBE (Le), liof. c°° de Tilques. — Cmntre , 1387 
(Kpigr. , Saint-Omor. p. 19s, note). 
CoiiTUBE (La), c°" di' Bétlinne. — ■ Culluru, ii54- 
1 169 (cari, (lu cliap. d'Arr.. n" '.18). — Le Chu- 
ture , I •>] 1 (cait. do Sainl-Iiarlhélemy, n" ao). — 
Le Crmture . i'.i5'i (ihid. . n" ga). — Culplnra. 
i33.") (cari, blanc de (iosnay, f lin r°). — Le Cou- 
ture , i3/io (MiL. f /ii r"). — La Coustitre-Jele:- 
liéthnne , i34K (docuni. relatifs aux (ialaisiens. 
p. 16). — Le i'.imtlnre , l 'ijg (ch.d'Art. , Ricouarl. 
p. 5'i8). — Le ( Mixture - leez - Rirqiiehonig, iH^t'i 
(cart. dos cliarlr" do (iosnay, t. I , I* 337 v°). 
Cnnxture , 1 ,')95 (prieuré de Saint-Pry. comptes). — 
An Cnusture-hl-Kélhtine , 1507 ( lîoulliors,p. 3o9). 
La (loiiture faisait partie du bailliajjo de Bé- 
tliuno en 1789 et suivait la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arias, doyenné do 
Béthuno, était consacrée à saint Pierre; le chapilro 
d'Arnis préseiitail à la cure. Maladrcrie fondée au 
ïiirsiéclo. 



CoDTiBE (La), fief, c°° d'Audingben, lonii du bail- 
liage do Wissant. 

CooTiBE (La), fief, c°' de Bournonville. 

CoriuBE (La), fief, c"' de (Ibelers. 

OooTiBE (La), f. et fief, c"' de Conteville. 

OooTiRE (La), anc. f. , c"" de Douriez. — - La Cohs- 
ture-lez-Douriez, 1739 (Maillart, p. 23). 

CoDTiBE (La), fief, c" d'Hamblain-les-Prés. — La 
Cousture-eii-Hamblain, 1789 (Maillart, p. lio). 

CoDTCBE (La), h., c°* de Licttres. 

(]ocTURE (La), fief, c"° de Quéanl. 

CooTCRE (La), fief, c" do Racquinghem , tenu du 
roi à cause du chAteau do Saint-llmer. 

CoiTiBE (La), anc. h., c" do Rebreuve-sur-Cancho 

(JoiTiBK (La), h., c" de Rély-iez-Aire. 
.(JoriiRE (La), anc. faubourg, c"' de Sainl-Pol-sur- 
Ternoiso. 

(j'ouTiBE-n'HÉES (La), loir HéES. 

CoiTUBEL. anc. f. , c" de Sainle-tjatherine. 

(loiTiRELLE, c°° d'Avesncs-le-()oratc. — Coiiturellu , 
lads (cart. de Marœuil, P gC) r°). — Le Colurele, 
IJ99 (abb. de Saint-Vaast). — Le Ciiuturelle, 
i'.i-]!\ (rhap. d'An-., c. .Sim-Va). — Cousiurella , 
\i\' s. (le (lart. de l'ov. d'Arr., p. lag). — Le 
(ioustre-lèn Itehrenves , i.'i3i (ch. d'Art.). 

(loulurelle (érection on marquisat do mars 
i7.')9) faisait partie du bailliage d'Avcsnes-lo- 
C.onite on 1789 el suivait la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné 
do Pas, élait consacrée à saint Thomas de (lantor- 
liéry; l'évéquo d'Arras conférait la cure. 

(joi;TBnRLi.B, f. , c°' do Sainte-datherine. 

(!oiTi RES (Les), lief, c"' do Vermelles. — IjC» Cnus- 
tures , 1 /i 3() ( arch. du Nord , chambre des comptes , 
L. 10). 

CoiTi re-Saixt-Légeb (La), lioudil, c"' do .Saulty. 

(lorTi re-SaivtMichei. (\.\) . lioudil, c"" de Sainl- 
Lauronl-Rlangy. — Cuttura Snncti Michaclis, l 'm') 
(arch. commun, d'Arr.). 

Coi ture-Saist-Bocii (La), iieudil,c" de Mazingarbe. 

Corn RMBTz. lieu dit, c"" d'Ourton. 

CouïELABD (Le), ciinal, c"" do l'Véthim otdeCalais. 
s"" do Saint-l'ierre-1oz-(îalais. 

Couvent (Le), Hou dit, c" de Sanior. 

CoiivENT-DE-ToRET (Le), écail , c"' dos Atlaiiuiî.s. 

CoTBV, fief, c"" de Beaiirainville. 

CoïECiiiiES, c°" de Faiiquonibergues. — Coiacux, 8/1 '1 
86A (cart. Sith., p. 101). — Coicus, 877 (Mis- 
tor. de France, t. VIII, p. 66'i c; dipl. Caroli 
Caivi). — (Mka, 1075 (cart. Silh., p. iy5). - 
Ciiel.a. 1093 (ihtd.. p. aif)). — Cjnca , 1096 (cli. 
de Saint-ltert.. 11" 9a). — Cnikr , igofi {iliiiL. 



j)i:PAirri:Mi:NT m; pas-dk-calais. 



iir. 



Il"" 95). — Koicii, 1 107 {ihid., n" 107). — A'ii- 
An, ii3a (iAi(/.,n' iti8). - Coehe. iig8-iai.8 
(cart. de N.-D. de Boni., p. i«:!). — Colel.a, 
ia34 (cart. de Saint-ltert. , n° 819). — kneLii , 
la'io ( 1" cnit. d'Ail., P 5.") r°). — C'oiV-Ac, lali'i 
(i4i</.,n° io8'i). — Coijeia, ia88(i/iiV/., n° 1091). 

— Coyèqae, iH-jb (ihid., n° iS'uj). — Cniecqiw, 
1375 (lAiV/., 11° 1860). — Co^pAp, i38g (ihid., 
n° 1918). — Quoijèqiie, 139O (ihid., n° ^087). 

— Quoiecijue, 1675 (ihid., n" 338 1). — Coyp- 
i/ue.f, 1720 (Saiigraio, p. 335). — Coyeciiues , 
xïiii's. (Cass.). 

Cojecques, en 1789, faisait partie du bailliajje 
de Saint -Orner et suivait la coiitumo d'Artois. 
Son éjjlise paroissiale, d'abord diocèse de Tlié- 
rouanne, doyenné d'Heifaut, puis de lioidojfne, 
doyenné de llléquin, était consacrée à saint Pierre- 
aui-Liens; l'nlibé de Sainl-Hertin présentait à la 
cure. 

CoTEcgoEs, lii'l, c°' d'Aiiilriiirq. 

•-'oïECQUBS, lief, c"" de Nortkorqiie et di' Zutkenpic 

— Coyecque. 1769 ( Vin|;liènies, I. DCCd). 
CnALOT(LE), 11., c°° de Loiifflossi'. 

• IiiAMBnEUCQS (Les) ou OnEAiriiiKi x (Les), ruiss. qui 

prend sa source à Fiennes, près du Iilanc-Pij;non 
et se jette dans la Slack. — Cruwenhntec , 128G 
(terr. de Beaidieii). — Cramhreucqs , i-j-h (aveu 
de Fiennes). 

<!bamesnil, lieu dit, c'" de (Jouy- Saint -André. — 
Crnxmn maiisus, io4-.i (Gall. clirist., t. V. insti., 
col. 286). — Crasmaiml, 1268 (alili. de Saint 
André-au-Bois ). 

Cbasoisis, lief, c"' dc! Fru([cs. 

• JnAN (Le), 11., c"''de Sangalle. 

(^iiANDAL «H Crandalle, h. et lief, c"" de Doiideaii- 
ïilie. — Crendale. UjO;? (ann. du P.-de-C). 

Cbaïe (La), lief, e"° de Noidauscpies, Icini du rlià- 
teau de Saint-Omer. 

Cbebecq, f ", c"" de Wiiuiil.', au li. du Deiwure. 

(inÉBEBT (Le), bois, c"' de Veilinctliun. — Li- (Jiiet- 
berl (c. Kt.-inaj.). 

Crébebt (Le), L, c"* de Carly. — Cri-heiyq, kfrberl , 
i695-i7'i7 (arcb. de Boni., abb. de Saiiier). 

Crébebt (Le), ruiss., <•'" de Samer et dc \erlliir- 
lliun. — Creshere, 1199 (cb. de Sanier 1. — 
Crosbercq, 1696 (arcb. de Boni., abb. de Samer). 

Crèche (La), II. c" dc \\ imille. 

Crecches, II., f" de .Mainelz. — kemie , 1168 
((iall. clirisl., t. X. instr.. col. Aoti). — Cerscca, 
ii7i (cart. de Tbér.. p. 'i3). — Kerseha , 1197 
(cb. de Saint-ltert., n° .'118). — Creseche , lao,') 
(i/(iW.. n" 4/8). — (.reseka, I2a3 (Calamelz, 



prieuré de Saint-André, p. I\'.u\). ■- Kpmrl.f , 
1227 (cb. de .Saint-Berl. , n° 709). — (li-eiel.e. 
1238 (chap. de Lillers). — Crezecqiip, xui' s. 
(Jongleurs d'Arr., f Ii3 r"). — Cretequn , i3i(> 
(Codefioy, .Maliaut, p. /|6). — Cretaquet, i3i8 
(Histor. de France, t. XXIII, p. 819 H: listes 
de convoc). — Oetecquet, i32.'i (méni. Mor. , 
t. X, a' pari., p. 36<>). — Crezecque, \3-i(f (r\i. 
d'Arl., A. 5o5, n° 2). — Cretcqiie , i35i (mém. 
Mor., t. X, 2' part., p. 3(J6). — Creteque,\tn,:h 
(ihid.. t. XXVII, p. 59). — Querec, i-'ioS (Mons- 
trelel, I. 1, p. 10.")). — Kerzel.e , \\' s. (lerr. U 
deThér., 1' ig.'i r°). — Querecque, i.')a8 (Arcb. 
nal., J. io)(), f AOo v"). — Qiieccrque, i5a6- 
15^7 (Giry, rej;. munie, n° 3oa). — Querecquet , 
1591 (Kpigr. , Bétbiine, p. 3a'i). 

Oecques, en 1789, dépendait partie dc la 
régale de Tliérouanne, partie' du bailliage d'Ain . 
Son église |iar(iissiale, d'abord diocèse de Tlié- 
rouanne, puis de Boulogne, doyenné de Bomy, 
était consacrée à saint Honoré; Tévéque de Bou- 
logne présentait à la cure. 

Crbiiem, lief, c"" d'IIéricourt. 

Cbebem, b.. c'" de Beinilly-Wirquin. — Cinhem , 
ia68 (cb. de Saint-Bert., n° 1 1 1 1 ). — Crohem , 
1269 (lAiV/., n" ii4). — Creheim, 1 583 (mém. 
.Mor., t. VIII, p. /i4o). — Crehen. 1579 (élection 
d'Art., reg. 1, (* 6;<). 

Fief vicomtier tenu du roi à cause du cbàteau 
de Sainl-Omer. 

CnÉMAnEsT, c°° de Desvres. — Ihscopem, iiii) 
(mém. Soc. acad. de Boni., t. Xll, p. 55). - 
llischnpem, itO()(ihid., p. 97). — Creiinemarès . 
i3(J9 (cb. d'Art., A. 73/1 )• — ùnmarez, i3ç):f 
(Arcb. nat., J. 79a, n' a, f 3 v°). — Cramarès, 
i'.reumarh , i4i5 (mém. Soc. acad. de BouL, 
t. Vil, p. 02 et 65). — Cremarès, l'iaQ (cart. de 
N.-D. de Boni., p. 22a). — Kememarés , v. 1012 
(Tassart, poiiillé). — (IrémnresU, i553(déclar. 
des liefs du Boni., p. 111).- — C.remaret, i55(| 
(Mineiis, 1. IV. p. (i6a). — CrémarHz, \'^')v\ 
(compte (les seenes. (î. /189). 

Crém.iiest, en 1789, faisait partie de la sijiii>- 
ibaussée de Uoulogiie, ancien ressort judiciaire 
du bailliage de Desvres, et suivait la coutume «le 
Boulonnais. Son église paroissiale, d'abord dioccs^' 
de Tbérouanne, doyenné de Boulogne, puis d.- 
Boulogne, doyenné de Samer, était consacrée :-. 
Notre-Dame; l'évèque d'Vpies conférait la cure. 

Cbéminil, cliAt., c'" d'Eslréi--Blanclie. — Craimam- 
nil. 1210 (bibl. d'Arras, nis. 333, f (i v" |. 
Cioxiiiainil , i3a9 (cb. d'Art., A. '189). — On- 



116 



DEPARTEMENT Dl PAS-DE-CALAIS. 



wFxiiil. i/iôo ( [). I.e l'ez, épilapli., 1° i8a v°). — 
(Uasmaiml, lôia (coiist. de Montreiiil). — Cres- 
mniiil, i5i6 (Arcli. nat., J. ioo5j. — Cramainil , 
xvi' s. (épigr. anc. de Saint-Omer, n° 169). — 
(.véimny, 1718 (arcli. du P.-dp-C., scrio E, fani. 
Le Rirque). — Le Cremiiiil. xviii' s. ((^ass.). — 
Crénnlli, iS'iy (enq. post.). 

DnKN-.inx-UEMOisELLF.s ( Lk ) , (;iirj;e dans la l'ahiisi-, 
e"' d'Audinglien. — CVen Marlrmoisrlle, xnii° s. 
(Cass.). 

rBii>-Ai;v-(ï)uFS (Le), II, c'" d'Audinphen. — Civ- 
nazœuf, 1 709 (aveu de Fienncs. f 173). — Cren à 
œufs, xi\\\' s. (Cass.). 

(inEN-liAniiiER (Le), crique, c"" d'Audinglu'ii. 

<iiiEN-DE-QiETTK (Le). cpique, r" d'Audin(;hen. — 
Anre de Qiirtte, xvin' s. ((Jass. ). 

Oiien-de-Sancatte (Le), II. c"' de .Sangalte. 

(^hen-d'Escalles (Lk), h., c°' d'Kscalles. — Ctvii 
d'Escale, xviii" s. (Cass.). 

(;he\-des-Sii,liebs (Le), crique, r"" d' Vu(lin(;licn, 
dans la falaise. — Ance di's .Stllieyx , xvm' s. ( Cass. ). 

<^nEN-i."()iiiiEi., crique, c°' d'Audinfflien. 

Cn^;^-Mo^slEu^ (Le), {;or(fe dons la lalaise du Gris- 
Nez, c"° d'Audin(;lien. 

Cbex-Poi LET (Le) , |;or,';e dans la falaise, c" d'Aii- 
(linjjlien. 

(.nÉi'iKtji.. Il, ('"" de Oép\ el d'Andincourl. — 
(ji'piel, I l'jo I i). iiél., caiL d'Aucliy, p. HH). — 
(îrépiiijrneul , 1 32() ( comptes des receveurs d'Arl. ). 

— Ciépiiriil, 11^9.') (Arcli. nat., K. h'\ . n° -il). 

— Ciépievl, xn' s. (Areli. nat., P. ilîy, I"" 83 v"). 

— Crépimnil, 1 4/1;') (carl. des cliartr" de Gosnay, 
l. 1, r 33() r°). — C.rrspyoeul , i47()(ArclL nal., 
.1. 807, n" 29). — Ovppiful , 1330 (ibid., S.'juj, 
n° 49). — Crépieul, 1739 (.\laillart). 

(iRÉPiEui.i.E3, lief, c."° de Lonjjueville. 

CnÉpiGNï, lieu dit, c"' de Tortefontain<', au h. de 

Sainl-Josse-au-Hois. — Crp/tpiniacum , (Hislor. de 
France, t. 111, p. ."lai 11; vila Sancti .ludoci). — 

(j-espejrm, ii/i'i (petit carinl. de Donimarlin, 

fio v"). 
CiiÉPiN, (ief, c"' d'Annezin-lez-Iféthune. tenu du 

château de Bétiinnc. 
CnÉpiNoï, fief, c"' d"An(;res. — Crespinoy-en-Anpc , 

1759 (Vingtièmes, t. ixii). 
t^BÉPV, c"" de Kruges. — Cnspiaaim , ini4 (cail. 

de Saint-Josse). — Crépi, 1268 (I). Bel., carl. 

(l'Aucliy, p. 171). — Crespij, 137.'! (comptes des 

rece\eurs d'Art.). — (h-cppii. t!i~i\ (Arcli. nat., 

J. 807, n" 29 1. 

Crépy, en i7''^9. faisait partie de la sénécliaussée 

dl' ,Saiiil-l'i.l el sniiail la ronliiiiie d'Artois, ."^a 



chapelle vicariale, annexe de Tilly-Capelle. était 
consacrée a saint Germain. 

Cbépt, (ief, c°' de Calonue-sur-ia-Lys. 

CBÈQtES (Les), lief, c°' de Warlincourt-lez-Pas. 

Cbéqciei; (Le), anc. chapelle, c°° de Mencas. — Chap. 
du Créqué, xvni" s. (Cass.). 

Créquoise (La), ruiss. qui prend sa source à Créipiv 
et se jette dans la Candie à Beaurainville. — }ili>- 
nencia {Vire : Hleuencia) , loia (Gall. christ. , t. X. 
instr. . col. a84 ). — Bteenlia . fin xi* s. ( Gaignères . 
t. Il, p. 12). — Voir Blecence (La). 

Cbéquï. c°" de Fruges. — Krel.t, io58 (Le Car- 
penlicr, pr., p. 7). — Krcsi-i, 107a (m"" de 
Xeufville, ch. citée p. .12). — • Creschy,\. ii.^3 
(petit cart. de Dommartin, f 48). — Ccc/.t, 1122 
(rart. d'Auchy). — Krehif, iir)7 (petit cart. di' 
Dommartin. P 61 r°). — Chveclii, xii's. (rart. d'' 
Saint-Georges, f' 4 v°). — Krekii. xu° s. (P. An- 
selme, t. \ I , p. 777). - — Âer/.i', 1S20 ( D. Bel., 
carl. d'Auchy, p. lai). — Crelii , 122!) (cart. des 
cliapellenies d'Arr. , P .")5 r"). — Créqui, iZ-j'i 
I reg. des receveurs d'Art. , f (54 r°). — Crequitim . 
i4o8 (du Cliesne, m°" de Bothune, pr.. p. 281 ). 
. — Crequiacum , i4i3 (cart. de Sainl-Aiigustiii. 
f° 64 r°). — Crecqmj, ihif, (arch. du Nord, H. 
1787). — Crrcijui, 1725 (évéché de Ifoul., G. 82 . 
f ir..i). 

Créquv, érigé en duché avec Fressin, faisait 
partie du hailliage de Saint-Pol en 1789 el sui- 
vait une coutume locale rédigée en 1307 suivani 
la coutume d' Artois. Son église paroissiale, d'abord 
diocèse de Thérouanne, puis de Boulogne, doyenni' 
de i'.iuquerahergues, était consacrée à saint Pierre; 
l'ahhé de Buisseanville présentait à la cure. 

CBÉonr, fief, c'" de Verlon, tenu du château de 
Lianne. 

Cbéiht, lief, c"' de Willeman. 

(Ibesecoies, f., bois, anc. chat, et fief , c"' de Louches. 

— kersel;e, iiii"s. (bibl.de Saint-Omer, ms. 112). 

— Kre.iehes, t'ifi-j (Froissarl, t. IV, p. 79). — • 
Q-esecijHcs, i49(i (dénombr.). — Crencque-ra- 
Ijouches. 1682 (bidl. Mor., I. .\l, p. 5r>9). — 
Crezeqnes-lez-ljDuchps-pii-Ardrosis, 1 78r) ( Arch. 
nat., reg. Q'. goti). — l/aiirien cliàleau nommé 
h château de Crezecques en partie ruiné et qui jadis 
était forteretse , 178.") (ihid.). 

Cbessonmère (La), fief et anc. vill., c"" d'Elaing. — 
Cresenorie, 1089 (cart. A du rhap.de Cambrai. 
f° 38 r°). — Kersiiiietes, i22() (cart. de Sainl- 
Jean-en-l'Estrée, p. 35 1). — Cressoniere» . xiil" s. 
(rart. A. du cliap. de Cambrai, T 38 r°). — Qnt- 
sonelles. w' s. (rart. de Saint-Jean-en-l'Estrée ). 



|)i:p\rïi:mi:\ï di pas-de-calais. 



117 



,],' s 



iirqu'S. Ii'iiu (In 
(le Frévnnl, au li. 



l.nessoxNii:iiE I La), ruiss., c."' (!<; .NoiT("iil-Konl(;^. 
(jRKssoiimèHE (La), anc. 11., f°* de Frévenl. — Cres- 

xonnii're-lez-hVéïrnt, i53() (Arcli. nat..J. 1016, 

r39v»). 
(.RESSONSIKBK ( 1,1), lieu (lit Pi licf, ('"de Aleniioville. 
(inEssoNMKKK (l-v). 11. el lief, c'" de Nielles-lez- 

Ardres. — Le Cressonih-e , 1 3 1 'J (cil. de Sainl- 

Berl., n" li.'i.'i). — Le Kcrsonnh-c. i3io(carl. 

des charlr. du Val-Sainte-Alde{f. , 1' a63 v°). — 

Le Kersoniiim- , 1817 (liirf. , faâv"). — Le Car- 

sonniirp, xiv° s. (terr. de Houlle, S° 9.'! v"). — Li' 

Cressonniète-lez-le-Montoire , i5'i3 (terr. de Tour- 

nehem). 

Arrièi'C-fiel du cbàteaii de Guinc*. 
I.hessonsière (La), fief, r"* de Planques. 
(Iressonnièbe (La), anc. f. , c"° de Quiéry-ia-Motle. 

— Cressonnicr, \iii° s. (Jonf;leurs d'Arr. , 1*38 v"). 

- — La Cresscniere , ïviii' s. (Cass. ). 
( jiEssoNNiÈRE (La), f., c"' de Rac(juingliem. — I.i' 

Kessnnnihe, i3o'i (arcli.de Saint-Orner, d.HGoj. 
Fief viconilier tenu du roi à cause du rliàleau 

de Saint-OmiT. 
('ressossièbe (La), fief, c° 

iliàteau de Tournehcm. 
(iiu:ssoN\'iÈREs (Les), anc. I 

de Cercamp. 
(;'nF,ssc»NiÈREs (Les), fief, c" de Fiiinjuièros-iez-Lons. 
('rkteaux (Les), anc. chàl. et tief . c"" de Sailly-au- 

Bois. . — Le chasleau du Crétean , 1713 (al)l). de 

Saint-Vaast, reg. H. aSa). 
• inEisE 1 La), fief, c°° d'.AIemlion. tenu de la baronnie 

de Coleniberl. 
(inEi:sE(LA), h., c"° de Quesques. — Haute et basse 

Creuse, xviii" s. (Cass.). 
Crblse (La), ruis.s., c°" de Quesqui>s et de Selles. 
Orecse-de-Loiciiks (La), li., c"" de Zulkerque. 
Creuses (Les), II, c"" de Bainclliun. 
(^REisE-WiLLERO.N (La), 11., c"" de Blaiidecqiies. 
CBÈVEcoEirR, fief, c"" de Beuvry, tenu du rliàt. dudil 

lieu (Vingtièmes, t. CU). — C.vuereeœur, i53r) 

(bibl. de Beauliou, titres defani.). 
Crètecokir, 11., c"° lie Ciairmaiais. Voiv Hoi.LEiiEcm e 

(L'). 
Crèïecoeir. tief. c"* de (.'lar(]uc-^. 
r.iùj?ECOEiiR. fief, c"" du Monl-Saint-Kloi (liilil, de 

Beaulieu, dijnombr.). 
CiiÈvECOEiB, anc. man. , c,'"' de Manietz. s"" de 

Crecques. — Crieveaier, i'i3ij (cart. de Saiiil- 

Augustin. f" 6 et 7 r"). — Ciesveeœui; l'i'in 

(i4i(/.,l» 8a ^°). 
CamciioN (Le), riv. qui prend sa source à Bailleul- 

niont el se ylW. dun la Si arpe. — ('.rientiiini , 



w' s. (lIislor.de Fr.. l. III, p. 37a 0; >ila <ancti 
Vedasli). — Cn'cnci'o , 9 1 ti (lAirf. , I. 1\', p. 028 c). 
-- Crientio, gao (cart. du cliap. d'Arr., n" i ). — 
Trientiii, x\' s. (ActaSS., febr. , l. X, p. 801 c: 
mirac. S" Vedasli). — Cricia, 1170 (reg. karla- 
rum,r'7.'i \°). — Creiicionum , laai (cart. de Sainl- 
Jean-en-l'Eslrée, |). 3'i8). — C.niicon, ia63 
(inv. des cb. d'Arr., n° 3a). — Crinchons. 1367 
(cb. d'Art., A. 16, n" 3). — Krinha,,, 1277 (cb. 
d'Art., A. :'.'{). — Les Crinchons, 1 3o8 (abb.de 
Saint-Vaasl, c. AA.). — Le Crinclion , \fnfi (cari, 
de Marn-uil, P 1 1 r°). 

Cbincq (Le), ruiss., c"" de Blandecques. 

Cbiooe. Foi'r (jba!sde-Cbioue. 

(Jroci) (Le), fief, c"" d'Audruicq , tenu du roi à causi 
du château dudit lieu. 

Croco (Le), b., c°° de Bourtbes. — Li Crue, ii'i'j 
(cart. de Saint-Georges, f /ia r°). 

Crocm (Li:). f , c"° de Brunenibert. 

(^Ror.o (Le), b., c"" de Coyecques. - - Cmc, lagi 
(cari, de N.-I). de Saint-Onier, P 6a v»). — Le 
Crok, i3'i9(cb. dcSainl-Bert. ,n° i638). — Croc(/ 
de ('.oyecqiiez , xviii' s. ((]ass.). 

Croi;i.i (Le), h., c"" de (;ré(narest. — Le ('roi:, i3i." 
(cart. de N.-D. de Boni., p. i7>!). 

Gnoci) (Le), écart, c'" de Dclettes (Cass.). 

Cnocg (Le), f. , c"" de Desvres. 

Cuiii:ij (Le), fief, c"°de Doiideauvillc, au b. de Beau- 
corov. 

Croco (Le), b., c" de Fieniies. 

CnoCQ (Le), (., c"" de Longfcssé. 

Crocq (Le), b., c" de Menneville. 

CnocQ (Le), anc. h., c"" de Merck-.Saint-Liévin. 

Cboci) (Le), 11., c" de Samer (Cass.). 

Crocq (Le), ëcart, r" de Wicrre-EfTroy. — Pc(i( ei 
[rraiid Croeq, xviii" s. (Cass.). 

Croco (Le), 11. et fief , c"" de Wirwignes. 

CrocqiïUgier (Le), fief, r"' de Naliringben, tenu du 
cbât. de Coiembert. 

Cnm; .-Becquelin (Le), fief, c"" de Menneville. 

CRO(:(,>-i)'Iloc()riNcoi'nT (Le), lieu dit, c"' de .Merli- 
mont. 

Crocqueein (Le), fief, c"" de Boumonville. 

Cbocqi'ets (Les), anc. I'., c"' de Coiembert. 

Crocouets (Les), f., e" d'}Ieniiinel. Fief tenu de 
l'abbaye de Sainl-Vaast (IL lo'ia). 

Cbocourts (Lus), fief, c."* de Wimille. 

(Jrocqs (Les), h., c"' de Cnoflliors. 

CnoiiEM, lieu dit, c'" de Bemilly-Wirquin. — Cruhem . 
l'ioâ (arcb. de .Sainl-Onier. G. Hfi'i. f 7 1 »'). 

Croisette, c"" de Sainl-Pol-sur-Ternoise. — (.'rrici- 
eula- juxta S" Pmili njqtidmn. 1066 (Mir.i>iis, I. l. 



118 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CAL \1S. 



p. 67). — CrxisHcs, 1 1 i3 (abb. de Cercamp). — 
Cruceola, ii53 (cart. de Cercamp, f 7a). — 
Crosktfs, XII 's. (cart. de Saint-Georges, T 57 r°). 
■ — Ci-disettcs , 1209 (abb. de Cercamp). — Cro- 
tHes. 1939 (D. Bét., cart. d'Auchy, T 187). — 
Croisetes, 1298 (cart. de Cercamp, f -/II). — 
Crotuellei, 1298 (cb. d'Art., A. ii3, f 44 v°). 

— Crnissètet, xiii" s. (Jongleurs d'Arr. , f 87 r°). 

— Le.1 CroyseUs, xiu' s. (1" cart. d'Art., f 45 1°). 

— Crnisèles-en-Teniois , i33H (abb. de Cercamp). 

— Crnizeltc, 1 4()9 (Arcb. nal. , J. ioo3,f'' 17 v°). 
La princi|iauté de Croisetle, en 1789. dépeii- 

dail paclie du bailliage de Saiiit-Pol, partie de la 
régale de Tiiérouanne, et avait une coutume locale 
rédigée en 1 507 suivant celle de la prévoté de 
Doulleiis. Son église paroissiale, d'abor.l diocrse 
de Tiiérouanne, doyenné de Saint- Pol, puis de 
Boulogne, doyenné de Frevoiil , était consacrée .i 
saint Martin et avait Hériconrt pour secours; 
l'abbessc de Messines pré>entait à la cure. 

Cboisettk. f. , r"" de Honniéres. 

Choisette, fief, c"° de Tliélus. 

Croisettb (L*), L, c'" de Baincibun. 

Cboisettes (Les), écart, c"" d'Ilernicourt. 

CnoiSETTES (Les), b., c" d'OIln^lbiin. C.rmsctle, 

xviii' s. (Cass. ). 

CnoisiLLE, lief, c°' de Feilingliein , mouv. du cliàl. 
de Tounieliem. 

(Jioisii.i.ES, cb.-l. de c"", arr. d'Xrras. — (Womliv . 
1 1 '12 (Morean, t. W. p. aS). ^ CroitHlœ, 1 1.')4- 
I 1^9 (cart. du cbap. d'Arr., n" 98). — Crnitiles. 
1171 (iliid., n° 87). — Crozitiar, 1190 (abb. de 
Sainl-Vaast). — Citicirulœ, \\\' s. (cart. de Sainl- 
Vaast, p. 263). — Crnisilles, 1207 (cart. di>s clia- 
pellenies d'Arr., f 43 v"). — Crusilfe. xm' s. 
(.longlenrs d'Arr., f" ai r°). — Cmissitles , xm' s. 
(cb. d'Arl., A. '17). — Croizsil, xm" s. ((iefs du 
cliàl. d'Arr., f 3 v°). ■ — Crnizicles, i3oi (cart. 
des chapellenies d'Arr., 1° 127 r°). — Crvsilles. 
i3o.H (cb. d'Art., A. 288). — Cruheille», 1822 
(Ricouart, p. 187). • — Croseilles, 1881 (cart. de 
Saint-.lcan-en-rEstrée). — Croisil , 1/107 (Arcb. 
nat., P. 2060). — Criiirilles, iSag (Arcb. mit., 
J. .'1920, 1' a4 r°). — Cioisiltes, 1678 (domini- 
cains d'Arras). — Croizilles, 1(174 (Arcli. nat., 
S. -'iHifi). 

Ooisilles (baronnic) faisait parlie du bail- 
liage' de Bapanme en 1789 el suivait la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
doyenné de Croisillos, district de Neuville-Vitasse, 
('tait consacrée à saint Martin; le cbapitre d'Arras 
|iiésenlait à la cure. 



Pour ta composition du doyenné de Croisillos, 
voir Vlntroductinn. — - Ancienne maladrerie fondée 
au xm* siècle. 

Cboisillks, fief, r°" de Landretbun-iez-Ardres et de 
Brèmes , s°° de Ferlinghem . mouvant du château 
de Tournehem. 

Choisii.les, tief, c°°deTbélus. — Croisilies-en-Tliélus , 
i^^ (Vingtièmes, t. DCCXXll). 

Croislin , fief, c"* d'Eperlecques. 

Croix, c"" de Saint-Pol sur-Ternoise. — Croi, 1199 
(abb. de Cercamp, cl). — Croi», 1289 (D. Bel., 
cjrl. d'Auchy, p. 167). — Croys, iHog (ch. d'Arl., 
A. .').'), n° 4). — Criiir, 1429 (Ricouart, p. 38.")). 
— Croy. i43o (Archives nation., JJ. <)<)8, n° 3, 

Croix (érection en maniuisat de 1678) faisait 
partie do la sénécliaussée de Sainl-Pol en 1789, 
et suivait la coutume d'Artois. Son église paniis- 
siale. d'abord diocèse de Tbéroiianno, doyenné de 
Saint-Pol, puis de Boulogne, doyenné de Frévenl, 
était consacrée à saint Marlin et avait Siracoiirt 
pour secours; l'abbé de Blangy présentait à la 
cure. 

Crois (L»), li., r"' de Blandecqnes. 

Croix (Li), b., c"" de CalTiors. 

Croix (L*), f. , c" de Conteville. 

Croix (L.i), fiel, c" de Cniucby-lei!-l.i-Bassée. 

Croix (Lt), f. . c" de Ficnnes. 

Croix (L*), aiic. h-, c"" d'IIardingben. 

Croiv (La), anc. (., c" de Rebrouvielle. 

Croix (La), anc. man., c"" do Sanicboy. 

Croix (La) ou Hurteîeni, b., c"° de Wimille. — Li 
Crois, lagS (cb. d'Art., A. 48, n" 9). 
Fief leiiii de la seigneurie de VViniilIe. 

Croix (Les), b., c"" de Conte\ille. — La Croix, 
xviii' s. ((iass.). 

Croix-Barrée (La), h. , c'"de Ricbebourg-l' Avoué. — 
Croix-Hnrbct , xv!!]" s. (Cass.). 

Croix-Bla>ciie (La), f., c"" do Wiorre-Effroy. 

Crois-d'Ari.eux (La), b., c"" d'Ilosdigneul-lcz-Bc- 
tbune. 

Choix-iie-Fer (La), h., c"' de Beuvry. 

( jioi\-DE-Bi.iNo (La), h., c"" do Floiirbaix. 

(;noix-i)'E(;\«RRE (La), lief, c"° de Tournehem. — Le 
Crois d' Escame» , i54i (lerr. de Tournehem). 

Croix-be-Fer (La), h., c"° de lieuvry. 

Croix-de-Marest (La), écart, c"' de Teneur. 

Cboix-de-Rome (La), b., c"" de Fleurbaix et di' 
Sailly-sur-la-Lys. — La Crni.r de linnime, 1 5f)7 (dic- 
tionn. hislor. et archéol., Bélhnne. t. II, p. 1117). 

Croix-oes-Loips (La), h., c"' d'Ilesdigneul-lez-Bou- 
logne. 



DKl'AHTKMKNT 1)1 l'VS-DE-C A[, AIS. 



ll'J 



Ciioix-nKs-Loi l's (La), II, i'"° dr VerlinctlÉiiti. 
La-Croix-dea-Leupê , igO! (;iiiii. du l'iis-(lo-(;al. , 
p. fiiS). 
iiou-i>f.-\ViLi.E-PATTE(LA), f . , c"° de La Veiilie. 
jiou-tJAi.LO (La), ruiss. , c°' de Lilli-iN. 
iiou-Lkcoiinkt (La), h., c°* de. Kleurbaix. 
jioix-Mabéciial (La), h., c"° de Fleiirl>aix. 
iioix-MAnMiissK (L\), h., c" de Leslrem. — Le Croix 
Mattitotue, 1/107 (Arcli. nat., P. 3060). — Lit 
Croic-Mariiiu» , i9oa(anii. du P.-de-C, p. 5i3). 

(liioix-PÉLKniNE (La), lieu dil, c"* de Saint-Martiii-aii- 
Laërt; croix rappeiaiil la jimle de liOy. — Lu 
Croix dp Lanj;ardin-s>ir- Larl . i'i3i (cari, des 
cliarlr. , P luS r°). 

(■iioix-RicART (La), corons, c"° de Nœiix-les-Miiies. 
-La Croix Ricqunrt, i .'i i 'i (cliap. de Saiiit- 
Barlhélemy ). 

Cnoix-RoiiGE (La), f. et lief, c"° d'EsIrée-Caucliy. 

liuDix-SAiM-ANToiME ( La ) , 11., c"° de La Ventie. 

(:i'(}i\-TiiEMi'Kz (lu), f., c°° de Boiiiiiéres. 

(jioix-VÉnudiiE (La), h., c"" de lîoiirsiii. 

(iiioMiiBRT (Lk), haut, et li., c"" d'Herhinjjlien. 

(l'uojiiii'ELET (Le), f. . c°° de Kiennes. 

(Jto^QiJEiET (Le), f., c"' de Rél\. — Le Crunquet, 
xviii' s. (Cass.). -^ Le Cruiiqnelrt, \8li~ (enq. 
post.). 

(.noNSAnT, fief, c°° de (Mieliiies. 

(inopiic)ïE, lief , c°° de Nortkcrque. — Crnfova , xii's. 
(ilironic. Andr., p. 8ig a). — Croupelwve , 1296 
(arcli. du Nord, A. lio, P 197 r°). — Crnnfnut, 
XIII* s. (rom. d'Euslaclie le Moine, p. 77). — 
Cruphove , xiv° s. (arcli. de Sainl-Oni., (!. 863). 
— Cophove, i55g (Arcli. iial., J. 787, 11° 8). — 
Crophove, 17/1 a (terr. d'Audruirq, 1^ 88). — Cro- 
pove, xviii's. (Arcli. nat., P. lili'i, f 36 r°). 

(Jroqiebos, anc. f. , c," d'Hernieliiiglien. 

(IriogiELiNS (Les), 11, c°° de liouriKinville. 

(wioyiiET (Le), h., c°° de Bonrsin. 

(^BOgiiET (Le), h., c"" de (Mionpies. 

(înomET(LE), 11. , c"° de Conteville. — (brochet, mTs. 
(cart. de Saint-Georges, P '1 v°). — Le Cruquel, 

IVlll" s. ((ÀISS.). 

(-HOQUET (Le), h., e" de Longfossé. 

Oboquet (Le), fief, c°° d'OEul-en-Ternois. 

r.noijBET ( Le) , anc. m'", c°* de Vieil-Hesdin. — Cmkel . 

is03 (cil. d'Art., A. i5, n" (i). 
(Inou (Ije), m'", c"° de Pierreinonl. 
(Irouiml (Le), écart, c°° de Neuville-Saint- Vaast. 
(lnoiiTK(L4), f. ,c''MeRinxent. — Cntgles, inHO (terr. 

de Beaulieu). — Criiustp.i . 1297 ('''• d'Art., A. i.'i3. 

P 2 r"). — Crniitti<», 1 (■>23 ( acte cité par Haigncré , 

dicliiinn., p. 1 i3). — Cmule, wiii' s. (Cass.). 



f.iiiii, fcirl, r"' d'' Wimille. 

(jiicirix (Le), cKart et écluse, c" de Calais. s'° d • 

Saint-Pierre-iei-Calais. 
• iniissEMEBCQ, lief, r°" de Tili|ui'S, lenii du roi à cause 

du cliiit. de Saiiil-Oiiier. — Crii>elmercl,-en-Tilques , 

1789 (Arrli. nat., X'". 9806). 
<^n;uEVAi., II., c" d'Ouve-Wircpiiu. 
(jiii;0, c"" de Monlreuil-siir-Mer. — Cuci/ . 1173 

(cari, de Sainl-Josse-sur-\ler, P '1 ). — Cuc, 1207 

(Arcli. de l'Iiolel-Dieii de Montreuil). — Cuch . 

V. i3oM (llistor. de Fr., t. XXI, p. 199 D; cliroii. 

deJ. Desnoiielles). — Cuch, iSSg (Froissarl, I. I. 

rliap. 86). — Cueci/ , LTii! (Bcaiirillé, docuin.. 

1. 111 , p. 367). — Cacq, 1790 (Saugrain, p. 45). 

— Clique, xviii' s. (Cass.). 

(]iicq, en i7*<9, faisait parlie du bailliage de 
Walien et suivait la coutume de Ponthieu. Son 
église paroissiale, diocèse d'Amiens, doyenne de 
Moulreuil, était consacrée à Notre-Dame de Ré- 
confort el avait Merlimonl pour secours; l'ahlpé de 
Saint-Josse-sur-Mer présentait à la cure. 

CuGNï (Le), 11., c"* de Condelte. — L» Cuf',nii . 
xviii' s. (Cass.). 

CcGNV, lief, c"* de Gouy-Saint-.^ndré. — Cuny, 1709 
(Vingllèmes, t. CCCXXll). 

(]iiG»v, lieu dil, anc. vill., c" de Tortefoiilaine, au 
11. de Sainl-Josse-au-Bois. 
Voir PLOiiï-DE-CiGsy (Le). 

Cli.sï (Le), lieu dit, c" de Saint-Klicnne. 

CuiiEM, 11., c"° de Flécliin. — Culhnm, logO (cli. 
de Sainl-Iiert., n" g'i). — Culliein, 1 187 (iAi</.. 
n" 3.')3). — Clitilirin, 1199 (cart. de Tlié- 
rouaime,p. 79). — Cuhem. 1223 [ibiiL, n° 6.'ir)). 

— Cohem, 1227 (ibid., n° ~\'i). 

Culicm, en 1789, dépendait partie du bail- 
liage d'Aire, partie de celui de Lillers, el suivait 
la coutume d'Artois. Son l'glise, d'abord diocèse 
de Tliérouaniie, puis de Boulogne, doyenné de 
Bonn, secoui-s de Flécliin, était consacrée » saint 
.Inrqui'-. 

(kdii'in fut classé comme commune en 1800. 

CuHEN, lief, r'" de Neufclu'ilel. 

CuiNciiï. lief, c°* de Barlin. 

Cumciiï. (ief. c"* de Beuvry. 

CuiNcuv-i.BZ-i.A-BissÉE, c°° (lo liaiiibriii. — Cuinchis, 
1072 (m°" de Neufville, ch. citée p. 5i ). — Oiim- 
cittcum, 1 i5o (cart. de Cercamp). — Quinci , 1 190 
(abb. de Sainl-Vaasl). — Quinchi, iigi (cart. 
de Saint-Bartliélemy , n° 10). — Cuenci, laoô 
(abb. d'Ktrun). — Cninchij, xiii* s. (nécrol. de 
Sainl-Vaasl, p. 86). — KyncUi . ia63 (rli. d'Art.. 
A. 6i|i). — Quinry-ver.i-Bélhune, i3ia {ihid.. 



120 



UErARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



A. 1)39). — IJiiiiiclii», i^iaip (cari, de ia Brayello, 
p. 388). — Quinchy, l'iii (cari, des cliartr" de 
• rosnay, t. I, P 5't v°). — Cunchi, 1^129 (cl). 
d'Arl., Ricouart.p. 558). — Cuudiy, 1/169 (Arcli. 
nat.. J. 1008). — Ciiincij-lès-la-Bas»ée, i529 
(ar'ii. du Nord, B. 17/11)). — Cainci-lei-la-Bassée , 
dit en lléthune, 1789 (Maillart, p. fu). 

Ciiinchy (éroclion en baronnie de juin i7()7) 
lai-ail partie du baillia;;e de Bélljune cl avait une 
loulume locale rédigée en i5o7 suivant celle de 
Saint-Pol. Son éj{lise paroissiale, diocè.se d'Arras, 
doyenné de Lens. élail consacrée à saint Pierre; 
l'aLbé de Marchicniies présentait à la cure. 

(j i.NGiiEM, lieu dit et fief, c°" de Wierre-EH'roy. — 
Ciuni;licrn, 1 ')88 (terr. de i':88, f 108 r"). - 
Ci(iiij;uen, i553 (déclar. des liefs d)i Bouloun.. 
p. iH). 

CuisiNETTK (La) ou BoiniANK, anc. manoir, liel imi 
pouvoir et anc. q))artier, r,°' d'.Arras. — liotiiuiui . 
Boiiiane, ISorriana , mi' s. (cari, de Sainl-Vaasl, 
p. 225). — léB Cusiiie, ia'19 (abl). de Saiiit-Vaast, 
c. (JC). — lUmrriane , 1961 (censier d'Arr., 
f° 6 v"). — IjC Quisine, l'i-ih (abb. de Saiiit- 
Vaast, c. CA',). — Le CuisineUe , 1 5G5 (ihid.. 
comptes, r '17 v"). 

Cii.niTK (Li), 11.. c"° d'Airon-Saint-Vaast. 

Cii.iiiTK (La), »)"" isolée, c" d'Allin. 

(;i:l-I)K-Sac (Lu), b., c"" de Leslrem. 

Ci;i.-i)t-SAC (Lt), I)., c"° de Proiivill<>. 

Ln.iiEM, b., c"" d'Kpcrlecquf's et de .\lent(pie-i\ort- 
l)écoiirl. — Callieiii, 109;^ (rart. Sitli., p. 2o5). 
— Ciilan, 1329 (ch. d'Art., A. 5o5, n" a). — 
(jidcm, i35o (Giry, rcg. muiiicip., 11' 67). — 
(Ailhiim, 1898 (rarl. des ibartr. du Val-S"- 
Aldej;. , 1° 19.3 v" ). — Cnlam , i'ii5 (mém. .Mor. . 
I. \l\, p. 157). — Cultam, il\'i:>. (cari, di-s 
cbarlr., 1" 312 v"). — C'ii/i«;«, 1789 (Maillarl, 
p. 29). 



CcMONT, lief, c°° d'Auchy-lez-Hesdin. — Cltuinvnl , 
Ml' s. (cari, de Saint- Georges, 1* 30 \°). — Li 
Cumons, 1260-1267 (I). Bel., cari. d"Aucbv, 
p. 209). 

CcMEHAiE (La), bois, c"' d'Auxy-le-Cliàteau. 

Cdscuï, lief, c" de Troisvaux. 

CcppE ou CuPE (Le), b., c"° de Polincove. 

CopPE (Le), b., c°° de Sainte-JIarie-Keri)ue. 

CcpiiÉiiocT, bois,c°° de Tourneliem. — La Cuppie- 
haut, 1578 (terr. de Tournebem). 

Chili;, lief, c'" de Seningbem. — Queurlu, \\' >. 
(iiécrol. de Saint-Vaasl, p. 90). — Coeurlu, i53j- 
i533 (liôpil. Saint-Jean de .Saint-Omer, E. 50 1. 

— Citrlu, 1567-1570 {ibid., reg. E. 86). 

Cuve (La), lief, c"* de Loucbes, tenu de la baronnii- 
de (^resecques ( Arcb. nat., Q'. 906). 

CivEHN. anc. m°" isolée, c"" de Clairmarais, b. iln 
Sclioubrouck. 

(]ivERHLLt, I)., c"" de Wimilie. — Quvervillr . 
i553 (cuoill. de .\.-l). de Boul., (i. ■• . , f 78 v). 

— Le petit Cuverville, 1709 (auMide Fiennes, 
P. 373). 

CivETiER (Le), lief. ("" di' (iriiicourt-lez-Pas. 

CinGM, il., c"° de Rebi-euve. — Kievigni, i'it\) 
(Icrr. de Rebrenve). — Kunifrny, iSga (arcl). 
(lu Nord, cbambre des compli-s). — Quiesvigiiy, 
1/190 (abb. du Mont Sainl-F.loi, c. il). — Qut- 
vigni, I '195 (nrch. du Nord, rbaaibre des comptes I. 

— Quuvignt , XV* s. (cart. des cliaritablos de Bélli. . 
f 3). -- Que/vigny, i5oi (arcb. iial., J. ioo3 1. 

— Quievigny, xm" s. (Arcb. du Nord, cbambri' 
des comptes, reg. A A. 20). — Quivigny, i63S 
(Colberl, Flandre, l. CVII, f~ 23 v"). 

Tenu du roi , en quatre fiefs, à cause du cbàloaii 
il'Arras. 
Ctu.ves (Les), liof, c"" du Loron, mouv. du cbàt. de 
Bétbuiie. 



Dagnatte (Le), bois, c"" de Croisilles. 

D\i(,NE (La) ou Den^e (La), L, c" de liinxi'ut. — 
Le Dningre, i'iç)f> (Arch. nat., J. 1 1 25, n° 20). — 
LaDnigne, xviii' s. (Cass.). 

Dainvii.i.e, c"" d'Arras. . — Daginvilla , 752-707 (cari, 
de Saint-Vaast, p. 28). • - Dagimiillu , 866(iiif/. , 
p. 'la). — Dinvitla, 1097 (D. Gosse, abb. d'Ar- 
rouaise, p. /ii3). — Dninvitle, 1098 (cart. île 
Sainl-Vaasl, p. 65). — Dainvillii, xii° s. (ibid.. 
p. 3oi ). — Diniieeilld , 1 a 39 l abb. de Saiul-Vaa?^!. 



IL l'i'ii). — Daainvitle, 12O1 (censier d'Air. 
1° 5 v"). — Dyaiie villa, 19C8 (le Cari, de l'év 
d'Arr., p. 118). — Denvile dessou» Saint-Vaasl 
1290 (cil. d'Art., A. 35). — Daienvilte, 129 
(c-ut. d'Aubigny, T 58 v"). — Aieuvilti-, xiii' > 
(Jongleurs d'Arr., f° 25 v"). — Deenvile, \m' - 
(ihid., f 30 v°). — Daynnvitle, i3o/i (ch. d'Arl. 
A. 21)0 ). . — Deiiville, i3ia (Bibl. nat., ms. lat 
17730, r 70 v°). — Daynville, ifiSo (Arcb 
liai., JJ. 99<S, 11° 3). — Diniville, i4(i9 {ibid. 



DKPARTKMKNT DU PAS-DK-GALAIS. 



I:>1 



J. lool^, f K v"). — Inville, iGoH (Colbert, 
Flandre, I. LXXXIV, C /i:i i-'). — DnnUle, x-j-u, 
(Saugrain, p. 33 1 ). 

Daiiiville, en 1781), faisait partie du la (joiiver- 
niincp d'Airas el avait une coutume locale lédijjée 
en i5<i7sui\ant la coutume il'Artois. Siui église 
paroissiale, diocé-e d'Arras, doyenné de l'as, était 
consacrée à saint Marlin: l'abbé de Saint -Vaasl 
présentait à la cure. 

Dali,ks, 11., i"° de Lacrcs. — Dates, 1 i<)i) (cli. de 
Samer, p. î)■^). — Dalles, i.")o3 (cueilloir de N.-l). 
de Botd., (i. Hi, 1" 70 ï"). — Dalle, xuii' s. 
(Cass.). 

I)ame-Ai,ix, bois, c'" de Mouriez. 

Damf.-Ai.ix, f., c"° de Vieil-He.sdin. — - Leiwis île Dame- 
Alix, i7?iy ( Arch. nat. , Q'. i)-!3). 

I)imk-Jea;«ne, bois, c"" de Rinxenl. 

Damks (Le bois des), bois, c"" de la Buissière el de 
la Pugiioy. - - Le bas <les Dame» (le Gmnny , 1 4 1 
(cart. des cbartr"* de (losnay. t. I, T a-.><) \"). 

DtMETz, lief, c'" de La Buissière. 

DiMi'NAcBK, lieu dit, c"° d'Outreau. — Dampiincre , 
1006 (terr. de Saint- Wuliner). 

Dasgebmel oh DoNGEnMEi, , f. , c"° d'Ecuiros. — An- 
i;eimel, 1 876 ( Rosnv, recb. (;('néal. , t. Il , p. 1 o.")(J) 

— Angerméi, i38i (tWrf.. t. I, p. 3fi). — Dim- 
frermez, 1 A,')3 (cart. de Saint-Saulve, 1° 167 r°). 

— Danj;e,mclz, 1 'i84 (ch. de Saint-Berl. , n° 347f)). 

— Ditnip-emrtz. , i485 (i6irf. , n° S/ig'i). — Danfrer- 
mel , wm" s. (Cass.). — Daiif^ermelle (c. min. 
inl.). 

DaNSEBROEC CQ. Voir DENNEBROtrCQ. 

Dannes, c"" de -Samer. — Dalnee, ioho (cb. deSaiul- 
Bert., n" 70). — Daine», (in xi' s. (cart. de Saint- 
Georges, f '<•>. T°). — Dnw . 1339 (Moreau, 
t. CXLVI, r l'iev"). — />"«»«, i'!.">7(lay.du Très, 
des ch., t. III, p. 36K A.). — Diimpiiet, ia8o (cb. 
de Saint-Berl. , n" 1298). — Damnes, I9(|3 (cb. 
d'Art., A. 38). — Dannes, i.')r>i) (compte des 
scènes deThér.). 

Dannes, en 1781), faisait partie de la .séné- 
ibaussce de Boulogne, ancien ressort judiciaire 
des bailliages réunis d'Elaples, Cboquel et Belle- 
fontaine , et suivait la coutume de Boulonnais. Son 
église, d'abord diocèse de Tbéroiianne. doyenné 
de Frencq, puis de Boulogne, doyenné de Samer, 
était consacrée à saint Marlin et avait Widedebein 
pour secours; le maire et les éclievins de Boulogne 
présentaient à la cure, comme adiniiiisiraleurs de 
l'bospice de Boulojpie. 

Dannis, lief. c"'de Boiirecq, Kcipiedoctpies et Lillers. 
t'nu du roi à cause du cliàleaii d'\ire. 



Danibe (Le), f. , c" d'Odielbun , b. d'Kcaull. 

Dabas (Le), II., c"' des Alt.ii|ue-. 

Darée 011 DABBéK(LA), II., c"" de Doudeauville et île 
Samer. 

DAii.ENiiniE (La), lief, •■'" d'Alimlbun. 

Dai.wetz (Le kono de), loir Donvest. 

Decvo, lief, c"' d'Audniic(|. tenu du cliàtcau du<iil 
lieu. 

Decv, lief, c"" de le Forest. 

Deefov (Le), bois et (ief, c°° de (jarly , Icim du cbàl. 
de Saint-l'ol. - Le hnis du Deffuy , w' s. (Arrli. 
liât., J. 7<)t!). 

Dei.coi bt (La kebme), f. , c"° de Guarbecque. 

Dkeettes, c™ de Lunibres. — Dilelœ , io'i> (Gall. 
clirist., I. X, iiistr., col. «85). — Dalette, \i' s. 
(niém. Moi-., t. XIII, p. 87). — Délectes, 1119 
(mém. Soc. acad. de BouL, t. XII, p. îtli). — 
DeleU's, 1179 (cart. de Tliér. , p. 5o). — Delethes, 
1200 ( cbronic. Andr., p. 83i a). — Delettes, 
I2'!-.' (cart. de Thér., p. ii3). — Delellez, 137.'» 
(ch. de Sainl-Bert., n° 1860). — Delelles-deU:- 
Théviiaanne , 1875 (cari, des charte"' du Val-S"- 
Aldeg., I' iG r"). — Dellellrs. \'jm\ (partit, (h- 
Thér., p. 396). — Daleltrs, i-.Uj (Maillart, 
p. /il ). ' 

Delettes, en 1789. dépendait, pour partie, des 
bailliages d'Aire el de Saint-Onier, ainsi <|ue de 
la régale de Tliérouanne. .Son église paroissiale, 
d'abord diocèse de Tliérouanne, doveniié d'IIel- 
faiil. puis de Boulcigne. doyenné de Bléipiin, était 
consacrée à saint Maxime et avait Nielles-jez- 
Tbérouanne pour secours; les chanoines gradues 
d'Ypres pré.senlaient à la cure. 

Deli'otte, h., c" de Salperwick. 

Dblseaux, écart, c" de Veriinctbuii. 

Délice (Le), h., c"'' du Portel. 

Demencoubt, seigneurie ou pouvoir, c" de Saiiile- 
(iatberine et ancien nom de ce \illage. . — Domi- 
nica curtis, 765 (Tailliar, recherches sur Sainl- 
Vaasl, p. 3'i7). — Demencecort , xii' s. (cari, de 
Saint-Georges, I* 17 r"). — Demaeiicort, nati 
(ch. d'Art., Ricduart, p. .'18). — Demecncimrl . 
i973(Moreau, t. CXCVIll, f •>:( i. — Demencourt . 
t.")i.")(Arcli. nal.. J. looâ.n" a). — Demiecnuil , 
itii3 (Colbert, Flandre, I. LXXXIV, 1° 35 r"). — 
lùnencoiiil , 1720 ( Sauj;rain , p. 332). — ■ Demen- 
court, i79.j-i7Jf) (abli. de Sainl-Vaast. reg. II. 
o35). 

Le pouvoir de Demencourt , à 1 abbaye de 
Sailli -Vaasl . avait une coutume locale rédigée 
en 1507. 

Dkxiiicii BT, II., c"'" d'Ileniiies ol de Boiirsies (Nord). 



1^2 



DKPAIITF-MEM DU PAS-DK-GALAIS. 



— Demiecnttii , 161 3 (teir. du doni. d'Arr. , 

l)KMii.i.iiVii.i.!!, f. . c" d'Hesmond. — Millerille, (c. 
Klat-maj.). 

Dkvaciik (Le), Ij. et ruiss., c"" de Saiiit-Marlin-Bou- 
lojjiie et de VVimille. — Odenncre, i4i5 (mém. 
Soc. acad. de Houl., p. 1 1). — Audeiiaae, i5o6 
I l'irr. de Saint -Wulmer, p. 65). — Aitdeiintre, 
).'i53 (déclar. des fiefs du Boul.). 

!)kmkh. c°" d'Avesnes-le-(iomte. — Denier, xiii' s. 
(JoM(;leurs d'An., f" -.'.ft r° i. — ■ Dnniev, xiii° s. 
(eh. d'Art., liicouarl, p. 3iK). — Demiiez , i565 
(abl). de Saint -Vaast, oomples, f" /j.'i v°j. — Des- 
niei; 1671) (Uouay, m°" de liétli. , pr. , p. i33). 

— Deniers - lez - Berlenrimrt . 1731) (Maillarl. 
p. i.'fô). 

Denier, eu 17S9, faisait partie du Itailliajje 
d'Avesnes-le-Comte et suivait la coutume dArtois. 
Son église était l'annexe de Berleucourt. 

Dknisaut (Lk uois), lief, c" du Locon, niouv. du 
chat, de Bélliune (Arcb. nat., P. aoiC). 

DKNNF.i!BOh:oco, c"" de Fauquembergues. — ■ Denebrnc 
(lire : Denebrnc), 1 1 78 (ch. de Samer, p. .53). — 
Denrhruec, ii()8-iao8 (cart. de N'.-D. de Boni., 
p. 133). • — Danehruel. , laâi (Galanielz, prieuré 
de Saint-André, p. /|.')8). — Danehrueeh , w' s. 
(terr. B de Thér. , f :!a6 r"). — - Damhreucij, 
i5ir> (Arrb. nal. , J. 787, n° i, (° 3oj r"). — 
Denhrœncq , i.')5() (partil. de Tlicr. , p. Sg')). — 
Dane-lireuq , \i'.U) fVIaillart, p. »<)). 

Deunebrœucq, en 1789, faisait partie du bail- 
liage de Saiiit-Omer cl suivait la coutume d'Artois. 
Son église, d'abord diocèse d(? Tbérouanne, puis 
de Boulogne, doyenné île Blé^iuin, secours de Hec- 
linglieu) (bien que celle paroisse IVit du doyenné 
de Bomy), était consacrée à Saint-Léger. 

Dkrsikii-Soii (Lk), écart, c"' de Bayengbem-le7.-Se- 
niugbem. 

I)EnNiKi\-S(iii ( Lk). faubourg, c"° de Boulogne-sur-Mer. 

Dehnieb-Sou (Le), b., c" de Dainville. 

Dehnieii-Sou (Le), auberge, c"° de Rocliucourl. 

DEiiBièi\E-i.A-Vi(iNE, écart, c"" de (Jboc(|ues. 

DERRtÈBK-i.E-Bnis, écart, c'^du Moiit-Bernancbnn. 

Descei. , 11., c'^d'Oyc. 

l)ÉsEi\T (Le), 11., c"° de Desvres. — Le l'etil-Déserl . 
1763 (cueilloir de Samer, H. 6, T 107 r"). — 
Oriiiiâ et l'elit-Deserl. wiii' s. (C.iss.). — C/iâ- 
teint du Désert (c. Ktat-inaj. |. 

Déseht (Le), (.. c"°de Menneville. 

Desi'iié, aiic. I. , c"° de Kreiici| ( (lass. ). 

1)essiis-|)u-(;anai, (Le), b.. c'" de Bacipiingliem. 

Desvbes, cli.-l. de c"". ar-r. de lioulogue-sur-Mer. — 



Deverna, 1179 (ch. de Saint-Bert., n" 967). — 
Divernn , 1173 (cart. de Thér., p. '13). — Davre . 
1201 (Arcb. nat., J. 238, n° 1 ). — Ditirniii , 
1 9 1 5 (abb. de Sainte-Austreberllie). — Dijrernin . 
lasS (cb. (le Saint-Berl., n° 789). — Dii^ernin , 
i-iliO {ihid., n" 8G6). — Devra, 1968 (cart. de 
N.-D. de Saint-Omer, P 6.5 v"). — Deverug-, 
xiiT s. (Lanib. Ard., p. 55). — Devrene, 1893 
(Arcb. nat.. J. 792, n" 9, P 3 v°). — Desrerne. 
1 '139 (cart. deTbér., p. 34i ). — Desvrene , i5ô3 
(bull. Mor., I. VIII, p. 179). — Desrrennes. 
xvii' s. (acte cité par Haigneré, p. 1 iti). — Deiii- 
rene, xviii' s. (Cass.). 

Desvres, ville de loi de la sénéchaussée de Bou- 
logne, chef- lieu d'un bailliage et prévoté royale 
instituée au xii* s. et supprimée en 1745. avait 
une coutume locale rt-digée en i55o, suivant la 
coutume de Boulonnais. .Son église paroissiale, d'a- 
bord diocèse di' Tbcrouanne, doyenné de Frenrq, 
puis de Boulogne , doyenné d'Aletle , était consa- 
crée au Saint Sauveur et à saint Nicolas; les cha- 
noines gradués d'Vpres présentaient à la cure. 

Desviies (KonÈT de), lorét, c°"' de Desvres, (iréma- 
resl et Bournonville. 

Dei LE (Lv), riv. qui traverse l'arr. de Bétbune. 
Vdir Haite-Delle (La). 

I)ki\-Maisons (Les), anc. écart, c°" d'Kssars (nrcli. 
du P.-dc-(J., plan du xviii* s.). 

Deia-Sabs (Les), écart, c°' d'Audreliern. 

Diables (Les), lieu dit, c" de Landretbun-lez-Ardres. 

DiDEBiB, lief, c"' de Reclinghem. 

DiEBVii.LE, f., c"° d'Ablainzcvelle. — /Ji/erriV/c , 1979 
ch. d'Art., A. 21, n° A). — Dierville, xvm' s. 
(Cass.). 

Ancien prieuré di- l'abbaye d'Arrouaise, sup- 
primé au xiii° siècle. 

Dierville, b., c'" de Biicquoy. 

DiEi-FLAiiELLÉ (Le), chapelle, c"° de Boisbernard. 

D1EIJ-BE-P1TIÉ (Le), écart, anc. chapelle, c"° d'Aire- 
sur-la-Lys. — Dieu-de-Ptlié , vviii" s. (Cass.). 

Ditu-uE-PiTiÉ (Lb), lieu dit, et chapelle, c."° d'Hal- 
lines. 

DiEi;-DE-PiTiÉ (Le), chapelle, c"° de Tilloy-lez-Her- 
maville. 

DiEiJ-tÎBÉGOiRE (Le), lieu dit. c"' de Campague-lez- 
Hesdin. 

DiiivAL, c'" d'Heuchin. — Divat, ii'ia (abb. 
d'Étrun, d. 1). — Diévurt, laSg (cart. de Sainl- 
Barthéleiny,ii°io3).- Piérat, 1963 (chap. d'Arr. , 
c. Cité). — Ihjernrt, 1975 {ibid.). — Diewnrl . 
1978 (cb. d'Artois, A. 25, n" 17). — Dijéml . 
1289 (cari, des chapellenies d'Arr., f° |5 r"). — 



ni'PARTKMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



\-2:i 



Diiiiviirt, \iv's.(atcli. niuiiici|nrArr. ). - Diviviil , 
l'jiS (Arcli. liai., J. looô, n" 2). — - Diéviixt , 
iTjSo (cueilloir il<> Sainl-Barllii'lemy). 

Diéval, cil 1781), laisail parlie de la gouver- 
nance (l'Ainis, sauf Irois maisons, cl sui\ail la 
coulume il'Arlois. Son église paroissiale, diorèse 
(l'Airas, doyenné illloudain , dislricl de la (.'oiiili', 
élail consacrée à Notre-Dame; l'ahlic d'Ancliin 
présenlait à la cure. 

DlFijiKS, b. cl cliiil. , r'" de .Moiingliem. — Dijfel.n, 
V. io6() (ch. de Sainl-lierl., n" i>-2). — Dijreci. 
1 107 (clininic. Andr. , p. 7S7 «). — Diffica, 1 l'.ic) 
(cli.de Sainl-Berl., n" idh). — Di'ffel.a, ii8:i 
(ch. de Licques, p. 37). — Dijjihe, v. i36o (arcli. 
de Saiiil-Oin., G. 860). — m/que, i/i32 (cail. 
des charlr"' du Val-S"-Alileg. , f !!i3 r°). ~ 
Difques, i.54!i (liefs Icnus du cliàl. de Tournelieni, 
f" 4o v"). 

Secours de Moringlieui en 17^9. 

DlG^ol>BÉ, 11., c"" de Bécoiirl. — Dmennpré , laCio 
(Rodière, Cil. di\erses, p. i5). — Diaupré, 1/118 
(D. Grenier, vol. XLVI). — Dingtiopré, i.")r>ij 
(partit, de Tliér. , p. 383). — Inopretj, iTiçiS 
(min. des notaires). — Ygnopré, 1703 (D. Gre- 
nier, liefs du Poiitliieu). — Diiiiiuipré , 1730 
(évéché d.' lioul.. G. 3i, P i.'iH). — Digneprê 
(cad.). 

l'ief tenu du cliàleau de Fiefs. 

DiiaF.s (Les), II, c"' de Friigcs. 

OiKELo, lieu dit el lief, c"* de Quelmes. — Dikelo, 
1221 (cil. de Sainl-Berl., n" 1)09). — Diiptelo, 
1607 (ihid, n" aSoa). — Decqwnhnih, ihh'i 
(cari, des charlr., P 7 r°). — Dicquehi, iA;)i) 
(ch. de Saint-Bert. , n" 3655). 

DiXDENNK, f'", c"" de Wirwignes. 

DisGUEM, h., ("' d'Amcllcs. — Dingiiphcn, i33i 
(cart. des charlr'" de Gosnay, l. I, f* <)<) \"). — 
Dini'tiehem. 1709 ( Viiigliénies, t. X\). 

DioNviLLK, lieu dit, t'" de Maresville. 

DippENDALE, h., c°* de Bouquehaull. — Dipppndata , 
io84 (chronic. Andr., p. 784 a). — Hypniulala , 
V. 1119 (ibid., p. 784 h). — Diependalle, 119O 
{il>id.,p. 8aG n). — Li pendule, i-j4o (Le (lar- 
pculicr, pr., p. 28). — Uippe)id(de, i48o (lerr. 
(lAudres). — Dipendal, xnn' s. (Cass.). 

Dini'KNDAi.K, (ief, c"' de Brèmes ( \rili. nal., Q'. 
900 ). 

Dini.iMiTiiiN, aïK'. viil., c"° de Haines Bourres. — 
Dioraaldiiii;atliun, 8(i5-86() (cari. Silli. , p. 111 ). 

— Dirlinfrntun, 1 107 (clironic. Andr., p. 7S7 n). 

— Dirliiiglteliin, 1016 (ibid., p. 867 «). 
DiSici-.K, II., c" de Lcuhringh'U . anc. vill. et anc. 



baroiinie. — ■})ileiacrii(l)e), 1 08 '1 (chronic. Andr., 
p. 784 b). ^ IJidamcin , i. I 1 ig(ibid., p. 789 b). 
— • Dedesacra, v. 1 1 kj {ibid., n° 790 4) — Ditte- 
stdier, \u° s. (ihid., p. 8!o n). — hacre, |553 
(déclar, des liefs An Boni. ,p. aog). — Dizacre, 
iCiii) (Arcli. liai., P. 778", n" 3). — Ditacre , 
1709 (aven de Fiennes, T 199). — Dijac-le- 
(iinnd, Dijac-k-Pftit , 1774 (D. Grenier, calai, 
alplial). , f" 79). — l'elil, Cviiiul-Dyac, \\m' s. 
(Ca.ss. ). — (Irand, Pelil-Dizacre (c. Èl.-maj.). 

Ancienne haronnic du Boulonnais (Arch. nal., 
Q. 000 'J. 

Dis.icRK, fief, c"" de Fiennes, Icnu du château dudit 
lieu. 

DisoiK, fief, c°° de Boisdinghem. — Disques-ni-lini- 
diiiirlipin, 1739 (proc.-verb. coul. de Sainl-Oni.). 

Divioii, c°" d'Houdain. — Diviom, io.")8 (Histor. de 
France, t. XI , p. .^99 d: dipl. Henrici 1). — Diei'iii , 
ii3i (ch. de Saint-Bert., n° ilili). — Dijviun , 
1293 (cart. des chapellenies d'Arr., f 53 r°). — 
Dori'oH, i2 5o(carl. d'Aubigny, 1* 74 r°). — Diviu, 
i3i5 (ch. d'Arl., Kicouarl, p. 584). — ■ Diriioti , 
i5i5 (Arch. liât., J. ioo5, n" 2). — Devimi , 
i4(i9 {ibuL, S. ioo3, P 3 r"). 

Divion, en 1789, faisait parlie de la gouver- 
nance d'Arras et suivait la coutume d'Arlois. Son 
église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné d'Ilou- 
dain, district de Bucquoy, était consacrée à Saint- 
Martin; l'abbé du Mont-Sainl-Kloi présentait à la 
cure. — l ne partie du village portait le nom de 
Diiiiin-les-]tvine». 

Divion, fief, c'" de Grand-Rullecourl. 

I)ix-Cesses (Les), h., c"" d'Oyc. 

Dix-MiisoNs (Les), h., c" de Rin\enl. 

Dot;i 11.1.E (La), fief, c"° de Robecq. 

DoKFiNts, h., c'" de Pcnin. — Daiijînne, 1239 ( 1" 
cart. d'Arl. , f 27 v" ). — OJp'ie, 1 ."> 1 5 ( \rch. nal. , 
.1. 100."), n" 3). -- Daupliinn, i 539 (ibid.,]. 1 1 lî , 
f" 5i v"). — Daffiiic , xviii" s. (Cass.). 

DoiiESi, r°" de Luinbres. — Dnihem, 1088 (cart. de 
N.-l). de Saint-Om.. C 48 v"). — Dauhem, 1 170- 
1 191 (cart. de Tliér., p. 39). — Dahem, v. i:>oo 
(tcrr. A de 'l'Iiér., a' part., C 3 v"). — Dohnn , 
i3i'i (ch. de .S.iiut-Berl., n" i45o). — Dnem , 
i3'io (iném. Morin., l. X, 2' pari., p. 3()li). — 
Lhdie,,, i368(carl. de Tliér.. p. -ilifi).— Dnihem , 
I 53o (arcb. du Nord. B. 1741). 

Doliem faisait partie du bailli.ige de Sainl- 
Onier en 1789 et suivait la coutume d'Arlois. 
Son église paroissiale, d'abord diocèse de Thé- 
rouanne, doyenné d'IIelfaut, puis de Boulogne, 
iloyenné de Bléquin, était consacrée à Sainl-dnier 



\Û!i 



DEPARTEMENT Dl PAS-DE-CALAIS. 



l'I ii\ait Cli'ty pour secoiii's: ie rliapiire de Bou- 
logne préscnlait à la cure. 

DoMAiNK (Le), fief, c" de Gosnay. tenu du ihùteau 
de Kéthune. 

DiiiniNE (Le), auc. f., c"' du l'arrq. 

DiiMESKi.vK, lieu dit, c"* d'Eruires; anrienn-' dépen- 
dance de la maladreric du Val de Monireuil. — 
Dnmnu-selie , 120:! (l)ibl. de Saint-Om., ms. 87:» I. 
— [huneselre , 12");! (cli. du Val, B. 84, n" 9). — 
fhmselve. Donneselve, 167'! (La Maladr. du Val. 
pière xxxii ). 

DoMicoiRT, 11., c"° d'Herraies. 

DoMicoiiRT, fief, c"" de Nœux-les-Mines, tenu du 
cliàl. de Bctluine (Arcli. nat., P. 2o'i6). — Omi- 
court , xviii° s. (iljiil., P. so.^l). 

DoMir.oiiiiT, liel, c"' de Hol)er(|. 

DoMiNGDE (La), courant partant de l'Épinetli'. c"' 
de Busnes, et ise jetant dans la \ i.'ille-Lys. 

DoMMARTiN, II., c"' (Ip Torti'fontaiuf. Vair Saint- 

•loSSK-AD-BoiS. 
DoMPlKRRE (|.E BOIS DE). 

DoNCKERiioK (Le), (ief, 
ker(|uc. 

Ddxkeuh, fiel, c" de lie 

DoNjoK (Le), lieu dit, r' 

DosjiiN (Le), 11. et lief, 

DoNjov ( Le), lieu dit, r' 

l)o\ios (Le), lieu dit. c"° de Maizières. 

Donjon (Le), lieu dit, r" de Sains-en-Gohelle. 

Donjon (Le), lieu dit, r'" de Semp\. 

DoNVERT «M Daihez, écart et lief, c" d'Aucliy-les- 
llesdiii et de llollencourt. — Dumielltest, 1079 
(D. Bel., cart. d'Aiicliy, p. 18 l — Ihtmvfhcst. 
11 54 (cart. (le Sainl-Georges, T 'la r"). — Don- 
ii'fsi , 11. '17 (mém. Soc. acad. de Boni., t. XII, 
[). (il. - Dmnehvst, 11 66 ( D. Bel., cart. d'Au- 
cliv. p. 61). - - Dnmi'Ht, 1281 (Md.. p. i/io). 
- Dnnrr: , vnii' s. (Gass.). — Foiiil-ili'-lhiiwcz 
(Cad.). 

DoBDOMïE (La), riv. qui prend sa source à Lacres et 
se jctie dans la l^anclie à Brexent, au li. d'Knocq. 
— lùtirimn. HIU (cart. Sitli., p. tM). — /." 
Dardoiiiip, xviii"' s. (Cass.). — Donlo/pn' , iKfi,'! 
(ann. du P.-de-C, p. 1 1 A )■ 

DosTïïEB, 11., c"° de Clairniarais. 

DoïAiRE (Le), fief, c"" de Saint-Venant. 

DoicE-CnÈME (La), f. , c"" de Montbernanclion. — Daitl- 
clii'rniiiic, i535 (Tlioliois, cliàt. de Monlca^rel, 
p. .365). — Ln (/oHcc f.VcsiH»?, wiir s. (Oass. ). 

DoiicE-KoNTAiNE ( La ) , liois , c"' (le Clairniarais. 

DoiicE-KoNTtiNE (La), liois. c"" de Flécliin. 

DoicK-HtRnKTTE (l.i)- L . f" ''e Wierre-Ellroy. 



bois, c'"" de Tortefontaine. 
■ d"Au(lrciic(| et de Znt- 

aurainville. 
'"' de (;anil>lij;neul. 
'"■ de Gui;;nv. 
d'Ilunilicrt. 



Dotciiï-i.Ez-AvEiTE, c " de Ooisilles. — Dulci , 1 151- 
1I.T9 (cari, du cliap. d'Arr., 11" aS. — Douci, 
i2(iS (cari, des ciiapellenies d'Arr., f" ^9 v°). — 
Dnuchi , 1919 (ibid.). — Douchis, i3oo {ibid.. 
P 1.53 v"). — Dolchi , 1260 (Le Carpenlier, pr. . 
p. 3i). — • Doiicy, 1328 (cb. d'Art.). — Dimcbtj, 
i433 (cbap. d'Arr., c. C.-F). 

Doucby, en 1789, faisait partie de la {joiivei- 
uance d'Arras et suivait la coutume d'Artois. Son 
église, diocèse d'Arras, doyenné de Groisilles. 
district de Neuville-Vitasse, secours d'Ayette. était 
consacrée à saint Vaast. 

DoLiiEAcviLLE, c"" de Samer. — Uiideanlla, 117:! 
(mém. Soc. acad. de Boul., t. .\lll, p. /laS). — 
Dodeiille, 1178 (cart. de Sainl-Josse. (" 4 r"). — 
(hidalrilln, 1189 (cart. de Watten, f ô v"). — 
Dudeaurille, DudemivUle , 1196 (cbronic. Andr. . 
|i. 896 /< et 890 n). — DudèUi rilh , 1199 (cb. 
(le Saluer, p. 5a). — Diidenwile , xii* s. (cbronic. 
Andr.. p. 890). — Dndfnnrilin . 1201 (lav. du 
Très, des cb., t. 1, p. 997 a). — DimdelvilUt , 
1932 (mcm.Soc.acad.de Boul., t. Mil, p. 433 i. 

— UiuMti riUn , 124.5 (cart. de Tbér., 11° igô). 

— Doudeville, 19 55 (lay. du Très, des cli.. 
p. 995 A). — Dnitdevila, 1 -jâû (cb. d'Art. , A. 1 3 ). 
■ - Ihiudieliillc. 1998 (mém. Soc. acad. de Boul.. 
t. Mil. p. 449). -- Doudmlnlh', i3i8 (titr(>s et 
comptes d'Art., 1" 356). — Dmidiamille , xiv' s. 
(Arcb. nat.. P. 187, f° 99 r°). — Doudelainrille , 
1 44o(cart. de Saint-Augustin, fSa v°). — Oudean- 
i-ille, \y' s. ( Arcii. nat., J. 799 , T 89 r°). — Dim- 
iliarille, v. i5i9 ( Tassarl, poiiillc, f" 901 v"). — 
Dnudninrille, i5i9 (partit, de Tbér., p. 345). — 
Tutiorillf, 1795 (év(VIié de Boul., G. 81, f 912). 

Doiideauville. baronnie du Boulonnais, faisait 
partie de la sénécbausst'c de Boulogne en 1789. 
ancien res,sort judiciaire du Imilliage de Desvres, 
et suivait la cimtunie de Boulonnais. .Son église 
paroissiale, d'abord diocèse de Tbérouanni', 
doyenné de Frencq, puis de Boulogne, doyenné 
d'Alelle, ('tait consacrée à saint Berluiplie; l'ablM'; 
de Doudeauville présentait à la cure. 

Ancienne abbaye de dianoines réguliers d'' 
Saint-Augustin de la congrégation d'Arrouaisc. 
fondée on 1099 sous le vocable de saint Jean 
l'Evangéliste, ruinée au moyi^ii âge et mise en 
conimende jusqu'à sa suppression eu 1790. 

Doii)0>NERiE (La), fief, c"" de Uobec(|. 

DoiiÈRE, lief, c" de Pilien. — Dnrir/i. 11 i4 (cbro- 
nic. Alldr. , p. 787 «. — DoKi-c, Unrcri', 1118 
(ibid.. p. 795 fi et 799»). 

Fief tenu du cbàteau dr Giiîiies. 



DEl'AUTI'MHNT 1)1 RVS-1)K-CALA1S. 



]-2: 



UoLB(.i:s, c"" (lo (iarvin. — l)itii;cs, i(i8i (cliap. 
de Saiiil-Amo, c i ). — Dur^iœ, iio'i (al>li. du 
Mont-Saint -Kloi, c. i). — I)uri;e», iia3 (aldi. 
d'Ancliiii). — Dimrgen, v. i i54 (cart. d'Aubipny, 
i" .'i r°). — Diir/iœ, iai8 (chap. di' l.eii-;, I. i ). 
— Dour/fhes, \iv° s. ( Arcli. du Nord de la Kr. , 
3* série, p. 3 58). — l)iiurj;c»-lès-llémii, l'ia'i 
(Arcli. liai., !S. ,")ao7). 

Dour|;es, en 17H1), faisait partie du liailliage 
de Lens et suivait la coulunie d'Artois. Son église, 
diocèse dWiras, doyenné d'Hénin- l.iétard , était 
consacrée à saint Piat; le chapitre de Lens pn- 
sentait à la cure. 

DouniEZ, c°" de Campajjnc-lez-Hesdin. — Villa (jiw 
tib ninornn Doinnu.i liichuriiis diciliir, vu" s. (lla. 
riulf, p. «H). — Dimnm Hiherus, ittiS (cart. de 
Saint-Josse,!^ 1 1 r"). — Donreiher, 1 187 (p' cart. 
de Dommartin. (" 8 v°). — Dnun-icrx , ii5/i 
(Gall. christ., t. .\, insir., col. 3iy ). —Dimmclw'v, 
liât) (Galonné, hist.de Dommartin, pr., p. aS.")). 

— Donraihei; v. 1180 (p' cart. de Dommartin. 
1*72 v"). — Domrahier, 119."» (cart. de Valioires , 
n" loa). — Ihnniviher, Daniriherus, mi" s. (Gai- 
jjni.res. I. Il, p. (j et 11). — Uunrin; iai8 
(prieuré de Miiintenay , p. 3o4). — Dmirehin; 
I a!9 (cart. de Saint-Josse, T .'> v"). — Dniimicr. 
Doiireier, laai (ahl). de Gerc;un|>). — Ihinrii.er, 
ia33 (Morcau. t. GLVII, l" l'iS r"). — Ihurri- 
hiers, laSi) ( I). Bct., cart. d'Auchy, p. i5l)). — 
Daiiirirhiei; i'>/jo (cart.de la lîravelle, p. 36()). 

— Donner, la'ii (cari, de (;ercainp, p. i3a). — 
Uomreliie); i:;lih (petit cart. de Dommartin, 
f' 10). — Donrriliier, laSg (cart. ms. d'Auchy, 
p. 336). — Ihmnher, 1307 (cart. de Dommartin, 
P" A() v°). — Doiiirier, ia()8 (prieuré de Mainle- 
nay, p. 3^10). — Duunlnei; 1373 (eh. d'Art., Hi- 
couart,p. U'io). — Dimriliirr, ia8() (Arcli. nat. . 
J. 237, n" 92). — nniiri/er, i3ii (lîic<Miart, 
p. ^i3o). — Dnunjer, 1 343 (titres et compti'S d'Art. . 
t. m, f .J5, n' \h).— Unurryei; i3ôS (Iti- 
Cduart, p. /i3o).— Douryer, i3()3 (cli. d'Art., A. 
706). — Donner, v. i3C(i (Tierny, Raisons, 
p. 307, n' 3i(>). — Dounjés, \'i-jï> (Arch. nal., 
J. 790, n" 38). — Dourrier, i.'iai ( Moiistrelet . 
t. IV, p. 39). — Dovrier (lire: Doi(fici-), i/iai 
iibid., t. VI, p. 3o/i). — Ihm-riet:, liait (Ex- 
pilly). — Dnurieti-en-Artlioi.i, 1 li()3-i()7-> ( terr. 
de Douriez). — Dourier-sur-.lutlnr . wiii' s. 
(Cass.). 

Douriez, en 1789, faisait partie du liailliage 
(Hle^idiii. Sou église paroissiale, diocèse d'Amiens. 
douMMie de l.aliro.e. était ciirisarrée à saint Iti- 



(pder; l.> chapitre de Douriez présent.iii 



Gollégiale de Saiiit-Hii|ui.r fondée en i.");>3. 

DoiBiEz (Lk c.iMi. i,t). »oi.> canalisée entre Douriez 
et Gollini-licauMKint. 

DoiiRs, chilleau et fahriipie, c"' de Viulaines. 

Doun, i3o7 (titres et comptes d'Artois, t. I, 
f /il). 
Fief vicomticr tenu du chàl. de Lens. 

DouFBi.N, c,"" de (i'amhrin. — Doeerin , log-'i (cart. 
de Saint -Vaast, p. tilj). — Dorniiium , 109(1 
(Mira'us, t. Il, p. 1/16). — Doreniij; , 1139 (cli. 
d'iléniii, d. 1 ). — Dovrin, 1 i5'i (cart. du chap. 
d'Arr., a" 3.')). — Drovin, 1160 (ch. de Saint- 
Bert., n" a48). — Durrinium, 1 168 (Mirœus. 
t. IV, p. .")i7;. — Dorri/rii, laiH (cart. de la 
Brayelle, Tg r"). — Dourrinp; , 137.") (cliap. de 
Lens, I. 1). — Douverin, 1281 (Moreau, t. OA. 
p. 86). — Dourrin, i46a(chap. d'Arr., c. G-F;. 

— Douvrin-emprés-la-tiasxée, i463 (ihid.). — 
Ourriii, I .Î67 (Golhert, Flandre, t. LXX.X, 1 ' 423 r'j. 

— Dourrain-lrs-la-ltassée , wiii* s. (Arch. nat.. 
P. ioo3). 

Douvrin, en 1789, faisait partie du hailliage 
de Lens et avait une coutume locale rédi"ée 
en 1007 suivant la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné de Lens, 
était consacrée à saint Denis ; l'ahlié de .Sainl- 
Vaast présentait à la cure. — Ancienne niala- 
drerie. 

DoivRiN, lief, c'" de (iuinchy-lez-la-Bassée. 

DoDïRiv, lief, c"° de Liévin. — Dourrin-en-Liévin , 
1768 (Arch. nat., P. 9078). 

DoïKnK (La), lief, c" d'Hénin-Liélard. 

DnACK, cliàl., c"° de Zutkerque. 

DiiAcK (Le), riv. cpii part de la rivière d'tjve et .se 
jette dans le canal de (Valais. 

Dreilinsart, anc. lieu dit, c'" de Boicy-Becinu-relle. 

— Dnielinsarl , 1333 (cartul. des chapellenie< 
d'Arr., 1*" 2.") v" |. 

Drèvc (La), h., c"" d'Ilardinghcn. Li- Drietr , 

ia8(i (terr. de Beaulieu). — Dene, la Dei-rene. 

1398 (cart. d'Art., A. a. P 10 r°). — Le Deverne. 

i36a (titres et comptes d'Art., t. III, T 60. 

n" 3). — h; Drèrr, i48o (terr. d'Andres). — 

Le Dresve, xvi* s. (cueilloir de N. -D.de Boni.. 

G. 7.5, C ,,7 r°). — a' Drère, l" Drèrr, xviii' s. 

((Jass.). 
DniM;iiKN, anc. h., c°' de Saint-.Marlin-Boulni;ni-. — 

D.'iniifrrhpm. 1 ao8 ( cirL de .\.-D. <le ltoul..p. 1 i.,i. 

— I)rnniirlirhem,\'6i^> ( Arch. nat.. J. ii3h,n'3). 

— Dniiiij'Jiem , 1893 {iind. , J. 792, n' :• . 1" .') \'). 



126 



DEPAltTKMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



— iJnnjiiiiii, 1Ô53 (dijclar. des liefs du Boul., 
p. li). — Driiiguelinn , Drinf^uehan, 1553 (cueil- 
loir de N.-D. de Boid., G. 21, TSo v°). — Drin- 
j;hen-S,iwl-M(ivhn , v. i7?i3 (Ardi. iiat.,P. 1188, 
h 3'i V"). 

Orio.wille, 1)., (■'" de Tliiembronne. 

Drionville, 11., c"' de Vaudringliem. — Ihinn-ViHe, 
1 73() (Maillart, p. iç,). 

Dru u, ou Motte (La), (iof, c'"' d'Audiiicllmn, s"" de 
VVandoiiii''. — iJriial dit La Motle , i-JÔ(\ (Vinf;- 
li.-nies, t. DCCLXXVIII). 

Drocoirt, c"" dp Vimy. — Drue.corl, Dmiieorl , 
1171 (cart. du chap. d'.\rr., n"' 36 et 87). — 
DnilMiwurt, 1 198 (alili. d'Hénin, d. 1). — Draii- 
court, DrnucurI , vil' s. (larl. de .Sainl-\aasl, 
p. 384). — Draliducnurl, laoO (cliap. dWrr., 
c. C-F). — Dreliaucarl , laiii (ibiiL). — Dreau- 
curt, i2i3 (cart. du chap. d'.Arras, n" 129). — 
Dniuucurl. \v.t'A (ihiiL, 11' i3(ij. — Dnhnucuml , 
layo (cari, de Marcliioimes, p. 3i3). — Ihe- 
liituciiucdurt, lag'i (cli. d".\rt., A. St)). -- Dreluiu- 
Cdurt, i3:>3 (cliap. de Lens). — Derehnucourl , 
1337 (l>aii et arr.-liaii, p. 3(i). — Derrnucouil, 
i43o (Arcli. liai., J.I. ()()8, n" 3). — Drecuurl, 
l'iGi) {ihid.,i. ioo3, r 7 v").— Ih'rraHcmiil , 
i5()5 (aldi. d'Elrun, comptes ). — Droclumrl , 
i5(i.") (lAirf., {" 13 v°). — Deraucuuvt, ifiio (Alliut. 
dior. d'Arr. , p. i,")). 

Diocourt, en 178;), faisait partie du liaillia(;e 
do l.ciis et avait uni' coutume locale r<5di(;ée en 
ir>07 suivant la coulunic d'Artois. Son egli<e pa- 
roissiale , diocèse d'Airas, doyenné d'Ilénin-Lii'- 
lard, était coii.sacne à saint ISartIiéleniy; le clia- 
pilre d'Arras piésenUiil à la cure. 

Uroret (Le), 11., c"° de (.(uestrecques. 

Drolille (La), 11., c'" de IJiiurnonville. 

Dboiïin, c'" d'Iloiidain. — Drorm , laaa (cart. de 
Saiiil-Bartliéleniy, n" Uli. — DiDriiifr, 1229 (cli. 
d'Art.). — DoHvnnir, 1278 (cart. d'Aubigny, 
l" /lO v°). — Drnuiiiti, i526(cart. des cliaritaliles 
de Bétli.). — Dnuinii-eii-Bcihuitc, iSao (Arrli. 
nat., J. ioo5, 11° 8). 

Diuuviu faisait partie du liailliage de Bétliuiie 
en 1789 et suivait la coutume d'Artois. Son église 
paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné de Bétlnine. 
était consacrée à saint Pierre; la personne du lieu 
présentait k la cure et rt''»è(pie d'Arras conterait 
le persoimat. Ancienne maladrerie. 

Dhicas ou Urucatlez-Aiaï, 11., c"' de Wavans. — 
Drucas, xviii" s. (Cass.). 

Drièze (La), liois. <•'" de Zntkeniue. 

Drimktz, lief, c "• de Lesirem. 



DiJBiT, tief, c°" de Desvies et de Longfossé. 

Dic-E>- Fontaine (Le), lief, c"" de Fontaine-les- 
Herman. 

Dlisass, c°" d'.\rras. — In iiago Attrehaleu^i . . . 
xuper Jlmnen Sensndum Ducenlis, 920 (llistor. de 
Fr. , I. IX, p. .^67; dipl. Caroli Simpl.). — Dui- 
sdiis, ]i.")i-ii59 (cart. du cliap. d'Arr., n" 28). 

— Duiz4tns, 1191 (cart. des cluipelleiiies d'Arr., 
I^19V°). — Duiianz, 1 262 (aldi. d'Étrun, d. 1). 

— Duijsan», 1472 (cliap. d'Arr. ,c. (J-F). — 
Duimnl, xï' s. (Gérard Uoliert, p. 2). — Duix- 
snm, i!f]li (Colbert, Flandre, t. XCII, f U']'] v"). 

— Duisant, 172» (Saugrain, p. 33i). 
Duisans, en 1789, faisait partie de la scné- 

cbausséc de Sainl-Pol el suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
doyenné d'Aubigny, district de .Marœuil, était 
consacrée à saint Léger et avait Agiicz pour se- 
cours; le jrand diantre de la cathédrale d'Arras 
présentait à la cure. 

DiLBEuoF, lieu dit, c'^d'Aciiuin. 1 125 1 cli. de Saint- 
Berl., n' 1 58). 

DiLOMi, II., c"' de .Salpenvick. 

Dune (La), ruiss. , c" d'Audresselles. 

DiNEs (Les), h., c'" d'Oye. 

I)i nette (La), aiic. fort construit par les Anglais à 
l'entrée du port de Boidogiie. 

DuNKERcKE, Heu dit, c"' de Vincly. 

DiNocQ (Le), ruiss., c" de Vieil-llesdin, atll. de la 
(Janclie. 

i)i ROSIER (Le), ruiss., c"* de Galanietz, alll. de la 
Candie. 

UiRV, c'" de \ itry. —Durih, 1081 (Bibl. nat, nis. 
lai. 17706, f i45 r"; cart. du chap. de Cambrai). 

— Duruf, logGl^Mirajus, t. Il, p. 1 i46). — Dmij, 
1246 (cari, de Saint-Jean-en-riCstréc). — Duriis, 
1279 (Le Carpentier, pr. , p. 34). — Diiri, 1296 
(arcli. du Nord, A. (io, {" 97 v°). — Durilh, 
xiu' s. (cart. A du dia|). de Cambrai, 1* 120 r"). 

— Durrij, xmi* s. (Cass.). 

Durv, en l'jSg, dépendait |>artle de la Flandre 
wallonne, gouvernance de Douai, partie du (jaiii- 
brésis et partie de l'Artois. Son église paroissiale, 
diocèse d'Arras, doyenné de Croisilles, district de 
Fainpoux, était consacrée à saint Martin; le 1 li;,- 
pitre de Cambrai présentait à la cun». 

Duvet (Le), ruiss., c"" de Wierre-au-Bois. 

DïÉBBiGBES, lieu dit, c"' de Marquise. — Tiebnglu-, 
i34o (luéni. Soc. acad. de Boni., t. 1,\, p. 354). 

— Diiabrijrkeii , i388 (Arcli. nation., J. iiuô, 
n° 43). 



I)!;i'\i;ti:mi;nt di ims-hf.-cm.ms. 



127 



Km-CocHTE (L'), 11., c"* irHîinliiijjlicri. — Liecordr, 

I 986 ( lorr. de Hcaiilieu). 
KiiioouBT-L'ABitAVE, 11., c"° (lo Warleiic-oiirt-KaiiTOui'l , 

sur remplacement d'une ancienne abliaye de cha- 
noines réguliiTS de Sainl-Aiijjustiii, fondée vers 
1101 sous le vocable de \olre-Oanie. — Aiiil- 
cm-lis , 1 ICI (Minnus, I. 1, p. 169;. — Aiiilcurt, 

I I 4o (cart ilu cliap. il'Arr. , n° 16). — Aifitcurlia, 
1 i48 (cari, de Saint- Vnasl, p. 188). — Aylcurti», 
1 148 (lAiV/. , p. i8()). — Aticurtis, ii5/i (cart. 
<lu cliap. d'Arc, n" -iS). — .Ii7e«r(i», ii.'iS 
(cari, du rliap. d'Arr. , n'aô). — Aiucurl , 1 ilio 
(cari, de Marcliii'nnos, p. 54). — Aielcurtis , iilii 
(cart. (lu cliap. d'Arr., 11" 39). — Aiolcurlis, laiH 
(reg. kartaruni, f° loi v°). — Aiencourt . laaa 
(cart.de S'- Bartliélemy , n° /ig). — Ayuli ciiria, 
19 48 (ch. d'Art., A. 11, n° i3). — Auyutcurlis, 
19,')0 (Moreau. t. CLXXIl, f' 81). — Aqiiii- 
ciirli.i, 13 (il (censier d'Arr., 1" 4-.> r"). . — Yane- 
cor(, 127g (cart. des cliapellenies d'Arr., f° 89 r°). 

— laucourl, I985 (litres el comptes d'Art., t. 1, 
P i). — Ynuecottrt, iSoa (cli. d',\rt., A. 177). 

— Aycurtis, i3i.')(cli.(l"Art.). — Yauconrl, \iv' s. 
(liull. histor. du Minist., 1897, p. a-^a). • — lùiii- 
couit, 1637 (Colliert, Flandre,!. Clll, P 19 v"). 

— Eau-CoKrl ou K«i(- Court, 1789 (Maillart, 
p. .3). _ 

EiHETTE (L'), h., c"' de Boursin. 

Eaux-Roi ssEs( Les), ruiss., c""de Dosvres et de Long- 
fossé, ain. du Gros-Codin. 

Ébebolerie (L'), 11., c"* do Tiiigry. — WciY/iicnV', 
J285 (Histor. de Fr., t. XXII, p. 054 D; compot. 
haiiliv. Francla'). — Les llerl.eries , i3o8 (cli. 
d'Art., A. a'ig). — lierqueries, i3i8 (titres et 
comptes d'Art., l. H, f° 35, n° 5). — Les lli-r- 
frueries, jSSg (cIi. d'Art.. A. .^8a, n" 9). — Lu 
Bei-fruerie , i36o-i3(J! (mém. Soc. acad. de Boni., 
t. V, p. 3(>'i). — llertjucrie (c. Uat-maj.). 

Kbbiïères, lu, c°° de Lépine. — llmieres, 11 85 
(cari, de Saint-Georges, P 81 v°). — Les liruyhes, 
1789 (Maillarl, p. 8 lim). -- Les lliiiihrs, xviii° s. 
(Cass.). 

EcALïPE (L'), 11., c"° de Brunciiiherl. — Ijes C.n- 
lipjie», iviii* s. ((iass.). 

KcAMBRE, 11., c"" de Tourneliem. — Scnmes, ligl) 
(cliroiiic. Audr. , p. 787 h). — Scnmme , 1997 
(cil. d'Art., A. i43 ,f° 3a). ^Ëscamps, itfj'A {[en: 
de Toiinielicm. p. •'■17). — Esquiuiies , i.'iio 



(compte cité par (ioiirlois p. 70). — EsehmneK , 
i5i9 (ibiiL). — Squiime», lâao (Uiiil.). — 
lùcainpnes , i543 (lerr. de Toumeliem , T lig v'i 

— Kchnmhrc, 1769 (Vingtièmes, 1. CCCXLIV >. 

— Etrnmhre, 1778 (fiefs tenus du cliàl.di' 'l'our- 
neheni). — Les Cnmircjt (cad.). 

EcAMES, fief, c"* delà Calotlerie. — Kcnmhro , xmi' s. 
(Cass.). 

EcANouE (!,'), f. , c" de Caloune-sur-la-Lvs. — 
L'Ecniijr (c. Elat-inaj.). 

ÉcARTELEUX (Les), fief, c"" de Lacres, li. àr Dalles. 

EcARTEBiEs (Les), f . c'" d'Hardiiiglieii. 

EoAiLT, h., c"° d'Olliethun. — Héchnl, 1 i49 (liisl. 
de Clairmarais; pr., n" 4). — Hécnlt, i9o8(carl. 
de N.-D. de BouL, n° 3'i). — Ehoul, i .58 (ch. 
de Licqiies, p. 107). — Ekliout, ia86(terr. d- 
Beaulieu). — El.aul, i3o5 (inv. de Beuvre- 
(|uen, p. lOo). — Eicttut, i4i5 (mém. Soc. acad. 
de Boni., I. VII, p. 9). — Cnuh, i55o (nuisl. 
do Boni., p. 85 v"). ~ Écmth, io53 ^déclar. do» 
(iols du Boul., p. 68). 

Fief tenu des bailliages réunis du l!lioqn.'l. 
Etaples et Bellei'oulaine. 

EcAULT, bois, c"° de {Juestroccpies. 

EcAii.T, h., c"° de Saint-Etienne. — llecoiil, iiug 
(ch. do Samer, p. 53). — llecnlt, 1908 (cart 
do N.-l). de Boni., p. 119). — Ecaul, iSgn 
(Arcli. nal., J. iitiS, n° 19). — ■ Esaiull, i59.") 
(cueilloir do N.-D. do Boul.). — Écnitll . i553 
(déclar. des fiefs du Boni., p. 90). — t/ el f 
Ecnu-T, 1774 (I). drenier, catal alphah. , p. 83 1. 

— Ecnux, xvnr s. (Cass.). 

Fiof tenu du chiil. de Boidogne. 
EccE-HoHO (L"). lieu dit, auc. rbapolle, c»" do Re- 

berguo (Oass. ). 
EccE-HoMO, anc. chapelle, c°'' do Molles- lez-Bloquin 

(Cass.). 
EciiEiix (Les), ruiss. (|ui prend >a source à I.illers ol 

se déverse à Robecq. 
ÉciiEviMACE (L"), lief, c" de Biiii-e-lc-Sec, tenu du 

roi à cause du comté de Pnnihieu. 
EcDiNGUEN, c°" de Boulogne. — Essiiigehem , 1 1 1 -i 

(ch. de Satiior, p. 9 5). — Hessingehem, ii'i.'i 

(ibiil., p. 33). — Hessini^hehem, iifîi [ihid.. 

p. 39). — Hissiiijjiiehem, hsingeliem . i-ioH (cart. 

do N.-l). de Boni., p. 1 iH). — Vjihi/Wkj/ici/i , )«in^- 

Imn, 198(1 (mém. Soc. acad. de Boni., I. Xlll, 

p. 36). — Ueresinimehnus , xm' s. (roman il'Kn-- 



128 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



laclie le Moine, p. 12, mts 3i i ). — Iclàngehem , 
viif s. (mém. Soc. acad. do Boui. , t. Mil, p. iiô). 

— hsitiguelipii, i3.38 (i4iV/. ; t. XVI, p. i36). — 
Esuvtjrueiifm , Essiiijrhem , 1 ioi (Arch.nat., J. 1 1 20, 
n''a7). — Êsc/im/;fln(, lôâo (riifili. de N.-D. de 
Uoiil., G. 21, fiao v°).-^Hschiiiiruen, 1553 (dé- 
clar. des liefs du Boul., p. 21 5). — Escliiiii;lien , 
i554 (ciii'illoir de N.-D. de Boni.). — Yssinjrhem , 
V. i5i2 (Tassarl, pouillé, T 201 v°). — ]xsw- 
j;hen, i559 (partit, de Thér., p. 34a). 

Krliiiijjhen, en 1789, faisait partie delà si'-né- 
ihaiissée de Bouliigne, ancien ressort judiciaire du 
l)aillia(;e de même nom, et suivait la coutume de 
Boulonnais. Son (îjîlise paroissiale, d'aliord diocèse 
de Tliérouanne, puis de Boulogne, doyenné de 
Boiiloj'iie, était consacrée à saint Martin ; l'éièque 
de lionlo(;ne conférait la cure. 

KcuiguiKR (1.'), fief, c°' d'Arras, tenu .de Tahli. de 
Saint-Vaast, précédemment le Koir-I'aïeli,k. 

Echo (L"), liois,c"' d'AI(|(iines. 

EcliopETTEiL"), 11., r'" du Locon. 

Eclat (L'), 11, c" de Lic(|ues. 

EcLtwF. (L'), II., c"* de liusnes. — Lesdime . i-.i'i'i 
(du (;hesne, m"" de Bétli., p. 4"). — Esdine , 1 yiS 
(chap. de .Sainl-Bnrlliélemy, c. 11 ). — L'Esclhne, 
1C59-1660 (Colliert, Flamire, t. LX.XXVIII, 
f 'lis v"). - l.'Esdnm, i683 (chap. de Lillers, 
c. I, 1. 2). — - Echine, wiii' s. ( Cass. ). 

EcLÉMï ou EscLÉsiv, 11., c"° de Saiiglien. — Ecloum 
m lii'ifO lliinoiipiisi , SoS (cail. Sitli. , p. 7 1 1. — 
Esdemi, i 21 H ( cli. de l.ici|ues, p. 70 ). — Esdemij, 
1 4 5o (carl.descliartr.dll Val-S"-\ldeg. ,f aaSv"!. 

— Esdimnium , xvii' s. (Mallirancq, t. H , p. 483 |. 

— Edrmr . 17C2 (Expilly, t. I. p. 2 3;)). 
Kief tenu de la s" d'Alomlion. 

Eci.iMKiv. c"" du Parcq. — Esdinwu , 1171') (cari. 
de Sainl-(ieor;;es, f 8 1"). — Esdiinex, xiT s. 
{ibid., f 64 v"). — Sdimfu, 1218 (alib.de Cer- 
camp, c. 1). — Edinu-iir. 1759 (Vingtièmes. 
I. <X;XL). — Climeiit, 178(1 (Epigr., Iloudaiii. 
p. 3). — Esdimen.r, xviii" s. (Cass.). 

Eclimeiix, en 1789, faisait partie de la sené- 
cliaussée de Sainl-Pol cl suivait la coutume d'At- 
tois. Son église, d'abord diocèse de Tliérouanne, 
doyenné d'Ilesdin, puis de Boulogne', doyenné di' 
Killièvres, était consacrée à la Vierge, sous le \o- 
cahle d(î r Assomption, et avait Neuletle pour se- 
cours; l'ablie <le Blangy présentait à la ciire. 

Ecui'SEMKNT-Du-PASCitT (1.), li'f, C" (le Loslreui , 
mouv. du cliàt. de Botlniiie. — L'Esdidie du l'<ts- 
crtH, i5i8 (arrli. de Bétli., i'.C i). 

Ec:i.ii'TK (L"), lief. c"' de Uerliiicciiirl. 



EcLiTRE (L), hois, c"' de Tournehem. 

EcLisE-CiEBÉE (L'), écart. c°' dWrques. 

Eclise-Carrée (L'), 11., c" de Hames-Boucrcs. 

EcLcsE-n'AsFELD ( L' ) , lieu dit. c"' de (;alais. 

Eci,ise-Sii\t-Bertin (L'), m"" is., c"' de Sainl- 
Onier. 

Ecoei;ffent, h., c" de Parenty. — Sijuifeî», 1207 
cari, de .N.-D. de Boid., p. 119). — Esqueffeii , 
i3i5 (161V/. , p. 177). — E><iuejfem, i3l5 (Arcli. 
nat., J. 1128, n° 3). — Escoeuffen , i4i2 (ch.de 
Sainl-Bert., n" a4i6). — Escorjen, i4a4 (Bi>- 
dière, les Corps .Saints, p. 3oo). — Escnfen, i 42(i 
IMd., p. 239). — Escufan, lôôo (cousl. de Boii- 
lonn., p. 85 r°). — Coeufen, i553 (liefs du Bou- 
lonn., p. 179). — A'cuj7(>n, 1780 (liull. Soc. acad. 
de Boul.). — OEcuphrn, xTiii' s. (Cass.). 

Kcoivnts, c"° de di' Saint -l'ol- sur -Teriioise. — 
Esijuariu!, i079(D. Bét.,cart. d'Aucliy, p. 19). — 
Squavir, Squnvinlh, xii' s. (cart. de Saint-Georges, 
p. 93 r°). — Exf/utircs, 1217 (D. Bét.,cart. d'An- 
cliy, p. lit}). — Etcoives, 1629 (cli. d'Art.). - 
Escnirret-te>Hautedocque , 1789 (Maillarl, p. i3). 

— Ekoijitpx, xviii' s. (Cass.). 

Ecoivres, en 1789, dépendait partie de la se- 
nécliaussée de Sainl-Pol, partie du liailliage d'lli>- 
din et suivait la coutume d'Arlois. Son église, 
diocèse d'Amiens, doyenné d'Auxy- le -Château, 
secours de Fiers, était ronsicrée à saint Martin. 
ÉcoivREs, h., c°* du Mont-Saint-Eloi. — Squiuia 
(Balderic, p. 4()). — Suntia , v. ii5o (aldi. 
d'Etrun. c. 1). — SquavÙP, v. ii54 (cart. du 
chap. d'Arras, n° 23). — Enqwiifcx , xii* s. (cart. 
de Saint-VaasI , p. a4o ). — Esqunves , 1 207 (cart. 
des chapellpnies d'Arr. , f (ia r"). — Escoiie, 
i3i8(Histor. deFr., I. \Xlll,p. 819 F; listes de 
convoc). — Esqundi'x, i42i (carl.de Mara*uil, 
f5ar''). — Euoirvc , i43o(Arcli. nat.. JJ.999H, 
n° 3, f 8 r"). — Eaquavres, i449 (Ricouart, 
p. 207). — Escovies, 1469 (Arcli. nat., J. ioo3. 
r 6 r"). — EsCdirn, i5o7 (lioulliors, 1. Il, 
p. 517). — Escoares, lO-jt (Epigr., AiTas,p.24l)). 

— Excoirrn-lezr-li'-M(,nt-Smnt-Eh'ij, 1789 (Mail- 
lart, p. 34()). — Ecnivre, xviii'' s. (Cass.). 

Ecoivres, en 1789. faisait partie de la gouver- 
nance d'Arras et avait une coutume locale rédigée 
en 1007 d'après la coutume générale d'Artois. Son 
église paroissiale , diocèse d'Arras, doyenné d'AtiM- 
gny, district de Mara'uil, était consacré'o à sain! 
Martin et avait Brav pour annexe; l'aldié du Monl- 
Sainl-Éloi pressentait à la cure. 

Ecole-Notre-Dame (L'), h., c" de Saint-Martin. 

ÉcoMBOis. f., i-"' de Colemliert, au h. du Ploiiy. — 



1)ki'uîti;mi:\t du pas-dk-calais. 



]-2<J 



L's Omlinin, 17-7 (acte cili^ p:ii- Ilaifjneri', Dic- 
lionn., p. la.tj. 
ù.ORCiiEviciiE, fief, c" de Ma(;iiic-.)iirr-on-Comté. — 
EacuvcevaUe , laai (cart. d'Auhijjny, T Cg r°). ■ — 
Efcorclmmhe , i33o (cli. d'Art., A. 5io, n° i)- 
— Lescùrcheeacque , 1/17/I ( (.'oILcil, KLindre, 
t. CXII, ra97r"). 

\rrii''rc-fiof du chàtejm de .Sainl-Pol. 
^conuL (L"), 11., (■'■• de Lcsireni. 
IcoBiLux ou ConiiKiiix (Les), II, c"° de Zoloiu. 
IcoiEHiE (L'), lien dit, c" de Saint-Omer. — S,;,(e- 

1236 (cait.de Saint-Om., T 22 r"). 
•XOTTES, 11., c" de Llc(|iies. - Agincota , mi' 3. 
(chroiiic Andr..p. 7()C) « ). -- Aicota, 1 iti'i (eh. 
de Lirqiies, p. ho). — CuWs, iao.3 (rhronic. 
Aildr. , p. 8.Sa n ). — Scnthes . iMnthes . xm' s. i \lal- 
branc<|, 1. Il, p. 826). 
IÇooiFFE (L'), écart, r" de Lillers. 
KcouFKi.ANs, liel", c"° de Saiiit-Oiiier. jadis I.k Cci.fkik. 

Voir ce mot. 

!:cuiiKii.A\s, 11., c"" de Bomy et de \inclv. — Es- 

coufflnn», xiii's. (rli. d'Art., A. h-]). — ÉcniiJJlnns, 

XIV' s. (l,Tr. de Iloulle, f (i-j). — ErcoujlmU, 

xviii's. (Cass.). — Ecuujliuit, 1759 (Vingtièmes). 

Kicf toiiii du comté de Faiii|iieiiil)er(|iies. 

':counciiEi.i.E (L'). lief, .■'" d'Arras (al.l). de Sainl- 

Vaast, II. ii65). 
:coiiit-Saivt-Que>tix, c°" de Mari|iiion. - Miihiiit. 
loHi (Le Glay, Revue des Opéra de Mineus, 
p. 12a). — Hnicnrl, 1 1 1 â (cartul. du rliap. 
d'Arras n° 11). — llicorl, ii8() (cait. du cliap. 
d'Arras, n° 71. — Hailcorl, 113.') (cari, de \lar- 
cliieiines, p. iVi). — Hailciirlh, 11 'lâ ( re.;. 
kartarum, f 1.7 r"). — Haïkmt . ii.')2 (cart. du 
cliap. d'An-., n" ig). — Aikurt, ii(!7(alili. de 
Saliit-Vaast). — Am-rt , 1171 (cart. d.' Mar- 
chiennes, p. a38). — Aikort, 1178 (al)l>. de 
Saint- Vaast). — ^ic«>-(, nH6 (le Cart. de l'év. 
d'An-., p. 99). — Aycoui-t, ia76 (cart. de \lar- 
rliieiines, p. 839). — _ Eacoiirt, xiu° s. (oliil. 
Atreliat. ,f" 16a r°). — Ecou-Saiiil-Qiienlin, i.'i.'it) 
(Arcli. nnl., J. 789, n" 1). — Esc„u-Sinnt-(J,u;t- 
Im, 1730 (Saugrain, p. 33iJ. — A;icoiirt-S,n,it- 
Quentin, xviiiVs. (Cass.). — Ecourt-le-Lo„i; . i -i)H 
(loi de hriim. an 11 V 

Kcc)url-Saint-(.liii'nlin. eu 178(1, faisait partie 
lie la ([ouvernance d'Arras et avait une coiilume 
locale rédigée en i5o7 suivant la coutume d'Ar- 
tois. .Son église paroissiale, diocèse de Cainlirai, 
doyenné de lieaunietz-lez-IJambrai, était consacrée 
à Saint-(.)uenlin: le cliaiiitre de Saint-Amé pré- 
sentait à la cure. 

i'is-iiE-(:*i.\is. 



KcorsT-StiST-MEiN, c'" de Croisilles. — ,Scu/(i« {Urj, 
ii5/i-ii59 (fart, du cliap. d'Arra«, n" 28). - 
Scott, 1 17(1 (i4,(/., 11° 37). _ /incoiit, iïa8 fcarl 
lies rhapellenies d'Arras, f ltsy°). — .S'en:, ia3a 
(aldi. du Vivier). — Eseol, laga (cli. d'Artois, 
A. 90C). — Exconlt, i435 (cart. nis. du chap. 
d'Arras, C g r"). — Eicoull-Snincl-Mni,, , i5'iti 
(chap. d'Arr., r. C-F). — E>ccu-Lmi;,„tre , \-j>o 
(Saugrain, p. 336). — Etcoiisl-hmirmhi-, 179.! 
(loi de lirum. an 11). 

Kcoust-.Saint-Meiii, en 1789, faisait partie 
du liailliage de l!apauiie> et suivait la coutume 
d'Artois. Son église paroissiale, diocèse d'Arras, 
doyenné de Croisilles, district de Neuville -Vilasse, 
était consacrée ii saint Mein; le cliapilre d'Arras 
présentait à la cure. 
KcoiT. chat, et lief, c" de Tilques. — Echout, i 187 
(ch. de Saint-Bert., n° 35a). — EUmut, 1,9:! 
[ibiil. , n° 393 ). — EiLoliout , 1 1 93 ( i4i./. , n" 39.') ). 
— IMoul, 1 i96((iiV/., n' Unix). — Ehclmit, 120K 
{ibid., n° 494). — Ecoud, i34o (Le Carpentier, 
pr. p. 28). — ELout, 1245 (cart. de Watlen, 
C 4o v°). — EijumU, ia56 (cart. cilé par Cour- 
tois, p. 107).— Ecout, i435 (cart. des rliartr., 
r i.-fi) r"). — Ecuidl. 1739 (Maillart). — Écmo; 
xviiT 6. (Cass.) 

Fief tenu du roi à cause du château de Saliit- 
Omer. 

KoorTE (I,'), pointe en r, t"' d'Audinglien. 

Pniiili' du rukiiit tes Onittes , xviii' s. (Cass.). 
EoQiE, h., c 'ik la Pugnov. — El.n . ix° s. (Acta SS.. 
julii, t. V, p. ô3o .S 8: vita sanclo.- (;iirislina>i. 
El.e, iioo(\lira;us,l. lV,p. 1 87 ). — //cccrt , 11 1)3 
(al)b. de Chocques). — Ecl.e, i3'io (cliartr. de 
Gosnay). — /v/iie, 1874 (ch. d'An., suppl., A. 5 ). 

— Esquii, 1875 (Arch. nat., J. i90,n''28). - 
EcfjUf, I 53o (cueill.deSainl-Bartlieleiiiy, P 1 3 1 r"). 

— Esques-en-I'u/ritoie , 1789 (.Maillart, p. aa I. — 
HeeL, 1759 (Vingtièmes, t. CXClllj. 

RcoiiEDEcoi ES, c"" de Norrenl-Fonles. — EsMilecu , 
laoo (cart. de Tliér.,p. 8n). ~ Esheilesl.e , lafnt 
(ibi(l..p. iC}^),--Ei>qaedex{jues, 1 439 (eh. d'Art. . 
Ricoiiart, p. 65i). — Estiueitccqurs , i5i5 (Arch. 
nat., J. 1000, 11° a). — Ecquedeque . l'jio (Sau- 
grain). — llecdecq, 1730 (évèclié de Boul. , G. 3a . 
f" 17). - Ecquedec, xviii' s. (Cass.). 

Kc(piedecqiies, en 1789, dépendait partie du 
bailliage de Lillers, partie de la régale de Th''- 
rouanne. Son église, secours de Boutecq, était 
consacrée à saint Omer. 

EcQi EMicoiRT OH Hei;oi EtiicoinT. c°° de Campagiie- 
lez-IIesdin. — EiLenutn curlis . fui \i' s. iiJai- 



130 



I)Epai{ti:mi:\t di pas-de-calais. 



jjnères, I. H, p. i •! ). — Erl.einurcort, ii i3 (cart. 
ma. d'Aiicliy, !° 37). — Ercheniprcort . v. 11 43 
(p" cort. de Dommartin, P 18 v°). — Erchemer- 
ciirt, Ercliemerurt , ii63 (rart. de Saint-André , 
r* /l'iT) v° Pt 437 v"). — llerl.emercorth , v. 117S 
(iliid., f 64 r°). • — Ërchemeri curtis, Ercheineir- 
furlis, Hercliemerciirl , mi' s. (cari, de Saint- 
*roor||f's, i"' 'i5 v" fl ()4 r" ). — Er(jneinecort , 
i->o-! (D. Bel., cari. d'Aiichy, p. 8'i). — Heere- 
iiiercnurt, 1217 (cli. d'Art., Fiicoiiarl. p. 43:!). — 
llerl.emercoii , laf)», (alib. de .Saint- André- au - 
Hois). — Harqnemoconrl , 138a (iOid.). — llerhe- 
mecourt, lagy (ch. de Beaiirain. n° XXVIII). — 
Hachemercourl , i3t)a (Md,). — Etheinemurt ,t 3>fC> 
(ai cil. du Nord, A. Co. T 76 v°). — Elcemecouri . 
1 3'l5 (tnatrel. d'Ile'idin, C l'^S).— Echetnecoiirl, 
i3r)8 (liicouarl, p. 43a). — Esijuemecourt , 137a 
(aveu de Mairilcnay, f 3.') v"). — EcqueinecourI , 
1875 (Arch. liai.. J. 790.1. 11" a8). ■ — Eqiie- 
mecourt, i4ag (cli. d'Art., Ricouart, p. 43a). — 
Esquciiipciiurt, i443 (cart. des cliarlr'" de Gosiiay. 
I. I. p. a34 r°). — Esinieniirnurt , i()3i (fti- 
roiiart,]). 'i3a). — Ecmicimrl , i638 (comptes du 
doiii. d'Hesdin). — Erquemicuurl . 1790 (r.pigr. . 
Monlreuil, p. .5a). 

Krcpieinicoiirl . en 1789. faisait partie du hail- 
iiafje d'Hesdin et suivait la contimie d'Artois. Seii 
église pamissiale, diocèse d'Amiens, doyenné de 
L a broyé , était consacrée à saint Denis; l'abbi" de 
.Marmoiitier présenlait à la cure. 

EcijiKS, c°" d'Aire-sur-la-Lys. — lleschn, 1088 (cart. 
de N.-l). de Saint-Omer, (° 48 V). — Esrhn , 
Escii , I 1 39 ( iliiil. , f I r° et v°). — Eco , \. i 1 4 o 
(cil. de Saint-Bert. . n° 1 8a ). — E/.œ, 1 1 .5g (ihid. . 
n" a3a). - E.d,i . i 179 (petit cart. rie N.-D. de 
Saint-Omer, 1* 5 r"). - llel.n. 1 181-1 18") (cart. 
de Thér. , p. .">.")). — Heshii , 1 190 {ibid., p. 63 1. 
— Eshe, iaa7 (cart. de Saint-Omer, f* 10). — 
Elsl.e, ia5'i (cart. de 'fliér., p. 174 |. ■ - Exhn , 
1370 (cil. de Saiiit-Berl.. n' iia'i). -- El.cs . 
\tu' s. (Jongleurs d'Arr., 1* 34 v°). — Eaijiie, i.")0.5 
(bibl. de lîeaiilieu, déiiombr. ). — Esl.-, i5(><i 
((lall. rlirist., t. III, iiistr., col. loa). — Esifui't- 
Ir-.-Wi'sli'cifufx. 1679 (coiist. génér. d'ArU). 

Kcques, en 1789, faisait partie du liailliage d'' 
Saiiit-Oiuer et suivait la coutume d'Artois. Sou 
église paroissiale, d'abord diocèse de Tlicrouaniie, 
puis de Saiiit-Oiner, doyenné d'Hellaul. était con- 
sacrée à saint Nicolas; le cliapilre de N.-l). de Saint- 
Omer présentait à la cure. 

KcBVPKTTK (L'), h., c"° de Desvi-i's. 

KcRKVisSF, (L'), lief, c°'' de Saint-Venant. — l.'liicn- 



vice, 1639-1660 (Colbert. Flandre, t. LWXVIII. 

_ r 388 v°'). 

Ecielle-Trouéh (L"), f., c°' de Saiiit-Martin-Bou- 
logne. — L' Ecwlle-Trouée , .win" s. (Cass.). 

ÉcDiBi;, fief, r" de Marquise, mouvant du chat, de 
Fiennes. 

EcuiBE, h., c°° de Thiembronne. Voir Eqdire. 

EciiiBES, c"" de Montreuil-sur-Mer. — Squira, io?i:! 
(Gall.clirist.,t. X, instr.,col. aSi). — £<icHr(B,i079 
(D. Bot., cart. d'Aucliy, p. 19). — Esqiiir, 1 ion 
(cart. de Saint-Saulve, n" a). — Hescmr, v. 1 134 
(cort. de Dommartin, fiSv"). — Escuir, iiT^'i 
(tiall. christ., t. X, inslr. , col. 3i4). — Saiir. 
1 197 (cart. de Valloires). — Escuirs. laoa (cart. 
de Montreuil, p. .57). — Eschuir. 1309 (ibid., 
p. laa). — E»quir. ia8o (abb. de Saint-Sanive). 

— Enquier, ia8a (cart. de Mimlreuil, p. 16). — 
Escuyre, i.^aa (Beauvillé, docum., 1. 111, p. 367). 

— Éciiirs, 1789 (Maillart, p. 8 bis). 

Ecuires, en 1789, faisait partie de la banlieue 
de Montreuil. Sou église paroissiale, diocèse d'A- 
miens, doyenné de .Miinlreuil. était consacrée .i 
saint VaasI : l'abbé de Saint-SanIve présentait à la 
cure. 

Kci RKUX (Les) «k Ecubeuil, anc. Ii., c'" de Beaiiiiie- 
rie .Saint-Martin. — Squiriolum, 1100 (cart. de 
Sainl-Saiilve. 11° a). — Escurolium, ii5'i (Gall. 
christ., t. X, inslr., col. 3i5). — Escuirel, ioa)\ 
(cart. de Montreuil, p. 106). — EsqnirorI , I)ps- 
quiroel. 1398 (ibid., p. 37). — E»cuiroel, 13.^9 
(ibiii., p. 37). — Encurnel, v. i366 (Tierny. 
Baisons, p. 196, n° agi). — Eaciiireul, 1873 
(ibid., p. tio). — Escurœul , i4i.") (cartul. de 
Saint-Saulve. n" 78). — Esciireul.r , 1470 (abb. 
de Saint-Saulve). 

EcuBiK, c°" d'.\rras-Nord. — Sciirincum , v. 11. 54 
(cari, du cliap. d'Arras, n" 33). — Squiriacum , 
1 1 54-1 1.59 (i4iW., n" a8). — Scuiri, 1171 (ibid., 
11° 87). — Esquiri. laog (ibid., n' 1 i3). — £.«- 
cuiri , 1 a 1 3 (cart. des chapellenies d'Arr., f 92 r"). 

— Ksquiiij, 1398 (ch. d'Art., lliconart, p. 4") ). 

— Excurij . i3'io (litres et comptes il'Art., t. III. 
I' .'>2, 11" 7). — Enciifirij, 1477 (chap. d'Arra-, 
c. I, al. -Mac). 

'Ecurie, en 1789, faisait partie de la gouver- 
nance d'.Arras et suivait la coutume d'Artois. Son 
église [laroissiale, diocèse d'Arras, doyenné d'Ib- 
nin-Liélard, district d'Arleux-en-(johelle, était 
consacrée à saint Séverin et avait Boclincoiirt 
pour secours; le chapitre d'Arras présenlait à la 
cure. 
Ecusso>s (Les), rdiir.int, c"" de Lillers. 



DKPARTKME.NT DU PAS-DE-CALAIS. 



1:51 



KiiKcjLiMis, ant. 11. et cliiU. , i"' <l',' Wizoriics. — Eile- 
l.iii, iitiô (cait. Silli., |). 3ao). ■ — Eilechina, 
Edel.iiii, ii56(ch. de Saiiil-liert., 11° aa.'i). -- 
Kdeehin, 1 1 ()3 (ibiil., 11° a 38). — E»qninet, 
laSo (ch. «l'Art., A. ■>(>. n° 3o). — lletlel.iiiis, 
i'Ao!i (inéiii. -Moriri., I. IV, p. •:<.']li). — Oede- 
l.ines, i3'ii (cil. d'Art., A. 60/1). — Edihiiip», 
i3()a (mi'iii. .Moi'iii., t. VV, |). afio). — lùle- 
l.-iiics, \\\' s. (cari, des charlr. du Val-S"-.\ldo|[. , 
r 117 v"). — [lediltiiies, i3o4 (arcli. de .Sainl- 
Omer, (r. 860). — Edequines, i.^)3i (roui, du 
baill. de Saint-Omer, art. 7). — Eqitincs, i()3'j 
(iiiéin. Moriii., I. IV, p. «7'!).— !.'■ fond Drl- 
fjuuiiiiie (rad.). 

Cliàteau tenu du roi ;i cause du cliàloaii de 
Saint-Onicr. 

Kon E ( L' ) . I oir Lk db k. 

toi.E (!.') ou KlU.KS, 11., C'"' d'Kc([Ui'S. /ig-t'S, 13'.!7 

(p' cart. de N.-D. de Saiiit-Oinrr, P a'i v"). — 
Httjrti, i3oo (arch. do Saint-Oiner, G. 860). — 
Haghes, i3i.5 (Rpigc, c°" d'Aire, v" Ro(iuetoin'). 

— Hèffuet, lin II (cil. de .Saiut-Bert. . 11° 9^70). 

— Ilèghez, 1/136 (arch. do .Saint-Ouier, 6.807). 

— Heiriie, xviii" s. (Cass.). /''///es, 190a (ami. 
du P.-de-C, p. .5i3). 

Kglkgatte, licl, c.°" de Tdqiics. 

Kgmsk (L'), II., c"° d"IIardin(;lieii. 

Kglise (L'), aiic. h., c"° de Iio(|ui'toin>. 

ICglisk (L'), miss., c"° de Tllly-Capilie, alU. de la 

Ternoise. 
Kglonne (L'), 11., c°° de Wirwijjne.s. Foir Oi.o .nés 
_ (Les). 
Kk(rdcs, lieu dit et lief. c" d'Audruicq. — EUardf, 

wjh (Mira'us, t. I,p. 19a). — El.nnla . 1 f^'4 

(cil. deLicques, p. os). — Echarda, xi]i' a. (L.amii. 

Ard., p. i3i). 
EKELBEnG OU QoELBEiiG, anc. II., c°° (les.Atl.iqiies. 

— Edclhcri-hr, i3oK (cil. d'Art., A. a3<j ). — 
El.elber(;ke , i322 (ibid., A. 'io4). — Esclehi^rghi' , 
i335 {ibid., A._ 55o). — KMerghe, i3'i.î (ibid., 
A. 6/i.')). — Èl.eWerirh, i.ô.'il) (piau aiigl. du €a- 
laisis). 

Fief tenu du roi à c.m-^f du cluUeau d' Ui- 
druicq. 
Klki -DiT-LtuivETTE, c°" de Vimv. — Ailoe.r, 1070 
(Mirœus.t. I, p. 160). — jUois, 1 loi) (Gall. c.hcisl., 
I. \, instr., col. 397). — Ailoit, 1 1 i;i (cart. du 
chap. d'Arr. , n" 1 1). — Ailuei, 1119 (ibid. . n' 1 •> ). 

— Ait'ies, 1 1 '10 (ibid., n° 16). — Aijlox, 1 171) 
(caii. de Saint-Josse-sur-Mcr). — .1/.;:, 1171 
(mém. .Soc. acad. de Boul. , t. .\III, p. '1171. - 
.itii'.i, 1 173 (carf.deSainl-Jn'i<e-sur-Mer, 1* '1 r"). 



I/mc«, 1173 (ibid., C !i »"). — Al,,,-:. 117'! 
(ibid.). — .l./ii.».», 131 8 (abl). d'Klrun). - 
liliies, la.îo (Moreau, t. CLXXI, C aïO). - 
Hnhiet, la.'-a (aldi. d'Klrun). - .Ii7/iic., i33o 
(aljli. do .Saiiit-Vnasl). — EUonu, 1330 (ch. d'Art., 
A. .J6o, II" 1). - EiUiiH, 1339 (cil. d'Arr.). - 
Ainlloes, xiv's. (le (iarl. de l'év. d'AiT. , p. 1 ay). 
Leniirutlp , it)63(arcli. du Nord, ch. des comptes. 
L. 10). — Esleu-dit-Lennelte, 1720 (.Sau({rain. 
p. 33ç)). — Etleuz-Vliauettf, 1789 (Maillarl, 

Kleu-dit-Le.Tiiwelle, on 1789, faisait partie ilu 
liaillinjje de Leiis et suivait la cnudinie d'Arlois. 
Son é(;lise paroissiale, diocèse d'Arras, dovenné 
d'Héiiin-Liétard, district d'Arleii\-rn-Giilielle, élail 
consacrée à saint Pierre; l'évèquo d'Arras conférait 
la cure. 

Ei.POBT, fief, c°° de .Saint-Laurent-Blaii(;y, mouvant 
du cliàteau de la Brayelle. 

Élimoxt. h., c"" de Bourloo. — Etiimms infugo Ahf- 
balensi. (191 (Pardessus, t. Il, p. i'.ig). — .liVi- 
numt, Elymont, xiii° s. (abh. du Verger). — l,i- 
mnnt, I '1G9 (Arch. nat. , J. ioo3, f° 4 r°). 

Elinghes, h., c.°' de Ferqiies. — Elingahem . Eulm- 
gliem, io8/i(clironic. Andr. , p. 780 et 7<)a b). - 
Eiliugnhem , 1 1 i '1 (ibid., p. 79'! b). — Erliii/'he- 
hem, 1 1 1 3 (cart. de Bourbourg, u° 17). — A"i7iii- 
gehem. usa (Miiiciis, t. I, p. 873). — Elinglun , 
V. 1 137 (cil. de Beaulieii, p. 383). — Elingehinn , 
11. ")7 (ibid.). — Elinghem, i3o8 (remptcs des 
baillis de Calais, p. 7). 

Eliuglien, on 1789, faisait partie de la .scno- 
cliaii-sce de Boulogne, ancien ressort judiciaire du 
bailliage de Wissant, et suivait la coutume de Bou- 
lonnais. .Son église, d'abord diocèsedcTIicrouanne. 
|)uis de Boulogne, doyenné de Wissant, était le 
secours do Ferqnes . 

Ellencoi m-, fief, c"° de Croiselto. 

Ellemih-, lieu dit, c"' d'Etrelieiu. — Ellendtilc , 
liia (ch.de .Saint-Bert. , n° a'ia7). 

El\es, c°" de Lnmbrcs. — Eusnes, io84 (clirouic. 
Andr., p. -Hùn ). — Enelln , 1 1 19 (mém. Soc. acad. 
de Boni., I. \11, p. 55). — Enein, 11 07 (i7»i</. . 
p. (io).- — Eidii , 1171 (cart. de Saint-Josse-sur-Mer. 
1" A \"). — Heine, 1175 (ch. de Saint-Beil.. 
n" a6.'i). — Ennelu, 1 179 (cart. de Thér., p.5i 1. 
— Aidn, 11 84 (cari, de Watten, f 3a r*). 
Elne, laao (ch. de Saint-Bort., n" 58() ). - 
Enle, i3(i5 (cart de N.-D. de Sainl-Onier. T 101 
v°). — Kii^ie, 1007 (Bouthors, t. Il, p. C'i3). 
Enllvs, i5i5 (Arch. liai.. J. ioo5, n' al. - 
(hnillr, lyiS (ihid., J. 7()5. 11° 47). — Esnes, 



132 



DEPAIiTI-MENT Dl PAS-DK-CALAIS. 



i5'4r> (Arch. n:.l., J. 787. n" 1 , P 39G \" ,. — 
Eiilnr, Uk)6 (IjuII. Moiiii., l. X, p. 167). — 
Eliii'x, 1750 (Sau(;raiii, p. 335). — Hennés, 
t-j-^Çt (proc.-vcrl). coût, de Sainl-Omer). — Elle 
on Henni', 17^9 (Mtiillart, p. '11). — Knne , 
xviii' >. (Cas'i.j. 

Kliips faisait partis du l)ailliaj;o d« Sainl-Omer 
en J78() el sui\ail une coutume locale rédijji'e 
on 1507 suivant la coulunie d'Artois. Son église 
paroissiale, d'ahord diocèse de Tliérouaune. 
doyenné d'll<'llaul, jiuis <lio(èsc de Boidogne, 
dovenni' de Blcipiln, secours de Wavraus était 
consacrée à saint Martin. 

Elvelingmem , II., c"" de IJayen;;liem-lez-Eperlec(pios 
el lie Muncq-Nieurlet. — HehinfheUeni , 11.57 
(cari, de Thér. , p. 5i|). — Elvin/rken , i4o8 
(cari, des cliartr. du Val-S"-Aldef;.. 1' ao8 v°). 
— Elvini;lie)n , 1 4 1 ô (niéui. Morln., t. \IV, 
p. 167). 

Kiaiinï, c"° de Krujjes. -- Ainiinutcnin (?), i\' s. 
(Acta SS. o. .S. B., s,TC. II,]). 5.")G; inirac. .sani'ti 
VVandregisili ). — Emltriacitm , 8s(> (cari. Sitli., 
p. i.-)H). — EmhriLn. 838 (ihid., p. i()7). — 
Emin-icn, 808 (cli. de ,Sainl-Rcrl. . n" /iG). — 
Enihri , i3il (cil. d'Art., A. S77). — Emltrij . 
V. |.')12 (Tassarl, pouillé, f ao.") v"). 

l'.inliry, eu 17811, faisait partie du bnillia[;e de 
Saint -Onier et suivait la coutume d'Artois. Son 
éjflise paroissiale, d'aliord diocèse de Tliérouanne. 
puis (le Boulogn- , doyeinié de I''auqueiidjer(;ues. 
élnil consacrée à saint Martin et avait Kimiioval 
pour seroui-s; la persoiiiiejlti lieu présentait à la 
cure. — Ancienne inaladrerie. 

Kvirnii, lief, c"" de Setipies. 

KviMEnï, I., c"° d'Ardres. 

EvirKiiECK (I.'), lieu <lit. 1'" de Monchv-au-Bois. — 
l'elrnsn ijuie est jnxIti'^MdnclKj . iir.i.'i (Tailliar. 
Redierilies, p. '190). — L'Onnpire, laâ.') (ni"" de 
NeulVille, cil. citée p. ()7|). 

EviriiiK (L'),anc. l'aiih. d'Arras. . — Lempive, 17G1 
(Arcli. nat., P. i3i.")). 

EviririK (1.'), écart, c"' d'Oi;;nies. 

KMï.aiic. vill. disp., c'"' de'Montcavrel. — Ami, 107(1 
(D. Bét., cart. d'Aïuliy. p. 18). — Ami-en-Houh- 
vinx, i/i3o (Arch. naL.'^JJ. 098, n" 3). — Amij. 
v. i.iis (Tassarl, pouillé, f° 2o5 v°). — Hémij, 
i6'î8 (cloche d'Huliersenl). — Emy vulgo Monl- 
cnriW, 1790 (arch. du P.-de-C.,'G. 4, P i5i). 
La plus {jrande partie ili' Moutcavrel est Initie 
sur l'emplacement de ce villaj;ej|iii a été détruit 
par les Anjjliiis vers iTi'i/i. 

l (llV MoTCATRET.. 



EvcLos (L'), liois, c"' d'Aleuiliou. 
EscLOs-DE-LA-B.izÈoi E (L'), lieu dit , c"' d"(»Euf-en- 

Ternois. 
Esclos-b'en-Bis (L'), h., c"* de Jleuos. 
Enci.os-Sai>t-M4Rtin (!.'), anc. man., r°' de Maiu- 

lenay. 
Enconmaï (Le Moulin d'), usine el anc. vill.. r"' de 

Tollenl. — • A'chonaij, io4a (Gall. christ., l. \. 

instr. ,col. 38G). — Alqnenay, iioi-iiai (prieuré 

de Alaintenay, pr. , p. 296). — Alcnninj, ii."),'5 

(p' cart. de Donmiartin, T '12 v°). — Alchonia , 

V. 1180 {ibid., I''7av°). — Acunnai, ii8.') ( Bilil. 

nal. , ms. lai. 1 01 19. (* i34 v"). — Alconai , xii "s. 

(cart. de Sainl-Oeoiges, C 2 9r''). — Anconni . 

laoa ( I). Bét. , cart. d'Auchy, p. 87). — Anconni/ 
jn.rla llahechi, 1 a.Ï! (lerr. de Dommartin, f° 18 \°). 

— Alronnay-d' euiprei-Labroye , \i' s. (Icrr. B de 
Dnuimartin ). 

ENFEn(L'), h..c'deCarly. 

EvFEB (L'), hois, c"° de Cholers. 

Enfeb (L'), h., c"° d'Eslréc-Blaiiclie. 

EuFF.n (L'), riiiss. , c"" de Verlincthiin el de Carly. 
alll. de la Liane. 

ExFEn (L'), f., c"" de \\ ierie-KIVroy. 

E\Fni nciiES (Les), riv. (pii prend sa source à Ba- 
zinjjhen et se jetle dans la Slack à Amlilelcuse. 

Engoi OSENT, h., c'" de Beussenl. - Enj'odessem , 
iiG'i(iarl. de Tliér. , p. 34). — Enjwldi'ssem , 
1170 (cil. de Licqiies, p. .')o). — (ioudeshem. 
1170 ( hull. Mor. , t. XI, p. 710). — Gouilenscnl . 
1 170 (cart. de Saiiil-Josse, f° '1 r°). — Godeaein, 
11(18 (cart. de ,Saint-An(juslin ). — En^riildesi'in , 
1 I7'i(carl.dc Saiiit-Jnsse,r'3v°). — Enj'^undesseni . 
lay'i (cil. de Sanier, p. GV). — Engoiitesxenl , 
laSa (Rodière, prieuré de Maintenay, se, p. 334). 

— Eiif',oudnihe)n , xiii' s. (Lamliert. Ard., p. 171). 

— Anifoudseni, i4i5 (Epigr. anc. de .Sainl-Omer. 
11° 4G). — Goudessnnt, \\°a. (Arch. nal., J. 79'!. 
Il" 99). — Enfrodesmn , xv* s. (ibid., f° 4o v"). - 
Engoulssent, \\°». (ibid., P .'i9 r" ). — GouddessenI, 
liao (cart. des charlr. du Val - Sainte -Aldei;., 
f 979 v°). — Eni^iiitdessent , 1477 ( ■^'"c'i. nal., 
J. 792, n° 2G). — Esjrmulesen , i.îia (coust. de 
Moiitreuil). — Enjriidsrns, ihhci (coust. de Boul.. 
p. 4 r"). — Ani;odsent, ii)5o (ihid., p. 87 1"). 

— In/roud-Snnt , 1 739 ( Maillart, p. io4ik). — 
Enirodesent, i72r) (évéché de Boul.). 

Engoudsenl était une des douze baronnies du 
Boulunuais. 
Em'.i iNEiiATTE . c"" dc KaiKpiemlierjfues. — hici'ni'jrnlii , 
ii.'>7 (mém. Soc. acad. de Boul., I. XII, p. .59). 

— Inl.rneir,il„ . 1 1 G8 (Gall. christ. . I. X, instr.. 



1)i:i'auti:mi:nt di pas-di:-calais. 



i:}3 



col. 'loO). — Inqhenef^atn , i i tig (cart. (le Sainl- 
Viiguslin). - — IticlienegaUi , 1 179 (rarl. de Tliér., 
(». on). . — ]hiij;hvnef;nte , 11 83 (clironir. Aiidi'. , 
!>. K 1 8 /'). — li'l;enei;atha , 1 ao;i (cli. de Saiiit-Bort. , 
11° 4()8). — Eiil.ini;ali-, I -J 1 8 (cart. de Walt.'ii . 
f i4G v°). — Inleneftale , la'iS (cart. de Tlicr. , 
|). l'ig). — ]'jiihiiwi;(ile jii.vta liniij, taliH (cari. 
de VVatten, P 147 r°). — Elcineffale, xiii° s. (cart. 
de Tliér. , p. SiO). ^ — Enjruine(;uale , i;537 C'^" 
l't arrière-ban, p. aS). — Enl.-inefriale , xiv° s. 
(I)ull. Mor., I. XI, p. 100). — Kiijjhinefriile-nii- 
HoeD, l'iiS (cart. de Saint-Au(;iislin, f° g r"). — 
Enqniwi;iitc , v. i.'ua (Tassart, poiiillé, f" 907 v"). 

— Guiiiegalte , i5i7 (Arcli. nat., J. 100.'), n° 3). 

— Eiquigne/;/! te , iTjiS (ihiit., J. 7()5, 11° /17, 
1' so r°). — Esquynef^ale , iSaS (ibid., J. 1016, 
1* 877 r°). — E>n'^uiiii!jraiipn , i5.")9 (cart. de Thér. , 
p. 347). ■ 

Kn;;nin('(;all(', en 1789, laisall parlie du l>ail- 
liajM' de Saint -Onier, après avoir, jusqu'en iG6'i, 
dépendu de la régale de Tliérouanne. Ce villajjo 
suivait la coutume d'Arlois. Son l'jjlise paroissiale, 
d'alioril diocè.sc de Thérouanue, puis de Boulogne, 
dovcnné de Bomj , était consacrée à saint Jaci|U('S; 
le prévôt île Watîen piésentait à la cure. 

Enouineiuut, 11., c"' de Beussenl. — Enqumeliuull , 
1 4()9 (cil. de Saint- Bert. , n" 3 i '1 1 ). — Anifuimn- 
liault, XV* s. ( Arc 11. nat., .1. -(ju , T Sg r"). — 
Hinifuehuutt ,\\" ^.(ibiil. ). — Kiif;mniielmuU , i5;")3 
(déclar. des llels du Boulonn.. p. a,,.,). 
Kict tenu de la liaionuie d Eii('oudseiil. 

K>-HAtT(L» rtRMK d'), I., c"° d'Einbrv. 

En-Haut (Le moui.iv d'), m'", c°'^de Buissy. 

Émchard, f. , c"" d'Hardin<;licn. 

EsNEGATTE, il., c"° de Til([ues. 

Knocq, .s°" de la c"° de Hrexcnt-Enoc<|. — Anocli , 
Mi° s. (cart. lie Saint -Geoi'fjes, P 34 v°). — 
Anoc, 1248 (.Moieau, t. CLWIll, f aôG r°). — 
XnoA, 1373 (Bodiére, Chartes diverses, p. i4.5). 

— Amcq, 1477 (cueilloir de l'Iiot.-Dieu de .Mon- 
Ireiiil). — Enmcq, 1037 (arcli. du château de 
Monlhuis). — Aunoc, i588 (Arch. nat., P. 773, 
u' 7). — lUiiocq, i7t!,") (évèchéde Boni., C. 3i. 
r i-.ia). — Knoq, 1739 (Maillart, p. lo his). — 
Enoch, 1773 (Arch. nat., Q'. gaa). 

L'é(;lise d'Eiiocq, secours de Brexent, était con- 
sacrée à rAiinoncinlion de la Vierjje. 

Enohville, h., c"" d'Enihrv. 

EvQun, c°" de Pauipienil>er(;ue.-. -- Enhin, 1189 
(cart. de Sainl-lliner, T i ). — Eiihi/n, ia48 
(t"rarl. d'Arl., T -^iv"). — Enquin, 1 4oo (Arch. 
nat.. r. 1:17. r i>i). - Eiikiiiein, . xvn" s. ^\l,^l- 



hiancq, t. I, p. ."igH). — Eniiiquin . 1789 ( proc- 
verh. roui, de Saint-Umer). -- Eniritin-lez-Fléclii- 
iielle, 1739 (Maillart). 

Enquin, en 1789, dépendait partie du bail- 
liage d'Aire, parlie de la réfjale du Thérouanue et 
suivait la coutume d'Arlois. .Son éfjlise paroissiale, 
d'abord diocèse de Tliérouanne, dovenm- de Kau- 
(piembi.'r(;ucs, puis de Boulo(fnn, doveniié de Bo- 
my, était consacrée à saint Onier el avait Serny 
pour secours: la personne du lieu firésentail à la 
cure et l'évéque coulerait le per-soniiat. 

ENQnisi, c"" d'Hucqueliers. — Eiihi/n , ia'i8 (ch. 
d'Art.). — Enl.in, i3(i8 (ibid.). — Kni-quin. i()3a 
(Très. (;éo(jraph. ). 

Enquin, en 1789, faisait parti.' de la séné- 
chaussée de Boulogne, ancien re-sort judiciaire du 
bailliage de Desvres el suivait la coutume de Bou- 
lonnais. Son église, d'abord diocèse de Thérouaime. 
doyenné de Krencq, puis de Boulogne, dovenné 
d'Alelle, élail le secoui-s de Beziiigliem. 

Enquin, fiel', c"" de Preures. 

Envik (Le Moui.is 1)'^, m'", c"" de Lestreiii. 

Envie (Le moulin d'), m'", c" de Saint-Pol-siir- 
Tenioise. 

KpAGNKBiE (L'), h., c" de VViniille. 

EpAOLABus (Les^. rochers en nier devant la falaise 
d'Audinghen. — Ije» l'aulardes (c. Etal-inaj.1. 

EpvuLB (L') OH EsPvuLE, h., c"* de H'ressin. — Lé- 
l»iiil, 1745 (évèché de Boni., G. 3a, f 819). — 
/.PS Pliulrs, wui' s. fCass,). 

EpiiLE (L'), lieu dil el tief, c" de Hautecôle. — 
Lespmilt, i5i6 (Arch. nat., J. looô, n' 3). — 
L'Esftiuh, 1761 (Bibl. nat., ms. fr. 8.')46, f 38 
v"). — Les Punies, xviii's. (Cass.). 

Fief tenu du roi à cause du cliàli-au de Saint- 
Pol. 

EpAii.E (L"), lief, c" de Belireuve-sur-Canche. — 
Lespnuh, \hqk (arch. du Nord, P. 35,1" 'i7() r' I. 
— Lepuul, xviir s. (arch. du P.-de-C. inicnd. . 
reg. aux actes de la chàtell. de Krcvent). 

Ei'aci.e-du-Baii.li (L'), lieu dit. c'" d" Coucliv-sur- 
Ganche. 

EpENCHiN, bois, c"° de .Maisnil. 

EpENCiiAiN , h. , c"" de lloëllecourt. — Spinelinm, 1 1 o'i 
(abb. du Mont- Saint -Éloi, c. 1). — Spimclmm . 
1 109 (Du Cliesne, m"" de Bétli., pr., p. 363). — 
Espinehem, laao (carl.de .Marnjiiil, ^30 r';. — 
Espineheim, laSi (méni. Soc. acad. de Boul.. 
t. Xlll, p. 374). — Espinehein, i334 (ch. d'Art.. 
A. 54i, n" 1). — Espiiwliniii , r'igo (abb. du 
\Ionl-Saint-Eloi, c. n). — Espineltam. \. i5ii 
Tassarl. pouillé, f an r°). — Espinehem. i.')a> 



13/( 



DÉPARTEMKNT DU PAS-DE-CAL\IS. 



(Arili. liât., J. 1016, r 36-2 r^). — Epeiihin. 
fjsïi (évèché de Boul., <j. 3a, f 255). 

KpEm.HK (L), f., c°° (le Sanier. — L'Etpèclie, 1795 
(évèrlié ce Boul., (i. 3i, f" 98). 

Ki'EiiLECQL E , llef, t'"" d'Audembert el de Bazinghoii, 
mouvant du cliàt. de Firnncs. — Esprelecqw , 
i432 (aveu de Fiennes). — E»f>erlectjup , i590(ti- 
tres de Mouflon, Haigneré. dict., p. 129). 

EpERLKCiji ES, c°" d'Ardres. — Spirlinciim , 11' «. 
(.Acla SS. 0. S. B. , sa.'C. m. pan, I, p. 809; vita 
s" Winocoi). — Sperleca , 1129 (cil. de Sainl- 
Bert., n" i6'i). — Sperlncn , 1 189 (cart.de N.-O. 
de .S.iinl-Onier, 1° 1 1°). — Sjierlehe, v. 11/10 
(rh. de Saint-Berl., 11° 182). — SperlecLa , i 198 
(iAiVi.,n° 398). — iyperlelM, 1318 (ibid., n° .')65'). 

— liiperlecli , 199S (cari. d'Ail., A. 2, f" 5 V . 

— Espeltct/ue , EtpreleLe. 1298 (ibid., 1°' 9 v° l'I 
1 9 1'°).— Spcltel.œ, xm°s. (Liiml). Ard. , p. 27). — 
ÈsprMccle, i3oi (rh. (lArl.. A. ili5). — Exprrl- 
lerlip , i3o3 (Arcli. du Nord, A. 899. f" 90 v"). - 
Eperh'Cfjues , 1 809 { cli. d'Arl., A. 259. n°4). — E»- 
pelhijUP, \'.S-f.()(ibid., A. 5oi,ii°3). — Euperleijiif , 
i38i (iii(/., A. 529). — Exprehcqui^, \Vi-?. {tbid., 
A. 598). - Kxperli>(jno , i334 iibid., A. 589. 
Il" '1). — EspretccijHe , 1872 (cli. do Saint-Berl., 
n° ibi3). — E>pri'te>(jue» . 18H0 (Kroissart, 
1. Mil, p. 262). — Euprouti'sqitrt , xiv* s. (Ardi. 
liai., 1*. 187, f 82 r°). — - Esperlfil.e, i.'ii9 (méni. 
Mor., t. \IV, p. 75). • — Eti>erleqiirs , 1790 (Saii- 
j;rain. p. 33 '1 ). 

Kperlecipies. en 1789, faisait partie du Itail- 
liajff de Sninl-Onior et suivait la coutume d'Ar- 
tois, .Son é(;Hse, d'ahoid dioci'sc de Thérouanne, 
doyenné d'Alquines, puis de Boulogne, dovoiiné de 
Toiiniehom, était consacrée à saint l-é(;er: l"évé(|iie 
d'Viires ])résentail à la cure. 

Kperlecques, aux xiii' el \iv° siècles, était le 
cliel-lieu d'un des liailli.ijjes de l'Artois, sous la 
nièine administration ([ue le l>aillia<;e de Tounir- 
lieni. (l'était éjfaleinent une rliàtelleiiie dont l.i 
coutume particulière avait été rédijjée en i.')07. 

Eperons-Dorés (Les), (ief, c"" d'Oijrnies. 

Epilotterie (L ), lie!, c'" de Fiennes. — Epilntern' . 
1709 (aveu de Fiennes, f 106). 

Epine (L"), I'., c°° de Créniarest (Cass.). 

EpiNEiMiN. anc. 11., c"° de Ooisilies. — Espiiiehnm , 
1978 (cart. des clianellenies d'An-., f 190 r°). 

Epi.\e-Mar4ni>e (L'), lieu dit et lief, c°' de VVierre- 
Ell'roy, 11. d'Ilosdres. 

Fiel tenu du roi à cause do son comté de Bou- 
lonnais (Arrli, nat., (\. 900M. 

Epive-Saint-Maiitin ( L'), lieu dit, c"' de Alanscpicl. 



EpiNETTE (L'), lief, c°' d'Afpères. 

EpiNKTTB (L'), h., c" d'Ardres. 

EpiiîETTE (L'), bois, c" d'Auxy-le-Cliàteau. 

Epinette (L'), h., c" de Busnes. 

Epi\ette (L"), écart, c"' d'Enqiiin. 

EpixETTE (L'), 11., c°° de La Ventie. 

Epinette (L'), écart, c'" de Lens (Cass.). 

ÉpiNETTE (L'), écart, c°* de Lesirem. 

Epinette (L'), li., c°* de Preurcs. 

Epinette (L'), li., c"' do Birboliourjj-l'Avoiié. 

EpiNETTEs (Les), II., c°* de Winiille. 

Episor, c°" de Marqiiion. — Spinetum in ji«//« "s- 
Irebnndensi, 880 (Hisl. de Fr., LVIII, p. '188E.; 
dipl. Caroli CaIvi). — Spiiioil, ii5o (cart, do 
Saint-Vaast, p. 827). — SpiiiHum, iip'i (in"° 
de Neofïiile, cb. citée p. 78). ■ — hspinoy, 1286 
(cart. de la Brayelle). — Eupinois, \\n' s. (Jon- 
([leurs d'Arr. , f" 2 5 r"). — Espinoij-lrz-Cnmbftii , 
1628 (Arcli. nat., J. 101 fi. 1" 772 v°). — Etpininj, 
XVII 1' s. (Cass.), 

Epinoy, en 1789, faisait partie de la (jouvoi- 
nancc d'Arras, chàlellenie d'Oisy, et suivait la cou- 
tume d'Artoif. Son éjjlise paroissiale, diocèse et 
dovenné de (iambrai, était consacrée ,i saint M- 
colas; l'abbé d'Ancbin présentai! à la cure. 

Epinoï, s°° de la f" de Carvin. — Spinrtiim, 11 (>8 
(Mir.'Piis. t. IV, p. 2i(i). -— Spiiioi , 1109 (alib. 
d'Hénin,d. 1 ). — Espinoij, xiii"*. (iiiW., I. 5). — 
Eupinoil in Carembaut . )99i (cart. de Saint-Pierro 
de Lille, p. 160). — Eupinni-en-Cnrnnbaut , 1290 
(cliap. d'Arras, c. B). — Eupiimoij, 1587 (Élec- 
tion d'Art, rejj. i, f 2()9 r"). 

Epinoy, cliàtellenic crijjée en comté en i5i4 et 
en principauté en iS'ii, dépendait du comté de 
.Sainl-Pol jus(|u'en 1707. A partir de cotte époipie , 
elle bit tonne du roi et releva de la tour du Louvre. 

Epino), f. , c"° de Berffuettes. 

EpiNov (L' ), ani-. b., r" rrAudrebeiii et île 
Bober(;ue. — Spinetitni , 1 i6() (ih. de Licqiies, 
p. il.) 

Epinot (L'), fief, c" do Bullv-Cirenay. 

Epinoï (L). lief, r"' de Doiideauiille. 

ÉpiNoi (L'), 11., c"° do Mi'niieville. — IJEspimiij, 
i385 (bull. Mor., I. VI, p. i3i). - L' E»p<nn,,i' , 
i()99 (alili. de Samer). — Letpinoye , 1795 (ovo- 
cbé de Boni., (i. 81, f 98). 

EpiNOT (L'), h., r" de Pibcn. — Expinny, 1795 
(évèché de Boul., G. 82, f 78). 

Epinoï (L'). b.. c"* de Sanicr. 

Epinoï (L') oh Fontaine-Brusmes, miss., c.°" de 
Di'svros, Crémarest et Menueville, alll. du ruiss. 
de la Poterie. • 



DKl'AliTKMKNT J)l l'A>-lli;-(. \l, \1S. 



i:5r. 



Ki'iyLBNiiKM, r. , c°° <lc- llaloniic-liicouart. — l'hihetie- 
hein, i3o7 (cil. d'Art., A. aa8). - • Piqumehem , 
iliaS (ibid., A. 68). — Picqueimhem , i3a3 (cart. 
(Ips chartr. df (iosnay, I. I, T 160). — Pinque- 
iielicm, i3-!ij {itiij., f <) r°). — Piquineheii , 1^07 
(Arcli. liât., P. 1060). 

Ki'iTRE, 11., c"° de Beiivieqiipii. — Diepiten, 1998 
(cil. d'Arl., A. 'i8,ti°9). — Diejyitte, xiii" s. (l'iid. , 
A. '17). — Depilte, 1/199 (comptes do Boavrpqueii , 
f° .'i r"). — Deppiete», i'tÇ)S (cil. de Saiiil-Berl. . 
n° 3()3i). — Dépites, i.'io.'i (comptes de Beii- 
vreqiieii, 1* 3 r"). — Despitres, i,").")3 (déclar. di'S 
liel's du Boiilonii.). — Haute, liasse-Ejntte , xviii's. 
(Oass.). — L'ICpitre, 1786 (Arcli. liai., Q. 900'J. 

ÉpnÉB ou Ei'RBS, h., e"° d'EcliiDglicn. — Les Pré», 
1398 (Arcli. liai., J. iiaS, n° ali). — Les Preijs, 
lâoO (liTi-. lie Saint- VVulmer. p. i4o). — E»prez, 
i3.5o (coiist. de Bouloun.). 

Ki'RlEn (L'), f. , c"° (le Wirwijjiies. — Leprier. xviii''s. 
(Cas.*.). 

Ki'RON (L'), liois. c"° lie Troisvniix. 

Ki'S, c"" d'ileucliin. — Eiz. 119*) (cart.de Thér., 
p. 75). — Ays, 1273 (cil. de Saiiil-Berl. , 
n° liai). — il», layô (cli. d'Art., A. lio). — 
Hes, 1396 (D. Bét., cart. d'Aiicliy, p. 39."! ). — 
Ez, in* s. (bull. Comité des trav. Iiistor. , 1897, 
p. a5i). — Ëepz, 1607 (Arcli. nat., P. aolJo). 

— Eez, i4i5 (cart. ms.ilu cliap. d'An-., f 35 r°). 

— Eyps, 1/1 a 3 (cart. deTliér. , p. 3îi3). — Dexz, 
i43o (Arch. nat., JJ. 998. n" 3, f -.îii v"). - 
Epz, iliUU (cari, des charitables de Bélli., f 1). 

Eps, en 1789, faisait partie de la sénécliaussée 
de Saiiit-Pol et suivait la coutume d'Artois. Son 
église paroissiale, d'abord diocèse de 'l'héiouanne, 
puis de Boulojfiie, doyenni' de Saint-Pol , était con- 
sacrée à saint Martin et avait llestnis pour secours; 
le cliapitie de Boulogne •^irésentait à la cure. 
Ept, 11. , c"° de Mcrlimont. — Esptj-lez-Saiiit Josse, 1 4()4 
(cueilloir papier hôt.-Dieu de .Montrenil, f 71). 

— Espy , xh-ji (cueilloir liiU.-Dieii de Monte). — 
Er.pei, 1703 (D. Grenier, fiefs du Pontbieu). 

Dépendait anciennement de la paroisse d'.\iron- 

iS6lre-Uame. 

Eui'iiiEji, b., c"" d'Oulreaii. — Eqiiiiijnieheiii , fin 

xiii* s. (cil. d'Art., A. 919). — Eiikinguehem , 

i338 (mém. Soc. arad. de Boul., t. XVI , p. 139). 

— Enquinquehem , 1890 (Arch. nat., J. lia.'), 
n° 19). — Enquiiifjhem , 1898 {ibid., n" ai). — 
Enfruinf;lien , i,")o() ( terr. do Saint- VVulmer, p. 78). 

— Esqmngheii, lâ,")'! (cueilloir de N.-D. de 
Boni., G. 91, f° a8 v°). — Esquihen, iDfiii {ibid., 
f 1 1 r"). 



Ei.iuini!, II., r"* de Tliicinbroni-. — Escuiret, 117 
(cb. de Honty, p. ai H). 

Ei.iiiiiiiK, c°"d'lleucliin. — .S'iire, io.5i (ili. de Sainl- 
Berl. , n° 73). — Escurœ, iiati (D. Bel., cari. 
d'Aiicliy, p. 3.">). — Scures, xii' s. (cart. de Saint- 
Georges, 1* 98 v°). — Scirei, laai (cb. de Saint- 
Bert., n° 658). - Scbnes. ia-j6 (i/<i./., n' 686). 

— Eschire», 1997 {ibid., n° 7'o). — Eschieren 
I9a7 (ibid., n" 71a). — Etkieres, 12 Sa (ibid.. 
n" 9<)7). — Skieres, l'u'i'? (Moreaii, t. CLXIII. 
f 7I) r"). — Esliirit, 19.17 (cb. de Saint-Bert . 
n" 1039). — Esquire-lèt-Heuchin , ifiiH (bull. 
Moi-., t. II, p. 319). — Etquires, i5i5 (Arch. 
nat.,J. ioo5,n° 9). — Escuùires, i7".o (Saugrain. 
p. 33i). — Esquire-lez-lieriritine Heuse, 1739 
(Maillarl.p. 3.')). 

Eqiiirro, en 1789, faisait partie de la séin'- 
cliaussée de Saint-Pol et suivait la coutume d'Ar- 
tois. Son église, d'abord diocèse de Tliérouanne, 
puis de Boulogne, doyenné de Saint-Pol, secours 
de Bergiieneuse. était consacrée à sainte Marie- 
Madeleine. 
Errostadk (L'), aiic. nom de la branche gauche de 
l'Aa, aujourd'hui la Bivikre-bks-TannivI ns, et d'un 
quartier de Saiiit-Omer. — Erenbnrstade, i3o'i 
(arcb. de Sainl-Onier, G. 860). — Everbnslal, 
l'Un (bull. Moc, t. VI, p. 5o8). - - Arenbos- 
tatle, i348 (bosp.de Saiiil-Um.. B. 36, n' aoj. 

— Everbostaide , i359 (Giry, reg. municlp. . 
11° 8'i). — Arhostade, i386 (liosp.de Sainl-(tm., 
B. 9, p. 16). — Erbostade, \'ir\b (cart. des 
chartr., f° Sa r°). — Erhoustnde, l'io'i (bos|i. 
de Saint-Om., B. !i. n° 5). — Erboestal, i '160-1 .'i63 
{ibid., bôpil. Saint-Jean, E. «6). — Erhonstn . 
iSa'i-ioa.") {ibid., reg. E. ôi). — Arbosladt, 
i54i (Pagart d'Hermansarl, le Baill. de Sainl- 
Om., p. •!96). 

EREiiBABCOiiRT, b., c"° de Quesnoy. — Erenboldciirl . 
1079 (l). Bét., cart. d'Aucby, p. 19). — Erretn- 
hnlcurt, 1 1 îo {ibid. , p. 38). — Erenbaucort . i i a3 
(cart. ms. d'Aucby. P to v°). — Remlmlearl . 
I la'i (D. Bét.. cari. d'Aucby, p. /16). — Hmmhe- 
corth, V. iiâa (petit cartul. de Dommartin, 
I* âo v°). — Kemlmichnrl , 1161 {ibid., (' 56 v°). 

— Reinberchort , v. 1 180 (ibid.. 1" 79 v*). — Eren- 
hnlcnrt, laoâ (D. Bét., cart. d'Aucby, p. 98). — 
/îaim4ocor«, xiiTs. (obil.du chap. d'Arr. . P -'1 r"). 

— Frenliaucourt , 1875 (Arcb. nat.. J. 790. 
n° 98). — Hambaucourl , xiv' s. {ibid., P. 187, 
f Sa r°). — RembaucnurI . i 007 (Boutbors). — 
Ereinlmucmirt , ir>i8 (Arch. nal., J. 711."). n" /17. 
f° I '1 ï"). — Harninbncoiirt . \\i' s. (arcb. Hii 



13G 



DEPAIiTEMKM DU l'AS-Di: -C.Al.AiS. 



i(jii7). — lirimbmicourt , ^viii' s. (Cass.). 
)Cotirt (cad,). — Erenihocourt (c. min. 



Noid.B. 

— RumL 
int.). 

Ebgnï, c°° d'Hucqueliers. — Erm . 1197 (ahU. de 
Cercamp). — Ergni , 1257 (lay. du Très, descli., 
l. III, p. 3676). — Kmy-eii-UouUenoi» , xn' s. 
(Aicli. nal., P. 187, f° 90 v°). — Enegni), i4i5 
(niém. Soc. acad. dp Boul., t. VII. p. 4). — Ai-ny- 
e)i-Boullenois , 1 '461) ( Arcli. iiat. , J. 1 oo3 , P 1 5 v°). 

— Artfçnti, 1 /17G (ibid. , J. 807, n" a<)). — Aij^y, 
1 â 1 5 ( ihid. , J. I oo.">, n" 2 ). — Arjmy-cn-Ax , 1 5 1 8 
(iltid., J. 7()r), n° 47, r ai v°). — llei-f^ny. 1715 
(évtVIié de Boa!., G. 36, f' 30). 

Er(fny, on 1789. faisait parlif de la séné- 
chaussée de Houlof[ne et suivait laciutumede Bou- 
lonnais. .Son ('jjlise paroissiale, d'aliord diocèse de 
ïhéronanne, doyi'uné de Kaui)ueiiil)erj;ues, puis 
diocèse de Boulogne, doyenué d'Alolte. était con- 
sacrée à saint Léger et avait Aix-eu-Ergny pour 
secours; l'ahhé de Ruisseauville présentait à la 
cure. 

Maiadrerie fondé.' au xiiT s. el réunie en i(M)l> 
à riiôpital de l'erncs. 

ERC0^^^; (L"), li., c"' de l'esliibert. — L'lliri;oiine. 
1790 (aldi. d'Ktrun). 

ÉnuiMEs, lief, c"' de Saint -l'ol, dans la banlieue, 
mouvant du roi à cause du diAleau de Sainl- 
l'ol. 

Enii.Nï (1/), lieu dit, c"" de V.'riinclliun, .lu li. d.' 
Menty. 

EiiiN, c°" d'Ileucliin. — llcnii, 1 1 13 (D. Bel., cari. 
d'Aurliv, p. 98). — Eriii, 1187 (Mineus, I. 11. 
p. 819). — £reiM, 1171 (Moreau, t. LXXVI, 
f° 85). — Erin(;, 1 177 (cli. deRenty, p. aig). — 
Dérin. iÎ3o (Ardi. nal., JJ. 988, n" 3, 1' a-j v"). 

— llénn , V. ii)i2 (Tassart. pouillé, P" aoti v"). 
Krin, en 1789, faisait partie de la si^nécliausséi' 

de Saint-Pol et suivait la coutume d'Artois. Sou 
église, d'abord diocèse de Tliérouaime, doyenn.' 
d'Hesdin, puis diocè.se de Boulogni', doyenné de 
Fillièvres, élait consacrée i\ la Maileleine ; l'abW 
d'Ancliin présentait à la cure. 

Enivii.i,K,b.,c"'' du l'orlel. — Henryville , i.'Joii (tiTc. 
<le Saint-Wulnier). — Henrivitle, ih'M\ (nialicl. 
d'Outreau). 

KiiMicoiiiiT, anc. vill. dispiini. c'd'HauieliMCotirt. - 
Heriimecort, 1171 (cari, du cliap. dWrr. , n" 87). 

— ErmincorI, l'Ui (Moreau. I. (iXV. ftjo). — 
Eriiieiicicort , iai3(carl. du chap. d'Air., n'ia.")). 

— Ennenchicouis , v. l3oo (rart. des rliapidlenies 
d'Arc, r 1 33 v°). 

KiiMiT-toE (L'), bois, c'" de Blan(lei-i|iics. 



Ebmitase (L'), f. et lief, c"' de Kressin. 

Eubiiage (L'j, f. et miss., c"' de Wimille. 

EnMiTE (L'), ruiss. , c'" de Baiucibun. 

Ebmitf. (L'), bois, c"' de t')ivcncliy-en-(jolielle. 

ER^A^■cotmT, b., c°° de Wailly. 

Eb>estal, lief, c'" dWrras. — Amcslal . 1 19'! (Jon- 
gleui-sd'Arr., f ti \"j. 

Ebny-Saint-Jcubs , c°" de Fanqueiubergues. — 
//mil/. Iiti3 (rart. île Walteii. 1° i44 v°). - 
lleriii, iiSo (cb. de l.icijHes. p. 3a). — Erm, 
1187 (cb. de Saint-Berl., n° 3.")3). — Eiegni , 
Ergi, 1948 (1"' cart. d'Arl., {° 93 v°). — Ergtiy- 
dessinis-Bnmmy, j353 (cb. de Saint-Bert., n°i66o). 

— Arny -en- Artois, r'iôfl (Arcb. nal., J. loo.'f, 
f i5 \°). — Ergiiy-Snint-Julien , 1761 (Bibl. nal., 
ras. fr. 854fi, f 87 r"). — Hargnies. 1788 (aivli. 
de liélb., G(i. 5()). 

Erny-Sainl-Julien, en 1789, faisait parlie de la 
sénécbaus.«ée de Saint-l'ol et suivait la routunu' 
d'Artois. Son église, d'abord diocèse de Tli'"- 
rouaniie, puis de Boulogne, doyenné de Boniv. 
élait consacrée à saint Julien. 

Eroiièbes, c"<rAu\\-le-(^bà(eau. — Esqnieres, xn' ^. 
(p' cart. de Dommartin, T d"] r"). — Erlmn-es . 
Ekere»^ ELyeres, laoa (D. Bét., cari. d'Aiicby, 
p. 84 et 87 ). — Erquere», Erquierea, 1909 (abb. 
d'Aucby). — HèrLinvu. la:").! (I). Bét., cart. 
d"Aucb\, p. 187). — Erkierps, 1345 (malicl. 
d'Hesdin, p. i48). — /Irijiiieic», iâi5 (Arib. 
nat., J. ioo5, n" 9). — Erqntèret-lrtFnnlttinrs , 
1789 (Maillart, p. 93). — Eiqiner, 17(11 (Ving- 
tièmes, t. CLWXVl). 

Erquiéres, en 1789, faisait parlie du bailliage 
d'Hesdin el avait une coutume locale rédigée en 
1 r)07, suivant celle de la prévoté de Doullcns. Son 
église, diocèse d'Amiens, doyenné de Labroyc 
élait l'annexe de Kontaine-l'Etalou. 

Ebtebecque (L'), ruiss., c"" d'Audembcrt, alTl. de la 
rivière de Noirbemo. — Ettrehrke, v. i4oo (leir. 
d.' Tliér.). 

Ebulle, lief. r"° de Verquin. 

Ebviu.ebs. i°" de Croisilles. — hiviler, iiig (;ibb. 
d'Ktrun, il. 1). — HvviUnr, 1 i8ô (cart. du cliap. 
d'Arr., 11° i4). — Hirviler, ii4o (ibid., 11° 16). 

— Hervileir, 1 1 .5 2 ( tbid. , n° 19). — Hervilin-, 
V. II. 54 {ibid., n° sS). — lerviUr, ii.')4-iir)9 
{ibid., n" 98). — Irvilnr, 1180 (bull. bistor. ilu 
Comité, 1896, p. 999). — li'rrili^ir, xii" s. (abb. 
d'Ktrun, I. 9). — Hyervileyr, 1179 (titres de 
Haute -Avesnes, p. i4). — Ymillare, Yrvileil, 
xii° s. (cart. de Sainl-Vaast, p. 379). — Errileir. 
xii' s. (iV/i'rf. , p. 979). — llerriler, i94i (cart. d."^ 



DKPAllTKMKNT nU PAS-DF.-CALAIS. 



137 



(■lii.p.-ll.'n. d'An-., f (H) ï°). — Eniler, x-'Jili (i4.V/., 
1" 17 r°). — Hiervité, laSf) (Mor-oau, t. OLXXVl, 
f iier'y — Derviter, laH'i (ili. d'Ail., A. i->'>). 

— Ervilè, tagS (cart. d'Arl., A. a, f 7 v°). 

— YercUer, 1261 (censipr d'Arr., P 42 v"). 

— Ervillier, lervitler, i3ao{carl. de Saiiit-Joan- 
cn-l'Estrée). • — ■ IlerviUev, iio<) (cart. de Ma- 
rœuil). — Ervillers, i565 (coriiplps de Saiiil- 
Vaast, f° 69 r°). — lliTiilcis, ly.?;) (Arrli. iiat. , 
X". ()3i3)'. 

Krvillers, eu 178<), dépomlail parlii" du liail- 
lia(;e dp Bapaump ot partie di' celui de HiHliiinc. 
Son éjjlise paroissiale, diocèse d'.\rras, doyenné (Te 
Bapaurae, était consacrée .i saint Martin et avait 
Béhajjnics pour secours; révèque d'Arras conterait 
la cure. 

EsiinoijssAnT, lie!', c"' de Saint-Pol. 

Esc\DK (L'), lief, c'" d'Aire -sur-la -Lys, mouvant du 
cliàlean dudit lieu. — Le. fief dv l'Escade, séant 
à Mniiicn, Hoiilleron et nilleirs. en In hniihi'iic 
d'Aire, lOSp (Coli.erl, Flandre. I. lAWIII. 
r.77r"). ' 

EscALLES, c°" de Calais. — Scnla, 877 (cart. Silli., 
p. 194). — Scalœ, loîio (cli. de Saint-Berl., 
n" 70). — Scalps. 111'.! (jirivil. coniit. (lisn., 
P 1 r"). — Scalœ Ikrlininiœ , viii° s. (Lanih. 
.\rd., p. 17<)). — Escales, i'-!i)7 (cIi. dArt., 
A. i43). — Escaiths, xah'i (cli. de Saint-Herl., 
n° 'io5(j). — Haute et basse EscaUes, i.")8/i (Arcb. 
nat., KK. log.")). 

Escalles, en 178(1, faisait partie du l'ays-Be- 
coïKpiis, ressort de la justice royale de Calais, et 
suiiait la coutume d'Amiens. Son éjjlise parois- 
siale, d'aliord diocèse de Tliérouanne , doyenné 
de Giiines, puis diocèse de Boul(>(;ne, doyenné de 
Marck, était consacrc'e à saint Maxime; l'évèque 
de BoulOiiiiie conférai! la cure. 

EsciLVKNT, h., c"° de .Saint-Venant. — Esruillevent , 
i().jf)-i66o (Colbort, Flandre, t. LXXXVIll, 
i^ 3.');) r°). — Escalven, xviii" s. (Cass.). 
Arrière-lief dn cliàteau d'Aire. 

Esc.iMKS, h.. c"° de Condclte. — Scumnœ, 838 (cart. 
Sitli., ]). 160). — Scames, 1807 (liiill. .Mor., 
t. VII, p. 038). — Esliemuies , ilii-i (se. d'Art., 
n" 734). — Escnmsmes, v. li.iô (D. Ilrenier, 
t. I.IV, f 006 r"). 

Fief tenu de la principauté de Tinj;rv. 

EscAniioTF.niF. (L'), fief, c"' de (iuarbecque. 

EscAHBE, fief, c"" de Saint-Omer-t^ipelle. — Carde. 
iiiiC) (niém. Soc. acad. de lioul., t. .\lll,p. 437). 

— Escnrdes. i()8'i (liosp. de Saint-Om., B. 19. 

n' '.:,). 

PAs-i)i:-cii,\is. 



EscART, lief, c"' de Luiiilires. 
Esc.iiiKVAi,, 1'"', r'" d'Ilainlilain-les-Prés. 
EsciiouKT, 11., <"' de Ea (foulure (Oass.). 

EsCI.Klil. loir Eci.ÉMÏ. 

EsconAiiDEiiiK (L), fief, c" d'Ilinges. — Lescnhor- 
deric , i'i,")G (cart. des charir. de (josiiav, I. I, 
r» 3o8 r"). 

EscoeuiLLES, c."" de Lumlires. — Seules, io84 
(clironic. Andr., p. 35i). — Scoles, 1 1 11) (cari, de 
N.-l). de Saint-Oiiier, 1" i r"). — • Schula;, 117'! 
(cil. de Eicques, p. 5a). — Scoilles , 1189 (cli. 
de Samer. p. 45). — • Shuele», 1220 (cliap. de 
Sainl-Om., G. 3627). - — Esciieles, f>!io (cli. 
d'Art., A. 8, n" 3). — Escaelles, i3o2 (Md. , 
A. 183). — Eicoeiilles, lôaâ (hiill. Mor., t. IV, 
p. y3fi). — Esquellea, EsqaeuHes , i559( partit, 
de Thér. , p. 343). — Escnenlle , i6;)'i (Epi(jr. , 
Ilucqiieliers, p. Ga). — Esceulles, 1720 (Sau- 
jjraiii, p. 334). — Equeulles, 17a.") (éviklié do 
Boni.. G. 3i I. —■ Ecuetl, 1739 ( proc.-verli. coul. 
de Sainl-Oni. I. — Equculc . i-^ùw (Expillv, I. I, 
P-a39)._ 

Esc(puilles, en 1789, faisait partie du bailliage 
de Sainl-Omer et suivait la <i)utiiiiie d'.\rt<)is. 
.Son église, d'abord diocèse de Tbérouanne, puis 
de Boiiliigiie, doyenui' d'Alqiiines, secours de Siir- 
ques, (Hait consacrée à la Vierge. 

EscoGEAi , fief, c"" de Bajus, tenu du roi à cause du 
rbàleau d'Arras. — Les Oijrraax . 1709 ( Ving- 
(ièmes, t. I.VIII). 

Esi:oii\i;, fief, c"" de lîeaumont et de Quiéry-la- 
Molte. 

EscoijART (L') on EcoiAnx (L'), t., bois et lief, c" 
d'Heuringliem. — Eseore, 1299 (Courtois, p. 81). 

— - Scura, i3o'i (arcb. de Saint-Omer, G. 860). 

— Leseore, xiv" s. (Arcb. nal., 1*. 187, T 8a r"). 

— Lesclioire, i435 (cb. de Saint-Beit., n" 2763). 

— Lescnivre, \!i-jh (bull. Mor.. I. III, p. 79).— 
Ijsscnire , 1496 (arcb. de Sainl-Ouier, G. 807'). 

— E'Escoire, 1739 (Maillarl. p. 29). -- Lequ- 
(;art, xviii" s. (Cass.). 

EsconiTE (L'^, 11,, c"' de Tardingben. 

EscnKRiErx (L'), anc pn^iis d'Artois qui comprenait 
Hénin-Liétard et ses environs. - l'aj^uf Cirbitt. 
9()'i (cb. de Saint-l'ierre de Gand, 11' 35). — 
Scirhiii . 1 o5(J ( lay. du Très, des cb. , t. 1 , p. a 1 // ). 

— Piifrits Scarlieius, 1109 (Du Cbesne, m"" de 
Bétli., pr., p. 303). - — Escrebiu , 1329 (cb. 
d'Arl.. A. ôoT), n°l). — Eserrhieu, i36i (cliap. 
de Lens. 

KscnEiuEi;x (I/), miss. i|ui prend sa source àtjuiéry- 
la-Miitti' et se jette dans la Scarpe. 

18 



138 



l)KP\i!Ti:MK\ï Dl IMS-DK-CALAIS. 



KscLssKRjK (L';, lii'l, (■'" de Sainl-Unier, tenu du roi 
à raii-ie (lu cliiU. diidit lieu. — VEscucerie, l'ia.'i 
(lart. de N.-D. do Sainl-Oiiier, P laa v"). — 
L' Ksriif chérie , alins l'OifUanicrie , i6a3-l63i 
(reg. aux (iefs, f° 56 v°). 

Ksi;iiANGE nu EiiiuNGK, L. et fief, c " de liezlngheni. 

— Lvs Gmiiges, xviii' s. (Cass.). 

Ancienne haronnic (drertion de juillet 1763). 
KsMONF.BiE (L'), h., c"' de Wimille. — L'Espairnerie, 

V. iSaD (cueilloir de N.-D. de Boul.). 
R^îpvijMKS, fiel', c" de l'élhune, ancienne pairie. — 

Eij>(ii;iii , Mn" s. (rliap. de Saint-liartliélemy, c. 1). 

— - EspHjriiij, 1779 ( Arcli. nat., P. tioiO). 
EspEi.LKcji'Es, anc. fauliourg de Guines et ancienne 

paroisse. — Spdhca , 108A (chronic. Andr. , 
p. 783 a). — Sprlhcha, 1182 (cart. de Bonr- 
l)Our;;, n" 7'i). — Spfllrra, v. laaS (clironlr. 
Andr., p. ISo36). — Spnrlel.a, 1190 (cli. de 
Licqiies, p. 64). — Espelkhf, iig'i (clironic. 
Andr. , p. Saf) h). - Spi-Ui-I.c, 1 aaX (ihid. , p. 81)7 a). 
--' Spelln-a', 1358 (iliiiL, p. 157). — Lu maisun 



iialadi's I, 



■prc 



,lr Sp,mi.,->, i-.r)7 (Morean. 



l. CI.XXIX, 1" 198 r'). - Spelkhr w Gumit-s. 

SpMarl; , Sprllarl.f , i5,')() (terr. angl. du (lalaisis. 

f '18). — Esplmi. 1583 (tfliT. du Pays-Recon- 

quis, r ao r"). 

Une nialadrerie , ilmnim loprotnnim de SprlM.i , 

avail l'Ié ('•lalilie. à la lin du vu" s. , dans celte pa- 
roisse. 
Ksi>hi\A.M;K (l."j, II., c"" d"llallo\. 
KsPKiiANCE (1-'), écart, c"° d'Ilaiicourt. 
Ksi'iEii (L"), lief, c°° d'Aire-sur-la-i,\s. tenu du roi 

à cause du chàlean d'Aire. 
Ksi'iNOY, I., c"' (le Clcripies. au li. d'Audenlort. 
Ksi'iNoi , fiel, c'^d'Heuringlieni. — L'Espinoij, i5a.") 

(cari, des cliartr. du Val-S"-Alde|;., 1" 37/i v"). 
Ksi'iNoi (I.'), 11., C" dr' Pilieni. — L'Expinois, 

\ïiu° s. (Cass.). — Expiiiiiij-lr:-Sniiil-Oiiier, 1679 

(consl. i;'"' d'Art.). 
EspiNOï (L"), !■ , c"" de Rcliergue. Spineliim, 1 1 ad 

(clironic. Andr. , p. 79.") n). — Spiiiai, ia'17 (cari. 

de Tllér., p. 161). - L'Espinmi. i.^ia (aveu 

d'Aiidrelieni). 
KsouEBDES, c" de Lunilires. — Sqntidia, S.')7 (cli. 

lie Saiiit-lierl., n" 3g). — Sijiicrda. 960 (cari. 

Sitli., p. 80). Swcidfs, 1166 (cil. de Sainl- 

Iterl., n" ■>oi). — Zireida , 1175 (ibid., u" a(!r>). 

— Siicnlan , 117.^) (cart. de Saint-din., 1* 10 r°). 

— San-des, 1178 (cli. de Sainl-Iierl., n" 289). 

— Zireidcs, 1200 (cirl.dc Walten. {" iGi v"). — 
Esqwnhs, \-?.ho (cli. de Saiiil-Iîerliu. n" S(>(i). 

— Exciirrdis. i-..'io (dl. (l'Arl.. A. 8, n" 3). — 



Sqiindes, laôo (méni. Mor. , t. Xll. p. 1S9). — 
Schtiprdes, lagS (ch.de Saint-Iiert., n" i3.>3). 

— Eslaieides, iSig (cart. de N.-D. de Sainl-Hni., 
anniv., 1" gg). — Esquerdes, i365 (cart. de \.-D. 
de Saint-Om., f 101 v°). — Escueidcs . \\\' s. 
(terr. de Houlle, T Ga r°). — Escoiii'i<les , i'i.'iS 
(hosp. de Saint-Oni., lî. 27, n"3). - Eêquerdrcs . 
i()3i (reg. aux liels du cliàt. de Sainl-Oiner). 

— Querde , l'jhç) (Vingtièmes, I. (ÎCLXIV). 
Esquerdes, en 178g, faisait partie du liailliage 

de Saint-Omer cl avait une coutume parliculiéie 
rédigée en 1507 suivant la coutume d'Arloi». Son 
l'glise paroissiale, d'aliord diocèse de Tliéiouaiine, 
doyenné d'Arqués, puis de Boulogne, doyenné de 
Bléqiiin, était consacrée à saint Marlin et avait 
Leiilingliein pour secours; l'ablié de Saint-Jean- 
au-Monl-lez-Tliérouaiine pré.sentait à la cure. 
lisi.ii iscoiinT. fiel' et anc. cliàt. , c"" de Reaunierie- 
.'^aint-Martin. 

J'oir SAlNT-MAllTlN-n'EsoUINCOOnT. 

EssABs, c"" de Itélluine. — Snit, 1087 (DuCliesne, 
m"" de Bétliuiie, pr. , p. 3l>3). — Surta, v. 1 tgo 
(cari, de Saint-liarlliélemy, 11° 8). — Snrli , laaa 
(//<!>/. , II" 43). - h'x San, t3o8 (cart. des clia- 
ritaliles de liétll., 1" la v"). — Exsnt-t , wiii" s. 
(Cass.). - .Snrs ou &»«r( , I73g (Maillart, p. ■>■?.). 
Essars, en 1789, était un liameau de Uélliune 
et dépendait de la paroisse de Saint-Vaast. 

ï^ssahs (Les), lief, c"" de Carency et de Villers-au- 
liois, tenu du château de Béllinno. 

EsSAiis, fiel, c"' de 'rillov-lez-MoIllaiiics. tenu du roi 
à cause du chat. d'Arias. 

EssvRT (L'), f., 0°° de Longl'ossé. 

EssABTS OH EssAns, 11. Dl fiel, c"' de liucipiov. — 
l.i Snrl , 1355 (ni°° de Neufvillo, cli. citée p. 97). 

— Sartum, laoG (Le Carpentier, pr. p. 3i). -- 
Eiinrt-lèn-lhicquiiij , xviii' s. (Cass.). 

EssAKTS, fief, c"° de Couves. — Sun de (ioiivcs , 
i5o3 (arcli. du Nord, chamlire des coinples). 

ESSAILT. I «iV GnosSE-EssAl l.T. 

EsTAiiEnfitE (L), 11., c"° d'Eperlecqiies. 

EsTAimsNE, fief, c"° de Ouesipies. 

EsTEi.EN, lief, c"° de Racquinghein. 

E.STF.v ELLES, c"" de Lons. — SicvIeH, Stm-ti'ii, Eslr- 

viln. i3o3 (ahh. d'IIénin, I. 1). — Eslrvciirs, 

mli'i (cil. de Saint-Pierre de Gand, n" 7^19). — 

Esti'rlrs, xiii" s. (alil). d'Hénin, 1. 5). 

Eslevelles, en 17X9, était un simple hameau de 

la Klandre wallonne, annexe de Pont-à-Vendin . 

au diocèse de Tournai. 
EsTiKMiiEi:oi K. lief. c"' de Clenpies. - Slivnil'éqne . 

i:.'ia (a^ell de Toiirnelie,,,. Rosm. Recherches. 



nKPARTKMKNT DU PAS-DK-C \LAIS. 



i:i'.) 



|i. 23.'i). — Stii'i>bee<iitr , i,j/i3 (lerr. «le T.mi- 
nelii'in). 

EsTlEilBKClJCK, Cluil. cl licl', C" clo LoUcll'.'S. .S'fdlH- 

hecca [lire : Stainliecai ] , loSA (cliroiiic. Andr. , 
p. a83). — Eslaiiibeie , xiii' s. (cli. d'Art., A. 
/17, n" tli). — Esleiibèhr , t'io-j (cart. des iliarlr. 
du Val-S'°-Ald<>(;., f 93 v°). — Estiembèlx, l'i.l-.! 
(ihid., C 315 v"). — Eatiemhccquc , i5'i3 (iliid.). 

— Eiliciiilmiue, i5'i4 (fiefs tenus du oliàleaii de 
Tourni'liem). — Stiembec, 1735 (éviV-lic de Boni., 
G. 3i, T' 254). —Etliemhfdy i76' (Expiily, I. 1. 
p. 239). 

Fief tenu du château de Tourneln'ui. 

EsTiEMiiEUCQ, lieu dil et iief, i"° d'Audenilierl. — 
Ksterheiq, 1701) (nvi-u de Kiennes, P' i()"). 

EsTiENVums (Les), lieu dit, auc. éiart, c"" de Saint- 
Maitin-Boulfljjne. — Eslienvert entre Hadouaire 
Il li> (Ircbrudcrir . 1 .">o() (lerr. de Sainl-Walmer, 
p. ,',(■,). 

EsT-Mo.M, 11., c"° d'Kperlecqiies. 

EsTocoi- r-T (L), llef. c"" de Mainelz, au liani. de 
Marllies. 

E.ST011.1.E (L'), fief, c"° de Saint- Venant. 

EsTOQUOï (L'), bois, c"° de Vieil-Hesdiu. 

EsTR-tcELLES ou EsTHASSELLE ( L' ) , !.. ("' d' Airc-sur-ia- 
l.ys, s"" de Saint-Quentin. — K.Tliitsella . 1190 
(abli. de (iercamp, r. i). — Eslnn$rles. 1^77 
(abli. de llam, I. j). — AViwW/m, i3->i) (fh. 
d'.Al'l., .\. 5o'i). — LfsUnceUi' , xvni" s. (Cass.). 

— Eslraulle, 1769 (Vin,';lièuies, t. l)CX(i). 
EsTRASELi.E , écart, r"° de Bcuvry. — Esirncel , x\ui' s. 

(Cass.). 

Des fondations {jallo-romaines et diverses anli- 

(piilés de la même époque ont été découvertes en 

cet endroit. 
EsTBAïELLE, 11., c"" de Divlnn. — Eslrairllex, w' s. 

(comptes d'Art., f 3 r"). — ExlrrcUo. , \y\i\' s. 

(Cass.). 
EsTBÉE, c"" d'Etaples. - Sli-uUe. laa'i (cari, de 

Thér. , p. 118). — L'Entrer, i2')-j (lay. du Très. 

des cil., t. m, p. 3()8 6). — Extréex , i;>6o (cart. 

de Doinmartin, I* i ■.! r°). — Slrn>l(p, Eslréex-en- 

Eslriiili's. lagH (cli. d'Art., Ricouart, p. 'i5:>). 

— Eflrérs-nnprh- Mmisterurit , x\\' s. (Arcli. nat., 
1'. 137, 1^ 8-3 r"). — Dextrérs-sur-Ciinchr . 1 'i3o 
(Arch. nat., JJ., 998). — Eslrées supra ùmliam, 
V. i.')i3 (Tiissart, pouillé, 1' «ki v"). — Elrée, 
1700 (évédié de Boul., G. 3i, T 'i4). — Eslré . 
wiiT s. (Gass.). 

Eslrée, érigée en durlié-pairie en lO'i.^), laisail 
partie de la sénéclianssée de Boulogne en 1789, 
ancien ressort judiciaire des bailliages réunis du 



Clioquel, Etaples et Belleluiitaine. .'1 snit.Ml la 
coutume de Boulonnais. Son éj;lise, d"abi>rd dio- 
cèse de Tbérouanne, doyenné de l'aiHiui^inbcr- 
gucs, puis di' lîoiilcpgni', doyenné de Krenci|, 
.secours de Ni'Uville-siir-Montreuil, était consacrée 
à saint Oniec 

EsTnÉE (L') '(H Lkstiiée, auc. quartier d'Arras, dans 
la liilé: anc. fief ou pouvoir. — Siratii , 1 177 (cart. 
du cliap. d'Air., n" fià). — L'Etirée, 1 188 (titr.-s 
de Haute-Avesnes, p. ai). — Lettrée, xiii' s. 
(Jonglcui's d'Arr. , 1° 30 r"). 

EsTiiÉK-Br.ANciiE, c°° de Norrent-Kontes. — Enlréen, 
1157 (cart. de Tliér. , p. 27). — Strérs, )2o3 
(cil. de Saint-Bert., 11° AOS). — Slreif, laaS 
{ibid., n" Cyôo). — Estrein , i23o (abb. de llam, 
1. 1). — L'Estrée, 129,') (abb. de Chocqucs). — 
Estrées, i4oo (Arcli. nat., P. 187). — Eslrehem , 
V. ifiia (Tassarl, ])0uillé, 1" 207 r°). — Extrée-lu- 
Btaiiehe, I.T28 (Arcli. nat.. .1. 1016, T 379 v). 

— Eslrées-le:-Fléel,niel, xvm' s. (bull. \Ior.. 
t. Vlll, p. 99). — Esiréeblaiiche , wiii" s. 
(Cnss.). 

Estrée-BJanciie, en 1789, faisait partie du bail- 
liage d"Aiiliigny-la-Marclie et avait une coutume 
locale rédigée en 15117, suivant la coutume d'Ar- 
tois. Son église paroi.ssiale, d'abord dioce.sc de 
'l'iiérouaniie, puis de Boulogne, doyenné de Bomy, 
était consacrée à saint Vaast et avait Fli'cliinid 
pour secours; l'évèque de Boulogne conférait la 
cure. 
EsTniE-CAi (.111. c'" d'Iloiidain. — Entrées. 1 09(1 
Mira^ns, t. 11, p. Ii46). — Strees, iiô'i-iiSg 
(cart. du cliap. d'Arr., n" 38). — Streiet, ii()8- 
ti()9(i'"(/.. Il" 33). — Slrntie in Cnlrlieia, xiii" s. 
(ol)il. A du cliap. d'Arc, P" lofi r"). — Ettrées- 
en-le-Cawhie, 1283 (cliap. d'Arr., c. Di\ers). 

— Estrém-eu -la-Cliaueie , 1298 (cart. d'Art., 
A. 2, r 7 v°). - Entrées -en- le -Cuulcliie. I.5oi 
(Doiiay, m"" de Bétliiine, pr. , p. .")8). — Eslrées- 
hi- Caucliie. i.")oi (Arcli. nat., J. ino3). — Es- 
Irée-Cauchie , 1720 (Saugrain, p. 33i). - Cnii- 
chie-lès-llnudaiu , fj'-U) (Maillarl. p. i3). 

Eslrée-Cauiliy faisait parti'^ de la gouvernance 
d'Airas en 1789 et aiait une cciiitnnic locab' ré- 
digée en i.")07 suivant la coiilunie d'Artois. Son 
église paroissiale, diocèse d'Arras. doyenné d'ibiu- 
dain, était consacrée à saint Pierre; le chapitre 
d'Arras pressentait à la cure. 
EsTnÉti.i.ES, c" d'fctaples. — Strate, iiji (cli. 
d'\rl., Ricouart. p. 'i^j'-i). — Estraiellcs, il3->- 
ii3,j (méiii. Sdc. acad. de Boni., p. '1 1 '1 ). — 
Strailes, 1117 (carlul. <le Saint-Jo-ise- siir-Mrr, 

18. 



l'iO 



DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



f 5 r"). — lislrirlps, 1)3 'i uM., 2' part. , 11° 'j ). 

— Kstraheles, ii.'ii (ibiiL, f 12 v"). — Eslraelis, 
1 i5o (p' rart. de Dommarlin. 1" lu v°). — Slro- 
heles, 1 170 (oh. de Lirqu(!s, p. 5o). — SlracUœ, 
ii6(| (cari, de Saint -Augustin). — Strwics, 
1 173 (la Maiadr. du Val, p. 70, pièce n" 1). — Slra- 
heliE, 1 177 ( cari, de Tliér., p. U-j). — Eslraieles. 
1227 (cart. de Sainl-Josse-sur-Mer, f° li v°). — 
Enti-ayvUes , 12."):! (rart. de Domniartin, f 11 r°). 

— Eslrcd, 12 63 (cil. d'Art., A. iS. n° 5). — 
F.sirach. I2()() {ibid., f 17 \°). — Eslrayelrs . 
Estrnielps, Extiaffles, l'An (axeii de Maiiitenay). 

— Eslriehs , \ii' s. (terr. de Dommarlin). — 
Eslrni'lles, v. lôia (Tassart, pouillé. f 202 v" ). 

— Esiriflh's , i55o (cousl. d<- lîoulunn., p. 85 r"). 
Ksiréelles, en 178g, faisait partie de la séné- 

diaussée do Boulo(;ne, ancien ressort judiciaire 
des linillii(;i's réunis du Clioquel, Ktaples et Helle- 
fonlainn. Sou église paroissiale, d'ahord diocèse 
de Tliérouanne, puis de Bimlogui', doyenné de 
Frencq, était consacrée à saint Ouier; l'évètjue 
de lioulogne présentait à la cure. 

EsTBKKLi.F.s, 11., c'" de Divioii. 

EsinKK-W AMiN , c"" d"A\esnes-le-(;omli'. . — Slndw. 
iO'>'i (ciul. de Saiiil-Vaast, p. (io). -- Sliailœ, 
iio'i (al>l). du M'-Saiiit-Kloi). — Eslrért, 1217 
(alib. (le Maireuil). Strutœ xiiper CancUiam, 

1230 (al.l). de .Sainl-Vaasl. H. i.".07l. — fc'.^ln-j , 
\uii' s. (Cas-.). 

Kslréc-Wainin, eu i/i^y. dépendait parlie du 
liailliage d'An'siies-l<?-Comte, parlie de la séiié- 
eliaussée de Saint-Pol, et suivait la coutume d'Ai- 
l(jis. Sun église paroissiale, d'abord diocès<! de 
Tliérouajuie, doyenné de Saiut-Pol, puis de Koii- 
logue, diiyeiuié de Fréveut, était consacrée à saint 
Marlin (>t avait Waniin pour secours: l'aMié de 
Saiiil-\aasl présentait à la cure. 

EsTnouAXM:s, li.,c"''de \\ lisant. — Sironrs, loH'i 
(chronic. Aude, p. 783 h). — Slmnœ. mu" s. 
( Lamii. Aid. , p. 27 ). — Eslronnes, 1 ûa5 (cui'illoir 
de I\.-IJ. de IJoul.). — Eslraines, id53 (déclar. 
des llefs du lîoulonn., p. '11). — Estrnnd, i.')55 
(plan augl. du Calaisls). — Estrones, 1777 (miu. 
des notaires). - Esli-ouniine. xviii" s. ((^ass.). — 
Slrouaniw (c. Ktat-maj. et min. int.). - - Slnuannc, 
lS'17 (enquête post.). 

Fiel' tenu du mi à cause du cliàteau de Wis- 
saut. 

Esrnivii,, li. ri rh.it., c"' île Viril-llesdin. — llel- 
Iniral. 1 1/12 (p' cart. de Dommartin, f" ."iC v"). 
— Ilitllreral. v. il^o (>bi,l., r.-)ov">). — Ikln,- 
val, ii.')3 (ibuL, P h-i v"). — ll„ln;al. xii' .. 



{ibid., 1" 37 r°). — Hnilreval, 12/iS (cart. de 
Dommartin, 1° ^7 r. v"). — Heutriival , 12.^2 
(terr. de Dommartin, C 9 v°). — Estrumlle (c. 
Etal-maj.). 
Étaiso, c°" de Vitry. — Slohenijh , 1089 (cart. A du 
chap. de Cambrai, f 38 r°). — Slohetii, \u' s. 
(cart. de Saint-Vaast, p. a68). — Eslohaigii, 
1312 (cart. de Saint-Jcan-en-l'Estrée, p. 34 '1). 

— Sloham. i2aG (ibid., p. 35i). — Slolaign , 
1337 (ibid.). — Eslohaing , i3i 3 (litres et comptes 
d'Art., l. I, f 67). — Estohaingn, i38i (cart. 
de Saint-Jean-en-l'EsIrée). — Estehaing, i'i2,t 
[ibid.). — Esthiiis, 1731 ( Epigr. , Arras, p. 383). 

— Estaui ,1736 (al>l). de Saint-\ aasl). — Eslhotng 
dit E»tain, mu' s. (Cass.). 

Elaing, eu 1789, faisait partie de la chàtel- 
ienie de l'Ecluse, gouvernance de Douai. Son 
église paroissiale, diocèse de Cambrai, doyenné 
de lieaumelz-lez-Cambrai, élail consacrée à Notre- 
Dame: le chapitre de Cambrai présentait à la 
ciue. 

Etanc.iioimkrk (L), h., c"' de (Juesipies. — Lealnu- 
chnmhe, xnn' s. (Cass.). 

Etaxu (1.), ruiss. issu de la lontaine d'Ilardi-lol . 
alTIuent de la Ijane. 

EiASG-Di-Iioi (L'), étang, c"° de Camiers. 

Etai'I.es, ch.-l. de c°", aiTuud. de .\loiitriuil-sur-Mer. 

— llic, 718 (denier cité par Sou(]uel, llisl. 
d'Etaples, p. 21). — llicu», 7()i) (llislor. de 
Ir., t. V, p. I)i3 u; Alcuiui epist.). — Quenlatvic , 
viii° s. (ibid., p. .'iSo a: mirac. saiicti Marlialis). — 
Quoenlaric , vin* s. (llislor. (b> Fr. , t. III, p. (ioo r.: 
Mia sancti Wilfredi). — (Jaenlavich, i\' s. ( Acia 
SS. 0. S. li., sa-c. IV, p. Ciç): d<' llard. rerlusoj. — 
Qiientowiciis , 83i (llislor. de Fr.,t. VI, p. .'(721): 
dipl. Ludflvici Pii). — Quentmicm , 835 (lleruin 
Franc, script., p. 327). — Cuentuvicus , î>''io (de- 
nier (le Charles le Chauve, .'souquet, p. 2.')). — 
Quaiiloi-icus. 842 (llislor. de Fr., I. \ll, p. (il »; 
annales lierlin.). — Contaig, 862 (^.Nilhard, 
hist., .Momiiu. Germ., t. U, p. (itig). — Qiient- 
viciis, 8'i'i (llaruiU, p. 11 ci). Qiicnliviciia , 
SÔ7 (cari. Sith. , p. 1O2). - (Juinlavicuf, !S.')8 
(llislor. de Fr., t. VU, p. 359 a; mirac. sancti 
Wandregisili). . — Quintuicus, 866 (cart. Silh., 
p. i65). — Quenlovicus, 877-879 (denier de 
Louis le lî('!gue, Suu(|iicl, p. 3o). — Qwpiitowir , 
879-88'! (denier do (iarloman, ibid.). — Qi(nn- 
loric, is's. (mirac. sandi V\ aiidn^gisili., p. 2S'i e )• 

— StaptUc-, i\' s. (beati Lupi abli. epist.. I. IV, 
p. 3). — Staptip, 106a (Gall. christ., t. X, iuslr.. 
col. 28')). — ,S(rt/i/ps, 1 1 4i (ch. de Samer, p. 3o). 



ni':i'Ar.Ti;\ii:NT ni pas-uk-calais. 



l'ii 



■ — liilaptes. 1 170 (Caliinot liislor. , I.VII, |>. a;)). 

— EsUii;les, 1111° s. (rom. «rKiistacho le .Moine, 
p. 160). — E»taplea-snr-le-Mer, i39a (cart. des 
cliarlr. de Gosnay, 1* G'i i"). - Eslnpptes. iS'id 
( lUcoiiart, p. /i53). — Kuaplet , l'io'i (rli. de 
.Suint-liert. , 11° ai<)i). — Kslnple, iââ3 (cueilloir 
de N.-D. de Boul., G. ai, (' ■J•^ v"). — • Eslappes, 
1660 (litres de Saint-Michel). 

Étaples, ville de loi, chef- lieu des l)aillia(;es 
réunis du Cli()(|uel, Étaples et Itellcfontainc^ 
jusqu'en 17AÔ, faisait partie de la sénérhan.ssée 
de lî«ulo(;nc en 17H9 et avait une routinne lo- 
lale rédigée en i55o, suivant la coutume ([éni'- 
rale de lioulonnais. Son éj;lise paroissiale , d'aliord 
diocèse de 'l'iiéronanne, puis de Bonlojpie, doyenné 
(le Frencq, était consacrée à saint Micliel; IVvèipie 
de linulo{;no conlerait la cure. — Ancienne 
maladrerie réunie à l'Iidpilal de Bonl<>(;ne en 
1(59.3. 

Eteneties (Lks), 11., c" (leMontcavrel. — Etlcni-tle), 
xtm' s. ((;ass.). 

Eterpignette (L'), f. , c"°de .\iarck. 

Eterpigsï, c,"" de Vitry. — Slerpemœ, 1089 (cart. A 
du cliap. (le Cambrai, f" 3S r"). — Sterpiniiz, 
xil" s. (cart. de Saint-Vaast, p. 9()8 I. — Eslre- 
piirnie», i-.!G9 (cart. de Saint-Bartliélemy. n" i is). 

— listierptgmes, 1397 (Bibl. nat. ,ms. tr. !!fl3()()). 

— Eslerpi/piies , iSaa (cart. de Saint- Jean- eu- 
l'Estrée). — Eslcrpiii(;nies , ia88 (di. d'Art. , A. 
lit), n" 1). — Slrepifriiifs , 1 3g9 (cliap. d'Arr., 
c. C-Il). — • Slirpiiiniaciim , .viv° s. (ol)it. A du 
cliap. d'Arr., P 111 v"). — Esliepaijfiies, lôiô 
(.\rcli. nal., J. looS.n"-!). — Trcpiffinj , 11)99 
(Epi(;r., Arras, p. ;i85). - Eslerpiipiij , i-;->.o 
(Saujp-ain, ]>. ;i3i). — lùcrpii;iiij , xviii' s. 
(Cass. ). 

Elerpi(Tny, en 1789, faisait parlie de la gou- 
vernance de Douai, intendance de Flandre. Son 
é(;lise paroissiale, diocèse d'Arras, doyenn(' île 
Croisilles, district de Kaniponx, était consacr(>e à 
saint Nicolas; le chapitre de (iambrai présentait 
à la cure. 
Ktiemui\i()ue oiiEsTiEMiiiiKji E ( I,' i. 11., c" de Winiille. 

— L'Esliehricq, 149;. (comptes de Beu\re(|ueii, 
f 4 v"). — L'Eitienhricque, 1601 (iAi(/., f 100 v"). 

— Lélienbncq, 1709 (aveude Kiennes. T '178). — 
Elicmie-IWiijUc , 1776 (1). CrenirM'. catul. alpli.ili.. 

, P- !)')• 

EriENfOiiT, 11., c"' de Bellebrune. - Eslenvort. liii 
xiii" s. (cil. d'Art., A. 1 i8j. ^ L'Elicn/wt, i8'i7 
( enquête post. ). 
Etieneofit. h., c° deCarlv. 



Etienkoiit, h., c"° de Rioxent. 

Etienfoiit, h., c"° de Wierre-EIFroy. — Eâtienfoit , 

1395 (Aixh. nal., J. 793, n" a, P 6 r"). 
Etienvii.i.k, h., c" de Leuhriiifjlicn. — Etlien- 

vilte, l5()9 (acte cib' par ll.ii(;neré, dictionn., 

p. i3o). 
Etoile (I/), fief, c'" d'Arras. 
Eroii.K (L"), h., c"" d'Oy. 
Etoile (L'j, fief, c"° de Itobecq. 
Étoquoï(L'). Voir Létoiji ov. 
Etbatelles, h., c"° de Camblain-rAbhc. — Slra- 

(letta. 1 i.')'i-i 1.Î9 (cari, du cliap. d'Arr. , n' î8). 

— ■ Esliaeles, i 1 98 (cart. d'Aiihigny, P s i v"). — 
Straella, 1196 (cliap. d'Arr., c. G-F). — Straele, 
1212 (cart. du chap. d'Arr. , n" j a3 ). — Etlrnele, 
la'ii (cart. des chapellenies d'Arr., f O9 v"). — 
Estaieles, 1281 (cart. des chapidains d'Arras, 
f 73 v°}. — Estraielps, laSi (ch. d'Art., A. 27, 
n° /12). — Estreele, i334 {ibid., A. ."lii, n° \). — 
Estraietles, \'i'~ (arcli. du Nord, rci». A, n'iio;. 

— Estréetles (cad. L 

Ktrayellcs avait une coiiluuie locale rédi(;ée en 
i.")07 suivant la coutume d'Artois. 
Étbaïelles, aiic. mau., c'" de Vendin-ltvVieil. — 
Slruella, 121 3 (cart. de la Bravelle, f ifi v"). 

— Eslrdijelles , 1.^90 ((^olbert, Flandre, t. \C\ , 
_ P /109 v°"). 

Etiieuem, II., c"° de Leulin|;hein. - Stratutii. 728 
(cari. .Silh., p. 49). — Strala, 8.J7 (ihid., p. ilii ). 
- Slratehem , i 198 (cli. de Saint-Bert., n' 390). 

— Slviilhim, 1200 (chronic. Andr., p. 83i I. — 
Slrahem, i:'08 (cli. de .Saint-Bert., n" '19 'i). — 
Estraliam , 1 370 {ibid., n" 1 1 4 1 ). — Sliatem , 1 280 
{ibid. , 11° 1 .(o 1 ). — Esiraliem, 1 a86 {ibid., n° 1271). 

— Eslrehfm, i3i5 {ibid., n" r'iâO). — Estrehen 
seu Slrarlhem, i339-i34o {ibid., 11° 1Ô94). — 
.Slrachcm, 1347 (cart. de Uatten. C i33 v°). — 
Streiilicm, i383 (cli. d'Art., A. 792). — Exlraijhin, 
i,")0,") (bull. Mor. , t. \l, |). riS.î). — Estreliem- 
Ih-Seulincs [lire : lh-Leiiti»e»], 1730 (Saii(|raiii, 
p. 333). — tie.itrehem , 172.") (évèrlié de Boni.. 

('..32, r()3). 

Etiieim. 011 EsiiiEiiL, II., ('■' de Saint-Michel et 
d'ilumbert. 

Etiuer (E), lief, r"' de Servin. 

Etroits-W ATS (I.Es), lioi», c'"' de Seiiin(;lieiii. 

Etiuiv. (""d'Arras. — Siroiiit. ix' s. (annales Bertln. , 
Histor. de Fr., t. Mil, )i. 3."> n). — Etintm, io.')3 
(méiii. de l'acad. d'.\n-. , '''serie.t. XVlll.p. i38). 

— Entinm. iid'i (cart. du cliap. d'Arr.. n" 6). 

— Strummuin . 1 1 1 ,") ( i7<i(/., n" 11). — Sirumutn . 
1 i35 (inciii. il- l'ac.id. d'An-.. ■•• s.rie, t. Wlll. 



l'ii 



DKI'AHTK.MEM DL PAS-DF. -CALAIS. 



i). i.'iy). — Slriiein, i i A i (iliid.). — Slraeiii , 
iiST) (ibid.). — Estrulieni, 1179 (l)ull. Alor., 
i. Vil, p. 523). — Slrumh, 1180 (méiii. fie 
i'acad. d'Arr., /oc. cit.). — Slruhem, xii' s. (abb. 
(rKtrun, li. 1 ). — Strumœ, xii' s. (rart. do Saint- 
Vaast, j).3ii). — Kstruem, 1327 (rart. des dia- 
j)i>llcnics d'An-,, t (5'i r°). — Eslruein, xiii° s. 
(Jungl. d'An-., f" î; v°). — Estrim, i3o'.! (<h. 
d'Arl., A. 177). — Eslrein, i3i5 (mcin. de Tacad. 
.l'Arr., t. XVlll,p. 1H8). — /is(rnm-/MitiV, iSai 
(ibid.). — Eslnn, l'i-ilS (cari, des charlr. de 
Gosnay, I. I, f .")i v"). — Siruen, ti'ii (iném. 
de l'ac.ad. d'Arr. , loc. cit.). — Estreun, i3{)3 
(ibid.). — Eslirliem, iluis (abb. d'Ktiuii, c. 11). 

— Eulrumes. i'io3 (méin. Mor., t. WVll. p. OS). 

— Eslroeii, i/iia (mém. de l'acad. d"Arr., Inc. 
cit.). Eitrumf, i5.5i (abli. d'Ktnin). — E.ilnin. 
xvnr s. ( Oass. ). 

Klnm, en 1789, faisait partie di' In {jotmT- 
n.info d'Airas et suivait la iiiiitutiii' dArtois. Son 
église paroissiale, diorrse d'Arras, doyenné d"\ii- 
bigny, district de Marcenil, était consacrée à saint 
Nicolas; Pabbesse d'IClriin présenlail à la cine. 
L'abbaye bénédictiin' de .\otre-Dame d'Ktriin, 
fondéi' à la lin <bi xi' siècle, a été supprimée 
en I 7911. 
EiRiN (1/). miss. i|iii prenait sa source à lléniii- 
l.ii'lard et si> jetai! dans li" Hoidinrii'U mire Pniil- 



I'.) 



à-Sault et Wavrecbin. — Eutin, 1 i.')7 (abb. d'Hé- 
nin, 1. 5). 

Ce ruisseau a été desséclié par les travaux de 
canalisation de la Haule-Deule. 

EcsiicuE-Evn.4i\D, lief. c"' de Bélhonsart. tenu du 
chat. d'Aubigny. 

ÉïâcHÉ (L'), lieu dil,c°° d'Klrun. 

EvÉQiEs (Les), lieu dit, c"^ de Diéval. 

Evis-MiLMAisos, c°" de (Marvin. — Aivem, 

(cari. d<" la Braycllc, p. 3âo). — Esvin, i'ii8 
(cari, de Mara-uil, P 87 v°). — Esvin-lez-Douai , 
lïnyj (Epigr. , c°" de Lens). — Hévin, 171'! 
(abb. d'Héiiin, I. 5). — Esvin-Malmniinn , 1730 
(Saugrain, p. 33<)). 

Eviii-.Malmaison, en 178;), faisait partie du 
bailliage de Lens et suivait la coutume d'Artois. 
Son église paroissiale, diocèse d'Arras, doyenné 
dllénin-Liétard , district de Raches, était consacrée 
à saint Vaast; l'abbé d'Ancbin présentait à la cure. 
Ancien prieuré de l'abbaye de Saint-Nicolas-au-15ois, 
fonde dans celte commune sous le vocable de la 
Vierge, passé par écbange, en iCng, à l'abbaye 
d'Ancbin el doeiiu une des prévotés de celle 
abbaye jusqu'à sa suppression, en 1790. 

Enis (Lks), ni'°, c'" d'Vumerval. 

Ewis (Les), lieu dit, c"° de Diéval. 

l)e< vestiges gall<i-roniains ont él.' mis au jour 
en cet r'udroit. 



F*iiitioi E (La), iu"" is. , c"" de Oulogue. 

H'Aimii.n E (L\), écart, c'^" de Tuberseiil. 

l'Aco^s (Les), b., c'" du Locon. - Eacoii, 1 
(Vingtièmes, 1. CCCCLWVI). /.c» Fnm- 
igoj (ann. du P.-de-tl., p. hih). 

Faîenoeiue (La), lieu dit, c"' de Bétbuiie. — /■ 
lancerie, 177'! (I). (irenier. ratai, alphab. , p. ■ 

Faillis (Les), ruiss. qm pnnd sa source à \V 
el se jelle dans le Oinrbun. à la limili' îles ( 
munes d'Agny et d'Acbicoort. 

Falaise (Lv). I"-- c" d'OuIreau. 

Falaise (La), écart, c"' de Wimille. 

Faleci.ue mi PciALEcoiE (La), .luc. t. et 11.^1, c" 
Sailli -Michel. — Frt(ecn, mi' -. (polit i 
de Dommarlin, P 37 r°). — Falesl.e, lagâ 
d'Arl., \. i3()|. — Falccrjup, lieg (abb 
Saint-Vaasl). — l,i- Ealecqxtes, i.'17/i (Coll 
Flandre, I. XCll ). l,,i FnUcqnc. 1 589-1 

.abb. de Sainl-Vaast, 11. -.i;*;). - - La Fnleqne 
Siiinl-Pol. i739(\laillarl, p. 3(1). 



•«.7- 

,3). 



-de 
cari, 
(ch. 
. de 
lerl, 
590 
-lezr- 



Fief tenu du cliAteau de Saint-Martin. 
Falecole (L\), écart, c"° de Salpenvick. 
Falemi'Iv. h., c"° de Verchiii. 
Falemimn, 11., c"" de Wavrans-siir-Teriioise. 
FALEMcnisE, anc. f. , c" d'Alelli'. 
Faleihpiuse. 11., c"°dele Forest; liof lonii du rliàteau 

diidil lieu. 
KiLENiiv, lief, c"' d"Au\y-le-(!liàteaii, tenu du roi à 

cause du cbàleau de Sainl-l'ol. 
Falentin, lief, c'" de l'ierremonl. 
Falimout, bois, c'" de Monchy-Cayeiix. 
Falimpiiise, anc. f. , c°° de lîimont (Cass.). 
FiLisE, t., !■"' do Saint-Georges. 
Falim: (l.v), ruiss., c"° de Fillièvios, alll. de la 

(lancbe. 
Falise (Lt), h., c"° de Rinxeiil. — Le Fatisp, ia86 

(lerr. de lîoaiilieu). — Le Falissc, i'.U)li (Arch. 

nal., .1. 1120, 11° -io). — Le Fali-.e . ii8o (lerr. 

d'.^ndres, f" -ui v° et 5'i r"). 
FiLLtMi;iiovM-: ou FAi.LEMiioinvE, lien dit, c"" d Ou- 



|)K1'\uti:mi;\t di pas-dk-calais. 



I'i3 



lii'uu. — l'iillcmhninnv , ir)ii('> iWvr. do Siiint- 
Wiiliiicr, p. 1 63). 

Fajiechon, c°" (le l'ns. — l'amechon, i aS'i (, Bilil. 
liai., ms. lai. loiij, f i()8 >"). — lùuimeclioii , 
i:\-]3 (cb. (le Sainl-Berl., n" ih.Vi ). 

Fanieclion (éroclion en inar(|iiisal avec jonclion 
(le la lerre d'Ivcrgny, en mai i7t">i))' faisait [lar- 
lic de la sénécliauss(;e de Saiiil-Pol en 178g et 
suivait la coiiluine d'Artois. Son cjjlise paroissiale, 
diorèse d'Arras, doyenné de Pas, était loiisacrée 
à .saint (ïenès; le prieur de Pas pré-entait à la cure. 
Fampoix, c."" d'Arias-Siid. — Fampoliuin, loijO 
(m"" de iNeul'viile, di. citée p. 58). hninpliis, 
ii5'i-ii59 (cari, du cliap. d'Arc, n" 28). — 
Fanpous, 1171 (i4i(/. , n" .37). — Fampiis. I''anpu!<, 
\n' s. (cart. do Saint-Vaast, p. 345 et ^78). 
Fnnpo», laoC) (ahl). d'Anrhin ). — lùimpos , liliçi 
(cil. d'Art., A. 8). — Fampous , l'.'io (cart. du 
iliap. d'Arr., 1" 6A v"). — Frampous, iflit) (cli. 
d'Art., .\. 17, II" 7). — Fumpotij-, xiii' s. (obit. B 
de N.-D. d'Arr., 1" U) v"). — Fnmpoiilx, i.'<7.') 
(arcli. commun. d'Arr.). — Fnmepniu-, 177'! (U. 
Grenier, c^t. alpbab. , p. ().'! ). — Faiiiji(iu.r-li'- 
GriDtil, 179.! (Maillait, p. i.3). 

Fanipoux, en 1789, faisait partie de la gou- 
vernance d'Arras et suivait la coutume d".\rlois. 
.Son éjjlise paroissial', diocèse d'Arras, doyenné 
de Croisilles, était consacrée à saint Vaast: le clia- 
pitre d'.\rras jirésentait à la cure. 

Ancien cbel-lieii d'un doyenné de district formé 
au xnii" siècle ( voir r/ndWiicdo/i) et prévc'ilii royale. 

F\R\Ns\iiT, lieu (lit, t" de Givencby-en-Gobelle. 

Farius, c"" de Vimy. — Farhu, i ogS (cart. de Sainl- 
Vaast, p. 66). — Farlius, im'i'i (abb. de Ma- 
nruil). 

Farbus, en 1789, faisait piirtif du bailliage du 
Leiis et avait une coutume Imalc rédijjc'e en i5f'7 
suivant la coutume d'Artois. 

Farm , anc. vill., près d'Atliies, dont cette rominnne 
n'était qu'une dépendance avant le xii" s. — 
Fallu:, xii" s. (cart. de Saint-Vaast, p. H'i5). 
— Fnrtiiez, xiT s. (ihid., p. l!.'>oj. 

Fart (Le), I'., c"° d'Ilardinglien. — Le Fard, i'>S() 
(terr. de Beaulien). — /.i- l'Imre, 1709 laveii de 
Fiennes, f" 81 ). — Le PImrl (c. Kl.-maj.). 

FinT(LK), ruiss., c'" de Tardinj;lien. 

Fart(Lk). FoiV Petit-Phark (Lk). 

Fasi.ines (Les), bois, c"°de Bouïelinjjli.'iu. 

F\sinEi.i.K, b., c"° de Campagne-lez-liouloniiais. — 
Fascelicle, 1 177 (bull. Mor., t. Vlll, p. •.>-.>i ). — 
Fiisael.ele , m'iij (cail. deTbti. , p. 1 '17). — fiiii- 
<jiic«r', i'17'i (bull. Mor., I. III. p. 17'! ). 



Arrière-lief du cbàteau de .Sainl-Uuier. 

Fasoies, b., c"" de Vercboc(|. Ftuque, 1 1 1 '1 

(cliap. d'Aire). — Fasquei, i6'.>U-i6l!i (rcg. au\ 
liefs (lu chàl. de Sainl-Om.T, (" 9.') r" ). 

Fief lenu du cbàleaii (b- Fau(|uember(;iies. ar- 
rière-lief de celui de Sainl-<Jiuer. 

FissiRSK, 11., c"° (le Lacrcs. — Fonure, tU'itj (aveu 
de Lacies, llaigneré, diclionn., p. i;<i). • - La 
FaiKUre, 1371! (aveu de Londi'fort). — Faturne , 
xvm" s. (Cass.). 

Fatoii.et, lief, c"' de Bavincourt. 

Falboiri; (Le), h., c"' de Gorbebem. 

FaijUouro (Le), b., c"" d'Izcl-lez-ilameau. 

FAi;iioLn(i (Le), b., c"° de Mazingarbe. 

FAi:Botnc-DE-Loo3(LK), il., c"" de Liévin. 

Fai Boi rg-Maiin (Le), écart, c°' de Touniebem. 

Fai boi ri;s (Les), h., c"" de Clanjues. 

Ancien faubourg de Tbérouaiuie (pii cnnstituail 
la paroisse de Saint-Martin-outre-Eau. 

Fai bourg-Saossoie (Le), b. , c"' de Mazingarbe. 

Faichelles (Les), h., c"° de Zoteux. 

Faicos (Le), fief, c"" d'Arras, mouv. du cliàt. dudit 
lieu. 

Kmcipiemarest, lief, c"' de Vermelles, mouv. du 
cbàt. de Lens. — Fauqueinurels , i5a5 (arcb. du 
Nord, cbambre des comptes, L. 10). ^ — Faucque- 
mavcst dit Les Couturi'g-dc-Veimelles , 1600 (Gol- 
bert, Flandre, t. L\XX. f 35?i r°). — Grniut el 
petit Faumareul, 1709 (Vingtièmes, t. DGCL\ ). 

Fauue. I oiv IIaite-Faide. 

Fauiji EMES.ML, auc. 11., c"' (Ic TbienibronDe. — 
Fokfcuiiiiiiuisiul, 119-! (cart. de'fbér., p. (>5). — 
Foclifcuniimiml . xii' s. {ibid., p. 67). - Fotl.e- 
cuniiiainil , itiiil {ihid., p. S;!). 

Fauquembergues, ch.-l. de c"", arr. de Sainl-Omer. 

— Fnlcoberg, v. 9.35 (cari. Sitb.. p. i38;. — 
Falcomberga ,\'s.{ Acia. SS. , febr. 1 , p. 680 , n" 1 7 : 
vita sanili Berlulpbi). — Falcnmhergii , (m x" s. 
( Gaignères, t. II, p. 10). - Falceiihcrga, 1119 
(niéui. Soc. acad. de BouL. I. \ll, p. 55). — 
Fidkemhitrga , ii/ia (Du (.liesiie, m°" di' Guiiies, 
pr. , p. !m5). — Fall.eiiberge . 1 1 '16 (cli. de Saint- 
lierl., u" 201). — Flttcamberga , 1168 (Gall. 
clirist., l. X, instr. , col. /i(>6 (. — Fall:eiJ>erga . 
1175 (cari. Sitb., p. a64). — Fuiih'ithrrgn . 
1197 (cil. de Saiiit-Berl., n° 4i6). — • Falcoiiis 
nions. Ml' s. (AcUi. SS., apr. t. II, p. (>8i e; 
\ila beali Bernardi pieniU). — Fauconlierge , lantj 
(cart. de Sainl-Omer, C l\(i \°). — Falijobergn . 
i''i:i (ili. d'Arl., A. 9, n" 1). — Falo'bnga . 
i"!5i iGalamelz. prieuré de Saint-André, p. 'i58). 

- Fiiiiliiiieiil>eri;he, 1357 (cli. de Saint-Berl.. 



l/l'l 



DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS. 



11° loiô). — F(mi,einlin-jruef , i a6(i (Gaiamotz, 
op. cit., p. 'i5()). ■ — Fnlqueniberga , l'îgo (oh. 
d'Art., A. .'(3). — Fnuquemherhe , iiçt'A (l'éirf., A. 
.'Î8). — Fauhenherjfp . i'^Çfg (ih>d..\. i!tg,i\''3). 

— FolLemherghe , iSlio (mém. Soc. acad. de 
Boni., t. IX, p. 368). ■ — Fauquenherjfhe , i30i'i 
(rfi. de Saint-Berl., n° i^ao). — t\iullie7nhergue, 
i'.U>fi (Oiry, re^. mimirip., n" loa). — Fron- 
quemherj'lic , ilirt'i (iiiéni. Mor., I. XXVIl, p. .")S). 

— Faijui'liergtie , i/i'f> (cloche île (irigiiy). — Fal- 
qupmherghe, \htih (iiiéiii. .Mor., t. .\l\', p. 4i). 

— FttUfkemherifiie , ikhd (<art.dc Tliér. , p. 2()5). 

— Faukquemberjpie , \h'i't (cli. de Saint-Bert.. 
n" 3.57;)). — Faulhenberge , \\' .•;. (lerr. B île 
TliiT. , r I '17 v"). — Fauquemberj;, 17J0 (Saii- 
;;rain, p. 335). 

l'aiiquembergiics, en i7'Si(, faisait partie d;i 
bailliage de Saint-Omcr et avait une coiiliime 
locale rédigée en 1607 suivant la conlume d'Ar- 
tois. Son éjjlise paroissiale, d'abord diocèse de 
Tliéronanne, puis de Hoiilojjne, doyenné de Kau- 
quemberjjnes, était consacrée à saint Léger et 
avait Sainl-Martin-d'llariliiij[lieni pour secouis; le 
roi de France présentai! ;i la cure. — Collégiale 
(ondée en 1 !> 1 a sous le vocable de Notre-Dame. 
.Maladrerie, ninisnn Saint - Ladro de Fanquembev- 
i;lie, fondée au xii' siècle. 

I'"auipiend)ergues était le rbel-lieu d'une clià- 
li'lli'nii' et d'un coinlé de la mouvance du châ- 
teau de Saint-dmer, ainsi que d'un doyenné, 
decama de Falhenberfra , 1 1 a 4 (cari, de 'l'Iiér. , 
p. I '.! ) , des diocèses de Tbérouannc et de Bou- 
logne. I OlV riNinODUCTION. 

FAiii.iiKMBKiiGi KS, lief, c"° de Maintenay. tenu du roi 
à cause de son comté de Pnnlbieu. — Fouquember- 
ipi,\ V. i7'i3 (Arcli. nat.. P. iS.S). 

FAUoi'KMiiEniitKS, lief. c"° de Montreuil-sur-Mer, tenu 
du roi à cause ilii cliàl. ib' Waben. — Fouquem- 
berjnie, 1618 (1). Crenler, t. LVll, P 137 r°). — 
Fauquemliergnr . \{\'j'A (Hennegnier, notes). 

l'ArouEMONT. lief, c"° de .Marquais. 

Kauoiîkmont. (ief, r"° d'Estréelles. - - Foucnumoil , 
)353 (d'rr. de Donimartin, f ai v"). 

Faiijuhniikm oh FAii.irEiiEM, II. et lief, r"" de Lcs- 
pesses. — F'imquineheii , l'iii'i (cari, des chartr. de 
(iosnay, (° çi3 r" ). - - Foucquiniruehen , 1 libo (chartr. 
de (iosnay). ~ Fauqmnhem. 1736 (cvéché de 
liiml., G. 3'î, r ••7). — FnuqiUnghem , I73i( 
(Maillart, (i. ati). 

Pairie du château de l.illers. 

Fahouetun , f. , c"° de Saint -Venant. — Fiinkeslnn, 
iep() (arch. du Nord. A. (io, f° i5i v°). — Foii- 



l.estnn, i3o7 (titres et comptes d'.Art., t. 1, P .53). 

— Fouquestun, i3'j3 ( ch. d'Art.. A. .'ii4). — 
Foucquestin, i56i (Epigr. , Béthune, p. 3ii). 

Arrière-tief du château d'Aire. 

Faiquezelle, anc. h., c" de Clerques. — Foii- 
quezelle, i4C)7 (synopsis Sancti Bert., I. I, 
f ° I 1 a v° I. 

FAi;Qi:issAnT, h., c"" de La \entie. — Fauquisatt , 
iC.')i (Bibl. nat., ms. fr. GaiS. f 17 v"). 

Faiîssk-Cische (La), bras delà Ganclie. c"" de Mon- 
treuil-sur-Mer. 

Fai sSE-HiïiÎBE (Li), liv., c'" de Marquise, alll. de 
la Slack. 

Kauvkl, fief, r."* de Fouquiéres-lez-Béthnne. 

Faix (Le) on Riviébette-bUeuciiix, ruiss. qui prend 
sa source à Heuchin et se jette à .\nvin dans la 
Ternoise. 

Faix (Le), h., c°' de Marest. 

Faux, h., c"° de Prossy. — Fait, xvni' s. (Cass.). 

Faix-Claibvioox (Lk), ruiss. , c"* de Brimcux. 

Favexve, lief. c"' de Vieille-Chapelle, mouvant du 
cbàl. de Béthune -— Favane, 1771) (Arch. nat., 
P. ao4G). 

F^avbeiil, c"' de Bapauine. — Farneolum [lire: 
Fiirieoluiii ] , 8()() (carL de Saint-Vaast, p. i 1 ). — 
Farrealum, 870 (ibid., p. 3()). — Faveriolœ , 
iia3 (cart. A du chap. de Cambrai, f /i/i v°). 

— Fnveridœ, v. 11 '12 (Moreau, t. LX, p. 10a). 

— Fttvcreh. ia4a (T' cari. d'Art., f^ 3i v°). — 
Faierole. 1 a8â (litres et comptes d'Art., 1. 1 , f i ). 

— Faveirllum , xiii" s. (Jongleurs d'Arr. , f ao r°). 

— l'averides, xin's. (nécrol. de Saint-Vaasl, p. 27). 

— Fareroetes , xiii" s. (ch. d'Art., Rirouart, 
p. 76). — Faveietes, i3o.') (ch. d'Art., A. 208). 

— FateroUe, i5i5 (.\rcli. nat., J. 100.'), n" a). 

— Faverueulles, i54.') {ibid.,i. 787, n° 1). — 
Farn-eulles, 1720 (Saugrain, p. 33(1). — Fave- 
reuit, xvni" s. (Cass.). 

Favrcuil, en 1789, faisait partie du bailliage 
de lîapaume et suivait la coutume d'Artois. Son 
église, diocèse de Cambrai, doyenné de Beaumetz- 
lez-Cambrai, secours de Bamoiirt, était consacrée 
à saint G''iirges. 

Favbm. (Le), h., c'" de Festubert. — Fnverih, iioA 

(abb. du Mont-Sainl-Eloi, r. 1). — Faverillum , 

1 i8(i (cari. d'Aubigny, 1** 17 r°). — Fiiml, 1769 

(Vingtièni.'s, I. CCLXXXll). — F«rn/, xvin' s. 

^ ((;ass.). 

Favbole, bois, c'" de Quieiiv. 

Favbv, lieu dit, c"° de (lamblignenl. 

Faï (Le), h., 1°° d'Alincthun. — Le Fai , xnii° s. 
(Cass.). 



DliPARTKMKNT DU PAS-DE-CALAIS. 



Uil 



Vw (I'K), 1)., c"° de Bi'ziii(;ln'ni. — t'inj, 1 553 

(dcclar. des fiers du Boulon., p. 3). — /•ni, wiii' s. 

(Cass.). 
Faï (Le), h., c"* do Cainpagnc-lez-Boidoniiais. - 

Fagetulum, 1177 (cli. de Reiity, p. 2-.u). 
Fav (Le), écart, c"* de (^ampagne-lez-Hesdin. 
Fav (Le), bois, c°° de Sihiville. 
Faï (Le), 11. cl bois, c"° de Thiembronue. 
Faï (Lb Bois du), fief. 1"° de Liinibrcs, tenu du 

cbàl. de Saiiit-Omer. 
Faïk, biii.s , c™ d lluniiTcuil. 
Faïel (Le), b., i'.°° de l.efaux. — Fayet, ijôi 

(cari, de Doraniarliu, P liH). — Le Faiel, mv° s. 

(bull. du Coin, des trav. Iiislor., 1897, p. aôi). 

— Le Fnyele, 171)7 (Epijjr., .Montrcuil. lascic. 11, 

I'- 1.^)- 

Fief Icmi du cliàleau de Lonjjvillci's. 

Faïei. (Le), bois et lief, c'" de Lonjjfossé. 

Faïel (Le), II, c'"' de Preures. — Le Pliael, l'MU 
(méiii. .Soc. acad. de lioui., t. V, p. .S6'i). — 
Fayltel , i55o (coiist. de Boul., p. 85 r°). — 
Le Faielle, i553 (déclarât, des fiefs du Boulona., 
p. Ga). — Le Faial-dc-I'veiires , xviii" s. ((^ass.). 
Fief tenu du château d'Étaples. 

Faïel (Le), bois,c"° de Sainl-Andié-aii-Bois. 

Faïel (Le), fief, c"° de Sorrus. 

FAï-SAisT-1'iEnRE (Le), fief, c°° de Sus-Saint-I.éj;er, 
tenu du roi à cause du chat, de; Saiiil-Pol. 

Fébcrk, lief, c°° d'Aix-Moulellc 

FEBïix-PALKAnT, c°" de Fauciueiuberjjues. -— Fevin, 
1111) (ch. de Saint- lîi'rtiii. n° i3'i). — l'heviii, 
i iS.'i (ahb. de Cercanip). — Fevim, xiv° s. (.\rch. 
nal.. P. 187, C 8S v"). — Febviu-Palfart , lOgS 
(Bigiioii). 

Febvin, eu 1789, dépendait partie de la séné- 
chaussée de Saint-Pol, parlie du bailliage d'Aubi- 
gny-la-Marche. .Son église paroissiale, d'abord dio- 
cèse de Tbéiouanne, puis de Boulogne, doyenné 
de Bomy, était consacrée à sainte Berllic; l'abbé do 
Blaiigy présentait à la cure. 

Fédoï, écart, c "° de Tortelonlaine. 

Fée (La), fief, c"° de Fiuges. 

FÉuï, bois, c."" d'Ilavrincourt. 

Feiifaï, c°" de Norrent-Fontcs. — Fracfaijiuin , n's. 
(Acta SS. , Oct. , t. \ , p. l'jo, n" ij; vitass. Luglii 
et Liigliani). - Fies/ai, iai<) (cart. de Saint- 
Barthéleray). — Fieffay, i33i (litres et comptes 
d'Arl.,t.II, r'i'ir"). — Fiesfaez, i'ia9(cb. d'Art., 
Ricouart, |). 65a). — Fvefay, iSsS (Arcb. iiat., 
.1. loitij. — Frefai, 1789 (M